les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 11 Juil 2016 - 11:03


Sur l'enlèvement et l'assassinat de Aldo Moro :

http://formiche.net/2016/07/09/aldo-moro-fioroni/
Ci sono state sciatterie investigative sul sequestro e l’omicidio di Aldo Moro?
(...)

_ _ _

http://formiche.net/2016/07/10/aldo-moro-seconda-puntata-stefano-vespa/
Le verità ancora da svelare sull’omicidio Moro
(...)

_ _ _

http://formiche.net/2016/07/11/aldo-moro-stefano-vespa-terza-puntata/?platform=hootsuite
Cosa ha scoperto la commissione Fioroni sull’omicidio Moro
(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Jeu 14 Juil 2016 - 13:18


http://www.ina.fr/video/S17116023





Citation de Imposimato :

" L'histoire de Moro ressemble à celle de Kennedy. Beaucoup de personnes ne le savent pas mais Kennedy était venu en Italie en 1963 pour apporter son soutien à Moro qui avait fondé le premier gouvernement de centre-gauche en Italie en novembre de la même année.

Et la visite de Kennedy à Moro a eu lieu quelques jours seulement avant qu'il ne soit tué à Dallas.

C'est peut-être une coïncidence mais ce qui est certain, c'est que Moro et Kennedy avaient tous les deux le même objectif : transcender les vieilles frontières entre les deux blocs. "

_ _ _


John F. Kennedy : mort assassiné le 22 novembre 1963 à Dallas.

Pour être précis, John F. Kennedy a été en Italie en juillet 1963...

https://www.youtube.com/watch?v=BKSwemWwFnE

https://www.youtube.com/watch?v=5RmoODkWn7c

_ _ _







Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Jeu 14 Juil 2016 - 14:23


https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Solo

Le Plan Solo est un ensemble de mesures prévues à partir de 1964 par le gouvernement italien, et destinées à être mises en œuvre en cas de coup de force communiste ou de guerre entre les pays occidentaux (OTAN) et les "démocraties populaires" (Pacte de Varsovie).  (...)

_ _ _

Note : je me demande bien qui étaient les "Belgian neo-nazis" en question ...


http://www.thejohnfleming.com/gladio.html


(...)



(...)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 20 Juil 2016 - 10:30

.
Un article intéressant (en anglais) :

http://www.mega.nu/ampp/gladio.html

GLADIO: THE SECRET U.S. WAR TO SUBVERT ITALIAN DEMOCRACY
by Arthur E. Rowse

1996-Feb-23


Covert Action Quarterly, n°49, Été 1994.
.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 1 Aoû 2016 - 11:11

.
http://www.rainews.it/dl/rainews/articoli/caso-Moro-Intervista-Gero-Grassi-c5471071-a1eb-4e2c-ab59-be0448b8b341.html?refresh_ce


Ecco le novità sul caso Moro.

Intervista a Gero Grassi

Due notizie di questi giorni hano riacceso l’attenzione dell’ opinione pubblica sul caso Moro: il rinvenimento, in un controsoffitto del policlinico di Milano, di documenti della colonna milanese delle BR e, l’altra notizia, la conferma (prima era solo una ipotesi investigativa), da parte dei RIS dei Carabinieri, della presenza, quel 16 marzo del ‘78, in Via Fani di Antonio Nirta, un boss della ‘ndrangheta. Questa è avvenuta analizzando una vecchia foto del ’78, ritrovata nell’archivio storico del quotidiano romano Il Messaggero. Ne parliamo, in questa intervista, con Gero Grassi, giornalista e deputato del PD e membro della Commissione Fioroni.

(...)
.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mar 30 Aoû 2016 - 12:06


Un document récent qui me semble intéressant :

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01310326/document

Gerald Arboit.   QUELLES " ARMEES SECRETES " DE L'OTAN ?
Rapport de recherche #18. [Rapport de recherche] 18, Centre francais de recherche sur le renseignement. 2016, pp.40.


Extrait (pour information) :





Voir :

http://archives.lesoir.be/l-ex-colonel-binet-a-eu-connaissance-du-stay-behind_t-19910914-Z04ECF.html?queryand=%22Guy+Binet%22&queryor=Guy+Binet&firstHit=0&by=10&when=-2&begYear=1991&begMonth=01&begDay=01&endYear=1991&endMonth=12&endDay=29&sort=datedesc&rub=TOUT&pos=0&all=1&nav=1

L'EX-COLONEL BINET A EU CONNAISSANCE DU STAY BEHIND GLADIO  :  LA FUITE A L'EST

GUILLAUME,ALAIN

Samedi 14 septembre 1991

(...)

_ _ _


C'est sans doute de cette affaire d'espionnage que Richard L. Holm ("Dick" Holm) parle dans son autobiographie (voir ses rencontres avec Raymond van Calster). "Dick" Holm n'évoque cependant jamais la DIA et il ne mentionne pas Vienne.

_ _ _


C'est aussi l'occasion de relire

http://www.senate.be/lexdocs/S0523/S05231297.pdf


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 31 Aoû 2016 - 9:22


Une information très intéressante mais difficile à classer ...

Extrait de

La machine de guerre américaine
Par Peter Dale Scott
(2010 - 2012)





(...)





Note : parmi les "géants nazis de ce secteur", on pense en premier lieu à Allianz ...

_ _ _ _ _


Safe for Democracy: The Secret Wars of the CIA
Par John Prados
(2006)

https://books.google.be/books?id=3OCDelYICIsC&printsec=frontcover&dq=%22john+Prados%22&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjc2vLwkevOAhUpKsAKHahtAqoQ6AEIPjAD#v=onepage&q=%22john%20Prados%22&f=false


Fallen Giant: The Amazing Story of Hank Greenberg and the History of AIG
Par Ronald Shelp,Al Ehrbar
(2009)

https://books.google.be/books?id=yVEi3ZT1A_UC&pg=PT178&dq=C.V.+Starr&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjvoJuMkevOAhUIKsAKHdeZDfQQ6AEILzAC#v=onepage&q=C.V.%20Starr&f=false

_ _ _ _ _


http://articles.latimes.com/2000/sep/22/news/mn-25118

The Secret (Insurance) Agent Men

A WWII unit gathered underwriters' data, such as bomb plant blueprints, from warring nations, declassified U.S. files show.

September 22, 2000|MARK FRITZ | TIMES STAFF WRITER

COLLEGE PARK, Md. — They knew which factories to burn, which bridges to blow up, which cargo ships could be sunk in good conscience. They had pothole counts for roads used for invasion and head counts for city blocks marked for incineration.

They weren't just secret agents. They were secret insurance agents. These undercover underwriters gave their World War II spymasters access to a global industry that both bankrolled and, ultimately, helped bring down Adolf Hitler's Third Reich.

Newly declassified U.S. intelligence files tell the remarkable story of the ultra-secret Insurance Intelligence Unit, a component of the Office of Strategic Services, a forerunner of the CIA, and its elite counterintelligence branch X-2.

Though rarely numbering more than a half dozen agents, the unit gathered intelligence on the enemy's insurance industry, Nazi insurance titans and suspected collaborators in the insurance business. But, more significantly, the unit mined standard insurance records for blueprints of bomb plants, timetables of tide changes and thousands of other details about targets, from a brewery in Bangkok to a candy company in Bergedorf.

"They used insurance information as a weapon of war," said Greg Bradsher, a historian and National Archives expert on the declassified records.

That insurance information was critical to Allied strategists, who were seeking to cripple the enemy's industrial base and batter morale by burning cities.

"Within a few days, a conference on the burning possibilities of some important cities will be held," unit chief Robert "Lucky Luke" Rushin wrote a colleague in February 1944, when he was sending data to an Allied bombing-target committee. "I have reproductions of approximately 150 plans covering Jap plants about ready to ride."

The files, at the National Archives office in College Park, are among the latest U.S. intelligence documents ordered declassified by President Clinton last year to speed the identification of Nazi assets.

Most of the research attention there has focused on what U.S. intelligence knew about the Holocaust, the whereabouts of Nazi loot, the migration of Nazi war criminals and how much important information never made it to the Oval Office.

But the documents suggest that insurance played an important, if less-noticed, role in the war.

The OSS insurance unit was launched in early 1943, long after it had become alarmingly clear that the Nazis were using their insurance industry not only to help finance the war but also to gather strategic data.

American insurance companies had been competing furiously for overseas business even after the United States entered the war, and the OSS files suggest that details about U.S. factories and cities were falling into enemy hands because of the interlocking international relationships among insurance companies.

Germany had 45% of the worldwide wholesale insurance industry before the war began and managed to actually expand its business as it conquered continental Europe. As wholesalers, or "reinsurers," these companies covered other insurers against a catastrophic loss that could wipe out a single company. In the process, the wholesaler learned everything about the lives and property they were reinsuring.

Unit's Efforts Are More Than Altruistic

The motives of the OSS unit's founders were both pragmatic and patriotic.

"This story is incredible because the unit begins as part of the desire of American [insurance] interests to contribute to the war effort and exploit it for future economic gain," said historian Timothy Naftali, a consultant to the Nazi War Criminals Interagency Working Group that was created by Congress last year.

The men behind the insurance unit were OSS head William "Wild Bill" Donovan and California-born insurance magnate Cornelius V. Starr.

Starr had started out selling insurance to Chinese in Shanghai in 1919 and, over the next 50 years, would build what is now American International Group, one of the biggest insurance companies in the world. He was forced to move his operation to New York in 1939, when Japan invaded China.

In the early years of the war, the German insurance industry expanded its business as it conquered continental Europe. Nazi insurance brokers who traveled with combat troops during invasions also scoured local insurance files for strategic data.

German-owned companies were blacklisted by the Allies, but the Insurance Intelligence Unit found that the Nazis did business through countries such as Switzerland and laundered transactions through South American affiliates, particularly in Argentina.

"The blacklist is of no good use because the firms not blacklisted are full of Germans," one of the Insurance Intelligence Unit's reports complained in 1943.

Starr's people and other insurance executives had intimate knowledge of the people involved in the global insurance business, so they were able to track potential collaborators.

_ _ _ _ _


http://sunnycv.com/steve/WW2Timeline/oss3.html

(...)  The X-2 branch was created in part to share in important ULTRA intercepts with the British. The OSS was still denied many valuable intercepts, but they worked closely with British intelligence and made the most of their resources. The X-2 helped the British in counterintelligence operations abroad. With the help of ULTRA the British were able to catch every German spy working in Britain. The X-2 in many ways became the elite organization of the OSS. One group within the X-2 branch was the secret Insurance Intelligence Unit. "The unit mined standard insurance records for blueprints of bomb plants, timetables of tide changes, and thousands of other details about targets, from a brewery in Bangkok to a candy company in Bergedorf, Germany." "They knew which factories to burn, which bridges to blow up, and which cargo ships could be sunk in good conscience" (Fritz 1).   (...)

Fritz, Mark. "Insurance agents were vital weapons in World War II." Articles. ../ar/145/articles145.html (24 Feb 2001).


http://fas.org/irp/ops/ci/docs/ci2/2ch3_b.htm

(...)   An Insurance Unit was established when X-2 headquarters were in New York, and its work was directed from there throughout the existence of the Branch. Its function was the detection of enemy intelligence activities operated through insurance cover. As its work progressed, it evolved into an X-2_SI unit, with its most profitable investigations those of a secret intelligence nature. Never a large unit—it was staffed by six officers who were insurance experts—it did impressive work. For example, its London office secured, after other American intelligence investigations had failed, information valuable to the military, naval, and especially air commands with regard to the Far East, as well as Europe. The procurement of such information illustrated once more the intelligence principle that the richest intelligence on an area frequently can be gathered at a point outside that area.   (...)

_ _ _ _ _


Roosevelt's Secret War: FDR and World War II Espionage
Par Joseph E. Persico
(2002)





_ _ _ _ _


Wild Bill Donovan: The Spymaster Who Created the OSS and Modern American ...
Par Douglas Waller
(2011)







Il est à nouveau question de Kunming :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kunming

(...)  Pendant la Seconde Guerre mondiale, Kunming est le centre interallié de commandement militaire pour le Sud-Est asiatique, qui regroupe les Américains, les Britanniques, les Chinois et les Français. On y planifie les opérations de Chine, en Birmanie et en Inde. Le détachement 101 de l'OSS (Office of Strategic Services) des États-Unis y est attaché.   (...)

_


On en revient au livre de Peter Dale Scott "The American War Machine" (page 331, ce qui correspond à la page 443 de la traduction en français) :





Les activités d'après-guerre des membres du petit détachement 202 de l'OSS sous Paul Helliwell au Kunming sont intéressantes à étudier. Il s'agit de E. Howard Hunt, Ray Cline, Lou Conein, John Singlaub et Mitchell WerBell. Tous ces hommes ont travaillé à développer les relations entre la CIA et des trafiquants de drogue. Hunt au Mexique, Cline à Taïwan, Conein au Vietnam, WerBell au Laos et Singlaub avec la WACL que Cline et Hunt avaient aidé à créer.


Note : on peut se demander dans quelle mesure notre pays a été touché par ces différents trafics de drogue... Difficile de ne pas se souvenir de François Raes (qui parle de Guillaume Vogeleer) ...


_ _ _ _ _


Pour continuer avec AiG (certaines affirmations devraient être confirmées ; le texte date de 2001) :

http://www.fromthewilderness.com/free/ciadrugs/part_2.html

(...)

FTW has also conducted an extensive investigation into AIG and its predecessors, including the C. V. Starr Insurance Companies, revealing deep connections to US intelligence dating back to the Office of Strategic Services (OSS) in World War II. These connections include documented CIA operatives connected to drug smuggling from Southeast Asia and a current board member, Frank Wisner, Jr., whose father was a key figure in the creation of the CIA. History, as well as AIG's current operations, suggest that these relationships continue unabated today.

(...)

the largest single shareholder in AIG, the Starr International Company (SICO), owning 13.62% of AIG stock, is also headquartered in the Bahamas.

(...)

The seemingly mundane insurance business is, in fact, one of the primary weapons of intelligence gathering around the world. And the founder of AIG, Cornelius Starr, was an architect of its use in World War II.

(...)

"In The Shadow Warriors: OSS and the Origins of the CIA (Basic Books, 1983) author Bradley F. Smith shed more light on Cornelius Starr and the OSS.

"It [a secret intelligence operation in China] was formed in April 1942, when [Bill] Donovan persuaded British insurance magnate C.V. Starr to let C.O.I. (Covert Operations Intelligence) use his commercial and insurance connections in occupied China and Formosa to create a deep cover intelligence network. Although the State Department was nervous about the operation, Donovan went ahead and, with the cooperation of the U.S. Army, bypassed the diplomats in operating the communications system. Starr's people handled their own internal communication, then turned over their intelligence findings to [General Richard] Stillwell's headquarters for dispatch to the U.S. Starr, who was residing in the U.S. at the time, provided these services to the Allied cause. Later Starr became disgusted with what he considered Donovan's inefficiency and transferred his services to the British S.I.S. But the Starr-Donovan connection worked in China at least until the winter of 1943-44.

"The establishment of the Starr intelligence network, an operation so secret that it even escaped the attention of Chiang's [Kai Shek] security police (and of historians heretofore), was a major accomplishment for an intelligence operation barely six months old" [p.133]

(...)

The historical connections to CIA covert or proprietary air operations are interesting in light of the fact that AIG proudly announces in its 2000 annual report that with 494 full-sized jets -- 89 of which it manages itself -- it owns "the world's most modern fleet of aircraft." AIG customers include major airlines and a number of air transport companies. AIG also reported that in 2000 it leased additional aircraft "to a number of established customers" in South America.

CIA proprietary ownership or interest in companies is very difficult to detect. But, it has been proven by writers like Scott and many other researchers who combed through the paperwork that surfaced during the Iran-Contra scandals of the 1980s, where Air America assets were laundered into companies like Southern Air Transport and Evergreen Air.

(...)

Perhaps no one knows more about your life, not even your immediate family, than the various companies who insure you. Your health, finances, work history, medical records, driving habits and almost every other aspect of your life is recorded in insurance files and records. Is this necessarily something you want available to the CIA or any part of the government? Remember that the CIA doesn't operate under the law or respect privacy. What happens then when a giant like AIG winds up insuring parts of the government or major businesses that violate your rights or break the law?

(...)

AIG is a client of Henry Kissinger and Associates. Kissinger is the Chairman of AIG's International Advisory Board.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Sam 3 Sep 2016 - 14:03


Peter Dale Scott se réfère aussi au livre suivant :

https://books.google.be/books?redir_esc=y&hl=fr&id=trFcGY20LX8C&q=AiG#v=onepage&q=Underwriters&f=false

Masters of Paradise: Organized Crime and the Internal Revenue Service in the ...
Par Alan A. Block





L'Underwriters Bank avait pour actionnaire majoritaire American Underwriters Corp qui faisait partie de l'empire des assurances de l'ancien agent de l'OSS C.V. Starr devenu ensuite AIG (American International Underwriters).

Il est plus que probable que AIG est restée liée aux services secrets américains et que cela remonte au minimum à l' "Insurance Intelligence Unit" de Donovan et Starr (qui ciblait notamment les compagnies d'assurances nazies, comme Allianz).

Un signe en est la présence au sein de la direction de AIG de Frank Wisner Jr ...


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Sam 3 Sep 2016 - 19:51


Il y a un autre passage intéressant dans le livre

La machine de guerre américaine
Par Peter Dale Scott

(2010-2012)

Pages 248 et 249


(...) Enfin, si l'ancienne traductrice du FBI Sibel Edmonds dit la vérité (...)

Plus récemment, elle déclara à Philip Giraldi, dans un entretien publié dans American Conservative, qu'il "existait certaines forces au sein du gouvernement américain qui travaillaient pour le compte de groupes paramilitaires turcs (...)

Marc Grossman dirigeait totalement les opérations (...) De Turquie, ils embarquaient tous ces "ben Laden" à bord d'avions de l'OTAN. Des personnes et des armes partaient, et de la drogue revenait.

Giraldi : Est-ce que le gouvernement américain était au courant de ces allers-retours ?

Edmonds : Oui à 100 %. Une grande partie de la drogue allait vers la Belgique à bord d'avions de l'OTAN. Après ça, ils allaient au Royaume-Uni, puis une grande quantité de drogue arrivait aux Etats-Unis à bord d'avions militaires (...) Des diplomates turcs qui ne risquaient pas d'être fouillés venaient avec des mallettes remplies d'héroïne.

Giraldi : Et bien entendu, aucune enquête n'a été menée.

_ _ _

L'extrait vient de

http://www.theamericanconservative.com/articles/whos-afraid-of-sibel-edmonds/

Who’s Afraid of Sibel Edmonds?
The gagged whistleblower goes on the record.
By Philip Giraldi • November 1, 2009

(...)

_ _ _

A la page 445 (note 168) du livre de Peter Dale Scott :

Les propos d'Edmonds ont été partiellement corroborés par Huseyin Baybasin, un autre baron de l'héroïne turc à présent en prison aux Pays-Bas, dans son livre "Trial by Fire" : "Je gérais la drogue qui me parvenait du consulat turc en Angleterre." (...) Baybasin affirme qu'il fut aidé par des officiers turcs travaillant pour l'OTAN en Belgique.

Adrian Gatton "The Susurluk Legacy", Druglink Magazine, novembre/décembre 2006

http://www.drugwise.org.uk/druglink-article-2006-the-susurluk-legacy-by-adrian-gatton/

Ten years ago, a horrific car accident grimly illuminated how Turkish state officials colluded with drug barons to traffic drugs into Europe and Britain. Adrian Gatton investigates how corrupton has smoothed the path of heroin from Afghanistan into UK


The Susurluk legacy (PDF)

(...)





(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Dim 25 Sep 2016 - 7:26



Pour information (en grec) :

http://www.newsbeast.gr/weekend/arthro/2385009/o-mistikos-ellinikos-stratos-tis-akrodexias-i-diavoiti-kokkini-provia

(...)

Revenir en haut Aller en bas
lrnt



Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 23/04/2015

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Dim 25 Sep 2016 - 19:47

Citation :
Tous les États ont toujours été terroristes, mais l’ont été plus violemment à leur naissance et à l’imminence de leur mort.

[...]

"Nous sommes en guerre", et en guerre contre un ennemi si puissant que toute autre discorde et tout autre conflit seraient des actes de sabotage et de désertion: on n’a le droit d’en venir à la grève générale que pour protester contre le terrorisme.

Le terrorisme et « l’état d’urgence » permanents, un état d’urgence et de « vigilance », voilà les seuls problèmes, ou du moins les seuls auxquels il soit permis et même fortement recommandé de se consacrer.

Tout le reste n’existe pas, et doit être oublié, en tout cas doit être tu, remisé, refoulé dans l’inconscient social, devant la gravité de la question de l’ « ordre public ».

[...]

Tous les groupuscules terroristes secrets sont organisés et dirigés selon une hiérarchie clandestine même pour les militants de la clandestinité, hiérarchie qui respecte parfaitement la division du travail et des rôles propre à cette organisation sociale: en haut on décide, en bas on exécute.
L’idéologie et la discipline militaire préservent le vrai sommet de tout risque, et la base de tout soupçon.

Chaque service secret peut s’inventer un sigle « révolutionnaire » et exécuter un certain nombre d’attentats, bien diffusés par la presse, sur lesquels on fixera habilement un petit groupe de militants naïfs, qu’il dirigera avec la plus grande désinvolture.

Mais dans le cas d’un groupuscule terroriste apparu spontanément, il n’y a rien de plus facile au monde, pour les corps séparés de l’État, que de s’y infiltrer, grâce aux moyens dont ils disposent et à l’extrême liberté de manœuvre dont ils jouissent, de se faire prendre en considération par le sommet originel, et de s’y substituer, aidés soit par des arrestations déterminées effectuées au bon moment, soit par l’exécution des chefs originels, ce qui arrive en général dans un conflit armé avec les « forces de l’ordre », prévenues de telle opération par leurs éléments infiltrés.

Dès lors, les services parallèles de l’État disposent selon leur bon plaisir d’un organisme parfaitement efficace, formé de militants naïfs ou fanatiques, qui ne demande rien d’autre qu’à être dirigé.
Le groupuscule terroriste d’origine, né des mirages de ses militants sur les possibilités de concevoir une offensive stratégique efficace, change de stratèges et ne devient rien d’autre qu’un appendice défensif de l’État, qui le manœuvre avec la plus grande agilité et la plus grande désinvolture, selon les nécessités du moment, ou selon ce qu’il croit que sont ses nécessités.

Gianfranco Sanguinetti, Du Terrorisme et de l'État, 1979.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Dim 16 Oct 2016 - 15:33


https://www.youtube.com/watch?v=xU1eG4SVzvE

Un film (fiction) sur l'enlèvement de Aldo Moro...

L'AFFAIRE DES CINQ LUNES (2003) FILM COMPLET EN FRANCAIS

A mon avis, très instructif ...

Rappelons quand même qu'il y a une commission parlementaire en cours à ce sujet et qu'elle découvre de nouveaux éléments.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 24 Oct 2016 - 9:07


Un document de 1951, signé Allen W. Dulles (40 pages) :

https://www.scribd.com/document/328679207/CIA-France-Italy

The CIA countered communist parties in France and Italy





(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mar 25 Oct 2016 - 8:50


http://www.causeur.fr/pino-adriano-mauro-brutto-enquet-40643.html

Italie, 1978

Adriano enquête sur la mort d’un journaliste pendant les années de plomb

Publié le 22 octobre 2016

L’image du corps recroquevillé d’Aldo Moro, ancien président du conseil et pilier de la Démocratie chrétienne italienne, dans le coffre d’une 4L Renault via Caetani, à Rome, le 9 mai 1978, fit le tour du monde. Elle marqua toute une génération. Comme un symbole de ces années de plomb italiennes, guerre civile de basse intensité qui déchira la péninsule transalpine au cours des années 70 et 80. Plus de 10 000 attentats y furent perpétrés en l’espace d’une vingtaine d’années, qui firent près de 400 victimes.  Parmi elles, Mauro Brutto, journaliste au quotidien communiste milanais « L’Unita », mort six mois après Moro. Officiellement d’un accident de la circulation, dans le centre de Milan. Pino Adriano, écrivain, historien et réalisateur, n’a jamais cru à la thèse de l’homicide involontaire. Trente ans après la mort de Brutto, il a repris l’enquête. Et démontre que le reporter a bien été assassiné.

(...)

Selon Adriano, Brutto avait compris que la Mafia italienne jouait aussi sa partition dans la stratégie de la tension. Le reporter de l’Unita soupçonnait que derrière les revendications, les sigles de pseudo groupes gauchistes ou autonomes, se cachaient des hommes de main de « l’honorable société ». Que des liens s’étaient tissés entre crime organisé, Démocratie Chrétienne, terroristes, groupes subversifs, services de sécurité, loge maçonnique P2 et Etats. Cosa Nostra – jamais plus affaiblie que sous le régime fasciste – n’avait elle pas facilité trente ans plus tôt le débarquement américain en Sicile ?

(...)

_ _ _

Extrait :





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Ven 28 Oct 2016 - 7:11


http://www.repubblica.it/cronaca/2016/10/27/news/caso_moro_il_bierre_franceschini_moretti_una_spia_riduttivo_si_sentiva_lenin_-150728012/

Caso Moro, l'ex br Franceschini: "Moretti una spia? Riduttivo, si sentiva Lenin"

Il fondatore br alla Commissione Moro: "Hyperion 'parlamento' degli 007 internazionali". "Dalla Chiesa fu fermato a un passo dalla sconfitta dei brigatisti". "All'Asinara temevamo di essere uccisi". Fioroni: "Strano il salto di capacità militare e culturale dopo il suo arresto"

di ALBERTO CUSTODERO

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Dim 27 Nov 2016 - 15:21


https://fr.scribd.com/document/332434331/Dealing-in-Death




Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 30 Nov 2016 - 19:24

Bonsoir à tous, d'un tempérament cartésien et axé tout simplement sur le bon sens, après une certaine période de somnolence volontaire, j'aimerais savoir ce qui vient confirmer la thèse de l'implication à la date d'aujourd'hui de l'implication de force plus ou moins proche de l'OTAN dans le cadre des tueries du Brabant wallon. Il me semble qu'en la matière, nous n'avons pas avancés d'un pouce. Sur la base des déclarations d'un ex gauchiste qui s'est avéré un traitre à sa cause, on a monté tout un roman. Comme tout citoyen, j'ai le droit de savoir ce qui vient confirmer cette thèse. Par ailleurs, voici qu'au fur et à mesure de mes lectures de la presse belge la cellule se résume désormais à quatre officiers de police. Désormais la priorité est la suivante : les repentis. Peut-on me faire une synthèse depuis un an du résultat des investigations ? La mienne ? La piste de l'OTAN n'a strictement rien donné et ne donnera jamais rien. Quelles sont d'ailleurs les diligences entreprises sur le plan judiciaire à l'égard de cette institution ?. Concernant la seconde question en relation avec le nombre d'enquêteurs, il s'agit tout simplement d'un aveu d'échec. Reste une troisième voie : une piste menant à l'OTAN nécessitant la mobilisation de toute une série d'enquêteurs qui auraient axé notamment à des documents confidentiels, recensés, collationnés avec l'accord des pouvoirs publics et les États-Unis d'Amérique. La situation actuelle révèle que d'une part, les pouvoirs publics ont cessé de procéder à des recherches pertinentes en diminuant les moyens mis à disposition ; et que d'autre part, la piste réclamant une pleine coopération avec les organisations de défense de l'Occident n'est pas pertinente. C'est un double fiasco. Maintenant, peut-on m'expliquer dans quelle mesure les autorités belges ont la capacité de prendre connaissance des archives de l'OTAN à une période donnée ? La diminution des effectifs permet de penser qu'il n'en est nullement question. Vous me permettrez nouveau de penser que cette fameuse thèse du complot, si elle recueillait réellement l'assentiment des enquêteurs, ferait l'objet de véritables investigations ; ce qui n'est pas le cas. Jamais nous ne nous sommes approchés aussi loin de la vérité malgré les sirènes complotistes.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 30 Nov 2016 - 20:06

il y a des croyants et mécréants . Ne derange pas leur tranquilité . ils aiment les complots

moi je suis sur une voie de garage ! .. de beaucoup de garages et quand on en a trouvé 8 ils en surgissent 8 autres octopus .

il suffit de commencer à lire l'acte de l'accusation des duponts .

il y a une audi 100 volé ou pas par des TBW qui a été retrouvé ds une rue juste à coté d'une parking souvent utilisé pour des box connus des duponts .

il suffit de caser les dinkey toys utilisés pour realiser leurs gags connues pour voir si on a encore de la place pour y stocker les voitures de la TBW .


et les cléfs ont été ds la main d'un de nos membres qui lit nos conneries attentivement depuis des
des années .


alors : combien de clefs il y avait au trousseau ? 8 ou 16 ?
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 30 Nov 2016 - 20:59

bonsoir a tous,

les théories de complot que l'on ne peut étayer sont juste une expression de la non-compréhension
du sujet, comme dire que l'on s'est approché du mobile est plus acceptable pour l'ego que d'avouer
son échec.

l'avantage d'avoir inspecter ces portes permet au moins de passer à d'autres qu'il serait temps
d'explorer.

@k,
à croire que nos dupondts et les tdb étaient colocataires.

pourriez-vous me dire si cet outil indispensable qu'est l'adn par parentèle est utilisé en ce moment,
ou en cours de l'être.

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 30 Nov 2016 - 21:52

analyse ADN a beaucoup avancé mais je doute que la justice peut utiliser ces données car non fiabilisées

ils ont pas access a des banques de données des non criminels non plus et comme cela leur champs d'action
est limité...

qoui que....zut


je pense que comme en ballistique il faut plusieurs points de conformité

ces points de conformités sont controlés pour des donateurs de moeille épiniaire pour les cas de leucemie par exemple mais là je suis sur que la filiation
n'est pas une donnée assez suffisante
ni le groupe sanguin même qui semble pouvoir changer !!!même si le donateur est génetiquement plus compatible .

ils faut donc lire beaucoup avant de pouvoir certifier et reconfirmer ce que j'avance ici .>>voir un HEMATOLOGE


Dernière édition par K le Mer 30 Nov 2016 - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 30 Nov 2016 - 22:10

@k,

merci pour votre réponse.
en ce qui me concerne, à chaque fois que dans la presse un criminel est rattrapé
après des années, suite aux progrès génétiques, je ne peux m'empêcher de penser
à nos tdb. . . ca doit leur faire une sacrée piqure de rappel. . .

selon moi, le seul lien qu'il ont avec l'extrême droite est qu'ils sont, grâce à l adn,
obligé de vivre tel des criminels nazi.

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 30 Nov 2016 - 22:13

ds 10 ans ils vont faire un portrait robot grâce à votre ADN...
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 30 Nov 2016 - 22:23

et les trousseaux de clefs ne seront plus ceux des box, mais des cellules. . .

cordialement
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Jeu 1 Déc 2016 - 7:43

@CS1958  :  

-quand on regarde le debut des affaires Dinant Wavre-Maubeuge

on voit qu'il prennent un arme specifique prêté par Pourtois pour annoncer une exposition d'armuriers

et les TBW laissent une arme de qualité juste à côté ds l'étalage  .

sortez- en l'idee du but  que vous voulez  mais j'y vois pas de Stay ou Otan etc mais je vois que

Pourtois

-Maubeuge est une exercice d'entrainement pour moi

-le vol de l' Austin une connerie de première car avant ce hy-jacking de cette morris ils ont même demarré une opel commodore ou qqs chose ds ce genre et
au premier coin ils ont bloqué leur guidon!
puis apres le vol de ce carcasse de austin ils ont pris la route de Beersel ou ils ont volé le santana

voiture très rare sur le marché à ce moment là.

donc trois conneries pour passer in-aperçu !   drôle de zigs , débutant en stay behind ou agent provoc de l'otan

puis l'attaque chez dekaize

-ils se garent et attendent 2 heures(?) presque devant  (ou ils partent de rue du troneavenue du Trone, où une dame les remarque en attendant un bus , va savoir)

puis ils se font bloquer par  le premier voiture de police qui passe et qui est arrêté : drôle de pro de stay de l'otan >

aucune planification de sortie de l'action  ni une deuxième équipe de secours >amateurs débutants mais
pas froid aux yeux ça c'est vrai  mais ....regarde ils entrent pour soi -disant voler
un ingram avec silencieux mais pardit le matin même ces 5 ingrams du même Pourtois sont justekens
inscrites ds le registre de commerce  et à peine  les silencieux sont prêts ils vienent voler
un autre ingram de Dekaise avec silencieux mais laissent les 5 ingrams de Pourtois tranquilement ds le magasin !

cela me semble un mauvais scénario de serie B et un de nos duponts , qui a voulu faire l'école du cinema ,
il aurait pu faire mieux que cela ...

tout cela m'est un peu trop .
Ce Pourtois devait être à la retraitre depuis des lustres et continuait en noir son business
sans comptabilité ni registre  car il était le IRC d' un certain van Go.. troisième larron
à la sureté qui avait déjà fait "des joyeusités au congo
qu' on fait bien de se taire
, écrit un ancien ds son bouqin.

mais cela ne leurs suffit pas et on colle en plus une histoire acabradantre autour
de l'exfiltration de ces armes volées  par un jeune extra-terrestre ,voleur de camion
avec des bacs de  bières vides ! qui se fait arrêter ds une autre histoire de motos et
bmw ds un box de tinx2 ds un parking Beau site où par hasard les duponts ont leurs habitudes
et où un autre informateur TON-ton possible aussi IRC d'un autre Jaco de la sureté est mouillé aussi .

pas de stay là dedans mais beaucoup de conneries mélangées ds une soupe incroyable.

c'est Buster Keaton ds un film "Comedy Papers" mais pas l'otan ou stay .

qoui que   l'otan a des porte- avions qui n'ont pas d'avions cad ils sont si furtif que on ne les voit pas ... haha
et un autre porte avion qui a perdu sa hélice à sa première sortie en mer ... . une hélice furtive ?

pe ils ont des TBW furtifs aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Ven 2 Déc 2016 - 16:44


Pour information ...

http://www.nieuwsblad.be/cnt/dmf20161109_02563966

(en néerlandais)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Aujourd'hui à 9:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 23 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23
 Sujets similaires
-
» [ITALIE] L'héraldique ... italienne - Vocabulaire
» Mémoires de Napoléon Bonaparte Tome I : La campagne d'Italie
» Grave accident en Italie
» Les nouvelles des latinistes en Italie (voyage 2010)
» Petite aide, géographie, Italie :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: La piste terroriste/Gladio-
Sauter vers: