les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Sam 15 Oct 2011 - 23:41



http://www.boek.be/boek/de-bende-van-nijvel-en-de-cia

De Bende van Nijvel en de CIA

Bouten, Guy
Uitgever:
2011
Genre:
Geschiedenis, Geschiedenis
Verkoopprijs:
€ 19,95
Aantal pagina's:
344
Uitvoering:
paperback
maa, 10/10/2011
ISBN-nummer:
9789461310774



In de loden jaren tachtig sloeg de Bende van Nijvel toe, waarbij er minstens 28 doden vielen. De CCC pleegden 25 aanslagen met vooral materiele schade. De Bende en de CCC maakten deel uit van de Strategie van de Spanning, een concept van de Amerikaanse generaal Westmoreland dat de steun genoot van de CIA. Het opzet was om de westerse democratieen te versterken.

De daders gingen schuil achter de facade van een ondergronds Gladio- of stay-behindnetwerk. Hun officiele opdracht was om tijdens de Koude Oorlog een mogelijke inval te weerstaan van het communistische Oostblok. Maar Gladio werd een instrument in handen van extreemrechts, dat een sterke staat nastreefde, en van een maffieuze organisatie die vooral actief was in de drugs- en wapenhandel.

De auteur schetst een portret van de deelnemers aan deze terreurgolf en leidt de lezer door een kluwen van geweld, corruptie, chantage en valse sporen tot alle elementen van deze immense puzzel in elkaar passen.


Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 10:49

Encore 1 bon livre ,qui va faire pleurer dans les chaumières .......
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 14:28

Sans préjuger en rien des qualités de l'auteur mais en ayant pris le soin de traduire le texte posté par notre ami Hervé, j'ai le sentiment de retrouver dans la description de ce livre tous les éléments dont nous dissertons régulièrement sur les différents forums.
Serait-ce une synthèse ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 14:37


C'est bien possible en effet.

En tout cas, Guy Bouten annonce des documents et des photos à l'appui de sa thèse (sur les liens "tueurs du Brabant", CCC, CIA ...)
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 16:18

Cela pourait être intéressant en effet mais je crois que nous attendons toujours les documents en sa possession prouvant que Robert Beijer faisait partie de la cellule logistique ayant perpétré les tueries.
Il a le mérite d'écrire un livre et de ce fait de ne pas laisser sombrer cette affaire dans l'oubli mais si ce livre est une synthèse des différents forums, il faut aussi qu'il le dise ne serait-ce que par respect pour les gens qui les ont créés.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 17:37

J'imagine qu'il va avoir une version française. Mais si Bouten met en cause la Cia, il devra avoir de solides preuves.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 17:54

Henry a écrit:
Cela pourait être intéressant en effet mais je crois que nous attendons toujours les documents en sa possession prouvant que Robert Beijer faisait partie de la cellule logistique ayant perpétré les tueries.
Il a le mérite d'écrire un livre et de ce fait de ne pas laisser sombrer cette affaire dans l'oubli mais si ce livre est une synthèse des différents forums, il faut aussi qu'il le dise ne serait-ce que par respect pour les gens qui les ont créés.
@HENRY ,Bouten a rencontre beaucoup d acteurs de ces annees et ,dans ses premiers livres ,il n avait pas livre le fruit de ces rencontres ......donc il est possible qu'il dévoile d autres histoires .....il en a au moins le courage .
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 18:06

bravo le bouten.

en esperant de lire sur le comité hongrie, l'aesp, l'EIM, l'EPE, le P7, ... ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 18:20

Nous en saurons plus quand nous aurons lu le livre.

En ce qui me concerne, je penserais à une "nébuleuse" incluant (notamment) une partie de la CIA.

Il faut se souvenir des origines de cette agence après la seconde guerre mondiale : Dulles, Frank Wisner I, l'OSS, l'OPC, etc.

Dans "America's Nazi Secret", John Loftus montre bien que tous les composants ne se sont pas mélangés de façon harmonieuse, notamment en ce qui concerne d'anciens nazis recrutés en masse ...

On peut imaginer que sous leur influence, les réseaux Gladio aient accepté d'organiser des actions barbares sous couvert d'anticommunisme ("C'était la guerre !" diront - et disent déjà - certains pour se justifier...)

http://blogs.alternet.org/speakeasy/2011/02/09/20808/

Si c'est le cas, les liens vont au-delà des "Tueries du Brabant" et tout doit être fait pour que cette "nébuleuse" soit exposée à la lumière et cesse de nuire.


Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 18:35

une nébuleuse, avec des instruments Stay-Behind utilisé pour des dirty tricks et... des activités maffieuses...

souvenez vous qu'aux bureaux Aginter Press (à Madrid, après l'épisode en Portugal) on avait trouvé des fardes avec titres: "maffia", "financier Allemands", ...

voir aussi les demandes de "l'Eventail" au WNP...?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 18:46

Il y a en effet très probablement des liens mafieux ... qui datent de la fin de la seconde guerre mondiale ...

A titre d'information sur le remarquable travail, longtemps censuré, de John Loftus :

http://bostonreview.net/BR10.3/loftus.html

A voir aussi le site suivant, on ne peut plus officiel :

https://www.cia.gov/library/center-for-the-study-of-intelligence/csi-publications/csi-studies/studies/97unclass/naziwar.html

(...) A slew of other major war criminal cases followed the Barbie case--so many that the 1980s can be referred to as the decade of Nazi war criminals. No sooner had the ink dried on the pages of the Ryan report than OSI undertook the examination of Robert Jan Verbelen, a member of a Flemish SS group, and his employment by US Army intelligence in Austria and Germany. While the Verbelen report did not attract as much public attention as the Barbie investigation, it confirmed that American intelligence, especially the Counter Intelligence Corps, had been slipshod in its recruitment of agents.(15)

(15) US Department of Justice, Criminal Division, Robert Jan Verbelen and the United States Government: A Report to the Assistant Attorney General, Criminal Division, US Department of Justice (Washington, DC: US Department of Justice, 1988).

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 18:50

HERVE a écrit:
Nous en saurons plus quand nous aurons lu le livre.

En ce qui me concerne, je penserais à une "nébuleuse" incluant (notamment) une partie de la CIA.

Il faut se souvenir des origines de cette agence après la seconde guerre mondiale : Dulles, Frank Wisner I, l'OSS, l'OPC, etc.

Dans "America's Nazi Secret", John Loftus montre bien que tous les composants ne se sont pas mélangés de façon harmonieuse, notamment en ce qui concerne d'anciens nazis recrutés en masse ...

On peut imaginer que sous leur influence, les réseaux Gladio aient accepté d'organiser des actions barbares sous couvert d'anticommunisme ("C'était la guerre !" diront - et disent déjà - certains pour se justifier...)

http://blogs.alternet.org/speakeasy/2011/02/09/20808/

Si c'est le cas, les liens vont au-delà des "Tueries du Brabant" et tout doit être fait pour que cette "nébuleuse" soit exposée à la lumière et cesse de nuire.


VOIR : Le recrutement en ALLEMAGNE des anciens nazis ,puis les neo-nazis ds le GLAIVE sur le territoire Allemand (voir ,le soir ,ilya2 /3papi ers sur ce sujet .
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Dim 16 Oct 2011 - 19:30

On attendra que nos amis néerlandophones le lisent en primeur pour savoir ce qu'il en est. Il va encore y avoir l'un ou l'autre procès en vue...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 10:54

En attendant, vous pourriez être intéressés par :

http://sos-crise.over-blog.com/article-les-armees-secretes-de-l-otan-ix-la-guerre-secrete-au-portugal-74079220.html

Les armées secrètes de l’OTAN (IX)
La guerre secrète au Portugal
par Daniele Ganser*

Le Gladio disposait d’une base efficace dans le Portugal de Salazar. Bien qu’on n’en connaisse qu’indirectement le fonctionnement, via les enquêtes italiennes, l’historien Daniele Ganser a pu établir son rôle au Portugal même et dans ses colonies africaines. Grâce à ce dispositif, l’OTAN ne s’est pas contenté d’assassiner des opposants à Salazar, mais aussi des leaders révolutionnaires africains de premier plan comme Amílcar Cabral.

Cet article fait suite à :

1. « Quand le juge Felice Casson a dévoilé le Gladio… »
2. « Quand le Gladio fut découvert dans les États européens… »
3. « Gladio : Pourquoi l’OTAN, la CIA et le MI6 continuent de nier »
4. « Les égouts de Sa Majesté »
5. « La guerre secrète, activité centrale de la politique étrangère de Washington »
6. « La guerre secrète en Italie »
7. « La guerre secrète en France »
8. « La guerre secrète en Espagne »

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 10:57

Et plus encore sans doute par :

http://www.voltairenet.org/La-guerre-secrete-en-Belgique

Les armées secrètes de l’OTAN (X)

La guerre secrète en Belgique

par Daniele Ganser
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 11:27

alain a écrit:
HERVE a écrit:
Nous en saurons plus quand nous aurons lu le livre.

En ce qui me concerne, je penserais à une "nébuleuse" incluant (notamment) une partie de la CIA.

Il faut se souvenir des origines de cette agence après la seconde guerre mondiale : Dulles, Frank Wisner I, l'OSS, l'OPC, etc.

Dans "America's Nazi Secret", John Loftus montre bien que tous les composants ne se sont pas mélangés de façon harmonieuse, notamment en ce qui concerne d'anciens nazis recrutés en masse ...

On peut imaginer que sous leur influence, les réseaux Gladio aient accepté d'organiser des actions barbares sous couvert d'anticommunisme ("C'était la guerre !" diront - et disent déjà - certains pour se justifier...)

http://blogs.alternet.org/speakeasy/2011/02/09/20808/

Si c'est le cas, les liens vont au-delà des "Tueries du Brabant" et tout doit être fait pour que cette "nébuleuse" soit exposée à la lumière et cesse de nuire.


VOIR : Le recrutement en ALLEMAGNE des anciens nazis ,puis les neo-nazis ds le GLAIVE sur le territoire Allemand (voir ,le soir ,ilya2 /3papi ers sur ce sujet .
VOIR :La création du SCHWERD ,par essentiellement des SS encadrant les mouvements anticommuniste le (BDJ)
A lire ds le SOIR du 20/11/90 signe par alain Guillaume
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 11:47

On déborde du libre de Bouten, quoique, mais à lire le titre des liens que vous proposez, j'en arrive à me demander pourquoi les américains n'ont pas accepté la paix séparée proposée par les allemands en 44 afin de bloquer les communistes à la frontière-est.
Surtout lorsque l'on se rend compte qu'après la guerre , l'on formait des bataillons pour aller se battre en Corée contre justement les communistes.
Quel jeu de dupes et nous sommes simplement les pigeons dans cette histoire mondiale et pour paraphraser le titre d'un livre dont nous avons beaucoup disserté sur les forums , tous manipulés.
Cela ne sert à rien de tout faire sauter, car cela recommencera sous une autre forme mais avec les mêmes personnes, enfin , je veux dire le même courant de pensée.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 12:00

NOTRE TOUR D'EUROPE DES AFFAIRES GLADIO
EN BELGIQUE, L'AFFAIRE DE POLITISE A TOUTE ALLURE

GUILLAUME,ALAIN

Page 17;19

Mardi 20 novembre 1990

Vendredi prochain, on devrait apprendre les décisions prises par le Conseil des ministres qui aura entendu le rapport du ministre de la Justice et du ministre de la Défense. On devrait ainsi être fixé sur la suppression du réseau belge - placé sous l'autorité du SGR (service de renseignements militaires) et de la Sûreté de l'État - que propose Guy Coëme, mais aussi sur l'éventuelle ouverture d'une enquête sur les activités du Gladio belge ainsi que sur la forme que pourrait revêtir cette enquête.

Depuis la semaine dernière, plusieurs partis sont intervenus dans le débat, qui prend un tour éminemment politique. De nombreuses questions et interpellations parlementaires (Écolo, VU, PRL, PS, SP...) arriveront ainsi bientôt à l'agenda de la Chambre. L'une des dernières interpellations déposées est celle du député PRL Armand De Decker, qui reproche à M. Coëme d'avoir jeté lui-même la suspicion sur un service dont il a la responsabilité, d'avoir porté atteinte à l'honneur de l'armée, d'ignorer que la notion de «secret d'État» participe à la protection des démocraties contre toutes les formes de totalitarisme.

Au-delà de ce discours (et dans la foulée de certaines déclarations de l'ancien ministre de la Défense, M. de Donnea), le député nous a fait part de son intention d'interpeller Guy Coëme sur l'influence qu'aurait eue la présence dans son cabinet d'un ancien militant pacifiste, Rik Coolsaet, soupçonné - par l'armée - d'avoir entretenu une (trop) grande sympathie pour le régime de Moscou au milieu des années 80, en plein débat sur l'implantation des euromissiles. Ce conseiller du ministre de la Défense n'aurait obtenu sa «clearance» (l'accréditation de principe donnant accès à certains documents
«classifiés») qu'il y a quelques mois, à l'insitance de Guy Coëme. Sa présence dans les briefings du chef d'état-major et du chef du SGR serait à l'origine, dans ces réunions, de l'extrême discrétion - mais pas du silence - des militaires, entre autres sur le réseau Stay Behind. Pas de commentaires, laisse-t-on tomber à l'armée. Je ne savais pas que j'étais si important, commente M. Coolsaet, qui, en réponse à nos questions, dit avoir effectué plusieurs voyages en URSS mais aussi aux États-Unis (en mission pour le SP) et publié divers ouvrages traitant de la politique étrangère belge, de la politique de l'Otan, des pays de l'Est. M. Coolsaet estime que ses contacts avec le SGR sont corrects depuis qu'il a sa «clearance». Pour M. Coëme, c'est un faux procès, une affaire sans problème.

Dans le reste du monde, la tension semble également être tombée autour de «l'affaire Gladio». L'occasion de faire un tour d'Europe de la question...

Au Luxembourg, le gouvernement a ordonné, au milieu de la semaine dernière, le démantèlement du réseau Gladio dont il venait de (re)découvrir l'existence et qu'il qualifie de réseau clandestin de résistance patriotique.

En Suisse, pays neutre, une commission d'enquête parlementaire sur le département militaire fédéral se prépare à remettre son rapport. Celui-ci évoque les activités du Gladio local dénommé «Groupes de résistance» et attachés au Groupe de renseignement et sécurité - GRS. Ces groupes de résistance ont bien été construits avec l'aide des services de renseignements américains au début de la guerre froide.

La Suède, n'appartenant pas à l'Otan, s'est, elle aussi, aventurée clandestinement, dès les années 50, dans la stratégie des réseaux Stay Behind. Neutralité oblige, il semble qu'ici le rôle de la CIA, comme moteur clandestin de l'opération, ait été encore plus grand qu'ailleurs.

En Norvège, dès 1978, le ministre de la Défense Rolf Hansen avait évoqué au Parlement l'existence d'un Gladio qui ne viole pas les directives données par le Parlement. Dans ses Mémoires, W. Colby (ancien patron de la CIA) a fait état de la mission qu'il avait pour «l'Agence» dans les années 50: installer la résistance anticommuniste en Scandinavie.

En Italie, le gouvernement et la presse font considérablement marche arrière, ne mêlant plus ce réseau au terrorisme noir.

En France, le gouvernement a annoncé que ce qu'il restait de Gladio avait été définitivement dissous il y a quelques mois. Il y a deux mois selon nos renseignements (en même temps que des décisions d'un effet comparable étaient prises en Belgique).

En Espagne, où certains parlementaires oeuvrent avec acharnement pour faire la lumière sur le rôle de Gladio sous le régime franquiste, le gouvernement tente de minimiser l'affaire et dément - au contraire de la vérité - l'existence d'un Gladio ibérique.

ALAIN GUILLAUME


Suite page 19


Le tour d'Europe des «Gladio»

Début page 17


En Grèce, le régime des colonels a lui aussi entretenu, avec l'aide de la CIA, une structure «Stay behind» (disposant de plus de cent caches d'armes, affirme un député) depuis 1955, sous le nom de «Toison rouge».

Au Portugal, l'hebdomadaire «O Jornal» a estimé, vendredi, que les «gladiateurs» portugais pourraient être impliqués dans l'assassinat, en 1965, du général Humberto Delgado, l'un des chefs en exil de l'opposition au régime salazariste. La Pide (la police politique salazariste), estime le journal, aurait assassiné le général avec l'aide d'Aginter-Press, une pseudo-agence de presse intégrée, au Portugal, au réseau «Glaive».

Aux Pays-Bas, le gouvernement a reconnu l'existence d'un réseau «Stay behind», et le fait qu'il a disposé d'un certain nombres de caches d'armes.

En Allemagne de l'Ouest aussi - on ne s'en étonnera pas -, un réseau de résistance anticommuniste a été mis sur pied par les services américains dès le début de la guerre froide. Selon RTL-Plus (télévision), le «Gladio» allemand aurait été constitué essentiellement d'anciens membres de la SS encadrant un mouvement de jeunesse anticommuniste (le BDJ) financé par la CIA. Le gouvernement a décidé de dissoudre en quelques semaines ou quelques mois ce réseau.

La Grande-Bretagne a également participé à la structure «Stay behind». Elle a même assisté, dès la fin des années 40, certains pays frères, comme la Belgique, dans la création de leurs réseaux.

A. G.
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 13:34

Henry a écrit:
On déborde du libre de Bout En, quoique, mais à lire le titre des liens que vous proposez, j'en arrive à me demander pourquoi les américains n'ont pas accepté la paix séparée proposée par les allemands en 44 afin de bloquer les communistes à la frontière-est.
Surtout lorsque l'on se rend compte qu'après la guerre , l'on formait des bataillons pour aller se battre en Corée contre justement les communistes.
Quel jeu de dupes et nous sommes simplement les pigeons dans cette histoire mondiale et pour paraphraser le titre d'un livre dont nous avons beaucoup disserté sur les forums , tous manipulés.
Cela ne sert à rien de tout faire sauter, car cela recommencera sous une autre forme mais avec les mêmes personnes, enfin , je veux dire le même courant de pensée.
Vous avez 100/100 raison ,pas 1 lettre a retirer de votre texte .
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 14:02

vous oubliez les mots "unconditional surrender" utilisé par roosevelt à dakar ?

après ds la pacifique
rebellotte et inacceptable pour les japonais

Mc Arhur a compris et a laissér le césar au pouvoir sinon il aurait du fabriquer encore une dizaines de bombes atomiques.
Revenir en haut Aller en bas
RB



Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 14:55

Henry a écrit:
Cela pourait être intéressant en effet mais je crois que nous attendons toujours les documents en sa possession prouvant que Robert Beijer faisait partie de la cellule logistique ayant perpétré les tueries....
Et cela vous étonne encore Henri ? Vous allez encore attendre très longtemps.
Il avait déjà annoncé beaucoup de choses lors du premier livre, notamment les noms des tueurs, les mobiles etc…
Or on a beau le lire en français ou en néerlandais, on ne trouve rien d'autre de ce que tout le monde savait déjà et surtout les enquêteurs.
Mais on trouve tout ce que différents journalistes avaient déjà pondu comme hypothèses, le tout jamais avec preuves ou même éléments probants.
On peut vraiment dire que c'est un spécialiste, celui de "Je sais rien mais je dirai tout".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lederniermensonge.com
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 15:03

Fabriquer des bombes atomiques n'était pas un problème pour Douglas Mac Arthur I. Il fut démis de ses fonctions par le président des États-Unis Harry S. Truman en avril 1951 au vu de ses préférences stratégiques durant la guerre de Corée. Il comptait attaquer la République populaire de Chine, puis la Corée du Nord avec des bombes atomiques avant d'entamer des négociations avec les Soviétiques.

Par ailleurs, il connaissait très bien le révérend Moon (qu'il avait libéré, si je ne me trompe pas).

Des liens qui ont continué avec son neveu, MacArthur II (qui devrait retenir toute notre attention).

http://en.wikipedia.org/wiki/Douglas_MacArthur_II

Le PIO a été absorbé par une entité complètement privée, le EIM (European Institute of Management). On va y retrouver Douglas MacArthur II, ami proche et associé de Sun Myung Moon.

Marcel Barbier, le chef de la sécurité du WNP, a rejoint l'EIM. René Mayerus (colonel de gendarmerie) en est devenu l'administrateur.

C'est Mayerus qui avait co-fondé le Groupe Diane. Il connaissait très bien Jean Bougerol, ainsi que Bouhouche et Calmette (Wackenhut ... G4S).

Le bras droit de Bougerol, Marie-Thérèse Legon, est passée du PIO à l'EIM (secrétaire-générale).

L'EIM a eu une accréditation du SGR.

Il faut noter que Douglas MacArthur II était aussi administrateur du groupe BBL.

La biographie de Douglas MacArthur II est impressionnante. Né en 1909, ambassadeur à Paris puis à Vichy, puis en Italie (1944-1948), chef du "State Department's Division of European Affairs" en 1949, conseiller du SHAPE en France (1951-1952), conseiller du Département d'etat puis ambassadeur au Japon (1957 - 1961), il arrive ensuite comme ambassadeur en Belgique (1961-1965) ... et passe ensuite en Autriche et en Iran.

C'est donc en 1981 qu'il arrive à la tête de l'EIM.

Il est impossible qu'il n'ait pas rencontré Frank Wisner I et l'OPC :

http://en.wikipedia.org/wiki/Office_of_Policy_Coordination

Il devait plus que probablement connaître les réseaux Stay-Behind...

Voici une oraison funèbre en son honneur :

http://www.tparents.org/library/unification/books/tims1/Tims1-71.htm

Au sujet de l'auteur, voir : http://en.wikipedia.org/wiki/Bo_Hi_Pak

_ _ _


Pour information

Jeane Kirkpatrick, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations unies de 1981 à 1985 sous la présidence de Ronald Reagan.

Viscéralement anti-communiste, elle est sous l'administration Reagan nommée ambassadrice américaine aux Nations unies où elle développe ce qu'on appela la « doctrine Kirkpatrick », consistant à soutenir tous les gouvernements anti-communistes, y compris ceux non démocratiques ou autoritaires. Ses détracteurs lui reprochèrent ainsi d'avoir facilement sympathisé en Amérique latine avec les dictatures répressives vis-à-vis des mouvements de gauche.

Dans le livre " Médiamensonges ", de Gérard de Selys

(sur Google Book)

(...)

Guerre Froide : l'arme redoutable des radios américaines

(...)

Jeanne Kirkpatrick (...) dont les positions d'extrême-droite firent sensation aux Nations Unies lorsqu'elle y occupa le poste d'ambassadeur des Etats-Unis. Grande protectrice du régime de l'apartheid, Jeanne Kirkpatrick est aussi, à ses heures, membre de la Fondation Heritage, de l'American Security council et a participé à une des conférences de la WACL, la Ligue mondiale anti-communiste financée, entre autre, par la secte Moon

(...)
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 15:33


•• Ah !Guy Bouten et ses enquêtes s’adressant de façon récurrente à son public , toujours prêt à avaler des couleuvres pour autant qu’elles dénigrent ou accusent la CIA ce monstre planétaire ! Revoici les inconditionnels de l’implication de l’Etat dans les tueries reprit d’une véritable frénésie.
• Le syndrome Thierry Meyssan à la belge est en place.
• Nous avons aussi chez nous notre petit Meyssan opportuniste et manipulateur, profitant de la paranoïa ambiante, et nous assénant les hypothèses les plus délirantes.
• Il faut avoir une bonne dose de manque de réalisme pour lier « les tueries du Brabant et la CIA ». Peut -être cela fait-il vendre ? Je n’en suis plus si sûr.
• Rappelons nous il y a deux ans, les 850 pages de compilations ou Bouten nous annonçait :
• « le dossier »: auquel il n’a absolument pas accès,
• « le complot » : qui reste une interprétation romanesque de l’auteur,
• « les noms » ou, hormis l’accusation sensationnelle du commandant Marlair à l’adresse du colonel Mathen dans l’attaque de Temse ( et de la caserne de Vielsalm)on n’a eu droit qu’à l’étalage de personnages cités et replacés sur l’échiquier depuis des lustres.

Restait en point d’orgue l’apparition de J.L. Baugniet, venu en véritable James Bond messianique (et en dernière extrémité quelques jours avant le bouclage du roman), pour apporter l’espoir - sinon la certitude- d’une conclusion en happy end pour les lecteurs et surtout pour le tirage de ce futé de Guy Bouten, aventurier de l’écriture déluré et opportuniste.
Que reste t-il de tout cela ?
Un nouveau mixage de remixage de mirages?
Et une nouvelle fois du vent
Revenir en haut Aller en bas
RB



Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 15:43

dislairelucien a écrit:
•• Ah !Guy Bouten et ses enquêtes ...........
.......... Que reste t-il de tout cela ?
Un nouveau mixage de remixage de mirages?
Et une nouvelle fois du vent
Ah que cela est bien dit Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lederniermensonge.com
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Lun 17 Oct 2011 - 16:11

bien evidemment, le coup des "Maitres" jouant aux échecs est beaucoup plus crédible... clown
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Aujourd'hui à 9:13

Revenir en haut Aller en bas
 
De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Parole d'Amour
» Date des résultats d'admissibilité des troublien(ne)s
» Chasse aux comètes, je veux en être !
» Nombres de postes offerts CRPE 2011
» La grande messe du matériel astro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Bibliographie :: Ouvrages sur les Tueries du Brabant-
Sauter vers: