les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins   Mer 17 Aoû 2011 - 12:08

comme décrite ds les tueurs de brabant par Haquin et Mottard pag 147 167


.qqss extraits

suite au relecture je dois recommencer les suites car j'ai fait des erreurs



Citation :


17. Les objets découverts à Ronquières

A partir du 1" décembre 1986, les pièces d'arme­ (?????????????????erreur ?87)
ment découvertes dans le canal à Ronquières sont
soumises à expertise et enquête policière. Daniel
Dekaise, co mme d'autres, sera consulté à plusieurs
reprises pour identifier des pièces détachées. Il signa­
lera que le fusil de chasse à canons juxtaposés, avec
crosse et canons sciés correspond à celui avec lequel il
a été frappé et menacé.

L'origine de ce fusil fe ra 1'objet de vastes recher­
ches. Il a été fabriqué par Centaure-Faul de Liège. Il
s'agit d'une arme de calibre 10 rarement employée en
Belgique. Unesorte de canardière très puissante. Des
investigations menées à partir du fabricant révèlent
que cette arme a probablement été volée dans le
courant de 1'après-midi du 13 mars 1982 à 1'armurerie
Cattai, rue Sax 57/59 à Dinant. Le voleur ne s'est
emparé que de ce fusil, alors que celui-ei se trouvait
placé à cöté d'une arme de chasse de 195 000 F.
Suivant un témoin, le voleur est sorti du magasin en
tenant en main l' arme qui n' étai t pas emballée; il étai t
accompagné d'un complice.

Audition des temoins

18 les jours des faits

- La police de Wavre a entendu 12 témoins do nt
un avait déjà été entendu par la gendarmerie. Un ins­
pecteur principal en a entendu un, un brigadier un
autre, un agent de police neuf et un agent de police
stagiaire un.

- La gendarmerie de Wavre a entendu 13 témoins
dont un avait déjà été entendu par la police.



- La BSR de Wavre s'est réservé 1'audition de
quelques témoins qui n'avaient pas encore été enten­
dus ainsi que deux réauditions.

- Un commissaire adjoint de police de Hoeilaert a
entendu 5 personnes.

- Une de celles-ei a été entendue à nouveau par la
BSR de Louvain ainsi que 4 autres.

Tant à Wavre qu'à Hoeilaert, ces témoignages sont
discordants entre eux ou avec des éléments matériels,
parce que partout des enquêteurs ont sacrifié la quali­
té des inforrnations à 1'abondance.

Un exemple caractéristique mérite d'être rapporté.


pag 166

Le jour des faits, la BSR de Wavre monopolise un té­
moin qui lui semble particulièrement intéressant, le
piéton qui avait alerté le garage Fiat.


Ce jour-là, ce té­
moin se tiendra à la disposition de la BSR de 11h à au­
delà de 18 h. Il accompagnera même un service de gen­
darmerie à Bruxelles pour y identifier divers suspects.
Dans la déposition qu'il fait à la BSR de Wavre, le
30 septembre 1982, ce témoin déclare qu'il n'a pas vu


le meurtre de l'agent de police. Il s'était caché derriè­re une voiture en stationnement et s'était réfugié ensuite au restaurant
« Le Pirée ", situé au 40 rue de Bruxelles.

De ce restaurant, il a pu revoir l'agresseur
au fusil de chasse lorsque celui-ei a déplacé le combi de
la police. Il donne un signalement détaillé de cet homme
qu'il a vu à deux reprises. Certes, il a bien aperçu
un autre agresseur mais il ne saurait en donner aucun
signalement.

Toutefois, le lendemain, dès 8h45, il se trouve à la
permanence de police, il donne le signalement précis
desdeux agreseeurs de l'agent de police et décrit,-avec
force détails, le combat qui entraîna la mort de
M. Haulotte. Il précisera que le premier agresseur a
longé la camionette Dekaise par l'arrière alors que le
second l'a contournée par l'avant « s'est approché du
policier qui était à terre, a froidement braqué le canon
du fusil, qu'il portait, contre la nuque de l'agentet l'a
abattu froidement d'un seul coup. Calmement, il a
ouvert la portière du combi de police, s'est mis au
volant et a avancé le combi sur le trottoir. »


Il confirmera cette déclaration lors de son audition
le 17 décembre 1986 par le juge d'instruction,
M. Schlicker,en ajoutant: « Je veux préciser qu'à
rnon avis, cette agression a été montée comme une vé­
ritable opération militaire. -I'ai fait nota mme nt cette
déduction à la façon do nt ils ont contourné le combi
des deux cötés pour surprendre le policier en tir croi­
sé. »Or, ce témoin sait de quoi il parle. Il prétend être
un ancien parachutiste de la légion étrangère, à
l'époque de l'OAS.

Entre le 30 septembre à 18h et le lendemain à 8h45,
sa mémoire s'est enrichie de la description précise
d'un combat et du signalement d'un des deux
agresseurs du policier.




V. L 'identification. des auteurs

19. Le jour des faits et le lendemain matin les
divers organismes de police de Wavre se sont intéressés
presque exclusivement au signalement physique des
auteurs.

La gendarmerie a établi le signalement de trois
personnes, à la suite des auditions auxquelles elle
avait procédé.

La police a dressé un portrait robot de l'homme au
fusil, le 1 er octobre, sur base des indications données
par un seul témoin.



167


il me semble apres avoir visité les lieux et retrouvé certains traces, vu des photos et des video rien n'est clair pour moi.

etc tant a wavre qu'a Hoeilaert , ces temoignages sont discordant entre eux ou avec des elements materiels .....

Donc je prends mon hamac et je me decortique le temoin qui pretend etre un ancien parachutiste de la legion etrangere, à l'epoque de l'O.A.S.


ce temoin je le nomme temoin P.


mais qu'est ce que c était ce resto Grecque " Pyree" entre Dekaise et le garage Fiat

un resto de midi et soir n'est pas ouvert le matin

pourtant pendant la fusillade il s'y est bien refugié .......donc c'était ouvert par hasard?


lis le texte et pense les differentes etapes,




Dernière édition par K le Mer 17 Aoû 2011 - 19:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins   Mer 17 Aoû 2011 - 12:49

supposons que le temoin P qui a vue les TBW entrer ou a vu le debut de l'attaque chez deKaize

1 il va tout droit direction le garage Fiat

2. il passe le restaurant piree mais n'y entre pas 10 sec pour 20 metres

3.: il continu et arrive chez fiat encore 10 secondes pour 20 metres

4. il entre le garage qu'il doit connaitre p.e et s'adresse a un meccano qui vient tout de suite donner l'alarme 900 30 secondes

(déjà 50 secondes

il sort avec le témoin P ou pas et se dirige vers Dekaise .

5.a peine sorti du garage le meccano voit le policier a ce moment a la hauteur de dekaise


6 il saute sur la route et une 15metres s Haulotte s'est arreté a la hauteur deu resto Piree (ou après) 10secondes

7 il parle au fenetre ou (c'est le para P) de la camionette 10 secondes

8 H. sort de la camionette et longe les trois voitures jusqu'au front du camionette Toyota de dekaize (15 secondes)

9 les TBW ont remarque la camionette de police passer et ont vu qu'il c'est arreté

ils guettent a la porte et tire leur premier coup de feu vers Haulotte mais la balle se met ds le dashboard de la camionette Toyata 5 sec

Top total ===1min 30 secondesl




Dernière édition par K le Mer 17 Aoû 2011 - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins   Mer 17 Aoû 2011 - 15:39

puis P dit d'abord qu'il n' rien vu parce qu'il est rentré ds ce resto par hasard ouvert a cet heure là

je pense que tout depend de la place où était garé la camionette de Haulotte:

1.: s'il était devant ce Resto: il ne pouvait pas voir la voiture Santana ni à droite (de 'linterieur)
où se passait la fusillade rapprochée , côté la camionette de de.kaise

2.: la camionette est plus loin , passée , de cette resto et il voyait clairement sortir le chauffeur pour tirer sur Haulotte.Le Santana devait se trouver ala hauteur de ce restaurant sur la cote d'en face. ll etait a moins de 5 mètres.

3.: la camionette c'est arrêté à coté du Santana et les deux étaient garées plus près du magasin de Dekaise : du Piree on ne pouvait rien voir
on voit tout depend d'une reconstruction avec les témoins presents qui naturellement n'a pas été faite


---------------

heureusement , le lendemain matin ce témoin clé est revenu faire des nouveaux dépositions
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins   Mer 17 Aoû 2011 - 19:37

J'ai du retravaillé les messages car j'avais pas compris que c'etait le même temoin P qui est

le même qui a alerté la police et
retourné sur place puis c'est caché ds cette resto grecque


mon theorie que je voulais exprimer est caduque

il reste de savoir si le meccano est sortie du garage aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 743
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins   Mer 17 Aoû 2011 - 22:28

K a écrit:
le second l'a contournée par l'avant « s'est approché du
policier qui était à terre, a froidement braqué le canon
du fusil, qu'il portait, contre la nuque de l'agentet l'a
abattu froidement d'un seul coup.


Je croyais que l'agent Haulotte avait été tué avec un pistolet (7.65 ?)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins   Jeu 18 Aoû 2011 - 12:42

je m'excuse mais c'est un extrait de Haquin -Mottard


il me semble qu'un balle a ricoché sur une epaulette et une balle a ete trouvé ds les cheveux

les balle mortelles , il faut que je verifie.

l'extrait n'était pas pour son interet ballistique mais sur les position des témoins

j'avais pensé que le témoin qui alertait les sécours était different de ce personnage qui a fait la legion.

je commence à melanger les genres aussi


nouveau question : pourqoui le matin ?

quelqu'un qui connait l'endroit sait que il y beaucoup de passage possible

Dekaise avait beaucoup de clients ce matin

un braqeur vient plus souvent à l'heure de la fermeture non ?

Et si comme Maubeuge , Dinant c'était un simple exercice pour entrainer les gars?


Car

Dekaise avait de l'experience pour des silencieux 22mm

il venait d'acheter un beretta pour tester et faire un prototype en mai

puis les ingram était justement arrivés .
il ne pouvaient pas etre pret ces prototypes non ?

, c'est bien le prototype beretta qui est volé
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7284
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins   Jeu 18 Aoû 2011 - 13:25




C''est vrai tout est mieux expliqué ds les docs


>22/07/1982 Dekaise reçoit son authorisation de armurie !

voir docs pdf sur l'affaire de dekaise

avant il vendait des pistolets à eau et des cannes à pêche ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins   Aujourd'hui à 21:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Wavre ,rue de Bruxelles -positions des témoins
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» _*Consommer moins, polluer moins !!!*_
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» clip de Mylène Farmer "si j'avais au moins"
» Questions générales aux Témoins de Jéhovah, Catholiques, Adventistes du Septième Jour, Baptistes, Pentecôtistes, et autres.
» Témoins de la résurrection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les lieux-
Sauter vers: