les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 11:04

HERVE a écrit:
Pour compléter ce qu'a écrit "Mérovingien" ... voici un extrait du témoignage de Claudine M. sur le major Bougerol (je ne veux pas non plus dire tout ce qu'il y a dans le bouquin, qui est assez touffu) :


Claudine M., de eerste echtgenote van majoor Bougerol, wil niet langer zwijgen. Ook zij werd geraakt door mijn boek. “Zijn bijnaam was “le Stratège”. Strategic is altijd zijn dada geweest. Na zijn vertrek bij de Jagers te voet in Charleroi in 1970 verbleven we in het West-Duitse Euskirchen. Daar had hij bijna dagelijks contact met de verkenners van de Equipes Spéciales de Reconnaissance en de Amerikaanse Special Forces. We waren bijna buren want onze kazerne bevond zich naast de hunne. Mijn man kreeg een speciale opleiding in de Amerikaanse legerbasis van Fort Bragg in North Carolina. Daarna kreeg hij van de Amerikanen nog een cursus antiterrorisme en psychologische oorlogsvoering in Taiwan. Hij was vaak uithuizig zonder te zeggen waar hij verbleef. Dat gebeurde ook in de periode 1981-85 toen we al lang naar België waren teruggekeerd en hij afwisselend werkte in de legerbibliotheek in Evere en in het hoofdkwartier van de landmacht in Tervueren. “Missions spéciales”, zo luidde het dan. Ooit was ik getuige van een ontmoeting met een Amerikaan van wie de naam Bill Atkins luidde, in een wegrestaurant ter hoogte van Nijvel. Ik moest in de auto blijven zitten. De majoor was dik bevriend met Bernard Mercier, de ballistische expert commandant Dery en docteur Nancy, allen lid van zijn clubje in de abdij van Aulne. Oh, de zondag gingen de heren naar de mis, ze waren streng katholiek maar vergis u niet : ’s avonds zaten ze bij de hoeren. Af en toe had hij contact met baron de Bonvoisin (…) Op een keer heeft hij jongens die op straat te veel lawaai maakten, beschoten met zijn riotgun. Hij bezat twee exemplaren in een zelfgemaakte tas in zijn slaapkamer. Met hem viel niet te leven. Een egocentrische, agressieve man die over lijken ging. We habben driemaal een huiszoeking gehad. De eerste keer in 1981 toen er van de Bende nog geen sprake was. En daarna tweemaal door de Cel van Jumet. Die laatste keer in 1999 waren er drie speurders aanwezig. Lachlan en zijn collega Burnie waren ernstig aan het werk. Toen kwam de majoor binnen en het was direct handje-klap avec ce type farfelu Lionel Ruth. Ze lachten en tapten moppen (…)

CECI ,pour les pekins !:
Il faut savoir que parfois les CBW a la recherche d infos sur des elements de la grande muette ,se rendent ds les casernes a la peche .
Ils sont donc envoyes chez le chef de corps ,(Kolonel ).....eux les CBW, le +grade est 1 juteu (gd) voyez le rapport de force .....
Comme le Kolon ne veut pas que le linge sale sorte de la muette .......il fait le singe et les promene 3/4 heures ,puis entretien termine il les fait reconduire au poste de garde .
Dans le bureau voisin est en attende 1 cdt (s2) qui lui a des infos valables ....il est ignore ,et reste ds son coin en fermant sa gueule !
Voila parfois la realite ,.....cela se passait ds l environnement du WNP cheers Basketball
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 11:08

Henry a écrit:
Un très bon livre aussi de Brewaeys et Deliège "De Bonvoisin et cie" une grande partie est consacrée aux affaires socialistes de la ville de Liège et je me suis toujours demandé si cet épisode des horodateurs n'était pas le détonateur de l'assassinat de Cools.
LECERF ,avait la possibilité d octroyer des panneaux publicitaires au SOCIALISTES de LIEGE et en meme temps au FRONT NATIONAL (mais ces derniers étaient trop CONS.....ils arrivaient en retard et givres chez DECAUX .
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 11:17

En attendant de plus amples informations sur le livre, Bouten garde-t-il le cap en accusant des individus tels De Staercke et Cocu? Je vois vraiment mal la CIA faire appel à de tels seconds couteaux alors qu'ils avaient à leur disposition suffisamment d'équipes spéciales. Je pense par exemple aux ESR.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 11:25


http://archives.lesoir.be/proces-close-d-une-mer-de-nuage-emerge-un-seul-sommet_t-19920502-Z059JX.html

PROCES CLOSE: D'UNE MER DE NUAGE EMERGE UN SEUL SOMMET

HUBIN,MICHEL

Page 24

Samedi 2 mai 1992

(...)

Questionné sur la rétribution des services rendus par Benoît de Bonvoisin, André Tymen confirme avoir rétribué ses introductions en versant 3.750.000 francs entre 1983 et 1989 à la Cidep. Quant à l'opinion du patron français sur la manière dont le marché était conclu à Liège: c'était un système hybride où la police veille à l'alimentation des machines tandis qu'un privé perçoit la recette...

UN MILLION BALADEUR

D'où venait l'argent ? De la CGE via Benoît de Bonvoisin raisonne Georges Goldine. Mais de Bonvoisin et la CGE démentent formellement. Et Georges Goldine affirme qu'il ne venait pas de sa fortune personnelle. Alors, du ciel ?

Georges Goldine apprend qu'il a informé André Cools à l'époque où celui-ci était ministre de tutelle et saisi d'une annulation de la concession du marché qu'il avait, lui, Georges Goldine proposé à Wolf de se désister de sa plainte contre un partage du marché du stationnement à Namur (moitié moitié Setex-Wolf).

(...)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 11:45

Pour Michel :

(pages 285-286)

(...) Het was typisch voor de CIA om voor de uitvoering van geheime operaties elke Amerikaanse betrokkenheid op een geloofwaardige wijze te ontkennen, (plausible deniability) en een beroep te doen op criminelen en extreemrechts maar tegelijk sporen te leggen die naar de communistische tegenstander leidden. Na de Tweede Wereldoorlog werden honderden nazi's en vooral SS'ers naar de VS gehaald en ingezet bij de vorming van doodseskaders in Zuid- en Midden-Amerika. Zelfs de criminelen van de maffia kwamen eraan te pas, zoals bleek toen de familie Gambino in New York in de Iran-Contra-affaire werd ingeschakeld in de lucratieve handel van drugs voor wapens. Dezelfde CIA-truc werd toegepast na de boomaanslag in het station van Bologna waar meer dan tachtig doden vielen. Volgens de Amerikaanse journaliste Claire Serling was de aanslag het werk van Moskou en niet van extreemrechts. (...)

Guy Bouten fournit ensuite une liste " VALSE SPOREN EN DESINFORMATIE " qu'il serait trop long de copier ...


Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 11:51

michel a écrit:
En attendant de plus amples informations sur le livre, Bouten garde-t-il le cap en accusant des individus tels De Staercke et Cocu? Je vois vraiment mal la CIA faire appel à de tels seconds couteaux alors qu'ils avaient à leur disposition suffisamment d'équipes spéciales. Je pense par exemple aux ESR.
comme boucs émissaires? De staerke disait d'être choisi à cause de son profil. des petits cambrioleurs pour brouiller les pistes. si c'était le cas, ça a vachement bien marché!
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 12:04

Citation :
quelqu'un plus d'infos sur l'ex-colonel Dubois (CGE)


merde alors , je cherche aussi un colonel D......filleuil du temoin X


c'est pas le même j'espère

Dubois etait aussi de l'armée de l'air?




Dernière édition par K le Mer 19 Oct 2011 - 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 12:05

Dans le livre, Guy Bouten parle de Pierre Fievez (pages 288, 289, etc)

Pierre Fievez was in de jaren tachtig adjudant bij de rijkswacht en een echte wapenspecialist. Zijn naam stond in de agenda van Bouhouche.

Hij onderhield ook nauwe contacten met Beijer en heeft op zijn aanraden een akte van de valse verklaring van wapenhandelaar Dekaise opgesteld. Daarbij was het de bedoeling enkele speurders van de BOB van Waver in diskrediet te brengen die in het Bendeonderzoek het spoor volgden naar extreemrechts en naar een group wapenhandelaars die connecties hadden met de CIA en de MOSSAD, wat bij procureur Depreêtre van Nijvel niet in goede aarde viel. (...)

Guy Bouten dit de lui que c'est un "CIA-agent en nu lid van de cel Waals-Brabant".

En fait, on peut déjà lire, à la page 27 :

Een magistraat van het Brusselse hof van beroep meldt me dat er in het Bendeonderzoek vals wordt gespeeld. Speurder Lionel Ruth werd betrapt met een pistool van Bultot in zijn bezit. De man hield er trouwens een opzichtige levenswandel op na die hij met zijn salaris niet kon verantwoorden. Ook met zijn vervanger Pierre Fievez is er van alles aan de hand. Om te beginnen is er zijn band met de CIA. De magistrat vraagt zich af waaarom men precies zo iemand in de Cel van Waals-Brabant heeft gedropt. Om te beletten dat men de echte opdrachtgevers zou ontmaskeren ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 12:18


Pour K (est-ce le même ? quel serait le lien à faire ?) :


http://archives.lesoir.be/apres-les-carnets-du-major-thompson-ceux-du-colonel-dub_t-19910305-Z03PKH.html

APRES LES CARNETS DU MAJOR THOMPSON, CEUX DU COLONEL DUBOIS LE TEMOIN Nø1 DES AFFAIRES LIEGEOISES PARLE ENFIN

VANESSE,MARC

Page 3

Mardi 5 mars 1991

Après les carnets du major Thompson, ceux du colonel Dubois

Le témoin n° 1 des affaires liégeoises parle enfin

Après huit mois de silence, Jean Dubois prend la parole et entrouvre son carnet. Notes et contrenotes d'un retraité d'active.

Jean Dubois vient de connaître la traversée du désert. Une réserve liée aux remous causés par l'odeur des horodateurs liégeois. Collaborateur d'André Cools, il a siégé dans la plupart des cénacles attachés à la relance de la région mosane. Administrateur de la CGE, siège liégeois de la Compagnie générale des eaux, il consigne des notes dans un carnet. Et tout démarre!

(...)

_ _ _


http://archives.lesoir.be/jean-dubois-colonel-retraite-tete-a-droite-coeur-a-gauc_t-19910305-Z03PLD.html

JEAN DUBOIS, COLONEL RETRAITE TETE A DROITE, COEUR A GAUCHE: SOCIALISTE A L'ARMEE LE BON MOMENT...

VANESSE,MARC; DEPAS,GUY

Page 20

Mardi 5 mars 1991

JEAN DUBOIS, COLONEL RETRAITÉ

Colonel reconverti dans la «maintenance» du PS, qui est Jean Dubois? En rubrique politique, il parle des «affaires» liégeoises. Ici, son portrait.

Liégeois de souche, Liégeois de coeur: Jean Dubois n'a jamais quitté St-Nicolas, son village natal de la périphérie. Né en janvier 1931 dans une famille ouvrière, père métallurgiste aux ACEC, grand-père armurier, ce bon élève a suivi un parcours scolaire sans écart qui devait le conduire à une carrière commerciale: école communale de St-Gilles; études secondaires à Jonfosse et à l'athénée Saucy; licence commerciale aux HEC et la chambre belge des comptables. Comme tout gamin de son âge, ce fils unique se souvient de la guerre et des privations: On allait à la campagne pour trouver de quoi manger. Mon père était chômeur, ma mère faisait du repassage. On jouait au foot en sabots avec une balle de papier.

Après les études, le service militaire. La révélation! Je suis entré en 1952, en pleine guerre de Corée, pour un service de 24 mois. À la fin, j'avais envie de continuer la vie militaire. Parallèlement, le jeune Dubois aime la lecture. Profondément laïque, sensible aux opinions de gauche, il dévore Vandervelde, Marx, Jules Destrée, André Renard. Un engagement politique dont les prémices remontent à l'affaire royale. À l'époque, il est encore adolescent: L'affaire royale, c'est le rejet de quelqu'un qui a eu une attitude misant plutôt sur la victoire allemande que sur celle des alliés. Je ne pouvais l'admettre!

Officier de réserve, il opte pour «la» carrière et entame le parcours du combattant: officier de complément, puis la cascade des épreuves de l'École royale militaire pour rattrapper le temps perdu. Organisé comme le jury central, cet itinéraire tourne au calvaire: apprendre par soi même, nuits courtes, congés sacrifiés. Réussir ce challenge à 30 ans est un de ses meilleurs souvenirs: Java terrible pour fêter ça! Jeune capitaine d'aviation, il rencontre l'homme qui comptera: le général Collard, premier haut-gradé socialiste, héros de la guerre 1940-1945. Sur son conseil, il prépare l'École d'administration militaire qui forme les futurs responsables de gestion attachés à l'état-major. Retour aux premières amours.

Major, lieutenant-colonel puis colonel, Jean Dubois, passionné d'aviation, a accompli sa carrière au sein de l'état-major de la force aérienne à Evere, mis à part une escapade de deux ans au Shape où il est ébloui par Alexander Haig, le chef des troupes de l'Otan. Il achève son service par la direction de l'arsenal d'Evere: L'apothéose! Je devais m'occuper de 400 types et gérer un stock de 5 milliards.

Admis à la retraite en 1987, il reçoit en cadeau les oeuvres de de Gaulle, autre modèle. Et commence, la reconversion sous la houlette de Cools qui lui confie peu à peu des dossiers. Enfin, le 16 mai 1989, tout bascule...

MARC VANESSE


Tête à droite, coeur à gauche: socialiste à l'armée

Socialiste à l'armée, militaire au PS, un chiasme difficile à vivre? Le colonel Dubois l'a résolu: Les militaires nous appelaient les «politiques», le parti les «techniciens». À l'armée, notre position n'était pas toujours aisée. Nous étions des anticonformistes. Les sources de recrutement provenaient d'écoles catholiques: Saint-Michel, Malonne, les Cadets, les collèges de Flandre. L'armée est devenue «naturellement» une chasse gardée catholique. Au moment des grèves de 1960, Jean Dubois sympathise avec le général socialiste V. Collard: Il a été un révélateur. Il avait fait la synthèse entre l'homme de gauche et le militaire. Aucune raison de se sentir mal. Nous étions là pour faire notre devoir et essayer de modifier l'armée, en agissant de l'intérieur et en côtoyant des parlementaires. L'engagement politique de Jean Dubois remonte aux années 60: Je ne suis ni opportuniste ni socialiste de la dernière heure. Détail piquant, je me suis affilié à Saint-Josse car je siégeais à la commission Défense du parti aux côtés du maïeur Cudell.

Au parti? Ce n'était pas évident non plus. Seuls des gens comme Cools, Cudell, Tobback comprenaient la nécessité d'avoir des socialistes dans tous les corps de l'État, y compris l'armée. Il fallait un relais. Qui d'autre que nous?

Antiléopoldiste, le jeune officier a tout de même prêté serment: Le roi, c'est le chef. Le servir, c'est servir l'État. En France, ce serait un président, j'aurais préféré.

Le coeur à gauche, voisin de Grâce-Hollogne, quel regard sur la grève de 1960? C'était la révolte et la découverte, pour le public comme pour les militaires, d'une Wallonie en déclin. Beaucoup d'officiers, traumatisés par l'affaire royale, assimilaient les Wallons à des communistes révolutionnaires. Je refusais cette assimilation.

Peu intéressé par les mondanités, Jean Dubois aime assister aux défilés du 1er Mai. En civil, précise-t-il. Au sein de l'armée, il veut humaniser les rapports: Donner aux miliciens le droit de se défendre contre la tentation, souvent inconsciente, de certains officiers, de les considérer comme taillables et corvéables. Si j'exigeais de la discipline, j'aimais le dialogue avec les délégations syndicales de mon unité.

Autre rencontre déterminante, celle du «maître de Flémalle»: André Cools est un grand homme dans toutes les acceptions du terme. Un peu avant ma retraite, il m'a proposé de l'aider: Tu seras mon secrétaire. Et je me suis retrouvé imbriqué dans la vie politique liégeoise.

Secrétaire du «groupe de Colonster», Dubois côtoie les pointures du microcosme liégeois: Gol, Bolland, Forêt, Ancion, Reynders, Spirlet et, bien sûr, Cools. Administrateur de Meusinvest, CGE, SAB et Sorasi, il regrette d'avoir accepté sa mission de conciliateur au sein de la SWGS qui l'a plongé au centre du cyclone des horodateurs.

M. V.


Le bon moment...

Jean Dubois, colonel en retraite et, sinon l'homme de l'ombre, l'homme qui vit dans l'ombre de certaines influences socialistes liégeoises? Qu'il s'agisse d'André Cools, auquel on l'associe volontiers, ou d'autres, tout homme politique d'envergure entretient inévitablement ce qu'on appelle un «cabinet». Prétendre que le rôle des conseillers doit se limiter à une assistance technique est faire de l'angélisme: nier l'existence, au-delà de l'action publique, d'une vie politique souterraine qui n'est d'ailleurs ni aussi nébuleuse ni aussi limpide qu'on le prétend.

Cela dit, confronté aux remous de l'actualité qui éclaire ou assombrit certains événements - ce dont Liège est fertile - chacun a le droit d'avoir «sa» vérité, d'exposer sa vision des choses. Les conseillers comme leurs patrons, s'il échet qu'ils soient attraits à la cause par l'opinion. Jean Dubois s'est tu longtemps: vieille tradition militaire. Il accepte, aujourd'hui, de parler. Croyait-il pouvoir le faire parce que la Justice ayant exploré les dossiers, les braises «du scandale» étaient moins chaudes? Nous attestons que telle était sa démarche. Mais les circonstances en décident autrement: la pacification escomptée au sein des cénacles socialistes liégeois vient d'avorter. Les antagonismes se réveillant dans un contexte préélectoral, on ne peut espérer que les «affaires» ne recommencent pas à déborder du carcan judiciaire pour envahir à nouveau le débat politique et alimenter les controverses de personnes mal camouflées derrière les parades idéologiques. Coïncidence, disons-nous, l'interview du colonel Dubois ayant été négociée dans un cadre tout à fait différent... Tant pis ou tant mieux? Objectivement, le hasard nous semble rejoindre l'opportunité. S'il s'avère impossible, pour des raisons de stratégie, d'ambitions au sein de la «famille» socialiste liégeoise de conserver la sérénité souhaitable, mieux vaut que l'éclairage soit le plus large possible. Et puisqu'il est vrai qu'à corps défendant peut-être le colonel Dubois est un acteur incontournable de ce qu'on qualifie de drame ou de comédie, il est essentiel de savoir qui il est, ce qu'il a fait et, avant tout, ce qu'il a à en dire.

GUY DEPAS


Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 12:26

Citation :
De staerke disait d'être choisi à cause de son profil. des petits cambrioleurs pour brouiller les pistes. si c'était le cas, ça a vachement bien marché!

tout a fait et le sortie de prison le même nuit que l'attaque de nivelles était prévu

mais changé en dernière instance par la grêve des gardiens , échangé par des ....gendarmes

c'était la journée portes ouverte à Tournai

le coup de téléphone pour la bagarre non existante

les 3 voisins de nivelles qui n'ont rien entendu

les tas de douilles

et l'échange de service de Morue

les 4 jeunes gendarmes du groupe G jamais trouvé à nivelles (footnote du parlement)

il y a trop de pistes pour nous envoyer ds le decor.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7024
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 12:30

HERVE a écrit:
Dans le livre, Guy Bouten parle de Pierre Fievez (pages 288, 289, etc)

Pierre Fievez was in de jaren tachtig adjudant bij de rijkswacht en een echte wapenspecialist. Zijn naam stond in de agenda van Bouhouche.

Hij onderhield ook nauwe contacten met Beijer en heeft op zijn aanraden een akte van de valse verklaring van wapenhandelaar Dekaise opgesteld. Daarbij was het de bedoeling enkele speurders van de BOB van Waver in diskrediet te brengen die in het Bendeonderzoek het spoor volgden naar extreemrechts en naar een group wapenhandelaars die connecties hadden met de CIA en de MOSSAD, wat bij procureur Depreêtre van Nijvel niet in goede aarde viel. (...)

Guy Bouten dit de lui que c'est un "CIA-agent en nu lid van de cel Waals-Brabant".

En fait, on peut déjà lire, à la page 27 :

Een magistraat van het Brusselse hof van beroep meldt me dat er in het Bendeonderzoek vals wordt gespeeld. Speurder Lionel Ruth werd betrapt met een pistool van Bultot in zijn bezit. De man hield er trouwens een opzichtige levenswandel op na die hij met zijn salaris niet kon verantwoorden. Ook met zijn vervanger Pierre Fievez is er van alles aan de hand. Om te beginnen is er zijn band met de CIA. De magistrat vraagt zich af waaarom men precies zo iemand in de Cel van Waals-Brabant heeft gedropt. Om te beletten dat men de echte opdrachtgevers zou ontmaskeren ?

Il me semble que Fievez est encore à la CBW. Se serait un agent de la CIA? Bouten doit avoir des documents en béton pour lancer de telles accusations.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 12:43

Bonne piste hervé

cela a l'air tout bon

donc s'il a été filleiuil de X identifié ds les pv sur les années de plomb on est bien !

Citation :
colonel D........ attendait de la poste de X qui n'est jamais venu
dixit Masset

donc il =D.....était aussi ds la structure WNP ???

mais X avait compris très vite qu'il était utilisé

bon copain de latinus avec qui il sortait souvent il s'inquetait de son assassinat .

et n'est pas aller voir , son fillieul D.......mais un retraité de la gendarmerie qui de premier instance ne bouge pas pour ce meurtre declaré par X .



mais une années après

une fois que le deuxième vague commencé et le garcon abattu comme un lapin à Overijse

il prends vraiment peur et ne dors plus ......

il parle avec sa femme et

ils vont ensemble de nouveau voir le officier Laff.de la gendarmerie à la retraite

et cette fois ci pas pour parler de latinus mais pour parler de ce groupe de calmette;

il le sait bien il s"est entrainé avec eux pendant un mois (d'abord il nie)

puis il bien possible qu'il est present pour le vol du peugeot puis après genval aussi

(voir l'apostille lancée et arretée)

il a du se commpromettre comme tout membre dans un de bande de bandits

mais c'était pour la bonne cause on lui avait dit !!!!!!!!!!!!!!!!!

les TBW tuait pour la bonne cause ,couvert par la sureté ??? ....toujours les mensonges

Revenir en haut Aller en bas
RB



Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 12:50

michel a écrit:
Il me semble que Fievez est encore à la CBW. Se serait un agent de la CIA? Bouten doit avoir des documents en béton pour lancer de telles accusations.
En effet, Fievez est actuellement en fonction à la CBW. Il m'a même convoqué pour fin novembre.
Mais puisque le visionnaire Bouten nous affirme qu'il est de la CIA, j'ai donc une excuse pour me soustraire à cette convocation.
Je sens qu'on va encore bien rigoler avec notre ami Bouten Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lederniermensonge.com
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 12:52

RB a écrit:
michel a écrit:
Il me semble que Fievez est encore à la CBW. Se serait un agent de la CIA? Bouten doit avoir des documents en béton pour lancer de telles accusations.
En effet, Fievez est actuellement en fonction à la CBW. Il m'a même convoqué pour fin novembre.
Mais puisque le visionnaire Bouten nous affirme qu'il est de la CIA, j'ai donc une excuse pour me soustraire à cette convocation.
Je sens qu'on va encore bien rigoler avec notre ami Bouten Very Happy Very Happy Very Happy
Il me semble que vous êtes souvent convoqué, n'auriez-vous vraiment pas tout dit ? Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
RB



Nombre de messages : 263
Date d'inscription : 25/06/2011

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 13:05

Henry a écrit:
RB a écrit:
michel a écrit:
Il me semble que Fievez est encore à la CBW. Se serait un agent de la CIA? Bouten doit avoir des documents en béton pour lancer de telles accusations.
En effet, Fievez est actuellement en fonction à la CBW. Il m'a même convoqué pour fin novembre.
Mais puisque le visionnaire Bouten nous affirme qu'il est de la CIA, j'ai donc une excuse pour me soustraire à cette convocation.
Je sens qu'on va encore bien rigoler avec notre ami Bouten Very Happy Very Happy Very Happy
Il me semble que vous êtes souvent convoqué, n'auriez-vous vraiment pas tout dit ? Very Happy Very Happy
Apparemment, à chaque changement de direction, je suis convoqué à titre de témoin comme d'autres très certainement.

Par ailleurs, je suppose qu'on ne convoque que ceux qui ont des choses à dire. Je n'ai pas entendu que Bouten a souvent été convoqué malgré qu'il nous affirme sans cesse qu'il a la solution et ses clefs. jocolor
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lederniermensonge.com
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 13:11

Vous pourriez bientôt obtenir un contrat de consultant.
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 13:28

K a écrit:
merde alors , je cherche aussi un colonel D......filleuil du temoin X
oui K, j'avais toute suite pensé à toi, si c'est bien notre homme, faisons un petit zoom sur le monsieur...
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 14:03

Ha ce X !!!

Masset fait tout pôur cacher son identité !!!

c'est le seul dont il n'utilise meme pas le première charactère de son nom;
cela doit être donc en 1987 encore un temoin dument protegé



c'est pour cela qu'on a mis son nom de famille en plein = VOL-UIT dans les textes de la commission 2 incroyable non !!!!


on cache tout , on désinforme la population , on ramasse des advocats , membres élus d'un parlement,
élus par une population souveraine et

on donne acces a une parties des recherches , on parle des temoins protègés en séance close,

puis on jette ce monsieur à la pâture

et comble

il vit encore jusqu'en 1987 mais meurt quand même à l'age peu avancé de à peine 55 ans !!
sans qu'un journaliste lui a demandé un interview !!!!!!!!!!!!!!!!!.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
aviez vous recçus des pressions:

je préfère ne pas répondre à cette question répondait Schli.cker , mon boulot c'est mon seule gagne pain et je veux le garder.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 14:31

tiens maintenant que D semble un peu identifié

il me faut encore un officier de la SDRA:: Philippe G.......

en effet un certain N..... membre de WNP aurait declaré dans sa declaration de 12.02.1988

qu'un officier lui a proposé des missions de surveillance pour le compte de la SDRA

ce off G......... qui a eu N....... sous ses ordres (comme milicien , , para ?) refute les déclarations de celui-ci........


N......peut -etre Nem.ry ou ????,

Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 14:33

HERVE a écrit:
Pour Michel :

(pages 285-286)

(...) Het was typisch voor de CIA om voor de uitvoering van geheime operaties elke Amerikaanse betrokkenheid op een geloofwaardige wijze te ontkennen, (plausible deniability) en een beroep te doen op criminelen en extreemrechts maar tegelijk sporen te leggen die naar de communistische tegenstander leidden. Na de Tweede Wereldoorlog werden honderden nazi's en vooral SS'ers naar de VS gehaald en ingezet bij de vorming van doodseskaders in Zuid- en Midden-Amerika. Zelfs de criminelen van de maffia kwamen eraan te pas, zoals bleek toen de familie Gambino in New York in de Iran-Contra-affaire werd ingeschakeld in de lucratieve handel van drugs voor wapens. Dezelfde CIA-truc werd toegepast na de boomaanslag in het station van Bologna waar meer dan tachtig doden vielen. Volgens de Amerikaanse journaliste Claire Serling was de aanslag het werk van Moskou en niet van extreemrechts. (...)

Guy Bouten fournit ensuite une liste " VALSE SPOREN EN DESINFORMATIE " qu'il serait trop long de copier ...


Les lieutenants de GAMBINO ,ont ete actifs en Belgique durant ces annees .....et jamais inquiétés .
Revenir en haut Aller en bas
Willy-Nilly



Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 16:16

dim a écrit:
Willy-Nilly a écrit:
Donc les socialistes commençent à participer au jeu dont les règles sont définies par Reagan-Bush. Ils se font payer pour
être domestiqués.
en effet, pourquoi pas...

Pour vous dire..;il y existait un 'pacte' Reagan-Mittérand (socialiste, élu 1981). Reagan s'était inquiété de l'élection d'un prés. socialiste en France.
Mitterand l' a rassuré. Quand on voit que Bérégovoy(Atlas! Affaire Péchiney, suicidé), tout comme Strauss-Kahn, poussait les privatisations en France....drôle de socialistes!
Les aventures du millionaire Craxi sont bien connues aussi.
En Belgique, le grand socialiste Claes devient même chef de l' OTAN! Avant Claes il y avait Spaak dans cette même position: récompense pour son intervention
au Congo (contrat uranium congolais pour les USA).
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 17:30


Un complément sur le colonel Dubois ...

"K" pourrait-il expliquer en quoi son (éventuel) filleul permettrait d'avancer dans les liens ?


http://archives.lesoir.be/affaire-cools-le-colonel-dubois-interroge-a-liege_t-19930217-Z06EFM.html

AFFAIRE COOLS: LE COLONEL DUBOIS INTERROGE A LIEGE

BELGA

Page 015

Mercredi 17 février 1993

La «cellule Cools» et le comité supérieur de contrôle paraissent à nouveau s'intéresser de fort près au rôle joué par le colonel en retraite Jean Dubois lors de la signature du contrat d'achat des hélicoptères Agusta en 1988.

M. Dubois, qui était à la fois un ami et un proche collaborateur d'André Cools, serait, selon la RTBF, accusé aujourd'hui par Georges Cywie (l'un des mandataires d'Agusta en Belgique) d'avoir demandé à l'époque une commission de 15 millions de francs belges. La semaine dernière, la Justice avait ouvert une instruction séparée afin d'établir si des pots-de-vin avaient été versés lors de la signature du contrat Agusta. Mardi après-midi une équipe de la PJ a effectué une perquisition au domicile privé de Jean Dubois à Saint-Nicolas-lez-Liège et y a saisi un annuaire et un relevé de communications téléphoniques. Le colonel Dubois a ensuite été interrogé au palais de justice de Liège.

M. Dubois oppose un démenti catégorique aux allégations de M. Cywie, dont le caractère tardif ne manque pas de susciter certains doutes dans l'esprit des enquêteurs.

A la mi-janvier, l'ancien colonel avait déclaré à l'agence Belga que son rôle s'était limité à l'époque à négocier l'installation à Bierset, dans le cadre des compensations prévues par le contrat, d'un centre de distribution de pièces de rechange. Après cela, avait encore précisé M. Dubois, j'ai considéré ma mission comme achevée. J'ai fait rapport à André Cools et je me suis retiré. Je n'ai jamais plus été consulté par la suite sur ce dossier et je n'avais d'ailleurs aucune qualité pour poursuivre des négociations sur un plan plus large. (B.)

_ _ _


http://archives.lesoir.be/l-ancien-bourgmestre-de-liege-et-dix-hommes-d-affaires-_t-19920508-Z05AC2.html

L'ANCIEN BOURGMESTRE DE LIEGE ET DIX HOMMES D'AFFAIRES EN CORRECTIONNELLE LE CARNET DE NOTES DU COLONEL

HUBIN,MICHEL

Page 21

Vendredi 8 mai 1992

Le colonel Dubois notait tout: son aide-mémoire a permis d'éclaircir des zones d'ombre des «affaires liégeoises».

Le fameux aide-mémoire du colonel d'aviation en retraite Jean Dubois a eu la vedette de la quatrième audience d'instruction du procès des horodateurs.

Ce carnet contenait des notes strictement personnelles, explique-t-il. Témoin (il le dit lui-même) involontaire et inopportun d'une conversation téléphonique entre Georges Goldine, l'administrateur-délégué de la Compagnie générale européenne, et Jules Verbinnen, le chef de cabinet du bourgmestre de Liège, il a noté dans son carnet des détails qui vont déclencher l'affaire.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 18:33


Je vais me lancer dans une tentative d'explication.

En lien avec les horodateurs et la CGE (voir dossier Atlas), on voit apparaître le nom du colonel Jean Dubois, un proche d'André Cools;

Jean Dubois serait (à vérifier) le parrain de "J-C. J." (vu qu'il est décédé, on pourrait donner son nom exact...).

Latinus aurait demandé à "J-C. J." de faire partie du WNP ; "J-C. J." demande l'avis de son parrain.

Celui-ci se renseigne auprès de René Mayerus (EIM - voir fil dédié) qui lui dit tout le bien qu'il pense du WNP : sérieux, proche, coopérant avec la Sûreté de l'Etat, etc)

Par après, "J-C. J.", inquiet de la mort de son ami Latinus, demande conseil au gendarme (pensionné) Laffineur.

Jean Dubois connaissait donc bien à René Mayerus (EIM) et lui faisait confiance.

Dans quelle mesure René Mayerus était-il ainsi au courant des "affaires liégeoises" ?

Cela pourrait en effet être un lien intéressant mais il faudrait d'abord s'assurer que l'on parle des bonnes personnes ...



Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 18:43

en ce qui concerne les temoinages du gendarme Laff. et de X (=J-C. J.), voir aussi le temoinage de Henri Damsaint sur Cal.mette, Men.assa, Al Ajjaz, ...
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Mer 19 Oct 2011 - 18:45

c'est bien

Masset avait acces a beaucoup de doc et il a redigé plein textes en préparation pour la comm2

ds les differents axes de recherches il situe
Citation :
ds l'axe de Latinus qu'il n'a aucun lien probant après de minutieux et importantes recherches mais il emet deux reserves :


1.:le contact latinus avec X

puis le reserve
2.:evoqué par la synthese de l'adjudant Lachan-Jenicot : V......., complice d'eric Lam.mers , membre actif du WNP , a declaré avoir donné le numero de plaque d'une golf à Maurice Lammers qui , le lui aurait demandé;; c'est le même numero que les tueurs ont utilisé sur une fausse plaque placée sur la golf de M van camp ,victime des tueurs auresto 3cc >>>>Andderlues


donc il faut d'abord avoir tout lu et l'avoir mis en tête puis en controlant les dates des P.V., vous pouvez vous retrouver ds les initiaux utilisées par MASSET

c'est tout bon et on voit l'étouffement et les liens avec les apostilles annulées et pe même la maladie de schl.icker debut 1988 quand le CBW fait tout un soupe de re-auditions


Dernière édition par K le Mer 19 Oct 2011 - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )   Aujourd'hui à 2:49

Revenir en haut Aller en bas
 
De Bende van Nijvel en de CIA ( Bouten, Guy, 2011 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Parole d'Amour
» Date des résultats d'admissibilité des troublien(ne)s
» Chasse aux comètes, je veux en être !
» Nombres de postes offerts CRPE 2011
» La grande messe du matériel astro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Bibliographie :: Ouvrages sur les Tueries du Brabant-
Sauter vers: