les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un cadavre dans le bois de la houssière?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Ven 24 Aoû 2012 - 22:12

A propos, CS1958, merci pour la bienvenue...
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Ven 24 Aoû 2012 - 22:16

ED2M a écrit:
@CS1958
Quand je parle de "bouclage", je parle de positionnement de barrage routier, décidé sur plan
dans le cadre d'une procédure.
Pas d'un "bouclage" effectif sur le terrain. Pleins d'itinéraires ont pu leur permettre d'arriver où ils ont été vus, même avec un barrage en place chez Torine.
Et je crois que les gendarmes ont suivi la procédure en se positionnant là.

C'était le PC chez Torine mais la "troupe", on ne semble pas lui avoir donné l'ordre de rentrer dans le bois sinon, ils seraient tombés nez à nez avec les TBW. Là où ils ont tourné pour rentrer dans le bois, les TBW, c'était en amont du PC et non en aval. A quelle heure le bouclage a-t'il été mis en place ?
Où étaient les patrouilles sur commandement du PC ?
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Ven 24 Aoû 2012 - 22:19

Pouvez-vous m'éclairer sur le fait que c'était le PC? J'ai raté l'info, désolé...
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Ven 24 Aoû 2012 - 22:24

ED2M a écrit:
Pouvez-vous m'éclairer sur le fait que c'était le PC? J'ai raté l'info, désolé...

Simplement le poste de commandement.
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Ven 24 Aoû 2012 - 22:27

Ca, je le savais. Par contre, d'où vient l'info que c'était le poste de commandement?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Ven 24 Aoû 2012 - 22:30

ED2M a écrit:
Ca, je le savais. Par contre, d'où vient l'info que c'était le poste de commandement?


C'est ce que j'ai lu ou compris sur ce fil ainsi que d'autres peut-être comme celui consacré à Alost. L'info remonte à au moins un an, minimum.
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Ven 24 Aoû 2012 - 22:42

Ben, ça semble bizarre. En effet, le commandement du district est à Soignies. Les faits se déroulent à Alost.
A moins d'en sortir d'un chapeau magique, il n'y a, vu l'organisation à l'époque, que 3-4 patrouilles immédiatement dispos (Braine, Soignies, Ecaussinnes, ?) pour effectuer les contrôles routiers sur l'ensemble du district suite à l'alerte banditisme.
Donc, pourquoi déplacer un PC, avec toutes les difficultés logistiques, à cet endroit?
Je comprendrais si les troupes étaient mobilisées en masse pour investir le bois, mais là...
De plus, pourquoi investir le bois? Rien ne permettait de se douter de la présence des TBW à ce moment là.
Il était plus judiceux de placer un barrage à divers endroits en espérant croiser leur route...
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Ven 24 Aoû 2012 - 23:00

Une chose m'intrigue: comment ont fait les TBW pour arriver au bois de la Houssière depuis Alost sans se faire "choper" par un barrage? Par un excellent repérage des itinéraires sûrement, par une écoute attentive des messages Gd via scanners très certainement, mais est-ce délire que de croire qu'ils avaient connaissance des positionnements des barrages?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Sam 25 Aoû 2012 - 8:04

ED2M a écrit:
Une chose m'intrigue: comment ont fait les TBW pour arriver au bois de la Houssière depuis Alost sans se faire "choper" par un barrage? Par un excellent repérage des itinéraires sûrement, par une écoute attentive des messages Gd via scanners très certainement, mais est-ce délire que de croire qu'ils avaient connaissance des positionnements des barrages?

Cette tactique fut largement employée par une célèbre bande de braqueurs lyonnais dans les années 70, et avec le succès que l'on sait. Leur stratège, ancien militaire, possédait de solides attaches (sympathies SAC et ex OAS) dans la "maison"... Qu'une partie des butins eut été reversée à un certain parti politique français ne fit aucun doute dans l'esprit de nombreux élus, dont l'un adressa d'ailleurs une lettre ouverte en ce sens... au président de l'Assemblée ou au ministre de la justice (je ne sais plus au juste, mais il m'apparait plus logique que ce soit au premier... vu la conjoncture politique d'alors)... et si l'on y regarde de plus près, flots sanglants mis à part, il est fort possible de trouver nombre d'autres similitudes dans le bouillon de culture politique de la région Rhone-Alpes d'alors qu'avec les guéguerres souterraines de la course à la fortune, obcession morbide de quelques élus belges sévissant à l'époque des tueries.

Mais le voile commence à se lever en France sur certaines vérités après une quarantaine d'années (la chappe de plomb du "secret d'état" tournant traditionnellement autour du demi siècle... pour les cas les moins écoeurants et les moins elevés dans les sphères dirigeantes). Plus qu'une bonne quinzaine d'années à attendre Very Happy ... à moins que ?... Un miracle ?... Le repentir de certains détenteurs de secrets frisant l'âge canonique ?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Sam 25 Aoû 2012 - 11:34

ED2M a écrit:
Une chose m'intrigue: comment ont fait les TBW pour arriver au bois de la Houssière depuis Alost sans se faire "choper" par un barrage? Par un excellent repérage des itinéraires sûrement, par une écoute attentive des messages Gd via scanners très certainement, mais est-ce délire que de croire qu'ils avaient connaissance des positionnements des barrages?

1. Que se passe-t'il entre l'heure d'arrivée dans le bois (?) et Ronquières ?
2. Comment arriver à Ronquières sans être arrêté par les gendarmes ?
3. La (les) sablière(s) a(ont)-elle(s) été fouillée(s) ?
4. Les douilles trouvées par E. VOS à l'endroit où Philippe a vu les TBW ont elles permis de les rapprocher des résultats des études balistiques antérieures, voire postérieures à cette découverte ?
5. Quid de l'enquête de voisinage en 1985 par rapport aux faits et aux quelques maisons du bois ?
6. La Golf stationnée avant Alost dans ou près du bois, où ?
7. Pourquoi ne pas être entré dans le bois (gendarmes) ?
8. Comment contacter l'équipe de secours pour les TBW ?

Etc ..........!.......... bounce
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Lun 27 Aoû 2012 - 12:12

Plusieurs choses, en vrac.

- Pour arriver au bois de la Houssière, ils empruntent un itinéraire repéré et connu. Cet
itinéraire leur permet d'éviter les endroits où seront mis en place les barrages routiers. Et
dans ces routes, plus besoin de foncer: les poursuivants sont semés, on peut reprendre
une allure normale, plus discrète. Une Golf traversant la campagne à fond risque d'attirer
l'attention d'un riverain ou d'un automobilste qui peut avertir les forces de l'ordre. Avec
cette info, même s'ils ne les arrêtent pas, les gendarmes ont une direction de fuite et
donc, une région...

- Les gendarmes sont chez Torine depuis le déclenchement de l'alerte. Je le répète: un
combi, pas plus. S'il y en avait plusieurs quand Philippe est passé, il devait s'agir d'un
débriefing de levée de dispositif, rien de plus. Pas d'un rassemblement de forces pour
investir le bois.
Pourquoi l'auraient-ils fait? Rien, absolument rien ne leur permet de croire que les TBW
sont là à ce moment là!
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Lun 27 Aoû 2012 - 12:52

Où ont-ils pu se cacher?

1. La maison qui a été incendiée plus tard?
Tentant, mais alors pourquoi n'y sont-ils pas resté? Pourqu'oi avoir pris le risque
d'attendre en bord de route alors qu'ils auraient été à l'abri des regards en restant à
cette maison?
Le proprio qui leur aurait dit de ne pas rester là? A EUX? Je crois qu'ils avaient assez "arguments" pour lui faire comprendre qu'ils voulaient rester, non?

2. Dans le bois? Loin d'être évident: les chemins latéraux sont trop meubles, ils risquent de s'embourber. D'autant plus que s'ils veulent passer inaperçu ils
doivent s'enfoncer loin car à ce moment de l'année, plus de feuilles ou de végétation: on voit loin. Ils ne vont pas non plus rester 4h en bord de route...

3. Dans les anciennes verreries de Fauquez? Risqué aussi: Pour entrer, il faut passer devant des maisons habitées dont un café. Il n'y a pas beaucoup de passage
et donc, un ou des véhicules entrant sur le site ne manqueront pas d'attirer l'attention surtout s'ils viennent la nuit ou s'ils viennent plusieurs fois...
Cacher une voiture là, c'est risquer qu'un curieux, un enfant, ... ne la découvre.

4. C'est ici que je vous fait part de mon idée: les anciennes tuileries d'hennuyères. Il s'agit d'un site de plusieurs hectares avec de très nombreux bâtiments. Il
est à l'abandon depuis 1981 et ne sera repris que fin 1987. Il se situe rue du Grand Péril. Cette rue relie Virginal à la Chaussée Mons/Bruxelles) et à quelques
centaines de mètres plusieurs rues partent vers le bois de la Houssière.
L'entrée est discrète: pas de voisins à côté ou juste en face. Au contraire de la rue Brancart à Fauquez, il y a un peu de circulation. Donc les voisons ne seront pas
intrigués par un passage d'une ou plusieurs voitures.
Mais il y a mieux: l'endroit est connu à l'époque comme un "coin à mal faire". Endroit où se déroulent plein de petits trafics en tous genres. Vu la réputation de
l'endroit, pas un riverain n'irait y promener, même si sa curiosité est éveillée par des agissements suspects. Et si un autre occupant des lei--ieux voit quelque chose, il
ne va certainement rien dire car ce serait attirer l'attention sur lui!

Je continue plus tard mon argumentation et vous dirai mon idée du timing de cette soirée et du jour suivant.
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Lun 27 Aoû 2012 - 14:50

Timing

1. Ils arrivent d'Alost par leurs chemins détournés et se cachent dans un des bâtiments des
anciennes tuileries d'Hennuyères. C'est là que la golf est entreposée lorsqu'elle ne sert
pas. A ce moment, le blessé est "mal" mais tjs vivant.

2. Ils appelent l'équipe de soutien. Comment? Via un téléphone portable ou en allant
simplement à pied à une cabine téléphonqiue. Il y en avait beaucoup plus que
maintenant donc sûrement à proximité. On est en novembre, il fait nuit, il fait froid:
quelqu'un de bien emmitouflé (au point de dissimuler ses traits) passe inaperçu...
Quand appellent-ils? Dès qu'ils savent via leurs écoutes scanner que les barrages
routiers se lèvent.

3. L'équipe de soutien ne peut pas utiliser un véhicule "suspect" (utilisé précédemment) car
ils ont été vus et donc, les forces de l'ordre risquent de faire le lien.
Pour avoir un véhicule "propre", appel est fait à "des potes" qui veulent, ou doivent,
rendre un service.
R-v est donné à la Chapelle au Foya. Bête, direz-vous: pourquoi quitter leur cachette
avec la voiture la plus recherchée du Royaume et contenant un blessé?
Le chauffeur ne connaît pas les anciennes tuileries mais assez bien le bois de la
Houssière. Assez pour venir par la rue du Pire. Assez pour venir par Fauquez et Charly
des Prés.
Il pourrait aussi suffisamment connaître la région pour venir de... Braine-l'Alleud/Nivelles
en toute discrétion...

4. 00h30, ils sont Chapelle au Foya. Leur voiture à le nez vers Hennuyères car c'est par là
qu'ils vont s'en aller. Ils surveillent le côté rue du Pire car la voiture de soutien doit venir
par là (et c'est aussi de par là que peutéventuellement venir une patrouille de Gd).
Le blessé sort de lui-même mais s'effondre, peut être mort.
Ben oui, pourquoi le sortir de la golf s'il est mort? S'ils se font "coincer" par une
patrouille, pas le temps de le recharge. Même s'ils arrivent à fuir, ils sont foutus car il y a
un cadavre exploitable pour les enquêteurs.
Pas question de recharger le corps dans la golf avant l'arrivée du soutien. Il faut être 2
au moins et s'ils sont tous les deux occupés à cela, ils risquent de se faire surprendre les
mains vides, sans couverture armée.
Arrive d'àbord Philippe et ses amis. Les TBW s'attendent à l'arrivée de leur assistance. Le
vieux fait signe de se garer devant la golf et l'autre reste en couverture, riot prêt.
S'arrêter devant alors que le corps est derrière? Oui, car ils (vieux et l'assistance)
vont recharger le corps dans la golf.

5. Ils repartent vers leur planque. Ils laissent la golf avec le corps et les armes à l'intérieur,
dans sa cachette, se changent peut-être et retour vers là où ils habitent... C'est déjà
moins "chaud": ils n'ont rien sur eux qui peut les incriminer. Même s'ils sont contrôlés,
qu'ils ont un pédigrée connu, à part les faire ch... un moment, les policiers vont les
laisser continuer leur chemin...
5.
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Lun 27 Aoû 2012 - 16:00

Ils arrêtent tout. Le chef est mort. La tête est coupée, l'organisme n'est pas autonome... Il faut faire disparaître les traces avant de disparaître dans la nature et se faire oublier...

6. Durant la journée du 10, ils découpent, scient, déchirent les objets à jeter. Soit chez eux, soit à Hennuyères. Ils nettoient la cache. Ils mettent dans les sacs tout ce qui est chaud mais pas trop... Ils mélangent sciemment des objets des deux époques pour "touiller" convenablement dans la soupe, ouvrir la porte à toutes les conjectures et semer encore plus de trouble dans l'enquête...

7. Direction Ronquières pour jeter les sacs dans le canal (par le bois et Fauquez). Ils ont toujours les armes qui ont servi la veille et peût-être d'autres. Elles sont laissée opérationnelles pour leur sécurité lors de leurs déplacements vers et lors du largage des sacs dans le canal. Et idem vers et pour la phase d'ensevelissement du corps.

Où jettent-ils le corps?

8. Dans un endroit dont je n'ai pas encore trouvé trace sur le forum: la décharge suitée 300 m plus haut que chez Torine!
Sur le site de la CBW, on voit l'endroit où ont été trouvés les restes de documents brûlés avec la mention "vers terrain de motocross". Ce terrain est une ancienne carrière de sable où a été tracé un circuit de motocross. Il est alors utilisé une fois l'an pour des épreuves officielles et le reste de l'année par des amateurs (dont je fais alors partie).
Il y a un circuit tracé mais le site est grand et utilisé quasi journellement pour des dépôts sauvages de déchets divers. Tous les bricoleurs, entrepreneurs, etc de la rgion viennent y jeter leurs encombrants. L'endroit est n'est pas gardé et très très mal clôturé.
Il y a deux entrées: la principale plus haut que chez Torine (Point du Jour) et une autre dans le chemin perpendiculaire (Chemin Royal). On y entre donc discrètement. La partie "décharge" est au fond quand on vient de chez Torine et presqu'en bord de route dans le chemin Royal. Elle se présente comme une "falaise" de déchets instable.
Ils jetent donc le corps et les armes encore en leur possession dans le le trou et font s'effondrer sur lui de bons morceaux de la "falaise".
Qui s'étonnerait d'un éboulement à cet endroit puisqu'il y a constamment des déversements?
Et qui s'inquiéterait d'une éventuelle odeur, fût-ce de décomposition, dans une décharge?

9. Retour dans le bois, incendie de la golf. L'endroit choisi est connu d'eux. Ils savent qu'à ce moment et à cet endroit retiré, l'incendie va être découvert très tard car très très peu de circulation (en pleine nuit de dimanche à un lundi qui est férié). Il aura donc le temps de brûler un maximum.

Ils n'ont alors plus rien avec eux ou sur eux qui pourrait les relier aux faits.

10. Cette rue les remet dans la direction d'Hennuyères, donc de la Chaussée de Mons, donc de Bruxelles , Tubize, Leeuw-St-Pierre ou Braine-l'Alleud ou autre? Ils s'en foutent: ils peuvent aller où ils veulent, ils sont clean...
Ils montent donc dans le véhicule d'assistance et retour à la maison...
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Lun 27 Aoû 2012 - 16:25

Il faudrait que je relise tout le sujet mais comment expliquez-vous qu'un individu probablement avec un casier et du coin ne laisse pas de trace de sa disparition ? Que ne se soit pas dit au cours de l'enquête "tiens, celui-là, plus de nouvelles du jour au lendemain...".
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Lun 27 Aoû 2012 - 16:34

Où ai-je dit qu'il(s) est (étaient) du coin?

Il ne faut pas être du coin pour connaître des lieux. Il suffit de savoir lire une carte et de faire quelques fois "un tour" dans le coin pour s'y retrouver sans problème, même la nuit.

Ils sont de n'importe où...Et des gens connus de la justice, il y en a n'importe où... Et il y en a tout le temps dont on a plus de nouvelles du jour au lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Lun 27 Aoû 2012 - 16:49

Sauf que dans le contexte extraordinaire de Braine-Overijse-Alost, j'imagine que tous les services ont été mis à contribution pour lister les clients "disparus" à compter du 9 Novembre !
Pour leur domiciliation, de nombreux éléments tendent à démontrer que c'est un axe central la région de Braine.
J'ajoute que sauf erreur, il y avait des raisons de se focaliser dés l'origine sur le bois car on avait déjà des éléments s'y rapportant précédemment du dossier TBW.
Là encore, il convient de se reporter au(x) fil(s).
Je n'ai pas le temps de rechercher malheureusement.
Pour le seul combi à Torine, on les voit foncer à Lennick, avec la vitesse de fuite, on imagine là-encore des barrages en urgence dans un rayon de plusieurs dizaines de Km sur les axes avec en priorité les lieux comme les bois, carrières, etc.
Pour les bois, il y avait déjà l'antécédent du véhicule après Anderlues par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Lun 27 Aoû 2012 - 16:58

Je précise quand même qu'a priori, on ne s'est préoccupé de "disparition" qu'une fois de lourds soupçons sur le chef DCD, soit à partir du témoignage d'Eddy Neuvens et ensuite des Philippe C et d'autres dont peut-être ce commerçant de Braine qui s'est fait rembarrer.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Lun 27 Aoû 2012 - 20:20

Où ont-ils pu se cacher?

1. La maison qui a été incendiée plus tard?

Tentant, mais alors pourquoi n'y sont-ils pas resté? Pourquoi avoir pris le risque d'attendre en bord de route alors qu'ils auraient été à l'abri des regards en restant à cette maison? Le proprio qui leur aurait dit de ne pas rester là? A EUX? Je crois qu'ils avaient assez "arguments" pour lui faire comprendre qu'ils voulaient rester, non?

Reste à déterminer où se situe réellement cette maison. Il y a en tous cas une maison devant laquelle était garé l’un des véhicules d’Alost, avant l’attaque.Quelle maison ? A quel endroit ? Chez qui ?

2. Dans le bois?
Loin d'être évident: les chemins latéraux sont trop meubles, ils risquent de s'embourber. D'autant plus que s'ils veulent passer inaperçu ils
doivent s'enfoncer loin car à ce moment de l'année, plus de feuilles ou de végétation: on voit loin. Ils ne vont pas non plus rester 4h en bord de route...

3. Dans les anciennes verreries de Fauquez?
Risqué aussi: Pour entrer, il faut passer devant des maisons habitées dont un café. Il n'y a pas beaucoup de passage et donc, un ou des véhicules entrant sur le site ne manqueront pas d'attirer l'attention surtout s'ils viennent la nuit ou s'ils viennent plusieurs fois... Cacher une voiture là, c'est risquer qu'un curieux, un enfant, ... ne la découvre.

On est la nuit en novembre, peu de risques. Le seul risque, le barrage de gendarmes éventuel.

4. C'est ici que je vous fait part de mon idée: les anciennes tuileries d'hennuyères.
Il s'agit d'un site de plusieurs hectares avec de très nombreux bâtiments. Il est à l'abandon depuis 1981 et ne sera repris que fin 1987. Il se situe rue du Grand Péril. Cette rue relie Virginal à la Chaussée Mons/Bruxelles) et à quelques centaines de mètres plusieurs rues partent vers le bois de la Houssière.L'entrée est discrète: pas de voisins à côté ou juste en face. Au contraire de la rue Brancart à Fauquez, il y a un peu de circulation. Donc les voisons ne seront pas intrigués par un passage d'une ou plusieurs voitures.Mais il y a mieux: l'endroit est connu à l'époque comme un "coin à mal faire". Endroit où se déroulent plein de petits trafics en tous genres. Vu la réputation de l'endroit, pas un riverain n'irait y promener, même si sa curiosité est éveillée par des agissements suspects. Et si un autre occupant des lei--ieux voit quelque chose, il ne va certainement rien dire car ce serait attirer l'attention sur lui!

Je trouve cette hypothèse séduisante. Arrivant de Lennick, ils tournent à Ma Campagne ou Flament ?

Je continue plus tard mon argumentation et vous dirai mon idée du timing de cette soirée et du jour suivant.
Timing

1. Ils arrivent d'Alost par leurs chemins détournés et se cachent dans un des bâtiments des anciennes tuileries d'Hennuyères. C'est là que la golf est entreposée lorsqu'elle ne sert pas. A ce moment, le blessé est "mal" mais tjs vivant.

2. Ils appelent l'équipe de soutien. Comment? Via un téléphone portable ou en allant simplement à pied à une cabine téléphonque. Il y en avait beaucoup plus que maintenant donc sûrement à proximité. On est en novembre, il fait nuit, il fait froid: quelqu'un de bien emmitouflé (au point de dissimuler ses traits) passe inaperçu...Quand appellent-ils? Dès qu'ils savent via leurs écoutes scanner que les barrages routiers se lèvent.

Y avait-il à proximité de l’usine désaffectée une cabine ?


3. L'équipe de soutien ne peut pas utiliser un véhicule "suspect" (utilisé précédemment) car ils ont été vus et donc, les forces de l'ordre risquent de faire le lien.Pour avoir un véhicule "propre", appel est fait à "des potes" qui veulent, ou doivent, rendre un service.
R-v est donné à la Chapelle au Foya. Bête, direz-vous: pourquoi quitter leur cachette avec la voiture la plus recherchée du Royaume et contenant un blessé?
Le chauffeur ne connaît pas les anciennes tuileries mais assez bien le bois de la Houssière. Assez pour venir par la rue du Pire. Assez pour venir par Fauquez et Charly des Prés.Il pourrait aussi suffisamment connaître la région pour venir de... Braine-l'Alleud/Nivelles en toute discrétion...

4. 00h30, ils sont Chapelle au Foya. Leur voiture à le nez vers Hennuyères car c'est par là qu'ils vont s'en aller. Ils surveillent le côté rue du Pire car la voiture de soutien doit venir par là (et c'est aussi de par là que peut éventuellement venir une patrouille de Gd).
Le blessé sort de lui-même mais s'effondre, peut être mort.
Ben oui, pourquoi le sortir de la golf s'il est mort? S'ils se font "coincer" par une patrouille, pas le temps de le recharge. Même s'ils arrivent à fuir, ils sont foutus car il y a un cadavre exploitable pour les enquêteurs.
Pas question de recharger le corps dans la golf avant l'arrivée du soutien. Il faut être 2 au moins et s'ils sont tous les deux occupés à cela, ils risquent de se faire surprendre les mains vides, sans couverture armée.
Arrive d'àbord Philippe et ses amis. Les TBW s'attendent à l'arrivée de leur assistance. Le vieux fait signe de se garer devant la golf et l'autre reste en couverture, riot prêt.
S'arrêter devant alors que le corps est derrière? Oui, car ils (vieux et l'assistance) vont recharger le corps dans la golf.

On a retrouvé des cartouches ou des douilles à l’endroit de RV. Donc a priori achevé par ses complices.

5. Ils repartent vers leur planque. Ils laissent la golf avec le corps et les armes à l'intérieur,dans sa cachette, se changent peut-être et retour vers là où ils habitent... C'est déjà moins "chaud": ils n'ont rien sur eux qui peut les incriminer. Même s'ils sont contrôlés, qu'ils ont un pédigrée connu, à part les faire ch... un moment, les policiers vont les laisser continuer leur chemin...
Un peu risqué quand même à cette heure-là si on se fait intercepter par les gendarmes.
Ils arrêtent tout. Le chef est mort. La tête est coupée, l'organisme n'est pas autonome... Il faut faire disparaître les traces avant de disparaître dans la nature et se faire oublier...

6. Durant la journée du 10, ils découpent, scient, déchirent les objets à jeter. Soit chez eux, soit à Hennuyères. Ils nettoient la cache. Ils mettent dans les sacs tout ce qui est chaud mais pas trop... Ils mélangent sciemment des objets des deux époques pour "touiller" convenablement dans la soupe, ouvrir la porte à toutes les conjectures et semer encore plus de trouble dans l'enquête...

Donc tout ce qui se trouvait depuis des mois voire des années dans l’ancienne tuillerie ? Le voisinage sur une relativement longue période aurait dû remarquer des allées et venues anormales ?

7. Direction Ronquières pour jeter les sacs dans le canal (par le bois et Fauquez). Ils ont toujours les armes qui ont servi la veille et peût-être d'autres. Elles sont laissée opérationnelles pour leur sécurité lors de leurs déplacements vers et lors du largage des sacs dans le canal. Et idem vers et pour la phase d'ensevelissement du corps.
Pas de patrouille sur la route vers le canal donc.
Où jettent-ils le corps?
8. Dans un endroit dont je n'ai pas encore trouvé trace sur le forum: la décharge suitée 300 m plus haut que chez Torine!
Sur le site de la CBW, on voit l'endroit où ont été trouvés les restes de documents brûlés avec la mention "vers terrain de motocross". Ce terrain est une ancienne carrière de sable où a été tracé un circuit de motocross. Il est alors utilisé une fois l'an pour des épreuves officielles et le reste de l'année par des amateurs (dont je fais alors partie).
Il y a un circuit tracé mais le site est grand et utilisé quasi journellement pour des dépôts sauvages de déchets divers. Tous les bricoleurs, entrepreneurs, etc de la rgion viennent y jeter leurs encombrants. L'endroit est n'est pas gardé et très très mal clôturé.
Il y a deux entrées: la principale plus haut que chez Torine (Point du Jour) et une autre dans le chemin perpendiculaire (Chemin Royal). On y entre donc discrètement. La partie "décharge" est au fond quand on vient de chez Torine et presqu'en bord de route dans le chemin Royal. Elle se présente comme une "falaise" de déchets instable.
Ils jetent donc le corps et les armes encore en leur possession dans le le trou et font s'effondrer sur lui de bons morceaux de la "falaise".
Qui s'étonnerait d'un éboulement à cet endroit puisqu'il y a constamment des déversements?

Par rapport aux sablières ?

Et qui s'inquiéterait d'une éventuelle odeur, fût-ce de décomposition, dans une décharge?

9. Retour dans le bois, incendie de la golf. L'endroit choisi est connu d'eux. Ils savent qu'à ce moment et à cet endroit retiré, l'incendie va être découvert très tard car très très peu de circulation (en pleine nuit de dimanche à un lundi qui est férié). Il aura donc le temps de brûler un maximum.

Ils n'ont alors plus rien avec eux ou sur eux qui pourrait les relier aux faits.
10. Cette rue les remet dans la direction d'Hennuyères, donc de la Chaussée de Mons, donc de Bruxelles , Tubize, Leeuw-St-Pierre ou Braine-l'Alleud ou autre? Ils s'en foutent: ils peuvent aller où ils veulent, ils sont clean...

Ils montent donc dans le véhicule d'assistance et retour à la maison...
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Mar 28 Aoû 2012 - 20:28

Reste à déterminer où se situe réellement cette maison. Il y a en tous cas une maison devant laquelle était garé l’un des véhicules d’Alost, avant l’attaque.Quelle maison ? A quel endroit ? Chez qui ?

Si j'ai bien lu, cette maison a été identifiée et même photographiée. Je ne sais plus sur quel fil on la voit. De plus, 2 véhicules ont été aperçus avant Alost, mais c'était rue du Pire d'après divers schémas présents sur ce site.

On est la nuit en novembre, peu de risques. Le seul risque, le barrage de gendarmes éventuel.

A cet endroit, le risque d'être vu par les riverains est bien réel: très peu de circulation en journée, encore moins le soir tombé; bistrot juste en face de l'entrée; maison également (avec potentiellement la "petite vieille" qui passe son temps à la fenêtre.
Mais pour ce qui est d'un barrage policier à cet endroit, le risque est nul à mon sens...

Je trouve cette hypothèse séduisante. Arrivant de Lennick, ils tournent à Ma Campagne ou Flament ?

J'ai remarqué que cette question vous taraude depuis longtemps...Ils sont vus à Leerbeek, brûlant un feu rouge sur la Chaussée de Ninove direction Hal. Je crois qu'ils visent la E429 Hal vers Enghien. Donc soit ils prennent le risque de traverser Hal et prennent à droite sur la E429. Ou alors ils prennent à l'Ouest avant Hal et rejoignent la E429 au-dessus de Tubize (Chée d'Hondzocht).
Quoiqu'il en soit, il sortent de la E429 à la sortie 24 Quenast. Ils prennent la route Industrielle, la rue de Rebecq, la Drève Léon Jacques, TRAVERSENT LE CARREFOUR MA CAMPAGNE et sont aux anciennes tuileries d'Hennuyères 2 min après...

Y avait-il à proximité de l’usine désaffectée une cabine ?

Je l'ignore. Mais ce ne serait pas étonnant, peut-être plus bas du côté du pont de chemin de fer.

On a retrouvé des cartouches ou des douilles à l’endroit de RV. Donc a priori achevé par ses complices.

DES douilles ou cartouches? pour des tueurs, ça fait beaucoup pour achever un agonisant, non?

Donc tout ce qui se trouvait depuis des mois voire des années dans l’ancienne tuillerie ? Le voisinage sur une relativement longue période aurait dû remarquer des allées et venues anormales ?

Peut-être...Paut-être pas étant donné que l'accès est possiblement très discret, qu'une "faune" fréquente les lieux depuis la cessation d'activité des tuileries et que le site est parsemé de plein de construction séparées du genre hangars, ateliers, etc

Par rapport aux sablières ?

C'est précisément une sablière désaffectée.


Dernière édition par ED2M le Mar 28 Aoû 2012 - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Mar 28 Aoû 2012 - 20:29

Sorry pour la mise en page, je ne maîtrise pas tout...
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Mar 28 Aoû 2012 - 20:45

A supposer que les anciennes tuileries soient leur planque, la E429 est super interessante.

Par exemple, vous venez d'Overijse: vous regagnez le Ring de Bruxelles vers Haut-Ittre; à Haut-Ittre, vous prenez la E19 vers Bruxelles; à Hal, vous prenez la E429 vers Enghien; puis sortie 24 Quenast...
Autoroute sur la plus grande partie du trajet, donc vitesse élevée, moins de risque de ralentissement, de contrôle qu'en ville ou sur des nationales...


Dernière édition par ED2M le Mar 28 Aoû 2012 - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ED2M



Nombre de messages : 39
Age : 54
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 24/08/2012

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Mar 28 Aoû 2012 - 20:58

Et pour ce qui des patrouilles le 9 au soir dans le bois de la Houssière: peut-être il y en a-t-il eu. La Gd a peut-être sillonné les routes du bois et autour pour finalement se retrouver chez Torine pour un débriefing de fin de recherches...
Il doit quand même exister quelque part des rapports sur le dispositif Gd mis en place, qui a fait quoi, où et quand...
De toute façon, si les TBW étaient cachés à quelques kms de là, écoutant l'évolution de la situation avant de s'aventurer dehors, ce n'est pas cela qui a dû beaucoup les inquiéter!
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Mar 28 Aoû 2012 - 22:57

Je pense que nous sommes globalement d'accord. Vous apportez une infi potentiellement intéressante : la fameuse ancienne tuillerie. Rien sur le net. ZI maintenant. Les alentours du bois m'interpellent. Silence radio des habitants ? Des anciens ? Quid du recensement des individus à casier dans un rayon d'une dizaine de Km autour ? Des marginaux. Certes, vous me direz que tout cela a été réalisé et que l'on a pas attendu après moi. Possible mais avec l'avalanche d'incroyables bévues : Saab disparue, sacs poubelle, etc...On s'attend à tout et surtout à n'importe quoi ! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Mer 29 Aoû 2012 - 0:51

Pourquoi prendre le risque de quitter l'ancienne tuiellerie avec le chef mourant ?
Plus simple de l'y laisser. Si c'est pour un RV avec une équipe de soutien, partir avec un autre véhicule que la Golf et se donner RV à un endroit plus simple dans le bois et ensuite se rendre à nouveau ensemble à la tuillerie.

Si c'est ce scénario, le cadavre est emmené vers l'endroit où ils on été été vus pour récupérer du matériel d'ensevelissement d'une troisième équipe et aller ensuite à Ronquières où il a été question de 3 voiture : Golf, Mercedes, et une R30 (?).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un cadavre dans le bois de la houssière?   Aujourd'hui à 9:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Un cadavre dans le bois de la houssière?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Seul dans les bois
» Un réveillon à la (( Bonne étoile)) suite de seul dans les bois
» Comment se débarasser d'un squelette: un cadavre dans le placard...
» Forme étrange dans les bois
» La fessée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les lieux-
Sauter vers: