les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 les differentes expertises faites par l'expert Dery

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Dim 13 Nov 2011 - 11:48

qoui que il y en a plusieures experts en belgique on continue à demander l'expert DERY qui est déjà la retraite

même en plein milieu des auditions de la commission1 du parlement en 1989

on est en plein confiture après le procès de borains et l'arme de cocu et en plein sause bolognese avec l'arme de bouhouche

de qui se moque-t-on ???,:


http://www.scribd.com/doc/49535794/Het-Geheim-van-Belliraj-Georges-Timmerman

Citation :
dinsdagavond ,3 oktober 1989 om 18h35 uur


Geen terreuraanslag’

De huls van de kogel waarmee Wybran werd vermoord, wordt vrij vlug gevonden, maar de kogel zelf blijkt onvindbaar. Zelfs een uitgebreide zoektocht met metaaldetectoren in de wijdeomgeving levert niets op. Het projectiel blijft spoorloos. Wel duikt er een andere kogel op.

Die wordt de dag na de moorddoor een bewakingsagent van
Gmicaangetroffen op de par¬king van het ziekenhuis.

Wapendeskundige Claude Dery ziet direct dat deze kogel niets met de moord te maken kan heb¬ben. Het blijkt een Britse geweerkogel die dateert uit de Twee¬de Wereldoorlog. “Vermits het projectiel niet was begraven , zou het kunnen gaan om een verzamelstuk, dat ergens onder het zand werd gevonden en daar gegooid werd om het on¬derzoek te verstoren,” noteert Dery is zijn rapport.

Blijft de vraag: is hier een fauwe grappenmaker aan het werk of wil iemand de Belgische speurders doelbewust voor de gek houden?

En dan is er die uitgebrande Volkswagen Golf, die enkele dagen na de moord wordt ontdekt in de buurt van de parking van het Erasmusziekenhuis, op het einde van een zandweg die uitgeeft op de Olympische Dreef.

Er wordt onmiddellijk verondersteld dat de auto werd gebruikt door de moorde¬naars. “De nummerplaten waren van de wagen gehaald, voor¬aleer hij in brand was gestoken,” schrijft De Standaard .

“Het koetswerknummer was vakkundig weggevijld. In principe konden we de auto daardoor niet meer ‘identificeren’.

Maar de BOB-’ers van de Brusselse antiterrorisme-sectie ontdekten toch het motornummer.
Volgens een garagist ging het om een Golf gti van ht oude model.

Na het in brand steken van de wagen,kon de dader makkelijk de berm naar de oprit van de Brussel¬se Ring oplopen om daar in een andere wagen te stappen. He tis ook mogelijk dat de dader langs de verlaten OlympischeDreef op de grens met Neerpede, opgepikt werd door een medeplichtige.” Het type van de auto en de manier waarop
hij werd ‘behandeld’, roept griezelige herinneringen op aande Bende van Nijvel, de ongrijpbare groep terroristen op, mis¬dadigers die in de jaren tachtig een reeks moorden, roofovervallen op supermarkten, inbraken en diefstallen heeft gepleegd. Maar de Golf blijkt eveneens een vals spoor te zijn. Er komt nooit een antwoord op de vraag wie die auto daar heeft achtergelaten. Was het opnieuw een flauwe grap of een doel-bewuste poging om het onderzoek te verstoren?

Eigenaardig is eveneens de rol die wapenexpert Claude Dery speelt in het onderzoek. Aan de ene kant gelooft hij niet dat het om een terroristische aanslag gaat, aan de andere kant neemt hij zelf het eigen initiatief om de Mossad te hulp teroepen.

Begrijpe wie begrijpen kan. Dery, een gepensioneerde militair en gewezen medewerker van de militaire inlichtingendienst

Pag 17

SDRA, is door het parket ingeschakeld als ballistisch expert. Op dinsdagavond rond 
uur arriveert ook hij in het Erasmusziekenhuis. In de buurt van het rechterachterwiel van de Audi
was intussen door een politieman de kogelhuls gevonden. Die wordt door Dery herkend als een huls van kaliber
7.65mm van het merk Sellier & Bellot Prague, munitievan Tsjechoslowaakse makelij.

Dit type van munitie, maar dan afgevuurd door een ander wapen, werd volgens Dery ook gebruikt voor de
dubbele Moskee-moord (zie hoofdstuk xx), de moord op een klusjesman van de Saoedische ambassade en de moord op Raoul Schouppe (zie hoofdstuk xx).

Dery doet hier een kapitale vaststelling: hij legt voor het eerst een materieel verband tussen vijf van de zes moordaanslagen die pas twintig jaar later zullen kunnen worden toegeschreven aanBelliraj.
Maar deze wetenschap helpt het onderzoek in de zaak¬ Wybran geen stap vooruit, redeneert de wapenexpert,want dit soort goedkope munitie is courant in omloop in ons ....




Dus Dery heeft een reputatie : hij de man van de kapitale vaststellingen die verbanden legt daar waar er ....... ZIJN !


Waar hebben we dat nog gehoord?

Het komt er nu op aan na te gaan wie verantwoordelijk is voor de keuze van de expert. Hier blijkt dus Dery in 1989 op pensioen nog altijd eerste keuze te zijn van het parket ban Brussel

Wie is het parket aldaar in die periode ? voor deze zaken 5/6


geen kat hier die daar een antwoord zal op kennen

dus gaan we vanaf nu verder int francois

donc pour les choses qui nous interessent de la première vague qui sont les J.I. pour les differentes affaires au début car c'est ceux là qui choisissent leurs experts en armes non ??? ,
ou il y a d'autres gens qui ont leur mot à dire ds le choix des experts ???,


Chronologie générale des faits,
Dinant, 13 mars 1982,
Ixelles, 10 mai 1982,
Lembeek, 11 mai 1982,J.I.WEZEL :expert , puis Schlicker
Maubeuge, 13 août 1982,xxxxx;J.I.WEZEL :expert , puis Schlicker
Wavre, 30 septembre 1982,Dekaize;J.I.WEZEL dès 13h05+ Depretre :expert , puis Schlicker
Beersel, 23 décembre 1982,J.I.Kesteloot, expert ?
Mons, 12 janvier 1983,(ANGELOU)JI Charles,Van Spitael, Biguet,Nicolas ,

en total 8 magistrats:

Citation :
du meurtre du chauffeur de taxi
Angelou, dans le cadre duquel pas moins de huit juges se sont succédé.
expert ? puis Schlicker: DERY


Watermael-Boisfort, 28 janvier 1983,
Genval, 11 février 1983,
Lasne,14 février 1983,
Uccle, 25 février 1983,J.I.WEZEL :expert , puis Schlicker
Hal, 3 mars 1983, J.I.MAHIEU -Bruxelles :expert choisi DERY;
Braine l'Alleud, 8 juin 1983,xxxxxxxxxxxx J.I.WEZEL :expert , puis Schlicker
Tamise, 10 septembre 1983,xxxxxxxxxxxJ.I.WEZEL :expert , puis Schlicker
Nivelles, 17 septembre 1983,
Ohain, 2 octobre 1983, J.I. WEZEL:expert ?,
Beersel, 7 octobre 1983,J.I. BELLEMANS ? :expert ,
Anderlues, 1 décembre 1983,
Erps-Kwerps, 22 septembre 1985,
Braine l'Alleud et Overijse, 27 septembre 1985, : J.I. BAEYENS ::expert ?
apres deux mois Schlicker ,:expert ,?
Alost, 9 novembre 1985,

Autres faits?

l'arme de Cocu : JI Schlicker :expert Dery puis......
l'arme bologniase JI " :
l'arme MENDEZ J.I Schlicker : expert DERY



essayons de mettre ici les données que vous trouverez ds vos lectures

on va pe voir que les autres experts crèvent de faim .

ils n'ont rien sous les dents ;


poutant on a libre choix ds tout les arrondissements judiciares


et le hasard veut qu'on utlise l'homme providenciel , partout à chaque fois qu'il y a des liens à faire




Dernière édition par K le Jeu 1 Déc 2011 - 14:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Lun 14 Nov 2011 - 20:06

Hal, 3 mars 1983, J.I.MAHIEU -Bruxelles :expert choisi DERY;

en effet peu connu mais quand Schlicker commence les affaires de la première vague sont déjà finies donc Bruxelles a choisi déjà l'expert DERY

plus tard quand NIVELLES,(depretre et Schlicker est dessaisi , BRUXELLES l'est aussi !! car ils sont à l'origine et ont TOUJOURS SUIVI NIVELLES.

il faut donc savoir pourqoui à BRUXELLES ils choisissent Toujours DERY
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1364
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Lun 14 Nov 2011 - 20:25

K a écrit:
Hal, 3 mars 1983, J.I.MAHIEU -Bruxelles :expert choisi DERY;

en effet peu connu mais quand Schlicker commence les affaires de la première vague sont déjà finies donc Bruxelles a choisi déjà l'expert DERY

plus tard quand NIVELLES,(depretre et Schlicker est dessaisi , BRUXELLES l'est aussi !! car ils sont à l'origine et ont TOUJOURS SUIVI NIVELLES.

il faut donc savoir pourqoui à BRUXELLES ils choisissent Toujours DERY


Je pense que Claude Dery vivait sur une réputation de bon expert. Et il était quasi seul dans cette spécialité. Les ex policiers qui sont sur le site pourront confirmer.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Mer 16 Nov 2011 - 21:20

donc les J.I.
Citation :

La succession des juges d’instruction (1) a compliqué
l’enquête sur les tueries du Brabant, ainsi que
l’atteste le dossier du meurtre du chauffeur de taxi
Angelou, dans le cadre duquel pas moins de huit
juges se sont succédé.
–––––––––––––––
Citation :
(1) Onderzoeksrechters
Baeyens,
Bellemans,
Biquet,
Charles,
Hennuy,
Kesteloot,
Lacroix,
Mahieu,
Maufroid,
Reynal,
Servaes,
Tas,
Troch,
Van Spitael
en Wezel.

–––––––––––––––



(1) Juges d'instruction Baeyens, Bellemans, Biquet, Charles,
Hennuy, Kesteloot, Lacroix, Mahieu, Maufroid, Reynal, Servaes,
Tas, Troch, Van Spitael et Wezel.
[ 77 ] - 573 / 7 - 95 / 96
Tevens werd vastgesteld — die vaststelling geldt
ook voor andere dossiers — dat de aanwijzing van
een onderzoeksrechter eerder afhangt van toevallige
omstandigheden dan van afspraken in functie van de
goede organisatie van de rechtbank.
Het onderzoek naar de Bende van Nijvel werd, na
de samenvoeging met het onderzoek van Dendermonde
een « megadossier » waarvan men zich terecht
kon afvragen hoe een onderzoeksrechter, laat
staan een onderzoeksrechter die nieuw was in de
zaak, dat zou kunnen beheren.

Il a également été constaté — cette constatation
s’applique aussi à d’autres dossiers — que la désignation
d’un juge d’instruction dépend de circonstances
fortuites plutôt que d’accords pris en fonction de
la bonne organisation du tribunal.
L’enquête sur les tueries du Brabant est devenue,
après sa jonction avec l’enquête menée à Termonde,
un « mégadossier » dont on pouvait se demander à
juste titre comment il pourrait être géré par un juge
d’instruction, et a fortiori, par un juge d’instruction
qui était nouveau dans l’affaire.


*
* *
Verscheidene onderzoeksrechters en advocaten
hebben voor de commissie het probleem van de grote
vertragingen bij de goedkeuring van rogatoire commissies
op de korrel genomen. Vooral het feit dat de
financiële implicaties vooraf op gedetailleerde wijze
moeten worden vastgelegd geeft aanleiding tot kritiek.
De vraag werd gesteld of dit wel de taak van een
onderzoeksrechter hoort te zijn.
*
* *
Ook bleek uit de dossiers die aan de commissie
werden voorgelegd en uit de verklaring van de onderzoeksrechters
zelf dat sommigen er niet in slagen om
zich op te werpen als leiders van het onderzoek.
De commissie stelde zelfs vast dat een onderzoeksrechter
volledig buiten het politioneel onderzoek
werd gehouden.
Afdeling 2
Inventaris van de vigerende wetgeving
Sedert de besluiten van de eerste « bendecommissie
» en het pinksterplan is er een evolutie in de
wetgeving die de opleiding en het statuut van de
onderzoeksmagistraten regelt.
Het voorstel van de eerste « bendecommissie »
luidde als volgt :
« De onderzoeksrechter wordt onttrokken aan het
hiërarchisch gezag van de procureur-generaal. Hij
verliest zijn hoedanigheid van officier van gerechtelijke
politie en wordt volledig rechter. In dit voorstel
heeft de onderzoeksrechter dus niet meer de dagelijkse
leiding van een beperkt aantal belangrijke dossiers
maar oefent hij een controle uit op alle onderzoeken,
van zodra één der belanghebbenden om zijn tussenkomst
verzoekt.
De onderzoeksrechters moeten kunnen opteren voor
een vlakke loopbaan die bovendien financieel geherwaardeerd
wordt. De vorming en de opleiding wordt
aangepast aan de specifieke behoeften van de onderzoeksrechter
die over een betere infrastructuur en lo-
Il a également été constaté — cette constatation
s’applique aussi à d’autres dossiers — que la désignation
d’un juge d’instruction dépend de circonstances
fortuites plutôt que d’accords pris en fonction de
la bonne organisation du tribunal.
L’enquête sur les tueries du Brabant est devenue,
après sa jonction avec l’enquête menée à Termonde,
un « mégadossier » dont on pouvait se demander à
juste titre comment il pourrait être géré par un juge
d’instruction, et a fortiori, par un juge



maintenant leurs bases de natation .....
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Sam 19 Nov 2011 - 16:24

mottard et haquin:
sur Angelou

II. L’enquête
37. L’information judiciaire a été traitée à Mons
sous la direction successive de quatre juges d’instruction
: MM. Charles, Van Spitael, Biquet et Nicolas.

.....

Officiellement saisi le 10 mars 1986, le juge d’instruction
de Nivelles, M. Schlicker, a poursuivi l’enquête
jusqu’au 30 janvier 1987 (44 pièces), date à
laquelle le dossier a été transmis au juge d’instruction
de Charleroi, M. Lacroix (39 pièces).



Citation :
39. L’expert en balistique requis le 12 janvier 1983,
n’a pas rédigé de rapport. Les éléments recueillis par
lui ont été transmis à Bruxelles, à la disposition d’un
autre expert
. Les traces de boue relevées sur les vêtements
de la victime et les traces d’herbes et de boue
trouvées dans le garde-boue arrière gauche de son
véhicule ne semblent pas avoir été exploitées pour
contrôler les renseignemts fournis par le témoin alerté
par la presse.


on voit ici encore un J.I. en plus qu'on a oublié en cour du chemin


c'est aussi le seul enquête ou je trouve trace d'un autre expert saisit pendant deux jours , avant le transfert à Bruxelles
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Sam 19 Nov 2011 - 16:45

haquin/mottard

en 1988 enfin on refait certaines études ou ils furent saisi dès le début ?

Citation :

49. Sur base des 4 dossiers examinés, plusieurs
éléments sérieux permettent de penser que diverses
agressions de 1982 et 1983 ont été commises par la
même bande.
a) Les éléments balistiques
1. L’arme de calibre 9mm qui a tiré 6 cartouches,
dont les douilles ont été retrouvées dans la voiture
Santana employée par les malfaiteurs le 30 septembre
1982 à Wavre et à Hoeilaert, aurait certainement servi
lors du triple meurtre au Colruyt de Nivelles les 16-
17 septembre 1983
(Expertise de MM. Celens, François et Hoet du 25 mars 1988).

2. Une autre arme de calibre 9 mm qui a tiré une
ou peut-être deux cartouches, dont les douilles ont été
retrouvées dans la même voiture, aurait percuté probablement
une douille retrouvée dans le bois de la
Houssière le 9 novembre 1985.
(Expertise de MM. Celens,François et Hoet du 25 mars 1988).

3. L’arme de calibre 22 utilisée pour tuer M. Vanden
Eynde à Beersel et M. Angelou entre Bruxelles et
Mons aurait servi lors du vol d’une voiture Saab a
Braine-1’Alleud le 8 juin 1983, lors du meurtre de Tamise
le 10 septembre 1983 et lors des meurtres au Colruyt
de Nivelles les 16-l 7 septembre 1983 (Expertise Dery).

4. Le pistolet F.N. Browning modèle 1922, calibre
7.65 qui a été employé le 2 octobre 1983 dans la cuisine
de l’auberge des 3 Canards et ensuite sur le parking
de celle-ci, aurait déjà éte employé lors de l’agression
au Colruyt de Nivelles les 16-l 7 septembre 1983.
Il aurait servi, à nouveau, lors de l’agression meurtrière
à la’bijouterie Szymusik à Anderlues le ler’ décembre
1983. La culasse et diverses autres pièces de cette
arme ont été retrouvées dans le canal à Ronquières.
(Expertise de MM. Celens, François et Hoet).


5. Suivant l’expert Dery, il y aurait, en outre, une
liaison balistique entre ces agressions et le hold-up au
Delhaise de Beersel.le 7 octobre 1983.
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 752
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Sam 19 Nov 2011 - 21:26

K a écrit:

2. Une autre arme de calibre 9 mm qui a tiré une
ou peut-être deux cartouches, dont les douilles ont été
retrouvées dans la même voiture, aurait percuté probablement
une douille retrouvée dans le bois de la
Houssière le 9 novembre 1985.
(Expertise de MM. Celens,François et Hoet du 25 mars 1988).


Bizarre, pourquoi auraient-ils utilisé ce pistolet dans le bois de la Houssière en 85 ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Sam 19 Nov 2011 - 21:47

j'a i lu que avant alost il y avait des choses remarqué à braine le compte mais je n'ai trouvé rien de plus .

je ne connais pas les sources de Haquin-Mottard bouqin de 1988 je pense
et cela n'a rien a voir avec les trouvaiilles de +Vos après les fouilles ds ce bois en 2007?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Jeu 1 Déc 2011 - 14:24

Citation :
Wavre, 30 septembre 1982,Dekaize;J.I.WEZEL dès 13h05+ Depretre :expert , puis Schlicker


mottard &haq pag 157

Citation :
a 13h05 , le juge d'instruction de Nivelles,M.Wezel , etait sur les lieux à Wavre en compagnie du proc du roi depr..
ils etaient assisté par deux medecin legistes , deux experts en ballistique, la pol jud. de nivelles et le laboratoire de la police scientifique de bruxelles. une autopsie a eu lieu apres la descente sur place et

en plus

Citation :
A 15h 45 , le J.i. de brux , MELOY, etait sur les lieux à Hoeilaert en compagnie du proc du roi , M POELMAN.Il etait assistés par deux experts en ballistique et le laboratoroire de lapoplice scientifique et la PJ de Bruxelles

Les experts en ballistique et la PJ ont été chargées d'examiner en outre la voiture Santana incendiée.

on note que
> Poe.lman a étée present > c'est pas lui qui plus tard a fait une remarque sur le sabotage de l'enquete

< on remarque que We.zel etait present des le début >quand il a posé sa canditature ....

< on remarque que De.pretre etait present dès le début >c'est pas lui qui a voulu separer longtemps les affaires de dekaise des autres faits.

on remarque aussi qu'on de donne pas les noms des experts :ils sont aux ordres ou independant de qoui./qui

quel est leur statut pour la justice comment ils sont renumés
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Mer 14 Déc 2011 - 15:58

pour des liegois:DATA press consultable sur place

article de presse depuis 1980 ds laquelle on parle de Dery....


Citation :


Date de fin : Année
Mois
Chercher



DATA Press Résultat de votre recherche : 1 à 9 sur un total de 9 dossiers

SUPER CANON du 01 mars 1990 au 31 mars 1990
Ouvrir

Assassinat de Gerald Bull (9)

Affaire du super canon (23)

Canon de la Barbade (1)
[10635-1]

NAIM KHADER du 16 mars 1999 au 31 mars 1999
Ouvrir

Assassinat du représentant de l'OLP à Bruxelles (2)

Assassinat de Naïm Khader (3)

Affaire Naïm Khader (2)
[10136-1]

TUERIES DU BRABANT du 01 février 1997 au 15 février 1997
Ouvrir

Auditions de la commission d'enquête sur les Tueries du Brabant wallon (3)

Enquête sur l'enquête dans le dossier des tueries du Brabant (21)

Tueurs fous du Brabant wallon (93)
[3941-1]

AFFAIRE HAEMERS du 16 septembre 1993 au 30 septembre 1993
Ouvrir

Procès de la bande à Haemers devant la Cour d'assises du Brabant (9)

Procès de la bande Haemers (13)

Procès Haemers II (11)
[11020-1]

BOUHOUCHE - BEIJER du 16 octobre 1994 au 31 octobre 1994
Ouvrir

Cache d'armes de Robert Beijer (2)

Procès de Beijer et Bouhouche (6)

Assassinat de Juan Mendez (22)
[19286-1]

BOUHOUCHE - BEIJER du 01 novembre 1994 au 15 novembre 1994
Ouvrir

Compte rendu d'audience du procès (279)

Procès de Beijer et Bouhouche (6)

Assassinat de Juan Mendez (22)
[19298-1]

TUERIES DU BRABANT WALLON du 10 janvier 1988 au 20 janvier 1988
Ouvrir

Procès de la filière boraine devant la Cour d'assises de Mons (3)

Compte rendu d'audience du procès (279)

Tueurs fous du Brabant wallon (93)
[20532-1]

AFFAIRES CRIMINELLES du 01 octobre 1995 au 15 octobre 1995
Ouvrir

Assassinat - Meurtre (425)

Instruction judiciaire (998)

Affaires judiciaires (243)
[21182-1]

TUEURS DE BRABANT WALLON du 01 janvier 1988 au 10 janvier 1988
Ouvrir

Procès de la filière boraine devant la Cour d'assises de Mons (3)

Procès devant la Cour d'assises (106)

Filière boraine (12)
[21508-1]

1

Copyright DataPress 2011
http://www.datapress.be/index.php?file=recherche&addSub=35459&libelle=Dery%2C+Claude+(expert+en+balistique)&facette=P


puis aussi

Citation :
DH Infos > Faits divers

Le 6e meurtre de Belliraj
(12/03/2008)

© AP
En août 1988, un Bruxellois de 53 ans fut tué non parce qu'il était juif, mais homosexuel. Toujours au pistolet 7,65 mm !
BRUXELLES Selon nos infos, la dernière des six victimes à identifier d'Abdelkader Belliraj est connue depuis hier. Il s'agit de M. Marcel Bille, un Koekelbergeois de 53 ans tué en 1988 d'une balle de 7,65 mm dans la tête : 7,65 mm, le calibre de Belliraj. Avec le Dr Jo Wibran et l'épicier de Saint-Gilles Raoul Schouppe, Abdelkader Belliraj aura donc tué trois Belges. Mais c'est à Braine-le-Château que le corps de M. Bille fut trouvé en août 1988. L'affaire était traitée par le parquet de Nivelles, ce qui explique qu'il ait fallu trois semaines depuis l'arrestation de Belliraj pour retrouver ce dernier dossier.
Belliraj a tué le Dr Wibran parce qu'il était juif, modéré et représentatif; l'imam Abdullajh el-Hasi et le bibliothécaire du Centre culturel islamique de Bruxelles Salem el-Behir parce qu'ils préconisaient le dialogue après les Versets sataniques de Rushdie; le chauffeur égyptien de l'ambassade saoudienne parce qu'il aidait un pays pro-américain.
Dans son épicerie proche de la gare du Midi, l'ancien adjudant Raoul Schouppe, qui avait 65 ans, fut tué parce que, ancien de la Force aérienne, il ne faisait pas mystère de ses origines juives. Sixième dans la liste, Marcel Bille a été tué parce qu'il était homosexuel. Parions que l'enquête établira que M. Bille draguait des prostitués dans les milieux allochtones. C'est la seule façon : Belliraj a dû l'apprendre et c'est ce qui a déterminé son choix.
Le cadavre du Koekelbergeois fut trouvé le 16 août 1988 dans un bois de Braine-le-Château près de la rue Saint-Véron. Une balle dans la tête, tirée sous l'oreille. Dès le mois suivant, feu l'expert balistique Claude Dery liait l'exécution de Marcel Bille au meurtre de Raoul Schouppe le 28 juillet précédent dans l'épicerie de la rue de Mérode.
À l'époque, nous écrivions : "La même arme réapparaît [...]; les policiers se demandent comment ils pourront empêcher d'autres victimes" . En fait, on avait donc détecté très vite la main d'un tueur en série... ce qui n'empêcha nullement les quatre assassinats de 1989. Cinq eurent pour cadre l'arrondissement judiciaire de Bruxelles. Qu'un sixième ait été confié au juge nivellois Marc Cruysmans (compétent pour Braine-le-Château) explique, vingt ans plus tard, le retard mis à retrouver ce dossier.
Dès son arrestation le mois passé, Belliraj a cité, depuis le Maroc, six assassinats commis en Belgique avec le même type d'arme, sinon la même arme. Et tous se sont vérifiés. S'agissant de meurtres dont la police belge elle-même avait parfois oublié l'existence, il ne peut s'agir d'un hasard. Le simple fait de les avoir cités constitue une forme d'aveux. En parlant de meurtres "entre 1986 et 1989" , Belliraj ne se trompait que sur les dates : tous dataient de 1988 et 89.
Gilbert Dupont
Au 2e déjà, la police soupçonnait.....





donc


>>23 juillet 1988 : Raoul Schouppe, 65 ans, est abattu dans son commerce, 67, rue de Mérode, près de la gare du Midi.
>>16 août 1988 : un Bruxellois de 53 ans, Marcel Bille, est enlevé et exécuté à Koekelberg et son corps abandonné à Braine-le-Château. M. Bille a été exécuté d'une balle de calibre 7,65 mm dans la tête. Grâce à l'expert Dery, la piste d'un tueur en série est évoquée dès septembre 1988.
>>29 mars 1989, l'imam Abdulajh el-Hasi et le bibliothécaire Salem el-Behir du Centre culturel islamique sont exécutés au 7,65 mm.
>>20 juin 1989, Samir Gahez Rasoul, chauffeur égyptien de 24 ans de l'ambassade d'Arabie saoudite, est abattu d'une balle de 7,65 mm.
>>Le 3 octobre 1989, le professeur Jo Wibran est abattu d'une balle de 7,65 mm dans la tête, sur le parking de l'hôpital Érasme à Anderlecht.

Et après cela, Belliraj, jamais soupçonné, était recruté par la Sûreté de l'État !



remarque:Rue de Merode /gare de midi : si on con,nait le numero..? ce serait interessant en plein ds le milieu libanais&grecque



Super Dery semble avoir fait plus de 20.000 expertises


cela me fait pensé aux 3000 bouteilles de champagne chargés ds le coffre du super Santana


c'est normal que le moteur a fait schluss !
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Mer 14 Déc 2011 - 16:12

16:06:88 reinterrogation de Dussart par Hennart sur les apostilles non executées ds le cadre du déces Latinus (pag 58)

Citation :
Réaudition de Dussart (91)
Dussart précise que Libert lui a révélé que l’adjudant Goffinon, dirigeant la BSR de Bruxelles et à ce titre principal
enquêteur de la cellule Mendez, faisait partie du WNP; Dussart précise que la Sûreté de l’Etat a refusé de collaborer
pour lui transmettre le dossier WNP constitué au sein de la Sûreté;

il mentionne également le refus du juge d’instruction Schlicker de délivrer un mandat de perquisition pour le bureau de Smets à la Sûreté; Dussart précise avoir été l’objet d’invitations de l’Etat-major de la gendarmerie pour stopper son enquête sur le WNP et sur Latinus;
il précise que les fuites dans le dossier étaient le fait du juge d’instruction Schlicker en direction du journaliste Souris (92); il ajoute avoir été dégouté et avoir demandé une retraite prématurée.

Dussart est réinterrogé le 16 juin 1988 par le juge d’instruction Hennart sur la non-éxécution des apostilles délivrées par le juge d’instruction Schlicker dans le cadre du décès Latinus.

et

>>23 juillet 1988 : Raoul Schouppe, 65 ans, est abattu dans son commerce, 67, rue de Mérode, près de la gare du Midi.



apostilles entre autre celui du 18 octobre 1985 qui est lancé apres l'interrogation du colonel D.... de l'armée de l'air


et par hasard un mois après le réaudition de dussart encore un mort d'un ex de l'armée de l'air.

pus hasard mais pourqoui de Vroom est allé par deux fois à Vienne ? ds le cadre de ces meurtres de 88 89
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Jeu 12 Déc 2013 - 20:53

Herdersliedstraat: ds le bouqin de Hilde GEENS:p256


Citation :
....

Toen sloeg de leidingvan het onderzoek een fataal pad in. Terwijl de
bekentenis was ingetrokken en de manier waarop ze tot stand geko-
men was hoe langer hoe dubieuzer werd, deed niemand een poging
am de beschikbare materiële elementen te benutten, het moordwa-
pen op te dreggen en te achterhalen wie de artisanale kogels voor de
moord geleverd had.
De ingeschakelde wapendeskundige Claude Dery was dat soort
munitie maar twee keer in dodelijke afrekeningen tegengekomen. De
expert wilde voor het assisenhof niet zeggen in welke
. Die zaken waren
niet afgehandeld en vielen onder het geheim van het onderzoek.
Een paar jaar na het proces maakte ik een afspraak met Dery in de
grote lege kelder van een huis in Schaarbeek. De deskundige was al in
1986 op zijn eenenvijftigste met pensioen gegaan na 1400 gerechte-
lijke expertises. ln het midden van de ruimte chez Kafka, stonden de
stoel waar hij op zat, de andere waar ik op plaatsnam, en tussen ons
in een kleine onstabiele tafel. Het tafelzeil was een rorschachtest, het
zat van onder tot boven vol met vlekken.
Dery was internationaal pistoolschutter en voorzitter van de Schut-
tersvereniging van de Luchtmacht en dé deskundige in Brussel; hij
werd ingehuurd in haast alle geruchtmakende onderzoeken van de
jaren 80, van de WNP tot de bende van Nijvel. Hij werd meer en meer
omstreden wegens foute expertises. Het wantrouwen nam toe omdat
hij werkte bij de inlichtingendienst van het leger, de Algemene Dienst
Inlichting en Veiligheid van de Krijgsmacht, deADrv; afdeling Midden-
Oosten, en daar vanaf het begin ingeschakeld was bij het beruchte
Public Information Office, het PlO, de antisubversiedienst die werd op-
gericht door de omstreden rechtse politicus en vleeshandelaar Paul
Vanden Boeynants en waarover de Staatsveiligheid een serie negatie-
ve verslagen had opgesteld. De dienst werd geleid door een geducht
militant van de antisubversiegedachte, majoor Jean Bougerol, vol-
gens een van zijn vroegere medestanders een man van simpele komaf
die zijn strepen graad na graad zelfhad verdiend. ......






De toenmalige admi-
nistrateur-generaal van de Staatsveiligheid Albert Raes zei in een
interview eind 1993 tegen mij dat hij een brief aan de militaire over-
heid geschreven had dat Bougerol daar weg moest. 'Geen reactie. Ze
hebben me beetgenomen, sommige militaire collega's van mij.'
Binnen het leger was men nochtans ongemakkelijk over het PlO en
de leiding schafte de dienst af, maar hij bleef met privéfondsen hei-
melijk verder bestaan. Dery en andere kopstukken werden daarover
aan de tand gevoeld in het parlement. Het PlO was sinds het leger er
afstand van nam een privé-inlichtingendienst geworden die concur-
reerde met de officiële inlichtingendienst, maar ten dienste van wie
ofwat, is ook door de Gladio-cornmissie niet opgehelderd.
Toen ik Dery sprak, keerde hij onmiddellijk de rollen om en pro-
beerde hij mij te verhoren. Hij drong aan op absolute anonimiteit,
'want er stonden contract en op zijn hoofd',
liet merken dat hij mijn
adres had nagetrokken en zijn atelier bleef dicht. Als iets geïllustreerd
moest worden, verdween hij voor onbepaalde tijd naar achter en
keerde dan met één voorwerp terug.
Preciseren in welke andere dossiers hij de zeldzame kogels van de
dubbele moord in de Herdersliedstraat was tegengekomen, wilde hij
niet; die zaken waren niet afgerond. Het wapen kon hij niet bepalen,
want er was geen enkele streep intact gebleven op de kogels die hij
onderzocht had, en zelfs het kaliber was onzeker. Hij ging op geen
enkele vraag in.
Twee schietinstructeurs bij de gerechtelijke politie bevestigden wat
ik in het dossier van de dubbele moord gelezen had: ambachtelijke
kogels van dat lichte kaliber worden al vijftig jaar niet meer geperst.
256

......Een gepensioneerde wapenhandelaar gaf me in Limburg onder een
Romaanse kerktoren een spoedcursus over artisanale laadappara-
tuur. Hij bekeek de lijst met wapens en munitie die bij Barbier in
beslag waren genomen, en klasseerde de WNP-Ieider: 'Een amateur,
zo ken ik er dertien in een dozijn. Maar de artisanale kogels kloppen
daar niet mee. Loden kogels zijn zo goedkoop, waarom dan de moeite
nemen om ze zelf te maken? Je hebt een kruitweegschaal nodig, een
pan om lood te smelten, een gietmal waar je je warme metaal in giet,
en een koer of tuin zodat je de gifdampen niet inademt. Loden ballen
hebben een paar voordelen. Ze berokkenen grote schade, dempen
het geluid van een schot en ze zijn veel zachter dan fabriekskogels en
daardoor voldoende vervormd om weinig of niets te vertellen over
het wapen dat ze afvuurde.'
'Dat zijn geen voordelen voor een amateur. Is het dat wat niet klopt?'
vroeg ik. 'Die moord is niet het werk van een dilettant?'
'Die moord? Dat weet ik niet, maar de kogels zijn dat niet, dat weet ik
wel.
Het wapen dat gebruikt is, is vermoedelijk kaliber 7.65. Die zijn in
de jaren 70 massaal in onderdelen buitengesmokkeld uit de FN-ate-
liers in Luik, waar half Limburg ging werken. De stukken waren niet
genummerd. Eens buiten de fabriek werden ze ineengeflanst en ver-
kocht op de zwarte markt. Ik heb klacht ingediend en de BaB begon
een onderzoek. Het duurde geen week of de vakbonden maakten ka-
baal en het onderzoek viel stil. Je kunt je te pletter zoeken naar de
eigenaar van zo'n courant wapen.'





Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Sam 28 Mar 2015 - 19:26

Après le meurtre de MENDEZ ,   Dery se remémorisait mal ce munition expansive que bou avait tiré sur un  Honda d'un grecque  qu'il avait camouflé un peu


pourtant ds les AMI'S il   avait ecrit régulièrement sur ces munitions
dont un exemple


Citation :


AMI 46

1983 Octobre

Police

Dums Dums, polices et Convention de Genève et de La Haye - Les munitions expansives et les forces de l'ordre

Claude Dery

41


il n'avait presque jamais rencontrer cette munition ....dont il était l'unique expert pe en Belgique ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Dim 29 Mar 2015 - 15:49

Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Dim 29 Mar 2015 - 21:37

K a écrit:
Citation :
Wavre, 30 septembre 1982,Dekaize;J.I.WEZEL dès 13h05+ Depretre :expert  ,   puis Schlicker


mottard &haq pag 157

Citation :
a 13h05 , le juge d'instruction de Nivelles,M.Wezel , etait sur les lieux à Wavre en compagnie du proc du roi depr..
ils etaient assisté par deux medecin legistes , deux experts en ballistique, la pol jud. de nivelles et le laboratoire de la police scientifique de bruxelles. une autopsie a eu lieu apres la descente sur place et

en plus

Citation :
A 15h 45 , le J.i. de brux , MELOY, etait sur les lieux à Hoeilaert en compagnie du proc du roi , M POELMAN.Il etait assistés par deux experts en ballistique et le laboratoroire de lapoplice scientifique et la  PJ de Bruxelles

Les experts en ballistique et la PJ ont été chargées d'examiner en outre la voiture Santana incendiée.

on note que
> Poe.lman a  étée present > c'est pas lui qui plus tard a fait une remarque sur le sabotage de l'enquete

< on remarque que We.zel etait present des le début >quand il a posé sa canditature ....

< on remarque que De.pretre etait present dès le début >c'est pas lui qui a voulu separer longtemps les affaires de dekaise des autres faits.

on remarque aussi qu'on de donne pas les noms des experts :ils sont aux ordres ou independant de qoui./qui

quel est leur statut pour la justice comment ils sont renumés


Je viens d'observer que le juge d'instruction à Hoeilaart est sans doute mr ELOY. Le même juge qui sera chargé des CCC un moment et du meurtre de Christine Van Hees, au début.
Puis crise cardiaque et ... dépression nerveuse...et départ aux Seychelles...
Parcours particulier. Il vit toujours?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1470
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Lun 30 Mar 2015 - 8:02

C'est incroyable comme les fonctionnaires à l'échine souple mais détestant pour autant le travail de terrassier développent des prédispositions naturelles pour l'expatriation vers des contrées lointaines, si possible exotiques et à forte valeur touristique ajoutée.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Lun 30 Mar 2015 - 17:35

que des questions , questions et questions


j'ai recemment aussi du constater que c'était We_zel qui a fait le proces Haemers2
même questions pour les defenseurs des victimes tbw ! comme m qui a reussi de sortir van wijck de son pétrin


groupe van wijck ,qui aurait subventioner via les containers medicaux le Wnp
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Lun 30 Mar 2015 - 17:48

Seychelles est aussi un endroit où un client P de Delh semble avoir laissé ses dernières plumes après avoir tenter de manigancer une vente piramidale ds la gendarmerie qqs temps avant Wavre

témoin clé ou pure invention de Delh ? pour expliquer la piste vers les évènements ds le parking Beau site le soir même (voir beetg)
Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Lun 30 Mar 2015 - 20:16

K a écrit:
que des questions , questions et questions


j'ai recemment aussi du constater que c'était We_zel qui a fait le proces Haemers2
même questions pour les defenseurs des victimes tbw ! comme m qui a reussi de sortir van wijck de son pétrin


groupe van wijck ,qui aurait subventioner via les containers medicaux le Wnp



Et l'on se souvient de l'hypothèse du gendarme Morue abattu car...enquête Van Wijck /CCF .
Un PV de ce dossier/enquête signé MORUE?

Allo, la cellule...???
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   Mar 31 Mar 2015 - 18:59

mais le M ici c'est le magneto qui a defendu van wijck


et avant il etait aussi un moment admin ou conseiller ds le firme chars asco


c'est quand meme lui qui a essayer de discuter ente vdb asco et l'importateur de Mazda concernant les problèmes et licences des chars
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les differentes expertises faites par l'expert Dery   

Revenir en haut Aller en bas
 
les differentes expertises faites par l'expert Dery
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combien faites-vous de repas par jour?
» oublis de ma part. Comment faites-vous pour ne pas oublier
» Saint Léonard Ermite, Patron des Prisonniers et commentaire du jour "Faites-vous des amis avec l'argent trompeur"
» Faites place nette !
» Comment faites vous face à la solitude ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Evolution future de l'enquête :: Revoir les méthodes de travail de la cellule-
Sauter vers: