les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Dim 17 Oct 2010 - 12:59

Je ne dit pas que çà n'existe pas, mais que çà se sait parce que çà parle, la preuve, si tu peux citer ces faits, c'est qu'ils sont connus, hors on a jamais (à part supposition ou délaration invérifiable) eu de fuite concernant les tueries avec les auteur en prison. Cà ne fait que confirmer que si c'était le cas, çà aurait filtré, non?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Dim 17 Oct 2010 - 13:02

K a écrit:

allez qui en connait d'autres trucs rigolo's et Belge !

Tout n'est pas publiquement présentable, K ! Very Happy ..... Pauvre Belgique !
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Dim 17 Oct 2010 - 13:18

FAITESVITE a écrit:
Je peux te garantir que la thèse qui consiste à dire que certains détenus étaient libérés pour faire les casses ne tient pas la route.

Pour faire des casses... ça a existé, mais si mais si !... Pour d'autres faits, bien plus souvent !... Et là, la garantie pourrait ête fournie ; exemples à la clef si nécessaire !

Si il y a bien un milieu où çà parle, c'est bien celui là, et même si çà s'était tû aux moment des faits, çà n'aurait pas tenu 25 ans.

Tout à fait d'accord !

Je veux bien qu'un détenu de droit commun fasses des trucs en échange de remise de peine, ou de permission, ou de confort dans sa cellule, de plus de parloir, d'argent, ect...mais une fois dehors, le système et la prison çà reste son ennemis, pourquoi les protéger, d'autant qu'il y a 250000€ à la clé...j'y crois pas une seconde!

Connaissances élémentaires de ce milieu ou la frime, la gloriole et l'affichage du fric prédominent très largement !... Maintenant "détenu de droit commun" serait-il un label dévalorisant par rapport à celui de "détenu politique" si l'on prends en exemples les extrêmistes "politiques" incarcérés pour... attentats ?... En 17 ans d'observation minutieuse de la faune carcérale, je n'ai jamais vu rien pire pour leurs concitoyens que certains pseudos "idéologues"

Pour ce qui concerne la piste hollandaise, le fait est que David sait de quoi il parle, c'est à mon avis une piste, malheureusement il y en a beaucoup (trop!) et çà embrouille tout le monde.

Beaucoup de pistes, c'est vrai... mais si c'est pour baisser les bras comme certains enquêteurs l'ont fait dès le départ... à quoi bon un tel forum ?... Chaque piste doit être étudiée... ne serait-ce que pour être rayée ! Ne pas agir ainsi s'apparenterait à de la négligence

Maintenant de la a dire c'est les hollandais parce qu'ils sont grands et blond, en france et en belgique il y a 25 ans il n'y avait pas de grand, ce sont des racourcis, il y a toujours eu des grands, partout et de tout temps, peut-être pas en aussi grand nombre, mais il y en a, çà ne prouve rien!

Dans ma famille on est tous grand, mon père aussi, mon grand père aussi, on est tous au dessus de 1.85m, pourtant on est français (belge pour mon arrière grand père, grand aussi)...ce n'est ni une question de génération, ni de nationalité!
Et pour avoir pas mal trainé à Maastrich et Roterdam dans ma jeunesse (pas si vieux, j'ai 33 ans, lol), il y avait beaucoup de plus petits que moi en hollande, rien à voir.

Maintenant si on veux être constructif, il faudrait je pense commencer à trouver des photos des hollandais incriminés, sur le net j'ai pas trouvé.
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Dim 17 Oct 2010 - 13:30

K a écrit:
Van deuren Tué pendant un congé dont ni sa famille ni son advocat etaient au courant
Van Deuren => Bultot => P. Hendericks + forumistes Calimero & Sandra
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Dim 17 Oct 2010 - 17:11

FAITESVITE a écrit:

...

Maintenant si on veux être constructif, il faudrait je pense commencer à trouver des photos
des hollandais incriminés, sur le net j'ai pas trouvé.
Bonjour, c'est mon premier message sur ce forum que je lis beaucoup.

En ce qui concerne les nouveaux noms : Bertus L., Robertus B. et Wilhelmus P.
j'ai fais quelques recherches, mais pas facile avec mon niveau de néérlandais et surtout pas précis du tout vu que ce ne sont que des initiales.

J'ai trouvé un nom intérressant à vérifier : Bertus Luske, actif dans pas mal de milieux.

Si ca peut aider
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Dim 17 Oct 2010 - 18:03

Hoho a écrit:
FAITESVITE a écrit:

...

Maintenant si on veux être constructif, il faudrait je pense commencer à trouver des photos
des hollandais incriminés, sur le net j'ai pas trouvé.
Bonjour, c'est mon premier message sur ce forum que je lis beaucoup.

En ce qui concerne les nouveaux noms : Bertus L., Robertus B. et Wilhelmus P.
j'ai fais quelques recherches, mais pas facile avec mon niveau de néérlandais et surtout pas précis du tout vu que ce ne sont que des initiales.

J'ai trouvé un nom intérressant à vérifier : Bertus Luske, actif dans pas mal de milieux.

Si ca peut aider

Merci et bienvenue.

Si c'est notre homme, il est mort en 2003...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Luc



Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Dim 17 Oct 2010 - 18:43

Bertus Luske geliquideerd



--------------------------------------------------------------------------------


De lokale TV-zender meldt:
Vastgoedmagnaat Luske geliquideerd

Zaterdagnacht is vastgoedmagnaat Bertus Luske voor cafe-restaurant Frankendael aan de Middenweg in de Watergraafsmeer geliquideerd. Hij werd neergeschoten terwijl hij in zijn auto wilde stappen.
De 59-jarige Luske werd al langere tijd bedreigd. De politie was daarvan op de hoogte en heeft hem gewaarschuwd. Luske is (mede-)eigenaar van cafe Frankendael.
Twee auto's reden kort na de liquidatie richting Diemen. De politie vermoedt dat in een van de auto's de daders zaten. Volgens buurtbewoners gaat het om drie daders.
einde nieuwsbericht AT5

Krakers al jaren overhoop met Luske

Bertus Luske stond bekend om zijn dubieuze kontakten en hardhandige wijze waarop hij zijn onroerend goed zaken regelde. Menig huurder werd geintimideerd en krakers hebben in het verleden met knokploegen van hem te maken gehad.

In de jaren tachtig heeft Luske de strijd met de krakers aangebonden door een pand in de Jan Luykenstraat te ontruimen. De krakers hebben toendertijd teruggeslagen en het pand teruggekraakt. Voor veel mensen was de goedgeorganiseerde wijze waarop dit gebeurde een schok.

Luske is daarna jarenlang uit het vizier van de krakers verdwenen totdat begin jaren negentig een pand aan de Haarlemmerdijk en de Amstelstraat 9-11 werd gekraakt. De leegstaande sauna aan de Amstelstraat, Luske hield zich met dergelijke bruiningscentra bezig, was officieel niet meer van hem. Hij had het pand 'uitgeleend' aan een vastgoedfonds waarbij enkele aandeelhouders door een bestuurder getild werden. Als dank kreeg hij het pand later terug voor een gereduceerde prijs. In de tijd van het uitlenen werd het gekraakt en gedroeg hij zich als de eigenaar.

L. was in die tijd bezig aktief panden aan te kopen rondom het Rembrandtplein en had al een grote slag geslagen door de panden van Diamantair Stoeltie over te nemen. Hij schreef aktief eigenaren aan om zo de volledige Amsteldriehoek in handen te krijgen. Ook Endstra had hier een etage, alwaar L. de huur ophaalde. Daarnaast was Bertus L. aktief in de pijp alwaar hij een aantal gesplitste etages had en had hij panden aan de Pijlsteeg en de Nieuwendijk. Zijn eigen kantoor aan de Weesperzijde was van Kroonenberg.

In de tweede helft van de jaren negentig kozen krakers voor een aanvallende strategie en begonnen in de Amsteldriehoek te kraken. Eerst was Amstel 182 aan de beurt http://squat.net/nl/amstel.html kort daarop gevolgd door Wagenstraat 12 http://squat.net/nl/wagenstraat12/

Bertus Luske deed een halfslachtige pogingen om de krakers te intimideren. De krakers waren op erger voorbereid. Het SPOK http://squat.net/spokpubliceerde in die dagen hun tweede brochure over hem. De eerste was rondom de Lucky Luyk.

Bertus L. probeerde op juridische wijze de strijd tegen de krakers aan te binden, maar ving hierin bot. Zijn plannen waren te vaag, zijn advokaten wisten niet waar hij mee bezig was, zijn potentiele huurders bleken zakenpartners van hem te zijn waarmee hij panden verhandelde.

In deze tijd publiceerde het Parool het bericht dat Bertus L. een van de kriminelen was die volgens het Rapport van Traa zich in de binnenstad manifesteerde met aankoop van panden. De gemeente Amsterdam heeft daarna zijn panden op de wallen en in de Amsteldriehoek opgekocht en bij een NV van het Oosten ondergebracht. Veel van de panden staan nu in 2003 nog of weer leeg. Opvallend is dat het pand aan de Amstelstraat nogmaals gekraakt werd in de tijd dat het Oosten het bezat, maar dat een met pistolen gewapende knokploeg het pand voor een derde maal (de eerste knokploegontruiming was in 1979) ontruimde. Het Oosten zette daarna het kraakwachtenbedrijf 'Students for Students' in.

Bertus Luske kost van de opbrengst van zijn binnenstadspanden het ADM-haventerrein wat prompt daarop gekraakt werd http://www.contrast.org/adm


De krakers kregen te maken met een heftige knokploeg maar wisten het pand te behouden. De strijd voor behoud van het terrein loopt tot op de dag van vandaag.

Naast dit haventerrein wist hij ook de hand te leggen op het pand van de bibliotheek aan de Prinsengracht, waarmee hij dus weer terug was in de binnenstad. Na vertrek van de bibliotheek zal dit complex waarschijnlijk enorm in waarde stijgen zonder dat hij er iets voor hoeft te doen. Officieel werden veel van de aankopen van Bertus L. gefinancieerd door de FGH-bank nadat het Rabo-filiaal te Halfweg in de jaren tachtig de banden verbrak wegens de duistere reputatie van Bertus Luske.

[b]
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7277
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Dim 17 Oct 2010 - 19:19

un membre du forum(?) a signalé qq part que plus loin ds cette rue('immerseeldreef) il y avait une petite terrain d'aviation .

On n'a pas assez reflechi à cela.
on ne peut pas oublié le gloire de tennis en direction vers le terrain de Wevelgem (Courtrai) qui fait un atterisage forcé du coté de Limoges plein de drogue en cet periode là.

il existait des petites recepteurs pour ecouter les frequences VHF de l'aviation et ce terrain d'Alost était que ouvert le weekend , pas de doaunes donc bien probable que des avions s'y posent tot le matin et repartissent et atterrissent plus loin sur un terrain avec douane , obligatoire pour ds vols en transit.

Etre assez loin et assez proche de ce terrain permet de prendre livraison apres notification par des messages codees sur ces frequences largement ecoutés .
Après 3 mois on se fait répèrer et on démenage ailleurs , Amougies, midden zeeland , Moorsele., Ursel...
tout des petites terrain d'aviation en herbe ou bien isolé.

Les dancings de Alost mentionnées permettent d'écouler la marchandise

Donc l'idee du membre me semble interessant pour expliquer la presence de ces rigolos !
qui veulent fonder une affaire mais qui ne convainquent pas le notaire scrupuleux.
Revenir en haut Aller en bas
De Paris



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Lun 18 Oct 2010 - 13:23

Bonjour,

Bertus Lüske est en effet décédé, mais en fouillant dans les documents en ligne sur Google intitulés "de ongecensureerde endstra tapes", on note un prénoms intéressant : Robert B.

Les Endstra tapes font référence à Willem Alexander Arnold Peter Minne Endstra, abattu à Amesterdam en mai 2004 et très proche du milieu : http://camilleri.nl/2010/01/bulldozer-bertus-luske-1944-2003/

Du beau monde
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Lun 18 Oct 2010 - 14:16

@ Billbalantines,

Pourriez-vous structurer les deux réflexions ( ci-dessus ) et autres pistes que vous envisageriez dans l'enchainement des tueries dans le temps ?

billbalantines a écrit:
Le lien c'est 'drogues-armes-moeurs'. Le tout lié aux chantages et à l'implication 'protectrice' des services!
La Villa du Rouge Cloître dites Villa 'Mathot' sise Clos des Néfliers à La Hulpe a été construite et 'donnée' à G.Mathot via Vanvrekom par des sociétés belges truffées d'administrateurs hollandais.
Ronald Rossignol et ses sociétés d'aviation basée à Deurne, Ostende, etc... font le lien avec les armes, la drogue, les diamants et...le congo. Et l'on retrouve les mêmes administrateurs hollandais!
Tiens, l'une des victimes d'Alost, un certain Palsterman n'a-t-il rien à voir avec le Congo et les diamants?
Tiens, la Villa Mathot n'est-elle pas occupée par une épouse de Mobutu après le départ de Vanvrekom en 81? Puis 'vendue' à la soeur de Juan Mendez?
Tiens, L'aubergiste Van Camp n'a-t-il pas confié ses économies en 'black' à Rossignol pour qu'il les fasse prospérer? Et l'associé de Rossignol n'est-il pas un certain Claude Dubois, un homme à la taille de géant m'a-t-on dit et impliqué dans le trafic d'armes... et à qui appartient une valise découverte fortuitement où il est question d'actions de la société DELHAIZE (coincidence de +)
Tiens, un certain Finné ne se rendait-il pas à l'aéroport de Zaventem pour récupérer quelqu'un revenant du Zaire? Et Finné ne venait-il pas de rentrer du Grand Duché du Lux...? Lui aussi grand amateur d'armes et fournisseur d'argent à la gendarmerie pour ses opérations 'flash'
Tiens la gendarmerie et son commandant françois patron du BND n'ont-ils pas connu quelques déboires en se faisant arnaquer par des trafiquants?... et n'ont-ils pas cherché à rembourser l'état-major par des moyens disons...peu orthodoxe?
Bref, tout ce forum n''est truffé que de conneries et de partisans des complots.
Circulez! Rien à voir!
Ce serait vraiment enfin un pas de géant si ces hollandais se révélaient des executants munis d'un solide pédigré!

billbalantines a écrit:
Relisez tous ceci!!!
Et rappelez-vous le parcours du gros 'Marcel'?
Extrême-droite, Liban, drogues, Maubeuge ou ses 'gonzesses' sont interceptées avec de la marchandise... ; échanges d'armes contre drogues... la filière France-Belgique-Hollande ! La piste hollandaise, française et les dossiers de 82-83 et 85 ne pourrait faire qu'une seule et même piste. Allez relire le fil 'Romy Henk' dans la rubrique 'Who is who' affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Lun 18 Oct 2010 - 14:44

Sans doute rien à voir mais à MAUBEUGE aussi il y a un petit aérodrome qui s'appelle 'La Salemagne', très peu surveillé, surtout à l'époque ou à part quelques para et planeur le weekend, il était désert presque tout le temps.
Je ne pense pas que ce soit lié, mais bon si sur tous les lieux d'attaques il y a un aérodrome, çà peux expliquer comment ils se 'volatilise', mais bon, les voitures auraient été retrouvées près des aérodromes, à moins d'un hangement de voiture et une seconde équipe qui s'occuppe du transfert et de bruler la voiture pour brouiller les pistes.
Y'a déjà eu quelques élément liés au compagnies aériennes sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Luc



Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 02/12/2008

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Lun 18 Oct 2010 - 15:18

Quelques éléments dont 1 chapeau qui d'après un intervenant (Davidoff), était typique du milieu de l'aviation de tourisme.

(2 de ces chapeaux ont été retrouvés, un à Alost et l'autre à Nivelles)
Revenir en haut Aller en bas
De Paris



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Lun 18 Oct 2010 - 18:20

Je vais sans doute spéculer un peu, mais…

En fouillant dans l’entourage de Bertus Lüske, on tombe sur Willem Endstra, supposé commanditaire de l’assassinat de Willem Holleder, un criminel néerlandais surnommé de Neus (« Le nez »). Cet Holleder, né le 29 mai 1958 à Amsterdam, était très proche des Hell’s Angels. Il y a aux Pays-Bas un « chapitre » des Hell’s Angels à IJmuiden (le Westport Hell’s Angels) qui a été dirigé par un certain Willem Pipjker. S’agit-il de Willem P. ? Ne parlant pas néerlandais, je n'ai pas réussi à établir quel âge ce dernier peut avoir aujourd'hui.

Pour rappel, les Hell’s Angels sont des clubs de motards réputés être ultra violents. Ils sont connus internationalement pour leurs démêlés avec la justice (trafic de stupéfiants, homicides, etc., y compris aux Pays-Bas) et pour leur goût des armes...

Ces milieux marginaux, très fermés, sont pour ainsi dire des familles avec leurs propres « codes d’honneur ». Le livre de mémoires de Sony Barger, membre fondateur des Hell’s Angels à Oakland (Californie) dans les années cinquante, explique bien en quoi ce mouvement fonctionne en complète autarcie (culture du secret).

Sur le forum, Herrares a publié le message suivant 1er avril 2009 : « Dans le livre Lettre ouverte aux tueurs du Brabant Wallon, je lis qu’une des caissières du Delhaize de Beersel avait vu un tatouage sur le bras d’un agresseur : un squelette ou un moteur. » C’est le type d’imagerie/tatouages prisée par les Hell’s Angels (pas uniquement par eux, je vous l'accorde...).

Il est aussi notoire – et le livre de Barger en parle en détails –, que ces gens affectionnent les surplus militaires (casques, vestes d’aviateurs, etc.) et les vêtements sales. Or, David van de Steen a remarqué un détail étrange lors de l’attaque du Delhaize d’Alost le 9 novembre 1985 (Belga, le 16/10/2010) : « Ze dragen vuile kleren » (« Ils portent des vêtements sales »). Parce qu'ils ont passé du temps dans le bois de la Houssière ou par goût vestimentaire ?

Peut-être des coïncidences, mais tout ça me titille...


Revenir en haut Aller en bas
De Paris



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Lun 18 Oct 2010 - 20:48

Je suis bien conscient que l'hypothèse que j'avance peut laisser perplexe (et tant mieux d'ailleurs : il faut douter, jusqu'à ce que les preuves soient là). Mais on trouve sur le site du HAMC Paris une petite photo (Hell' Angels) qui montre certains ATTRIBUTS au niveau du look qui rappellent des détails remarqués par les victimes lors des attaques ou le butin de la CBW trouvé dans le canal de la Houssière : un chapeau type "bob", des tatouages, un veste multi poches de type chasse...

Je ne dis pas que les assassins (certains d'entre eux) appartiennent à ce milieu, mais c'est troublant.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Lun 18 Oct 2010 - 21:04

De Paris a écrit:
Je suis bien conscient que l'hypothèse que j'avance peut laisser perplexe (et tant mieux d'ailleurs : il faut douter, jusqu'à ce que les preuves soient là). Mais on trouve sur le site du HAMC Paris une petite photo (Hell' Angels) qui montre certains ATTRIBUTS au niveau du look qui rappellent des détails remarqués par les victimes lors des attaques ou le butin de la CBW trouvé dans le canal de la Houssière : un chapeau type "bob", des tatouages, un veste multi poches de type chasse...

Je ne dis pas que les assassins (certains d'entre eux) appartiennent à ce milieu, mais c'est troublant.

Vous pouvez donner le lien?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Lun 18 Oct 2010 - 21:06

jc1243401 a écrit:
@ Billbalantines,

Pourriez-vous structurer les deux réflexions ( ci-dessus ) et autres pistes que vous envisageriez dans l'enchainement des tueries dans le temps ?

billbalantines a écrit:
Le lien c'est 'drogues-armes-moeurs'. Le tout lié aux chantages et à l'implication 'protectrice' des services!
La Villa du Rouge Cloître dites Villa 'Mathot' sise Clos des Néfliers à La Hulpe a été construite et 'donnée' à G.Mathot via Vanvrekom par des sociétés belges truffées d'administrateurs hollandais.
Ronald Rossignol et ses sociétés d'aviation basée à Deurne, Ostende, etc... font le lien avec les armes, la drogue, les diamants et...le congo. Et l'on retrouve les mêmes administrateurs hollandais!
Tiens, l'une des victimes d'Alost, un certain Palsterman n'a-t-il rien à voir avec le Congo et les diamants?
Tiens, la Villa Mathot n'est-elle pas occupée par une épouse de Mobutu après le départ de Vanvrekom en 81? Puis 'vendue' à la soeur de Juan Mendez?
Tiens, L'aubergiste Van Camp n'a-t-il pas confié ses économies en 'black' à Rossignol pour qu'il les fasse prospérer? Et l'associé de Rossignol n'est-il pas un certain Claude Dubois, un homme à la taille de géant m'a-t-on dit et impliqué dans le trafic d'armes... et à qui appartient une valise découverte fortuitement où il est question d'actions de la société DELHAIZE (coincidence de +)
Tiens, un certain Finné ne se rendait-il pas à l'aéroport de Zaventem pour récupérer quelqu'un revenant du Zaire? Et Finné ne venait-il pas de rentrer du Grand Duché du Lux...? Lui aussi grand amateur d'armes et fournisseur d'argent à la gendarmerie pour ses opérations 'flash'
Tiens la gendarmerie et son commandant françois patron du BND n'ont-ils pas connu quelques déboires en se faisant arnaquer par des trafiquants?... et n'ont-ils pas cherché à rembourser l'état-major par des moyens disons...peu orthodoxe?
Bref, tout ce forum n''est truffé que de conneries et de partisans des complots.
Circulez! Rien à voir!
Ce serait vraiment enfin un pas de géant si ces hollandais se révélaient des executants munis d'un solide pédigré!

billbalantines a écrit:
Relisez tous ceci!!!
Et rappelez-vous le parcours du gros 'Marcel'?
Extrême-droite, Liban, drogues, Maubeuge ou ses 'gonzesses' sont interceptées avec de la marchandise... ; échanges d'armes contre drogues... la filière France-Belgique-Hollande ! La piste hollandaise, française et les dossiers de 82-83 et 85 ne pourrait faire qu'une seule et même piste. Allez relire le fil 'Romy Henk' dans la rubrique 'Who is who' affraid affraid

La chronologie demande de remonter à l'affaire François.
C'est pour moi le point de départ : les magouilles et la corruption avérée de certains gendarmes du BND. Un axe part vers la Hollande, c'est notamment vers Romy Henk ; l'autre vers le milieu bruxellois des truands aux penchants d'extrême-droite...
Ceux-là jouent double jeu, ils trafiquent à leur compte et sont 'indics' pour éliminer la concurrence et se couvrir. Ils rendent service aux policiers 'ripoux' en faisant le ménage pour éviter que ceux-ci ne soient découverts.
Les 'services 'officiels en fonction de leurs objectifs tantôt utilisent tout ce beau monde en facilitant certaines actions,voire en les provoquant ; tantôt les répriment ou les canalisent vers d'autres 'cibles'
La drogue et les armes servent à la fois de 'distraction' entre amis et de moyens de paiement pour les services rendus. On compromet autour de soi un maximum de décideurs politiques et gens de pouvoirs pour obtenir des protections et des tuyaux utiles à la menée des 'affaires' légales et illégales. Les 'services' récupèrent les infos utiles. Certains 'clubs' servent de lieux de rendez-vous et de compromission. Photos, vidéos et implication directe de certaines personnes dans des faits criminels permettent de 'tenir' ceux qui sont nécessaires. Y compris policiers et magistrats imprudents (Leroy est l'exemple le plus évident).
Voilà en résumé ce que je pense. Mais je ne possède aucune preuve tangible de ce que j'avance. Je ne suis pas policier. Je n'ai aucun moyen de vérifier dans le dossier cette hypothèse. Mais elle est séduisante et correspond en partie à ce que les habitués de ce forum ont pu découvrir au fil du temps et des infos...
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Lun 18 Oct 2010 - 21:55


_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
VicarInAspic



Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Mar 19 Oct 2010 - 10:58

Dans son livre, l'ex-agent de l'ONI, Al Martin, confirme que les drogues IranContra étaient distribués au niveau 'consommateur' par les Hell's Angels et des milices privés (aux USA ).

Il explique que Oliver North s'est déplacé personellement pour conférer avec un certain Gary Burke (Hell's Angels). Donc les HA tenaient une position assez importante dans la chaine. Comme représentant et lien européen: un HA 'haut placé' nommé Thor Hansen (Danois je crois).
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Art Humo   Mar 19 Oct 2010 - 11:05

Michel, Trisch,

L'Art. concerné a été publié dans Humo en 1985 par Hilde GEENS. Il s'agissait d'une série de 7 articles comme rétrospective à l'occasion des 20 ans de la fin de TBW.
Hilde Geens ( 1/2 à la retraite ) me signale que le mieux est de contacter le Srt de Humo, Harense Steenweg 226, à Vilvoorde 1800.
Téf: 02/303.34.00
Etant surchargé, il NE m'est PAS possible de le faire moi-même cette semaine.

Très cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Mar 19 Oct 2010 - 13:14

Au sujet des affaires hollandaises :

Beursfraude - deel vijf

In de eerste vier afleveringen van onze rondgang door de spelonken van de financiële onderwereld lieten wij ondermeer de verbindingen die bestonden tussen Dove International - één van de investeringsvehikels van beursgoeroe Dirk de Groot - en allerlei duistere politiek-criminele organisaties de revu passeren. Een van die louche clubs was de Soevereine Militaire Orde van St. Jan (OSJ), waarbinnen prins Bernhard een belangrijke plaats innam. Langs deze route dalen wij nu opnieuw af. Op zoek naar nog ongeëxploreerde connecties tussen figuren uit de onderwereld en de 'high society'.

Zoals in de voorafgaande bijdragen al aan de orde is geweest onderhield Gustave Keteleer, het in 1985 in aanwezigheid van ZKH geïnstalleerde hoofd van de Belgische OSJ, zakelijke contacten met de top van het Syrische wapen- en drugskartel. Daartoe behoorde naast Rifaat Assad (de broer van de Syrische president) en de Palestijn Hassan Zubaïdi, ook de beruchte Manzur al-Khassar, de zoon van een voormalige Syrische premier.
Manzur begon zijn carrière in de eerste helft van jaren zeventig. Hij opereerde in die periode vanuit Londen en kwam al vrij snel in aanraking met de Britse justitie wegens drugsinvoer via het Joegoslavische Kosovo. Na een gevangenisstraf van twee en een half jaar verhuisde hij met zijn gezin naar een zonniger oord: het Spaanse Marbella. Hij betrok een villa naast het riante optrekje van de Saoedische koning Fahd met wie hij al spoedig op goede voet stond.
Dat gold eveneens voor de ook al vlakbij hem wonende internationale wapenhandelaar Adnan Khashoggi (met wie hij participeerde in het Iran/Contra-verhaal), Philippe Junot (een tijdlang geparenteerd aan de Grimaldi's), de Amerikaanse topzwendelaar Marc Rich (geen onbekende voor de Nederlandse gebroeders Wyler van Granaria) en de Palestijnse guerrilla-leider Abu Abas. Mede dankzij deze relaties klom Manzur op tot de top van de wapens- en drugsbranche in de wereld en genoot deswege enig aanzien bij de fine fleur van deze aarde. In deze kringen was men hier en daar echter minder gelukkig met Manzurs groeiende aandeel in een reeks PLO-aanslagen tegen joodse doelen en Mossad-agenten. Zo ging hij eind 1985, begin 1986 over tot het beramen van een aanslag op een paar Israëlische wapenhandelaren in Amsterdam. Een van zijn maten zou echter de Mossad hebben getipt en de Amsterdamse recherche maakte een voortijdig einde aan Manzurs opzetje. De Syrische evenwichtskunstenaar bleef zelf buiten schot, hoewel er vanuit Nederland wel een poging werd ondernomen om hem erin te luizen. Althans, wanneer wij de inhoud van een veelbesproken bandopname mogen geloven, die in januari 1992 werd geproduceerd door een paar goede subtoppers uit de toenmalige Nederlandse misdaadcompetitie: Charlie Wong en Geurt Roos, de oud-capo van dominee Bruinsma. De tape bevatte een reeks van interessante verhalen met namen en toenamen uit de woelige jaren die Wong en Roos achter zich hadden liggen en was bedoeld als een soort levensverzekering. Maar Wong ervoer al midden 1993 dat zoiets voor kwaadwilligen geen beletsel vormt voor het uitblazen van kaarsen. Bij Roos was dat al een jaar daarvoor door een toeval mislukt toen zijn BMW werd doorzeefd met warm lood uit Joegoslavië. Hij zat echter niet in de wagen. Wel zijn vriend Edwin van Houten, die ter plekke overleed. Merkwaardig detail: volgens verschillende publicaties behoorde de 19-jarige tot de hofhouding van prins Bernhard. Een van de vertellingen van Wong had betrekking op een paar hoogtepunten uit de carrière van een van zijn voormalige gabbers, Henk Orlando Romy. Alias de Cobra.

de Cobra en de procureur
Romy's opkomst in de drugsscene dateert uit de beginjaren tachtig en werd geschraagd door een paar goede contacten in België. Een daarvan was de beroepsgokker Baptist Andries, die wanneer dat zo uitkwam nuttige informatie uitwisselde met een Brusselse substituut-procureur, Claude Leroy. Die verbinding kwam goed van pas toen in september 1984 een paar uitvoerders van Romy dichtbij Brussel door de politie werden aangehouden met 1300 kilo hasj. De arrestatie bleek het resultaat te zijn van een grootscheeps, internationaal onderzoek naar de activiteiten van Romy en zijn club. De cobra kwam erachter dat daarover bij justitie in Brussel een interessant dossier op de plank lag. En wat belangrijker was: onder het bereik van Leroy. De deal was snel gemaakt. Via Andries betaalde Romy rond de twee ton aan Leroy in ruil voor een kopie van dat dossier. Daarin stond ondermeer te lezen dat het drugstransport waarbij zijn uitvoerders tegen de lamp waren gelopen was opgezet en begeleid door het Duitse Bundes Kriminalamt. Uitlokking dus en Romy's trawanten kwamen in april 1985 op vrije voeten. Maar het betekende wel het einde van de carrière van Leroy, die eind 1985 wegens schending van het ambtsgeheim tot anderhalf jaar gevangenisstraf werd veroordeeld. Hij ging onmiddellijk in hoger beroep, erop wijzend dat hij met het leveren van informatie aan de onderwereld meer aan de weet wilde komen over de Bende van Nijvel en andere tot dat complex behorende affaires. Een bekend soort smoes die ooit uit Amerika is overgewaaid en die in Nederland bijvoorbeeld door het IRT is gebruikt om de massale doorvoer van allerlei soorten shit te gedogen en zelfs te entameren.
In de loop van het onderzoek tegen Leroy werd ook Romy verhoord. Maar wel op neutraal terrein. In Baarle-Nassau. Volgens de Wong-tapes kreeg Romy daarna "een vrijgeleide naar Marbella om de heer Mansur in de val te lokken. Want de heer Mansur wordt gezien als een van de grootsten in de hasj in de hele wereld. Maar meneer Mansur, die met de PLO te maken heeft, heeft zijn eigen inlichtingendienst en komt daar dus heel snel achter, dus die laat Henk Romy lekker gaan. Henk Romy ging daarop naar Marokko en ging daar lekker de gevangenis in" (Parool 05-11-96).
Romy verdween inderdaad wegens hasjhandel achter de tralies van een Marokkaanse gevangenis. Maar in tegenstelling tot een aanzienlijk aantal Nederlandse vrachtwagenchauffeurs en toeristen die voor hetzelfde delict al dan niet terecht in koning Hassans bunkers huizen, niet voor lang. Begin 1988 werd Romy uitgeleverd aan onze zuiderburen voor hasjsmokkel vanuit Marokko naar België. Hij werd veroordeeld tot tien jaar, maar zat er geen dag voor in de gevangenis. Volgens Belgische bronnen omdat hij "die gegevens heeft over de procureur des konings en over die andere mensen die ze chanteerden". Mogelijk, maar volgens Leroy en diens echtgenote Dominique Mersch kan er ook een andere reden zijn.

de Cobra en de prins
Zowel Leroy zelf als zijn echtgenote bezochten in het voorjaar van 1986 de naar Paraguay gevluchte Jean Bultot, wiens naam prominent voorkomt in alle publicaties met betrekking tot de bende van Nijvel. De voormalige onderdirecteur van de gevangenis in St.Gillis en wapenexpert had eind januari van dat jaar de benen genomen, omdat hij vreesde voor zijn leven. Hij wist teveel. Vanuit Paraguay startte hij een correspondentie met het justitiële onderzoeksteam van Dendermonde onder leiding van rechter Freddy Troch, die de zaak van de Bende onder zich had. Volgens een rapportage van dat team had Bultot daarin onder meer het volgende vermeld: "Claude Leroy werd tijdens zijn proces geconfronteerd met een ongewoon personage: Romy Henk, persoon die superbeschermd wordt door een lid van de koninklijke familie in Nederland. Wanneer Leroy Claude gepoogd had om zulks te verklaren zou hij jong zijn gestorven". Troch en de zijnen hadden weliswaar andere prioriteiten, maar hun nieuwsgierigheid naar deze kwestie was wel degelijk gewekt. Een citaat uit een ander vertrouwelijk verslag van het onderzoeksteam dd. 32-06-86: "Leroy heeft als magistraat een internationale drugszaak behandeld. In deze zaak zou hij op "iets groots" gestuit zijn. Hooggeplaatste personen die internationaal gezagsdragend zijn, zouden in deze zaak betrokken zijn. Het onderzoek daarin werd uitgevoerd door Frans Reyniers van de gerechtelijke politie in Brussel. Henk Romy diende in deze zaak te worden verhoord. Toen Reyniers op rogatoire - getuigen verhorende - commissie naar Nederland moest, bleek dat Romy al gewaarschuwd was". Blijkbaar was Leroy nog wat voorzichtig, maar Troch cs. zetten door en op 26 juni is de substituut eindelijk bereid man en paard te noemen: "Op een gegeven ogenblik heeft Leroy een onderzoek in verband met drugs. Het bleek dat er ergens in Vlaanderen een clandestien druglabo werd uitgebaat. Op zeker moment werd een camion geladen met hasj onderschept en inbeslaggenomen. Terwijl de politiediensten alles onderzochten in verband met deze trafiek, gebeurde intussen elders in de omgeving van Antwerpen een trafiek van 25 ton drugs. In deze zaak zouden in België geen vooraanstaande personen zijn betrokken, doch in Nederland zou het kopstuk ervan prins Bernhard zijn. Als uitvoerder in verband met deze drugszaak wordt de naam Romy Henk genoemd, man die grote sier voert in Nederland, aldaar de hand boven het hoofd wordt gehouden door ?. Intussen werd Romy Henk in Marokko aangehouden, maar over zijn uitlevering werd op geen enkel ogenblik gesproken. In dit verband spreekt Leroy ook over een zekere Andries, die voor Romy Henk zou werken en drugs zou verhandelen".

de slangenkuil
De ontboezemingen van Leroy lijken op het eerste gezicht sterk op die van een stamineebezoeker na twintig glazen Kwak. Maar wie in dit verband weer eens een bescheiden blik werpt op de lijst van KZH's vrienden, onder wie vele hooggeplaatste personen die internationaal gezagsdragend zijn, bekruipt onwillekeurig toch een gevoel van herkenning.
Zoals al in eerdere afleveringen aan de orde kwam, droeg noch het OSJ- noch het Comtrax/FI-netwerk waarmee de prins gelieerd was een erg koosjer karakter. Verbindingen binnen dit kader met Syrische wapen- en drugsclan van al-Khassar, met de maffia, met (ex-) nazi's en de regimes van Paraguay, Marokko en Pakistan die kapitalen verdienden aan, cq. op de been bleven dankzij de drugshandel, liggen dicht onder de oppervlakte. Om maar niet te spreken van de connecties die ZKH indertijd onderhield met mensen als de maffia- en Mossadbankier Tibor Rosenbaum en de internationale wapen- en drugsfinancier Robert Vesco. En de huidige relatie via de exclusieve greens van een extravagante golfclub in Spanje tussen ZKH en George Bush, de regisseur van een formidabele stroom van wapens voor drugsdeals in het Midden-Oosten en Latijns-Amerika.
Het is dus misschien wel wat onverwacht dat de naam van de prins opduikt in het Belgische Bende van Nijvel-dossier, maar echt vreemd is het ook weer niet.

Jan Portein


source : http://www.stelling.nl/kleintje/322/Beurs5.htm

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
VicarInAspic



Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Mar 19 Oct 2010 - 14:10

michel a écrit:
Au sujet des affaires hollandaises :

Beursfraude - deel vijf

Zoals in de voorafgaande bijdragen al aan de orde is geweest onderhield Gustave Keteleer, het in 1985 in aanwezigheid van ZKH geïnstalleerde hoofd van de Belgische OSJ, zakelijke contacten met de top van het Syrische wapen- en drugskartel. Daartoe behoorde naast Rifaat Assad (de broer van de Syrische president) en de Palestijn Hassan Zubaïdi, ook de beruchte Manzur al-Khassar, de zoon van een voormalige Syrische premier.
Manzur begon zijn carrière in de eerste helft van jaren zeventig. Hij opereerde in die periode vanuit Londen en kwam al vrij snel in aanraking met de Britse justitie wegens drugsinvoer via het Joegoslavische Kosovo. Na een gevangenisstraf van twee en een half jaar verhuisde hij met zijn gezin naar een zonniger oord: het Spaanse Marbella. Hij betrok een villa naast het riante optrekje van de Saoedische koning Fahd met wie hij al spoedig op goede voet stond.
Jan Portein


source : http://www.stelling.nl/kleintje/322/Beurs5.htm

Je vous re-signale que Keteleer est un des personnages-clé dus Dossier Ecoovie (avec le faux indien William Norman, Dumoulin, Zubaïdi, et FRANCIS DESSART).
Titres falsifiés, documents détruits par un commissaire de police, extorsion, pédofile, escroquerie, trafics d'armes ....De plus Norman William était impliqué dans le fameux Task Force 157 (DIA) en Australie.
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Mar 19 Oct 2010 - 15:40

supprimé par la modération
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Mar 19 Oct 2010 - 16:55

Si j'en crois le forum de nos amis flamands, il existerait un lien entre Bertus Luske et Romy henk :

http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?id=846&p=3

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
De Paris



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Mar 19 Oct 2010 - 20:19

Bonsoir,

Pour faire suite à la demande de Michel hier, voici un lien « tatouages » sur le site du HAMC Paris :

http://www.hellsangels.com/mantes2007/album2/index_html.html

Voici un autre lien, sur le même site, où on voit un biker tatoué, avec des lunettes de soleil, portant un chapeau type « bob » et une veste multi poches type « chasse ». Évidemment, ça me fait penser à quelqu’un (portrait n° 20 de la Cellule TBW)...

Sans faire de la sociologie (quoi que ça peut aider), certains détails vestimentaires font penser à un certain milieu.

Il faut scroller à gauche (c’est la photo n° 4) :

http://www.hellsangels.com/mantes2008/hot/album/index_html.html

Quelqu'un aurait-il l'amabilité de me préciser le type de chaussures portées par les TBW : baskets, chaussures de ville, bottes type rangers, paratroopers, etc. ?

Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Mar 19 Oct 2010 - 21:25

De Paris a écrit:


Quelqu'un aurait-il l'amabilité de me préciser le type de chaussures portées par les TBW : baskets, chaussures de ville, bottes type rangers, paratroopers, etc. ?


Bottines militaires sans autres précisions.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas    Aujourd'hui à 4:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Tueurs du Brabant: une piste mène aux Pays-Bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ukraine : un animal mystérieux terrorise le pays
» Pays-Bas : après l'autoroute, la piste cyclable fluorescente !
» Le top 10 des pays qui persécutent les chrétiens
» Programmes d'études des ovnis dans les pays étrangers
» Corsept étymologie nom de commune pays de Retz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DIVERS :: Les inclassables-
Sauter vers: