les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 les empreintes de pensées de Steve Hodel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
romain gary



Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: les empreintes de pensées de Steve Hodel   Ven 13 Mai 2011 - 16:16

Chers forumistes,

vous qui manifestez un certain intérêt pour cette énigme judiciaire à ce jour encore irrésolue, vous avez sans doute, pour certains d'entre vous, manifesté également un intérêt pour l'affaire du Dalhia Noir, qui défraya la chronique judiciaire d'immédiat après-guerre à Los Angeles.

Outre le livre de James Ellroy, il y a eu plus récemment celui de Steve Hodel, ancien inspecteur à la criminelle de L. A. qui enquêta sur un suspect bien particulier alors qu'il était déjà à la retraite puisqu'il s'agissait de feu son père, George Hodel.

Or, il se fait que son enquête minutieuse se base sur la même méthodologie qui lui a permis de résoudre plus de 300 affaires dont certaines célèbres au cours de sa carrière. Steve Hodel évoque les empreintes de pensées (Toughtprints) que laissent derrières eux les criminels comme d'aucuns laissent des empreintes digitales.

Selon lui, si un criminel met beaucoup de soin à ne pas laisser de traces matérielles derrière lui,a contrario rares sont ceux qui sont suffisamment intelligents pour masquer leur mobiles et ils laisseront alors derrière eux des "empreintes de pensée".

Ainsi, un ensemble de motivations, fondé sur des intentions toutes personnelles, constitue un paradigme, comme une signature qui connecte ou relie le criminel à un moment, un endroit ou un crime ou une victime en particulier.

Je soumets donc à la sagacité des plus fervents acteurs de ce forum ce concept de "toughtprints" qui permis à cet ancien éminent enquêteur judiciaire de mener une carrière brillante.

J'invite aussi certains d'entre vous à s'interroger sur les "empreintes de pensées" laissées par les tueurs du Brabant.

Quelles sont-elles?

Ne sont-ce pas ces empreintes de pensées qui amenèrent d'éminents enquêteurs à porter leur soupçons sur certaines personnes?

Ne serait-ce pas l'absence à l'époque d'empreintes matérielles qui empêchèrent la Justice de faire le lien entre certaines affaires?

Ne faut-il pas voir dans l'acharnement de certaines personnes à vouloir nous imprimer d'autres "empreintes de pensées" une sorte d'indice de culpabilité?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7209
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: les empreintes de pensées de Steve Hodel   Sam 14 Mai 2011 - 11:09

Je connais assez bien l'affaire du Dahlia noir via e.a. le remarquable roman de James Ellroy.

Je possède le livre de Hodel. Mais je ne l'ai pas lu. Je suis toujours réticent devant les ouvrages où l'on vous donne la solution d'une affaire sur un plateau. Surtout que le coupable du meurtre d'Elisabeth Short serait le propre père de l'auteur.

Maintenant, je comprends mal ce concept d'empreintes de la pensée.

Il serait bon donc Romain Gary de tenter de développer. Se pourrait être une approche intéressante.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
romain gary



Nombre de messages : 313
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: les empreintes de pensées de Steve Hodel   Mar 17 Mai 2011 - 21:22

Cher Michel,

vous avez raison de souligner le fait que toute vérité qui nous est servie sur un plateau, fût-il garni des plus beaux atours, mérite toujours la plus grande circonspection.

Mais en l'occurrence, je ne me prononce pas sur le livre de Hodel mais bien sur sa méthodologie, qui a tout au long de sa carrière ouvert le champ à de nouvelles perspectives d'investigations.

C'est à ce titre que je faisais référence à Steve Hodel.

Prenons par exemple comme empreinte de pensée, les boxs de garages... on en retrouve partout dans cette affaire et dans des affaires connexes. On les cite à maintes et maintes reprises dans les enquêtes parlementaires. On les évoquait encore récemment à propos de Michel Cocu qui renseignait une planque à Uccle.

Je dis, c'est troublant. Je ne dis rien d'autre, mais cette façon d'entrer et de ressortir en passant par un sas de décompression est assez particulier pour être relevé.

Aujourd'hui encore, sur le fil consacré à la fuite en VW Santana après l'attaque de l'armurerie Dekaize, on retrouve cette "signature", cette empreinte de pensée:
-j'agis
-je me planque dans un parking (en l'occurrence pour Dekaize un parking improvisé)
-je ressors.

Voilà par exemple une signature.

Une autre empreinte de pensée est celle liée au trafic d'armes, d'argent et de drogue.

Des forumistes ont déjà évoqué ces empreintes de pensées pour comprendre la mort de Van Camp, ou celle de Angelou, le taximan.

Vous savez, ce type de raisonnement est typique d'un état d'esprit qui prévaut dans certains états américains. On essaye de se mettre dans la peau d'un assassin pour comprendre ses agissements. Jusque là, c'est terriblement banal comme propos. Là où çà devient intéressant, c'est lorsqu'on considère sa façon de penser comme une source d'indices: ce que l'on voit n'est que le reflet de sa pensée.

Truman Capote fut l'un des premiers à l'appliquer dans son roman 'De Sang Froid'. Les acteurs qui ont étudié à l'Actors Studio ont fait pareil pour entrer dans la peau de leurs personnages.

On ne tombera jamais d'accord sur l'interprétation des faits qui nous sont présentés dans cette affaire qu'à la condition de pouvoir entrer dans les pensées des tueurs du Brabant.

Est-ce possible?

Je le pense, et c'est la thèse défendue dans mon opus. Parce que chaque petit bout, chaque petite parcelle de vérité qu'il nous est possible de lire, recèle une 'empreinte de pensée'.

Mises bout à bout, elle révèlent une série de cercles, et à l'intersection de ces cercles, les tueries du Brabant.

Je m'en suis pris une fois, Michel, à "K" en lui disant qu'il essayait de comprendre le tableau d'un pointilliste, avec son nez collé à la toile. Un Seurat, un Van Rysselberghe ne peuvent se comprendre que si l'on s'écarte de chaque petite touche de couleur: l'image n'apparait dans sa globalité qu'en prenant une certaine distance.

Je pense que les ouvrages de références foisonnent de pistes fort intéressantes pour éclairer notre compréhension du phénomène TBW. Et je pense que cette méthodologie peut nous éclairer sur les choix et les motivations des auteurs en reliant ceux-ci aux actes bien réels qui ont été commis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les empreintes de pensées de Steve Hodel   

Revenir en haut Aller en bas
 
les empreintes de pensées de Steve Hodel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Une Tite Pensée pour mon Ami Gilou qui est sur le billard !
» une pensée pour ma maman
» Huit pensées d'un grand etre: Kalou Rinpoche
» Pensées à méditer.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Profilage criminel-
Sauter vers: