les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vanderelst, Michel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Vanderelst, Michel   Ven 17 Déc 2010 - 9:54

Je rouvre un fil sur Michel Vanderelst

AU PROCES HAEMERS II,VANDER ELST DANS LA MIRE DU PRESIDENT LE RICHE BOX DE MME DEBLANGER
GUILLAUME,ALAIN
Page 18
Vendredi 15 octobre 1993
Au procès Haemers II, Vander Elst dans la mire du président
Le riche box de «Mme Deblanger»
La locataire du «box Apollon» avait le téléphone d'une usine de bouillon-cube.
A la Cour d'assises du Brabant qui se penche, encore et toujours sur le volumineux «dossier Haemers», on a poursuivi, hier, l'examen des faits relatifs à l'attaque commise par «la bande» le 31 janvier 89 contre un fourgon de la GMIC, sur l'autoroute de la mer.
Dans la matinée, c'est le témoignage de Peter Bultinck (29 ans), le survivant de l'attaque, qui a retenu toute l'attention. Froidement, méthodiquement... et brièvement, l'homme a ranimé ses souvenirs devant le jury. Aujourd'hui, Bultinck a repris son travail. La balle qui lui est entrée dans le genou l'empêche de faire du sport, mais... ça va. Oui, maintenant cela s'arrange.
Plus tôt, deux enquêteurs de la Brigade nationale de PJ et deux autres de la BSR de Louvain étaient venus raconter leur enquête à la Cour. Les premiers se sont attardés sur l'origine de certaines armes de «la bande». Pour eux, pas de doutes: l'armurier Deliens a vendu à Durselen (à ce moment tenancier de la taverne La Belle époque) bien des armes. Et entres autres quelques-unes volées en mai 85 à l'ingénieur de la FN Juan Mendez (qui fut assassiné: une affaire mise en rapport avec les tueries du Brabant). On n'a découvert ces faits que récemment. Deliens dit avoir recu ces armes de Madani Bouhouche. Bouhouche, lui, nie fermement. Mais c'est une autre histoire...
Les gendarmes, eux, ont expliqué qu'au soir de l'attaque, trois suspects ont mangé à la taverne «The Rider» à Wemmel. Selon certains témoins et, particulièrement, un témoin désirant garder l'anonymat, Haemers, Lacroix et Bajrami étaient là, à table devant deux steak et un spaghetti, quelques dizaines de minutes après l'attaque. Quel témoin? Et comment peut-il être si sûr de la date de repas? demandent les avocats de Lacroix. Pas de réponse.
Après un impressionant défilé de témoins - qui circulaient sur l'autoroute au moment de l'attaque du fourgon de la GMIC - on entend M. Grégoire, qui gère une centaine de boxes pour voiture à Uccle - le complexe Apollon - où l'on a découvert, entre autres, la voiture qui a sans doute servi à l'attaque. L'administrateur de sociétés explique qu'il avait demandé à la police d'Uccle de «jeter un oeil» sur ses garages et que les policiers avaient accepté. Ils lui avaient demandé de leur fournir régulièrement la liste des locataires abandonnant ou prenant une location. Un jour donc, la police d'Uccle - dit il, en contredisant le témoignage des policiers - lui fit remarquer que la locataire du box 404, «Mme Deblanger» n'existait pas, que son adresse était fausse et que son numéro de téléphone était celui d'une fabrique de bouillon-cube!
Mais au fait, interroge le président avec un soupçon d'agressivité, cette Mme «Deblanger» ressemble étrangement à une certaine «Deblander» qui fut l'épouse de Me Vander Elst. L'avocat-accusé ne s'explique pas pourquoi. Mais d'autres indices (des expertises graphologiques - contradictoires - entre autres) pèsent encore sur l'avocat. Ici encore Michel Vander Elst se défend, becs et ongles. Mais c'est finalement Lacroix qui vient à son secours. Il avait déjà dit qu'il savait qui a loué le box et, en tout cas, assure-t-il, Michel Vander Elst qui est un type bien n'a absolument rien à voir dans cette affaire. Je regrette une chose: c'est de l'avoir laissé venir chez moi, de l'avoir laissé s'asseoir à une table autour de laquelle il y avait des gens qu'il n'aurait pas du côtoyer.
ALAIN GUILLAUME

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 979
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Ven 17 Déc 2010 - 14:37

Question: la Taverne la Belle époque, rue perpendiculaire au rond point du cimetière d'Ixelles,resto un peu en retrait par rapport à la chaussée, (Chaussée de Boondael) proche ULB aussi, soit dans une zone qui interesse de nombreux faits...., l'an dernier, le patron, "s'est fait liquider devant sa porte".......why ? qqn en sait il + ?
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Sam 18 Déc 2010 - 10:18

Cusmenne Claude a écrit:
Question: la Taverne la Belle époque, rue perpendiculaire au rond point du cimetière d'Ixelles,resto un peu en retrait par rapport à la chaussée, (Chaussée de Boondael) proche ULB aussi, soit dans une zone qui interesse de nombreux faits...., l'an dernier, le patron, "s'est fait liquider devant sa porte".......why ? qqn en sait il + ?


Au risque de me faire vilipender, je donne ma réflexion qui doit être celle de beaucoup: ne faudrait-il pas s'arrêter avec ce genre d'intervention et revenir les pieds sur terre?
Sinon j'apporte ma pierre:
1-"le patron liquidé devant sa porte "était probablement un des tueurs de 1985 et vient d'être éliminé: il voulait aller se confesser chez monsieur Marlair suite à son invitation.
2-Baugniet était peut-être aussi client de l'établissement? why? qqn en sait il + ? Bon W.E.
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 979
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Sam 18 Déc 2010 - 13:04

@ Monsieur Dislaire,

Le patron de la "belle époque" assasiné l'an dernier, requiert une attention, dans le sens que,
à l'époque des années de plomb, ce lieu était un repère de voyous..........,à ce jour, la question qui se pose, est de savoir le mobile de cette action, je crois savoir que l'autorité de Police en charge de ce dossier, à remonté un fil, concernant des fournisseurs concernés pendant les TBW.., si tout ceçi n'attire plus l'attention de certains forumistes tels que moi même, j'envisagerai une prochaine visite touristique en car, pour tous les forumistes intéressés, (famille bienvenue), pour une visite de la Vallée de la Semois, une visite guidée de Vielsam, suivie d'une réception au Pilori, débâts animés garantis, sur le ring: DISLAIRE/MARLAIR...........tombola en fin de soirée

Satisfait ?
Fin du débat en ce qui me concerne,mci
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Sam 18 Déc 2010 - 13:09

@ Dislaire

Deliens => Durselen => Haemers => Juan Mendez => Madani Bouhouche => ... Anodin, bien sûr ... et sans rapport - le moindre - avec les sujets traités ici, bien sûr !
Mais, diable, que vient foutre Marlair dans votre invitation à un retour de pieds sur terre ?
Ah j'oubliais, il y a environ 35 ans, j'étais client de ladite taverne ; on y mangeait plutôt pas trop mal... sans chichis ... et sans flingue dans la bolognèse.

Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 979
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Sam 18 Déc 2010 - 13:17

@ jc... on y mangeait...pas trop mal, tout comme au Campus ou autre " Le loup voyant".....reste à voir, si les consommateurs d'un plat du jour, sont les mêmes que ceux d'un plat du soir, de là, la différence de produits consommés, et surtout de certaines activités...!
Revenir en haut Aller en bas
jc1243401



Nombre de messages : 1094
Date d'inscription : 26/10/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Sam 18 Déc 2010 - 13:24

@ Cusmenne Claude - Ah mon quartier d'étudiant-ado que vous me rappelez -là ! Mais alors, c'était il y a un peu plus de quarante ans. 68 pointait le bout du nez ... alors les activités mafieuses ..... ( hors sujet, mais bon )
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Dim 19 Déc 2010 - 15:44

jc1243401 a écrit:
@ Dislaire

Deliens => Durselen => Haemers => Juan Mendez => Madani Bouhouche => ... Anodin, bien sûr ... et sans rapport - le moindre - avec les sujets traités ici, bien sûr !
Mais, diable, que vient foutre Marlair dans votre invitation à un retour de pieds sur terre ?
Ah j'oubliais, il y a environ 35 ans, j'étais client de ladite taverne ; on y mangeait plutôt pas trop mal... sans chichis ... et sans flingue dans la bolognèse.

J.C.
Il ne faut pas toujours voir les interventions sous l'angle négatif.Ceci vaut pour Cusmenne C. On apprend ici une seule chose c'est que vous étiez, tout comme Cusmenne C. des familiers de l'établissement "la belle époque" qualifié par Cusmenne C. de repère de voyous. Je parle de l'appel à la confession auprès de Marlair parce que c'est SUR CE FORUM. Et comme monsieur Marlair m'a remercié il y a qq mois d'avoir fait repasser son message sur un fil, je le remets en ligne pour les fêtes, période ou comme chacun le sait , l'homme retrouve une certaine candeur. Je pense qu'au niveau du forum l'appel de Marlair cadre mieux avec le message qu'on prête à la fête de Noël.
Pour ceux que cela intéresse Baugnet J.L.notre SDRA8 dépositaire des secrets des TBW est toujours vivant à Bruxelles et m'a paru en pleine forme la semaine dernière. Rien que des bonnes nouvelles!
Donc joyeux Noël!


Madame,

Monsieur,


Ceci n’est pas un appel à témoins. On sait ce qu’ils ont donné jusqu’à présent. Donc, j’en appelle directement aux auteurs, aux acteurs des tueries du Brabant wallon. Il n’entre pas dans mes intentions de me substituer à la justice ou aux polices du royaume. Je n’en ai aucun droit et, de plus, ces institutions pataugent bien toutes seules !
Il ne m’appartient pas de juger, de condamner ni de punir. Des gens sont payés pour cela. Mon ambition de simple citoyen ? Comprendre, puis faire savoir afin que plus JAMAIS de telles extrémités ne revivent.
Au plus lourd de la Guerre froide, vous avez combattu avec vos armes, pour un idéal fabriqué de toutes pièces. On vous a instrumentalisé, vous étiez une arme, rien que cela ! Ce qui s’est passé en septembre et novembre 1985 était votre guerre, absurde et cruelle, pas plus justifiable que les bombardements sur Dresde en février 45 où 135.000 victimes payèrent pour RIEN ! « A la guerre, on se bat avec le bâton que l’on possède ! » dit un proverbe africain. Vous vous êtes trompé de bâton dans un combat qui n’était pas le vôtre et qui apparaît tellement dérisoire aujourd’hui. Et je sais que derrière tous excès, aussi condamnables soient-ils, se dissimule toujours une explication.
Vous aviez des parents, des enfants, des frères et des sœurs, des maîtresses, des proches…qui n’ont pu traverser ces années de violence sans y laisser une part d’eux-mêmes. Eux aussi ont le droit de savoir et ont des choses à dire.

Le 08 décembre 2005, René Haquin me disait en substance, plein de colère mais d’espoir encore : « Cette foutue prescription portée à 30 ans a empêché des aveux, rien que pour les primes ! Mais j’y crois encore. L’un à l’article de la mort qui veut se libérer, l’autre plein de regrets et qui cherche la paix avec lui-même, oui, Jean-Claude, j’y crois encore ! » Il avait raison, il n’y a rien d’inavouable.
Pour ma part, je parie sur l’homme. Quelle que soit l’atrocité des faits, il y a une raison ou une déraison et le pardon se trouve au bout du chemin pour qui veut alléger sa conscience en même temps que les douleurs des victimes directes et indirectes.
Suis-je un naïf ? Peut-être… Ma démarche est-elle stupide ? Peut-être aussi… Un esprit fêlé qui croit encore au Père Noël ? Que de choses réussies par de grands rêveurs !…

Je crois en, l’homme, je crois à ce qu’il y a de meilleur en lui, un point c’est tout. De grâce, contactez-moi, le temps n’a que trop duré ! Vous trouverez bien le moyen confidentiel et idéal pour me joindre. Je ne suis plus votre ennemi. L’ennemi, pour moi, est celui qui renonce, qui accepte l’inéluctable, qui banalise ce qui s’est passé à Braine-l’Alleud, à Overijse et à Alost.

Madame, monsieur,
Vous avez un rôle à tenir, le dernier sans doute, mais le plus beau : servir enfin la vérité !
Est-ce cela de la naïveté ?
Alors, nous serons deux naïfs.

REFLEXION SUR
"Au plus lourd de la Guerre froide, vous avez combattu avec vos armes, pour un idéal fabriqué de toutes pièces. On vous a instrumentalisé, vous étiez une arme, rien que cela ! "
ADAPTATION
Il faut faire un appel au sens large et ne pas garder des oeillères comme ici en s'adressant uniquement aux militaires, agents" Stay behind" et autres corrompus par le Pouvoir.
Le message doit s'ouvrir aussi à toutes les personnes cotoyant ou ayant cotoyé le milieu criminogène de ce pays, d'Outre Quevrain et autres cieux. Et pourquoi pas les voyous de "la belle époque".
Sait-on jamais.





Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Dim 19 Déc 2010 - 17:11

dislairelucien a écrit:
jc1243401 a écrit:
@ Dislaire

Deliens => Durselen => Haemers => Juan Mendez => Madani Bouhouche => ... Anodin, bien sûr ... et sans rapport - le moindre - avec les sujets traités ici, bien sûr !
Mais, diable, que vient foutre Marlair dans votre invitation à un retour de pieds sur terre ?
Ah j'oubliais, il y a environ 35 ans, j'étais client de ladite taverne ; on y mangeait plutôt pas trop mal... sans chichis ... et sans flingue dans la bolognèse.

J.C.
Il ne faut pas toujours voir les interventions sous l'angle négatif.Ceci vaut pour Cusmenne C. On apprend ici une seule chose c'est que vous étiez, tout comme Cusmenne C. des familiers de l'établissement "la belle époque" qualifié par Cusmenne C. de repère de voyous. Je parle de l'appel à la confession auprès de Marlair parce que c'est SUR CE FORUM. Et comme monsieur Marlair m'a remercié il y a qq mois d'avoir fait repasser son message sur un fil, je le remets en ligne pour les fêtes, période ou comme chacun le sait , l'homme retrouve une certaine candeur. Je pense qu'au niveau du forum l'appel de Marlair cadre mieux avec le message qu'on prête à la fête de Noël.
Pour ceux que cela intéresse Baugnet J.L.notre SDRA8 dépositaire des secrets des TBW est toujours vivant à Bruxelles et m'a paru en pleine forme la semaine dernière. Rien que des bonnes nouvelles!
Donc joyeux Noël!


Madame,

Monsieur,


Ceci n’est pas un appel à témoins. On sait ce qu’ils ont donné jusqu’à présent. Donc, j’en appelle directement aux auteurs, aux acteurs des tueries du Brabant wallon. Il n’entre pas dans mes intentions de me substituer à la justice ou aux polices du royaume. Je n’en ai aucun droit et, de plus, ces institutions pataugent bien toutes seules !
Il ne m’appartient pas de juger, de condamner ni de punir. Des gens sont payés pour cela. Mon ambition de simple citoyen ? Comprendre, puis faire savoir afin que plus JAMAIS de telles extrémités ne revivent.
Au plus lourd de la Guerre froide, vous avez combattu avec vos armes, pour un idéal fabriqué de toutes pièces. On vous a instrumentalisé, vous étiez une arme, rien que cela ! Ce qui s’est passé en septembre et novembre 1985 était votre guerre, absurde et cruelle, pas plus justifiable que les bombardements sur Dresde en février 45 où 135.000 victimes payèrent pour RIEN ! « A la guerre, on se bat avec le bâton que l’on possède ! » dit un proverbe africain. Vous vous êtes trompé de bâton dans un combat qui n’était pas le vôtre et qui apparaît tellement dérisoire aujourd’hui. Et je sais que derrière tous excès, aussi condamnables soient-ils, se dissimule toujours une explication.
Vous aviez des parents, des enfants, des frères et des sœurs, des maîtresses, des proches…qui n’ont pu traverser ces années de violence sans y laisser une part d’eux-mêmes. Eux aussi ont le droit de savoir et ont des choses à dire.

Le 08 décembre 2005, René Haquin me disait en substance, plein de colère mais d’espoir encore : « Cette foutue prescription portée à 30 ans a empêché des aveux, rien que pour les primes ! Mais j’y crois encore. L’un à l’article de la mort qui veut se libérer, l’autre plein de regrets et qui cherche la paix avec lui-même, oui, Jean-Claude, j’y crois encore ! » Il avait raison, il n’y a rien d’inavouable.
Pour ma part, je parie sur l’homme. Quelle que soit l’atrocité des faits, il y a une raison ou une déraison et le pardon se trouve au bout du chemin pour qui veut alléger sa conscience en même temps que les douleurs des victimes directes et indirectes.
Suis-je un naïf ? Peut-être… Ma démarche est-elle stupide ? Peut-être aussi… Un esprit fêlé qui croit encore au Père Noël ? Que de choses réussies par de grands rêveurs !…

Je crois en, l’homme, je crois à ce qu’il y a de meilleur en lui, un point c’est tout. De grâce, contactez-moi, le temps n’a que trop duré ! Vous trouverez bien le moyen confidentiel et idéal pour me joindre. Je ne suis plus votre ennemi. L’ennemi, pour moi, est celui qui renonce, qui accepte l’inéluctable, qui banalise ce qui s’est passé à Braine-l’Alleud, à Overijse et à Alost.

Madame, monsieur,
Vous avez un rôle à tenir, le dernier sans doute, mais le plus beau : servir enfin la vérité !
Est-ce cela de la naïveté ?
Alors, nous serons deux naïfs.

REFLEXION SUR
"Au plus lourd de la Guerre froide, vous avez combattu avec vos armes, pour un idéal fabriqué de toutes pièces. On vous a instrumentalisé, vous étiez une arme, rien que cela ! "
ADAPTATION
Il faut faire un appel au sens large et ne pas garder des oeillères comme ici en s'adressant uniquement aux militaires, agents" Stay behind" et autres corrompus par le Pouvoir.
Le message doit s'ouvrir aussi à toutes les personnes cotoyant ou ayant cotoyé le milieu criminogène de ce pays, d'Outre Quevrain et autres cieux. Et pourquoi pas les voyous de "la belle époque".
Sait-on jamais.







Permettez-moi d'ajouter à celui qui serait tenter par des confidences de s'en remettre aussi et surtout à la presse belge et internationale.
Pour cela, il suffit de publier une lettre anonyme mais avec des éléments précis permettant de comprendre qu'on n'a pas affaire à un quelconque plaisantin...
Je pense à la tactique du petit poucet, genre Bob Beijer...
Je vous dis où sont enterrés des armes... (et on tombe sur Sart dames Avelines = OK)
je vous dis où est enterré Zwarts,...
Si un autre gars motivé veut lui aussi lâcher des éléments, c'est possible! Suffit de prendre un pseudo sur ce forum et de balancer depuis un 'cyber café' d'une autre ville que son domicile.
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 979
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Sam 1 Jan 2011 - 16:56

@ billbalantines,

Mes bons voeux en ce premier de l'an....., en ce qui concerne le terme "repère de voyous" je n'en suis pas l'auteur à la base. Il est écrit sur ce forum, que les fréquentions du soir, n'étaient pas celles de la journée, ceux qui viennent consommer un plat du jour vite fait, ne sont pas ceux, qui viennent dépouiller les autres "au poker", avec un pétard à sa ceinture....
Simple mise en place des choses et précisions...
Cdlt
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 5 Sep 2011 - 13:00


Il faut aussi relire le livre de Jean-Pierre Van Rossem ; "Qui a tué André Cools ?"

A la page 61 (dossier Agusta, Trident ...), je note ce qui suit :

" Le dossier d'Ancia contient pourtant des indications précises démontrant que Deferm a réussi d'une manière ou d'une autre à encaisser les 175 millions de francs de commission (dans ce contexte, on cite les noms de la Banque Mercant Italia et de la Banco di Gottardo) et que cette somme, grâce à l'intermédiaire de l'avocat bruxellois Michel Vander Elst, a trouvé le chemin du Costa Rica.

La justice s'attache maintenant à découvrir quel rôle l'ami intime de Deferm, Guy Mathot, a bien pu jouer dans cette affaire. (...) "
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Dim 18 Sep 2011 - 10:25



Mercredi 22 septembre 1993

DES FANTOMES DE THIERRY SMARS ET DU MAJOR VERNAILLEN AUX FEUX FOLLETS DE PROCES-VERBAUX EN GOGUETTE HAEMERS II:DES TEMOINS...

VAN DAMME,GUIDO

(...) On sait que le major Vernaillen, très actif dans la recherche des tueurs du Brabant wallon, avait subi une attaque en son domicile alostois. Me Ann Kriwin fonce dans ce sentier et demande au témoin si Thierry Smars et Philippe Lacroix ne se cachaient pas pour Bastiani.

Ce Bastiani, alias Ciolini, alias le colonel, il en sera encore question dans la déposition du père de Thierry Smars. Je crois que c'est lui qui a manipulé Thierry. Je crois même qu'il lui a réclamé de l'argent. Quatre millions? Et pour financer quoi?

COPIES QUI RAPPORTENT

Notons encore dans cette déposition du père de Thierry Smars la confirmation d'un point chaud du dossier. Guy Smars va confesser les fautes de son fils à la justice. On m'a d'abord conseillé de le faire d'une façon anonyme. Tiens! Pour cacher quoi? Surprise plus tard quand j'ai reçu la visite de Philippe Lacroix qui m'a mis une photocopie de ce procès-verbal sous le nez. Des fuites sur lesquelles on n'a pas fini d'épiloguer.

En vertu de son pouvoir discrétionnaire, le président a aussi convoqué la maman de Thierry Smars. Elle révèle que c'est sur les conseils du commissaire de police de Woluwe qu'elle a demandé à son avocat, Me Michel Vander Elst, de demander restitution du riot gun saisi par la justice au moment d'une perquisition.

(...)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Sam 22 Juin 2013 - 17:39

L'ex-avocat Michel Vander Elst a travaillé avec Me Philippe Lebrun (qui a habité à Hoeilart,
Overijsesteenweg n°70)

_ _ _

In de jaren tachtig werkte hij samen met een collega, zei hij, de zakenadvocaat en specialist in het opzetten van ontduikings- en ontwijkingsconstructies in fiscale paradijzen Michel Vander Elst. Vander Elst, die in de jaren '80 in de Brusselse Franklin Rooseveltlaan de buurman van Paul Vanden Boeynants was, regelde toen de illegale financiële zaakjes van Patrick Haemers, Thierry Smars en Philippe Lacroix, gangsters van wie nu duidelijk is geworden dat ze verwikkeld waren in het financiële geknoei van het Brusselse milieu rond Paul Vanden Boeynants. Vander Elst deed hetzelfde voor een andere kennis van VdB: de politieke lobbyist en de spin in het Brusselse pedofilienet Michel Nihoul.
 
Vander Elst werd op het proces tegen de Bende-Haemers veroordeeld voor zijn betrokkenheid in de ontvoering van Vanden Boeynants door de Bende-Haemers. Die ontvoering is overigens nooit serieus in kaart gebracht door het Brusselse gerecht. Het is nog altijd niet duidelijk waarom en op bevel van wie Haemers en co VdB hebben ontvoerd. De Brusselse financiële advocaat Etienne Delhuvenne suggereerde in 1993 in Humo dat dat misschien wel was gebeurd op verzoek van Vander Elst en diens grote baas, de louche Luikse zakenman Léon-Francois Deferm.
 
De advocaat die vroeger in de Overijsesteenweg nummer 70 had gewoond, was niet alleen dik bevriend met Michel Vander Elst. "Ik was één van de advocaten van Paul Vanden Boeynants", zei hij aan Humo. "Ik was een financieel advocaat en ik regelde de fiscale problemen van Vanden Boeynants."
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Mar 16 Juil 2013 - 11:52

Un article qui vient de sortir :

http://fr.scribd.com/doc/154044733/Alain-Mathot-Leon-Francois-Deferm

... revoilà Michel Vander Elst (Haemers, VDB, Nihoul, etc)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Ven 26 Juil 2013 - 15:16




(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 29 Juil 2013 - 10:38


Je crois savoir ce que Philippe Cravate faisait à Brazzaville ...


CONGO

LA CHUTE DE PIERRE OTTO MBONGO


L'un des hommes d'affaires les plus puissants du Congo, Pierre Otto Mbongo, qui était à la tête d'une holding à son nom, le Groupe Pierre Otto Mbongo (GPOM), est dans une mauvaise passe. A l'heure de l'ouverture des coffres vides des banques congolaises ne surnagent que les créances impayées. Et celles de GPOM sont à deux chiffres, en milliards de F CFA. Sauvé dans un premier temps par des billets à ordre de 6 milliards F CFA - dont 3 milliards sont allés rembourser des créances de l'Union congolaise de banques (UCB) et non celles de la Banque commerciale congolaise (BCC), comme prévu - Pierre Otto Mbongo n'a pu surmonter les 10 milliards F CFA qu'il doit à la Banque internationale du Congo (BIDC). Il a donc laissé seul, en rase campagne, le patron de cette banque, Mathias Dzon, qui a dû céder son fauteuil à François Bita, l'ancien patron de l'ATC (transports), conseiller financier du président Pascal Lissouba (LC N°221). Et François Bita demande aujourd'hui des comptes à celui qui, pendant des années, était l'éminence grise dans les milieux financiers de l'ancien président Denis Sassou Nguesso. L'affaire est d'ailleurs toujours aussi politique que financière: le cabinet d'avocats du GPOM est en effet celui de Martin Mberri, ministre d'Etat, surnommé le "Pasqua congolais", chef du clan Babembé et qui a "fait" Lissouba, président. Martin Mberri a d'ailleurs récemment précisé au chef de l'Etat que s'il ne voulait plus assumer le leadership du Nibolek, il était candidat à la succession (LC N°223). En soutenant Pierre Otto Mbongo, Martin Mberri reste ainsi dans la galaxie du "groupe de Mpila" dont l'influence est déterminante dans la répartition des tâches entre le Pool (dont le leader est Bernard Kolelas), la Bouenza et le Nord. Une porte de sortie était donc trouvée à Pierre Otto: la vente de son groupe avec l'assistance de Martin Mberri.

Une convention a ainsi été signée le 16 octobre 1994 entre Pierre Otto Mbongo et le groupe belge Tradeast Network Limited. Elle a été certifiée le 17 octobre à Bruxelles par le notaire Gilberte Raucq. Selon les termes de cette convention, Tradeast prenait le contrôle de GPOM avec 85% du capital, Pierre Otto conservant le solde de 15%. Le prix de cession devait être fixé d'ici fin 1994 après l'examen de toutes les pièces comptables de la société. Installée à Gibraltar, Tradeast Network, dont le président est Léon-François Deferm et le vice-président Philippe Cravate, avait chargé l'actuel directeur des opérations du groupe, Jean-Pierre Manoukou, de continuer à assurer la gestion du groupe pendant la période de cession. Mais il semble que Pierre Otto Mbongo ait changé d'avis depuis le mois de novembre et que la convention ait été dénoncée...

L.C.- Homme des missions spéciales à l'époque de Sassou Nguesso, Pierre Otto Mbongo défendait par ailleurs les intérêts de grands groupes étrangers, en particulier ceux d'Elf. Selon nos informations, il a ainsi été l'homme clé de l'attribution du bloc 7 à la compagnie pétrolière française. Lors des négociations, il avait demandé à rester en tête à tête avec le président angolais Dos Santos pour négocier. Les deux autres membres de la délégation, Jean-Christophe Mitterrand, alors conseiller à l'Elysée pour les Affaires africaines et André Tarallo, le patron "Afrique" du groupe l'avait laissé "opérer".


Ne vous faites pas trop de soucis pour Pierre Otto Mbongo : il sait rebondir !

La "résidence Marina", c'était là que Philippe Cravate était domicilié ...


N° 360

21/09/2000


CONGO-B

Pierre Otto Mbongo

Surnommé le "Bernard Tapie" du Congo sous Sassou I, l'homme d'affaires Pierre Otto Mbongo est revenu à son zénith dans les allées du pouvoir, sous Sassou II. Très lié à son parent, le ministre de l'Intérieur Pierre Oba ainsi qu'à d'autres "sécurocrates" de la région d'Olombo, au nord du pays (notamment le colonel Dimi, patron de la DST) et au ministre des Finances, Mathias Dzon, Pierre Otto Mbongo est à nouveau au coeur de toutes les affaires de BTP (bien que le siège de l'OMS ne soit toujours pas construit…). Sa "Résidence Marina" - qui annonce dans sa pub 120 chambres, sep suites climatisées et "jardins avec jets d'eau dans une végétation verdoyante" - a désormais supplanté l'Hôtel Olympic de Khalil Hassan. Le groupe GPOM contrôle par ailleurs les industries EGP et FPA (Peintures), SAP (plastiques), SONI (négoce international) et SPIDE (prestations pour l'industrie, le diesel et l'énergie).

_ _ _


La liste des personnes potentiellement impliquées ressemble à un bottin téléphonique ou à un réseau.

Une branche pourrait être NIHOUL, VANDER ELST (voir aussi HAEMERS), SCAILQUIN, CRAVATE, DEFERM, PRZEDBORSKI (Félix et Daniel).

Mais aussi :

FLIER a connu NIHOUL via BOUTY.
FLIER a rencontré LELIEVRE en prison.
NIHOUL a rencontré LELIEVRE via FLIER.
NIHOUL a rencontré DUTROUX via LELIEVRE.
NIHOUL a rencontré VANDER ELST en prison
LELIEVRE a rencontré DUTROUX via DIAKOSTAVRIANOS.

Mais aussi

LELIEVRE a rencontré ALEWAETERS ( voir "Mirano" ) via FLIER.
Le nom de LEROY apparait sur des documents trouvés dans le hangar de DIAKOSTAVRANOS, par exemple dans une lettre de FLIER à LELIEVRE.

Daniel PRZEDBORSKI est sur Facebook... cela donne l'occasion de voir une partie de ses connaissances "officielles" ainsi que les connaissances des connaissances. On y rencontre Luc Hennart ... qui a été chargé des Tueries du Brabant à Nivelles ...

Je constate aussi que, selon des rapports de police, tant BOUHOUCHE qu' HAEMERS affirment qu'il sont membres d'une "organisation" ...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 29 Juil 2013 - 10:44


http://archives.lesoir.be/haemers-ii-l-amie-de-vander-elst-sous-le-feu-de-la-defe_t-19931110-Z07FYV.html

HAEMERS II:L'AMIE DE VANDER ELST SOUS LE FEU DE LA DEFENSE :JE L'AIMAIS.LUI NE M'AIMAIT PAS"

GUILLAUME,ALAIN

Page 21

Mercredi 10 novembre 1993

Journée importante pour Me Michel Vander Elst, hier aux assises du Brabant, où sa principale accusatrice devait témoigner dans le cadre du procès Haemers II. On parlait de Karine Van Geem depuis des semaines. Allait-elle résister aux coups de boutoir des avocats? On allait vite - après le remplacement d'un nouveau juré défaillant - le savoir...

C'est en octobre 1987 que Karine Van Geem rencontre l'avocat Vander Elst et quatre mois plus tard qu'une liaison se noue. En juillet, le couple part en mobilhome dans le sud de la France. Première rencontre du témoin avec Patrick Haemers. Pas agréable selon elle, puisque Michel Vander Elst lui demande d'entretenir, en sa présence, des relations sexuelles avec le grand blond. Ce qu'elle refuse.

De retour en Belgique, l'avocat, poursuit le témoin, demande à Karine Van Geem d'effectuer dans une poste le paiement - à un faux nom - d'un loyer, pour un flat situé drève des Renards, à Uccle (une cache de la bande).

- C'est le moment de dire la vérité, remarque le président. Vous êtes certaine que c'est à la demande de Vander Elst que vous avez fait ce paiement. Pas à la demande de Haemers...

- Oui, j'en suis certaine.

La question est d'à propos puisqu'on sait qu'un peu plus d'un mois plus tard, en septembre 1988, Karine Van Geem entretient des relations sexuelles avec Patrick Haemers. Toujours à la demande et en présence de Michel Vander Elst, précise-t-elle.

On en vient alors aux autres «services» rendus par l'accusée: l'hébergement de Lacroix, Haemers et Bajrami dans son appartement; la location (sous un faux nom et un faux prétexte) d'un garage avenue Mozart. Froidement, calmement, elle confirme tout. Et même le réveillon de nouvel-an 88-89, à Nice, où l'ambiance était mauvaise. Il y a eu - c'est une impression à cause de ce qu'elle a entendu - une «partouze»; à un moment elle a entendu les mots «VDB» et «enlèvement». Mais elle a cru que c'était pour rire...

Pour Michel Vander Elst, Mes De Gavre, Menschaert et Oschinsky lancent un feu roulant de questions au témoin. Ils mettent essentiellement en exergue ses aveux tardifs, ses mensonges rétractés, des invraisemblances. Van Geem répond qu'elle a dû avouer bien des choses embarrassantes: J'avais peur que la Justice me considère plus comme une complice de Haemers que comme le jouet de Vander Elst. Puis enfin, en réponse à Me De Gavre, après un long silence: Oui, j'ai aimé Vander Elst. Il ne m'a jamais aimée.

De l'audience de l'après-midi, on retiendra essentiellement le témoignage difficile du Dr Szombat (inculpé dans le cadre de ce dossier). Il soigna Van Dam (grièvement blessé dans un hold-up) et fournit à Lacroix et Van Dam de puissants calmants qui ont peut-être servi à endormir VDB. Il soutient que les accusés avaient demandé ces dangereux médicaments pour calmer un toxicomane et qu'il s'est exécuté sous une certaine pression psychologique.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 29 Juil 2013 - 10:54



On retrouve Philippe Cravate au barbecue du 9 août 1996 avec Michel Nihoul et Michel Vander Elst ... c'est le soir de l'enlèvement de Laetitia Delhez et cela sert d'alibi à Nihoul ...

La fameuse Audi que Dutroux devait réparer n'appartenait pas à Nihoul. Elle appartenait à la compagnie de leasing Management Car Company, dirigée par l'homme d'affaires liégeois François-Léon Deferm et Philippe Cravate. Le conseiller juridique de l'entreprise est l'ex-avocat Michel Vander Elst, condamné pour complicité dans l'enlèvement de l'ancien premier ministre Paul Vanden Boeynants.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 29 Juil 2013 - 10:55



Une traduction du livre "Les tueurs du Brabant et la CIA" de Guy Bouten, pages 170 et 171 :

"Le baron de Bonvoisin fut introduit à la Compagnie Générale des Eaux (France) par Alain Griotteray, ancien agent de la CIA et rédacteur en chef de la publication d'extrême-droite "Minute".

Grâce à l'appui de la CGE, il put faire passer de l'argent au PS liégeois, surtout au réseau autour de Guy Mathot et son copain Léon Deferm."

Il est aussi intéressant de relire

http://archives.lesoir.be/betty-van-der-biest-temoigne-alain-cherchait-un-pere-an_t-20031115-Z0NR86.html

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 29 Juil 2013 - 11:11



Sur le séjour de Michel Vander Elst en Gambie, voir notamment :

http://www.asylumlaw.org/docs/sexualminorities/Gambia%201%20SO%20%5b93-99%5d.pdf

(partenariat avec un certain Jean Guery)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 29 Juil 2013 - 11:15



VANDER ELST a effectué des prestations pour SPRL AUDIO CORPORATION en 1992-93-95

Gestionnaires et actionnaires = CORNET Patrick (09/09/54) et SCHULMAN Joseph (29/07/46)

SCHULMAN Joseph = frère de SCHULMAN Charles qui est le beau-frère de WEINSTEIN Bernard et qui a employé WEINSTEIN a sa sortie de prison en FRANCE

Voir Ops TARTUFFE dans le dossier 86/96 JI LANGLOIS


http://www.stelling.nl/kleintje/actueel/MMVZ1109340612.html


( ... ) Diens onderneming BVBA Audio Corporation was niet alleen via Weinstein verbonden met het Dutroux-complex, maar ook via de voormalige Brusselse advocaat Michel Vander Elst. Ooit wegens zijn aandeel in de ontvoering van ex-premier Paul vanden Boeynants in de jaren tachtig achter het gaas gegaan en in de jaren negentig bekend geraakt als de uitvinder van een vals alibi voor Michel Nihoul bij het onderzoek naar de ontvoering van Laetitia Delhez. Juist deze meester inde onrechten was daarnaast een tijdlang adviseur van Joseph’s filmfabriek. (...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 24 Mar 2014 - 10:49



Kissinger - Simonet - Cahen (Bouty) - Przedborski - Deferm - Vander Elst (Nihoul) - de Barsy ... ARI, Logitel (Haemers...), Erik Lammers, etc



Le dossier Nihoul: les enjeux du procès Dutroux
Par Herwig Lerouge





Note : je ne sais pas du tout ce que serait du "mercure rouge" dans le domaine nucléaire... Si j'en crois l'article suivant, il s'agit d'une belle arnaque :

http://www.swissinfo.ch/fre/L&%238217%20arnaque_du_mercure_rouge_passait_par_la_Suisse.html?cid=2617402


_ _ _


http://fr.scribd.com/doc/151871354/ARI-EIM-de-Morgen-07-01-2006

Extrait :

Hoe louche was het speurwerk van Bouhouche? Zijn dossiers gekraakt
door Stef Janssens

(...)

Een oude bekende op de klantenlijst van ARI is de Saoedische geheimagent Faez El Ajjaz, die
zich voor journalist uitgaf. In hun databank brengen Bouhouche en Beijer hem in verband met
de affaire-Vernaillen (de moordaanslag op rijkswachtmajoor Herman Vernaillen), WNP en
European Institute of Management. Minder voor de hand liggend was dat het detectivebureau
regelmatig informatie inwon op vraag van het weekblad Pourquoi Pas? Intensieve relaties
bestonden er ook tussen ARI en baron Jean de Barsy, een berucht financier die later in de
criminaliteit verzeilde. Als oplichter en witwasser bleek de Barsy samen te werken met figuren
die gelieerd zijn met de bende-Haemers (de ontvoerders van VdB) zoals Maurice Lammers,
vader van WNP'er Erik Lammers.

(...)

_ _ _


On peut aller plus rapidement avec les liens suivants :

Kissinger - Davignon - ARI

mais je me demande encore comment Etienne Davignon a pu connaître ARI et le recommander à la famille de Robert Strauss (CSIS). Il connaissait Alfred Cahen ... connaissait-il aussi Félix Przedborski ?

Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 24 Mar 2014 - 22:10

lien de herve

http://www.stelling.nl/kleintje/actueel/MMVZ1109340612.html

127 rue marconi
tous ce qui a rouler a bxl avant (70?)avait des pieces de la SA magneto..

Une première asbl, VIDEO J, à été mise en route sous la direction de Marc BISSOT. Une maison est mise à disposition par la commune de Woluwe St Lambert, et très vite une deuxième asbl, le studio PENGUIN , démarre. Des stages d'information sont réalisés dans des écoles , afin de donner une idée de ce qu'est la vidéo et le son...

dans la maison des jeunes, au 140 av. de la Station 1200 Woluwe, le rez-de -chaussée était occupé par VIDEO J. Au premier étage se trouvaient le STUDIO PENGUIN et les locaux de l'activité photographique.

Jean-Jacques PREVOT, sonorisateur à l'époque, demanda à Pic de travailler ...

L'activité commence en s'installant dans les locaux de l'ancienne magnéto Belge, une usine qui fabriquait des moteurs au début du siècle, au 127 rue Marconi à Forest.

Notre studio mobile fut opérationnel depuis février 1981 ,avec un équipement complet comprenant notamment une console Harrison MR3 , un 24...

(81radio libre a peine tolerer)
http://www.belgi.net/audiocorp/histol.htm

... la régie centrale de sonorisation et de dispatching pour la fameuse assemblée générale de la SOCIETE GENERALE DE BELGIQUE, quand l'homme d'affaires Italien DE BENEDETI a failli prendre le contrôle de la générale de Belgique: Plus de 40 micros pouvant être distribués chacun vers une ou plusieurs des sorties audio dans la salle de l'assemblée, les ret...
une filiale de VIDEO PROMOTION .
En 1987, de plus en plus d'opérations s'effectuent pour des sociétés audiovisuelles Belges et étrangères,


En 1991, le groupe des sociétés IIC tombe en faillite et AUDIO CORP rachète le fonds de commerce des STUDIOS MOLIERE.

Les studios tournent avec des techniciens extérieurs, comme Jean-Claude MAURY, Denis HEREMAN, Stephane DEWEVRE, Jean Marc GEUENS, Thomas RESIMONT etc...

http://www.belgi.net/audiocorp/historiac.htm

http://www.discogs.com/artist/625330-Jean-Claude-Maury

Apprenez l'anglais au cours d'un voyage linguistique avec Kaplan.
Jean-Claude Maury
Profil:
Jean-Claude Maury était le plus célèbre pour ses contributions au cours de la nouvelle ère Beat en Belgique à la fin des années 80. Il est né à Marseille, en France mais a vécu à Bruxelles, en Belgique. Il était un DJ dans un club belge appelé Mirano. Il est également répandu pour être l'un des premiers DJ d'origine au Pacha, Ibiza dans les années 60, La gloire, et plus tard sur Amnesia.

http://www.belgi.net/audiocorp/historiac.htm
=============

======================
un autre maury!
8 déc. 2008 - En 1980, l'enlèvement de Michel Maury-Laribière est le dixième d'une longue liste: Louis Hazan, PDG de Phonogram; le baron Empain, ..
http://www.lexpress.fr/region/l-enlevement-de-michel-maury-laribiere_720137.html
maury qui cache maury!

Vexé et furieux d'avoir été battu à son propre jeu, il poursuivra par la suite ses menaces et ses demandes de rançon à l'encontre de Jean-Luc Maury-Laribière. Le 28 juillet 1980, dans sa course folle, il tue un tenancier de boîte de nuit qui refuse sa demande de rançon... Ironie du sort, le malheureux se nomme également Maury!

Sale temps pour les patrons
En 1980, l'enlèvement de Michel Maury-Laribière est le dixième d'une longue liste: Louis Hazan, PDG de Phonogram; le baron Empain, homme d'affaires belge; Luchino Revelli-Beaumont, directeur de Fiat France...

Luchino Revelli-Beaumont, avocat de formation était, au début des années 1970, « l'un des hommes les plus influents de Fiat »1, en contact avec Juan Perón, Salvador Allende, Nasser ou Omar Torrijos2. En particulier, il assistait Giovanni Agnelli pour les « missions délicates » 1 à l'étranger: URSS, Brésil, Chine, Roumanie, Chili

luchino Revelli-Beaumont (58 ans à l'époque) a été enlevé le 14 avril 1977 dans le 16e arrondissement de Paris par trois hommes

... Luchino aurait identifié le lieu de sa captivité...

la propriété du collectionneur d'art Daniel Wildenstein, qui l'eût alors prêté à Héctor Villalón, conseiller de Perón au début des années 1960

Parmi les membres de ce groupe, on compterait Carlos Arbelos et Alfredo Roca, qui vivent aujourd'hui en Espagne, et Horacio Rossi, un ex-membre de l'escadron de la mort de la Triple A, qui était chargé de l'opération et vit aujourd'hui à Buenos A..

...Enfin, Luchino raconte que le président Valéry Giscard d'Estaing aurait dit à son frère, Olivier, où il était détenu en captivité, mais lui aurait dit de ne pas s'impliquer dans l'affaire,

http://fr.wikipedia.org/wiki/Luchino_Revelli-Beaumont

louis hazan
Un rébus à tiroirs où interviennent pêle-mêle le show-business, les racketteurs, les milieux d'extrême droite et la mafia italienne,(76)
http://www.larousse.fr/archives/journaux_annee/1976/347/faits_divers
http://www.lexpress.fr/informations/barril-le-retour_640397.html

L'affaire n'en est pas éclaircie pour autant. Les inculpés disent appartenir à un mouvement d'extrême droite ou travailler pour la mafia italienne. L'un des ravisseurs en fuite, Jacques Prévost, est un ancien militant de l'OAS et l'un des conjurés de l'attentat du Petit-Clamart (contre de Gaulle, en 1962). Au cours de l'enquête, la police découvre, dans le Cantal, un ancien centre d'entraînement pour commandos.
Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Lun 24 Mar 2014 - 22:34

j ai oublier une des source
http://focus.levif.be/culture/musique/clubbing/bx-hell-underground-3-1984-1996-le-mirano-des-annees-jean-pierre-mels/article-blog-9407.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vanderelst, Michel   Aujourd'hui à 0:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Vanderelst, Michel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !
» Anniversaire Jean Michel
» Archange Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: