les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 NEROLANDIA ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: NEROLANDIA ?   Dim 25 Sep 2011 - 11:11

.


Dernière édition par alain le Jeu 2 Avr 2015 - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Jeu 7 Juin 2012 - 2:11

Nerolandia est un néologisme inventé par le ministre italien de la Justice, Flick (sic) pour désigner ce que nous appellerions la criminalité en col blanc et le blanchissage d'argent; littéralement: le "pays noir" (re-sic) Cool

http://ricerca.repubblica.it/repubblica/archivio/repubblica/1996/05/27/nerolandia-il-paese-dei-falsi-in-bilancio.html

http://ricerca.repubblica.it/repubblica/archivio/repubblica/1996/09/09/quattro-proposte-per-frenare-nerolandia.html
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Jeu 19 Juil 2012 - 7:34

Il y a aussi eu dans les années '70 des 'camps Hobbit' organisés par le Front de la Jeunesse italien (qui émanait du MSI).
A partir des années '80, les appellations des camps ont changé; on trouve entre autres celle de 'Nerolandia'.

On parle des camps Hobbit sur le site identitaire 'Le Coq Gaulois', dans un article relatif au film 'Le Seigneur des Anneaux' :
Citation :
Ce qui représente l'intérêt le plus important de ce film réside dans les valeurs qu'il transmet. Tiré de l'œuvre de Tolkien, dont les rumeurs disent de lui qu'il avait des idées proches de ce qui aujourd'hui constitue notre tendance, son imagerie et ses thématiques ont fasciné des générations de militants identitaires. Il suffit de se souvenir des fameux camps Hobbit de nos camarades Italiens qui constituent une des références essentielles de la musique alternative des années 70 et 80. Des groupes comme "Compagna dell Anello" ou "Amici del Vento" ont basé un nombre important de leurs chansons sur cet esprit. Encore aujourd'hui, des groupes toujours Italiens comme Hobbit en sont les dignes héritiers. Bien sûr, la France n'est pas en reste et le superbe groupe "Elendil" a bercé nos oreilles en puisant une influence directe.

Concernant 'Nerolandia', voir l'article de Wikipédia sur les camps Hobbit (en italien) :
https://it.wikipedia.org/wiki/Campi_Hobbit
Citation :

Dans les années 80, en particulier les formules utilisées par le Front de la jeunesse se gardent bien de porter ce nom de «Camp Hobbit», qui est devenu une sorte de blason (ndt: trop voyant). Ils lui préfèrent des formules telles que: ("Raduni della Contea" a Roma, "Nerolandia", "Campo Nord" e "Campo Sud").
Dans les années 90, cependant, la tentation était trop forte et certains en ont fait à nouveau usage.
(traduction Google 'révisée')

Donc le ministre de la Justice 'Flick' n'a rien inventé...par contre les journalistes italiens... Cool
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Jeu 19 Juil 2012 - 10:48

Pourquoi les 3/4 patrons belge de ext droite avaient ils des contacts avec le NEROLANDIA ?
Certain se sont meme deplaces jusque la !
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Jeu 19 Juil 2012 - 10:56

les camps scouts de Hans De BELDER sur l'ile de COME etaient pas tristes non plus !
Pour + ,voir :UBU du 22 02 96 !
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Dim 23 Fév 2014 - 10:55

@ Bernarddeboussu ,avez vous entendu parler de Nerolandia par des belges ......c etait du lourd ,parait il!
et,l EXTRANULUS ......cela vous parle ?
merci .
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Dim 23 Fév 2014 - 17:19

Nerolandia, c'est les fêtes "Hobbit" en Italie, ou je me trompe?
Revenir en haut Aller en bas
bernarddeboussu



Nombre de messages : 1114
Localisation : BORINAGE
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Dim 23 Fév 2014 - 21:16

@alain:

NEROLANDIA, non, cela m'est totalement inconnu.

EXTRANULLUS, il existe à BOUSSU et à HORNU des maisons des jeunes ainsi dénommées, mais je pense que c'est sans rapport!

Bonne fin de soirée! Wink
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Jeu 2 Avr 2015 - 15:19


Voici ce que j'ai trouvé sur la question : habituellement, en Italie, lorsqu'on ajoute le terme "landia", c'est pour dire "la terre de...". Nerolandia pourrait donc désigner la terre des noirs, ou des fascistes. Cela dépendra bien sûr du contexte.

Dans la littérature, j'ai quelques fois trouvé "italia-nerolandia". Je suppose qu'il faut comprendre
"Italie - terre des fascistes" ou bien "la composante fasciste de l'Italie"...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Jeu 2 Avr 2015 - 15:36


Le lieu où César tenait son conseil était une vaste plaine, appelée par les Romains extranullus, et par les gens du pays "Hornu".

Mémoire sur les documens du Moyen Âge, relatifs à la Belgique, avant et ...
Par Antoine Guillaume Bernard Schayes








Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Jeu 2 Avr 2015 - 15:40


"Terre des fascistes", "Hornu" ... il faudrait aussi avancer sur "APADUA".

Vu le contexte :

https://books.google.be/books?id=Zus8AAAAIAAJ&pg=PA703&dq=romans+routed+at+fort+of+Apadua&hl=fr&sa=X&ei=OEkdVfuFIOKY7gbpuoGQCQ&ved=0CCIQ6AEwAA#v=onepage&q=apadua&f=false


The Cambridge Medieval History
publié par J. M. Hussey





La page en question n'est pas disponible... et l'auteur est décédé en 2006...

Il doit s'agir de





ou

https://www.librarything.com/series/Cambridge+Medieval+History

Cambridge Medieval History IV: The Byzantine Empire, Part I, Byzantium and its Neighbours (Vol 4) by J. M. Hussey 4.1

ou

The Cambridge Medieval History Volume IV: The Byzantine Empire, Part II: Government, Church and Civilization by J. M. Hussey


Les bonnes volontés sont les bienvenues ...

Ceux qui ont utilisé cela avaient une certaine culture ...

Un professeur d'histoire comme Bernard Mercier pourrait peut-être nous éclairer...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Jeu 2 Avr 2015 - 18:57


Une hypothèse ... il serait question de Padoue ...

L'Ordre teutonique était en effet présent à Padoue.

http://www.academia.edu

The German Ordensstaat was a complicated affair, stretching along the Baltic Sea from the north-eastern part of Germany to Estonia. One of the weakest points for the Ordensstaat remained that it was not one whole territory, but two main territories, Prussia and Livonia, the gap only bridged by the fortress-town of Memel on the Baltic coast. In the past the Order had made an effort to widen that narrow strip, roughly between Memel and Libau respectively. The rest was scattered with  pockets of power under other jurisdictions. In Prussia they ruled more than two million inhabitants alone.

Although the German Order had moved their headquarters to the north, they retained a large number of estates in the Mediterranean area.

_

In the fourteenth century the bailiwicks in Apulia and Sicily were the most important. In Apulia there were five commanderies in Bari, Barletta, Brindisi, Corneta and San Leonardi di Siponto, headed by brothers of German gentry stock and assisted by local familiars. Income was generated mainly through husbandry, wine, olives and salt. In Venice the Order still possessed their former headquarters, while the actual regional seat of power was in nearby Stigliano. There were also some properties in Precenicco, Lombardia, Tuscany and in and around Rome. Moreover, the Orders till possessed a number of houses in Bologna and Padua, were priests of the Order resided who studied at the universities there. In Sicily the estates were in Mangione (Palermo), Agrigento, Margana, Messina and Noto, managed solely by Germans brothers.

(...)

_ _ _


Peut-on en tirer quelque chose ?

La région de Venise a eu un rôle important pour l'extrême-droite.

La cellule Vénète d’Ordre Nouveau sera le centre névralgique du terrorisme noir et constituera de fait « la maison mère ». C’est de la cellule d’ON de Mestre (Venise) que sont issus Franco Freda, Giovanni Ventura et Delfo Zorzi (aujourd’hui Roi Hagen) accusés de l’attentat de Piazza Fontana.

Voir :

http://tempspresents.com/2013/05/31/pino-rauti-extreme-droite-italienne-guillaume-origoni/

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Jeu 2 Avr 2015 - 19:28


@alain : nous allons avoir besoin de vos lumières ...

Sujet: Re: Hornu fouilles pour retrouver cadavre Mer 14 Mai 2014 - 3:58

(...) Et ,de souvenir 1 gd patron de la securité mettra en garde ses agents d etre extremement prudent au contact de Christoffe Buffin de Chosal ..........pourquoi? (...)

Sujet: Re: Hornu fouilles pour retrouver cadavre Mer 14 Mai 2014 - 6:34

Le christophe BUFFIN se rendait chez FERET avec Missir Alexandre ,pere haut fonctionnaire a la C E E ,avec aussi Georgio DONA aussi C E E et PINO RAUTI .....

Voir à nouveau

http://tempspresents.com/2013/05/31/pino-rauti-extreme-droite-italienne-guillaume-origoni/

Pino Rauti est mort en Novembre 2012. Giuseppe Umberto Rauti, de son vrai nom, fut un homme singulier, qui opéra à l’extrême droite au cours d’une période singulière de l’histoire italienne: la stratégie de la tension.

_ _


Christophe BUFFIN de CHOSAL

http://www.resistances.be/bcwnp.html

(...) Le 6 novembre dernier, un certain Christophe Buffin de Chosal (qui milita au journal poujadiste Le Cri du Citoyen et au Front national en 1989) apprenait aux fidèles comment défendre la vertu des croisades et démonter l’Islam. Le 11 décembre, le même Bouffon, heu, Buffin, s’attaquait à apologiser l’Inquisition. Sans être des succès de masse, ces conférences attirent leur lot de fêlés sous la houlette d’Alain Escada, extrémiste catho au long cours (FN, FNB, Fraternité Saint-Pie X, mouvement Identitaire…). Un signe qui ne trompe pas : lors de la première conférence citée ci-haut, on distinguait très clairement, au troisième rang, (ML), ex-militant du Front de la jeunesse et cofondateur du WNP (Westland New Post, organisation nazie qui avait infiltré l’armée) dont il fut le n° 2 après Paul Latinus. Que du beau monde… ». (...)


Note : je suppose que M.L. est Michel Libert ...


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Ven 3 Avr 2015 - 10:15


Voir :

http://belgiqueetchretiente.hautetfort.com/archive/2007/10/15/les-croisades-par-christophe-buffin-de-chosal-6-nov.html

Les Croisades - conférence donnée par Christophe Buffin de Chosal. Maison des Ailes, 1 rue Montoyer à 1000 Bruxelles

et

http://www.saint-remi.fr/details-catalogues.php?id=1515

_ _ _


A la fin de sa vie, le général Robert Close a été proche de Alain Escada ...


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Ven 3 Avr 2015 - 11:35


http://www.resistances.be/tueurs7.html

Les USA derrière les "années de plomb"

Dans son livre "Les Dossiers noirs de la Belgique" (publié aux éditions Michel Lafon, en 1999), le journaliste franco-belge Claude Moniquet reproduit une phrase extraite d'un ouvrage allemand qui dit :

"Les services secrets américains ont influencé, sinon dirigé partiellement ou complètement tout le terrorisme européen."

L'auteur de cet ouvrage, publié en septembre 1998, serait-il un fanatique anti-américain primaire prêt à tout pour salir l'image de l'Oncle Sam ? Non. L'auteur de ce livre accusant les services secrets des Etats-Unis d'Amérique d'avoir été impliqués dans le terrorisme européen se nomme Andreas von Bulow.

Celui-ci fut secrétaire d'Etat allemand à la Défense de 1976 à 1980 et ensuite Ministre de la recherche de 1980 à 1982 (période des "années de plomb" qui secouèrent plusieurs Etats démocratiques ouest-européens).

En Italie, pour leur part des journalistes d'investigation et des magistrats ont prouvé le soutien logistique qu'apporta les services secrets nord-américains à divers groupes terroristes d'extrême droite impliqués dans la "Stratégie de la tension". Leurs enquêtes montrèrent que ces groupes étaient clairement commandités par des agents US pour des missions spécifiques de déstabilisation.

A ce sujet, le journaliste belge Sergio Carrozzo nous informe, dans son livre consacré aux « affaires » italiennes (« Les Guépards », publié aux éditions Luc Pire, en 1985) :

« Souvent à leur insu, tant les terroristes d’extrême droite que d’extrême gauche ont été les acteurs d’un scénario imaginé par des stratèges de la terreur proches des milieux atlantistes qui tentaient de domestiquer, par la force, le cours des événements politiques italiens, d’induire un renforcement du rôle coercitif de l’Etat et d’éloigner autant que faire se peut le Parti communiste des sphères gouvernementales : d’abord par la « stratégie de la tension », celle de la terreur noire, des attentats dans les gares, une option politico-militaire qui ne produira pas les effets escomptés puisque le PCI continuera de croître électoralement jusqu’en 1976 ; ensuite, par le « patronage » (1) d’un terrorisme d’extrême gauche « contrôlé » - celui essentiellement des Brigades rouges (2) – dont les agissements finiront par porter un préjudice irréparable à la gauche parlementaire (…).

« Stratégie de la tension », « années de plomb » : les deux faces d’une même pièce, morbide, comme l’atteste, entre autres, le témoignage de Pino Rauti, fondateur d’Ordine Nuovo, une formation d’extrême droite, qui deviendra plus tard leader du MSI :

« On a assigné des rôles opposés à l’extrême droite et à l’extrême gauche : le stragismo pour nous, le terrorisme pour eux. Aujourd’hui on peut dire que nous avons tous été floués ». »

______

Notes :

(1) Preuve de cette instrumentalisation tant des terroristes noirs que des Brigades rouges par les services secrets, la déclaration de Vito Miceli, patron du SID (le renseignement militaire de l’époque) qui affirme au juge Tamburino qui instruit le dossier sur la « Rosa dei venti » : « Maintenant vous n’entendrez plus parler du terrorisme noir, à partir de maintenant vous entendrez parler seulement des autres ». « Storia dei servizi segreti in Italia », Giuseppe De Lutiis, editori Riuniti, Roma, 1984, p. 249. Lire aussi « Terrorisme et services secrets », de Sergio Carrozzo, in « CelsiuS », n° 9, juin 1988.

(2) Les Brigades rouges seront, dès le début, infiltrées par des agents du renseignement italien qui agiront par corrections successives, comme par exemple la capture rapide de Renato Curcio, un modéré, pour permettre à l’aile dure de prendre le contrôle des BR, les poussant dans la spirale d’une violence qui aura comme tragique aboutissement l’exécution d’Aldo Moro. En juin 1974, Stefano Girotto, officiellement journaliste, mais en réalité collaborateur de l’« Ufficio affari riservati », une cellule de renseignement du ministère de l’Intérieur dirigée par Umberto D’Amato, responsable de la police sous Mussolini et membre de la Loge P2, s’infiltre au sein des BR. Trois mois plus tard, Curcio se retrouve derrière les barreaux. La « taupe » Girotto est aussitôt « brûlée » et livrée à la Justice. Cette opération permet à l’aile plus radicales des BR de mettre sous sa coupe l’organisation terroriste. Le 8 juin 1976, à la veille d’élections historiques où le PCI a des chances de devenir le premier parti du pays, les BR assassinent le Procureur général de Gênes, Francesco Coco. C’est le premier assassinat signé par les Brigades rouges. Cet acte résolument provocateur marque le début des « années de plomb ».



Autres informations sur l’implication des USA dans les « années de plomb » (voir contenu du dossier)

Aginter press
Radioscopie d’une organisation internationale d’extrême droite qui joua un rôle central dans la «Stratégie de la tension».

Portrait de Paul Latinus
Fondateur du WNP, un groupe secret néonazi, il est l’une des pièces maîtresses des « années de plomb » belges. Et un lien avec les services secrets nord-américains ?

Portrait d’Emile Lecerf
Ancien proche de la SS durant l’Occupation, il servit ensuite les intérêts pro-atlantiques (c’est-à-dire nord-américains), tout en restant actif au sein de l’extrême droite.

_ _ _ _ _


Deux documents cités dans cet article sont disponibles sur

https://fr.scribd.com/doc/260775803/Celsius-Juin-1988-Services-Secrets-Et-Terrorismes

https://fr.scribd.com/doc/260776071/Les-Guepards-Sergio-Carrozzo-extrait

Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Who's who :: Autres :: NEROLANDIA   Sam 4 Avr 2015 - 14:15

@ Hervé : je ne sais pas si les US ont effectivement dirigé cette campagne de déstabilisation, mais il est vrai qu'il est curieux de voir des faits graves se dérouler dans divers pays "mous" ( en ce qui concerne l'influence étrangère, très suiveurs de la politique US ) durant cette sale période.
Il nous restait à apprendre la campagne des Bommeleers au GDL, dont il est curieux que notre presse n'ai pas jugé utile de nous parler.
Si on ajoute l'ensemble des curiosités relevées dans l'affaire de CCC et amplement décrites, on peut raisonnablement avoir des doutes quant à l'innocence de nos alliés (?) .


Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Sam 4 Avr 2015 - 18:50

Il n'est pas inutile de rappeler non plus que les "comportements de masses" étaient étudiés "en laboratoires", tout comme la "fabrique de super "zombies" obéissant aveuglément aux ordres à l'audition d'un code "déclic" ou d'une image subliminale... (Certains flics eux-mêmes firent les frais de ces "tests"... au point de devenir barjos et de se voir "écartés" de la circulation°... O.K ! Les Américains n'avaient pas la primeur, de loin s'en faut... mais ce sont quand même eux qui ont investi le plus massivement dans ces projets tendant à l'hégémonie planétaire.... Suffit de constater l'émergence de séries T.V sur ces fabriques "d'hyper doués"... Un hasard ???... Vraiment ???
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Sam 4 Avr 2015 - 18:59

Je ne suis pas sûr qu'il faille poser le problème en termes d'Américains contre Européens ou inversement.

Je pense notamment à la mise en garde formulée, déjà à l'époque, par Eisenhower au sujet du complexe militaro-industriel...

Et plus récemment, aux paroles du juge Imposimato:

Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Sam 4 Avr 2015 - 19:06

Un documentaire intéressant, qui nous vient du Québec:

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Sam 4 Avr 2015 - 19:56


Et l'on retrouve David Rockefeller (depuis 1954 !) ... dont le nom apparaît dans :

https://fr.scribd.com/doc/241043341/DNSA-00334-Kissinger-Violet

et que l'on voit sur





Le père de Benoît de Bonvoisin a été au Bilderberg...

Le site officiel (depuis 2010 seulement) :

http://www.bilderbergmeetings.org/index.php

David Rockefeller, Henry Kissinger, Etienne Davignon sont des piliers ...

Pour le Canada : les familles Desmarais (lien avec Nicolas Sarkozy) et Bronfman (... Pasqua)

Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Sam 4 Avr 2015 - 20:46

Tout à fait d'accord sur le ciblage plus resserré concernant Européens ou/et Américains...   Les deux pouvant parfaitement s'entendre sur le dos d'un plus faible à plumer...   selon la bonne vieille tradition capitaliste.





La Grand Croix taillée sur mesure pour Henri Ford selon les instructions personnelles du petit moustachu tabétique.

Henri Ford qui exigea des dommages de guerre de la part de ses compatriotes pour avoir bombardé ses usines... allemandes !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NEROLANDIA ?   Aujourd'hui à 11:15

Revenir en haut Aller en bas
 
NEROLANDIA ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: