les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 De Vroom, Christian

Aller en bas 
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: De Vroom, Christian   Jeu 29 Sep 2011 - 8:48



Il y a une interview de Christian De Vroom ddans le TELE MOUSTIQUE daté du 28 septembre 2011 (deux pages).

C'est à l'occasion de la sortie de son livre

Secrets d'enquêtes

L'ex-premier flic de Belgique raconte


Editions de l'Arbre, 221 pages

Cela pourrait être le thème d'une nouvelle discussion.

Extrait de l'article :

TM : (...) Certains ont compris l'Organisation avec un grand "O", qui aurait planifié les tueries du Brabant wallon pour faire chanter VDB.

C.d.V. : Oui, cette hypothèse a circulé : des gendarmes organisant les tueries du Brabant wallon pour faire chanter et payer VDB, qui accepte à la condition d'être enlevé ; ce qui lui permet de verser de l'argent "sale". Certaines parties de cette hypothèse ne sont pas sottes, mais VDB n'a pas été le commanditaire de son propre enlèvement (...)

TM : Et qu'est-ce qui est clair, selon vous, dans les tueries du Brabant wallon ?

C.d.V. : C'est qu'il y avait probablement trois équipes distinctes et que leurs membres avaient reçu une instruction militaire, vu les modes opératoires. Je crois qu'on a démantelé l'une de ces trois équipes : pour moi, la fameuse bande des Borains, c'est une partie des tueurs. Ils ont donné aux enquêteurs des détails que seuls les participants pouvaient donner. sans parler des aveux, répétés je ne sais combien de fois. Si tout cela s'est dégonflé, c'est par des fautes de procédures et peut-être quelques tours de passe-passe (...)

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8232
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mar 22 Nov 2011 - 10:27

l'histoire du tueur au pardessus (2x) à Vienne est interessant et me fait penser à 3CC
et au meutre du representant du PLO
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1276
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mar 22 Nov 2011 - 12:17

Pas si stupide la version de flics ripoux...
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
K



Nombre de messages : 8232
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mar 22 Nov 2011 - 13:21

je ne comprends

pas sauf que comme dans tout les attentats on trouve le tout et son contraire


>certains descriptions au debut disent où on a trouvé le pardessus à un coin à l'arriere du restaurant

>à un autre endroit on parle du champ en face du 3CC ce que implique que leur voiture se trouve ds le chemin parallel , le chemin de plancenoit en sable et graviers
(qui peut etre la route le plus courte pour venir mettre le peugeout 504 , brulé par là , six mois avant , après le vol du golf à plancenoit)

> puis ds la presse on peut aussi trouver que ce pardessus a été trouvé ds un camionette de la gendarmerie , vraie ou fausse ?, quelques jours après les faits et que on a voulu taire cela à la presse.


donc je connais 3 versions , , peu-y-avoir d'autres en core en plus;

Je dis que on connait les dossiers à partir de la connaissance de l'existance de trois versions pour chaque fait , après on peut demander asile .....en Botswana;
Revenir en haut Aller en bas
w424785



Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 24/05/2010

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Jeu 4 Oct 2012 - 0:49

DE VROOM EN ZIJN BEZOEK AAN BULTOT


Christian De Vroom, de commissaris-generaal van de Gerechtelijke Politie, kwam eveneens in opspraak in de Bendecommissie bis. Toen in 1987 een rogatoire commissie naar Paraguay vertrok om Jean Bultot te ondervragen, werd de plaats van de twee echte Bendespeurders Ruth en Lachlan ingevuld door De Vroom, toenmalig GPP-chef van Charleroi. De onkosten van De Vrooms snoepreisje waren tweemaal hoger dan wat voorzien was voor de twee Bendespeurders samen. Toenmalige procureur Defourny van Charleroi verklaarde dat volgens hem De Vroom dit dossier zelfs niet kende. Onderzoeksrechter Lacroix stelde voor dat De Vroom zich over het dossier Bultot zou informeren bij de BOB'ers Ruth en Lachlan, maar De Vroom liet niets van zich horen. Volgens Ruth en Lachlan was De Vroom bevreesd dat Bultot revelaties zou doen over de zaak Reyniers, die later in alle hevigheid zou losbarsten. Bovendien moesten rijkswachters hun neus niet steken in de interne keuken van de Brusselse Gerechtelijke Politie. Op 17 september 1987 schreef De Vroom een merkwaardige brief naar het parket over de eventuele diskreditering van Reyniers en Justitieminister Jean Gol.

" Het gaat hier volgens mij meer om een diplomatieke dan om een juridische missie. Bultot heeft inderdaad belangrijke mensen als betrokkenen genoemd. Het gaat echter om een mythomaan die allerlei informatie met elkaar vermengd om zo de minister van Justitie en mijn collega, de heer Reyniers te plezieren. Terwijl het parket-generaal een onderzoeksrechter wou sturen, zal de keuze voor een onderofficier van de rijkswacht veel risico's met zich meebrengen. Want we mogen niet vergeten dat Bultot goede contacten onderhoudt met Belgische journalisten. Een andere verwikkeling van deze opdracht is dat de ex-adjunct-directeur van de gevangenis van Sint-Gillis de naam heeft extreem-rechts te zijn en dat dit de Staatsveiligheid in hoge mate interesseert. Als we voor ogen houden dat de Staatsveiligheid geen contact wil met de rijkswacht en (toch) een rijkswachter sturen, zal dat elders niet slecht onthaald worden?

Maar De Vroom kende de toenmalige vriendin van Bultot, die samen met hem in Paraguay woonde, zeer goed. Deze Dominique Mersch was de ex-vrouw van de gecorrumpeerde en veroordeelde parketmagistraat Claude Leroy,ex- kabinetsmedewerker van Jean Gol. Volgens haar verklaring was het Leroy die De Vroom in de Loge patroneerde. De reisgezellen van De Vroom, GPP-commissaris Doraene en Delta-lid Sack waren niet op de hoogte van deze voorgeschiedenis. Opmerkelijk was nu dat juist De Vroom in Paraguay als eerste enkele uren met Dominique Mersch gesproken heeft, en dit buiten de rogatoire commissie om en voorafgaand aan de ondervraging van Bultot. Hierover werd nooit een proces-verbaal opgesteld. De Vroom verantwoordde zich hiervoor in de Bendecommissie bis met de uitleg dat hij toevallig s' avonds om acht uur van de hotelreceptioniste het telefonisch bericht kreeg dat een dame hem in de hal opwachtte. Hij ging naar beneden en ontmoette Dominique Mersch, die hij -dixit De Vroom en gelove wie wil- enkel herkende van foto's. Hij beweerde haar daarvoor nooit in levende lijve te hebben geien. Volgens De Vroom hebben ze zo'n drie kwartier gepraat en heeft hij haar daarna nooit meer teruggezien. Terug in zijn kamer verwittigde hij onmiddellijk zijn reisgezellen. Volgens rijkswachtkolonel Sack die de Delta-cel vertegenwoordigde, maakte De Vroom dit contact kenbaar omdat ze betrapt waren door de Paraguayaanse Staatsveiligheid, die hen schaduwde.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 8232
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Jeu 4 Oct 2012 - 8:13

De Vroom heeft zijn memoires geschreven.
Best eens herlezen samen met de persartikelen en zien wat er +/-juist is.....in pers en boek

de Vroom werd baas van de cel in Charlerloi die alles herbegonnen heeft na SCHLICKER , ergens in 1988 .

Er zijn dan zeer veel her-ondervragingen gebeurd.

Sommigen kregen (mogelijks verdachten en reeds in de gevangenis voor andere zaken ) toen "belgisch" penitentiair verlof en verdwenen met de noorderzon , naar t'zuiden via de paterkens lijn .

--------

CCC:

Devroom heeft dank zij info uit frankrijk na 14 dagen gemeld dat dat de CCC== Carette en co

Het werd hem later bijna verweten ....nooit merci gehad

Later heeft Raes de pluim gekregen.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mer 1 Aoû 2018 - 10:37

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13682
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mer 1 Aoû 2018 - 10:40

http://www.dhnet.be/actu/faits/deces-du-grand-policier-christian-de-vroom-5b5f3ce95532692548638ca7

Décès du grand policier Christian de Vroom

Gilbert Dupont  Publié le  mardi 31 juillet 2018 à 09h33  - Mis à jour le  mardi 31 juillet 2018 à 09h34

Ancien patron de la Crime et de la PJ de Charleroi, le policier avait des certitudes sur certains tueurs du Brabant

Nous avons appris dimanche soir le décès, à l’âge de 76 ans, de Christian de Vroom, ancien commissaire général et grand patron de la police judiciaire après avoir dirigé la 23 e brigade, la brigade de police judiciaire de Charleroi et la Crime de la PJ de Bruxelles. "Un grand format" , confie Eddy Lebon, du syndicat de police Sypol.

Chez les anciens de la police judiciaire, le décès de Cri Cri évoquait, hier, le souvenir d’une époque bénie, disparue avec la réforme de 2001, cette époque Delon/Belmondo où les médias belges ne connaissaient que deux grands flics : De Vroom comme patron de la Crime (au deuxième étage du 13 rue des Quatre Bras) et Frans Reyniers, avec des flèches comme Marnette et Tilmant, à la tête du Banditisme (au premier étage : chacun régnant sur son plateau).

Des dizaines, des centaines de dossiers d’homicides furent menés à bien par de Vroom, Christian Binz (l’homme à la pipe) et les jeunes qui débutaient (ils arrivaient à vélo…) comme Jean-Michel Le Moine.
Le jour où il quitta la Crime, Christian de Vroom ne cacha pas ses deux échecs : l’affaire de la Champignonnière à Bruxelles (en 1984, l’assassinat de Christine Van Hees, jamais élucidé) et, à La Louvière, l’affaire Stéphane Steinier (notre confrère dont le corps n’a pas été retrouvé, en marge du dossier des négriers).

Christian De Vroom fut une grande figure de l’affaire des Tueries du Brabant. C’est lui qui alla interroger Bultot au Paraguay. De Vroom est aussi à l’origine de la théorie selon laquelle les tueries ont été commises par trois équipes distinctes ayant reçu une instruction militaire. Le commissaire était persuadé que la première des trois équipes était en réalité connue et avait été démantelée. Il s’agissait de la Bande boraine (avec Cocu, Vittorio, entre-temps tous morts). Selon lui, c’était certain : les Borains avaient donné des détails que seuls des participants pouvaient donner, sans parler de leurs aveux répétés maintes fois. Le policier dénoncera aussi les fortes tensions au sein de l’enquête entre membres de la police judiciaire et membres de la gendarmerie.

Un grand monsieur, un grand flic doublé d’un gentleman : de Vroom vivait pour la PJ.

Et c’est bien ce qui le fera souffrir, le 3 janvier 1999, quand il en sera écarté du jour au lendemain, après une campagne infâme et féroce de dénigrement, d’une totale injustice.


Gilbert Dupont
Revenir en haut Aller en bas
Limir



Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mer 1 Aoû 2018 - 12:46

"[i]Les médias belges ne connaissaient que deux grands flics : De Vroom comme patron de la Crime (au deuxième étage du 13 rue des Quatre Bras) et Frans Reyniers, avec des flèches comme Marnette et Tilmant, à la tête du Banditisme (au premier étage : chacun régnant sur son plateau).[/i]"

?!
S'ils avaient été si grands, on n'en serait pas là.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 51
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mer 1 Aoû 2018 - 13:14

A Charleroi, il avait une solide réputation de flic intègre - ce qui n'était pas si courant - et lucide. Je me souviens de ses explications sur les techniques de blanchiment d'argent, notamment dans les restaurants asiatiques de Bruxelles... Vraiment un gars intéressant.

C'est aussi un des rares à avoir intégré l'idée que les TBW n'étaient pas une série de braquages ordinaires, au contraire des magistrats en charge... Il peut avoir commis des erreurs, comme tout le monde, et s'être trompé, notamment à propose de l'implication réelle des Borains, par exemple. Mais je crois, comme lui, qu'il y avait plusieurs équipes, et qu'une partie avait reçu une formation miitaire ou paramilitaire. Eddy Vos pense la même chose.

Pour rappel, les enquêtes en Belgique sont "malheureusement" dirigées par les magistrats, pas par les flics. S'il y a des gens à blâmer pour l'échec de ces enquêtes, ce sont les magistrats, surtout le PR de Nivelles et certains juges d'instruction (pas tous là encore).
Revenir en haut Aller en bas
Limir



Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mer 1 Aoû 2018 - 14:43

Je ne connais pas la personne, mais je lis ceci.
https://www.lorientlejour.com/article/238306/Mis_en_cause_dans_laffaire_Dutroux_Le_patron_de_la_P.J._belge_mute_a_un_autre_poste.html

"Ce départ avait été demandé par le ministre belge de la Justice Stefan De Clerck, après un audit très négatif sur la gestion de M. de Vroom. Cet audit avait été requis par le ministre après les conclusions au printemps d’une commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Dutroux, stigmatisant les graves dysfonctionnements de la police judiciaire belge".

Tant qu'on ne saura pas reconnaitre les fautes dans ce pays on ne trouvera pas la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 847
Age : 51
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mer 1 Aoû 2018 - 16:02

@ Limir, oui, il a commis sans doute des fautes professionnelles, ce qui ne signifie pas qu'il était malhonnête, ni même qu'il est seul responsable de l'échec des enquêtes. Sa mauvaise gestion de la PJ bruxelloise à l'époque de l'affaire Dutroux est un épiphénomène, sans grande incidence sur le reste. Et surtout, sans rapport avec notre affaire, une fois de plus.

Croyez bien que je ne cherche pas à le défendre, mais si j'osais une comparaison, rappelez vous de la réputation de super-flic de Frans Reyniers avant sa descente aux enfers... Des erreurs de jugement, un manque d'anticipation, des a priori négatifs, il y en a eu, chez les flics,les gendarmes, les juges, les substituts... Mais rien de comparable à la situation du Parquet de Nivelles à l'époque, où l'attitude du PR est une affaire en soi, confinant non plus à l'erreur, mais à la forfaiture...
Revenir en haut Aller en bas
Limir



Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mer 1 Aoû 2018 - 17:38

Depuis 30 ans, en Belgique, on déclare que des policiers et des magistrats (sans parler d'autres hauts fonctionnaires, dont les noms n'arrivent jamais jusqu'à la presse) "font des erreurs".
Selon les "instances compétentes", ils ne sont jamais responsables de rien.
"Ils manquent de moyens", et autres prétextes de ce genre.

Simultanément le niveau de sécurité en Belgique est un des plus bas d'Europe Occidentale, voir notamment :
- non seulement le taux d'homicide cf. chiffres du Conseil de l'Europe - niveau Pays Baltes!-
- mais aussi TOUS les rapports internationaux concernant nos services de sécurité: gravement insuffisants.

Ces deux propositions ne sont pas indépendantes. Elles sont intimement liées.

Plus grave encore:
- plusieurs policiers et magistrats effectivement responsables de fautes ont échappé/échappent à la justice et autres procédures disciplinaires,
- tandis que d'autres, honnètes, se font injustement écarter de leurs fonctions, sous l'un ou l'autre prétexte, le temps d'ensabler ce qui doit l'etre.
Meme "blanchis", ces derniers ne sont JAMAIS dédommagés (pour maintenir cette fiction que " l'Etat" - mais qui est l'Etat, dans ces cas là?- ne se trompe pas).
Ceci a pour conséquence un climat d'intimidation généralisé à l'intérieur des institutions, qui a un double effet :
- Ceux qui sont honnetes n'osent plus faire leur métier (voir ces fameuses "erreurs d'appréciation")
- Ceux qui sont effectivement malhonnetes se savent "impunissables", et se meuvent tranquillement vers les sommets des carrières (voir notamment déclaration de l'ex président du Comité R en mars 2017), où ils gérent de surcroit "à leur mode" nominations et affectations (sous couvert de l'un ou l'autre "écran" institutionnel).

Après trente ans, il en résulte un système où il devient très facile d'organiser des "erreurs" et de masquer des "fautes" (résultat: les mystères belges, qui se succèdent).

A présent, les ministres respectifs se lamentent de ne pas trouver de candidats, tant pour la magistrature que pour la police. ...
Certains ont fui lorsqu'ils ont vu ce qu'on leur demandait... de fait ,les vocations ne permettent pas de "servir de tels maitres".

Pour compléter le tout, pour savoir ce qui se passe en Belgique, mieux vaut lire la presse internationale.

C'est là LE problème qui doit etre résolu.
Et tous les "mystères belges" se résolveront.
Depuis les commissions parlementaires d'enquetes des années nonante, on attend encore.

NB. Quant à Mr De Vroom, vous etes sans doute mieux informé que moi où il se situe dans ce contexte.
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 816
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   Mer 1 Aoû 2018 - 23:34

Bonjour,
Là où certains voient 3 gugusses, lui voyait trois équipes.
A ne pas négliger, à mon sens.
La rumeur, quel poison.
L' affection de sa fille la balaie, à mes yeux.
Condoléances à ses proches.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Vroom, Christian   

Revenir en haut Aller en bas
 
De Vroom, Christian
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» christian Barnard : les greffes du coeur.
» Archives de Christian Soudet: les ovnis en Seine-Maritime
» RELATION DU PRIMAT CHRISTIAN DE BELGIQUE AVEC LE VATICAN
» Christian quelque chose...
» Lieutenant Christian de REGNAULT de BELLESCIZE RBCEO MPLF 1953

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Magistrats et enquêteurs-
Sauter vers: