les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: La grande peur...   Jeu 9 Déc 2010 - 20:15

Michel-j,

Bien sûr, le mal NE sera PAS éradiqué tant que des commanditaires potentiels seront le produit de nos sociétés...c-à-d JAMAIS !!!
Et puisque ces commanditaires sont intouchables, il faut bien se rabattre sur les exécutants. Et là, quelque part, il y a de quoi avoir qq scrupules.
Sûr, amener un " combattant " à faire fi de sa propre vie, c'est le pied ! Il n'aura plus la moindre raison de respecter celle de celui qu'on lui indiquera comme " ennemi potentiel. " Le tueur doit, dès son apprentissage, posséder une vue manichéenne des choses: tout est blanc ou noir, tout est bien ou mal, un point c'est tout !
Mais, je NE parviens toujours PAS à comprendre ( ou serait-ce à admettre ? ) que, même sur ces bases-là, on puisse mettre un enfant à mort, simplement pcq il se trouve au mauvais endroit au mauvais moment ! Pour le bien de la cause ?
Je persiste à prétendre que les tueurs du Brabant ont subi, NON PAS une manipulation classique, mais une réelle instrumentalisation pour en faire des machines à tuer ! Pour cela, il a fallu d'abord les déshumaniser. Dans cet ordre d'idées, les tueurs sont aussi qq part des " victimes " et, ils doivent en être parfaitement conscients 25 ans + tard. Ils doivent comprendre à quel point ils ont été réduits à l'état d'esclaves ! Et, certains doivent avoir envie de parler ! P. Finné a raison quand elle estime la prime totalement insuffisante pour délier certaines langues. L'image de marque des grands distributeurs risque d' en prendre un vilain coup, et ce sera justice !!!
A mon avis, c'est là que les enquêteurs ont encore une chance de glaner le petit qq chose, minime, infime, qui leur permettra de tirer le bon bout de fil permettant de détricoter l'ensemble. Ils N'ont PAS le droit de NE PLUS y croire. Et nous, d'espérer avec eux !
Naïveté, encore ?
Peut-être PAS...!

Bonne soirée Michel-j.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Ven 10 Déc 2010 - 1:04

Vous expliquez mieux que moi Jean Claude... mais nous partageons très exactement la même vue d'ensemble sur cette (dé)formation savamment menée... Un endoctrinement que "n'importe qui" n'est pas à même de mener à bien... Car si le sujet était subitement pris d'une crise de conscience en cours de "traitement", c'est le professeur qui se retrouverait en mauvaise posture ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Ven 10 Déc 2010 - 13:30

Jean Marchenoir a écrit:
Tertio, la CBW gesticule pour justifier la rente à vie dont ils bénéficieront encore durant 5 ans (?).

Les enquêteurs sont fonctionnaires de police, si jamais l'affaire et la cellule tombent à l'eau ils seront dirigés ailleurs mais c'est pas comme s'ils étaient foutus à la porte alors je doute qu'ils aient besoin de faire croire qu'ils avancent, ils pourraient très bien admettre que c'est foutu depuis longtemps ça ne changerait rien.

Je pense donc que ce n'est pas le cas ...
Revenir en haut Aller en bas
Jean Marchenoir



Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Ven 10 Déc 2010 - 13:55

Sans doute l'ai-je écrit trop vite mais il fallait lire sous le trait que la cbw revêt très nettement une fonction au sujet de laquelle les fonctionnaires qui y travaillent n'ont que peu à dire ou revendiquer. C'est à dire qu'il y a les naïfs et les fricoteurs. Et il vaut sans doute mieux, selon certains points de vue, se trouver dans une cellule à boire du café que dans un service de police à pondre des rapport sur des querelles de voisinage.
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Sam 11 Déc 2010 - 11:08


Michel-J Bande à Bonot... quant au périple en Belgique, de naissance ou "d'adoption", il convient de reconnaitre que les Belges dans cette histoire jouaient à part égale avec les Français ... c'est vrai qu'avec le nombre d'insoumis à l'époque, la "protection" fonctionnait dans les 2 sens... Super pour l'échange culturel !

Exemple plus récent de l'échange culturel (joint à l'échange idéologique) entre les français et les belges: les CCC et Action directe. Echanges d'assistances suivant les compétences. Les CCC se trouvent être spécialistes en faux documents belges. ( Et en vrais).Il y aura une quantité importante de documents remis à A.D. Par contre A.D. a un noyau dur montant des opérations d'éliminations physique. On flingue rapidement. Les échanges seront complémentaires et déterminants dans de nombreuses actions. Ne pas l'oublier. Je ne parlerai pas de l'attaque de Vielsalm puisque étant dérangant pour certains, le fil est coupé.
Je rappelle que la cellule B.W.oriente actuellement ses recherches vers le milieu français.
En cas d'arrestations, il restera à faire la démonstration de la formation des tueurs par les organismes d'Etat puisque pour beaucoup c'est cela le fond du problème. Et comme on nous abreuve d'impossibilité de remontez aux commanditaires, dans 20 ans nous en seront toujours comme dans l'assassinat de Lahaut en 1950. Et tout le monde aura eu raison en défendant ses hypothèses.



Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Sam 11 Déc 2010 - 13:59

Habile façon de vouloir noyer le poisson... mais qui tombe à plat !

Ne défendant pas plus la piraterie de droite que celle de gauche, je crois être assez bien plaçé pour affirmer que votre comparaison est nulle et non avenue.

D'une part (pour ce qui est de la bande à Bonnot... de fait; à Raymond la Science, le véritable cerveau du "clan"... dont Bonnot ne fut qu'une pièce rapportée) Callemin, Carouy et -en "immigré"- Kilbatchiche venaient de Belgique; fait démontrables. Nombres d'autres participants avaient bénéficié de la protection de la loi sur l"insoumission"... dont Garnier en personne, très actif dans le Borinage.

D'autre part; CCC - AD n'ont eu de contacts que de façon très anecdotique ( échanges d'arme et d'explosifs ) les premiers éprouvant énormément d'amertume à se sentir considérés comme des "comiques" par les seconds... qui possédaient de réelles interconnections internationales.

Pour poursuivre ; les milieux anarcho-syndicalistes, ou terroristes d'inspiration socialiste, n'ont jamais dépendu de centre de formation à l'action subversive... étant d'office viscéralement programmés pour ces manifestations violentes d'opposition à l'abaissement de la valeur humaine par l'adulation de la valueur fiduciaire.

Et pour finir... peu désireux d'entamer avec vous une querelle de clocher ; à même d'effectuer une différence entre le renseignement et la "délation" (par defaut de preuves tangibles ) il ne m'appartient pas de devancer certaines confessions inéluctables... soyez-en persuadé !... Et il me plairait assez que nous vivions tous deux assez pour assister à votre déconvenue une fois l'heure sonnée !

Ce qui vous défrisera d'autant plus que les formateurs faisaient, pour votre clan, l'objet d'une certaine forme de vénération.

Ceci dit... en effectuant le parallèle avec les protections dont jouirent les assassins de Lahaut (même pas fautif de la harangue lancée, soit dit en passant) je constate que si vous souffrez d'une affection quelconque, elle n'est assurément pas d'origine pulmonaire, car vous ne manquez pas d'air ! Very Happy

Nota Bene ; c'est aux "idées" seules que je m'en prends... car d'un côté comme de l'autre; je ne prêche pour aucune chapelle... tout aussi pitoyables à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
chien jaune



Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Sam 11 Déc 2010 - 16:34

d'accord avec michel "un poisson rouge dans un bocal tourne en rond"
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Dim 12 Déc 2010 - 12:15



Je ne fais pas des analyses sans avoir les éléments.
1- Pour ce qui est du role des portraits robots dans l'affaire de la bande à Bonnot c'est interpellant. Mais nous avons aussi nos dénonciateurs. Prenons le portrait robot n°9 qui fut formellement identifié. La différence avec Bonnot c'est que les enquêteurs et la justice n'ont pas donné suite, considérant avec raison cette dénonciation comme de la délation.
2-Pour ce qui est des relations CCC -A.D.sur quoi vous basez-vous pour parler de contacts anecdotiques et du role de comique des CCC? Votre intervention n'apporte rien parce que vide de sens. Il vous faut réponse à tout sans rien connaître.
3- Vous n'apportez rien en signalant que Lahaut n'est pas l'auteur de l'intervention réactionnaire : "vive le république".Tout le monde sait cela depuis longtemps. Il n'empêche que cette version faussée a été et est toujours exploitée pour mettre l'assassinat de Lahaut sur le compte de l'extrême droite royaliste! Ce qui est probablement le cas mais ici comme partout on manipule les données.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Dim 12 Déc 2010 - 19:34

Que vous croyez ce que vous voulez ne me fait ni chaud ni froid... et ne comptez certainement pas sur moi pour soumettre un quelconque élément à votre hystérie destructrice. Vous apparteniez à une formation cloisonnée... soit !... ne venez donc pas nous chanter que vous seriez au courant de p:us de détail qu'il ne fut jugé bon par vos supérieurs de vous en confier... Celà fait-il de vous un "juge" ? Un détective ?

Contrairement à vous je peux conférer avec des gens de tous bords politiques... aussi bien des gens d'extrême droite dont les noms sont ici cités à maintes reprises... que leurs ennemis du bord opposé... envers lesquels je ne souffre pas d'avantage d'a-priori... à l'exception, bien entendu, des fanatiques bornés qui ne m'inspirent qu'un sentiment; la légitime défense préventive.... Même déviance que la votre argumenterez-vous ?... Encore un amalgame; je ne souffre d'aucune idéologie.... ou plutôt si; une haine viscérale envers tous les tordus essayant d'imposer leurs vues comme étant les meilleures au monde !

Mais cette phobie n'a rien d'aveuglante, soyez-en certain !... Que vous vous trouviez tenu à l'écart de bon nombre d'informations ne saurait me surprendre. Et il ne m'appartient en rien de vous éclairer sur ces points.

MAis bon !... Epargons au forum ces discussions stériles... nous nous exaspérons mutuellement, c'est un fait ; évitons donc les interférences directes et les topics ne s'en porteront que mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Marchenoir



Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Mar 1 Fév 2011 - 16:28

Monsieur Marlair, j'ai fini la lecture de votre texte il y a qq semaines et passons le fait que je ne partage pas, en littérature, votre goût pour la météorologie ni celle des régions ni celle des coeurs, ni celui du chant des oiseaux, je serais heureux que vous ayez l'obligeance de bien vouloir me dire si ce que je décèle dans la part restante du livre (exceptée la romance pour ma part un peu tordue mais qui permet la naissance de 2 belles pages sur le bois du casier et la tragédie de la vie des mineurs), relève de votre propos. J'y vois ceci: les TBW (l'attaque de la caserne et les massacres de 85) sont l'oeuvre d'un groupuscule de mercenaires (appuyé) dirigé par un imposteur fanatique issu de la haute société judiciaro-politique, lié aux services américains. Je prends ceci pour l'allégorie d'une cellule STBH dérivant idéologiquement. Ai-je raté qq chose ?

Si vous le permettez, j'ai deux questions subsidiaires: primo: Quelle est votre position, en tant qu'écrivain, sur cette mode récente ("les bienveillantes" et romans erzats) qui consiste à faire passer les pires bourreaux pour des hommes avant tout ? On peut me rétorquer que la nature humaine est complexe, c'est exact, mais encore ? Secundo: votre objectif était-il de créer une oeuvre susceptible d'être lue par des acteurs plus ou moins proches des TBW et, agissant sur une corde sensible, espérer que celle-ci raisonne et que l'un ou l'autre se se mette à table ? Autrement dit, misez-vous sur la rédemption ? Merci par avance pour vos réponses. Je vous prie de ne pas mal interpréter le caractère direct de mes questions; c'est, j'en suis convaincu, la marque du respect. Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Mar 1 Fév 2011 - 20:34

Monsieur,

1. ..." relève de votre propos ?" me demandez-vous.
Pas un mot, pas une virgule n'ont été inspirés par qui que ce soit, au profit de qui que ce soit ! Vous N'avez RIEN raté du " scénario " d'un roman qui devait, bien entendu, se baser sur une version " possible ", encore que " fictive".

2. Je NE joue PAS sur le mode " bienveillance ". Pas du tout ! Et je N'apprécie PAS ce mode-là !

3. Livre susceptible d'être lu par des acteurs + ou - proches ? Pourquoi pas !
Mais ce N'est PAS un but en soi.
Là, j'ai toujours été clair: je crois en la rédemption ! Je crois en l'homme. Nous connaissons ses tares, mais aussi ses sursauts possibles. Au point où nous en sommes, rejeter l'idée de rédemption serait abandonner tout espoir. Je veux donc y croire, sinon, toute action devient vaine !

Monsieur,
Le livre a été conçu essentiellement pour jeter un coup de projecteur sur les auteurs des TBW. Leur donner une épaisseur, une densité humaine qui manquait. C'est le roman des " tueurs " et NON des " tueries !" Car, ils étaient des hommes avant tout: sordides, odieux, monstrueux peut-être, comme peuvent l'être les hommes ! C'est LEUR NATURE !
On NE peut comprendre les " approches ", les " réflexes " et leurs " acceptations du mal " qu'en les faisant vivre dans leurs coeurs. Toute autre approche serait à mes yeux artificielle. Il m'a semblé que toutes les analyses, les études, les certitudes N'ont PAS pris suffisamment en compte la NATURE des hommes. Sans elle, rien n'est compréhensible.

Ceci dit, il s'agit d'un roman, et rien que d'un roman !!!
Et il fallait surtout que le cadre " belge " des TBW soit mis en valeur. Tout homme est marqué et par son environnement et par son éducation et par son époque. On Ne peut dissocier un phénomène criminel de cette envergure du " cadre " dans lequel il a pris souche et s'est déroulé. Hommes, institutions, populations et réalités régionales forment un TOUT !

Le roman est un genre prodigieux, car il permet d'expliquer l'inexplicable et qu'il parvient à humaniser l'inhumain !!!
Tant pis si chacun n'y trouve pas son compte: ce N'est PAS le but !

J'arrête ici, car j'ai l'impression de justifier mon livre. Et celui-ci N'a NUL besoin de l'être !
J'espère avoir répondu à vos questions. Je ne donnerai pas d'autre explication

Très cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Marchenoir



Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Mar 1 Fév 2011 - 20:50

Je vous remercie monsieur Marlair. Un auteur répondant aux questions de ses lecteurs ne se justifie pas, il entre en résonance avec eux, n'est-ce pas le but de l'oeuvre littéraire ? D'autre part, je ne parlais pas de bienveillance mais d'un roman, prix Goncourt, Les Bienveillantes, qui s'illustre par le fait de présenter le caractère d'un homme dans toute sa complexité, mais aussi et surtout sa part bienveillante, d'un officier nazi qui n'hésita pas, au nom du système et de l'idéologie, à massacrer ce qu'il fallait d'"indésirables". Cette forme littéraire a fait école et est à la mode en qq sorte. J'avoue que, bien que la démarche de J. Little (qui par ailleurs est un très bon texte) me paraisse littérairement intéressante, elle me dérange d'un point de vue éthique car cela reste une façon de dédouaner l'horreur. Le bon vieux, on est tous des monstres. Auquel l'on répondra que, peut-être, mais certains plus que d'autres n'est-ce pas ? Combien sont-ils à passer à l'acte ? Tout peut se justifier mais ne polémiquons pas. Lire l'oeuvre de Annah Arendt pour se faire une idée au sujet de la banalité du mal reste édifiant, même et surtout à notre époque. Votre livre ne m'a pas, hélas devrais-je dire, dérangé.
Petite remarque sur le plan de la stratégie de la réclame, il est vendu comme un roman noir, un thriller même. Ce caractère ne m'a pas du tout sauté aux yeux. Le thriller se caractérisant par une intrigue haletante, ce qui est le contraire de votre texte. La part d'action est extrêmement minime. J'en ai ressenti un lente et longue frustration de lecture. Je pense comprendre très exactement ce que vous dites en parlant du contexte humain des acteurs, bien que je ne vous suive pas du tout sur ce point et certainement pas de la manière dont vous le traitez dans votre livre. Mais sans doute disposez-vous d'informations du contexte réel qui vous permettent d'extrapoler. Si vous vous en tenez à un travail d'imagination, je le trouve un peu court. Et croyez bien que j'en suis vraiment désolé. Ceci n'étant que mon humble avis de lecteur, bien entendu. Sans doute l'attente était-elle trop importante. Bien à vous, monsieur Marlair.
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Mar 1 Fév 2011 - 21:24

Jean Marchenoir,

Je ne m'en tiendrai pas à un simple travail d'imagination.
Croyez-le bien !
A +.

Très cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Marchenoir



Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Mar 1 Fév 2011 - 21:52

Eh bien, alors, je vous crois et j'ajoute: Tant Mieux ! Vivement que l'institution judiciaire permette que l'on revienne sur ce fameux dossier bloqué dans les rouages trop bien huilés et dès lors devenu très opportunément intouchable. Quels délais de déblocage, selon vous ? Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Mer 2 Fév 2011 - 8:49

Jean Marchenoir,

Là, c'est à la grâce de Dieu !
Ou à Dame la chance. Les enquêteurs peuvent, une fois NE serait PAS de
trop, bénéficier d'un coup de pouce. On a vu par le passé des situations
se débloquer en un tourne-main pcq...le grain de sable qui grippait la machine
s'en est allé au hasard d'un printemps précoce, accroché à une paire de
" slaches " partant " à la mer pour les vacances ". Ou...s'incrustant
obstinément simplement parce que telle est sa vocation...

La résolution de pareille affaire, parlons sérieusement, peut-elle être
simplement le fruit du hasard ? Non bien sûr ! Mais celui-ci a UN ROLE à
jouer, il fait partie de ces impondérables sur lesquels PERSONNE N'a de
prise...

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Mer 2 Fév 2011 - 9:20

Je me permet de m'immiscer dans votre conversation avec Jean-Claude, Mr Marchenoir, pour vous recommander chaleureusement la lecture de "Victime ET bourreau", les confessions de Joseph Saadé (chrétien Libanais) rapportées par Frederic Brunnquell & Frederic Couderc. Calmann-Levy 1989.

Vous pourrez y découvrir le parcours d'un père de famille aimant devenu un impitoyable bourreau, et même tortionnaire, avant de se pencher sur son parcours sanglant. Sans parti pris, vous constaterez que "l'étude" du personnage présente un intérêt énorme; comprendre la dérive assassine d'individus "normaux".

Pour ma part, dans l'ouvrage de Mr Marlair, j'ai plutôt découvert un "climat" propice à la compréhension des "circonstances"... démarqué du camps d'entrainement militaire type néo-nazi vers lesquel le "sens du courant" aurait peut-être un peu trop tendance à pousser les barques... disons; une étude de moeurs désireuse de recentrer la recherche ?

Bien sur, et comme beaucoup de personnes en "attente de résultat" j'aurais espéré une piste tracée au soc... mais tout espoir n'est pas perdu. J'espère juste vivre assez longtemps pour voir se réaliser le voeux de l'auteur conscernant une "prise de conscience" de personnes ayant cotoyé les acteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Jean Marchenoir



Nombre de messages : 287
Date d'inscription : 28/06/2010

MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Mer 2 Fév 2011 - 13:42

J'y ai plutot déchiffré une atmosphère métaphoro-christique mais chacun sa lecture et son gout, en effet. Merci pour le conseil.

Je parlais plus haut d'un certain dossier dont il m'a semblé lire ici le parcours, un dossier que le commandant Marlair a monté puis délégué à l'institution judiciaire qui l'aurait enrobé en beauté. Quel sont les délais afin de pouvoir utiliser l'info qu'il contient ? Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)   Aujourd'hui à 4:58

Revenir en haut Aller en bas
 
La grande peur des Belges (Jean-Claude Marlair)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Blasons et corporations - Jean-Claude Dusserre
» Le livre Natures sensibles de Jean Claude Allard
» salut c'est jean claude
» Charlemagne, jean-Claude, conseiller de préfecture
» MOREAU Jean-Claude - Général d'Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Bibliographie :: Ouvrages sur les Tueries du Brabant-
Sauter vers: