les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Au sujet du détecteur de mensonge

Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin
avatar

Nombre de messages : 7887
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Au sujet du détecteur de mensonge   Mer 22 Déc 2010 - 19:43

Tiré d'un article récent du "Knack" (15.12.2010) consacré à la psychiatrie judiciaire, et tiré de l'interview de Johan Baeke, un des psychiatres les plus connus au nord du pays :"(...) Un psychopathe est quelqu'un qui ment pathologiquement. Tout le monde ment à l'occasion. Mais si je suis pris à mentir, je me mets à rougir et à me sentir mal à l'aise. Un(e) psychopathe pas, il/elle n'est jamais pris en défaut.

Le détecteur de mensonges n'est pas la panacée donc.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
lagloupette02

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Mer 22 Déc 2010 - 20:44

Sans doute que non. Tu rejoins la thèse de Magnée ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin
avatar

Nombre de messages : 7887
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Mer 22 Déc 2010 - 20:48

En gros oui.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 248
Age : 62
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Mer 22 Déc 2010 - 23:11

J'aurais du mal à rivaliser avec un éminent psychiatre, mais il me semble qu'il faut établir une précision (je peux me tromper).

Un psychopathe ment pathologiquement, c'est vrai. Et il ment avec une facilité déconcertante de manière à ce que cela ne se voit pas sur un détecteur par exemple (par contre comme il sait qu'il ment, je suis persuadé qu'il effectue des micro-expressions).
Mais cela ne veut pas dire qu'un psychopathe ne peut pas ressentir la peur ou le malaise, etc. (ce ne sont pas des sentiments mais des émotions), donc je crois qu'il faut voir sur quel sujet le mensonge se porte.
Un tueur en série craindra tout de même de se faire prendre. Donc si on lui demande "Avez-vous tuée madame X ?" et qu'il l'a effectivement tuée, je ne suis pas sûr qu'on ne verra rien sur le détecteur de mensonge.

Mais évidemment une personne normale montrera vite des signes de nervosité et de malaise quand on leur pose des questions du genre "Avez-vous tué votre enfant ?", pour reprendre la déclaration de Me. Magnée justement.

Par contre il y a un autre test du même genre, on dit des mots du genre "Viol" "Brûlé vif" ou des joyeuseté dans le genre à une personne et on observe sa réaction (neurologique quand on met les moyens). Une personne normale aura des réactions négatives mais un psychopathe n'aura pas plus de réaction qu'avec des mots comme "Café" "Maison", etc.

Ceci dit il ne faut pas forcément être psychopathe pour être un tueur ... (Et un psychopathe n'est pas forcément un tueur)
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 1032
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Jeu 23 Déc 2010 - 11:40

Pour plus d'infos, se renseigner chez Robert, alias BOB, minus, sansavis...
Revenir en haut Aller en bas
lagloupette02

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 08/10/2007

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Jeu 23 Déc 2010 - 15:59

Mais finalement, a-t-on vraiment besoin d'un détecteur de mensonges ? Il peut servir d'indice parmi beaucoup d'autres. Quand finalement tous les indices conduisent à une même conclusion... Mais un psy ne débusque-t-il pas assez facilement le mensonge, les incohérences etc. Ca tient à la manière dont il écoute le "sujet", ça tient à ce qu'il en voit etc etc. Y a pas un psy à bord ici ? Il pourrait peut-être nous en dire plus.
Revenir en haut Aller en bas
romain gary



Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Jeu 23 Déc 2010 - 17:16

Il faut savoir que la personne qui passe le test, reçoit la liste des questions à l'avance. Ce sont des questions fermées. Et elle passe le test à plusieurs reprises, d'affilée.

En ce qui concerne la littérature scientifique, il n'y a à ma connaissance aucune étude validée qui reconnaît la pertinence du test.

Le test n'a d'ailleurs pas valeur de preuve ou d'indice de culpabilité au cours d'un procès.

Scientifiquement parlant, çà ne repose sur rien de bien sérieux. C'est une technique développée aux Etats-Unis, qui connaîtra un succès grandissant auprès des tribunaux. Et le recours à cette "technologie" repose sur les paradigmes fondamentaux des sociétés occidentales.

Ceci pour dire qu'une personne qui maîtrise par son self control les paramètres enregistrés au cours du test, peut facilement gruger son monde...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 14051
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Ven 11 Mar 2011 - 11:21


Lie To Me et la détection du mensonge

http://www.universcience.tv/media/2818/lie-to-me-et-la-detection-du-mensonge.html

durée : 6 min

Dans cette série télé, le personnage principal est un scientifique qui résout des enquêtes policières en analysant le langage corporel des suspects pour savoir s'ils mentent ou non.

Hervé Chneiweiss, chercheur en neurosciences au CNRS, répond à la question "Peut-on détecter le mensonge ?".

Réalisation : Romain Nigita

Coproduction : Universcience, 8 Art Media 2011
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Dim 13 Mar 2011 - 1:57

Puisqu'on parle d'emissions de télé, TF1 a acheté une machine soit disant utilisée comme détecteur de mensonge dans certains pays (au Canada je crois) pour animer certaines emissions. Il s'en sont servi dans secret story (une emission de real tv) et je pense que c'est çà aussi qui servait dans la methode cauet.
Dans secret story ils posaient des question du type 'que penses tu de cette personne?' 'As-tu déjà dit que...' et donc dans certains cas il nous montraient ensuite des sequences video qui prouvaient que la personne avait bien tenu certains propos.
Et donc le detecteur de mensonge indiquait si la personne mentait ou disait la verité, ou si c'était incertain.

Tout çà pour dire que si globalement çà fonctionne bien, parfois le detecteur se trompe ou indique 'reponse incertaine'. Alors bref pour une emission à la c.. comme çà on s'en fou, mais si les detecteurs utilisés par la justice sont les même, le fait est que c'est pas fiable à 100%, et quand on voit les enjeux derrière je ne comprend pas qu'on puisse utiliser çà, on ne peux rien en déduire.

On ne peut pas laisser quelqu'un en liberté sous pretexte qu'il reussit le test...et encore moins mettre en prison quelqu'un en se basant la dessus...quand on pense quaux USA ils le font, sont fous ces riquains!
Revenir en haut Aller en bas
Roulio

avatar

Nombre de messages : 438
Localisation : Ixelles
Date d'inscription : 03/10/2017

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Sam 4 Aoû 2018 - 11:14

Selon moi, la technique du polygraphe, de par le fait qu'elle ne débouche que sur un AVIS, était la dernière des "solutions" à tenter. Cela revenait, de la part des enquêteurs, à continuer de nier qu'il étaient définitivement tombés sur plus forts qu'eux.

Donc, en conséquence, soumettre les "plus forts qu'eux" au polygraphe, c'était fournir à ceux-ci un moyen supplémentaire de se couvrir, à condition qu'ils aient été, comme on peut s'y attendre, bien au courant des manières d'embrouiller le "détecteur de mensonge" en question. Bref, au bout du compte, c'était un moyen supplémentaire de manipuler, servi sur un plateau d'argent.

Déjà, je me pose une question toute simple (jespère ! Smile  ) :
Considérons que l'on ait posé à une personne soumise au test une question du genre "êtes-vous impliqué dans les tueries du Brabant ?".
En admettant que la personne interrogée sous polygraphe ait en fait connu toute l'histoire, et ait été au courant de tout ce qui s'est passé, mais de LA VRAIE histoire , Cette personne ne pouvait-elle pas échapper au mensonge grâce au simple fait que les enquêteurs qui la questionnaient formulaient, bien naturellement, leurs questions selon ce qu'ils avaient établi ou pensaient avoir établi ?

Je précise avec un exemple imaginaire :
Je suis soumis (car suspect) au polygraphe à propos de ce que les enquêteurs ont désormais coutume d'appeler le "Grand vol de Potirons". Et la question m'est posée, pendant l'examen : "êtes-vous impliqué dans le "Grand vol de Potirons ?"
Si personnellement j'en suis le coupable principal mais que, de par là, je sais pertinemment qu'il n'a jamais été question de vols de Potirons mais bien de carottes...

(les enquêteurs ayant, à l'évidence, été trompés par la couleur orange qui avait été aperçue et rapportée par des témoins. Or, carottes et potirons ont cette couleur en commun tandis que depuis toujours les limiers planchent sur un scenario faux à la base)

... n'aurai-je pas une facilité déconcertante à mentir sans le faire vraiment (donc sans que cela soit "détecté") en répondant "NON, je n'ai rien à voir avec le Grand Vol De Potirons", puisque je sais, moi, qu'il n'y a jamais eu de Grand Vol de Potirons.

Donc en résumé, au risque de me répéter, les enquêteurs avaient-ils compris suffisamment comment les choses s'étaient RÉELLEMENT passées, pour poser à des suspects, sous polygraphe ou non, des questions basées sur une VRAIE réalité, donc ne permettant pas aux gens interrogés de se "réfugier" psychologiquement derrière le fait qu'eux (seuls) savaient ce qui s'était passé et que les questions qui leur étaient posées  n'avaient AUCUN OU TRÈS PEU de sens, donc ne les EXPOSAIENT PAS au mensonge ?????

Enfin, j'ai volontairement pris ici un exemple simplifié, presque caricatural par rapport aux conditions réelles dans lesquelles un passage au détecteur de mensonges doit se dérouler.

Cependant, à entendre la façon très "simple" qu'a le commissaire Smets, notamment,  de parler de ce test, dans l' Emission "Devoir d'Enquête" spéciale "tueurs du Brabant", j'ai quand même des doutes...
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 1237
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Sam 4 Aoû 2018 - 13:43

Bonjour,
Le détecteur de mensonge ne peut servir qu'à conforter, parfois à tort, les enquêteurs dans leur conviction.
Les resultats de la technique du polygraphe étant irrecevables devant une cour, elle n' a pas sa place dans un dossier judiciaire.
Le recours à une telle pratique dans le chef de la police montre qu'elle est dans une impasse et que les policiers cessent d'agir en professionnels.
Après le détecteur d'émotions, la voyance...
Christian Smets est controversé.
Dommage il n'y a pas de PR à son image.
Qui sait si on n' en retrouvera pas un derrière une armoire ou plus sérieusement n' en produira-t-on pas un tout neuf des années plus tard grâce à l'hypnose ou une toute nouvelle technique issue de l'IRM. Les souvenirs conscients ou non (les souvenirs primaires sont fiables car non réécrits) sont stockés en nous. Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.
En physique nucléaire on détermine l'existence de particules de l' analyse des produits de leur désintégration. Avec les algorithmes idoines, les détecteurs et la puissance de calculs adéquats, l'analyse des souvenirs secondaires permettra peut-être un jour d' obtenir de "belles" images des tueurs réputés fous du BW.
Revenir en haut Aller en bas
Clint Eastwood

avatar

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   Dim 21 Oct 2018 - 21:00

A-t-on une idée des questions qui ont été posées à BOUHOUCHE & BEIJER ?




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au sujet du détecteur de mensonge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au sujet du détecteur de mensonge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour un sujet de rédaction
» Un détecteur de mensonge pour skype .
» Quelle punition pour ses élèves menteurs ?
» Travail pour retenues
» Le détecteur de mensonges - 1er cours de l'année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DIVERS :: Les inclassables-
Sauter vers: