les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Sam 1 Avr 2017 - 12:08


American Security Council
:

https://www.cia.gov/library/readingroom/docs/CIA-RDP79M00467A000200040096-1.pdf









Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Sam 1 Avr 2017 - 15:24


https://www.ascfusa.org/app/webroot/files/fckfiles/Peace%20Through%20Strength%20Resolution%203-8-83%20(A%20Strategy%20For%20peace%20Fhrough%20Strength%20book)(1).pdf









Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Sam 1 Avr 2017 - 19:33


http://spartacus-educational.com/JFKamericansc.htm

American Security Council

(...)  Early members included Douglas MacArthur, Sam Rayburn, Ray S. Cline, Thomas J. Dodd, W. Averell Harriman, Nelson A. Rockefeller, Eugene V. Rostow, John G. Tower, Lyman Lemnitzer, John K. Singlaub, Lawrence P. McDonald and Patrick J. Frawley.  (...)

Important funders of the ASC included General Dynamics, General Electric, Lockheed, Boeing, Motorola, and McDonnell-Douglas. (...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Sam 1 Avr 2017 - 20:33


http://www.nytimes.com/1981/01/06/us/lobbying-body-to.html

LOBBYING BODY TO PUSH CONGRESS FOR A NUCLEAR EDGE OVER SOVIET

Published: January 6, 1981

By Juan de Onis

WASHINGTON, Jan. 5 - Early in the new 97th Congress, a bipartisan coalition pulled together by the American Security Council, a political action group concerned with national defense, will put forward a resolution committing the United States to nuclear arms superiority over the Soviet Union.

In view of the new conservative makeup of the Congress and with President-elect Ronald Reagan coming into office, proponents of the resolution expect a large majority in favor of what they see as a national policy statement to increase military spending.

Before the election, the American Security Council issued a voting index that rated members of Congress by their votes on 10 security issues last year. Eight out of 10 senators given low ratings were defeated, and 26 representatives given an ''antidefense'' rating were unseated.

Their replacements are generally strong supporters of expanded military spending to ''stop Soviet expansionism,'' as the text of the resolution proposes. The voting index kept by the American Security Council on the Senate and House will continue to single out ''antidefense'' incumbents in Congress.

Strong Support in Congress

The success of the American Security Council as a political action group since it established its voting index in 1970 can be measured by the 232 senators and representatives who have joined the Coalition for Peace through Strength, which was set up in Congress under the lobbying group's auspices.

The coalition backs a draft resolution calling for a ''national strategy'' based on ''overall military and technological superiority over the Soviet Union,'' adequate civil defense in case of a nuclear war and rejection of any arms control agreement ''which locks the United States into a position of military inferiority''.

''We are just interpreting what the polls say that a great majority of American people want, regardless of party, and we expect Congress to reflect this desire for preparedness,'' said John Fisher, a former executive at Sears, Roebuck & Company, who is president of the American Security Council and a related educational foundation.

Mr. Fisher now says that his group's national strategy committee, which includes many retired senior military and intelligence officers, is working not just for ''some incremental change in spending, but a major change in national attitudes.''

The Defeat in Vietnam

''Vietnam was not lost on the battlefield, but in the minds of people,'' he said in an interview at the American Security Council Foundation's headquarters on an 800-acre estate at the village of Boston, Va.

Mr. Fisher said that the lobbying group, which maintains an office near the Capitol; the security council foundation, and the modern communications center at Boston, Va., were maintained by 230,000 dues-paying members who provided $4 million a year.

Members of the council receive a monthly publication, called Washington Report, which discusses military issues, including opposition to programs that are supported by the lobby group.

Opponents of those programs are described in Washington Report as ''the antidefense lobby.'' Among organizations so identified in the December 1978 issue were the American Friends Service Committee, the National Council of Churches, the Ford Foundation, the Rockefeller Brothers Fund and the Carnegie Endowment for International Peace.

Origin of the Council

The 58-year-old Mr. Fisher, who flew 20 combat missions in World War II in B-24 bombers, joined the Federal Bureau of Investigation after graduating from Miami University in his hometown of Oxford, Ohio. He later became a personnel executive at Sears, Roebuck in Chicago.

Mr. Fisher attributed the idea of forming the council to Gen. Robert E. Wood, retired, then the chairman of the board of Sears, Roebuck & Company, who named Mr. Fisher as the organizer in 1955. There was initial support from other corporations based in the Middle West.

By 1961, the council had moved its headquarters to the Washington area and had attracted a number of prominent former generals, admirals and nuclear arms specialists, including Dr. Edward Teller, a developer of the hydrogen bomb. In 1967, the council presented a major report to Congress, challenging Defense Secretary Robert S. McNamara's estimate of the strength of Soviet strategic forces.

The report contended that the Soviet Union had already achieved ''approximately equal strength'' in strategic forces, and since then the council has been insisting on the need for greater Government military spending, above all on advanced military technology.

Drive Against Arms Treaty

In 1979, the council led a major drive against ratification of the second treaty to limit strategic arms, signed by President Carter and Leonid I. Brezhnev, the Soviet leader, arguing that the agreement placed the United States in a position of strategic inferiority.

The council prepared a film in support of its opposition to the treaty. Among the prominent people in the film who criticized the Carter Administration's policy on nuclear deterrence was Alexander M. Haig Jr., who has been designated as Secretary of State. Mr. Fisher said that at least 50 million people had seen the film, which was released through 200 local television stations.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Sam 1 Avr 2017 - 21:06


Une des activités du "American Security Council" a été de ficher les "sympathisants communistes".

NEW YORK TIMES
JULY 10, 1958

CHICAGO, July 9 -- The American Security Council is collecting here at the rate of 20,000 a month the names of individuals and organizations labeled as subversives.





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Dim 2 Avr 2017 - 17:04


http://query.nytimes.com/gst/abstract.html?res=9B03E3D91531E732A25754C1A9649D94619FD6CF&legacy=true

Latin Unrest Called a Peril to U.S.

Special to The New York Times
December 17, 1980,

WASHINGTON, Dec. 16--The American Security Council, a conservative, defense-oriented group, released a television film here today called "Attack on the Americas" that describes guerrilla warfare in Central America and the Caribbean as a threat to the United States.

https://vimeo.com/18640558

Attack on the Americas




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Dim 2 Avr 2017 - 18:42


http://www.nytimes.com/1972/11/16/archives/free-tv-time-aids-drive-by-foes-of-arms-control.html

Archives | 1972

Free TV Time Aids Drive By Foes of Arms Control

By SEYMOUR M. HERSHNOV. 16, 1972

(...)

The stations broadcast “Only the Strong,” billed as a documentary about the relative strategic forces of the United States and Soviet Union. It concludes that the Russians are succeeding “in an all‐out effort to overtake the United States.”

That warning has become, in various forms, the trademark of the film's sponsor, the American Security Council of Culpeper, Va., an anti‐Communist group headed by several retired four‐star generals and defense specialists. It has been campaigning since the early nineteen‐sixties against disarmament agreements with the Soviet Union.

(...)

The film includes appearances by Dr. Edward Teller, the “father” of the hydrogen bomb; Gen. Lyman L. Lemnitzer, former Chairman of the Joint Chiefs of Staff, and Foy D. Kohler, former Ambassador to the Soviet Union. Each warns that a threat is posed by the Soviet Union, which is repeatedly described as being far ahead of the United States in nuclear strength.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Dim 2 Avr 2017 - 18:55


Un autre film intéressant :

http://www.nytimes.com/1977/04/04/archives/groups-favoring-strong-defense-making-gains-in-public-acceptance.html

Archives | 1977

Groups Favoring Strong Defense Making Gains in Public Acceptance

By LINDA CHARLTON APRIL 4, 1977

(...)

Groups such as the Committee on the Present Danger, the information center and others believe that the United States must step up its defense spending, that being “second best” militarily — a favorite phrase — would mean eventual destruction by a Soviet Union committed to global dominance.

Only a few days before the formation of Mr. Rostow's committee was announced, a television station in Naples, Fla., showed a 27½‐minute film called “The Price of Peace and Freeedom.” This color film shows strong‐jawed young Soviet officers pushing buttons that send missiles soaring in an arc of deestruction, and displays the efficiency of Soviet tanks, bombers, radar and other military hardware. It is laced with somber warnings from high‐ranking American officers and extensive use of a pessimistic speech by Aleksandr Solzhenitsyn.

Cooperation From A.F.L.‐C.I.O.

The film, which is scored for ominous sonorities in its background music, was produced by the American Security Council's Education Foundation with the “cooperation” of the American Federation of Labor and Congress of Industrial Organizations.

(...)

_ _ _

https://vimeo.com/46246612

The Price of Peace and Freedom





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 3 Avr 2017 - 8:51


http://www.globalresearch.ca/legitimacy-the-west-and-operation-gladio/5579437

The “Deep State” and the Unspoken Crimes of the U.S. Empire, Operation Gladio

By Gary Weglarz

Global Research, March 14, 2017

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 3 Avr 2017 - 8:55


https://isgp-studies.com/american-security-council

The American Security Council: Cold War joint CIA-FBI-Pentagon front involved in illegal operations

By: Joël van der Reijden | Date: November 25, 2012 | Update: August 14, 2014

(...)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 3 Avr 2017 - 14:00


Il me semble probable que Lyman Lemnitzer et Douglas MacArthur II se soient connus (notamment via leurs postes au Japon).

Lyman Lemnitzer (SACEUR) a été proche de Léopold III ainsi que de Robert Close et de Guy Weber, qui ont tous les deux été liés à l'OTAN et en poste à Argenteuil. Lyman Lemnitzer a été actif à l'origine de la DIA et était membre du bureau du "American Security Council" (ASC, le complexe militaro-industriel) dont une des activités était de faire une liste des "sympathisants du communisme"... voir le nom de quelques membres de l'ASC, dont John K. Singlaub, dans http://spartacus-educational.com/JFKamericansc.htm    John K. Singlaub était proche de William Casey qui a dirigé la CIA et qui était, comme Alexander Haig, à l'Ordre de Malte. John K. Singlaub connaissait aussi Daniel O. Graham (DIA, CIA, Moon, IEPS, etc), Guillaume Vogeleer, Robert K. Brown et les "anciens de Kunming".

Douglas MacArthur II avait lui aussi un carnet d'adresse important. Il a notamment connu Antoine Pinay (voir ce qui concerne le cercle Pinay-Violet, Carlo Pesenti, l'abbaye de Royaumont avec Giulio Andreotti et Robert Close, la Milice de Jésus-Christ, les rencontres avec David Rockefeller, Henry Kissinger, etc). Il était à la secte Moon (comme Alexander Haig) qui a rencontré le WNP (voir le schéma de Michel Libert). Il était en contact avec Paul Vanden Boeynants pour qui a travaillé Benoît de Bonvoisin qui connaissait David Rockefeller, Antoine Pinay, etc

Via ces deux personnes, on pouvait toucher toute la "nébuleuse anti-communiste".

Il serait intéressant aussi de creuser les conséquences de l'accord entre l'armée américaine et Lucky Luciano à la fin de la seconde guerre mondiale. Lucky Luciano utilisait Etienne Léandri pour ses contacts avec la CIA. Le même Etienne Léandri est devenu très proche de Charles Pasqua dont certains spécialistes disent qu'il dirigeait la "French connection" (ce qui ne l'a pas empêché de devenir ministre de l'intérieur). Peut-on voir là un lien entre le complexe militaro-industriel et la mafia ? Une autre trace est l'utilisation par Irving Brown (un agent de la CIA que connaissait bien André Moyen) de dockers italiens pour casser la grève "communiste" du port de Marseille... L'ASC et AFL-CIO ont par ailleurs produit une vidéo anti-communiste ensemble ... Il faut aussi se souvenir de l'utilisation régulière par certains "services secrets" (dont la CIA) de trafics de drogue pour financer leurs activités "occultes".

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 3 Avr 2017 - 16:17


https://www.letemps.ch/opinions/2017/04/02/lotan-menace-securite

L’OTAN menace notre sécurité

Ce n’est pas la Russie qui menace l’Europe, mais les Etats-Unis et ses alliés de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) qui déstabilisent le monde, estiment Gabriel Galice, Daniele Ganser et Hans von Sponeck

Gabriel Galice, président de l'Institut international de recherche pour la paix à Genève Daniele Ganser, historien, auteur de Les armées secrètes de l’OTAN Hans von Sponeck, ancien Secrétaire général adjoint de l’ONU

Publié dimanche 2 avril 2017 à 18:28, modifié dimanche 2 avril 2017 à 20:06.

L’OTAN masse des troupes et des armes aux marches de la Russie. Nous tenons à exprimer notre inquiétude devant la propagande qui déforme la réalité des menaces qui pèsent sur la paix. Cette propagande insidieuse fabrique des ennemis imaginaires pour justifier le surdéveloppement de dépenses militaires, des conquêtes de territoires ou de «parts de marché», des prises de contrôle d’approvisionnement énergétique et pour corroder la démocratie.

Dirigeants russes humiliés

Non, la Russie n’est pas l’agresseur et ne menace aucunement les Pays Baltes, la Pologne ou la Suède. A l’implosion de l’URSS et du Pacte de Varsovie, la bévue stratégique des Etats-Unis et de leurs alliés a été de ne pas refonder l’architecture internationale de sécurité. Oubliée la Charte de Paris (1990) qui promettait la paix à l’Europe. Dans son livre, Le Grand échiquier – l’Amérique et le reste du monde, Zbigniew Brezinski posait en 1997 la question de savoir s’il fallait intégrer la Russie dans l’OTAN et dans l’UE. Il finissait par privilégier la sécurité tactique sur la paix stratégique, non sans prévoir que cela déclencherait des réactions russes.

Il préconisait l’intégration de l’Ukraine, l’un des cinq «pivots géopolitiques» de l’Eurasie, dans l’OTAN et dans l’UE. En 2010, Charles A Kupchan, Professeur à Georgetown University, proposait d’intégrer les Russes dans l’OTAN. Oubliant la promesse des USA aux Russes, lors de la réunification allemande, de ne pas étendre l’OTAN à l’Est, les Occidentaux n’ont eu de cesse de repousser, d’encercler et d’humilier les dirigeants russes successifs. Quoi que nous pensions du régime russe, le principal défaut de Vladimir Poutine (et de bien d’autres pays du monde), aux yeux des Occidentaux, est de cesser d’acquiescer aux volontés hégémoniques occidentales.

La CIA en embuscade

Après l’illégale guerre d’Irak, l’extension du nombre de pays membres de l’OTAN et l’expansion tous azimuts de son aire d’action, le renversement du régime de Kadhafi en Libye, puis ce que nous considérons comme un coup d’Etat en Ukraine organisé et soutenu par les Etats-Unis, auront été les lignes rouges déclenchant les ripostes russe et chinoise qui avaient déjà constitué l’Organisation de Coopération de Shanghai après le premier élargissement de l’OTAN. Il aura fallu les opérations en Libye et en Ukraine et l’appui de l’occident (dès 2006 selon Time Magazine du 19 décembre 2006) aux «rebelles» résolus à renverser le régime syrien, pour que les Russes soutiennent surtout l’autonomie de la Crimée et interviennent militairement en Syrie.

Tandis que la CIA a surveillé l’élection présidentielle française de 2012, que la NSA, espionne partout entreprises, organisations et particuliers, la mode est d’imputer aux dirigeants russes une ingérence directe dans les élections américaines, françaises, allemandes.

Les pays européens renforcent leur alignement sur la politique étrangère des Etats-Unis, embargo contre la Russie inclusivement. Le Président François Hollande parachève la réintégration de la France dans le commandement militaire de l’OTAN, entamée par Nicolas Sarkozy.

Et les pays neutres?

Et les pays neutres? La Suède rétablit la conscription, ce au moment de la diffusion sur Arte d’un reportage édifiant intitulé «Guerre froide dans le Grand Nord». L’Etat-major suédois manœuvrait naguère de concert avec l’OTAN et les Etats-Unis, ce à l’insu du gouvernement d’Olof Palme qui préconisait la détente avec Moscou… et qui en mourut assassiné. L’adhésion de la Suisse au Partenariat pour la paix (ou PpP) de l’OTAN vaut-elle neutralité? William Perry, ex-Secrétaire à la Défense a déclaré: «La différence entre l’adhésion pleine et entière à L’OTAN et le PpP doit tendre à devenir plus ténue qu’une feuille de papier». Des avions suisses survolent la Baltique aux côtés de chasseurs de l’OTAN.

Non, l’OTAN, devenue une alliance offensive, n’assure pas notre sécurité. Misons sur l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), dialoguons avec la Russie et mettons en œuvre les articles 46 et 47 de la Charte de l’ONU, stipulant un comité d’état-major auprès du Conseil de Sécurité.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 3 Avr 2017 - 20:29


http://www.nato.int/ebookshop/video/declassified/#/fr/accueil/





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 5 Avr 2017 - 19:04


Pour en revenir à

https://vimeo.com/46246612

The Price of Peace and Freedom

Il y a un commentaire sur

https://books.google.be/books?id=NgwAAAAAMBAJ&pg=PA57&lpg=PA57&dq=%22american+Security+Council%22,+%22AFL-CIO%22&source=bl&ots=KQcaVSBu9r&sig=ua5ymm8RfZHqMXhAMhgXM5Jp2zM&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjr0N-knY3TAhWGvRoKHRjpDXMQ6AEIVDAJ#v=onepage&q=%22american%20Security%20Council%22%2C%20%22AFL-CIO%22&f=false

Bulletin of the Atomic Scientists   mars 1977





Intéressant de voir AFL-CIO s'associer à American Security Council (le complexe militaro-industriel américain) pour produire cette vidéo. Cela conduit à Irving Brown (AFL-CIO et CIA) qui discutait avec Lucky Luciano à Naples ... et ensuite à Etienne Léandri qui sera proche de Charles Pasqua (on connaît ses "disciples" : Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, Jean-François Etienne des Rosaies, etc).

Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1431
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 5 Avr 2017 - 19:37

Avant sa récupération par Charles Pasqua, Léandri se retrouva aussi missi dominici auprès de Jo Renucci (d'où la double liaison avec Lucky Lucciano) pour le compte de la CIA... Renucci ("correspondant" du SDECE) régnant en maître sur le verrou de la méditerranée; le port franc de Tanger... et tous ses trafics.

L'organigramme de la CIA et de la Mafia locale peut être considéré comme un véritable calque... tant au niveau de la "surveillance" que des bénéfices financiers.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Sam 8 Avr 2017 - 10:53


Pour information :

https://www.muckrock.com/news/archives/2017/mar/30/cia-alaska-stay-behind/

March 30, 2017

CIA studied Alaskan Stay-Behind efforts for tips on waging guerrilla war

(...)

_ _ _


On peut retrouver ces documents sur

https://www.cia.gov/library/readingroom/docs/CIA-RDP78-03642A001600020051-6.pdf




_ _ _


Un autre document qui pourrait être intéressant :

https://www.cia.gov/library/readingroom/docs/CIA-RDP80-01065A000100020006-9.pdf





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 10 Avr 2017 - 15:34


https://books.google.be/books?redir_esc=y&hl=fr&id=w1bqY-DxHMEC&q=ASC#v=snippet&q=ASC&f=false

Roads to Dominion: Right-wing Movements and Political Power in the United States
Par Sara Diamond
(1995)








(...)





(...)





(...)






(...)





_ _ _ _ _







http://www.nytimes.com/1978/01/20/archives/treaty-foes-led-by-reagan-crusade-in-denver-a-most-insulting.html

Treaty Foes, Led by Reagan, Crusade in Denver

By MOLLY WINSJAN. 20, 1978

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mar 11 Avr 2017 - 10:01


Un article intéressant dans Mediapart :





(...)





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Ven 23 Juin 2017 - 9:47


https://www.youtube.com/watch?v=yIIU9713Wck&feature=youtu.be&list=PLgTSrOyDPp1fsUQHemiOE6fazIcaxQkEo

Le réseau Gladio - Quand la CIA fabriquait le terrorisme en Europe...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 24 Juil 2017 - 10:54


https://www.youtube.com/watch?v=6G-1dDMCgTI

1950-1990 Le scandale des armées secrètes de l'OTAN











Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mar 8 Aoû 2017 - 12:57


Sur le "Gladio noir" :

http://www.radiocittadelcapo.it/archives/bolognesi-sulla-gladio-nera-i-servizi-hanno-invocato-la-privacy-185085/

Bolognesi: “Sulla Gladio nera i servizi hanno invocato la privacy”

28 lug

(...)

_ _ _ _ _


https://www.youtube.com/watch?v=NEpcTYIx4i8&t=3000s







_ _ _ _ _


Est-ce que Giulio Andreotti a révélé l'existence de Gladio pour mieux cacher celle d'un "Gladio noir" ("Nuclei per la difesa dello stato") ?

Assez machiavélique pour le "Divin Giulio", chef d'Etat et mafieux ... ?


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 14 Aoû 2017 - 12:15


Le "Gladio noir", lié aux militaires américains ...

https://www.youtube.com/watch?v=c9LFPSxdNFA





Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2553
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Lun 14 Aoû 2017 - 18:47

HERVE a écrit:

Pour en revenir à

https://vimeo.com/46246612

The Price of Peace and Freedom

Il y a un commentaire sur

https://books.google.be/books?id=NgwAAAAAMBAJ&pg=PA57&lpg=PA57&dq=%22american+Security+Council%22,+%22AFL-CIO%22&source=bl&ots=KQcaVSBu9r&sig=ua5ymm8RfZHqMXhAMhgXM5Jp2zM&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjr0N-knY3TAhWGvRoKHRjpDXMQ6AEIVDAJ#v=onepage&q=%22american%20Security%20Council%22%2C%20%22AFL-CIO%22&f=false

Bulletin of the Atomic Scientists   mars 1977







Intéressant de voir AFL-CIO s'associer à American Security Council (le complexe militaro-industriel américain) pour produire cette vidéo. Cela conduit à Irving Brown (AFL-CIO et CIA) qui discutait avec Lucky Luciano à Naples ... et ensuite à Etienne Léandri qui sera proche de Charles Pasqua (on connaît ses "disciples" : Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, Jean-François Etienne des Rosaies, etc).




AFL-CIO a créé en France le syndicat Force Ouvrière pour regrouper les syndicalistes anti communistes. Interlocuteur bienveillant de l'ex CNPF (Bergeron) sous la Vème. Syndicat encore bien implanté dans la fonction publique. On y trouve des trotskyste (Laguiller) et bon nombre d'actuels électeurs du FN. Il y a de quoi écrire une encyclopédie sur tous ces gens.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Mer 16 Aoû 2017 - 19:39


http://www.affaritaliani.it/politica/palazzo-potere/il-governo-mondiale-invisibile-falcone-borsellino-nel-mirino-di-gladio-494695.html?refresh_ce

Domenica, 13 agosto 2017 - 17:47:00

Il Governo Mondiale Invisibile: Falcone e Borsellino nel mirino di Gladio

Parla il Giudice Ferdinando Imposimato

(...)

_ _ _

http://www.lavocedellevoci.it/2017/08/13/falcone-e-borsellino-nel-mirino-di-gladio/

FALCONE E BORSELLINO NEL MIRINO DI GLADIO

13 agosto 2017 autore: Ferdinando Imposimato

(...)

_ _ _

Sur Giovanni Falcone et Paolo Borsellino, voir aussi (en français) :

https://www.youtube.com/watch?v=D_20B-SBxjg

Note : la liaison mafia / gladio devrait être étudiée, en particulier le rôle de Giulio Andreotti...



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11982
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   Sam 19 Aoû 2017 - 10:22


Le documentaire suivant pose des questions vraiment intéressantes

https://www.youtube.com/watch?v=D_20B-SBxjg&t=2s

Italie et Mafia - Un pacte sanglant  (2017)

Giulio Andreotti serait donc un mafieux, partenaire d'un pacte Etat-mafia qui a conduit à la mort des juges Giovanni Falcone et Paolo Borsellino ... avec, de l'autre côté, l'arrestation de Toto Riina ... mais il ne fallait pas aller plus loin et il n'y a pas eu de perquisition de la cache de Toto Riina (ce qui est incompréhensible).

L'Etat, complice de la mafia ... et cela a recommencé avec Silvio Berlusconi ...

Est-ce le cas ailleurs ? Il y a quand-même des éléments troublants, comme l'amitié (complicité ?) entre l'avocat Jean-Paul Dumont (membre important du CEPIC) et Sergio Ferrari.

https://fr.scribd.com/doc/301424513/Rapport-Panda

En poursuivant le raisonnement, on constate que Giulio Andreotti avait une autorité certaine au sein de la mafia ... et qu'il connaissait également très bien le réseau Gladio (et sans doute aussi, le "Gladio noir" : les "NDS" ou "noyaux de défense de l'Etat"). Il a aussi été proche du père Félix Morlion, considéré maintenant comme ayant été un agent de la CIA. Selon le juge Ferdinando Imposimato, le réseau Gladio est derrière tous les crimes politico-mafieux de cette époque et ce sont des explosifs de l'OTAN qui ont été utilisés dans les attentats... Tout cela est-il la conséquence de Yalta et du pacte entre "Lucky" Luciano et l'armée américaine avant le débarquement des Alliés en Sicile ?

Il va falloir réécrire l'histoire criminelle depuis la seconde guerre mondiale...

Le "pacte" a été conclu au plus haut niveau en Italie.

Et si c'était le cas en Belgique aussi ?

Certains personnages importants de l'Etat se sont comportés de façon telle que des chantages étaient possibles.

https://www.youtube.com/watch?v=LQR6vn74OaM

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stay-Behind (OTAN & CIA) / Gladio (Italie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 25 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ITALIE] L'héraldique ... italienne - Vocabulaire
» Mémoires de Napoléon Bonaparte Tome I : La campagne d'Italie
» Les nouvelles des latinistes en Italie (voyage 2010)
» Petite aide, géographie, Italie :)
» (2009) Vidéo ovni triangle en mai à Torino Italie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: La piste terroriste/Gladio-
Sauter vers: