les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview Francis Dossogne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
dentifrix



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Sam 16 Avr 2011 - 19:41

ESH: il y avait aussi la PRB (pour la S.G.) dans cette affaire.

Bizarre que ce contrat de construction ait été donné au consortium belge. Pour les grands travaux la famille royale Saud a tjs fait appel à Bin Laden Construction, la plus grande entreprise de constr. en A-S. Bin Laden avait d'importants investiss dans le Carlyle Group (USA: Bush, Carlucci,...) Il y avait le lien Giscard d'Estaing-Saudi Investment Company SICO.
Après la faillite belge (qui n'en était pas une, apparemment?) le projet a été repris et
achevé par un groupe autour de Haig et Thatcher (=toujours dans l'orbit des élites chrétiennes, Cercle Violet, Ordre de Malte...)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
avatar

Nombre de messages : 7910
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Sam 16 Avr 2011 - 20:58

dentifrix a écrit:
@michel.

Dossier Distrigaz + info à ce sujet svp? Merci.


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dentifrix



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Dim 17 Avr 2011 - 10:38

Merci Michel. Cela me fait toute de suite penser aux méthodes Marc Rich-Bruce Rappaport.
Rappaport= Belgian Refining Corp. à Anvers-lien CIA, Mossad, etc...
Marc Rich= lien CIA, trader (de pétrole) américain né en Belgique opérant en Suisse.
Comdamné aux USA pour raisons fiscales mais grâcié par Clinton. D'énormes magouilles
sont possibles quand on achète du pétrole (physique) avec l'argent du contribuable, combiné aux achats/ventes de contrats (papiers) à terme (Oil Futures ). Les figures Rich + Rappaport (juifs) nous mènent tout droit vers l' univers de Przed. , Salik et consorts, ..(et oui, Simonet, Cools..)
Belgian Refining Corp a été acheté par le Carlyle Group.(voir supra)
http://en.wikipedia.org/wiki/Marc_Rich

Si on cherche un 'Karachi' à l'intérieur du royaume, on devra aussi citer la dévaluation du Franc Belge en Fev. 1982. Cette 'dévaluation honteuse' de 8,5% fut décidé en petit comité (Martens-Verplaetse) sans même conférer avec la Banque Nationale. Imaginez les profits possibles pour ceux qui savaient! Martens-Eyskens, le clan chrétien, les Sxe-Cobrg? Les actionnaires de la Banque Nationale (et oui, banque partiellement privée) n' ont pas été contents.
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1586
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Dim 17 Avr 2011 - 14:38

EXACT : les patrons de Cosa -Nostra payaient tres cher ,celui qui pouvait passer le tuyau d 1chute de gouvernement ou 1grosse crise,24h ou 48 h avant la chute .......cela permettait de jouer en bourse et se faire 1 paquet de pognon .....sans se salir les mains .
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
avatar

Nombre de messages : 7910
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Lun 9 Mai 2011 - 20:02

Question à Monsieur Dossogne :

Est-il exact que vous avez fourni des informations permettant la capture de P.Haemers au commissaire Reyniers qui n'en aurait pas tenu compte?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2026
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Lun 9 Mai 2011 - 20:16

Marlair Jean-Claude a écrit:
Monsieur Sansavis-Beijer,

A chacun ses réflexes, et à chacun de les assumer.

Rien N'est prouvé, dites-vous ?
Si, tout de même: p.e.

Que monsieur Zwarts a été assassiné, que les siens auraient droit à faire leur deuil, que l'ex-gendarme Beijer Ne l'entend PAS de cette oreille !
Cela est parfaitement clair !
Jusqu'à preuve du contraire, Mr. Beijer ?

Jean-Claude... si dans l'absolu nul être normalement constitué, doté d'un minimum de conscience ne saurait vous donner tort... dans l'optique de l'univers froidement comptable qui présida à ces années d'horreur savamment orchestrées, ne serait-ce pas "contre-productif" de céder une info encore aussi largement "exploitable" ?
Question dividendes ou nototiété, ce pauvre bougre de convoyeur représente toujours un citron non totalement pressé.

Entre nous, ne trouvez-vous pas qu'il y a matière à s'intérroger sur les rites initiatiques imposés au recrutement dans la G.D des années 70-80 ?? affraid
Revenir en haut Aller en bas
M.Vetusta_td



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Lun 16 Mai 2011 - 9:11

michel a écrit:
Question à Monsieur Dossogne :

Est-il exact que vous avez fourni des informations permettant la capture de P.Haemers au commissaire Reyniers qui n'en aurait pas tenu compte?

Voici la réponse de FD, Michel :

"Oui, c'est exact mais ce n'est pas le commissaire Reyniers qui n'en a pas tenu compte! Au contraire, c'est lui en personne qui, in fine, m'avait donné le feu vert dans cette opération qu'il chapeautait et qui, si elle n'avait pas été sabordée par d'autres, aurait effectivement abouti à l'arrestation de P. Haemers et de ses complices bien plus tôt qu'elle n'intervint. C'est l'arrestation inopinée et prématurée de son avocat, Me Vanderelst, qui a fait capoter la mission d'infiltration sous couverture que je menais et, lors de la perquisition qui fut conduite à son cabinet, on retrouva d'ailleurs les preuves que ma mission allait aboutir... Je me trouvais dans le bureau de Reyniers au moment où il apprit l'arrestation de Vanderelst et je peux vous dire que les murs de la P.J. résonnent encore du coup de gueule qu'il poussa à ce moment-là car il avait compris avant tout autre que l'arrestation toute proche d'Haemers venait d'être étouffée définitivemenbt dans l'oeuf!

Peu de temps après, éclatait "l'affaire Reyniers", vaste montagne construite de toutes pièces qui accouchera des années plus tard d'une lamentable petite souris... Quant à moi, mon nom et le rôle que je jouais furent jetés en pâture dans un hebdomadaire complaisant avec pour résultat que je perdis mon boulot et qu'un "contrat" fut lancé sur ma tête dont je fus informé ainsi que tous ses détails par mes sources, ce qui me permit heureusement de régler le problème avant que le milieu ne me fasse la peau...

Je vous laisse deviner qui se trouvait derrière le sabotage de l'arrestation d'Haemers, les ennuis de l'équipe Reyniers - car il ne fut pas le seul inutilement inquiété - et ma mise à mort organisée? Eh, oui! une fois encore, la piste mène au building gris du Square de Meeus...

Ce qui s'explique et ce qui explique toute les facettes obscures de l'affaire Haemers & consorts. Mais c'est une autre histoire - très intéressante - qui éclaire les poubelles de notre royaume, des poubelles qui dégorgent leur lot de sang, de stupre et de fric...

Pour la petite histoire, je fus interpellé par après, longuement interrogé et présenté le soir-même au magistrat instructeur dans le ferme espoir des argousins qui s'occupaient de moi qu'il me mette aux arrêts. Lorsque je pénétrai à 23h30 dans son bureau, il me fit asseoir et il m'entendit longuement sur les tenants et aboutissants de cette affaire. Les minutes furent longues à l'horlonge du Destin mais, à la fin de mon audition, il se leva, me tendit la main et me remercia pour l'action que j'avais menée - ce sont ses propres termes - en faveur de la justice de ce pays!

Le magistrat instructeur se nommait Mr Collin. C'était un homme de gauche.

Merci Monsieur!"
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1034
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Lun 16 Mai 2011 - 10:31

ne serait pas sans intérêt, de comparer ce qui s'est dit dans le bureau du juge Colin, et le rapport Van Brussel /De Jonghe...........
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2333
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Lun 16 Mai 2011 - 15:40

M.Vetusta_td a écrit:
michel a écrit:
Question à Monsieur Dossogne :

Est-il exact que vous avez fourni des informations permettant la capture de P.Haemers au commissaire Reyniers qui n'en aurait pas tenu compte?

Voici la réponse de FD, Michel :

Peu de temps après, éclatait "l'affaire Reyniers", vaste montagne construite de toutes pièces qui accouchera des années plus tard d'une lamentable petite souris... Quant à moi, mon nom et le rôle que je jouais furent jetés en pâture dans un hebdomadaire complaisant avec pour résultat que je perdis mon boulot et qu'un "contrat" fut lancé sur ma tête dont je fus informé ainsi que tous ses détails par mes sources, ce qui me permit heureusement de régler le problème avant que le milieu ne me fasse la peau...


Ce qui s'explique et ce qui explique toute les facettes obscures de l'affaire Haemers & consorts. Mais c'est une autre histoire - très intéressante - qui éclaire les poubelles de notre royaume, des poubelles qui dégorgent leur lot de sang, de stupre et de fric...
Le texte de Monsieur Dossogne me fait penser au livre d'André rogge, "les Egouts du Royaume", Rogge se targue d'ailleurs d'être le tombeur de Reyniers.
Dans son livre, Rogge présente Jean Renson (récemment décédé) comme un grand indicateur de Reyniers, ce même Renson qui figurait au nombre des accusés du procès Habran mais qui en avait été exempté pour raison médicale était considéré comme l'une des figures du milieu belge.
S'agit-il de cette tendance qui devait vous faire la peau ?
Pour autant bien sur qu'il ait des tendances dans le milieu. Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2026
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Lun 16 Mai 2011 - 18:13

Une question me saute aux lèvres avec la même vivacité qu'un pavé dans la tronche d'un CRS en mai 68... donc; autant se garantir des ripostes aussi intempestives qu'outrancières !... Si on vous invitait dans un restaurant Chinois... flacheriez-vous sur le "canard laquais" dans sa présentation coutumière... ou vous veilleriez à ce qu'on le passe d'abord à la flamme nue pour vous assurer de son aseptie ?
Revenir en haut Aller en bas
M.Vetusta_td



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Mar 17 Mai 2011 - 8:44

Henry a écrit:
M.Vetusta_td a écrit:
michel a écrit:
Question à Monsieur Dossogne :

Est-il exact que vous avez fourni des informations permettant la capture de P.Haemers au commissaire Reyniers qui n'en aurait pas tenu compte?

Voici la réponse de FD, Michel :

Peu de temps après, éclatait "l'affaire Reyniers", vaste montagne construite de toutes pièces qui accouchera des années plus tard d'une lamentable petite souris... Quant à moi, mon nom et le rôle que je jouais furent jetés en pâture dans un hebdomadaire complaisant avec pour résultat que je perdis mon boulot et qu'un "contrat" fut lancé sur ma tête dont je fus informé ainsi que tous ses détails par mes sources, ce qui me permit heureusement de régler le problème avant que le milieu ne me fasse la peau...


Ce qui s'explique et ce qui explique toute les facettes obscures de l'affaire Haemers & consorts. Mais c'est une autre histoire - très intéressante - qui éclaire les poubelles de notre royaume, des poubelles qui dégorgent leur lot de sang, de stupre et de fric...
Le texte de Monsieur Dossogne me fait penser au livre d'André rogge, "les Egouts du Royaume", Rogge se targue d'ailleurs d'être le tombeur de Reyniers.
Dans son livre, Rogge présente Jean Renson (récemment décédé) comme un grand indicateur de Reyniers, ce même Renson qui figurait au nombre des accusés du procès Habran mais qui en avait été exempté pour raison médicale était considéré comme l'une des figures du milieu belge.
S'agit-il de cette tendance qui devait vous faire la peau ?
Pour autant bien sur qu'il ait des tendances dans le milieu. Very Happy Very Happy

Le contrat sur la tête de FD avait été mis par l'entourage de Haemers lui-même. Par contre, je n'ai pas lu le livre de Rogge mais ce n'est guère quelqu'un que FD recommande. Il connait bien Rogge qui, m'a-t-il dit, lui voue une haine qu'il ne parvient pas à expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
avatar

Nombre de messages : 7910
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Ven 27 Mai 2011 - 20:19

Monsieur Dossogne pourrait-il donner son avis sur le point suivant?

billbalantines a écrit:
michel a écrit:
"BALLETS ROSES": UNE TAUPE DE LA PJ ?
GUILLAUME,ALAIN
Page 8
Jeudi 22 février 1990
«Ballets roses»:
une taupe de la PJ?
Lentement, le juge d'instruction Bruno Bulthé progresse dans son enquête, ouverte voici quinze jours sur base des déclarations du député Coveliers (VU) à la Gazet van Antwerpen et se fondant sur des accusations de la prostituée Maud Sarr. Une enquête fondée sur une présomption «d'outrage aux moeurs»... mais aussi sur de probables violations du secret professionnel par des policiers judiciaires.
Entretemps, les «révélations» se multiplient dans la presse. La dernière en date: celle de la BRT, mardi soir, qui prétendait avoir découvert une «taupe» de la police judiciaire infiltrée au sein de la commission d'enquête parlementaire.
Le journal de la BRT a ainsi révélé qu'un détective privé - classé à l'extrême droite et au casier judiciaire chargé - n'aurait pas seulement servi d'informateur et «d'homme à tout faire» à la police judiciaire de Bruxelles et à son commissaire en chef.
Le détective aurait également servi de «conseiller technique» au député Laurent (membre de la commission d'enquête); il aurait aussi organisé un rendez-vous, dans une auberge de Gembloux, en juin de l'année dernière, entre deux commissaires de la PJ (que certains suspectent d'être à l'origine de fuites et qui auraient participé au dernier interrogatoire de Maud Sarr), le Dr Pinon, et le député Laurent. A ce rendez-vous, le détective aurait été présenté au médecin comme étant le «chef de cabinet» ou le «secrétaire particulier» du député.
Le rendez-vous a bien eu lieu. Y étaient présentes toutes les personnes citées par la BRT. Mais le député Laurent, manifestement dans un certain embarras quand la BRT l'a interviewé «à froid», se défend d'avoir usé du détective comme «conseiller technique» et de lui avoir donné accès à des informations confidentielles aux mains de la commission.
Une «taupe de la PJ»? On n'en sait rien, et l'on n'a plus qu'à espérer que le député ne s'en soit, en effet, pas servi comme d'un «conseiller», même si les anciens braconniers font les meilleurs gardes-chasse. Peut-être le député - dont c'est bien le droit - a-t-il seulement rencontré à cette table des gens concernés par les affaires dont traite la commission. Des gens qu'il avait intérêt à rencontrer dans l'exercice de son mandat de membre de la commission d'enquête.
Cela dit, deux remarques s'imposent. D'abord le fait que «l'affaire» soit révélée sur le ton du scandale et peut-être portée à la connaissance de notre confrère par l'un des participants au dîner. Le député social-chrétien pourrait bien, dès lors, être tombé dans une sorte de piège. Ensuite, il faut remarquer que nos députés sont investis, dans cette commission, des pouvoirs d'un juge d'instruction. Dans les allées des palais de Justice, magistrats et policiers ne cessent de dire qu'un juge d'instruction ou un procureur court grand risque à «aller au contact» avec des informateurs, à «travailler sur le terrain». C'est le travail des policiers habitués aux «jeux d'adultes» que pratiquent truands et barbouzes diverss. Cette règle élémentaire, le «juge-parlementaire» Laurent vient peut-être de l'apprendre à ses dépens.
Al. G
.

C'est de l'ex patron du Front que l'on parle? Francis Dossogne? détective privé + ext. droite + lien avec Reyniers... cela doit être lui.
Intéressant de voir qu'il oriente bien le député vers la piste PINON...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
M.Vetusta_td



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Mer 1 Juin 2011 - 14:08

michel a écrit:
Monsieur Dossogne pourrait-il donner son avis sur le point suivant?

billbalantines a écrit:
michel a écrit:
"BALLETS ROSES": UNE TAUPE DE LA PJ ?
GUILLAUME,ALAIN
Page 8
Jeudi 22 février 1990
«Ballets roses»:
une taupe de la PJ?
Lentement, le juge d'instruction Bruno Bulthé progresse dans son enquête, ouverte voici quinze jours sur base des déclarations du député Coveliers (VU) à la Gazet van Antwerpen et se fondant sur des accusations de la prostituée Maud Sarr. Une enquête fondée sur une présomption «d'outrage aux moeurs»... mais aussi sur de probables violations du secret professionnel par des policiers judiciaires.
Entretemps, les «révélations» se multiplient dans la presse. La dernière en date: celle de la BRT, mardi soir, qui prétendait avoir découvert une «taupe» de la police judiciaire infiltrée au sein de la commission d'enquête parlementaire.
Le journal de la BRT a ainsi révélé qu'un détective privé - classé à l'extrême droite et au casier judiciaire chargé - n'aurait pas seulement servi d'informateur et «d'homme à tout faire» à la police judiciaire de Bruxelles et à son commissaire en chef.
Le détective aurait également servi de «conseiller technique» au député Laurent (membre de la commission d'enquête); il aurait aussi organisé un rendez-vous, dans une auberge de Gembloux, en juin de l'année dernière, entre deux commissaires de la PJ (que certains suspectent d'être à l'origine de fuites et qui auraient participé au dernier interrogatoire de Maud Sarr), le Dr Pinon, et le député Laurent. A ce rendez-vous, le détective aurait été présenté au médecin comme étant le «chef de cabinet» ou le «secrétaire particulier» du député.
Le rendez-vous a bien eu lieu. Y étaient présentes toutes les personnes citées par la BRT. Mais le député Laurent, manifestement dans un certain embarras quand la BRT l'a interviewé «à froid», se défend d'avoir usé du détective comme «conseiller technique» et de lui avoir donné accès à des informations confidentielles aux mains de la commission.
Une «taupe de la PJ»? On n'en sait rien, et l'on n'a plus qu'à espérer que le député ne s'en soit, en effet, pas servi comme d'un «conseiller», même si les anciens braconniers font les meilleurs gardes-chasse. Peut-être le député - dont c'est bien le droit - a-t-il seulement rencontré à cette table des gens concernés par les affaires dont traite la commission. Des gens qu'il avait intérêt à rencontrer dans l'exercice de son mandat de membre de la commission d'enquête.
Cela dit, deux remarques s'imposent. D'abord le fait que «l'affaire» soit révélée sur le ton du scandale et peut-être portée à la connaissance de notre confrère par l'un des participants au dîner. Le député social-chrétien pourrait bien, dès lors, être tombé dans une sorte de piège. Ensuite, il faut remarquer que nos députés sont investis, dans cette commission, des pouvoirs d'un juge d'instruction. Dans les allées des palais de Justice, magistrats et policiers ne cessent de dire qu'un juge d'instruction ou un procureur court grand risque à «aller au contact» avec des informateurs, à «travailler sur le terrain». C'est le travail des policiers habitués aux «jeux d'adultes» que pratiquent truands et barbouzes diverss. Cette règle élémentaire, le «juge-parlementaire» Laurent vient peut-être de l'apprendre à ses dépens.
Al. G
.

C'est de l'ex patron du Front que l'on parle? Francis Dossogne? détective privé + ext. droite + lien avec Reyniers... cela doit être lui.
Intéressant de voir qu'il oriente bien le député vers la piste PINON...

La réponse de FD :

"Pour répondre à votre question, il ne s'agit évidemment pas de moi. Si je suis bien d'extrême-droite et je l'ai toujours revendiqué, mon casier judiciaire n'est pas lourdement chargé puisqu'il est ... vierge! et je ne suis pas non plus l'affidé de Mr Reyniers même si, dans l'exercice de ma profession, je fus inévitablement amené à côtoyer des policiers appartenant à des services divers tout en préservant mon indépendance et ma liberté d'action car je ne leur étais redevable de rien si ce n'est de l'indéfectible amitié dont quelques-uns m'ont honoré. Le harcèlement et la hargne dont je fus l'objet tout au long de ma vie de la part de l'appareil répressif témoignent mieux que tous les discours de ma liberté de conscience à cet égard ...

Ce qui n'était vcertainement pas le cas du "détective" dont il est fait référence ici - sans le citer - grand escroc devant l'éternel qui, après avoir été pendant de longues années l'homme à tout faire de la P.J. de Bruxelles s'est vu fermer toutes ses portes suite à ses multiples turpitudes. Il s'est alors lancé dans une vaste activité de lobbying médiatisé auprès des journalistes et de quelques rares policiers mal intentionnés afin de régler ses comptes personnels avec ceux qui avaient été pendant de longues années ses protecteurs et bienfaiteurs. Bien des histoires peu reluisantes jalonnent alors le parcours du personnage mais il ne mérite vraiment pas qu'on s'y attarde ...L'Oubli de l'Histoire finira par l'engloutir!"
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
avatar

Nombre de messages : 7910
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Jeu 14 Juil 2011 - 9:21

Petite question supplémentaire : a-t-il existé des liens entre le FJ et les Allemands du groupe Hofmans?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2026
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Jeu 14 Juil 2011 - 11:42

M.Vetusta_td a écrit:

Ce qui n'était vcertainement pas le cas du "détective" dont il est fait référence ici - sans le citer - grand escroc devant l'éternel qui, après avoir été pendant de longues années l'homme à tout faire de la P.J. de Bruxelles s'est vu fermer toutes ses portes suite à ses multiples turpitudes. Il s'est alors lancé dans une vaste activité de lobbying médiatisé auprès des journalistes et de quelques rares policiers mal intentionnés afin de régler ses comptes personnels avec ceux qui avaient été pendant de longues années ses protecteurs et bienfaiteurs. Bien des histoires peu reluisantes jalonnent alors le parcours du personnage mais il ne mérite vraiment pas qu'on s'y attarde ...L'Oubli de l'Histoire finira par l'engloutir!"

Vrai qu'à confondre torchons et serviettes, il y a de quoi se foutre en roge... en rogne, pardon !
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1276
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Ven 15 Juil 2011 - 18:04

wil a écrit:
Intéressante réponse :



Devant la commission d’enquête, un gendarme de Wavre a déclaré ceci : Ayant été muté à la brigade d’Auderghem, puis au district de Bruxelles, un enquêteur de la section financière me dit : « On vient de faire des saisies chez Dossogne, dans le cadre de l’affaire Bonvoisin. Ils ont saisi une cantine. Il y a des choses assez importantes, si cela t’intéresse, viens voir ». Je vais voir pendant le temps de midi, bien que je n’aie pas le droit de le faire. Qu’est-ce que je trouve, avec ce gendarme? Une lettre du général Beaurir, en-tête gendarmerie, signée de sa main, dans laquelle il remercie le Front de la Jeunesse pour les services rendus et l’idéal qu’ils poursuivent. De quels services s’agissait-il ?"


"
La lettre du général Beaurir, qui commandait alors la Gendarmerie, était une missive officielle qui voulait simplement remercier le Front de la Jeunesse pour l’action qu’il menait depuis toujours en faveur de la Gendarmerie et des forces de police en général, constamment harcelées, rappelons-le, par les gens de gauche et bien mal défendues par ceux qu’elles servaient avec honneur et fidélité. Quoique courtois, c’était un bel hommage à l’action de nos militants !



Si je ne suis pas avare en critiques à l’encontre de ces trop nombreux policiers et gendarmes dévoyés par un Régime sans scrupules, il n’en reste pas moins que la Police, au sens large, compte aussi un grand nombre d’hommes d’exception et c’est aussi pour défendre l’honneur et les sacrifices de ces derniers – condamnés au silence imposé par leur devoir – que nous nous sommes battus, sans regrets…



Je ne connaissais par ailleurs pas personnellement le général Beaurir, que je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer.

"

Le gendarme Balfroid a donc dit la vérité. Ce document existait bien. Pourquoi des parlementaires ont voulu le salir ?

Monsieur Dossogne, connaissez vous certaines victimes des tueurs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumotion.com
M.Vetusta_td



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Mer 20 Juil 2011 - 9:51

Pour répondre aux deux questions posées :

1) Non il n'y avait aucun lien entre la Hoffmantruppe et le FJ ;

2) Non, sauf erreur, FD ne connait personnellement aucune des victimes des TBW.
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1276
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Mer 20 Juil 2011 - 13:23

M.Vetusta_td a écrit:
Pour répondre aux deux questions posées :

1) Non il n'y avait aucun lien entre la Hoffmantruppe et le FJ ;

2) Non, sauf erreur, FD ne connait personnellement aucune des victimes des TBW.

Je pensais à monsieur Finné. Jamais eu aucun contact dans le cadre de club de tir , par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumotion.com
M.Vetusta_td



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Mar 26 Juil 2011 - 9:54

wil a écrit:
M.Vetusta_td a écrit:
Pour répondre aux deux questions posées :

1) Non il n'y avait aucun lien entre la Hoffmantruppe et le FJ ;

2) Non, sauf erreur, FD ne connait personnellement aucune des victimes des TBW.

Je pensais à monsieur Finné. Jamais eu aucun contact dans le cadre de club de tir , par exemple ?

Non il ne l'a jamais connu, d'autant moins qu'il n'a jamais fait partie d'un club de tir.
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1276
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Mar 26 Juil 2011 - 13:49

merci de votre réponse.
Pour le club de tir, cela n'était qu'un exemple. Je pensais plus particulièrement à une relation qui aurait eu lieu suite au travail d'enquete d'une section de la BSR .
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumotion.com
undercover

avatar

Nombre de messages : 2182
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Ven 18 Nov 2011 - 17:45

Si le 1er MDL Balfroid disait la vérité sur ce "général" ( c'est le cas, puisque mr D. connait ce courrier), pourquoi les personnes entendues sous serment lors de la commission d'enquête ont menti ?
Pourquoi les commissaires ne posent de questions parlementaires sur ce point très important ?
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1671
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Dim 27 Oct 2013 - 21:31

un fil à relire!
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8512
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Dim 27 Oct 2013 - 21:42

si c'est pour l'histoire de la cantine de Beaurir le gendarme B c'était trompé , c'était un autre general je pense avoir lu qqs part .
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1671
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Dim 27 Oct 2013 - 21:48

M.Vetusta_td a écrit:
"Les tueries, en effet, ont atteint l'objectif de leurs commanditaires. C'est pourquoi elles ont cessé aussi inopinément qu'elles avaient commencées. Le message qu'elles contenaient en filigrane - et qui est bien loin des apparences sur lesquelles se focalisent les observateurs - a été entendu par ceux auxquels il s'adressait... Les victimes qui ont été comptabilisées par les annales judiciaires ne sont que les dommages collatéraux d'un règlement de comptes dont les véritables protagonistes véreux et les enjeux putrides sont ailleurs, dans les sphères du pouvoir maffieux qui nous dirige, ce qui n'enlève bien entendu rien au respect de ces innocences brisées.


en ce qui concerne: "le pouvoir absolu/maffia" + Sûreté > "message" (lien avec une "grosse affaire belge", je penche pour Eurosystem)

et: Dekaise > Van Deuren > De Pomp (> Van Cutsem)

et ben, avec le recul, j'ai tendance à croire mr. Dossogne!!!

Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   Dim 27 Oct 2013 - 22:30

dim a écrit:
M.Vetusta_td a écrit:
"Les tueries, en effet, ont atteint l'objectif de leurs commanditaires. C'est pourquoi elles ont cessé aussi inopinément qu'elles avaient commencées. Le message qu'elles contenaient en filigrane - et qui est bien loin des apparences sur lesquelles se focalisent les observateurs - a été entendu par ceux auxquels il s'adressait... Les victimes qui ont été comptabilisées par les annales judiciaires ne sont que les dommages collatéraux d'un règlement de comptes dont les véritables protagonistes véreux et les enjeux putrides sont ailleurs, dans les sphères du pouvoir maffieux qui nous dirige, ce qui n'enlève bien entendu rien au respect de ces innocences brisées.
en ce qui concerne: "le pouvoir absolu/maffia" + Sûreté > "message" (lien avec une "grosse affaire belge", je penche pour Eurosystem)

et: Dekaise > Van Deuren > De Pomp (> Van Cutsem)

et ben, avec le recul, j'ai tendance à croire mr. Dossogne!!!

L'affaire Eurosystem pourrait être à la Belgique ce que l'affaire "Karachi" est à la France...des représailles! Ou un avertissement à ceux qui voudraient profiter de ce qu'ils savent?

Je reprends cette hypothèse en la précisant : ce serait du coté des 'saoudiens' que viendrait les représailles. Tiens d'où provenait Faez-Al-Ajjaz? Et à quel endroit d'Ixelles fait-il parler de lui notamment? Quid de ses liens avec Latinus et le WNP? Tout cela dans l'hypothèse et j'insiste sur le terme hypothèse d'un coup monté à destination de "maîtres chanteurs" éventuels.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Francis Dossogne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Francis Dossogne
Revenir en haut 
Page 12 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» INTERVIEW DE BERNARD THOUANEL / 5 NOVEMBRE 2009
» Questions & ideas for a filmed interview.
» Interview Daniel Ange
» Interview de Charles Bolden, le patron de la NASA
» Interview de Matthieu Ricard: "Et si on apprenait à méditer?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Interviews :: Interview Francis Dossogne-
Sauter vers: