les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la piste Libanaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: la piste Libanaise   Jeu 1 Juil 2010 - 14:05

un des piste ds cette affaire mene a des commandes vers le Liban
mais :

Citation :


L'assasinat de Bechir Gemayel. ( source Uri Dan :Mossad)
 
L'expulsion de l'OLP et de Yasser Arafat de Beyrouth aurait pu changer le sort de toute la région si Béchir Gemayel n'avait pasété assassiné.
J'ai eu 1'0ccasion de rencontrer le chef des Phalanges chrétiennes à plusieurs reprises, y compris après son élection à la présidence du Liban en aoüt 1982.
Tout en n'étant pas prêt à signer sur-le-champ un traité de paix libano-israélien, le nouvel élu sait que son sort dépend de l'appui d'Israël, sans lequel il ne pourrait pas tenir.
Le jeune et sympathique Béchir se comporte déjà en président bien qu'un mois le sépare encore de son erttrée officielle en fonction. Ses milices, les Forces libanaises, sous le commandement capable de FahdiFrem, ressemblent déjà à une armée régulière, bien que leur participation à la guerre ait été limitée.
Malgré les äpres discussions de Gemayel avec Begin et Sharon, tout laisse à penser qu'Israël et le Liban sont sur le point d'ouvrir ensemble un nouveau chapitre dans l'histoire de la région. Sharon pade à la Knesset du « triangle de paix au Moyen-Orient entre Jérusalem, Le Caire et Beyrouth». Tous les espoirs sont permis.
Oubliant ses impairs, le Mossad se félicite d'avoir tenu parole et « livré la marchandise » : Béchir Gemayel, ami et allié d'Israël, président de l'État libanais. Les émissaires de Gemayel défilent à J érusalem. Le Mossad déploie ses agents de Djouniyé à Beyrouth. Yitzhak Hoffi achève ses
 
fonctions à la tête du Mossad par une visite solennelle assortie de somptueux banquets en compagnie du président élu et de son entourage.
Fait remarquable : Béchir Gemayel n'est pas protégé. 11 refuse de se faire accompagner par des gardes du corps libanais. Aux agents du Mossad qui lui conseillent la prudence, il répond : « A la gräce de Dieu. » Et le Mossad se contente de cette réponse.
11 n'y aura personne aux échelons supérieurs pour dire la chose la plus logique et la plus naturelle, à savoir que la sécurité de Béchir Gemayel intéresse Israel au premier chef. Grace à l'expulsion des terroristes de leur place forte de Ras-Beyrouth, il vient d'être élu président du Liban et tout l'avenir des relations israélo-libanaises dépend de lui. De même tout l'avenir des négociations de paix entre l'Égypte et Israel avait dépendu d' Anouar elSadate (qui fut finalement assassiné le 6octobre 1981). Si Béchir Gemayel a l'inconscience de se déplacer sans gardes du corps, il faut l'entourer d'une surveillance discrète, même à son insu et contre son gré, jusqu'à ce que la situation au Liban se stabilise.
Mais personne au Mossad ne recommande de prendre ces mesures. Ce même Mossad, plus que jamais jaloux de 8eS liens avec Gemayel, au point de considérer avec méfiance les relations qu'établit avec lui le représentant du· ministère des Affaires étrangères, David Kimche.
La chose peut paraître stupéfiante, mais les agents du Mossad qui se déplacent ouvertement autour de Béchir Gemayel à Beyrouth, à Bikfaya ou à Djouniyé n'ont pas compris qu'il fallait veiller jour et nuit sur la sécurité du nouveau président. Dans cette région du Moyen-Orient, les régimes au pouvoir reposent toujours sur un seul homme,du roi Hussein de Jordanie au président Hafez el-Assad en Syrie.
D'autant plus qu'à l'évidence, les Syriens ne pardonneront pas à Béchir Gemayel sa «trahison de la nation arabe ». Tout le monde sait que Yasser Arafat a laissé derrière lui à Beyrouth-Ouest au moins deux mille de ses hommes et de gigantesques dépöts d'armes qui n'ont pas encore été détectés. Sans compter les organisations
 
chiites, contrölées par l'Iran, qui souhaitent bien entendu la mort du nouveau président chrétien.
Là ou le Mossad n'a pas su liquider Yasser Arafat, le service secret syrien réussira à se débarrasser de Béchir Gemayel.
Dans l'après-midi du 14 septembre, une charge explosive fait sauter le local ou il a pris l'habitude de réunir les membres de son parti une fois par semaine, à jour et heure fixes. Béchir Gemayel n'en réchappe pas.
L'auteur de l'attentat, aussitöt appréhendé, reconnait avoir commandé à distance l'explosion de la valise piégée qui lui a été remise par des agents syriens. 11 s'agit d'un engin sophistiqué acheté au Japon par l'entremise d'un importateur de matériel électronique au Koweït.
L'assassin avoue aussi que cette mission lui a été confiée parce que sa sreur habitait au-dessus de l'appartement ou Béchir Gemayel avait coutume de rencontrer ses fidèles. 11 a simplement dissimulé la valise piégée dans l'appartement de sa sreur, lui a téléphoné peu avant l'attentat pour l'inviter à le rejoindre dans un café du voisinage. 11 ne lui restait plus qu'à activer le détonateur de l'engin piégé dès qu'ill'a vue arriver. La puissante charge explosive a détruit tout l'immeuble.
Béchir Gemayel a été enterré sous les décombres.
Enterré aussi l'espoir d'Israel et d'un Liban chrétien vivant en paix avec son voisin israélien.
Une fois Béchir Gemayelliquidé, les Syriens n'auront aucun mal à se rendre à nouveau maitres du Liban, avec l'appui du Hezbollah chiite manipulé par l'Iran.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet



Nombre de messages : 643
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: la piste Libanaise   Sam 11 Fév 2012 - 20:48

On en a beaucoup parlé à l'époque, tant à la BSR de Wavre que chez les journalistes, et fans 3 bouquins sortis fin des années 80'. C'était une des pistes les plus plausibles pour l'affaire de Wavre.

Les Libanais voulaient des armes pour leur guerre contre les Syriens, et les achetaient en Belgique en payant avec la drogue de la Vallée de la Bekaa. D'où les liens secondaires avec les gens du milieu bruxellois de l'époque sans doute, Farcy, Castris, et les petites frappes qui ont passé du temps à la prison de Saint-Gilles...
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet



Nombre de messages : 643
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: la piste Libanaise   Sam 11 Fév 2012 - 20:53

Si je ne m'abuse, on parle de cette piste dans le livre "Les Tueurs" de Ponsaers, dans "Les tueurs du Bravant Wallon" de P-S Candidus, et dans "La Belgique étranglée" d'Offergeld et Souris.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet



Nombre de messages : 643
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: la piste Libanaise   Sam 11 Fév 2012 - 20:54

J'ai un peu l'impression que le fil ne fonctionne pas comme il devrait... J'ai de curieux messages d'erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la piste Libanaise   Aujourd'hui à 11:15

Revenir en haut Aller en bas
 
la piste Libanaise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suivez la piste
» Une piste sérieuse pour inferer la couleur des dinosaures
» Jeu de piste sur table ...
» séparer les différentes couches d'une piste audio
» La guerre au Liban vue par une Libanaise maronite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Wavre, 30 septembre 1982-
Sauter vers: