les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la piste française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Sam 6 Aoû 2011 - 0:17

MILIEU BANDITISME-->INDIC-->BALANCE
...Or plus de 20 ans après personne dans le milieu n'a balancé, cqfd
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Lun 8 Aoû 2011 - 2:54

De simples truands – La piste Française

De simples truands locaux, éventuellement Français, « ni chanceux ni adroits, ni bêtes », mais prêts à tout pour se faire de l’argent.

La piste Française est évoquée clairement. « La bande du Brabant » est également soupçonnée de plusieurs autres méfaits commis sur le territoire Français dont le meurtre d’un postier pour faciliter un vol, à Lille, le 22 février 1982. Le modus operandi de certaines attaques ressemble à s’y méprendre à celle des tueurs mais aucun lien matériel ou balistique n’a pu être établi de manière formelle. Toujours en 1982, une société de gardiennage fut braquée à Metz. Un groupe très organisé et très bien armé s'est attaqué à la SLS (Société Lorraine de Surveillance). Ils ont attendu les convoyeurs avant de les neutraliser et s'emparer d'un butin. Détail important : parmi les assaillants se trouvait un homme de grande taille. L'enquête a été confiée au SRPJ de Metz mais elle n'a pas abouti. Il est indiqué dans le livre du journaliste René Haquin que les tueurs du Brabant s'étaient peut-être rendu coupables du cambriolage de l'armurerie Courty à Paris le 14 Septembre 1982.

JEUDI 28 OCTOBRE : Une Piste Française dans l’affaire des tueurs du brabant ?

Sujet : Entre 1982 et 1985 une série de crimes et d’attaques à main armée fait 28 victimes en Belgique sans qu’on ne puisse jamais en identifier les auteurs. La presse belge les a baptisés « les tueurs fous du brabant ». Les nombreuses hypothèses émises depuis lors attribuent ces tueries au grand banditisme mais aussi à des cellules terroristes ou encore à une entreprise générale de déstabilisation du pays … La cellule d’enquête de la police judiciaire fédérale belge envisage actuellement la possibilité d’une piste Française .

Intervenants : Joël SPECK, Commissaire divisionnaire Ancien Chef de la PJ de Lille et le journaliste du « Soir » Marc Met de Penninghuen

Le commissaire de la Pj de Lille parle beaucoup d'un certain Jean-Pierre. Il ne fait aucun doute qu'il s'agit de Jean-Pierre Halla. Joël Speck, Commissaire divisionnaire, ancien chef de la PJ de Lille, a parlé de "Jean-Pierre". La piste française tourne autour de lui, qui provenait du milieu corse-niçois de l'époque. Ses activités étaient sur Lille vers 1978 dans le milieu de la prostitution. Il a été en prison jusqu'en 1984 et n'a donc pas pu participer à la première série de tueries. De 1984 à 1986, il rejoint le banditisme belge mais fait aussi des "braquages propres" en France avec une équipe française. Arrêté vers 1986 à Bruxelles, il est extradé en France mais il parvient à s'évader. Il a rejoint l'équipe Haemers et a été actif dans le banditisme belge au moins pendant quelques années Certains membres de son équipe auraient pu participer à la première série mais pas à la seconde. Ce Jean-Pierre était intéressé par l'argent (délinquance de profit) ; pas d'idéologie ... Il semble acquis qu'il a été victime d'un règlement de compte vers 1988 en Belgique.

Halla se trouvait en attente de très grosses affaires "à taper" et s'est juste associé avec Haemers parce qu'il avait besoin d'une somme conséquente...Pas pour lui mais pour quelqu’un qui lui était cher. Et il a agi a l'insu de ses associés habituels qui mirent un certain temps à remonter la filière de ses exécuteurs... Jean-Pierre (Halla) était donc en prison lors de la première série d'attaques mais il aurait pu participer à la seconde ... peut-être avec Patrick Haemers ...

« Question profil psychologique, Halla « se foutait éperdument » du monde politique, de ses turpitudes et de ses magouilles... L'intelligence de J-P Hala ne dépassait pas le sens pratique. Il en était tout à fait conscient... et il s'en contentait à merveille, puisque cette intelligence "reptilienne" l'avait toujours bien servi jusqu'alors ! Bénéficier d'énormes affaires "préparées" équivalait pour lui à toucher au Nirvana... Mais il s'est retrouvé face à une obligation morale; subvenir en urgence aux besoins et à l'avenir d'une femme ».


HAEMERS II:ENCORE UN MORT ? L'ETRANGE DISPARITION DE HALLA
GUILLAUME,ALAIN
Mercredi 6 octobre 1993
Haemers II: encore un mort ? - L'étrange disparition de Halla-
Hier, pour son 22e jour d'audiences, la cour d'assises du Brabant jugeant le dossier «Haemers et consorts» n'a pas siégé. Une interruption exceptionnelle due au fait que le septième juré - ne souhaitant pas se soustraire à son devoir civique - a cependant tenu à enterrer l'un de ses proches. On a donc repris le travail à 14 h, pour poursuivre l'examen des faits et des témoignages relatifs à l'attaque (manquée) d'un transport de fonds de la société Brink's Ziegler, à Etterbeek, le 29 juin 88. Ce jour-là, cinq truands ont bloqué le fourgon devant une agence de la BBL, avec une camionnette Volkswagen et une Audi. Au moment où l'un des malfrats fixait une bombe sur la porte arrière du fourgon, un convoyeur de fonds ouvrit le feu. Un agresseur répondit par un tir en rafale et dans la fusillade un de ses complices s'écroula: Marc Van Dam, atteint de cinq projectiles dans l'omoplate, l'avant-bras et la cuisse. Il fut bien vite évacué par ses complices qui s'évanouirent dans la nature sans butin. Van Dam fut en fait transporté dans un appartement de la bande, drève des renards, à Uccle, où il reçut des soins de ses complices, de Philippe Lacroix et du Dr Szombat. Van Dam - c'est presque sûr - fut blessé par le tir de son comparse. Qui précisément ? Il affirme ne pas s'en être particulièrement inquiété. Au moins on pose de questions, au mieux c'est, confie-t-il, d'autant que c'était le premier «coup» auquel il participait. Dans ses déclarations, il désigne ses complices par des initiales: A, B,C... Tout porte à croire que C est le «maladroit» qui a blessé Van Dam. À Rio, Haemers a dit de lui: c'est un imbécile ; il n'avait pas le moindre remords et persistait à dire qu'il était un as du tir. L'imparfait ? Oui, parce que C est sans doute Jean-Pierre Halla, un truand connu dans le milieu lillois (pour des affaires de braquage et de proxénétisme). Et Jean-Pierre Halla n'est plus de ce monde. Plusieurs gendarmes en ont dit, hier, leur conviction. Parce qu'Halla a disparu en partant «faire un coup» au Luxembourg, sans toucher, depuis lors, à son compte en banque, à ses vêtements; sans reprendre contact avec sa famille qui s'inquiète et aide la police. Mais c'est une conviction seulement car on cherche son cadavre. Jean-Pierre Halla était aussi le père biologique d'une petite fille que Philippe Lacroix a quasiment adoptée en décidant de vivre avec sa mère. Quand il parle d'elle, il dit « ma fille ». Les avocats de Lacroix y trouvent d'autant plus de raisons pour... contester la mort de Halla et dénoncer une idée qui pourrait venir à l'esprit: et si Lacroix avait quelque chose à voir dans cette disparition? Mais comme l'assassinat de Thierry Smars, ce pan-là du dossier ne concourt qu'à dresser le climat de «l'affaire», pas les accusations à charge des accusés. Al. G

L'enquête sur les tueurs du Brabant wallon se dirige vers le Nord de la France

Vingt-cinq ans après les faits, la cellule Brabant wallon lance un nouvel appel à témoin dans l'enquête sur les tueurs. Les enquêteurs espèrent pouvoir confirmer l'hypothèse selon laquelle il s'agissait essentiellement de gangsters du Nord de la France. En révélant des détails sur les trente dernières heures d'activité des bandits, la cellule Brabant wallon espère rassembler des éléments qui confirmeraient une hypothèse. "Cela tourne surtout autour de bandes françaises qui étaient actives dans le milieu de la prostitution et du trafic d'armes" dit Eddy Vos qui dirige l'enquête sur les tueurs du Brabant wallon. "Nous continuons à poursuivre différentes pistes", déclare Eddy Vos. Nous pensons aujourd'hui qu'il n'est pas exclu que des personnes actives dans le milieu criminel du Nord de la France soient impliquées. Nous avons relié entre eux les faits dont nous disposons. Cela nous mène à des gangsters du Nord de la France qui avaient des liens avec le milieu de la prostitution du quartier Nord de Bruxelles. Il existe des liens connus depuis longtemps : le deuxième hold-up en août a eu lieu à Maubeuge. Dès le début, des véhicules immatriculés en France ont également été utilisés. D'autres étaient immatriculés en Belgique, mais des trous dans les plaques correspondaient précisément à la taille d'une plaque française. A l'époque des attaques, le milieu bruxellois de la prostitution du quartier Nord était partiellement aux mains de gangsters du Nord de la France, et c'était un haut lieu de trafic d'armes. Nous y avons trouvé une arme qui provenait probablement de l'attaque de l'armurerie Dekaise à Wavre. Une prostituée belge a également fait des déclarations dont il semblait ressortir que des français du Nord avaient été impliqués dans le hold-up du Colruyt de Halle en 1983. Vos ajoute qu'il dispose de noms de bandes de malfaiteurs. On enquête au sujet de ces noms, et on réalise également des recherches sur des traces d'ADN. Knack – Mai 2010

Eddy Vos :

« ….Nous y avons trouvé une arme qui provenait probablement de l'attaque de l'armurerie Dekaise à Wavre. Une prostituée belge a également fait des déclarations dont il semblait ressortir que des français du Nord avaient été impliqués dans le hold-up du Colruyt de Halle en 1983 ».


Le S.A.C., à mi-chemin entre Politique et Gangsterisme

Un avis sur la piste Française

« A mon sens, l'organisation du SAC dans le Nord est restée très embryonnaire. Il n'a jamais constitué, dans la région Nord-Pas-de-Calais de véritable fief comme ce put être le cas en région Parisienne, Normande, Bordelaise, Lyonnaise ou Paca. Le représentant régional le plus influent fut, à mon avis, l'ancien maire de Valenciennes, victime de la curieuse épidémie de "suicides" qui toucha les dignitaires R.P.R durant la décénie. Carous... Son contre-pendant "gros-bras" fut Marcel Véry (décédé aussi, mais d'un cancer... il se dit que les abords de la porte de sa chambre d'hôpital fit l'objet d'une discrète mais constante surveillance). Le candidat successeur de ce dernier s'est éteint avant son intronisation d'une allergie à l'oxyde de plomb, estampillé 7,65... Pierrot R..... . Depuis, je ne sais plus; j'ai cessé de m'intéresser à la question. La seule chose que je puis vous dire, c'est que le SAC n'a jamais eu -ou n'a jamais cherché à avoir- d'influence dans la région, même lors des évènements de mai 68... Pour ce que j'en sais, les représentants de cette confrérie qui trouvèrent asile en Belgique venaient de la région parisienne... et lorsque le commissaire « playmate » Annie Vits eut des ennuis avec eux suite à la publication de son livre sur l'assassinat de De Broglie (« La mort du Prince »), ce furent les « missi dominici » de la « maison mère » (Normande) qui investirent son bureau (d'où le nombre de gardes de du corps qui l'entourèrent ensuite, ne serait-ce que pour ses vacations ordinaires) ».

Pierre Carous, né le 17 septembre 1913 à Vieux-Condé (Nord) et décédé le 14 janvier 1990, était un avocat et homme politique français. Il fut élu maire de Valenciennes en 1947.

Pour le SAC, sa mise en exergue ne vise que le mode de fonctionnement, une « ligne psychologique de manipulation » qui parvint à transformer « au nom d'un Idéal » de simples fonctionnaires en tueurs de femmes et d'enfant à Auriol.... Pour ce qui est des « faits », les élections présidentielles de Mai 1981 en France « ventilèrent » les éléments du SAC les plus impliqués dans des violences contre les syndicats, grévistes et autres « agitateurs de campus » « vers des Cieux plus cléments » (sic), ou supposés l'être. Le SAC possédait en Belgique de sérieuses bases arrières, notamment une imprimerie spécialisée dans la confection de faux passeports de très grande qualité outre quelques fournisseurs d'armes bien installés aussi. Mais cette « transhumance » attira surtout vers la capitale Belge un truand de renom, « industriel de la prostitution », qui n'eut aucune peine à décrocher les autorisations nécessaires à la création de ses commerces... Ce genre de grand patron du crime draine forcément dans son sillage des « petites mains »... Une « garde prétorienne semeuse de panique »... dont un bon nombre de colleurs d'affiches du SAC « passés sous l'aile de Giscard », et pressés de fuir la capitale « aux mains des Rouges ».
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Lun 8 Aoû 2011 - 8:46

Singulier de citer in extenso les posts d'autrui sans en donner les référence ! Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Lun 8 Aoû 2011 - 10:00

Je répète une fois encore qu'il s'agit D'UNE SYNTHESE DE CE QUI S'EST DIT DEPUIS LE DEBUT DE CE FORUM. Je me suis déjà expliqué sur cette méthode...Maintenant, si vous êtes du même avis que M. Dislaire, il y a de cela quelques semaines, je suis tout à fait disposé à ne plus contribuer du tout....N'oubliez pas l'utilité de la méthode pour les nouveaux arrivants....
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Lun 8 Aoû 2011 - 10:18

michel-j a écrit:
Singulier de citer in extenso les posts d'autrui sans en donner les référence ! Evil or Very Mad

@michel J

Cs1958 ne fait que synthétiser certains passages. Une méthode que j'aurais dû utiliser moi-même mais cela ne put se faire par manque de temps. Je crois que le procédé est donc utile.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Lun 8 Aoû 2011 - 22:44

Je précise quand même que surtout à la faveur des congés d'été, je travaille sur les TBW en moyenne 9 à 10 heures par jour. Il faut respecter le travail des autres. D'ailleurs, j'examine actuellement les rapports parlementaires. Ce n'est pas un mince travail.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 0:04

michel a écrit:
michel-j a écrit:
Singulier de citer in extenso les posts d'autrui sans en donner les référence ! Evil or Very Mad


@michel J Cs1958 ne fait que synthétiser certains passages. Une méthode que j'aurais dû utiliser moi-même mais cela ne put se faire par manque de temps. Je crois que le procédé est donc utile.


Je ne critique pas la méthode... je souligne juste la singularité du procédé... Renvoyer aux sujets déjà développés ne nuirait en rien au travail de synthèse de tel ou tel enquêteur... tout en permettant aux "nouveaux arrivants" de se familiariser avec l'antériorité des sujets débattus... en pouvant profiter de l'intégralité du texte... et du contexte !

Regrouper des fragments de témoignages divers (et vécus !) pour alimenter une seule voie de réflexion relève t-il d'un procédé impartial ?...

Quand les "extraits accaparés" risquent de fausser le jugement de tout nouvel examinateur, personnellement, j'en doute !...

La connaissance de certaines composante d'un dossier ne fait en rien du chercheur un familier des personnes citées. Je ne renie rien de ce que j'ai écrit (et signé) sur J-P Halla... je trouve simplement inélégant de s'approprier un fragment de témoignage sans préciser l'emplacement précis de celui-ci au sein même de ce forum... de sorte que chacun puisse se forger une opinion personnelle.

Je comprends l'allusion au syndrome Dislaire... qui ne le pourrait ?... Mais avant de sombrer dans ces extrêmes; tachons au moins de rendre à César ce qui est à Cesar... Ce que j'ai écrit, donc "certifié" appartient au domaine publique, soit !... mais n'est en aucun cas une "propriété en libre usufruit" pouvant permettre d'en pervertir le sens à quiconque se toque de travestir le sens des propos tenus.

Citer... oui !... Mais avec les références précises qui, rappelons-le, appartiennent à CE SITE... faute de quoi, nous sombrons effectivement dans le dislairisme..; le caviardage ou la dissection de textes dans un but factieux...

Serait-ce la nouvelle philosophie du forum ?

Je respecte le travail de synthèse de CS... Est-ce trop demander de voir respecter l'apport des personnes dont il se prévaut des textes ?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 0:42

Chacun se fera sa propre idée sur la méthode. Un sul but : découvrir la vérité par respect pour les ayant-droits des victimes et tout simplement le respect de l'Etat de Droit. Personne n'a de copyrights sur ce site.Nul n'en est le propriétaire à quelque titre que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 1:24

Je comprend la methode, mais d'une part la mise bout à bout de textes en provenance de diverses discussions oriente le débat (que vous le vouliez ou non, y compris à votre insue)...et comment savoir si c'est du bon côté??
Quand aux nouveaux, on l'a tous été. Alors soit on consulte le site parce qu'on cherche une info et de toute façon on utilise la fonction recherche, sans lire l'intégralité. Soit on choisi de s'impliquer et la moindre des choses et de lire tous les fils avant de poster. Je sais c'est long (plusieurs centaines d'heures de lecture)...mais bon on a rien sans rien!

Maintenant çà a quand même un intéret, nous rappeler certains post auquel on ne pensait plus, perso çà ne me dérange pas plus que çà, j'y trouve mon compte et j'aprécie le temps passé par CS. Il faut juste prendre du recul sur les raccourcis hatifs.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 7:55

CS1958 a écrit:
Chacun se fera sa propre idée sur la méthode. Un sul but : découvrir la vérité par respect pour les ayant-droits des victimes et tout simplement le respect de l'Etat de Droit. Personne n'a de copyrights sur ce site.Nul n'en est le propriétaire à quelque titre que ce soit.

Je ne parlais pas de copyryth mais d'élémentaire courtoisie. Effectivement, chacun pourra se forger une opinion de certaines formes de "travail" ou "d'esprit" d'équipe.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 10:24

michel-j a écrit:
CS1958 a écrit:
Chacun se fera sa propre idée sur la méthode. Un sul but : découvrir la vérité par respect pour les ayant-droits des victimes et tout simplement le respect de l'Etat de Droit. Personne n'a de copyrights sur ce site.Nul n'en est le propriétaire à quelque titre que ce soit.

Je ne parlais pas de copyryth mais d'élémentaire courtoisie. Effectivement, chacun pourra se forger une opinion de certaines formes de "travail" ou "d'esprit" d'équipe.

Vous voulez que dans chaque synthèse j'indique : X pense que....et pour Y......etc ? La polémique est inutile. Puisque cette méthode dérange, les nouveaux arrivants se feront une idée en lisant des heures et des heures de messages, quitte à se lasser et aller voir ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 11:01

FAITESVITE a écrit:
Je comprend la methode, mais d'une part la mise bout à bout de textes en provenance de diverses discussions oriente le débat (que vous le vouliez ou non, y compris à votre insue)...et comment savoir si c'est du bon côté??
Quand aux nouveaux, on l'a tous été. Alors soit on consulte le site parce qu'on cherche une info et de toute façon on utilise la fonction recherche, sans lire l'intégralité. Soit on choisi de s'impliquer et la moindre des choses et de lire tous les fils avant de poster. Je sais c'est long (plusieurs centaines d'heures de lecture)...mais bon on a rien sans rien!

Maintenant çà a quand même un intéret, nous rappeler certains post auquel on ne pensait plus, perso çà ne me dérange pas plus que çà, j'y trouve mon compte et j'aprécie le temps passé par CS. Il faut juste prendre du recul sur les raccourcis hatifs.

Une synthèse n'empêche nullement le lecteur de faire preuve d'esprit d'analyse et de faire une synthèse plus complète. Qui le fait ? Personne me semble-t'il...
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 12:47

CS1958 a écrit:
michel-j a écrit:
CS1958 a écrit:
Chacun se fera sa propre idée sur la méthode. Un sul but : découvrir la vérité par respect pour les ayant-droits des victimes et tout simplement le respect de l'Etat de Droit. Personne n'a de copyrights sur ce site.Nul n'en est le propriétaire à quelque titre que ce soit.

Je ne parlais pas de copyryth mais d'élémentaire courtoisie. Effectivement, chacun pourra se forger une opinion de certaines formes de "travail" ou "d'esprit" d'équipe.

Vous voulez que dans chaque synthèse j'indique : X pense que....et pour Y......etc ? La polémique est inutile. Puisque cette méthode dérange, les nouveaux arrivants se feront une idée en lisant des heures et des heures de messages, quitte à se lasser et aller voir ailleurs.

Ne modifiez pas le sens de la pensée d'autrui pour amener de l'eau à votre moulin, CS.

1) Le témoignage que j'ai apporté est sans ambiguïté quant à une relation possible de J-P Halla avec les tueries;

a) Ce n'est pas ce que je "pense" des "probabilités" émise par d'autres; je connaissais personnellement J-P Halla. Et c'est uniquement ce que je connaissais
de lui avec certitude dont j'ai voulu faire profiter les chercheurs.
b) vous récupérez une partie de cet apport pour renforcer une thèse qui s'oppose à ce témoignage; votre mode de pensée et de déduction vous regarde... Que vous vouliez en faire profiter la communauté, c'est très bien de votre part (j'ai moi même fait l'éloge de votre esprit synthétique)... mais si vous citez quelqu'un, la moindre des courtoisies est de préciser la référence exacte du texte dont vous avez tiré un extrait afin que chacun puisse vérifier à la source.... pas en embarquant d'autorité dans votre ligne de pensée.... C'est la plus élémentaire des courtoisie dans un forum... et même en l'absence de copyright (puisque vous vous fondez sur ce texte de loi) le procédé peut donner lieu à griefs... puisque l'auteur de propos sur la "toile" est judiciairement considéré comme "responsable"... la paternité et la portée de ces propos lui étant attribués de fait; comment plaider "l'irresponsabilité" lors d'usage "corrompu" d'un texte.

Je ne vous cherche pas chicane... loin de moi cette idée !... Je vous fait remarquer un fait objectif... sur lequel plusieurs assidus de ce forum ont attiré mon attention.

Informer est une vertu... déformer tend plus vers le vice. Vous sachant dépourvu de désir de nuire à l'enquête, je me suis contenté d'attirer votre attention sans emploi de termes désobligeants.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Marchenoir



Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 13:37

Évidemment qu'il est important de savoir qui dit quoi. C'est tt de même élémentaire dans ce genre de dossier. Les synthèses sont intéressantes mais il manque les sources et la contextualisation du choix des extraits. En gros, quelle piste vous suivez en les choisissant et pourquoi.
De toute façon, partir avec une une idée prédéfinie ne me semble pas une méthode adéquate. Soit vous possédez des éléments et des preuves (comme vous semblez l'affirmer) qui vous posent définitivement sur la bonne piste et vous devez les avancer et les détailler. Soit vous suivez une intuition et cela ne vous donne aucune prérogative sur la décision de ce qui est la bonne hypothèse et ce qui ne l'est pas.
Que voulez vous dire par on connait les tbw etc ? Jetez-vous à l'eau. Où est-ce le bluff d'un gars qui va à la pêche ?
Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 13:59

Michel. J, vous savez trés bien que la police française a son idée là-dessus et lorsque j'ai voulu aborder avec vous cette piste, vous n'étiez pas intéressé par le bottin mondain du grand banditisme en France, dans le nord, et en Belgique. Qui a des idées préconçues ? Vous ou moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 15:22

On est encore parti dans une querelle suite au départ d'une phrase non comprise.
Si les protagonistes avaient mis le doigt dessus de manière précise en MP, on n'en serait pas à discuter de copyright ou autre droit.
Dans le gros travail réalisé par CS1958 le 8/11 à 2H54 se trouve un avis du commissaire Spech de la PJ de Lille sur JP Halla, dans la continuité de cet avis, se trouve deux phrases traitant de la personnalité de Halla, ces deux phrases proviennent de michel-j mais le nouvel arrivant ou le lecteur peu attentif peut croire qu'elles entrent dans le cadre du témoignage du commissaire et là, vous admettrez tous que les deux hommes sont quelques peu différents.
Voilà, c'est tout simple et cela ne mérite pas une querelle scripturale qui fait toujours mauvais genre sur un forum.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 15:47

Oui Henry, tout à fait d'accord. Je dis : Stop...!Les querelles, ça ne m'intéresse pas. Et c'est contre-productif sur un forum. Cela énerve tout le monde et moi en premier. A cet égard, je suppose que des commissions rogatoires sont adressées aux services de police français. Par exemple sur l'ancien Milieu du Nord de la France...Personne n'a une idée sur un individu sorti de prison le 3 Septembre 1985 ? Mais il est vrai que ce n'est pas la peine de passer en revue le bottin des malfrats selon l'un des intervenants sur ce site, visiblement grand amateur d'Audiard....
Revenir en haut Aller en bas
Jean Marchenoir



Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 16:06

Je ne vois pas de querelle. Il y a une mise au point nécessaire. La source des infos est une info en soi. C'est un fait indépassable. Ne pas la citer et tronquer l'info par choix de préférence est une manipulation. Volontaire ou pas, c'est une autre question. Mais il y a, de fait, manipulation.

S'il n'y a pas d'opposition, il y a monopole. S'il y a monopole, il y a autoritarisme. Ne pas vouloir de "querelles" (qui ne sont que des ajustements et négociations) c'est être pour un pouvoir unique et autoritaire, c'est mal comprendre le fonctionnement démocratique. Ce qui est, hélas, très partagé parmi la population.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 9 Aoû 2011 - 20:34

CS1958 a écrit:
Michel. J, vous savez trés bien que la police française a son idée là-dessus et lorsque j'ai voulu aborder avec vous cette piste, vous n'étiez pas intéressé par le bottin mondain du grand banditisme en France, dans le nord, et en Belgique. Qui a des idées préconçues ? Vous ou moi ?

Je n'ai pas voulu me laisser embarquer dans un tour d'horizon de "qui est le frère de qui" "qui est la soeur de qui"... etc... dans la mesure où je doute fort que vous soyez en relations avec l'une de ces personnes. N'est-ce pas mon droit ?... Vous vouliez me "tester"... au nom de quoi ?... Sous quel grade ou quelle autorité ?

Je vous ferai remarquer un détail d'importance CS... Je n'attaque pas votre hypothèse parce que je suis intimenment persuadé que personne, pour l'instant (mais ça pourrait évoluer) ne possède encore la totalité des éléments "fédérants"... Vous enquêtez sur une voie; je respecte... si je puis être utile; O.K !... Mais je persiste et signe en affirmant que si vous utilisez des ELEMENTS de témoignage vous semblant utile à l'étayage de vos travaux, vous avez le devoir (de chercheur honnête) de permettre à quiconque s'intéresse à votre travail de constater que certains éléments... "préchaient" en sens inverse.

C'est juste sur ce point que je suis en désaccord avec vous... absolument pas sur la somme de travail (plus que respectable) attestant de vos recherches.

Je vous supposerais "butté" je ne perdrais pas de temps à prêcher dans le vide... mais vous sâchant motivé; admettez que piocher dans des témoignages allant à contrario de vots hypothèses mérite au moins le libre arbitre du lecteur.... Non ?

Je ne réclame pas de "droits d'auteur"... je me fouts éperdument de "pouvoir briller"... et j'affirme être tout aussi motivé que vous (et ce depuis longtemps !... j'ai rencontré les pemiers de la CBW alors qu'ils n'en étaient qu'à leur débuts )... mais par respect de tout chercheur (fut-il amateur) certaines précisions restent indispensables à mes yeux.

Que vous utilisiez mes propos ne me gêne en rien du tout !... Sinon; je n'aurais rien dit !... Mais si vous vous accordez cette prérogative, faite sle de manière à ce que quiconque puisse y "retrouver ses jeunes".

Rien de plus !

Et mes souhaits de réussite dans vos recherches n'ont rien d'une galéjade ! s'il s'avérait que vous ayez raison; soyez persuadé que je ne dissimulerais rien de ma confusion !
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Mer 10 Aoû 2011 - 9:14

michel a écrit:
michel-j a écrit:
Singulier de citer in extenso les posts d'autrui sans en donner les référence ! Evil or Very Mad

@michel J

Cs1958 ne fait que synthétiser certains passages. Une méthode que j'aurais dû utiliser moi-même mais cela ne put se faire par manque de temps. Je crois que le procédé est donc utile.

Merci Michel, je pense que maintenant tout le monde ou presque l'a compris. Il serait peut-être intéressant d'ouvrir pour chaque rubrique une sous rubrique synthèse :
1. Je poste ma synthèse,
2. Chacun y apporte ses ajouts dans le même esprit.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Jeu 11 Aoû 2011 - 3:21

michel-j a écrit:
CS1958 a écrit:
Michel. J, vous savez trés bien que la police française a son idée là-dessus et lorsque j'ai voulu aborder avec vous cette piste, vous n'étiez pas intéressé par le bottin mondain du grand banditisme en France, dans le nord, et en Belgique. Qui a des idées préconçues ? Vous ou moi ?

Je n'ai pas voulu me laisser embarquer dans un tour d'horizon de "qui est le frère de qui" "qui est la soeur de qui"... etc... dans la mesure où je doute fort que vous soyez en relations avec l'une de ces personnes. N'est-ce pas mon droit ?... Vous vouliez me "tester"... au nom de quoi ?... Sous quel grade ou quelle autorité ?

Je vous ferai remarquer un détail d'importance CS... Je n'attaque pas votre hypothèse parce que je suis intimenment persuadé que personne, pour l'instant (mais ça pourrait évoluer) ne possède encore la totalité des éléments "fédérants"... Vous enquêtez sur une voie; je respecte... si je puis être utile; O.K !... Mais je persiste et signe en affirmant que si vous utilisez des ELEMENTS de témoignage vous semblant utile à l'étayage de vos travaux, vous avez le devoir (de chercheur honnête) de permettre à quiconque s'intéresse à votre travail de constater que certains éléments... "préchaient" en sens inverse.

C'est juste sur ce point que je suis en désaccord avec vous... absolument pas sur la somme de travail (plus que respectable) attestant de vos recherches.

Je vous supposerais "butté" je ne perdrais pas de temps à prêcher dans le vide... mais vous sâchant motivé; admettez que piocher dans des témoignages allant à contrario de vots hypothèses mérite au moins le libre arbitre du lecteur.... Non ?

Je ne réclame pas de "droits d'auteur"... je me fouts éperdument de "pouvoir briller"... et j'affirme être tout aussi motivé que vous (et ce depuis longtemps !... j'ai rencontré les pemiers de la CBW alors qu'ils n'en étaient qu'à leur débuts )... mais par respect de tout chercheur (fut-il amateur) certaines précisions restent indispensables à mes yeux.

Que vous utilisiez mes propos ne me gêne en rien du tout !... Sinon; je n'aurais rien dit !... Mais si vous vous accordez cette prérogative, faite sle de manière à ce que quiconque puisse y "retrouver ses jeunes".

Rien de plus !

Et mes souhaits de réussite dans vos recherches n'ont rien d'une galéjade ! s'il s'avérait que vous ayez raison; soyez persuadé que je ne dissimulerais rien de ma confusion !

Soyez assuré que je n'ai rien contre vous. Chacun pense ce qu'il veut et je respecte votre opinion. Il n'y a aucune ambiguîté.Vous êtes à même d'apporter une contribution non négligeable.Soyons constructifs.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
De Paris



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Ven 12 Aoû 2011 - 20:59

Bonjour à tous,

Michel a fait mention de deux faits divers survenus en France et qui pourraient être liés (le conditionnel est de mise) aux tueurs du Brabant wallon. Je n’ai trouvé nulle mention dans la presse de cette époque du meurtre d’un postier à Lille le 22 février 1982, mais je vais essayer de fouiller d’avantage… Par contre, en ce qui concerne l’attaque d’une armurerie à Paris le 14 septembre 1982, pour moi il est clair que René Haquin a fait fausse route. Voici l’article publié dans le quotidien Le Monde n° 11705 du jeudi 16 septembre 1982 (page 13) : « Un jeune italien, porteur de papiers au nom de Francesco Puttini, né à Rome, a été arrêté par la police après l’attaque d’un commando armé contre une armurerie de la rue de Rennes (6e). D’après les policiers italiens, l’identité de ce jeune homme est fausse. Il s’agit en fait d’un terroriste d’extrême-droite dont l’identité réelle est connue mais n’a pas été révélée. Grièvement blessé à l’intestin lors de l’attaque de cette armurerie, il a été transféré à l’hôpital Laennec où son état est jugé sérieux. Ses jours ne semblent cependant pas en danger. D’après les premiers éléments de l’enquête, un commando, dont le nombre de membres varie entre cinq et huit personnes, s’est rendu au domicile de M. Paul Courty, soixante-deux ans, l’armurier, près de la place des Vosges, lundi 13 septembre, vers 22 h 30, et l’a contraint, sous la menace des armes, à se rendre à son magasin situé au 123, rue de Rennes. M. Courty a alors réussi à se saisir d’un pistolet 357 Magnum et a ouvert le feu à trois reprises, blessant d’une balle Francesco Puttini. Les complices du jeune homme ont immédiatement pris la fuite sans rien emporter. Selon l’armurier, les membres du commando avaient l’intention de s’emparer de colts 45. »
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste française   Sam 13 Aoû 2011 - 1:30

De Paris, il se trouve que j'ai lu cet AM l'acte d'accusation des borains et l'opération était bien programmée.
Deux observations :
1. Le meurtre d'un postier à Lille, en 82 si ma mémoire est bonne, qui ?
2. l'affaire de l'armurier parisien,
Mais surtout, cette affaire dont je me souviens vaguement à Condé-sur-Escaut vers 85 ou 86..C'était une période tourmentée...!.
Revenir en haut Aller en bas
De Paris



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Sam 13 Aoû 2011 - 11:34

Bonjour CS1958,

Veuillez m'excuser, mais je ne comprends pas le rapport entre l'attaque de l'armurerie Courty et les Borains.

En ce qui concerne le hold-up de Condé-sur-Escault, c'est antérieur à 1985, et il a été commis par des proches d'Action directe. Rien à voir donc avec ce qui nous intéresse ici.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Sam 13 Aoû 2011 - 11:42

je pense que l'armurier Parisien n'a rien a voir et mem que les attaquant ont ete identifiè

par contre Condé est interessant

mais pour cela il faut connaitre les lieux et les activités droite/gauche là -bas , fuite après POUR, puis l'affaire Eurodif avec les conclusions sur l'infiltration/telecommande de certains meurtres en France, Besse, + le genral Audran ,
l'artificier FREROT de AD qui a probablement formé CCC pour les attentats ...ou la fait lui même., le vol et partage (CCC/AD du dynamite à Ecaussines


Si le "départ "du CCC est lié avec TBW ,ce que je ne crois pas , il faut étudier ces liens
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la piste française   Aujourd'hui à 2:09

Revenir en haut Aller en bas
 
la piste française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» [Autorité héraldique] [BELGIQUE] Communauté française de Belgique : du nouveau !
» Cabale Française ?
» Petit débat sur la nécessité d'inscrire la gastronomie française au patrimonie mondial de l'UNESCO
» [En ligne] Armorial de la noblesse française (XVII-XIX)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: