les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Rapport de Godbille sur le crime organisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Dim 19 Déc 2010 - 7:07

http://www.scribd.com/doc/15109318/Rapport-VBDJ-Haemers-traduction-francaise

77/81
Années de plomb – Contacts d’information – Mise à jour 9/05/2009

CONTACTS INFORMELS AVEC Philippe LACROIX
28/03/1991
Affaire SMARS

Il semble également exact que LACROIX était en bagarre avec Thierry SMARS. Il aurait
même été menacé de mort par Thierry. Cela se serait passé au café "LE CERISIER".

Il semble aussi que la relation était très mauvaise entre Thierry et son père. Thierry
considérait son père comme un bon à rien. C'est aussi lui qui a payé tous les frais qui ont été engagés pour la maison de ses parents. A un point tel qu'il a même obligé ses parents à
déménager vers l'étage supérieur.

D'après LACROIX, Thierry était très méfiant et ce n'est qu'un de ses très bons amis qui
pouvait l'approcher pour le tuer. LACROIX confirme que la relation entre Thierry et
Patrick HAEMERS était très mauvaise.

Le comportement de Thierry a commencé là changer vers juillet 1985, quand il a fait la
connaissance de CIOLINI.

Celui-ci aurait fait partie d'un groupement d'extrême-droite, qui avait des projets à la frontière franco-espagnole.

CIOLINI était le fondateur d'une agence de détectives S.I.S. Smars voulait lui aussi travailler dans cette branche et donna 1.200.000 FB à CIOLINI, argent qu'il emprunta à LACROIX. Ce montant fut versé via une banque à SLUIS (très probablement) sur le compte de S.I.S.

Thierry SMARS aurait eu un compte dans cette banque.

Des agences de S.I.S existeraient également en FRANCE, en SUISSE et en ITALIE.

LACROIX n'exclut pas du tout la possibilité que SMARS et CIOLINI se soient adonnés à des
activités de rackettage sur des personnes haut placées.

Après le décès de Thierry SMARS, LACROIX est allé chercher les factures de téléphone de
CIOLINI chez la grand-mère de SMARS (chez qui CIOLINI habitait). Il a appelé tous les
numéros pour voir chez qui il aboutissait.

D'après LACROIX il n'est pas possible de localiser LACROIX, parce qu'il n'entretien que peu
de contacts avec son fils.

LACROIX pense que CIOLINI n'était pas un escroc, mais qu'il travaillait en fait pour les
services secrets français.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Dim 19 Déc 2010 - 7:11

Voir l'article de Walter De Bock en page 3 du journal "De Morgen" daté du 26 septembre 1996.

PARKET EIST TWEE JAAR CEL TEGEN CIA-AGENT IN BELGIE

FASCIST ELIO CIOLINI STOND IN KONTAKT MET BENDE HAEMERS

Het Brusselse parket eiste gisteren voor de korrektionele rechtbank een celstraf van 2 jaar tegen Elio Ciolini, een agent vand de CIA die van '85 tot '91 in ons land in een aantal duistere affaires betrokken was (...)

(...) prokureur des konings Jean-François Godbille ( ... ) hij werd toen in Brusselse zakenkringen geintroduceerd door Robert Wellens, een bekende extreem-rechtse figuur (...)

(...) firma DOLLON ... SIS (...)

(...) Baron René Paulus de Châtelet ... broer van ... Véronique paulus de Châtelet (...)


On apprend que la firme SIS a été créée peu après l'attaque d'Alost ... et qu'elle était "spécialisée" dans divers domaines, y compris " ... tegen het kidnappen van kinderen ".

Revenir en haut Aller en bas
aurore



Nombre de messages : 203
Date d'inscription : 09/08/2010

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Dim 19 Déc 2010 - 11:03

HERVE a écrit:
Voir l'article de Walter De Bock en page 3 du journal "De Morgen" daté du 26 septembre 1996.
Est-ce que vous avez un lien vers cet article?
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Dim 19 Déc 2010 - 11:13

Louvigny >

-CRUYSMANS et FALLON
-LACROIX, SMARS
-CIOLINI
-Hubert MOUSSON, Caisse Privée
- Practical Pistol Club of Belgium, Beijer, Bultot, Bouhouche
- BDRI (>WNP?)

on peut s'interroger sur le role de louvigny dans le dossier pinon !?


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Dim 19 Déc 2010 - 12:08

Pour Aurore (et les autres), l'article - en néerlandais - est sur

http://www.scribd.com/doc/45635137
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Dim 19 Déc 2010 - 16:58

dim a écrit:
Laughing

pour moi Godbille a toujours été une priorité. voici quelques notes relatives au dossier:

- Trafic de diamants et fraude fiscale, lié à des trafics de stupéfiants et armes, découvert par l’affaire Kirchen (elle-même découvert suite à une perquisition chez le bijoutier Jacques Goldstein à Bruxelles). Certains diamantaires anversois, clients de l’agence Kirchen, se seraient jetés sur le trafic de stupéfiants (avec le Bureau National des Drogues et avec Albert Farcy) en utilisant les réseaux existants et protégés des autorités anversoises du trafic de diamants (De Morgen, 21 novembre 1986). Proche de VdB : des cercles catholiques/droites et mouvances de néo-templices (lié aux SAC et P2 : manipulation de truands en France et Italie) : activités suspectes (laboratoires médicales, trafic de diamants, de drogues et d’armes au profit des phalanges libanaises ‘80-‘83, escroqueries, services de gardiennage, …)

Jeunesse dorée au Mirano/Parc Savoy : Ottelo de Borghrave, de Bonvoisin, Patrick De Pauw, Christian Beherman, Eric Verhaeghe de Naeyer, Michel Itobate, Pierre Dehon, Emmanuel Vaxelaire, Inès Pirmez, Didier Regout, Sophie Behaegel, Plastic Bertrand, Sami Pavell, Catherine Blaton, Philippe Cryns, Edgard Zwirn, André Verhoeft, …

Un faux contrat de prêt (250.000 FB) du Credit Commercial et Financier dissimulant une commission payé à Lambert Albert (président de Forces Nouvelles) pour qu’il intervienne auprès de Garrot Jean-Claude (journaliste de « Pour») afin que certaines informations ne soient pas publiées (dossier Pinon ?), aurait été établi. Lambert Albert aurait mis en cause Raes Albert, VdB et Lamy (gouverneur de la Société Générale) complotant un coup d’Etat (fausse piste ?).

Mendez Franco Ruy. Armurier et trafiquant d’armes. Aurait travaillé pour les services secrets portugais en Afrique. Bultot Jean faisait parti de son entourage.

Ciolini Elio. Administrateur avec le baron Paulus de Châtelet René de la société DOLLON, société d’exportation de matériel médical

Weinbaum Rami. Ex-agent du Mossad. Grand pourvoyeur de fonds d’Israël agissant en sa qualité d’administrateur délégué de la Leumi Bank of Israël. Aurait organisé divers trafics de textile, d’or, d’ivoire entre l’Afrique et l’Asie.

Van Tichelen Joseph. Membre du cabinet de VdB (Défense), attaché au service des achats. Serait intervenu dans divers trafic d’armes avec Monsieur Jacques (via la société EUTIMCO de Van Tichelen), Leroy Claude, de Meeus d’Argenteuil Chantal, Van Vinckenroye F., adjudant de la gendarmerie Van Mullen. Van Mullen aurait fait l’objet de menaces de mort dans le cadre de cette affaire en faisant allusions à l’assassinat de Palme Olof.

Leroy Claude. Aurait participé à un trafic d’armes avec l’Iran (jeeps et camions déclassés de l’armée belge) et le Liban ou l’Argentine (avions Mirages déclassés) dans lequel seront intervenus Sanders Michel, Celie Pierre, le lieutenant-colonel Desmet, Casteels K. (OTAN), Van Steene Betty, Van Vinckenroye F., Borges Juan, Stievert Léon, Nourielli Nouri, Moeris Christian.

Le Circus. Cercle privé exploité par SA Mohby, objet d’un dossier du parquet où sont mis en cause des yougoslaves (Solujic,…) et Michel Verdeyen. Michel Verdeyen. 26.8.50 ; ex-époux de Marion de Bodt, fille de l’ancien administrateur délégué des Galeries Anspach. Associé à Deferm. Victime d’une tentative d’assassinat (13/11/1986 – dossier 30.28.2895/86 PR Nivelles) en rentrant à son domicile 40 avenue du Manoir.

Le Parc Savoy. Constituée (en 1985) par SA International Trade Relations (groupe De Pauw), SA Bâtiments et Ponts (groupe Blaton), SA Groupe René Dupuis (Xavier Dupuis), SA Allenford Belgium (gérée par Verhoeft), SA Etablissement FR Drion, SA Café Anglais, SPRL Etudes et Rénovation, Philippe Cryns. André Blaton a été désigné administrateur délégué. La société a fusionné avec Codenat SA (société de restauration du Cercle des Nations). Au Parc Savoy Al Faranick Moussa (nommé dans le chantage de participants de partouzes, comme Mathot, VdB, Simonet ; également dans l’enlèvement du fils de De Pauw avec Pierre Dehon et Eric Verhaeghe de Nayer) donnait ses rendez-vous avec Mathot.

Philippe Cryns. Directeur de la firme de produits cosmétiques « Laboratoire du Docteur Renard » dans laquelle a été engagé, à sa libération, l’ex-substitut Claude Leroy. Conseillait à un fournisseur de stupéfiants Stephane Devriend de fuir en Hollande chez John Blocker (= Jurgen Blocker, trafic de stupéfiants avec Jean Reinossa et Jean Baltayan?) (dossier 37.97.3412/87).

SAC > Société de couverture en Belgique : « Produits Parachimiques », dirigé par un certain Condamine. Relations étroites avec Charles Dortant. Lié à Bultot. En contact avec Paul Cams. Relation avec P2 (livraisons d’armes achetées en Turquie destinées aux Brigades Rouges), patronné par « l’ordre souverain et militaire du Temple de Jérusalem ». Pierre Pasleau, membre du SAC, distribuait des passeports diplomatiques émanant d’un faux « Ordre de Malte », par exemple à Emile Verhulst (directeur financier de SA Maurice Delens du dossier Bonvoisin; nommé par Pour comme neveu de VdB ; portant le titre de « consul de l’ordre de Malte » entre les autorités Zaïroises et des milieux financiers américains – but : obtenir de l’argent pour une action « charitative »).

Charles Dortant. En relation avec le SA. Lié à Marin Denis et Jean-Pierre Reich (fraude). Lié à Lucien Thomas. Editeur de « Paris-Las Vegas » d’une photo de Bultot nu dans une orgie (discrédit ? chantage ?).

Lucien Thomas. alias Bedos; collaborateur belge, enfui en Uruguay en ‘45; agent de la DEA; milieu de prostitution et lié aux frères Hidalgo Ciudad (poursuivis avec Bultot pour recel de bons de caisse); fraude avec Julien Vermeir

L’Ordre Souverain et Militaire du Temple de Jérusalem. Installé dans les locaux d’ETEC (Etudes Techniques et Commerciales nommé dans une affaire de trafic d’influence, chantage, extorsion). En rapport avec « l’Ordre de Saint-Jean Baptiste » (« Ordre de Saint-Jean », où appartiennent deux personnes qui sont intervenues dans le dossier Juan Borges de Van Espen : Guy Lambot et F. Van Vinckenroye). Grand maître : Antoine Zdrojewski. Grand prieur en France: Jacques Chaban-Delmas (avait le capitaine Moreau de Ferraz comme adjoint, un correspondant du SDECE). Grand prieur en Allemagne : Fred Sheuermann (responsable de l’Abwehr pour l’ouest de la France pendant la guerre ; collaborateur du BND, le service d’espionnage allemand mis au point par Reinhard Gehlen). Au Portugal : le Compte Sousa Fontes, proche de la PIDE (police politique de Salazar et Caetano). En Belgique : le général De Bruyn. Le faux « Ordre de Malte » associé au SAC et l’Ordre de Saint-Jean, a été nommé comme embryon d’un loge de type P2. L’Ordre de Saint-Jean serait derrière le coup d’état raté de Antonio Tejero en Espagne (’81).

F. Van Vinckenroye. Ordre de Saint-Jean. Serait intervenu dans le dossier Juan Borges. Aurait menaçait Lejeune, faisant allusion au meurtre de Cams. Lié au CEPIC, VdB et le SAC (exemple : André Duflot). Protégé par le premier ministre Martens. Membre de la Sûreté.

Antoine Zdrojewski. officier du SAC, ami de De Gaulle et Jacques Chaban-Delmas (grand prieur en France de l’ordre Souverain et Militaire du Temple de Jérusalem avec le capitaine Moreau de Ferraz comme adjoint, un correspondant du SDECE), polonais naturalisé français, en rapport avec Emile Van Huyneghem et Viktor Ivan Busa. Après le scandal ETEC, il réapparaît (années ‘80s) en Belgique sous le couvert de « l’Orde de Saint-Jean Baptiste », dont le délégué en Belgique est le général De Bruyn. Dirigeait la « Fédération des Combattants alliés d’Europe » (avec le radiologue Van Rossum et les généraux De Bruyne et Van Houtte ; le comité d’honneur : VdB et Herman De Croo).

Raymond Meurice. Nommé dans l’affaire Cams (Cams aurait griffonné sur un papier « 362 Avenue Louise » avant de mourir : l’adresse de l’avocat Gérald Kaisin, ami de Meurice et devenu président de la fondation Cams). Epoux de Lily Van Nieuwenhoven. Amant de Pannecoeke. Ami d’enfance de Cams. Détournement de fonds divulgé par Giovani Machioni (proche de Cams, assassiné en ‘81). Après l’assassinat de Cams, Meurice semblait être revenu à la meilleure fortune.

Fazz Al Ajjaz a prêté 500.000 FB à André Dehaut, lui permettant de tirer une traite pour l’achat de merchandises à un pharmacien de gros, Paul Leduc (SA Maduco). Dehaut a été impliqué dans un traffic de stupéfiants, dans l’attentat contre Vernaillen (chargé de l’enquête dans l’affaire François du Bureau National des Drogues) et dans le montage de la SA Compagnie de Développement Hôtelière avec Jacques D’Aix, gerant de la SA Universal Services (du dossier de Bonvoisin/PDG) en vue de reprendre « La truite d’or ».

Juan Borges, avait des relations commerciales avec Salahut Din (arrêté avec son frêre pour trafic d’or, urnanium et mercure rouge, lié à des réseaux de traffic de diamant à Anverse et fonctionnant par l’intermédiaire de Jean-Marie De Haze, ex-secrétaire du CEPIC, proche de VdB et gérant du « Greenwood » dont le propriétaire Roland Daled était un ami de Paul Cams). La société d’exportation de matériel médical Candy Médical aurait été utilisée comme couverture pour des trafics d’armes vers le Liban (phalanges chrétiennes) et l’Iran, commandé par Mongia Giulio (de la société Italtrade).

Albert Hage, objet d’une enquête sur la gestion de laboratoires d’analyse médical et blanchiment par facturations fictives (régions Bruxelles et Charleroi) en collaboration avec René Meulemans. Frère de Paul Hage qui est administrateur des sociétés Redimeur (avec Carine Marlair, Aldo Mungo, Thierry Mansvelt et Martin Van Russelt) et Socores (avec Léopold Thiry, Christian Mertens, Eric Hage, Guy Denison, Léo Buyola et Daniel Dupont ; Antoine Brahy comme commissaire aux comptes).

Christian Mertens, né ’49, trafics d’armes et stupéfiants avec Noubar Nokhoudian (phalangiste libanais), relations avec Pierre De Rycke (Jonathan), Verhaeghe de Neyer et Etienne Ugeux.

René Meulemans, époux de Nadine Col(l)art, ancien administrateur de la banque Thiran, la Société Immobilière Meulemans SIM, et la Lease and Services. Le couple Meulemans-Colart utilise Philippe Barre (gérant de Pebafeu) comme homme de paille. La SIM avait des relations contractuelles avec la société Mendez (de Juan Mendez-Blaya) et de très nombreuses prisons.

Jean-Pierre Marino. Portier du Jonathan. Lié à Reich (trafic d’armes avec Baugniet, et Jean-Marie Hoggart ; fraude avec Charles Dortant et Marin Denis ; trafic d’héroïne avec Marin Denis) et à Raymond Lippens


Je vous invite à remonter dans le texte car je me réfère aux parties soulignées par moi en rouge.
1. Les sociétés de 'matériel médical' sont nombreuses : Candy Medical (Borges) ; DOLLON (Ciolini) ; une 3eme dont le nom m'échappe intervient aussi Eurosystem... 'Medico' je pense. Siège social à Uccle.

2. Un certain Antoine BRAHY. Tiens comme c'est étrange. C'est lui qui fournit les fiches de salaires à la bande Haemers pour justifier leur occupation durant les braquages... Via sa société 'SOBEX' avenue de la Toison d'or... Cité au procès Haemers! Condamné? je l'ignore.

3. Lien entre Jean-Pierre Marino (entremetteur Jonathan) et Raymond Lippens (ami de Claude DUBOIS).
Revenir en haut Aller en bas
VicarInAspic



Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Lun 20 Déc 2010 - 15:24

La copie du rapport Godbille en ma possession n'est pas datée.

Quelle est cette date? Merci.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Lun 20 Déc 2010 - 16:01

Il est vrai que les sociétés de "matériel médical" sont nombreuses.

J'ai noté aussi que la carrière de Deferm a commencé avec la société " Medical Service "
Revenir en haut Aller en bas
VicarInAspic



Nombre de messages : 194
Date d'inscription : 10/10/2010

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Mar 21 Déc 2010 - 10:03

@Michel:

Le rapport Godbille date de quand? Merci.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Sam 9 Juil 2011 - 22:17

Le réquisitoire de Godbille contre Elio Ciolini date environ du 26 septembre 1996.

C'est plusieurs mois plus tard qu'a lieu l' "accident " et les intimidations dont il a été la victime (juin 1997 ?), selon un article du "Morgen".

Il serait intéressant d'avoir l'avis de M. Godbille sur les ennuis actuels d' Elio Ciolini, qui attend son procès à Rome (dans un dossier "financier" que je suis pas sûr de bien comprendre)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 23 Sep 2011 - 12:48


Au sujet de Antoine Brahy (SOBEX) :

Rapport VBDJ, Haemers Contact X 18 du 18/12/1989

BRAHY (SOBEX) était un très bon client du HAPPY-FEW.

Sur ce restaurant :

Contact X 18 du 18/12/1989

Le premier contact entre Achiel HAEMERS et DUMONT-LANCASTER a eu lieu dans le
restaurant situé à côté de "Le JARDINO D'ITALIO" rue des Bouchers 33-35 à BRUXELLES
(côté droit).

Les deux restaurants appartiennent au même propriétaire, le nommé LAVALLEE
(phonétique) Michel.

L'intéressé est d'origine sicilienne et est très lié à la famille HAEMERS. Anciennement, il a
travaillé au restaurant "ROBIN HOOD" rue Jourdan (proche du HAPPY-FEW".

Patrick HAEMERS travaillait au même moment comme plongeur dans ce restaurant (après
son retour de THAILANDE). C'est Achiel HAEMERS qui a donné à LAVALEE les fonds
dont il aurait besoin pour devenir indépendant. Dans son établissement se rencontre "la crème de la crème". LAVALEE connaît très bien DUMONT et LANCASTER et est ainsi très au
courant de l'arrière plan politique des "tueurs du Brabant wallon" et de la bande HAEMERS.

Demain un nouveau contact aura lieu entre Achiel HAEMERS, Eric HAEMERS et DUMONT dans le même restaurant.


_ _ _


http://archives.lesoir.be/haemers-hier-matin-au-tribunal_t-19930415-Z06MLN.html

HAEMERS...HIER MATIN AU TRIBUNAL

GUILLAUME,ALAIN

Page 15

Jeudi 15 avril 1993

On a déja évoqué les trois condamnations qui ont jadis frappé Haemers. L'une d'elles, intervenue le 14 octobre 1988 (faux en écritures, escroquerie, infractions au code des impôts et au code de la TVA), revient dans l'actualité. Le juge d'instruction Collin avait jadis relevé que les dépenses du couple Haemers-Tyack s'élevaient, pour les neuf 9 mois de 1986, à 4.468.529 F. Haemers expliqua que cet argent provenait entre autres de ses honoraires payés par la société Sobex pour des travaux administratifs et comptables effectuées avec son ami Lacroix, lui aussi rémunéré.

Une enquête menée sur cette société et auprès de son administrateur, Antoine Brahy, permit de démontrer qu'on était en présence d'un montage financier dont le but était de légitimer, de «blanchir» les revenus d'Haemers et de Lacroix. La SA Sobex acceptait tout simplement de payer de fausses factures pour des prestations fictives. En octobre 1988, ces faits aboutirent à la condamnation de Brahy, Lacroix et Haemers, ce dernier écopant de 2 ans de prison et 500.000 F d'amende.

Hier, devant un tribunal bruxellois, Haemers faisait opposition à ce jugement prononcé en son absence. Il lui aurait été signifié le 19 mars mais il n'en aurait pris connaissance que le 25. Distraction? Erreur du greffe? Toujours est-il que l'opposition, intervenue tardivement, a été jugée irrecevable. On en retiendra seulement que selon des témoins ayant assisté à l'audience, Haemers aurait paru au tribunal affaibli et visiblement fatigué. Haemers se serait dit désolé pour la confusion de dates et aurait demandé au président, avant de quitter la salle: Cela va-t-il encore me coûter des sous?

Al. G.

_ _ _


Dans ce cadre, il est intéressant de noter que le "DUMONT" du Rapport VBDJ, Haemers est l'avocat Jean-Paul DUMONT, ami de Sergio FERRARI (grand amateur de voitures du même nom) que le rapport PANDA présente comme un maillon important de la mafia belgo-luxembourgeoise et dont la société La Ferrarese (www.laferrarese.com) contrôle la fourniture en gros de restaurants italiens (aussi ceux de la rue des bouchers ?). Voir le fil de discussion sur Jean-Paul DUMONT.

Dans le Rapport VBDJ, Haemers :

(...)

Philippe LACROIX prend contact avec Eric HAEMERS pour lui demander de lui fournir des passeports. Philippe envoie pour cela de l'argent à Eric HAEMERS via DHL. (...)

Eric (HAEMERS) a reçu les passeports de l'exploitant du Happy Few, GUALAZZI Gianni (17/02/48). (...)

Les passeports rouges fournis pas Eric avaient été volés dans une commune commençant par la lettre W (Waremme – Wilrijk – Waregem). (...)

Les armes et explosifs utilisés par la bande HAEMERS furent livrés par l'entremise
d'Anne BOUCHER (ex-(co)gérante du Happy Few. Il s'agit d'un (ex)marchand d'armes de la
chaussée d'Alsemberg à UCCLE, très bon client du Happy Few. (...) Il s'agit ici de Robert DARVILLE, fabriquant d'armes à feu. (...)

L'avocat DUMONT a appelé Eric il y a quelques semaines pour lui demander l'adresse de l'avocat de Patrick à Rio. Il l'a prié de lui transmettre les salutations de VANDER ELST. Vanden Eynde (...)

Achiel HAEMERS aurait récemment reçu une lettre de l'avocat DUMONT, dans laquelle
VANDER ELST confirme qu'il renonce à l'affaire ZEYEN Jurgen contre Eric HAEMERS (il
s'agit ici d'un prêt de 400.000 FB d'Eric à Jurgen) parce qu'Eric aurait fait certaines
révélations à l'O.R. COLLIN. Au courant, Eric panique. (...)

Contact X 18 du 12/12/1989 (le soir)
La personne qui partirait au BRESIL serait Martial LANCASTER. Les avocats Jean-
Paul DUMONT et LANCASTER auraient pris contact avec Achiel HAEMERS au sujet de
son fils. DUMONT prétend qu'il ne pourra jamais y avoir de confrontation entre
Patrick HAEMERS et VDB. C'est pour cela qu'on fera tout pour éviter l'extradition.
Achiel HAEMERS ne doit rien débourser pour cela. DUMONT et LANCASTER sont les
avocats de VDB. DUMONT est le président des jeunes PSC. Ce serait DUMONT qui se serait
occupé de la promotion du JI COLLIN. (...)

Le 13/12/1989, Achiel HAEMERS a appelé le bureau de DUMONT. Il y a eu LANCASTER
en ligne. Achiel HAEMERS a informé LANCASTER du délai intervenu dans l'extradition de
son fils jusqu'à février 1990.
LANCASTER a répondu que cela lui convenait très bien parce qu'il avait ainsi le temps de
prendre les dispositions nécessaires.
La semaine prochaine il donnera à Achiel HAEMERS des documents qui éviteront
l'extradition à Patrick. Achiel HAEMERS doit les faire signer par un avocat bien connu à
PARIS, qui doit les signer. Ensuite il doit les envoyer par DHL au BRESIL. On nous tiendra
au courant. (...)

Contact près d'UCCLE le 12/12/1989
Fin 1988, un informateur de la PJ devait porter un paquet de la part de Jean-Paul DUMONT à
un politicien du CEPIC, originaire de CHARLEROI. Il 'agit du dénommé CABIAUX Pierre.
CABIAUX croyait que l'informateur faisait était également membre du CEPIC et fit
transmettre le message suivant à DUMONT "Vous voulez dire à Jean-Paul qu'il doit remettre
sa candidature comme président des jeunes-PSC et qu'elle sera soutenue".
"Comme ça il aura la même enveloppe (mensuelle) que BULTOT !"
Pour régler de telles transactions financières, le CEPIC utilise une petite banque, située près de la Grand Place de Bruxelles. (...)

Contact X 18 du 28/12/1989
Ni DUMONT, ni LANCASTER n'ont accepté l'invitation à souper du 19/12/1989 de la part
d'Achiel HAEMERS. LANCASTRE serait parti en vacances cette semaine (BRESIL ?). Il n'y
aurait plus eu de contacts entre Achiel HAEMERS et DUMONT. (...)

Contact X 18 du 04/011990
Le 28/12/1989, le soir de notre contact précédent, une rencontre imprévue à eu lieu entre
Achiel HAEMERS et DUMONT. Elle s'est produite en présence de GIANNINI et du directeur de la filiale de la BBL WOLUWE (G. Henri). (...)
DUMONT et Achiel HAEMERS ont discuté pendant une demi-heure environ. DUMONT
expliqua qu'il avait des problèmes avec JAKIAN et qu'il était convoqué dans son bureau le
08/01/1990, il voulait qu'Achiel HAEMERS assiste à cette réunion pour témoigner du fait que
leur rendez-vous était dû au seul hasard, sans quoi il pourrait encourir un mois de mise à pied.
En tout cas, DUMONT affirma que tout se passait comme prévu quant à l'empêchement de
l'expulsion de Patrick et qu'il accompagnerait Achiel HAEMERS pour régler l'affaire, chacun
à ses frais. Il dit encore que O.R. COLLIN n'était toujours pas nommé et qu'il ferait en sorte
de l'écarter de l'enquête avant son départ. (...)

Contact X 18 du 23/01/2009
Achiel HAEMERS a été introuvable toute la journée après la parution de l'article concernant la commission rogatoire de COLLIN au BRESIL. Nous pensons qu'Achiel HAEMERS a été
en contact avec DUMONT et que les papiers ont été portés à l'avocat à PARIS-DHL-RIO. Les
papiers = les pièces officielles que DUMONT avait établies pour éviter l'extradition dans
l'affaire STAINIER.

De ses propres dires, Achiel HAEMERS a été en contact avec DUMONT hier. Celui-ci se
trouvait au restaurant "VIEUX BRUXELLES". On ne pouvait pas dire grand-chose au
téléphone, si ce n'est que les papiers seraient prêts cette semaine. Le commissaire
MARNETTE se trouvait chez DUMONT. Achiel HAEMERS s'est alors rendu vers 15h30
chez LAVALLEE avec GIANNINI. (...)

Contact X 18 du 30/01/2009
Un contact a eu lieu pendant le week-end avec DUMONT. Tant DUMONT que LANCASTER semblent ne plus rien savoir et se montrent assez fermés vis-à-vis de Achiel HAEMERS. JAILLET Yvette a poursuivi son voyage du BRESIL vers l'île MAURICE. Elle a écrit à Achiel HAEMERS. On ignore si de l'argent a été amené à RECIFE. (pour TYACK). Le 1er substitut VAN DOREN est un bon client du restaurant de LAVALLEE, il pourrait être celui qui a informé LAVALLEE et DUMONT de la situation d'Achiel HAEMERS.

INFO Achiel HAEMERS part le 20/02/1990 à 20h00 de ZAVENTEM via PARIS pour RECIFE, en
compagnie de KEVIN. (Compagnie AIR-FRANCE). Son retour est prévu pour le 17/02/1990
à 14h05 (Zaventem)

Contact X 18 du 16/02/1990
Achiel HAEMERS est rentré en Belgique depuis le dimanche 11/02/1990.
Son retour du BRESIL a été avancé à la demande de Eric HAEMERS et consécutif à un
problème avec MONTEX-Center Zaventem.

Le père de Sabrina a téléphoné à Achiel HAEMERS le 15/02/1990 en le priant de prendre
contact avec l'avocat Motte de Raedt. Elle doit "attaquer" l'état belge, et plus particulièrement le ministre de la justice parce que Sabrina est toujours en prison malgré des preuves insuffisantes à son encontre. (RDV avec Motte de Raedt du 16/02).

Les avocats au Brésil ont l'air enchantés par la visite de O.R. COLLIN. L'évolution leur paraît favorable en n'attendent pas de décision définitive avant avril-mai 1990. D'après Achiel HAEMERS, VAN DER ELST n'aurait toujours pas reçu de Philippe LACROIX sa part du butin de l'enlèvement de VDB. Achiel HAEMERS a parlé à Patrick de son retour avec DUMONT, cela n'a suscité aucune réaction.
A propos de l'existence d'un box contenant des "lance-rockets" qui pourraient servir de
menace lors de l'évasion de BAJRAMI, ce serait totalement faux.
Cette rumeur aurait été lancée afin de dépister d'éventuelles fuites dans la bande.

La personne, cliente du HAPPY-FEW, qui a fait disparaître un dossier financier de
Achiel HAEMERS en 1985 ne serait pas CRUYSMANS, mais un certain Marc de COBREVILLE de CORBISIER, directeur de la banque "Banque Commerciale d'Escompte" à BRUXELLES.

CRUYSMANS Guy, aurait en effet été un très bon ami de Philippe LACROIX, Patrick HAEMERS et Thierry SMARS.

_ _ _


CONTACT ELLEBOUT (Dir. Pers. Caisse Privée) du 12/03/1990
L'intéressé nous remet une liste des personnes qui ont été recrutées par la Caisse Privée par l'entremise de CRUYSMANS (depuis 1983).
En premier lieu, toutes ces personnes ont été affectées au service "TRANSIT" où on compte
et emballe l'argent.

La Caisse Privée a été fondée par le grand-père de CRUYSMANS en 1923. Depuis lors il y a
toujours eu un membre de la famille CRUYSMANS dans la direction de la banque.
CRUYSMANS Guy aurait géré la banque comme un despote. Il était également membre de la
C.P.A.S. de WOLUWE-ST-LAMBERT, et dans cette fonction il a embauché des jeunes de
WOLUWE (qu'ils soient ou non délinquants). Ces recrutements ont créé des problèmes à la
Caisse Privée, notamment pour des vols sur des transports de la Caisse Privée vers des
stations d'essence. A cette époque, deux attaques ont également eu lieu sur des fourgons de la Caisse Privée.

A cette période il y eut également des problèmes au sein de la banque autour de VDB et
l'entreprise GHEYSSELS. Un certain Jacques DUMONT a été impliqué d'une manière ou
d'une autre dans ces problèmes. D'une autre source nous avons appris que l'intéressé aurait copié certains documents dans le but d'exercer un chantage sur la Caisse Privée. Certains documents appartenant à VDB furent copiés, les originaux ont disparu et été remplacés par les copies.

En1986, Hubert MOUSON a été engagé par CRUYSMANS. MOUSON s'était occupé à
l'époque de diriger un groupe de scouts. Il est connu à la banque comme pédophile et, en
1986, il aurait commis des attouchements sur un employé de la Caisse Privée, un certain
Frank MAZY, recruté également par CRUYSMANS. MAZY aurait tenté de faire chanter
MOUSON et a été retrouvé mort deux semaines plus tard dans son appartement (décès suite à des émanations de gaz de son boiler).

_____________










Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 23 Sep 2011 - 14:10

je cite: "qu'Achiel HAEMERS a été en contact avec DUMONT et que les papiers ont été portés à l'avocat à PARIS-DHL-RIO. Les papiers = les pièces officielles que DUMONT avait établies pour éviter l'extradition dans l'affaire STAINIER."

en réalité: l'affaire STENIER. Voir le temoinage dans le dossier Dutroux, ou le temoin avait parlé de Ronquières, Marcel.eau., Cocu, etc. au journaliste Stéphane Stenier (Nouvelle Gazette) qu'on a retrouver trois jours plus tard. mort. (assassiné par Carmelo Bongiorno dit-on). pourquoi Dumont et Haemers étaient intéressé dans l'affaire Stenier? seulement pour les technicités de l'extradition?
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 23 Sep 2011 - 14:48

[quote="HERVE"]
Au sujet de Antoine Brahy (SOBEX) :

Rapport VBDJ, Haemers      Contact X 18 du 18/12/1989

BRAHY (SOBEX) était un très bon client du HAPPY-FEW.

Sur ce restaurant :

Contact X 18 du 18/12/1989

Le premier contact entre Achiel HAEMERS et DUMONT-LANCASTER a eu lieu dans le
restaurant situé à côté de "Le JARDINO D'ITALIO" rue des Bouchers 33-35 à BRUXELLES
(côté droit).

Les deux restaurants appartiennent au même propriétaire, le nommé LAVALLEE
(phonétique) Michel.

L'intéressé est d'origine sicilienne et est très lié à la famille HAEMERS. Anciennement, il a
travaillé au restaurant "ROBIN HOOD" rue Jourdan (proche du HAPPY-FEW".

Patrick HAEMERS travaillait au même moment comme plongeur dans ce restaurant (après
son retour de THAILANDE). C'est Achiel HAEMERS qui a donné à LAVALEE les fonds
dont il aurait besoin pour devenir indépendant. Dans son établissement se rencontre "la crème de la crème". LAVALEE connaît très bien DUMONT et LANCASTER et est ainsi très au
courant de l'arrière plan politique des "tueurs du Brabant wallon" et de la bande HAEMERS.

Demain un nouveau contact aura lieu entre Achiel HAEMERS, Eric HAEMERS et DUMONT dans le même restaurant.


_ _ _  


http://archives.lesoir.be/haemers-hier-matin-au-tribunal_t-19930415-Z06MLN.html

HAEMERS...HIER MATIN AU TRIBUNAL

GUILLAUME,ALAIN

Page 15

Jeudi 15 avril 1993

On a déja évoqué les trois condamnations qui ont jadis frappé Haemers. L'une d'elles, intervenue le 14 octobre 1988 (faux en écritures, escroquerie, infractions au code des impôts et au code de la TVA), revient dans l'actualité. Le juge d'instruction Collin avait jadis relevé que les dépenses du couple Haemers-Tyack s'élevaient, pour les neuf 9 mois de 1986, à 4.468.529 F. Haemers expliqua que cet argent provenait entre autres de ses honoraires payés par la société Sobex pour des travaux administratifs et comptables effectuées avec son ami Lacroix, lui aussi rémunéré.

Une enquête menée sur cette société et auprès de son administrateur, Antoine Brahy, permit de démontrer qu'on était en présence d'un montage financier dont le but était de légitimer, de «blanchir» les revenus d'Haemers et de Lacroix. La SA Sobex acceptait tout simplement de payer de fausses factures pour des prestations fictives. En octobre 1988, ces faits aboutirent à la condamnation de Brahy, Lacroix et Haemers, ce dernier écopant de 2 ans de prison et 500.000 F d'amende.

Hier, devant un tribunal bruxellois, Haemers faisait opposition à ce jugement prononcé en son absence. Il lui aurait été signifié le 19 mars mais il n'en aurait pris connaissance que le 25. Distraction? Erreur du greffe? Toujours est-il que l'opposition, intervenue tardivement, a été jugée irrecevable. On en retiendra seulement que selon des témoins ayant assisté à l'audience, Haemers aurait paru au tribunal affaibli et visiblement fatigué. Haemers se serait dit désolé pour la confusion de dates et aurait demandé au président, avant de quitter la salle: Cela va-t-il encore me coûter des sous?

Al. G.

_ _ _


Dans ce cadre, il est intéressant de noter que le "DUMONT" du Rapport VBDJ, Haemers est l'avocat Jean-Paul DUMONT, ami de Sergio FERRARI (grand amateur de voitures du même nom) que le rapport PANDA présente comme un maillon important de la mafia belgo-luxembourgeoise et dont la société La Ferrarese (www.laferrarese.com) contrôle la fourniture en gros de restaurants italiens (aussi ceux de la rue des bouchers ?). Voir le fil de discussion sur Jean-Paul DUMONT.

Dans le Rapport VBDJ, Haemers :

(...)

Philippe LACROIX prend contact avec Eric HAEMERS pour lui demander de lui fournir des passeports. Philippe envoie pour cela de l'argent à Eric HAEMERS via DHL. (...)

Eric (HAEMERS) a reçu les passeports de l'exploitant du Happy Few, GUALAZZI Gianni (17/02/48). (...)

Les passeports rouges fournis pas Eric avaient été volés dans une commune commençant par la lettre W (Waremme – Wilrijk – Waregem). (...)

Les armes et explosifs utilisés par la bande HAEMERS furent livrés par l'entremise
d'Anne BOUCHER (ex-(co)gérante du Happy Few. Il s'agit d'un (ex)marchand d'armes de la
chaussée d'Alsemberg à UCCLE, très bon client du Happy Few. (...)  Il s'agit ici de Robert DARVILLE, fabriquant d'armes à feu. (...)

L'avocat DUMONT a appelé Eric il y a quelques semaines pour lui demander l'adresse de l'avocat de Patrick à Rio. Il l'a prié de lui transmettre les salutations de VANDER ELST. Vanden Eynde (...)

Achiel HAEMERS aurait récemment reçu une lettre de l'avocat DUMONT, dans laquelle
VANDER ELST confirme qu'il renonce à l'affaire ZEYEN Jurgen contre Eric HAEMERS (il
s'agit ici d'un prêt de 400.000 FB d'Eric à Jurgen) parce qu'Eric aurait fait certaines
révélations à l'O.R. COLLIN. Au courant, Eric panique. (...)

Contact X 18 du 12/12/1989 (le soir)
La personne qui partirait au BRESIL serait Martial LANCASTER. Les avocats Jean-
Paul DUMONT et LANCASTER auraient pris contact avec Achiel HAEMERS au sujet de
son fils. DUMONT prétend qu'il ne pourra jamais y avoir de confrontation entre
Patrick HAEMERS et VDB. C'est pour cela qu'on fera tout pour éviter l'extradition.
Achiel HAEMERS ne doit rien débourser pour cela. DUMONT et LANCASTER sont les
avocats de VDB. DUMONT est le président des jeunes PSC. Ce serait DUMONT qui se serait
occupé de la promotion du JI COLLIN.   (...)

Le 13/12/1989, Achiel HAEMERS a appelé le bureau de DUMONT. Il y a eu LANCASTER
en ligne. Achiel HAEMERS a informé LANCASTER du délai intervenu dans l'extradition de
son fils jusqu'à février 1990.
LANCASTER a répondu que cela lui convenait très bien parce qu'il avait ainsi le temps de
prendre les dispositions nécessaires.
La semaine prochaine il donnera à Achiel HAEMERS des documents qui éviteront
l'extradition à Patrick. Achiel HAEMERS doit les faire signer par un avocat bien connu à
PARIS, qui doit les signer. Ensuite il doit les envoyer par DHL au BRESIL. On nous tiendra
au courant. (...)

Contact près d'UCCLE le 12/12/1989
Fin 1988, un informateur de la PJ devait porter un paquet de la part de Jean-Paul DUMONT à
un politicien du CEPIC, originaire de CHARLEROI. Il 'agit du dénommé CABIAUX Pierre.
CABIAUX croyait que l'informateur faisait était également membre du CEPIC et fit
transmettre le message suivant à DUMONT "Vous voulez dire à Jean-Paul qu'il doit remettre
sa candidature comme président des jeunes-PSC et qu'elle sera soutenue".
"Comme ça il aura la même enveloppe (mensuelle) que BULTOT !"
Pour régler de telles transactions financières, le CEPIC utilise une petite banque, située près de la Grand Place de Bruxelles. (...)

Contact X 18 du 28/12/1989
Ni DUMONT, ni LANCASTER n'ont accepté l'invitation à souper du 19/12/1989 de la part
d'Achiel HAEMERS. LANCASTRE serait parti en vacances cette semaine (BRESIL ?). Il n'y
aurait plus eu de contacts entre Achiel HAEMERS et DUMONT. (...)

Contact X 18 du 04/011990
Le 28/12/1989, le soir de notre contact précédent, une rencontre imprévue à eu lieu entre
Achiel HAEMERS et DUMONT. Elle s'est produite en présence de GIANNINI et du directeur de la filiale de la BBL WOLUWE (G. Henri).  (...)
DUMONT et Achiel HAEMERS ont discuté pendant une demi-heure environ. DUMONT
expliqua qu'il avait des problèmes avec JAKIAN et qu'il était convoqué dans son bureau le
08/01/1990, il voulait qu'Achiel HAEMERS assiste à cette réunion pour témoigner du fait que
leur rendez-vous était dû au seul hasard, sans quoi il pourrait encourir un mois de mise à pied.
En tout cas, DUMONT affirma que tout se passait comme prévu quant à l'empêchement de
l'expulsion de Patrick et qu'il accompagnerait Achiel HAEMERS pour régler l'affaire, chacun
à ses frais. Il dit encore que O.R. COLLIN n'était toujours pas nommé et qu'il ferait en sorte
de l'écarter de l'enquête avant son départ. (...)

Contact X 18 du 23/01/2009
Achiel HAEMERS a été introuvable toute la journée après la parution de l'article concernant la commission rogatoire de COLLIN au BRESIL. Nous pensons qu'Achiel HAEMERS a été
en contact avec DUMONT et que les papiers ont été portés à l'avocat à PARIS-DHL-RIO. Les
papiers = les pièces officielles que DUMONT avait établies pour éviter l'extradition dans
l'affaire STAINIER.

De ses propres dires, Achiel HAEMERS a été en contact avec DUMONT hier. Celui-ci se
trouvait au restaurant "VIEUX BRUXELLES". On ne pouvait pas dire grand-chose au
téléphone, si ce n'est que les papiers seraient prêts cette semaine. Le commissaire
MARNETTE se trouvait chez DUMONT. Achiel HAEMERS s'est alors rendu vers 15h30
chez LAVALLEE avec GIANNINI. (...)

Contact X 18 du 30/01/2009
Un contact a eu lieu pendant le week-end avec DUMONT. Tant DUMONT que LANCASTER semblent ne plus rien savoir et se montrent assez fermés vis-à-vis de Achiel HAEMERS. JAILLET Yvette a poursuivi son voyage du BRESIL vers l'île MAURICE. Elle a écrit à Achiel HAEMERS. On ignore si de l'argent a été amené à RECIFE. (pour TYACK). Le 1er substitut VAN DOREN est un bon client du restaurant de LAVALLEE, il pourrait être celui qui a informé LAVALLEE et DUMONT de la situation d'Achiel HAEMERS.

INFO Achiel HAEMERS part le 20/02/1990 à 20h00 de ZAVENTEM via PARIS pour RECIFE, en
compagnie de KEVIN. (Compagnie AIR-FRANCE). Son retour est prévu pour le 17/02/1990
à 14h05 (Zaventem)

Contact X 18 du 16/02/1990
Achiel HAEMERS est rentré en Belgique depuis le dimanche 11/02/1990.
Son retour du BRESIL a été avancé à la demande de Eric HAEMERS et consécutif à un
problème avec MONTEX-Center Zaventem.

Le père de Sabrina a téléphoné à Achiel HAEMERS le 15/02/1990 en le priant de prendre
contact avec l'avocat Motte de Raedt. Elle doit "attaquer" l'état belge, et plus particulièrement le ministre de la justice parce que Sabrina est toujours en prison malgré des preuves insuffisantes à son encontre. (RDV avec Motte de Raedt du 16/02).

Les avocats au Brésil ont l'air enchantés par la visite de O.R. COLLIN. L'évolution leur paraît favorable en n'attendent pas de décision définitive avant avril-mai 1990. D'après Achiel HAEMERS, VAN DER ELST n'aurait toujours pas reçu de Philippe LACROIX sa part du butin de l'enlèvement de VDB. Achiel HAEMERS a parlé à Patrick de son retour avec DUMONT, cela n'a suscité aucune réaction.
A propos de l'existence d'un box contenant des "lance-rockets" qui pourraient servir de
menace lors de l'évasion de BAJRAMI, ce serait totalement faux.
Cette rumeur aurait été lancée afin de dépister d'éventuelles fuites dans la bande.

La personne, cliente du HAPPY-FEW, qui a fait disparaître un dossier financier de
Achiel HAEMERS en 1985 ne serait pas CRUYSMANS, mais un certain Marc de COBREVILLE de CORBISIER, directeur de la banque "Banque Commerciale d'Escompte" à BRUXELLES.

CRUYSMANS Guy, aurait en effet été un très bon ami de Philippe LACROIX, Patrick HAEMERS et Thierry SMARS.

_ _ _


CONTACT ELLEBOUT (Dir. Pers. Caisse Privée) du 12/03/1990
L'intéressé nous remet une liste des personnes qui ont été recrutées par la Caisse Privée par l'entremise de CRUYSMANS (depuis 1983).
En premier lieu, toutes ces personnes ont été affectées au service "TRANSIT" où on compte
et emballe l'argent.

La Caisse Privée a été fondée par le grand-père de CRUYSMANS en 1923. Depuis lors il y a
toujours eu un membre de la famille CRUYSMANS dans la direction de la banque.
CRUYSMANS Guy aurait géré la banque comme un despote. Il était également membre de la
C.P.A.S. de WOLUWE-ST-LAMBERT, et dans cette fonction il a embauché des jeunes de
WOLUWE (qu'ils soient ou non délinquants). Ces recrutements ont créé des problèmes à la
Caisse Privée, notamment pour des vols sur des transports de la Caisse Privée vers des
stations d'essence. A cette époque, deux attaques ont également eu lieu sur des fourgons de la Caisse Privée.

A cette période il y eut également des problèmes au sein de la banque autour de VDB et
l'entreprise GHEYSSELS. Un certain Jacques DUMONT a été impliqué d'une manière ou
d'une autre dans ces problèmes. D'une autre source nous avons appris que l'intéressé aurait copié certains documents dans le but d'exercer un chantage sur la Caisse Privée. Certains documents appartenant à VDB furent copiés, les originaux ont disparu et été remplacés par les copies.

En1986, Hubert MOUSON a été engagé par CRUYSMANS. MOUSON s'était occupé à
l'époque de diriger un groupe de scouts. Il est connu à la banque comme pédophile et, en
1986, il aurait commis des attouchements sur un employé de la Caisse Privée, un certain
Frank MAZY, recruté également par CRUYSMANS. MAZY aurait tenté de faire chanter
MOUSON et a été retrouvé mort deux semaines plus tard dans son appartement (décès suite à des émanations de gaz de son boiler).

_____________










[.


Dernière édition par alain le Lun 21 Juil 2014 - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 23 Sep 2011 - 15:03

Pourquoi Dumont et Haemers étaient-ils intéressés dans l'affaire Stenier ? Dumont était-il l'avocat de Demirkaya ?

Selon l'article suivant, c'était Me Soro ...

http://archives.lesoir.be/affaire-steinier-necdet-demirkaya-devra-etre-rejuge_t-19930408-Z06LTN.html

( ... )

Les avocats de Demirkaya vont-ils essayer maintenant d'obtenir la mise en liberté de leur client? On ne sait pas encore quelle va être notre façon de réagir, nous a précisé une collaboratrice de Me Soro, avocat de Demirkaya. Il faut attendre les motivations de la Cour de cassation. Mais ça fait quatre ans que Demirkaya est en prison. C'est long...

_ _ _ _ _ _


Ici aussi, on peut penser aux liens entre Me Dumont et Sergio Ferrari (dossier PANDA)

_ _ _ _ _ _


http://archives.lesoir.be/l-affaire-steinier-a-nouveau-devant-les-assises-de_t-19931115-Z07GCW.html?queryand=%22affaire+steinier%22%2C+extradition&firstHit=0&by=10&when=-1&begYear=1989&begMonth=01&begDay=01&endYear=2011&endMonth=09&endDay=22&sort=datedesc&rub=TOUT&pos=1&all=12&nav=1

L'AFFAIRE STEINIER A NOUVEAU DEVANT LES ASSISES DE TURIN PROCES DE LA DERNIERE CHANCE POUR DEMIRKAYA
MEGETTO,FRANCO

Page 9

Lundi 15 novembre 1993

(...)


http://archives.lesoir.be/des-millions-et-des-voitures-disparus.-la-reconversion_t-19910118-Z03HZ0.html?queryand=%22affaire+steinier%22%2C+extradition&firstHit=0&by=10&when=-1&begYear=1989&begMonth=01&begDay=01&endYear=2011&endMonth=09&endDay=22&sort=datedesc&rub=TOUT&pos=4&all=12&nav=1

DES MILIONS ET DES VOITURES DISPARUS. LA RECONVERSION DES NEGRIERS
MEGETTO,FRANCO

Page 20

Vendredi 18 janvier 1991

Des millions et des voitures disparus

La reconversion des négriers

Une commission rogatoire du Parquet d'Aoste est arrivée lundi à Charleroi pour se pencher sur le dossier de l'affaire Steinier, du nom de ce journaliste assassiné dont le corps n'a jamais été retrouvé. Necdet Demirkaïa, l'assassin du journaliste sera jugé en Italie puisque ce pays a refusé son extradition. Ce dernier soubresaut d'une pénible affaire qui aura jeté la lumière sur les pratiques des négriers intervient au moment où la police judiciaire de Charleroi se penche sur la reconversion de ces fameux négriers du bâtiment.

(...)


http://archives.lesoir.be/l-italie-refuse-d-extrader-l-assassin-presume-de_t-19891130-Z025PV.html?queryand=%22affaire+steinier%22%2C+extradition&firstHit=0&by=10&when=-1&begYear=1989&begMonth=01&begDay=01&endYear=2011&endMonth=09&endDay=22&sort=datedesc&rub=TOUT&pos=7&all=12&nav=1

L'ITALIE REFUSE D'EXTRADER L'ASSASSIN PRESUME DE STEINIER

EGUEUR,JEAN-FRANCOIS

Page 9

Jeudi 30 novembre 1989

(...)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 23 Sep 2011 - 16:42


Pour embrayer sur Alain :


http://archives.lesoir.be/epilogue-bruxellois-d-une-enquete-internationale-un_t-19910917-Z04EP2.html?queryor=Ferrera&firstHit=0&by=10&when=-2&begYear=1989&begMonth=01&begDay=01&endYear=1992&endMonth=09&endDay=22&sort=datedesc&rub=TOUT&pos=6&all=17&nav=1


EPILOGUE BRUXELLOIS D'UNE ENQUETE INTERNATIONALE UN PARRAIN DE LA MAFIA ITALIENNE ARRETE A FOREST

GUILLAUME,ALAIN

Page 15

Mardi 17 septembre 1991

Traqué depuis des mois à Bruxelles, un «capo» de la mafia de Catane attend maintenant son extradition.

Francesco Ferrera (56 ans), soupçonné d'être l'un des principaux parrains de la Cosa nostra sicilienne et recherché par les autorités italiennes dans le cadre de onze affaires de meurtres et de trafic international de stupéfiants, a été arrêté, samedi, vers 14 h 25, à Bruxelles (avenue du Parc, à Forest).

Voici huit mois, une équipe de carabiniers appartenant à la Cellule spéciale des opérations antimafia de Catane était arrivée en Belgique, avec l'espoir d'y arrêter Ferrera. Les carabinieri, malheureusement, ne disposaient que de renseignements fort fragmentaires, entre autres sur les habitudes bruxelloises de leur client dans des cafés du centre et de l'avenue de la Toison d'Or.

Complétant leur dossier au fil des mois, les policiers italiens sont parvenus à écouter plusieurs communications téléphoniques de leur suspect et à repérer la provenance des appels: un réseau de cabines RTT réparties essentiellement à Forest. La PJ de Bruxelles a dès lors procédé dans cette «zone» à une série de repérages et d'observations avec l'espoir d'identifier plus précisément l'endroit où se cachait, chez nous, Francesco Ferrera. En fin de semaine dernière, tout était prêt pour procéder à l'arrestation du «parrain» de la mafia sicilienne dans les jours suivants.

Mais, en procédant à un dernier repérage, plusieurs enquêteurs du bureau «stups» du GRB (le groupe de répression du banditisme de la PJ de Bruxelles) sont «tombés», en rue, sur Francesco Ferrera. Ils décidèrent de procéder immédiatement à son arrestation et furent heureusement surpris d'y arriver sans incidents.

Ferrera n'était pas armé et n'a opposé aucune résistance aux policiers. Il attendait, semble-t-il, de recevoir de nouveaux faux documents d'identité pour quitter la Belgique où il résidait sous un faux nom, depuis huit mois semble-t-il. Dans les poches du suspect, les policiers ont encore découvert un million de francs en lires, marks et francs belges.

Interrogé, Ferrera n'a pas indiqué aux policiers son adresse en Belgique et leur a affirmé être arrivé dans notre pays le matin même, par le train de Milan. Quant à l'argent qui était en sa possession, il a indiqué l'avoir gagné au jeu dans un café... inconnu de lui mais situé à Bruxelles.

Selon les magistrats et les policiers italiens, Francesco Ferrera est une figure célèbre dans la région de Catane. Plusieurs mandats d'arrêt internationaux (transmis à la Belgique par le canal d'Interpol) pèsent depuis des mois contre lui.

LE NUMÉRO DEUX DU CLAN

Il est le numéro deux de son clan (le plus important de Sicile), derrière le capo Benedetto Santa Paola (en fuite). Un clan spécialisé dans le trafic de drogue et de diamants, avec la mafia américaine, la Cosa Nostra. Dans les années 70, le clan de Santa Paola et Ferrera trouvait ses fournisseurs de stupéfiants en Colombie, au Liban et en Thaïlande. Il est prouvé qu'il s'approvisionne aujourd'hui chez des producteurs turcs.

Dans cette organisation, Ferrera était, pensent les enquêteurs italiens, plus particulièrement chargé des questions se rapportant à la distribution de haschisch. En 1989 et 1990, ce clan fut encore mêlé à une sanglante guerre interne à la mafia italienne qui se solda par une trentaine d'assassinats et de meurtres.

La demande d'extradition, signée par tous les juges du pool antimafia italien et qui sera bientôt livrée officiellement à la Belgique, fait état de onze dossiers criminels - y compris celui d'un assassinat - dans lesquels Ferrera est suspecté.

TRENTE-NEUF ANS DE PRISON

Mais elle fait surtout référence à deux très lourdes condamnations de prison: 17 ans infligés à Ferrera le 10 décembre 1990 par la cour d'appel de Palerme pour trafic de stupéfiants, association de malfaiteurs «simple» et association de malfaiteurs de type maffieux, et 22 ans infligés le 2 décembre 1989 par la cour d'appel de Catane dans un gigantesque procès antimafia où Ferrera comparaissait en compagnie de 45 coïnculpés.

Selon les enquêteurs italiens qui sont pour l'instant à Bruxelles, cette arrestation d'un «vieux fugitif» entraînera certainement d'importantes convusions dans le milieu sicilien et même dans toute l'Italie où Ferrera est considéré comme l'une des figures de proue de la mafia et de la Cosa nostra.

Francesco Ferrera a été placé sous mandat d'arrêt extraditionnel par Mme le juge Coppieters. Il pourrait être livré à l'Italie d'ici quelques semaines.

ALAIN GUILLAUME

_ _ _


http://en.wikipedia.org/wiki/Benedetto_Santapaola

(...) At the beginning of 1960s, Santapaola was introduced by his cousin Francesco Ferrera into the largest Mafia family of Catania, at the time under the command of Giuseppe Calderone. (...)

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 23 Sep 2011 - 17:46

.


Dernière édition par alain le Lun 21 Juil 2014 - 15:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 23 Sep 2011 - 21:06


http://gangstersinc.ning.com/profiles/blogs/cosa-nostra-boss-benedetto

Benedetto Santapaola was born in Catania; he was introduced into the largest “family” of the city by his cousin Francesco “Little Horse” Ferrera, at the beginning of 1960s, when the boss was Giuseppe Calderone. (...)

In 1978 Giuseppe Calderone was murdered; the command of the family, from that moment called “Santapaola Family”, passed to Benedetto Santapaola, who promoted Francesco Ferrera underboss, (...)

Benedetto Santapaola was arrested in 1993 after 11 years of fugitiveness; he was sentenced to life accused of a lot of crimes, included Dalla Chiesa, Fava, Falcone and Borsellino’s excellent murders. (...)

_ _ _
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 23 Sep 2011 - 22:40


Dans le journal "La Repubblica" :


CATANE, PASSEPORT POUR RÉGLER LE PATRON A PRIS EN BELGIQUE

20 septembre 1991 - page 22 Section: CHRONIQUE

CATANE - Francesco Ferrera, considéré comme le numéro deux de la mafia à Catane, qui a été arrêté il y a une semaine à Bruxelles, après huit ans de cavale, pourrait facilement se déplacer en Belgique et les pays européens avec un passeport délivré par le consulat italien dans la capitale belge. Un "Cavadduzzu", cousin du patron de Nitto Santapaola, des mandats d'arrêt étant pourchassé par la moitié des juges de l'Italie pour trafic de drogue, il semble que notre représentation diplomatique a livré, dans l'hiver dernier, un document tout à fait régulier, avec des photos . Seul le nom a été changé. Des enquêtes devraient également être faites pour essayer de comprendre le mécanisme qui a amené le consulat à délivrer le passeport. Il semble que le patron de Catane soit aussi impliqué dans le trafic de diamants : quand il a été arrêté, la police a trouvé à son cou une chaîne avec une plaque perforée pour mesurer le carat. Hier était également trouvé refuge dans la capitale belge de Ferrare. - T c


NOTE : selon d'autres articles, on avait aussi trouvé une somme très importante (500 millions ... dans doute de lires) dans un tiroir de la chambre de son épouse à Catane.
Peu après Francesco Ferrera à Bruxelles, les enquêteurs italiens ont arrêté huit membres du clan Ferrera à Catane, dont Alberto Cilona, 35 ans, un habitué du "beau monde" et pas seulement de Catane, indiqué par les enquêteurs comme le 'lien entre la mafia, la politique et le monde des affaires. Cilona, un visiteur régulier d'un célèbre hôtel de Rome, avait apparemment beaucoup d'amis dans le monde des affaires et la politique au niveau national et organisait pour ces «amis» des "voyages" dans les tripots, à Rome, Gênes et Amsterdam. Cilona serait également impliqué dans un trafic majeur de cocaïne entre Catane et Italie du Nord.

_ _ _


CATANIA, PASSAPORTO REGOLARE PER IL BOSS PRESO IN BELGIO

20 settembre 1991 — pagina 22 sezione: CRONACA

CATANIA - Francesco Ferrera, considerato il numero due della mafia catanese, arrestato una settimana fa a Bruxelles dopo otto anni di latitanza, poteva tranquillamente girare in Belgio e nei paesi europei grazie ad un passaporto rilasciato dal consolato italiano nella capitale belga. A "Cavadduzzu", cugino del capomafia Nitto Santapaola, inseguito da mandati di cattura dei giudici di mezza Italia per traffico di droga, sembra che il nostro ufficio diplomatico abbia consegnato, nell' inverno scorso, un documento del tutto regolare, con tanto di foto. Solo il nome era di un' altra persona. Le indagini sarebbero scattate anche per cercare di capire il meccanismo che ha portato il consolato a rilasciare il passaporto. Sembra che il boss catanese si occupasse anche di traffico di diamanti: quando è stato arrestato, i carabinieri catanesi gli hanno trovato al collo una catenina con una targhetta forata per misurare i carati. Sempre ieri inoltre, sarebbe stato individuato il rifugio nella capitale belga di Ferrara. - t c

_ _ _
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 7 Sep 2012 - 22:19

aurore a écrit:
Citation :
Etonnant qu'une personnalité comme René Paulus de Châtelet se soit associé à Elio Ciolini, qui avait déjà fait de la prison.
Un certain René Paulus avait des liens avec Delamotte (mouvance Dolo et Nihoul). S'agit-il de la même personne? (improbable, mais on ne sait jamais... )

RESUME CRI FRANCE (DELAMOTTE Jean-Louis)
Réside chez ses parents à PROVILLE, rue de l’Eglise
Il a été vu dans XM grise (7702-RV-59) de PARENT Christian (Distillerie à CAMBRAI) et dans une MERCEDES grise (ZBF-691) de ROYAL CAR SA avenue Louise 174
Ont assisté à son anniversaire les utilisateurs des véhicules :
LNC-272 = BX grise : Francis AMICHE
ZCP-868 = MERCEDES grise : PAULUS René
Ecoutes téléphoniques :
Contact avec un VINCENT = PAULUS Vincent
DELAMOTTE utilise GSM 075/33.587 attribué à SEDENT Thérèse (France)
Du domicile de ses parents il négocie des camions pour compte de ROYAL EQUIPEMENT SC (GEORGES) de WILLEBROECK
Il vient régulièrement en BELGIQUE
Remise des cassettes des écoutes téléphoniques

Delamotte avait une casse près de Cambrai et n'avait pas bonne réputation. Il était plutôt classé socialiste. Ami avec un propriétaire de pizzeria dans la même ville, un dénommé Toriani.
Lors des élections de 81, des véhicules immatriculés dans les Bbouches du Rhone sillonaient la ville, ce qui a intrigué...
Quant à Parent, fils de fromager, c'était un membre du SAC. Réputation exécrable.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 7 Sep 2012 - 22:23

Toriani avait la réputation d'être un mafieux. Pour la petite histoire, quand il a réhabilité l'immeuble dans lequel il allait installer sa pizzeria, il a découvert un important lot de pièces d'or anciennes.
Parent n'a jamais été dans la distillerie.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 16 Mai 2014 - 8:57

Francesco Ferrera avait 56 ans en 1991, quand il a été arrêté à Bruxelles.

Je me demande quels étaient ses liens avec la personne suivante :

http://catania.livesicilia.it/2013/04/16/fiori-bianchi-2-le-foto-dei-77-arresti_237181/29/#gpt





http://catania.livesicilia.it/2013/04/16/operazione-fiori-bianchi-77-arresti-per-mafia_237125/

Martedì 16 Aprile 2013 - 09:39

Parmi les personnes arrêtées : Giorgio Cannizzaro, Francesco Ferrera et Santo Battaglia.

_ _ _


La famille Ferrera est étendue !

Voir

http://gangstersinc.ning.com/profiles/blogs/puparo-presents-cosa-nostra-in

Catania Ferrera Mafia Family

The 4 brothers Francesco “Cavadduzzo” Ferrera (died in may 1984), Natale Ferrera (killed in 1989), Giuseppe Ferrera and the youngest brother Antonino Ferrera.

Paterno boss Alleruzzo’s wife Lucia Anastasi was the sister of the woman with whom the boss Francesco Ferrera “u Cavadduzzu”lives. Salvatore “Turi” Santapaola (born 1928?? And married to a sister of “Cavaduzzu”Ferrera and their son in law is Bronte capomafia Roberto Vacante who has as brother in law Vincenzo Santapaola.

_


(...)  Catania mafia family Ferrera

Palermo's 4th heroin lab found

A 4th heroin refinery was found in 1982 in Palermo in via Messina Marine (Vernengo area??) , a lab in a house owned by Vernengo in Ponte Ammiaglio??????/

Santapaola's underboss Francesco Ferrera's chinese heroinsupplier Koh Bak Kim
The more labs on Sicily were closed the more grew the importance of a newly by Santapaola`s nephew Ferrera setup heroinpipeline, they bought heroin from the Singapore chinese Koh Bak Kim after which it was smuggled to Sicily.

Pentito Mutolo's heroinsupplier Koh Bak Kim in Thailand

In april 1983 flew judge Falcone to France to interrogate Francesco Gasparini and thanks to him police find 24 may in the Suez channal the ship Alexandros G with 233 kg heroin. The heroin came from Thailand and police arrest then in Bangkok Mutolo's Thai supplier Koh Bak Kim. Gasparini testified that he had earlier attended a meeting in Mutolo`s house in Palermo where then the still living Partanna Mondello boss Riccobono spoke with Santapaola about the purchase of 500 kg heroin. A few months later, Alfonso Caruana was in Bangkok with relative Giuseppe Cuffaro to set up a new supply line.

Catania mafiafamily Ferrera

Francesco “Cavadduzzo” Ferrera was 15 june 1983 attacked and shot at but survived the ambush.

Santapaola's underboss Francesco Ferrera's chinese heroinsupplier Koh Bak Kim arrested

12 July 1983 indicted Italy 11 members of a heroingang under whom Ko Bak Kim who was arrested in Bangkok, directly flew first De Gennaro and then Falcone, Pizzuti and Signorino to Bangkok to interrogate him. Extradited to Italy Koh Bak kim told that the heroin was for Santapaola's man Francesco Ferrera and Riina`s man Gaspare Mutolo.

Catania mafiafamily Ferrera

24 November 1983 Rome judge Nitto Palma indicted for drugtrafficking 3 of the 4 brothers Ferrera but only the youngest Antonino Ferrera (33) was imprisoned and the others sought. In february 1984 there is an other indictment for the Ferrera brothers. Francesco “Cavadduzzo” Ferrera died in may 1984. (...)

_ _ _


Sur Koh Bak Kim :

http://ricerca.repubblica.it/repubblica/archivio/repubblica/1990/02/18/io-pentito-di-stato-vivo-come-un.html

(...) Lo so, è una pura vigliaccheria che non mi salva l' anima. Mi metto in contatto con un cinese, Koh Bak Kim. Spedisce il primo carico di tre chili, e poi ancora un altro di sette, e poi altri ottanta. Ad ogni viaggio i chili aumentano. Sento cifre che mi fanno venire il voltastomaco. Decido di mollare tutto. Lo dico e quelli pensano che voglio più soldi. Me li promettono. Poi pensano che li voglia mollare per dare la droga ad un' altra banda. Decidono di uccidermi. Era il 1983. Alzo il telefono, chiamo un funzionario della polizia, gli dico: sto arrivando, mi costituisco. Resto quattro mesi in una cella della questura di Roma senza vedere la luce. Si è tanto parlato della bella vita dei collaboratori della giustizia, trattati con guanti gialli o che pasteggiano a champagne. Io, champagne, non ne ho visto, ho visto soltanto cotolette impanate con patate fritte che un agente andava a prendermi ad uno snack vicino. Ed è mancato poco che dovessi pagarmele io. Racconto tutto. Chi distribuiva la droga a Roma, chi la pagava, chi la procurava, come arrivava. Arrestano in Thailandia Koh Bak Kim prima della spedizione di un carico di 200 chili di eroina destinato a Palermo. Arrestano siciliani, malavitosi della banda della Magliana. Si pente anche Koh Bak Kim e Fulvio Lucioli della Magliana (...)





Dernière édition par HERVE le Ven 16 Mai 2014 - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 16 Mai 2014 - 11:54

.


Dernière édition par alain le Lun 21 Juil 2014 - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 16 Mai 2014 - 12:03

.


Dernière édition par alain le Lun 21 Juil 2014 - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 16 Mai 2014 - 12:25



L'article du Soir est sur :

http://archives.lesoir.be/epilogue-bruxellois-d-une-enquete-internationale-un_t-19910917-Z04EP2.html?queryand=drogue&queryor=drogue&firstHit=0&by=10&when=-2&begYear=1991&begMonth=09&begDay=17&endYear=1991&endMonth=09&endDay=17&sort=datedesc&rub=TOUT&pos=2&all=4&nav=1

_ _ _


Par ailleurs :

http://www.bendevannijvel.com/daders/jean_bultot.html

(...)  Op 26 januari '86 levert onderzoeksrechter Schlicker het aanhoudingsmandaat af tegen Madani Bouhouche, wegens 'medeplichtigheid aan moord' op Juan Mendez. De dag daarop verdwijnt Jean Bultot in gezelschap van de moeder van zijn kind, Arlette Lichert, samen met hun zoon. Omstreeks 10u30, zo vertelt Bultot, zag hij dezelfde rijkswachter in burger die hem in november al volgde, bij het verlaten van zijn woning. Bultot telefoneert naar Claudine Falkenburg. "Ik zei haar dat, indien ik bleef, men me opnieuw zou oppakken", zo verklaart hij.

Volgens bepaalde bronnen werd Bultot getipt vanuit een bepaalde fractie van de Staatsveiligheid. Bultot verwittigd Francis Dossogne, leider van Forces Nouvelles. Hij vraagt voor hem de vlucht te organiseren. Het is Francis Dossogne zelf die Bultot, Lichtert en hun zoon overbrengt naar een schuilplaats in Bergen. Het gezelschap rijdt naar de herberg van Gerard Blot, kaderlid van de plaatselijke Forces Nouvelles-afdeling. Kleding, diploma's en schutterfoto's worden naar daar overgebracht. Bultot ontmoet daar nog een aantal practical shooters uit de 'Phenix'. De grens wordt overgestoken via een kleine landweg.

Het is Dossogne persoonlijk die het gezelschap tot in Orly brengt. Daar blijkt het onmogelijk om op de lijn 'Lineas Argentinas' te boeken voor Zuid-Amerika. Dossogne brengt Bultot tot het station van Austerlitz. Daar neemt het gezelschap afscheid van de leider van Forces Nouvelles en vertrekt met de trein naar Madrid. De volgende dag komen ze aan en brengen de nacht door in een hotel. Op 29 januari '86 koopt Bultot tickets bij de Spaanse luchtvaartmaatschappij Iberia, met eindbestemming Assuncion in Paraguay. Daar wordt Bultot opgewacht door zijn politieke vrienden. De vogel is gevlogen. Pas op 11 mei '86 wordt adjunct-gevangenisdirecteur Jean Bultot 'van ambtswege ontslagen', omwille van het feit dat hij zonder geldige reden afwezig bleef op zijn werk. Op dat moment zit hij veilig in het Paraguay van Stroesser, het land waar vele extreem-rechtse politieke landen asiel vonden. (...)

_ _ _




_ _ _


http://eresources.nlb.gov.sg/newspapers/Digitised/Issue/straitstimes19830811-1.aspx

Suspect helps Rome police
Page 1, REUTER

Suspect helps Rome police ROME, Wed. A Singapore citizen, flown here from a Thai prison on Monday, has agreed to help investigations into the Mafia s lucrative heroin trail from the Far East through Sicily, judicial sources said today. They said Singaporean Koh Bak Kim's link with Sicily was uncovered

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Ven 16 Mai 2014 - 13:24


@alain

Il y a beaucoup de choses intéressantes dans vos messages.

Est-il possible d'en savoir plus sur les liens entre Gérard Blot et le trafic de drogue ? ("le trafic de drogues et diamants .......de quoi est mort G BLOT ds son café").

Je crois également, ayant lu le rapport PANDA, qu'il y a des liens entre la mafia et l'extrême-droite (par exemple entre Sergio Ferrari et l'avocat J-P. Dumont) ; cela peut toucher un trafic de drogue (Cams ?) ... nous savons par ailleurs que la CIA (et d'autres "services") se finance par le trafic de drogue (en plus que tout ce qui lui est accordé officiellement).

Une autre question que je me pose est celle du lien éventuel entre Koh Bak Kim et Guillaume Vogeleer à Bangkok (ce dernier étant en lien avec le commandant François, "Bruno" Farcy, Josef Vienne ... le chauffeur de Vanden Boeynants ... la CIA / DIA et des gens comme Singlaub). A éclaircir aussi : le rôle d'Anvers dans ces trafics (de drogues et de diamants) ...

Il va falloir du travail pour débrousailler tout cela.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rapport de Godbille sur le crime organisé   Aujourd'hui à 1:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Rapport de Godbille sur le crime organisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L’Islam est un crime organisé contre l’humanité !
» Remèdes mortels et crime organisé - Comment l'industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé- Peter C. Gotzsche
» Quelle rapport de tension à appliquer en tension contiue et en alternative en HT
» Petite Aide pour mon rapport de Stage de 3ème
» Le rapport Cometa: les ovnis et la défense à quoi doit-on se préparer?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DOCUMENTATION SUR LES TUERIES DU BRABANT :: Documentation :: Autres documents et sites web-
Sauter vers: