les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Buslik Jean-François

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 15:07

@ Jacques B.

Peut-être avez-vous raison sur l'aspect " terreur " ( mais nous ne sommes jamais qu'en 1981 à ce moment ). Personnellement j'en doute. Faut-il rappeler qu'il ne s'agit pas de confrontations mais d'hypothèses que nous émettons vous comme moi.

J'attendrai que " minus ", s'il le veut bien, rende compte à Monsieur Beijer de mes interrogations et que celui-ci, peut-être, y réponde.

Mais je peux déjà dire que j'ai la désagréable impression que par les réponses jusqu'à présent données, un certain " on " surfe sur deux niveaux suivant les convenances ( ça s'appelle peut-être " se faire balader " ) : l'un, soft ( y a pas eu mort d'hommes et l'objectif a néanmoins été atteint ), l'autre carrément - déguelassement - hard ( morts d'hommes + passants éventuels + environnement, etc = dégâts collatéraux = normal = pas grave ).
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 15:22

Impliqué dans les dossiers des années 80 et parti en Floride Buslik, extradé, est à Forest

HAQUIN,RENE
Lundi 16 octobre 2000
Impliqué dans les dossiers des années 80 et parti en Floride Buslik, extradé, est à Forest

Jean-François Buslik, un jeune Belgo-Américain ayant résidé à Saint-Josse dans les années 80, à l'époque ami intime de l'ex-gendarme Madani Bouhouche (tout récemment libéré), vient d'être extradé de Floride et a été incarcéré à Forest.

Amateur de moteurs et de motos, brocanteur «en tout genre», le jeune Buslik fut arrêté en 1982 dans le cadre de l'enquête sur un attentat à demi raté qui endommagea une Peugeot 404 de la BSR de Bruxelles un soir de l'été 1981: c'était lui qui avait fabriqué la radiocommande qui actionna le détonateur d'une bombe artisanale non explosée, croyant, expliqua-t-il à l'époque, qu'il s'agissait de livrer une radiocommande d'ouverture de porte de garage pour le compte d'un client qu'on n'a jamais retrouvé.

A l'automne 1981, après un attentat commis chez l'officier de gendarmerie Vernaillen à Hekelgem, on découvrit, dans la voiture (volée) utilisée pour l'attaque, un rouleau de «tape» entamé, utilisé deux mois plus tôt pour encoller la bombe dans le coffre de la Peugeot de la BSR.

A l'époque libéré sans être condamné, Buslik fut à nouveau inquiété en 1986, après l'arrestation de son ami Bouhouche, alors inculpé dans le cadre de l'assassinat de l'ingénieur de la FN Juan Mendez: les gendarmes l'interpellèrent alors qu'il venait récupérer un tout-terrain Mercedes volé à Malines et muni de plaques copiées, véhicule qu'avait utilisé Bouhouche pour diverses expéditions.

Buslik disparut de Belgique pour la Floride en 1988, époque de la découverte du réseau de planques louées par Bouhouche, dans lesquelles furent notamment retrouvées des armes volées à la gendarmerie la nuit du nouvel an 81-82. Les enquêteurs saisirent aussi une photo d'une petite amie de Buslik portant au poignet un modèle unique de montre Cartier semblable au modèle «baignoire» signalé volé un soir de l'automne 1982 sur l'aéroport de Zaventem, dans un lourd envoi d'or en provennace de Suisse. C'est de ce soir-là que date la disparition d'un agent de sécurité de la Sabena, Françis Zwarts, qui n'a plus jamais donné signé de vie.

Lors du procès aux assises du Brabant des ex-gendarmes Beijer et Bouhouche, ce dernier déclara avoir commis au début des années 80 des délits avec un troisième homme: il désignait son ami Buslik, déjà parti vivre en Floride où, pilote de taxi aérien, il exploita une petite société charter.

En février 95, la cour d'assises du Brabant condamna Buslik à mort par contumace.

Des «tuyaux» à son sujet transmis il y a 18 mois par la Belgique, qui le réclame pour l'exécution de sa peine (la peine de mort n'était plus exécutée chez nous depuis plus d'un siècle mais fut supprimée du code pénal en juin 1996), ont valu à Buslik d'être arrêté en mars 1999 à North Palm Beach, sa cinquième résidence en Floride, d'où il a été extradé vendredi. A son arrivée vendredi en Belgique, il a aussitôt été incarcéré à la prison de Forest, où il attend en principe d'être rejugé.

R. Hq.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 15:28

Qu'on se fasse balader, c'est certain. Mais puisque c'est inévitable, faisons avec. Il suffit d'essayer de ne pas acquérir des convictions précipitées.
Ne croyez pas que 1981 était une sorte d'époque naïve et que personne ne pensait aux explosifs. D'ailleurs je ne comprends pas du tout l'attitude de Cirlande qui est proche de l'inconscience. Il ne doit son salut qu'à la mauvaise confection de la bombe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 15:38

Quant à la "propreté" de la tentative, là je ne marche pas. Si cet engin explose complètement c'est le carnage, quoiqu'en disent les retirés des affaires (peut-être pour pouvoir mieux dormir). A moins de monter une hypothèse tordue de plus, du genre: ils ont fait exprès de mal confectionner l'engin.
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 16:39

jc1243401 a écrit:
... C'est là que je dis que vous m'étonnez, minus. Comment un attentat raté ( oui raté, puisque le brave Cirlande avec ses très bons yeux a vu le fil qui dépassait ) peut-il avoir atteint son but ( dont le mobile reste mystérieux mais évidemment connu de Beijer ) ?

A quoi bon se décarcasser à fabriquer une bombe aussi sophistiquée, casser une clé dans la serrure du coffre du véhicule ( sur ce coup, Cirlande à eu moins d'intuition ou plus mauvaise vue ) là où un pétard aurait suffi. Quant à la terreur installée, j'ose espérer que c'est de l'humour.
Ce n'est pas parce que cela vous étonne que cela n'est pas.
Beijer réaffirme que l'attentat raté (le terme est bien exact) a atteint son but au-delà de toute espérance avec en plus la satisfaction que des victimes inutiles ont été évitées.
Si Beijer sort un livre, vous comprendrez mieux.

Pour votre deuxième remarque, je ne suis pas d'accord avec vous.
Ce qui compte c'est que les enquêteurs croient. Et s'ils voient, comme vous le dites, un simple pétard, ils ne prendront pas les choses au sérieux. A contraire, s'ils voient une bombe, dont l'expert dit qu'elle aurait pu faire d'énormes dégâts matériels et humains, ils pensent autrement et la panique, le désordre et les suspicions commencent à s'installer.
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 16:53

minus a écrit:
Pour votre deuxième remarque, je ne suis pas d'accord avec vous.
Ce qui compte c'est que les enquêteurs croient. Et s'ils voient, comme vous le dites, un simple pétard, ils ne prendront pas les choses au sérieux. A contraire, s'ils voient une bombe, dont l'expert dit qu'elle aurait pu faire d'énormes dégâts matériels et humains, ils pensent autrement et la panique, le désordre et les suspicions commencent à s'installer.
Donc, si la bombe avait éclaté " normalement " avec les morts et dégâts inévitables qui en auraient découlé, ce n'aurait été que l'accomplissement ( réussi ) du plan initial ? Dommage qu'elle n'ait pas explosé comme prévu, le désordre se serait immédiatement installé.

Un plan de déstabilisation de la gendarmerie ? Par des agents récrutés à cet effet ? Un réglement de comptes ?
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 17:14

Jacques B. a écrit:
... Alors celle de poseur de bombe, voyez-vous, je vous suggère de vous la coller où je pense (l'étiquette, la bombe vous ne savez pas, vous vous blesseriez).
Je pensais que les vies agitées inclinaient vers la réflexion sur le tard. Je dois me tromper.
Pas très claire votre message.
Je ne me souviens pas vous avoir collé une étiquette de poseur de bombe.
Quant au reste:"la bombe vous ne savez pas, vous vous blesseriez", je ne comprends pas ce que vous voulez exprimer.
Si c'est ce que vous insinuez, Beijer n'a jamais dit qu'il ne pensait pas qu'il y aurait des blessés, si du moins on vous comprend.
Pour l'humour, gardez-vous bien de faire la leçon à des gens qui sont passés plusieurs fois près de la mort, qui ont été enfermés dans des prisons qui me méritent pas ce nom et j'en passe.
Sachez chez Monsieur, que justement, c'est dans ces situations difficiles qu'on constate que l'humour aide à traverser toutes les épreuves.
Bien sûr, les gens ont des sensibilités différentes et c'est votre attaque à ce sujet que vous pouvez vous coller où je pense, comme vous dites très harmonieusement.
Vous dites "Je pensais que les vies agitées inclinaient vers la réflexion sur le tard. Je dois me tromper."
Je vous réponds: "oui mais pas à l'abêtissement".
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 17:23

Jacques B. a écrit:
La boite de lessive n'était surement pas assez grande pour mettre tout le boudin explosif avec l'ANFO. Mais, le boudin seul sans ANFO, aurait constitué un engin beaucoup plus puissant et beaucoup facile à initier. S'ils ne l'ont pas fait, c'est bien parce qu'ils savaient que cet explosif est plus difficile à obtenir que l'ANFO et beaucoup plus facile à initier que celui-ci et on le réserve pour d'autres engins. Aussi qu'il peut être conservé avec moins de risques que la dynamite. Et qu'en ont-ils fait? Il doit pourrir quelque part enterré dans un parc, non? Et les détonateurs? Ou avaient-ils trouvé une boite de un?

jc1243401, non ce n'est pas de l'humour. Il y a certainement une expression de dépit dans le fait de dire que de toutes manières l'objectif était atteint alors que ce fut un coup foireux et mal fait, mais il ne faut pas oublier qu'une fois analysé l'engin et trouvé les écrous et les billes ont sait que quelqu'un veut nous passer au hachoir. C'est pour cela qu'un petit pétard qui fonctionne n'a pas le même effet qu'un gros même s'il n'a pas fonctionné. On commence des routines que l'on n'a pas l'habitude de faire. On ne monte plus dans une voiture sans regarder dessous, dans le coffre, etc... On fait gaffe un peu partout. On commence à suer dès que quelque chose de bizarre arrive dans la rue, aux feux rouges etc... Si l'objectif était que ces gendarmes sachent qu'ils sont passés du statut de chasseur à celui de gibier, il est partiellement rempli même si l'engin a foiré.
Bien, vous faites la démonstration que les types ne s'y connaissaient pas bien en explosif.
Ok, on a compris et Beijer est le premier à l'admettre. Et alors?
Il vous dit que le but est atteint. Vous ne le croyez pas mais cela reste votre problème!
Vous ajoutez "Il y a certainement une expression de dépit dans le fait de dire que de toutes manières l'objectif était atteint"
Là, on sort de nouveau des faits et c'est une interprétation qui vous est toute personnelle.
Qu'en savez-vous? Vous étiez présent?
Merci de s'en tenir aux faits et rien qu'aux faits.
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 17:35

jc1243401 a écrit:
... Mais je peux déjà dire que j'ai la désagréable impression que par les réponses jusqu'à présent données, un certain " on " surfe sur deux niveaux suivant les convenances ( ça s'appelle peut-être " se faire balader " ) : l'un, soft ( y a pas eu mort d'hommes et l'objectif a néanmoins été atteint ), l'autre carrément - déguelassement - hard ( morts d'hommes + passants éventuels + environnement, etc = dégâts collatéraux = normal = pas grave ).
Il n'est pas question de se balader ou de se faire balader.
Les deux cas que vous évoquez sont concomitants.
Il s'agit d'une bombe. C'est fait pour faire des dégâts, pour faire du bruit (au sens propre comme au sens figuré) et par essence, plus que probablement des victimes. Il se fait que l'ensemble n'a pas bien fonctionné sans aucun doute à cause de l'intervention miraculeuse de Cirlande. MALGRE CELA, LE BUT A ETE ATTEINT.
Je ne vous comprends pas quand vous dites "surfe sur deux niveaux". Pour moi, il n'y a qu'un niveau.
Vous dites, c'est dégoûtant, hard etc... Oui! Ce l'est, comme toutes les guerres.
Beijer me fait dire qu'il n'est pas là pour s'ériger en bonne soeur et qu'il se fout totalement de ce que vous pensez de sa petite personne. Mais ce dont il ne se fout pas, c'est de l'interprétation fausse et des amalgames en tout genre que l'on donne aux faits!
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 17:44

Jacques B. a écrit:
Quant à la "propreté" de la tentative, là je ne marche pas. Si cet engin explose complètement c'est le carnage, quoiqu'en disent les retirés des affaires (peut-être pour pouvoir mieux dormir). A moins de monter une hypothèse tordue de plus, du genre: ils ont fait exprès de mal confectionner l'engin.
Mais qui vous a jamais parlé de la "propreté" de la tentative?
C'est vous qui inventez ce concept de "propreté"!
Et pourquoi vous parlez de tentative, puisqu'il y a eu exécution?
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 17:48

minus a écrit:
Beijer me fait dire qu'il n'est pas là pour s'ériger en bonne soeur et qu'il se fout totalement de ce que vous pensez de sa petite personne. Mais ce dont il ne se fout pas, c'est de l'interprétation fausse et des amalgames en tout genre que l'on donne aux faits!
Je ne pense rien de la petite personne de Monsieur Beijer. Désolé si j'amalgame en posant quelques questions pour lesquelles je remercie Monsieur Beijer de prendre la peine de répondre. Mais si amalgames il y a, c'est que peut-être les faits ne sont pas aussi clairs qu'il y paraît. J'en veux pour preuve les compléments d'informations que Monsieur Beijer juge opportun d'apporter pour plus de clarté sinon nous en serions encore à " la bombe qui visait Goffinon ".


Dernière édition par jc1243401 le Lun 14 Déc 2009 - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 17:57

Non, je n'ai pas fait cette démonstration. Ils ont démontré une connaissance suffisante pour préparer un carnage que seul un miracle a évité. Merci de ne pas déformer mes propos.
Quand au problème du boudin explosif que vous avez introduit (encore faut-il que ce soit vrai, mais comme j'ai décidé de vous croire, je suis la piste), il démontre que s'ils ne l'ont pas utilisé entier c'est qu'ils en avaient besoin pour plus tard. Sinon quel argument pouvez-vous présenter pour infirmer cette idée?

Quant à la polémique sur les étiquettes et tout le toutim c'est celle d'ami des américains qui m'a énervé, et vous le savez très bien. C'est d'ailleurs pour cela que vous l'avez malicieusement glissée. On dirait que ça vous arrange de caricaturer les rôles. Pour parler de terrorisme en Europe et de CIA, si vous voulez on peut ouvrir un fil sur l'attentat contre Carrero Blanco. On retombera tout de suite dans les affaires qui nous occupent: CIA, internationale noire, P2, etc... Je n'ose pas le faire de ma propre initiative, il y a déjà tellement de fumée sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 18:01

Là on est en plein chipotage:

- propreté: que vous avez vous-même suggéré en décrivant les lieux comme désert à part peut-être un badaud perdu et en parlant de "gens d'armes". Des guerriers contre des guerriers, c'est ça votre vision?

- tentative: de carnage avec l'exécution d'un attentat manqué.
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 18:13

Jacques B. a écrit:
.... Quand au problème du boudin explosif que vous avez introduit (encore faut-il que ce soit vrai, mais comme j'ai décidé de vous croire, je suis la piste), il démontre que s'ils ne l'ont pas utilisé entier c'est qu'ils en avaient besoin pour plus tard. Sinon quel argument pouvez-vous présenter pour infirmer cette idée?
Vous croyez ou pas, c'est votre problème. Le « fabricant » de l'engin a estimé qu'il ne fallait en utiliser qu'une petite quantité.
Le reste a été jeté. Il n'y avait à ce moment-là, aucune intention de l'utiliser, ni de le garder dans des planques par souci de sécurité.
La preuve, si vous avez accès au PV de dossier Mendez, est celle-ci. Quand l'affaire de racket des GB a été évoquée par Bouhouche, il a été question d'employer des explosifs dans des extincteurs. Nous sommes à ce moment-là en 1984 (je pense), soit trois ans plus tard.
Or, Amory a rapporté aux enquêteurs qu'à cette époque, Beijer recherchait des "bonnes" carrières à visiter en vue d'y trouver de l'explosif.
Une autre preuve: Vous n'avez qu'à lire l'article de Haquin que Michel a mis en ligne sur le fil Procès Bouhouche-Beijer. Je parle de l'article à propos des découvertes de dynamite, de détonateurs etc. Pourquoi croyez-vous que Beijer défie l'avocat général Morlet en lui répliquant de faire expertiser ces explosifs? C'est parce qu'il sait que ces explosifs ne peuvent être liés à aucune de ses actions précédentes. Beijer a depuis longtemps fait liquider tout cela. CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 18:16

minus a écrit:

Il vous dit que le but est atteint. Vous ne le croyez pas mais cela reste votre problème!
J'ai dit exactement le contraire à JC.

minus a écrit:

Qu'en savez-vous? Vous étiez présent?

Non, je n'y étais pas. Et vous? Quel fût le rôle exact de Beijer dans cette histoire, puisqu'il vous informe si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 18:21

minus a écrit:

La preuve, si vous avez accès au PV de dossier Mendez, est celle-ci. Quand l'affaire de racket des GB a été évoquée par Bouhouche, il a été question d'employer des explosifs dans des extincteurs. Nous sommes à ce moment-là en 1984 (je pense), soit trois ans plus tard.
Or, Amory a rapporté aux enquêteurs qu'à cette époque, Beijer recherchait des "bonnes" carrières à visiter en vue d'y trouver de l'explosif.
Une autre preuve: Vous n'avez qu'à lire l'article de Haquin que Michel a mis en ligne sur le fil Procès Bouhouche-Beijer. Je parle de l'article à propos des découvertes de dynamite, de détonateurs etc. Pourquoi croyez-vous que Beijer défie l'avocat général Morlet en lui répliquant de faire expertiser ces explosifs? C'est parce qu'il sait que ces explosifs ne peuvent être liés à aucune de ses actions précédentes. Beijer a depuis longtemps fait liquider tout cela. CQFD

Peut-être aussi sait-il très bien que trois ans de conservation pour un explosif dans des conditions nécessairement précaires n'est pas viable. Ça le rend instable donc dangereux et il perd les 3/4 de ses propriétés.
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 18:23

Jacques B. a écrit:
minus a écrit:

Il vous dit que le but est atteint. Vous ne le croyez pas mais cela reste votre problème!
J'ai dit exactement le contraire à JC.

minus a écrit:

Qu'en savez-vous? Vous étiez présent?

Non, je n'y étais pas. Et vous? Quel fût le rôle exact de Beijer dans cette histoire, puisqu'il vous informe si bien.
Moi, je n'y étais pas non plus.
Quant à Beijer, j'ai perdu son contact pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7264
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 18:38

.


Dernière édition par K le Sam 16 Aoû 2014 - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 21:58

Pour si Beijer reprend contact avec minus, j'ai une question à poser. Est-ce que l'endroit de l'explosion était important? Je pose cette question car aujourd'hui, il y a le parlement flamand à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Dim 13 Déc 2009 - 22:04

Et une autre: quel fut le butin des vols du 26 au 29 septembre 1981 à Beez et à Gourdinne?

Puis une autre. [spéculation] Si on avait voulu piéger Buslik, on ne s'y serait pas pris autrement. [/spéculation]. Ce ne serait pas lui, une partie de la cible?
Revenir en haut Aller en bas
a h



Nombre de messages : 187
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Mar 15 Déc 2009 - 1:56

Pour en revenir à la bombe. Pourquoi n'ont ils pas mis une minuterie? Une commande à distance permet de mieux cibler
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Mer 16 Déc 2009 - 8:31

Fil réouvert.

Je replace aussi la question de Jacques B.

Jacques B. a écrit:
Je n'ai eu pas de chance avec mes questions à B.R. via minus sur le fil Buslik. Je continue ici, on verra bien.
Comment se fait-il que les experts n'aient retrouvé aucune trace d'une charge relais, ni cordon détonnant ni boudin explosif?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Mer 16 Déc 2009 - 9:41

Jacques B. a écrit:
Pour si Beijer reprend contact avec minus, j'ai une question à poser. Est-ce que l'endroit de l'explosion était important? Je pose cette question car aujourd'hui, il y a le parlement flamand à cet endroit.
D'après beijer, ce qui était important était l'endroit et la distance entre les deux véhicules. D'une part, la distance ne devait pas être trop élevée à cause du signal radio et des gros bâtiments du quartier, d'autre part le presse-bouton dans son sous-marin ne devait pas être exposé aux dégâts collatéraux.
Par rapport à votre question, beijer fait savoir qu'il n'y a rien de linguistique là-dedans, si du moins c'est à cela que vous pensez.
Il valait mieux utiliser une télécommande qu'une minuterie car cela permettait à tout moment de décider d'agir ou pas, en fonction d'un impondérable quelconque qui aurait pu se présenter. Ce qui n'est pas le cas d'une minuterie qu'il serait difficile de venir couper en cas de changement...
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Mer 16 Déc 2009 - 9:53

Jacques B. a écrit:
Et une autre: quel fut le butin des vols du 26 au 29 septembre 1981 à Beez et à Gourdinne?

Puis une autre. [spéculation] Si on avait voulu piéger Buslik, on ne s'y serait pas pris autrement. [/spéculation]. Ce ne serait pas lui, une partie de la cible?
Pour le butin, beijer ne pourrait plus vous répondre, ni même pour les lieux. Il se souvient seulement avoir fait plusieurs carrières et plusieurs nuits de suite. Certaines carrières visitées avaient porté leurs fruits, d'autres pas. Mais le butin recherché était des explosifs et tout ce qui va avec.
Petit détaille comique. A l'époque Beijer avait vérifié aux BCS si les endroits visités avaient été signalés. Ce n'était pas le cas, alors que d'autres endroits, où il n'avait pas été, avaient eux, été signalés. C'est donc qu'il n'était pas le seul à chasser les explosifs.
Contrairement à ce que pensent beaucoup de personnes et les enquêteurs, il y a souvent des coïncidences.

D'après beijer, Buslik n'a pas été piégé mais il a été victime de son amitié pour Bouhouche et il est une des "petites mains" qui a aidé involontairement et sans connaissance de la finalité de l'action.
Revenir en haut Aller en bas
minus



Nombre de messages : 356
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Mer 16 Déc 2009 - 9:57

michel a écrit:
Fil réouvert.

Je replace aussi la question de Jacques B.

Jacques B. a écrit:
Je n'ai eu pas de chance avec mes questions à B.R. via minus sur le fil Buslik. Je continue ici, on verra bien.
Comment se fait-il que les experts n'aient retrouvé aucune trace d'une charge relais, ni cordon détonnant ni boudin explosif?
Beijer n'en sait rien, il ne s'y connaît pas assez pour vous répondre. D'autre part, dans notre système judiciaire, il a vu beaucoup de personnes prétendues "experts" en action; alors plus rien ne l'étonne!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Buslik Jean-François   Aujourd'hui à 22:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Buslik Jean-François
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Jean François Régis
» FLAMAND (Jean-François) Baron - Maréchal de camp
» Tristes Afriques d'Isabelle et Jean-François Lagrot
» Jean-François LE GONIDEC
» RÉMY (Jean-François) - Capitaine - 24è de ligne -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: