les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la piste française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 10 Aoû 2010 - 17:20

Parmi les personnages intéressants gravitant dans le nord de la France, Mohamed Asmaoui qui entretenait de bonnes relations (ou du moins des relations diverses) avec Vittorio et Amory entre autres. Arrêté en possession d’une arme à la frontière franco-belge, il fut interrogé par le srpj de Lille sur les tueries.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 10 Aoû 2010 - 18:11

Asmaoui fréquentait effectivement la région frontalière mais, outre qu'il véhiculait une aura "sulfureuse" dans le milieu, il donnait surtout dans les trafics et le proxénétisme avec deux associés (julots-casse-croute, pour rester diplomate). Sa principale gagneuse était une fille très jolie, ressemblant étonnemment à Kim Wilde... elle est passée de Mons à Bxl en 81 ou 82.

Il ne faut jamais préjuger de quiconque, c'est certain !... Mais dans le cas monopolise notre attention... euh...

Qu'il ait fréquenté Adrianoi Vittorio et Amaury n'aurait rien de surprenant puisque lui même habitait la périphérie de Mons ( Paturages, si je ne m'abuse). Comme aucun d'eux ne devaient ressentir une prédilection notable pour la Lion's Club et les pinces-fesses mondains....
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 10 Aoû 2010 - 21:25

Nous nous trouvons cependant à l'intérieur du triangle prostitution-armes-drogues, soit la nouvelle piste suivie. Ou celle qui aurait dû être suivie depuis toujours.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 10 Aoû 2010 - 23:30

michel a écrit:
Nous nous trouvons cependant à l'intérieur du triangle prostitution-armes-drogues, soit la nouvelle piste suivie. Ou celle qui aurait dû être suivie depuis toujours.
Peut-être dans la première vague car je ne vois pas l'intérêt d'un triangle pareil dans la seconde de 85 (16 morts et surement autant de blessés dont-on ne parle pratiquement jamais).
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Mer 11 Aoû 2010 - 1:16

Si les auteurs des 2 vagues sont différents, bravo à ceux de la seconde qui ont su exploiter les indices de la première pour confondre les enquêteurs ...
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Mer 11 Aoû 2010 - 7:49

La véritable "fouille" devrait porter sur les dénominateurs communs pouvant relier des opérateurs aussi dissemblables que lors des deux vagues, creuser aussi la possibilité de "réunir" les armes communes à ces deux périodes.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Mer 11 Aoû 2010 - 16:30

Henry a écrit:
michel a écrit:
Nous nous trouvons cependant à l'intérieur du triangle prostitution-armes-drogues, soit la nouvelle piste suivie. Ou celle qui aurait dû être suivie depuis toujours.
Peut-être dans la première vague car je ne vois pas l'intérêt d'un triangle pareil dans la seconde de 85 (16 morts et surement autant de blessés dont-on ne parle pratiquement jamais).

Certes Henry. mais les petites mains de la petite vague ont très bien pu être utilisées pour la seconde pour des rasions qu'eux-mêmes ignoraient.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: la piste française   Mer 11 Aoû 2010 - 16:52

Utilisation d'une main d'oeuvre presque sûre car ne connaissant RIEN de ce qui se trame réellement ?
Il faut être solidement organisé pour ce faire. Des truands, petits ou grands, pour mille raisons, parlent TOUJOURS, tôt ou tard !

Cette " instrumentalisation " des hommes et de leur " savoir " est envisageable dans des structures où, cloisonnement oblige, un cerveau centralise les données fixes et NE laisse " flotter " les détails QUE dans un espace terriblement fermé.

A cette époque, en dehors du banditisme et de sa " non-fiabilité ", il existait
très peu de mouvements fermés suffisamment pour garantir une étanchéité
valable. Le WNP y était arrivé, au point que même au sein d'une équipe, un "soldat" ignorait même ce que faisait son acolyte ! Tous les éléments d'appui n'avaient à connaître que ce dont ils avaient besoin pour amener leur aide. Ils étaient d'ailleurs nommés les AX ( Auxiliaires )
Ce genre d'organisation, composée d'idéalistes recrutés sur base du MIF, étaient seules aptes à OSER se lancer dans " une guerre " comme celle de l'automne 85. MIF = Méthodique, Implacable, Froid !

Mais c'est une vieille affaire. On NE va PAS tout de même sortir les squelettes des placards de l'Histoire, voyons !!!
Et fantasmer vilain, comme certains le font depuis si longtemps...!

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: la piste française   Mer 11 Aoû 2010 - 23:16

michel a écrit:
Henry a écrit:
michel a écrit:
Nous nous trouvons cependant à l'intérieur du triangle prostitution-armes-drogues, soit la nouvelle piste suivie. Ou celle qui aurait dû être suivie depuis toujours.
Peut-être dans la première vague car je ne vois pas l'intérêt d'un triangle pareil dans la seconde de 85 (16 morts et surement autant de blessés dont-on ne parle pratiquement jamais).

Certes Henry. mais les petites mains de la petite vague ont très bien pu être utilisées pour la seconde pour des rasions qu'eux-mêmes ignoraient.
Michel, je ne suis qu'un simple quidam mais je suis prêt à vous parier un repas gastronomique que le seul lien entre les deux vagues est le sac d'armes de la première vague et quelques objets (baby coffre d'alost)de la seconde retrouvé à Ronquières.
Et je vais même m'avancer, je ne crois même pas ce sac a été jeté peu de temps après Alost car c'est prendre les gars qui ont plongé en 85 pour des incompétents. La découverte de 86 est quand même assez mystérieuse, on ne sait toujours pas comment est venue l'inspiration de retourner sur les lieux déjà fouillés.
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Profiling   Jeu 12 Aoû 2010 - 9:03

Ce qui m'interroge,

ce N'est NULLEMENT le recours à ce nouvel outil de la police scientifique.
Mais Md D. Zuckler a terminé ses études sur les faits ( donc les auteurs ) de 82-83.
Alors, pourquoi NE PAS aller plus loin, soit en 85 ???
Bien que la CBW frappe sur le clou 85, précisément. Il y a là une incohérence qui me stupéfie !
A moins que les nécessités de l'enquête n'aient leurs raisons que notre raison doit ignorer ?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Jeu 12 Aoû 2010 - 16:01

Si les choses simples avaient le droit de citer dans les arcanes politiques, il y a longtemps que Machiavel aurait sombré dans l'oubli !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 15 Aoû 2010 - 12:43

Au sujet de la piste française, cet article récent retient mon attention :

DH Infos > Faits divers

Les caïds du Sablon jugés en France (12/02/2009)

Des témoins protégés belges, des arrestations à Bruxelles et un procès à Poitiers
BRUXELLES Un procès pour trafic de cocaïne s'est ouvert en France devant la cour d'assises spéciale de Poitiers. Le trafic, qui aurait porté sur plusieurs dizaines de kilos entre 2002 et 2005 entre les Pays-Bas et le centre de la France via la Belgique, était basé à... Bruxelles.
Plusieurs témoins protégés font actuellement la route de Bruxelles à Poitiers. Parmi eux, l'ex-compagne de l'organisateur principal présumé du trafic : cette femme tient plusieurs brasseries près du Sablon. Le parquet de Bruxelles a voulu vérifier que de l'argent provenant de la came n'avait pas été blanchi dans l'horeca bruxellois par le rachat de quatre établissements. L'enquête n'avait pas abouti.
Trois des 13 accusés jugés à Poitiers étaient établis à Bruxelles :
Le Nantais Roland Chamard-Bois, 67 ans, ex-braqueur de fourgons, un ancien du gang des Lyonnais (dans le box, il prétend aujourd'hui qu'il ne s'occupe plus que de son épouse malade).
Alain Cler, 45 ans, ex-garde du corps de Catherine Mégret, maire de Vitrolles (de 1997 à 2002) et femme de l'ex-Front national Bruno Mégret.
Et Michel Moinard, 64 ans, connu à Bruxelles pour avoir été impliqué, au début des années 1980, dans le scandale de l'affaire du commandant François et du BND (Bureau national des drogues), un trafic de drogues qui avait valu à plusieurs gendarmes d'être condamnés pour trafic de stupéfiants.
Alain Cler avait été interpellé le 22 mars 2006 avec : 250 grammes de cocaïne, 2 kilos d'héroïne et 30 kilos de haschisch.
Michel Moinard, qui avait été arrêté chez sa compagne à Forest en août 2006 et livré à la France dès le mois suivant, est soupçonné d'avoir été à la tête du réseau.
En France, le fait de diriger ou d'organiser un groupement ayant pour objet l'importation, l'exportation, le transport ou la détention de stupéfiants est puni de la réclusion à perpétuité et de 750.000 euros d'amende.
Parmi les accusés figure aussi un certain Jean-Pierre De Vriendt : un nom bien de chez nous, encore que celui-là provienne de Tourcoing, 69 ans, très copain avec Moinard et Chamard-Bois, en fait un ancien du "gang des braqueurs de la banlieue sud" (de Paris)
.

Noms deux retiennent l'attention : Roland Chamard-Bois (ami de Jacques Lafaille et aussi proche du SAC)
Michel Moinard (affaire BND)

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 15 Aoû 2010 - 12:47

Le Nantais a cependant été acquitté :

Le vieux caïd nantais acquitté
Accusé d'avoir passé commande dans le cadre d'un gros trafic de stupéfiants, le retraité a été blanchi.
Roland Chamard-Bois, 67 ans, a pu rentrer libre chez lui et retrouver sa compagne, dans sa maison du pays de Retz, hier après-midi. Après avoir été mis en examen pendant deux ans et demi, après plus de six mois de détention provisoire et quatre jours de débats devant la cour d'assises spéciale de Poitiers, le retraité a été blanchi. Acquitté. L'avocat général avait pourtant requis cinq ans de prison.

Les magistrats professionnels réunis depuis lundi pour juger 18 accusés soupçonnés d'avoir trempé dans une grosse affaire de stupéfiants ont rendu leur verdict hier matin. Seize condamnations. La peine la plus lourde à dix ans pour Michel Moinard. Et deux acquittements. « Par sa décision, cette cour a réhabilité un individu et toute une institution face à une instruction plus que critiquable », a réagi Yvan Trebern, l'avocat de Roland Chamard-Bois.

Il a toujours nié

Son client avait été inculpé en octobre 2006, après l'interpellation de quatre hommes surpris en pleine transaction sur le parking de l'hôpital Nord-Laënnec, à Saint-Herblain. Bilan des saisies : 30 kg de cannabis, 2 kg d'héroïne, 250 g de cocaïne et plus de 25 000 € en petites coupures. Comme souvent en matière de stups, c'est la téléphonie que les enquêteurs ont essayé de faire parler. Les écoutes ont fait ressortir des noms. Celui de « Chamard » n'apparaissait pas directement. Mais un surnom, « le gros », était lâché sur le fil. Et la voix de Roland Chamard-bois passant commande de « 1 blanc et 500 noir » aurait été « formellement identifiée » par une expertise. L'étude était quasi infaillible, selon l'accusation. Pas selon Yvan Trebern. Les autres charges dans le panier de l'accusation ? Une « comptabilité ». Et une « puce » de téléphone. Bien trop peu, selon la défense, qui s'est échinée à démonter point par point le dossier.

« Mon client est encore poursuivi par son passé, vingt ans plus tard ! Qu'on le laisse tranquille ! », indiquait Me Trebern, juste avant l'ouverture du procès. « Ce ne doit pas être le procès de la rumeur !, » a-t-il plaidé jeudi à Poitiers. Roland Chamard-Bois se disait innocent depuis le début. Il a été entendu.

Anne-Hélène Dorison


Source : http://www.presseocean.fr/actu/actu_detail_-Le-vieux-caid-nantais-acquitte-_9179-825941_actu.Htm

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Sam 4 Sep 2010 - 12:13

Au sujet d'Asmaoui :



_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: la piste française   Sam 4 Sep 2010 - 20:24

donc:

Bouhouche > Amory > Asmaoui > Vittorio + borains ?
Revenir en haut Aller en bas
signordonpedro



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 5 Sep 2010 - 17:23

[quote="dim"]donc:

Bouhouche > Amory > Asmaoui > Vittorio + borains ?[/quote] Le compte est bon " tous les soirs 1830hrs sur fr3
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Dim 5 Sep 2010 - 19:39

Ben !... Il en aura fallu du temps pour suivre ce "fil rouge" phosphorescent !

Asmaoui se trouvait à la prison de Mons début des années 80... Il était en relation avec tout le petit milieu local... et aussi indicateur protégé... ce qui lui permettait de ressortir à peine entré (pour une nouvelle affaire).

Le syndrome des indics protégés... les séquelles du "magnifique instrument" que fut le BIC !
Revenir en haut Aller en bas
romain gary



Nombre de messages : 319
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Lun 6 Sep 2010 - 10:53

Pensez-vous pouvoir inclure JLB (au titre de celui qui peut garantir par son appartenance au SDRA8 une forme d'immunité) à ce schéma?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Mar 21 Sep 2010 - 12:58

Puisque la presse française semble faire l'impasse sur ce pan du dossier, j'ai rédigé un petit article sans prétention sur Agoravox en espérant attirer l'attention de l'un ou l'autre média :

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/tueries-du-brabant-la-piste-81607#forum2694758

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
De Paris



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: la piste française   Mer 22 Sep 2010 - 21:49

Michel,

Sachez que même si la presse française ne parle jamais des TBW, nous sommes quelques-uns ici en France à ne pas oublier et à suivre attentivement le déroulement de l'enquête (livre de Guy Bouten, fouilles dans le canal de la Ronquière, reconstitution TV, déclarations de Eddy Vos, etc.).

Je consulte le forum depuis un an environ et la piste française me semble la plus solide... Peut-être que la presse française (Nord Eclair, etc.) a fait mention à l'époque de faits d'une violence comparable ? Je l'ignore, car je n'ai pas eu le temps de consulter les microfilms de l'époque...

J'ajouterai qu'il y a à mon sens beaucoup de sottises sur le forum, j'entends par là trop de théories complotistes qui ne tiennent pas la route.

A mon avis, la vérité est beaucoup plus prosaïque et sans doute moins "extraordinaire" que certains le supposent. Les faits, rien que les faits : c'est ce qui fera avancer l'enquête et permettra (je l'espère sincèrement) de coffrer les TBW avant 2015.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: la piste française   Mer 22 Sep 2010 - 22:37

romain gary a écrit:
Pensez-vous pouvoir inclure JLB (au titre de celui qui peut garantir par son appartenance au SDRA8 une forme d'immunité) à ce schéma?

Renseignements pris ; JLB est un illustre inconnu du SDRA8... A moins (bien entendu) que le SDRA8 ne tient pas du tout à ce que son appartenance soit révélée ?... Personnellement, j'aurais plutôt tendance à croire l'affirmation de ma source ; inconnu au bataillon !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Jeu 23 Sep 2010 - 12:34

De Paris a écrit:
Michel,

Sachez que même si la presse française ne parle jamais des TBW, nous sommes quelques-uns ici en France à ne pas oublier et à suivre attentivement le déroulement de l'enquête (livre de Guy Bouten, fouilles dans le canal de la Ronquière, reconstitution TV, déclarations de Eddy Vos, etc.).

Je consulte le forum depuis un an environ et la piste française me semble la plus solide... Peut-être que la presse française (Nord Eclair, etc.) a fait mention à l'époque de faits d'une violence comparable ? Je l'ignore, car je n'ai pas eu le temps de consulter les microfilms de l'époque...

J'ajouterai qu'il y a à mon sens beaucoup de sottises sur le forum, j'entends par là trop de théories complotistes qui ne tiennent pas la route.

A mon avis, la vérité est beaucoup plus prosaïque et sans doute moins "extraordinaire" que certains le supposent. Les faits, rien que les faits : c'est ce qui fera avancer l'enquête et permettra (je l'espère sincèrement) de coffrer les TBW avant 2015.

Oui, je sais qu'il y a un intérêt chez les Français ou les expatriés.

Maintenant, la presse en France devrait relayer cet appel à témoins et investiguer plus en profondeur.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Mer 29 Sep 2010 - 12:02

Enfin un article dans la presse française! Et dans France-Soir, une publication qui est loin d'être confidentielle.

Tueurs fous du Brabant : la piste française
Brendan Kemmet 29/09/10 à 09h01
Vingt-cinq ans après la fin des tueries qui ont terrorisé toute la Belgique et fait 28 morts, la police belge explore une nouvelle piste. Celle du banditisme français.
Et si les « tueurs fous du Brabant » étaient français ? La piste, inexploitée, intéresse au plus haut point la police belge qui n’a toujours pas renoncé, vingt-cinq ans après, à élucider la plus grande énigme criminelle du royaume. Une dizaine de juges d’instruction, des centaines de policiers et 500.000 pages de procédure n’ont pas suffi à identifier les auteurs de cette vague de braquages et d’exécutions sommaires qui a agité le sud du plat pays entre 1982 et 1985. Vingt-huit personnes, dont des enfants, ont payé de leur vie cette dérive sanglante et inexpliquée. La sauvagerie des attaques était inversement proportionnelle à la valeur des butins, la plupart du temps dérisoires.

Les pistes des marginaux belges, celle des militaires d’extrême droite voulant déstabiliser l’Etat belge ou celle du terrorisme d’extrême gauche ont systématiquement mené à des impasses. Et pourtant, l’enquête continue. Le mois dernier, les policiers ont fouillé le canal Charleroi-Bruxelles à Ronquières, en vain. Avant l’été, ils ont diffusé un portrait-robot d’un suspect, réalisé sous hypnose, avec l’aide d’un témoin tardif… Si aujourd’hui les enquêteurs tournent maintenant leur regard vers la France, c’est qu’ils ont le sentiment d’avoir épuisé les pistes belges.

Maubeuge, août 1982

Ils n’ont pas oublié que l’épopée sanglante des tueurs fous du Brabant n’a pas commencé en Belgique, mais en France. C’était à Maubeuge, à huit kilomètres de la frontière, le 13 août 1982, un week-end. L’épicerie fine Piot était visitée de nuit. A 3 h 50, un appel anonyme avertit le commissariat, à 100 mètres de là. Trois gardiens de la paix partent à pied. Ils se séparent. L’un d’eux, Christian Delacourt, se trouve nez à nez avec un guetteur, qui fait aussitôt feu sur lui. Il est gravement blessé. Il sera sauvé in extremis par les médecins. Les voleurs, au nombre de trois, prennent la fuite dans une Volkswagen Santana, direction la Belgique. Dans leur coffre, des bouteilles de champagne et de vin et quelques boîtes de thé. La marque des tueurs fous du Brabant qui n’hésiteront pas, pendant trois ans, à sortir de puissants riot guns lors de petits cambriolages et braquages, et à tirer systématiquement sur les témoins. Pour tuer.

Ce n’est pas le seul élément qui rattache l’affaire de Maubeuge à la bande. La Santana sera en effet réutilisée un mois plus tard lors de l’attaque de l’armurerie Dekaise à Wavre, en Belgique. A une centaine de kilomètres de Maubeuge. Là, les tueurs se saisissent d’armes dont des prototypes, après avoir fait leur choix. Un policier communal approche. Il est abattu froidement. Puis, lors de leur fuite, les tueurs fous tirent à feu nourri sur une patrouille de gendarmerie. Comme à l’exercice. La Santana sera découverte abandonnée dans une forêt, en banlieue de Bruxelles. Aperçue avec des plaques françaises lors du braquage, elle a été retrouvée avec de fausses plaques belges. Les enquêteurs ont relevé que le système de rivets, assez bizarrement, était exclusivement utilisé en France. Autre rapprochement, la balistique. Une arme de calibre 7,65 a tiré à Wavre, comme à Maubeuge.

Truands du Nord

Ce n’est pas tout. Comme dans toutes les enquêtes fleuves, les policiers belges ont ratissé large. Et sur procès-verbal, une prostituée bruxelloise a déclaré que l’une des attaques attribuées aux tueurs fous, à Colruyt, en mars 1983, avait été menée par « des truands venus spécialement du nord de la France ». Dans une interview récente à l’hebdomadaire belge TéléMoustique, Eddy Vos, le chef de la cellule Brabant wallon, a évoqué cette nouvelle piste française : « Nous savons depuis longtemps qu’il y a des liens avec le nord de la France. Et ces deux dernières années, nous avons trouvé des éléments grâce auxquels cette piste a pris de l’importance. […] Le fil géographique nous conduit en France, jusqu’à la langue pratiquée lors des agressions et même l’accent. Nous tenons aussi des informations du milieu. »

« Le temps presse »

Le milieu lillois existe bel et bien et ses membres sont transfrontaliers. Traditionnellement, il est impliqué dans le trafic d’armes, la prostitution et, bien sûr, le trafic de stupéfiants depuis les Pays-Bas. Une liste de truands français serait actuellement étudiée par les deux juges d’instruction de Charleroi en charge de l’enquête. Une nouvelle fausse piste ? Il faudra en tout cas aller jusqu’au bout des vérifications, et vite.

« Le temps presse », a avoué un des magistrats cet été dans la presse belge. La course contre la prescription est lancée. D’ici cinq ans, selon la législation belge, plus personne ne pourra être poursuivi pour les crimes des tueurs fous du Brabant. La date limite est fixée au 10 novembre 2015. La bande n’a en effet plus fait parler d’elle depuis le 9 novembre 1985, et l’attaque du supermarché Delhaize, à Alost. Un carnage final qui a fait huit morts, dont une fillette de 9 ans, le plus lourd bilan de la série. A cette occasion, le chef du commando, surnommé « le géant » par la police, aurait été tué. Son corps n’a jamais été retrouvé. Un mystère de plus
.

Source : http://www.francesoir.fr/faits-divers/tueurs-fous-du-brabant-la-piste-francaise.29865

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Marc



Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 08/03/2007

MessageSujet: Re: la piste française   Jeu 30 Sep 2010 - 11:23

N'y-a-t-il pas un problème de prescription des crimes en droit français eu égard avec la prescription en droit belge !
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste française   Jeu 30 Sep 2010 - 12:44

Marc a écrit:
N'y-a-t-il pas un problème de prescription des crimes en droit français eu égard avec la prescription en droit belge !

Peu importe, la majorité des tueries s'est déroulée sur le territoire belge. Et s'ils sont français, ils seront extradés j'imagine.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la piste française   Aujourd'hui à 19:11

Revenir en haut Aller en bas
 
la piste française
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Initiation à la vie politique Française Option B
» [Autorité héraldique] [BELGIQUE] Communauté française de Belgique : du nouveau !
» Cabale Française ?
» Petit débat sur la nécessité d'inscrire la gastronomie française au patrimonie mondial de l'UNESCO
» [En ligne] Armorial de la noblesse française (XVII-XIX)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: