les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la piste française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: la piste française   Sam 12 Juin 2010 - 21:24

michel j,

Tout le monde à droit à l'erreur, c'est vrai, mais voir du grand banditisme dans les tueries du Brabant, c'est hallucinant.
Pour les vrais durs, les pros, les "cerveaux", la règle de base a toujours pareille: on NE tue PAS SAUf cas d'exeption. Ces gars-là, non seulement voulaient durer, mais en plus, ils savaient compter. Entre une attaque à mains armées simple et une tentative d'assassinat, c'est de 10 ans à la perpétuité. Et flinguer 28 personnes sur 4 ans pour un gain de 200.000 FB en moyenne par cadavre, ce N'est PAS de la grande truanderie, c'est de la débilité.

Je disais, non seulement ils voulaient durer...! Les vagues des tueries du Brabant ont compté la peau des fesses aux truands de tous poils. Non seulement les flics sont devenus hargneux, mais les juges eurent le maillet très lourd. Si les tueurs avaient émargé un tant soit peu à la truanderie, ils auraient été dénoncés vite fait: pareils gâcheurs de métier, ce N'était PAS Dieu possible...
En Belgique et pareil au Nord de la France.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2047
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: la piste française   Sam 12 Juin 2010 - 23:59

Commandant,
Nous sommes quelques uns à être du même avis que vous et michel-j, le grand banditisme est une véritable hérésie pour les raisons que vous citez.
Mais je ne ne parviens toujours pas à comprendre pourquoi on veut à tous prix lier les deux vagues, les faits de 82 et 83 sont sans commune mesure avec le véritable terrorisme qui a règné en 85.
Et je reste persuadé que l'on aurait même pu augmenter les faits de la première vague qui peut être considérée comme une espèce de dossier bis.
Le seul lien pour moi réside dans la découverte des armes de la première vague et de quelques éléments matériels de la seconde mais je rappelle qu'ils n'ont été découverts qu'un an après, donc largement le temps de brouiller tout.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 5:32

Cher Jean Claude;

Je ne crois pas (n'ai jamais cru; et c'est précisément la raison pour laquelle j'avais même anticipé les recherches à titre personnel AVANT de rencontrer les gens de la cellule de Jumet... que l'on n'avait même pas informé de mes démarches !) à la piste du banditisme non plus... mais je ne veux pas d'avantage me placer des oeillères en entravant les recherches menées par d'autres personnes, sur d'autres bases ou d'autres profilings.

Ceci dit (vous savez que je partage beaucoup plus vos opinions sur l'origine de cette abomination) les gens que vous soupçonnez sont forgés à l'art de la manipulation... Il n'y a pas qu'en temps de guerre que ce type de "spécialistes" fabrique des monstres ( à lire; Au service de l'ennemi, de Philippe Aziz... une telle "réalisation" par un agent de la Gestapo s'y trouve admirablement détaillée par l'auteur qui a visiblement eu en main le dossier d'instruction) pour répondre à d'obscurs dessins.

Votre réflexion cadre parfaitement avec la réalité... mais l'enrôlement de certaines gachettes anencéphales mais à gros bras reste toujours possible... Le Milieu (enfin, de ce niveau là) n'a jamais vraiment brillé par l'intelligence... Pour y recruter des candidats à l'horreur, rien de plus simple... il suffit de trois promesses;

1) l'impunité (qui donne des ailes en offrant l'illusion d'appartenir à une élite)
2) du fric ou le moyen d'en obtenir facilement.
3) l'assurance -très vague- de participer à une "grande mission"... afin de
faire tomber les dernières barrières "morales" tout en laissant planer une sourde menace sur le "déviant".

Une cuisine qu'avait admirablement compris le SAC... dont certains éléments avaient hérité des méthodes gestapistes par convergeance d'idées; un anti-bolchévisme viscéral... aussi dangereusement pathologique que l'anti-sémitisme nazi... et foutrement répandu dans de prétendues démocraties e pointe... le résultat obtenu à Auriol n'est même plus à commenter... ni le profil social et psychologique des assassins; même un prof au contact de bambins participa à l'exécution du gamin !

Cette possibilité existe... elle pourrait d'ailleurs s'expliquer encore mieux par (pure supposition de ma part) l'intervention possible d'un "pivot"... Imaginez qu'un flic, un juge, ou une personne à même d'influer sur ces fonctionnaires se retrouve avec les éléments concrêts de la première vague... qui, comme le souligne Henry, donne plutôt dans le minable que dans le spectaculaire... comme les convictions de cette personne sont bien arrêtées sur la déliquescence des "institutions fortes" et le moyen d'y remédier, elle se dit "Bingo !"... on enrole les tarés, au besoin on les fait disparaitre en totalité ou en partie, et on colle à tout le pays une paranoïa telle que les gens vont se réjouïr... de voir l'armée dans les rues.

J'ai dit une bétise en présentant un brûlot genre Reichstag ?

Les raisons peuvent certainement diverger... mais la finalité rester la même... a moins d'adopter l'hypothèse "chantage", "pression", bien entendu !... seul le mobile de départ change.
Revenir en haut Aller en bas
césar



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 9:41

Cher Henry, en tant que défenseur de la thèse du banditisme, certe peut-être mâtiné ou saupoudré avec d'autres éléments, permettez-moi de vous contredire quand vous parlez de "veritable terrorisme".

Votre terrorisme n'a frappé que 2 soirées en 85 et n'a jamais effrayé personne en dehors des alentours du Bruxelles (et encore), de plus, uniquement un vendredi ou samedi soir. Même dans la région de Bruxelles, les gens continuaient de faire leurs courses ces jours-là, si vous quittiez de 10 km cette zone : tous le monde se foutaient des TBW, ils n'ont jamais effrayé personne dans le région de Liège par exemple.

Peut-être avez-vous raisons, mais le terme de terrorisme me parait largement exagéré, juste des faits divers sanglants. D'ailleurs quel aurait été le but de ce "terrorisme". ???
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 10:09

Défaut de mémoire, César ?... L'apparition des militaires dans les rues serait-elle à ne placer qu'au crédit des CCC ?

Vous avez raison sur le fatalisme des citoyens lambdas... certainement pas sur les questions que se posaient les observateurs plus ou moins avertis... et le gouvernement d'alors !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7231
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 11:16

Il serait nécessaire d'en savoir plus sur Jean-Pierre Henrion et Pierre Hennebert ces deux commerçants de Maubeuge impliqués dans un trafic de drogue.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
césar



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 11:20

J'ai presque 40 berges, je n'ai jamais vu de militaire en rue en Belgique, d'ailleurs si la Belgique n'est pas la Russie ou la Chine ou les USA, c'est peut être parce que nous sommes inférieurs, au moins militairement, c'est du simple darwinisme. Nous sommes des machines à perdre. Les militaires Européens ne savent même plus ce que c'est de se battre, notre cher ministre se vantait même de la féminisation des moeurs chez les paras, c'est tout dire....et les gens revotent pour les mêmes, donc...

Je dirais que l'apparition de militaires, si elle a eu lieu, était très légère et je ne pense pas que nos militaires, qui ont, toute proportion gardée, plus de tués par accidents de travail que les américains en temps de guerre, ne sont pas de nature a effrayer les citoyens et encore moins les TBW.

Certains, dans la stratégie de la tension, ont émis l'hypothèse que les CCC faisait partie d'une même plan de terreur que les TBW : cette théorie est encore plus volatile que celle du banditsme qui elle possède pas mal d'éléments. Mais elle n'est pas impossible...je vous souhaite courage.

nb : merci de m'avoir appris le mot anencéphale, je connaissais seulement acéphale, c'est disons...plus radical.
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 11:39

michel-j,

Bien sûr, nous ne devons pas nous affubler d'oeillères, ne fût-ce que par honnêteté intellectuelle. Cependant, nous devons conserver une certaine logique. Dans cette discussion-ci, il s'agit de la logique du ganstérisme. Eh ben, cela NE colle absolument PAS !
Vous savez que dans mon esprit ( et dans pas mal d'analyses et de faits ) 82 - 83 N'a guère de liens avec 85. Si ce NE sont ceux que l'on a voulu créer, si ce NE sont les amalgames qui torpillent les enquêtes et les raisonnements mieux que les pires machinations. Les deux vagues seraient-elles même totalement étrangères l'une de l'autre ? En tout cas, non seulement dans le modus operandi, mais surtout dans les motivations. Même si 82 - 83 a constitué l'idéal déversoir pour noyer les réalités, les intentions et les aboutissants de 85 !
Des armes, des munitions, des véhicules, par définition, cela circule, surtout si on le veut ainsi. Les hommes, eux-mêmes, peuveny avoir servis dans une vague et dans l'autre sans même s'en rendre compte et même sans le vouloir. Les tueries du Brabant NE sont PAS si simples à résoudre que NE le prétend aujourd'hui Mr. VOS. " Il suffira de...et c'est simple...! " Si tel avait été le cas, comment expliquer que les moyens collossaux mis en oeuvre à une certaine époque n'aient strictement RIEN donné, si ce ne sont des pistes en cul de sac??? Et que 25 ans après la fin, on sorte un appel à l'aide, car c'est bien de cela et de cela seulement qu'il sagit.

michel j, votre post me fait penser aux trois conditions nécessaires et suffisantes que j'ai définies à l'époque pour être un possible " tueur du Brabant ".
1. être apte à de tels exploits ( physiquement, techniquement et tactiquement )
2. être certain de l'impunité ( protections, confiance, motivation )
3. être convaincu, en plus, que l'on travaille pour une noble cause !

On devient alors des héros...et tout est possible...même le pire!

Bon dimanche
Revenir en haut Aller en bas
césar



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 11:50

Effectivement, c'est un fait, tout simplement : il y a eu 2 vagues.
Pourquoi les TBW ont-ils fait une pause de deux ans ? C'est une question importante je crois. Même si un des tueurs a été tué : pourquoi cela s'arrête-t-il subitement après Alost ?? Mystère...

Pendant ces deux anées, n'y aurait-il pas eu des faits similaires à l'étranger ? En France, Suisse,... J'ai du mal à m'imaginer qu'ils sont resté inactifs 2 ans. Evidemment, je pars sur du bandistisme, c'est une faille donc dans mon hypothèse.
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 12:47

César,

Ce N'est PAS du tout une faille ! Mais banditisme ou PAS, cela pose questions !
Même dans ma version, il est sûr que les acteurs sont des gens qui connaissent le terroir à fond, pas des mercenaires passant d'un pays à l'autre pour y sévir pareillement.

Inactifs pendant deux ans dites-vous ? Pour amener ces tueurs aux niveaux technique et surtout psychologique qu'ils ont atteint, il a fallu du temps. Bien plus que deux ans d'ailleurs. Sans quoi, une fois encore, ils seraient derrière les barreaux depuis longtemps.

De même, je vous rejoints quand vous dites que la disparition d'un membre de la bande n'entraîna PAS ipso facto la fin des opérations. Il y a une raison plus " impérieuse ", qq soit la piste privilégiée.
Le "nettoyage" me semble avoir été réalisé judicieusement. Ici encore, il N'y eut PAS de lacune ( ou si peu ) au point...qu'ils courent toujours...!

Cordialement.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2047
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 13:18

césar a écrit:
Cher Henry, en tant que défenseur de la thèse du banditisme, certe peut-être mâtiné ou saupoudré avec d'autres éléments, permettez-moi de vous contredire quand vous parlez de "veritable terrorisme".

Votre terrorisme n'a frappé que 2 soirées en 85 et n'a jamais effrayé personne en dehors des alentours du Bruxelles (et encore), de plus, uniquement un vendredi ou samedi soir. Même dans la région de Bruxelles, les gens continuaient de faire leurs courses ces jours-là, si vous quittiez de 10 km cette zone : tous le monde se foutaient des TBW, ils n'ont jamais effrayé personne dans le région de Liège par exemple.

Peut-être avez-vous raisons, mais le terme de terrorisme me parait largement exagéré, juste des faits divers sanglants. D'ailleurs quel aurait été le but de ce "terrorisme". ???

Cher César ,
Je me permets une rapide réponse même si Monsieur Marlair et michel-j ont certainement mieux répondu à ma place.
Vous dites que le terrorisme n'a frappé que deux fois en 85, je vous invite à relire la chronologie de cette année, CCC, Heisel, nombreuses attaques de fourgons.
Au sujet de ces dernières, j'ai vécu de près géographiquement et auditivement l'attaque sur le fourgon de la poste à la gare de Verviers et il se trouve qu'une des victimes démenbrées était de mes connaissances.
Vous aviez 15 ans à l'époque, il est possible que certaines dispositions stratégiques ne vous aient pas frappés.
Faisant à l'époque et toujours maintenant partie d'un service de sécurité, je peux vous dire que nous étions aux aguets et aussi dans la région Vervietoise.
Comme l'a écrit un autre intervenant, l'armée était dans la rue et on sait tous ce que cela signifie, si le pays n'était pas sur pied de guerre, la présence d'hommes en armes supposait quand même autre chose que la cueillette des noisettes.
J'ai d'ailleurs en son temps évoqué aussi que les attaques de 85 avaient peut-être été perpétrées dans le but justement de provoquer cette tension afin d'empêcher une autre action dont nous ne saurons jamais les tenants et les aboutissants.
Vous savez comme moi que certaines actions sacrificielles peuvent empêcher un plus grand nombre de victimes.
Quelqu'il en soit, je vous remercie de la correction avec laquele vous rédigez vos posts.
Revenir en haut Aller en bas
raygil

avatar

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 13:22

Marlair Jean-Claude a écrit:

1. être apte à de tels exploits ( physiquement, techniquement et tactiquement )

Techniquement, le braquage chez Dekaize n'est pas une grande réussite. Je vous rappelle que leur voiture est bloquée par le combi du policier.L'un des malfrats doit le déplacer lui-même soit une perte de temps qui aurait pu leur être fatale.
Ils ont surtout la chance inouïe que le policier Haulotte a laissé la clé de contact en place dans le combi.
Après une course poursuite, ils sont bloqués par la voiture de deux gendarmes avec la fusillade qui s'ensuit.
On a trouvé de nombreux impacts sur la voiture des tueurs. Qui sait s'il n'y a pas eu de blessés parmi les trois bandits ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7790
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 13:40

correct, c'est la raison pourqoui j'aimerai savoir l'heure et date exacte du moment qu'on a trouvé les déchets derrière le clinique derscheid

(pas loin de l'arrière sortie du chateau d'arge,ntieul.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 13:45

@ César; l'âge n'atteint pas à la valeurs des années... pas plus que l'inverse, à mon sens !... un regard "frais" peut en effet ravigoter les esprits trop ancrés sur certaines images "symbolisées"... mais si, comme le confirme Henry, il y eut bien un recours à l'armée après Alost qui n'a pas dû perturber des masses l'adolescent que vous étiez... une apparition qui fit d'autant plus hurler la gauche "au scandale !" que la presse, après s'en être amusée, avait plutôt tendance à la porter au crédit des CCC !

Que les mêmes CCC aient pû être "manipulés" ne fait pour moi aucun doute... et pas d'avantage dans l'esprit de ceux des membres avec lesquels j'ai pu m'entretenir, avec faculté de leur démonter les divers mécanismes "d'incitation au passage à l'acte" par de l'armement, des conseils, ou des facilités offertes sur un plateau... La pâleur brutale de certains me fit comprendre à quel point j'avais pu viser juste !... exactement comme dans le cas d'un séide -et non des moindres- du WNP.

Beaucoup de turbulences de basse politique échappent au citoyen modèle... et c'est tant mieux !... Même sur un plan strictement économique car, si toutes les forces vives de la nation créatrices de rentrées se croisaient brusquement les bras; ouille les dégats !... alors que les "chutes" de gouvernements, les tripatouillages sordides, les arrangements honteux d'anti-chambres ministérielles n'ont jamais fait chuter que l'indice boursier (malheureux actionnaires favorisés !)... jamais la production génératrice de rentrées financières à l'échelon national !

La compréhension de l'Histoire "d'hier" se trouve bien mieux favorisée par l'étude de l'Histoire "d'avant-hier" qu'à la lecture des journaux et autres tabloids sous influence !... C'est un fait constant au travers des ères, des siècles, des régimes.
Revenir en haut Aller en bas
B.G.



Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 10/06/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 14:00

michel-j a écrit:
@ César; l'âge n'atteint pas à la valeurs des années... pas plus que l'inverse, à mon sens !... un regard "frais" peut en effet ravigoter les esprits trop ancrés sur certaines images "symbolisées"... mais si, comme le confirme Henry, il y eut bien un recours à l'armée après Alost qui n'a pas dû perturber des masses l'adolescent que vous étiez... une apparition qui fit d'autant plus hurler la gauche "au scandale !" que la presse, après s'en être amusée, avait plutôt tendance à la porter au crédit des CCC !

Que les mêmes CCC aient pû être "manipulés" ne fait pour moi aucun doute... et pas d'avantage dans l'esprit de ceux des membres avec lesquels j'ai pu m'entretenir, avec faculté de leur démonter les divers mécanismes "d'incitation au passage à l'acte" par de l'armement, des conseils, ou des facilités offertes sur un plateau... La pâleur brutale de certains me fit comprendre à quel point j'avais pu viser juste !... exactement comme dans le cas d'un séide -et non des moindres- du WNP.

Beaucoup de turbulences de basse politique échappent au citoyen modèle... et c'est tant mieux !... Même sur un plan strictement économique car, si toutes les forces vives de la nation créatrices de rentrées se croisaient brusquement les bras; ouille les dégats !... alors que les "chutes" de gouvernements, les tripatouillages sordides, les arrangements honteux d'anti-chambres ministérielles n'ont jamais fait chuter que l'indice boursier (malheureux actionnaires favorisés !)... jamais la production génératrice de rentrées financières à l'échelon national !

La compréhension de l'Histoire "d'hier" se trouve bien mieux favorisée par l'étude de l'Histoire "d'avant-hier" qu'à la lecture des journaux et autres tabloids sous influence !... C'est un fait constant au travers des ères, des siècles, des régimes.


A vous lire, au fil de vos post, on penserait que la "théorie du contrat" développée par Guy Bouten dans son ouvrage est totalement de vigueur.

Qui dit "théorie du contrat" sous-entend "cerveau" ou "tête pensante"...
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 15:47

Je n'ai pas lu le livre de Mr Bouten... mais les arguments que je développe restent inchangés depuis 1985... sans pour autant confiner à l'obcession car je reste ouvert à toutes les théories et n'hésite par à fournir les éléments qui pourraient aider à leur développement... ou a éviter les extrapolations stériles en cas de certitude de ma part.

Un cerveau, je ne pense pas... pour ma part, je vois plutôt un tout petit groupe aguéri aux techniques de la manipulation... Un groupe qui, d'un coup, se serait accaparé d'évènements antérieurs (1° vague de méfaits) afin de broder un canevas capable de provoquer une psychose.
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 15:49

Raygil, K,

Quand j'invoque les " tueurs du Brabant ", je me limite à la vague 1985, soit Braine-l'Alleud, Overijse et Alost.

C'est dans cette seule optique que j'ai établi les trois conditions. Qui sont à la fois nécessaires et suffisantes. Une seule N'aurait PAS été remplie correctement, nos gaillards croupiraient dans nos prisons depuis longtemps

Je sais très bien que les coups de 82-83 sont entachés de qq bourdes de dimension. N' ayant rien de commun avec 85.

Moi aussi, messieurs, j'apprécie à sa juste valeur la correction des échanges. Cela NE nuit en rien à leur richesse, au contraire.

Très cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
césar



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 15:58

Respectons l'organisation du site, je crois que l'on s'éloigne de la piste française...
Cette implication de français me parait bien plausible : à Maubeuge, des plaques belges et à Wavre, des plaques françaises (avec changement de plaques juste après l'attaque!). A Alost, il me semble bien que dans le dernier reportage de RTL, le témoin sur l'E40 dit se souvenir de plaques françaises et/ou hollandaises.

Autre lien, c'est celui que Mr Delhaize entretient avec une prostituée, qu'il va tellement entretenir, qu'elle va pouvoir s'offrir une bonne part de la prostitution à Bruxelles-Nord : prostitution qui était au moment des faits dans les mains de gangsters français et qui servait de couverture à un traffic d'armes.

Du moins, c'est ce que je peux lire ici ou là. Y-a-t-il d'autres liens possibles ?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 16:07

En fait "d'échanges transfrontaliers" je crois bien que nous restons tout à fait ancrés dans une tradition remontant avant même la création de la Belgique

De tous temps les gangsters français ont prospéré en Belgique, notamment pour des questions de langue, tandis que leurs homologues belges venaient profiter la "l'indifférence" française (absence d'ilotage) pour profiter de leur argent -surtout dans les casinos- en toute sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
césar



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 16:49

Donc, d'un point de vue tactique, rien que le fait de faire une attaque dans un autre pays vous protège, car les polices locales vous connaissent moins, n'ont pas accès aux dossiers de la police d'un autre pays, etc...

D'où la réflexion de Mr Vos : si qqn à vu des voitures avec des plaques françaises autour du bois de la houssière pendant ces années-là (en particulier 85), manifestez-vous!

Faudrait peut-être revoir l'attaque de Maubeuge de fond en comble! J'ai ma petite idée sur cette attaque :
- implication d'un autre véhicule que la santana, sinon où ont-il mis les centaines de bouteilles de champagne ?? J'écris bien des centaines, voir rapport d'enquête parlementaire.
- le coup de fil anonyme à la police est des plus étrange. Je pense qu'ils ont eux-mêmes appelé la gendarmerie : pour le fun, un défi, ou pour une raison tactique.
- attrait de l'alcool de luxe récurrent chez ces personnes : auberge à Beersel : une, voir 3 attaques de cette auberge. NB : s'ils possèdent des bordels à Bruxelles, c'est du 100% net d'impôt! Une belle filière de revente. Lien possible avec la filière française...
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 17:00

Aucune piste n'est idiote... mais quand j'entends parler de "centaines de bouteilles"... Heu !... Vous avez vu les photos du soi-disant "grand magazin" ?... Il y aurait eu plus de pognon dans les sous-sols qu'au dessus du plancher des vaches, alors !... j'ai un gros doute sur le volume du butin, voyez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
césar



Nombre de messages : 107
Date d'inscription : 16/04/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 17:18

Peut-être suis-je naïf, mais je ne l'invente pas, c'est dans le rapport d'enquête parlementaire et plusieurs coupures de presse de l'époque. C'est ainsi. Ce qui me frappe, c'est qu'on ne sait pas précisément le nombre, je suppose, j'espère, que les enquêteurs le savent (il y a eu un blessé grave à Maubeuge, un gendarme tout de même). Des centaines ? 200, 1500 ?? C'est important!

Mais votre réflexion est pertinente, Michel admin dit qu'il s'agit d'une épicerie fine, donc peut-être pas si étonnant de voir autant de bouteilles de champagne. Mais est-ce que tout cela était déclaré ? Imaginons qu'il sagit bien de plusieurs centaines de bouteilles, imaginons que ce stock était anormalement haut pour cette épicerie : comment les TBW le savaient-ils ??
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7790
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 17:44

prenez := 100 bouteilles pour les voleurs
100 bouteilles pour la presse
100 bouteilles pour le voisinage
100 bouteiiles pour la gendarmerie , pour les peurs et blessures

x 2 pour l'assurance et c'est reglé.

aucun coffre de voiture peut charger plus de 250 kilo ou litres

donc quadruple arnaque assurance.

Les voyous étaient la pour être testé c'est tout , une commande quoi
d'ou le coup de téléphone anonyme au bon numero sans enregistrement.

on n'oublie pas le premier coup de téléphone à Nivelles aussi , directement au planton .(déjà attaqué par coup de fusils qqs semaines avant.

le premier équipe partait ds un fausse direction

après l'alarme volumetrique du magasin : deuxième équipe part

Mourue aurait dit: "c'est pour moi je ne reviens pas"

il était en train de demander une assurance vie mais c'était pas encore reglé .
mais comment les TBW savaient qu'il était de service?
il faisait un remplacement ce jour là !

Les tbw étaient lourdement armés et pour la première fois avec des gillets .

Ils allaient à la confrontation.

il fallait les tester sous le feu.

les faibles ont vomis et ont pris plus tard la tangente.
Revenir en haut Aller en bas
raygil

avatar

Nombre de messages : 267
Date d'inscription : 28/05/2006

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 17:48

Des coupures de presse parlent d'une épicerie spécialisée dans le commerce d'alcool ce qui expliquerait la présence de nombreuses bouteilles de champagne.
Je suppose que les TBW savaient quel genre d'épicerie ils cambriolaient.
Que peut-on mettre dans une voiture ?
Disons que le volume d'une bouteille de champagne fait environ 3 dm³ de volume. Le coffre de ma voiture actuelle fait 360 dm³. On peut considérer que je peux mettre une centaine de bouteilles dans mon coffre. En utilisant aussi le siège arrière et l'espace entre les sièges ajoutons une autre centaine. difficile de faire plus surtout si on est pressé.
Outre le nombre de bouteilles on doit quand même constater que chaque fois qu'ils en ont l'occasion, ils volent des victuailles. Qu'on le veuille ou non, c'est un fait indéniable.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 13 Juin 2010 - 18:16

Je ne conteste pas ce que l'on a pu imprimer, voyons !... C'est tout simplement parce que je me souviens avoir vu une photo de la boutique que je m'étais dit "bon sang ! Plusieurs centaines de bouteilles dans un bastringue pareil... ".

Vous savez, moi aussi je lis la presse... certains P.V... etc... Et quand on voit les écarts entre la "vérité", ce qui est déclaré par le préjudicié pour l'assurance, par les flics pour se faire mousser (surtout au champagne !) en dehors des formulaires administratif, car le bluff est naturel chez l'homme... on en arrive quand même à de sacrés écarts... jamais résolus, d'ailleurs !

J'ignore si Google Maps couvre cette rue... mais si tel était le cas, pourquoi ne pas "aller y faire un tour" ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la piste française   

Revenir en haut Aller en bas
 
la piste française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» [Autorité héraldique] [BELGIQUE] Communauté française de Belgique : du nouveau !
» Petit débat sur la nécessité d'inscrire la gastronomie française au patrimonie mondial de l'UNESCO
» [En ligne] Armorial de la noblesse française (XVII-XIX)
» La Marine Française du Premier Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: