les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
james007



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 4:02

Article paru dans UBU jeudi 10 février 2011 :


OSS Sarfati démasqué au Caire !
Mercredi 2 février : Le Soir a son martyr ! Maurice Sarfati (alias Serge Dumont) est arrêté au Caire.
Depuis 1996 il est le correspondant permanent du Soir en Israël.
Bien que Juif et ayant obtenu la double nationalité (belge et israélienne) il adopte clairement une position antisioniste.
Il est même considéré comme un « allié » par des organisations pro-palestiniennes.
L’Egypte fait face à un soulèvement populaire sans précédent qui, bien que légitime et
spontané au départ est vite récupéré par les Frères Musulmans.
Mardi 1 février, ils prennent le contrôle de la révolution et annoncent leur intention :
« Détruire l’Etat d’Israël » ! Le même jour, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou
déclare prudemment qu’il redoute l’essor des Frères Musulmans et demande le soutien de la communauté internationale à Moubarak.
Le lendemain, Steven Vanackere prend une position étonnante et prématurée au nom de la Belgique.
Il annonce la fin du régime Moubarak et soutient officiellement les Frères Musulmans.
La réponse du berger à la bergère ne s’est donc pas fait attendre et quelques heures plus tard
Dumont est arrêté pour espionnage !
Nous avons cherché à comprendre et nous sommes procurés plusieurs PV de la Sûreté de l’Etat rédigés peu avant la fuite de Dumont en Israël…
En voici quelques extraits :

"Certains journalistes sont payés en qualité d'agent d'influence.
Cette relation avec des journalistes permet donc à la Sûreté de diffuser dans le public des informations allant dans le sens de sa politique...
Dans ce contexte, j’ai appris, il y a peu de temps, que le commissaire « X » avait des contacts quasi hebdomadaires avec plusieurs journalistes
dont Serge Dumont, Philippe B. et Walter De Bock (De Morgen)… »

« Dumont recevait une somme de 23.000FB comme traitement régulier… »

« … A l’époque, La Sûreté a organisé des réunions secrètes en vue d’influencer les journalistes et défendre les thèses officielles de la Sûreté…
Participaient à ces réunions, pour la Sûreté les commissaires « X » et « y », assistés de leur Ministre (ndlr : de la Justice) et pour la presse :
René Haquin (Le Soir), Walter De Bock,… »

« …En ce qui concerne la fuite de cette note, cela venait du cabinet du Ministre de la Justice, Monsieur Moureaux.
A cette époque travaillait dans ce cabinet le nommé Serge Sarfati alias Serge Dumont..."

Dumont a donc bien commencé sa carrière d’espion et d’agent d’influence à l’époque
où il travaillait au cabinet de Philippe Moureaux ministre socialiste de la justice !

Nous découvrons avec stupéfaction que des journaux « de référence » sont torpillés par des agents infiltrés
qui ont pour mission d’influencer l’opinion publique en défendant les thèses officielles de la Sûreté…
Il n’y a pas de raison que les choses aient changé.
Alors aujourd’hui, qui sont les journalistes du Soir et du Morgen qui ont « repris le flambeau » ?

Nous avons bien notre petite idée chez UBU-PAN…

UBU 007


Revenir en haut Aller en bas
dentifrix



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 11:05

Attention! Hold your horses.
Il y a au moins deux Maurice Sarfati (Serfati, Sarfatti). Le nom est cité dans pas mal de publications au sujet des ops clandestines CIA-Mossad!

http://www.namebase.org/cgi-bin/nb01?_SARFATI_MAURICE_
Revenir en haut Aller en bas
james007



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 12:24

Pas de doutes possible... Les deux membres de la Sûreté (Kausse et Dufrane) précisent donnent le nom, Maurice Sarfati et précisent l'alias (Serge Dumont)...
Revenir en haut Aller en bas
dentifrix



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 12:42

D'accord que S.D.= Maurice Sarfati.

Ce qui fait qu'il en existe DEUX!
Revenir en haut Aller en bas
james007



Nombre de messages : 375
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 14:34

dentifrix a écrit:
D'accord que S.D.= Maurice Sarfati.
Ce qui fait qu'il en existe DEUX!

Non. TROIS au moins !

Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 979
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 14:59

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
dentifrix



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 15:06

Wrong Maurice Sarfati? Search for others:
Revenir en haut Aller en bas
dentifrix



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 11/01/2011

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 15:11

james007 a écrit:
dentifrix a écrit:
D'accord que S.D.= Maurice Sarfati.
Ce qui fait qu'il en existe DEUX!

Non. TROIS au moins !


En voilà un sheikh sans provision?
Revenir en haut Aller en bas
Saint Val



Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 01/12/2010

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 17:39

Bonjour à tous,

C'est un secret de Polichinelle, les services de renseignement utilisent depuis toujours les journalistes comme source ou comme correspondant... parfois les journalistes le font en connaissance de cause, parfois ils sont manipulés et n'ont aucune idée pour qui ils travaillent vraiment.

Il faut dire que depuis l'avènement de l'espionnage "privé" (mais quand même mandaté par les états... bin oui... faut bien s'adapter) les journalistes jouent un rôle déterminant dans la captation d'informations. Les échanges de bon procédés (une information off contre une information officielle non encore parue) ne sont plus suffisants. Pour votre information, quelques centaines d'euros en liquide suffisent à faire d'un journaliste un véritable petit rapporteur d'informations. Il faut dire que les pauvres ne gagnent pas trop bien leur vie... enfin c'est ce qu'ils disent.

Si c'est un état de fait, il reste encore des journalistes intègres ne craquant pas à l'argent facile et à la pression des services de renseignement. D'autres profitent de leurs élans médiatiques pour créer des structures de renseignement privé (j'ai quelques exemples à disposition en MP).

Savez-vous par exemple qu'en France, lorsque un journaliste rentre d'un pays "intéressant" il est systématiquement débriefé par la DGSE ou la DCRI (selon la nature des informations) ? Ne soyez pas naïf... en Belgique c'est le cas aussi. Et c'est même pire parfois... un loi permettant à la SE de faire appel à des pirates informatiques a été votée cet été ! La SE fait aussi régulièrement appel à des sociétés de renseignement privé !

Seriez-vous révoltés d'apprendre que ces services de renseignement privé jouent parfois les "go between" entre les services de renseignement étrangers et la SE ou encore que lors de fusions stratégiques il y a des ententes cordiales (MP pour plus d'infos aussi à ce sujet là).

Enfin, que diriez-vous si vous appreniez que certains anciens membres de SBH s'étaient recyclés dans le "privé"".

Bien à vous tous,
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 22:43

Je rejoins tout à fait Saint Val, il n'y a rien de surprenant dans cet article. C'est un lieu commun que les journalistes sont régulièrement utilisés comme source ou agent - d'influence en particulier étant donné leur position médiatique.
D'ailleurs ce n'est pas forcément condamnable, ils ont une grande utilité. Petite remarque on parle de "sa" politique (à la Sûreté), c'est la politique du gouvernement ( Very Happy ) belge.

J'ajouterai que les méthodes utilisées par la Sûreté par "intermédiaire" privé pour l'étranger pourraient être évitées si la Belgique était dotée d'un service de renseignement extérieur. Je parle d'un vrai S.R. gouvernemental (normalement distinct de la S.E.) et pas de ces lois ambigües qui forcent le service a utiliser des méthodes douteuses sur le plan déontologique.

La Sûreté est le seul S.R. civil mais il est uniquement intérieur, c-à-d qu'il ne peut agir qu'en Belgique. Or on voit qu'elle est de plus en plus obligée d'axer son travail vers l'étranger, c'est pas facile quand on ne peut pas le faire ! Pas pratique d'entretenir des contacts avec une source ou un agent à l'étranger depuis Bruxelles ... Bon dans le cas d'un reporter c'est pas trop grave mais il y a d'autres cas plus importants.
Et on est en quelque sorte responsable de cette situation puisque on ne lui permet pas de le faire et pourtant c'est nécessaire, c'est comme ça qu'on en vient à des combines extra-légales et des recours à des méthodes pareilles.
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 547
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 22:56

pourquoi n'avons nous pas de service de renseignement extérieur,
quel intérêt ?
Ah oui le coût.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
Saint Val



Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 01/12/2010

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Jeu 10 Fév 2011 - 23:50

Le service extérieur belge existe bel et bien dans les faits... ce sont d'autres agences étrangères qui fournissent le renseignement (notamment au SGR) ! N'oublions pas non plus que la SE peut se permettre de "travailler" du personnel de l'OTAN (c'est du connu).

Et puis dire que la SE ne fait que de l'intérieur, ce n'est pas tout à fait vrai ! Cela n'apparaît pas dans ses statuts, c'est tout !
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Ven 11 Fév 2011 - 0:41

pierre a écrit:
pourquoi n'avons nous pas de service de renseignement extérieur,
quel intérêt ?
Ah oui le coût.

Pour être honnête, je dirais que le coût dépasse l'intérêt, mais c'est certain qu'il y a un intérêt suffisant pour en avoir un et il est croissant.

Saint Val a écrit:
Le service extérieur belge existe bel et bien dans les faits... ce sont d'autres agences étrangères qui fournissent le renseignement (notamment au SGR) ! N'oublions pas non plus que la SE peut se permettre de "travailler" du personnel de l'OTAN (c'est du connu).

Et puis dire que la SE ne fait que de l'intérieur, ce n'est pas tout à fait vrai ! Cela n'apparaît pas dans ses statuts, c'est tout !

Oui évidemment d'autres services de "pays ami" collaborent en communiquant du renseignement susceptibles d'intéresser la Belgique lorsqu'ils tombent dessus mais ils ne travaillent pas dans ce sens, uniquement dans le leur (et c'est légitime). C'est pareil dans l'autre sens et de manière générale les services occidentaux s'entraident, enfin surtout qu'ils y trouvent un intérêt mais tout de même.

La SE travaille du personnel de l'OTAN aussi, comme des diplomates, des officiers de services étrangers, etc. d'ailleurs. D'accord mais bien qu'étrangères, ce sont des sources présentes sur le territoire belge.
C'est peut-être aussi parce que la Belgique bénéficie d'une telle présence de personnel étranger (OTAN, Union Européenne, Services de Renseignement extérieurs étrangers, ...) qu'elle se permet de se contenter d'un service intérieur. Mais cela reste un tort.

Le SGRS travaille à l'étranger mais il reste vraiment très majoritairement dans l'optique militaire et il y a très peu de ROHUM, en tout cas pas clandestin (donc le + important).
Il faudrait élargir ses fonctions et ses compétences, ça suffirait au lieu de créer un tout nouveau S.R. extérieur.

Saint Val, pouvez-vous développer votre dernière phrase SVP ? MP si nécessaire. Merci
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Ven 11 Fév 2011 - 18:38

Des journalistes qui travaillent pour l'etat. En voila un scoop.
Meme en belgique, dingue.
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Dim 20 Nov 2011 - 13:08

ily a aussi un Serge DUMON sans T alias SARFATTI journalist le VIF Express -
entendu le 15 juin 1988 par la commission banditisme


pag dix en parle quand même de SERGE DUMONT avec T

notules officieles (?) entendu longtemps sur la sureté&C°

il est quand même tres interessé pour un journaliste >>est il agent 007 lui -même? pour qui ?

interrogé par Bourgeois , Coveliers, de Dedecker etc


et

Citation :
Aginter-Presseet a1 Belgique, annex in Les mercenaires, Serge Dumont, EPO,
ANtwerp, 1983,pp 174-9. Dumont obtaincd his information by infiltrating AESP circles
under the pseudonym of Maurice Sartan.




donc aux grands fouinneurs éclarez vos sources en s'informant auprès des éditeurs avant de
mettre des kilos d'info"s flouées sur site

combien de journalistes sont décédes et combien son parti en israel ou ailleurs

qq'un a dit mentez , mentez ..il y a toujours des choses qui restent .


si on cherche le net on trouve des autres Serf(f(at(t)i ou Sar(f)fat(t)i

pas net non plus ....

ces noms me sonnent comme des Jans(s)en(s) ou Dupon(t)(s)

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Dim 20 Nov 2011 - 14:33

Citation :
Aginter-Presseet a1 Belgique, annex in Les mercenaires, Serge Dumont, EPO,
ANtwerp, 1983,pp 174-9. Dumont obtaincd his information by infiltrating AESP circles
under the pseudonym of Maurice Sartan.

et devant le Comm 1
Citation :
De heer Voorzitter. - Vandaag moeten wij twee getuigen horen, eerst
de heer Sarfatti, die echter schrijft onder de naam Serge Dumont, en
deze namiddag om 16 uur - na de stemmingen - professor Fijnaut van
de universiteit van Rotterdam, buitengewoon docent Leuven .
(De eerste getuige, de heer Sarfatti, wordt binnengeleid.)

M le president : Je vous rappelle que la Commission d'enquête a les pouvoirs attribués au juge d'instruction (suivant l'article 4 de la loi du 3 mai 1880).
Je vous demande de prêter le serment en levant la main droite et en vous rappelant que tout coupable de
faux témoignage sera puni d'un emprisonnement de deux mois à trois ans et privé de l'exercice du droit de vote et d'éligibilité pendant
cinq ans au moins et dix ans au plus (suivant l'article 9).
J-, Monsieur Sarfntti,çI& pprêtei serment O s . : "Je jure de
parler sans haine et sans crainte, de dire toute la vérité et rien que la vérité".


S prete serment
De HeerVoorzitter. - U bent dus de heer Sarfatti, u schrijft vooral in ''Le Vif / L'Express" onder het pseudoniem Serge Dumont.

Tout d'abord, comme vous êtes le premier journaliste
les matières concernant la criminalité.
Je vous rappelle que notre mission est d'examiner la maniere comme la lutte contre le banditisme et le terrorisme est organisée

De heer voorzitter . - U bent dus de heer Sarfatti, u schrijft vooral in ''Le Vif / L'Express" onder het pseudoniem Serge Dumont.
Tout d'abord, comme vous êtes le premier journaliste que nous recevons, je voudrais dire que nous avons l'intention d'entendre des journalistes ayant écrit ou très versés dans C'est pourquoi nous aimerions savoir dans quelle matière vous vous êtes spécialisé, pour quels journaux et quels magazines vous travaillez en tant que journaliste .

Je vous rappelle que notre mission est d'examiner la manière dont la lutte contre le banditisme et le terrorisme est organisée
en Belgique. Vous connaissez les procédures, les techniques, etc. Cela nous intéresse.
D'abord, voudriez-vous vous situer et, ensuite, nous dire sur quel point, quel chapitre, vous ferez votre déposition.

M. Sarfatti.- J'ai 33 ans. J'écris dans "Le Vif-L'Express" depuis sa naissance, en 1983. J'étais d'abord comme indépendant. Maintenant je suis plein temps depuis trois ans. J'ai commencé par écrire sur toutes les histoires toucha la Loge P2. Ensuite, les tueries du Brabant. Parler des tueries du Brabant c'est aussi parler du WNP, de la Sûreté de l'Etat, des problèmes de la BSR, d’espionnage, etc. Je passe mon temps à enquêter sur toutes ces Jhistoires et depuis 7 ou 8 mois,principalement sur la Sûreté de l'Etat, mais aussi sur les autres services comme le renseignement militaire.

M. le Président.- Les informations que vous pourriez éventuellement nous donner seront certainement intéressantes puisque vous n'êtes pas une autorité officielle. Vous n'êtes pas détective privé non plus ?

M. Sarfatti.- Non.

M. le Président.- Vous n'êtes pas en service ?

M. Sarfatti.- Non.

M. le Président.- Au sujet de nos travaux, par quel point allez-vous commencer ?
M. Sarfatti.- Quand on parle de lutte contre le terrorisme, un organisme très important s'en charge, la Sûreté.
M. le Président.- Mais par exemple sur les enquêtes qui ont été faites sur les bandes. Avez-vous des informations les concernant ?
M. Sarfatti.- oui, mais alors il faudra entrer dans des cas tout à fait précis. Je ne sais pas si je peux parler de cas spécifiques.
M. le Président.- Vous pouvez peut-être le faire d'une manière plutôt générale, nous parler de vos expériences. Ce serait très intéressant que vous nous les communiquiez.
Comme je l'ai déjà dit, nous ne faisons pas une enquête
sur un dossier mais une enquête sur les enquêtes.
M. Sarfatti.- Je commencerai par la Sûreté de 1'Etat.
En fait, ce qui m'a fort intéressé c'est que depuis tout
un temps déjà on supposait que la Sûreté aurait mené des actions destabilisatrices. Des gens l'ont affirmé.
J'ai tenté de connaître la structure de la Sûreté, de
voir quels sont les gens qui en sont membres, comment ceux-ci trouvent leurs informations. J'ai pensé tomber sur un mur car quand on parle de la Sûreté de 1'Etat c'est le contre-espionnage, c'est James Bond, avec des voitures de sport et des gadgets.


M. le Président.- Ce n'est sans doute pas vrai?

M. Sarfatti.- C'est un tout petit peu vrai, vraiment très très peu vrai parce que la Sûreté de l'Etat, il faut bien le dire, c'est une administration plus qu'autre chose. Quand je dis que c'est une administration, c'est dans le sens péjoratif du terme, dans le sens où bien souvent ce sont des gens qui font leur travail plus ou moins bien ou plus ou moins mal mais qui ne sont surtout pas des James
Bond.
Le President :Que veut dire se ne sont pas des James Bond?

C'est parce qu'il manque les filles ou parce qu'il manque les techniques ? (Rires)

M. Sarfatti.- Il y a des filles à la Sûreté de 1'Etat.

A mon avis, ce qui leur manque surtout ce sont des effectifs .


on comprend que si c'est le même Dumont il avait donc a 28 ans , avant son carrière ds le VIf-Expres déjà fait des profondes recherches pour écrire ce bouqin sur les mercennaires édité par EPO

un vrai talent !!!

et maintenant il se trouve en Isreal , avec Offregeld ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat   Aujourd'hui à 9:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Les journalistes au service de la Sûreté de l'Etat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les journalistes sont-ils si complaisants avec le pouvoir politique ?
» HSA et complément de service...
» help cas pratique droit des sûretés
» Service de la Garde Impériale.
» Avez-vous rempli vos propositions de "répartition de service" pour l'an prochain?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DIVERS :: Les inclassables-
Sauter vers: