les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la piste du Surinam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: la piste du Surinam   Mar 17 Jan 2012 - 19:34

On en déjà parlé sur ce forum (voir sujet Bouhouche).

'Bende van Nijvel werkte mee aan Surinaamse coup'


Binnenland

Een Nederlandse oud-militair diste voor de Surinaamse krijgsraad, dat onderzoek doet naar een staatsgreep in Suriname in 1982, de Bende van Nijvel op. Peter Van Haperen verklaarde voor het eerst dat een Belgisch doodseskader meewerkte aan een tegencoup, een bende waaruit later de Bende van Nijvel zou gevormd worden.
Het verhaal, dat volgens de krijgsraad leest als een filmscenario, begint in 1982. Suriname stond onder het militaire bewind van de huidige president Desi Bouterse. Enkele tegenstanders planden een tegencoup op het militaire regime, tot vijftien tegenstanders op 8 december werden geëxecuteerd. De moorden staan nog steeds gekend onder de Decembermoorden, waarvan het proces naar de daders nog steeds loopt.

Ook het Nederlandse leger was betrokken bij de tegencoup. Peter Van Haperen was teamleider binnen de geheime dienst, opgericht door de Binnenlandse Veiligheidsdienst en gefinancierd door de Amerikaanse inlichtingendienst CIA.

Bouhouche

Het team had de opdracht gekregen om een aantal doelwitten in de hoofdstad Paramaribo uit te schakelen, maar er was ook een dodenlijst. Op dat lijstje stond de naam van Desi Bouterse helemaal bovenaan. Van Haperen getuigt: ‘Geen opdracht voor mijn manschappen, maar voor een Belgisch doodseskader. Bouterse omleggen was niet mijn prioriteit. Het waren mannen uit België, zoals ene Madani Bouhouche. Die hebben later de Bende van Nijvel gevormd.’ De Decembermoorden maakten uiteindelijk een einde aan de plannen omdat heel wat leidende figuren werden gedood.

Madani Bouhouche was op dat moment actief bij de BOB, de Bewakings- en opsporingsbrigade van de rijkswacht. Zijn naam werd vaak genoemd in het onderzoek naar de Bende van Nijvel, maar hij ontkende steeds.

De piste dat de rijkswacht, militairen, een politieke kring of zelfs de CIA betrokken zou zijn bij de Bende van Nijvel is al langer gekend. Voor velen is dat meteen een van de belangrijkste redenen waarom het mysterie rond de bende, die begin de jaren tachtig 28 slachtoffers maakte bij brutale overvallen op supermarkten, nog steeds niet opgehelderd is.

Fantast

Ook de Surinaamse piste niet nieuw. Het is echter de vraag of de verklaring van Peter Van Haperen iets zal bijbrengen. Er zijn al heel wat ‘fantasten’ met de meest onwaarschijnlijke verhalen in het onderzoek gepasseerd, en ook aan Van Haperen wordt getwijfeld. Ten eerste komt de verklaring dertig jaar na de feiten. ‘Uit angst’, zo meent Van Haperen. De Nederlandse militair vond het pas nodig om zijn verhaal te doen na de start van het decemberproces. Ten tweede verklaart de Nederlandse Defensie geen Peter Van Haperen te kennen. ‘Logisch, ik zat in de geheime dienst’, besluit hij.

In ieder geval zorgt het verhaal ervoor dat het mysterie rond de bende weer meer kleur heeft gekregen, en dat ook 30 jaar na de feiten het verhaal nog veel mensen begeestert.


Source : http://www.nieuwsblad.be/Article/Detail.aspx?articleid=DMF20120116_162

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mer 18 Jan 2012 - 1:41

Quelqu'un connait un site pour traduire le neerlandais, parce qu'avec google traduc on y comprend rien. Je parle pas uniquement pour ce post mais y'a beaucoup de posts en neerlandais c'est temps ci, et j'y comprend rien, lol.
merci
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mer 18 Jan 2012 - 7:57

@Faitesvite

Pour simplifier : il y a eu un projet de coup d'Etat au Surinam en 1982. Un militaire hollandais qui y a participé dit qu'un groupe emmené par Bouhouche et connu par la suite sous le nom de tueurs du Brabant a participé à ce projet.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mer 18 Jan 2012 - 11:02

Le Surinam fut doté d'une constitution de type parlementaire. Henck Arron, un homme politique d'origine créole, devient alors premier ministre du nouveau pays, tandis que Johan Ferrier accéda au poste de premier président de la République. Les 300 militaires néerlandais quittèrent le Surinam. En ce qui a trait aux langues, le gouvernement de l’époque ne s’en est guère préoccupé, laissant en place les pratiques existantes: le néerlandais dans les activités officielles, le sranan tongo dans les activités informelles.

Le régime parlementaire instauré en 1975 fut renversé en 1980 par un coup d'État militaire qui voulut mettre fin à un «système caractérisé par l'injustice, la corruption, les inégalités sociales, la bureaucratie et le clientélisme». La Constitution fut suspendue, le Parlement dissous, tandis que le Centre politique, un conseil de militaires, commença à gouverner par décret.

Tandis que la dictature militaire du lieutenant-colonel Dési Bouterse s'affirmait, la guérilla antigouvernementale s'intensifia en 1982 dans le sud et l'est du pays (entre 1981 et 1991). Le 11 mars 1982, un coup d'État déclenché par des officiers et sous-officiers commandés par le lieutenant Surrendre Rambocus, qui entendait «sauver le Surinam du communisme» et «restaurer la démocratie», fut fermement réprimé. En décembre 1982, l’armée déclencha un coup de force qui s'accompagna d'incendies, d'exécutions de personnalités et de soldats. Les Pays-Bas et les États-Unis suspendirent leur aide financière. Les militaires au pouvoir multiplièrent les obstacles administratifs pour empêcher le départ des Surinamais traumatisés par l'explosion de violence de décembre 1982. Bouterse pratiqua une politique nationaliste en s'appuyant sur l'emploi du créole surinamien. En décembre 1984, le gouvernement de Bouterse annonça un «retour à la démocratie». À la fin de 1986, six gouvernements militaires s'étaient succédé à la tête du pays. Dans l'est du Surinam, une rébellion se développa contre la dictature du colonel Dési Bouterse. Celui-ci accusa les Pays-Bas, les États-Unis et la France (Guyane française) de soutenir la guérilla et exerça des exactions punitives auprès de la population. Les pénuries de denrées alimentaires et les exécutions sommaires augmentèrent le mécontentement populaire et provoqua des manifestations de rue à Paramaribo en février 1987. Organisées par les militaires, des élections chassèrent Bouterse à la fin de janvier 1988. Mais le nombre de réfugiés qui avaient traversé le Maroni pour la Guyane française continua d’augmenter et dépassait les 10 000. L'attitude de l'ancien dictateur et de l'armée posait encore de sérieux problèmes.

Les militaires durent accepter en 1991 un processus de démocratisation et portèrent au pouvoir le candidat Johannes Ronald Venetiaan, qui leur était hostile. La guerre civile prit fin en 1992 avec la signature de l'accord de paix, ce qui stoppa les conflits armés dans l'intérieur du pays et favorisa le dépôt des armes par les groupes paramilitaires. Le Surinam accorda une place aux droits de l'homme dans la Constitution de 1987 (modifiée en 1992) et adhéra à un certain nombre d'instruments internationaux de défense des droits de l'homme. Depuis, le pays s'efforce de reconstruire son économie, mais, comme l’ont démontré les événements de 1994, il n'est pas à l'abri des émeutes. Vers la fin de 1997, les relations du Surinam avec les Pays-Bas se sont encore détériorées, contribuant à réduire la vie économique du pays. En mai 2010, les élections générales placèrent la coalition de Dési Bouterse en tête, sans majorité absolue. Bouterse fut quand même élu président de la République en juillet et a pris ses fonctions le 12 août. Cet ancien dictateur demeure aujourd'hui l'une des personnalités les plus controversées de l'histoire du Surinam contemporain. Bouterse est suspecté d’être impliqué dans l’assassinat de quinze opposants au régime militaire en 1982; il est aussi accusé de trafic de drogue au cours des années 1990 et fut condamné en 1999 par contumace par un tribunal des Pays-Bas. Enfin, il est sous le coup d’un mandat d’arrêt international lancé par Interpol, ce qui l'empêche de quitter son pays


Source : http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amsudant/surinam.htm

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mer 18 Jan 2012 - 23:30

Merci Michel et tous mes voeux!
Par contre si quelqu'un connait un site qui traduit un peu mieux le neerlandais çà m'interresse quand même parce qu'il y a pas mal de post en ce moment sur différents fil, je vais pas vous embêter à chaque fois, vous en faites bien assès comme çà!
Pour ce qui concerne le Surinam quelle crédibilité accorder à cette piste, crédible?
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 573
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Jeu 19 Jan 2012 - 1:41

Ci je comprends bien ces postes en néerlandais, M.B. a participé à un commando de la mort lors du coup d’état au Surinam.
Wiki :
En 1980, le gouvernement Arron fut renversé par un coup d’État militaire mené par le sergent-major Desi Bouterse. Ferrier refusa de reconnaître le nouveau gouvernement et nomma Henk Chin A Sen, du Parti national républicain, à la place. Un second coup d’État suivit cinq mois plus tard, à l’occasion duquel l’armée remplaça Ferrier par Chin A Sen. La population civile accueillit favorablement ces changements-là. Elle espérait ainsi voir un terme à la corruption et une amélioration du niveau de vie en dépit de l’interdiction des partis d’opposition par le nouveau régime. Il devint en effet de plus en plus dictatorial. Les Pays-Bas reconnurent le nouveau gouvernement mais les relations diplomatiques entre les deux pays prirent fin lorsque 15 membres de l’opposition furent exécutés par l’armée le 8 décembre 1982 à Fort Zeelandia. Les États-Unis et les Pays-Bas cessèrent leur aide au Suriname.
L’interdiction des partis politiques fut levée en 1985. De là, les citoyens du Suriname s’attelèrent à la rédaction d’une nouvelle Constitution.


Cette dernière phrase tiré du texte Wikipédia m’interpelle car ses aussi l’année ou les tueries s’arête, et cet aussi la date ou M.B. nous préviens de l’arrêt des hostilités…
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Ven 20 Jan 2012 - 0:46

Mais çà serait quoi le rapport avec les tueries?
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 573
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Ven 20 Jan 2012 - 15:13

Ci cette histoire est avéré, le fait que l'on retrouve M.B. À la tête d'un escadron de la mort lors de ce coup d'état, soutenu par les Américain et les Pays Bas, confirme que le personnage est capable des fait qui nous occupe.
De plus, cella renforce encore un peu plus les soupçons que l'on lui porte dans le cadre d'une machination international politiquo/terroriste, visant à des-stabilisée la démocratise dans notre pays et d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
FAITESVITE



Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Ven 20 Jan 2012 - 20:15

Oui et non, les militaires ne deviennent pas des tueurs psycophates une fois dans le civil, pourtant ils sont bien obligés de tuer en temps de guerre.
Par contre on sait de quoi Bouhouche est capabe, suffit de voir l'affaire de Saventem...mais là encore çà ne fait pas pour autant une preuve de sa participation aux tbws.
C'est tout le problème de ce genre d'affaire, ce n'est pas parce qu'on a un profil idéal pour coupable qu'il l'est vraiment. On le voit dans toutes les histoires de tueurs en série, on essaie de leur mettre tous les crimes non ellucidés sur le dos, çà arrange tous le monde. Sauf la vérité, tout dépend ce qu'on cherche...
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 573
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Lun 23 Jan 2012 - 13:12

J'aimerai savoir ci cette histoire est vrai , ci elle est connues de nos enquêteur et ci elle à été vérifiée.
De quel manière ses il retrouvé embarqué dans cette aventure, par quel contact, pour quel raison ?
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
pierre



Nombre de messages : 573
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mer 25 Jan 2012 - 12:11

Michel, vous savez ci cette histoire est vrai, ci elle a été vérifiée, quel est votre avis?
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mer 25 Jan 2012 - 12:29

pierre a écrit:
Michel, vous savez ci cette histoire est vrai, ci elle a été vérifiée, quel est votre avis?

D'après une source fiable, cette piste est à-priori sans grand intérêt pour les tbw.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mer 25 Jan 2012 - 12:51

pas si certain. difficile à prouver, c'est vrai (mais aussi à prouver le contraire). "Insider"/VanHaperen parlait aussi de Carl Armfelt, en disant que c'était lui qui a chargé Latinus de créer le WNP, le faisant rentrer du Chili.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mer 25 Jan 2012 - 13:26

dim a écrit:
pas si certain. difficile à prouver, c'est vrai (mais aussi à prouver le contraire). "Insider"/VanHaperen parlait aussi de Carl Armfelt, en disant que c'était lui qui a chargé Latinus de créer le WNP, le faisant rentrer du Chili.

C'est vrai donc il faudrait creuser cette piste.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Andr



Nombre de messages : 89
Age : 67
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Jeu 26 Jan 2012 - 5:02

De quelle date à quelle date Bouhouche serait aller au Surinam? Le Surinam a longtemps été une région où les juifs avaient importé une masse incroyable d'esclaves. Les juifs ont déporté dans leurs bateaux négriers spécialement fabriqué à Amsterdam, des millions de "nègres" de l'Afrique vers les Amériques. Pour un qui arrivait vivant, dix mourraient. Au Surinam, comme ailleur, beaucoup de descendant d'esclaves portent le nom de leurs anciens maîtres: Henk Arron... Johanes Venetiaan etc. Les accointances de Bouhouche avec le millieux juif de l'armement et avec Buslik"and company" pourraient rendre cette piste intéressante
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 573
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Sam 28 Jan 2012 - 17:18

En gros ce texte en Nederland nous explique que notre Serial killer de gendarme pratiquait déjà l’assassinat de masse lors d'un coup d'état à l'autre bout de la planète et ce pour le compte des Américain et des Hollandais, avant TBW.

après réflexion je ni croit pas, ces trop gros, une info pareille, vous rigolé...
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
pierre



Nombre de messages : 573
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Dim 29 Jan 2012 - 4:38

Bob ,c'était votre boulot de surveillé ce type, que pouvez vous nous dire sur cette épisode Surinamien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
Andr



Nombre de messages : 89
Age : 67
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mar 31 Jan 2012 - 1:33

Donc, de quelle date à quelle date, Bouhouche aurait été vu au Surinam?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2329
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: la piste du Surinam   Mar 24 Juil 2012 - 18:25

Suriname Forum op Waterkant.Net



2010-09-02 22:56:12



Super poster
Offline
Geregistreerd: 2010-06-22
Berichten: 671





Radja, het gaat niet over de rol van Nederland tijdens de coup. Het gaat over de geplande tegencoup tegen het militaire regime op kerstavond '82. Anders dan jij misschien verwacht was ik geen aanhanger van Bouterse, maar was ik betrokken bij het organiseren van de coup tegen Bouterse. Net zoals jij en vele anderen was ik geschokt door de gebeurtenissen op 8 december. Bouterse was ons een slag voor. Later bleek dat Bouterse een spion had in het gezelschap van Roy Horb. Horb had afspraken gemaakt met Chin a Sen en met de CIA over een machtsovername. Door de geplaatste spion was Desi van alles op de hoogte en sloeg bikkelhard terug. Het door mij gememoreerde domme gedrag van Horb had te maken met een schenking van twee paarden aan Horb door de CIA die Horb in Paramaribo liet bezorgen. Hierdoor had Desi zijn bewijs en verloor Horb het leven. door de gebeurtenissen op 8 december. Bouterse was ons een slag voor. Later bleek dat Bouterse een spion had in het gezelschap van Roy Horb. Horb had afspraken gemaakt met Chin a Sen en met de CIA over een machtsovername. Door de geplaatste spion was Desi van alles op de hoogte en sloeg bikkelhard terug. Het door mij gememoreerde domme gedrag van Horb had te maken met een schenking van twee paarden aan Horb door de CIA die Horb in Paramaribo liet bezorgen. Hierdoor had Desi zijn bewijs en verloor Horb het leven.

Nu zijn we bijna 30 jaar verder en ben ik in staat er anders over te denken. De situatie was voor Bouterse duidelijk. Het was in zijn visie, zij of ik. Een erg overtrokken reactie, maar vanuit de situatie van toen? Wij wilden hem vermoorden, alleen hij was sneller.
Iedereen heeft fouten gemaakt in die tijd, wij die hem af wilden zetten en hij die aan de macht wilde blijven. Ondanks alles heb ik respect vooor die man. Hij geeft nooit op. Ik geef hem het voordeel van de twijfel. Laat hem bewijzen dat hij het goed voor heeft met Suriname

Wat ik bedoel met het gekwak? Mensen die niets weten van de situatie van toen, die er niet bij geweest zijn hebben een mening. Dat mag, maar dit gaat niet over engelen, maar over militairen en coupplegers met wapens of met mensen die wapens kunnen hanteren. Ik weet uit eigen ervaring dat in ieder geval 11 van de 15 slachtoffers met een voorgenomen coup te maken hadden. Met goede bedoelingen uiteraard, maar die had Bouterse ook in 1980.Mensen die niets weten van de situatie van toen, die er niet bij geweest zijn hebben een mening. Dat mag, maar dit gaat niet over engelen, maar over militairen en coupplegers met wapens of met mensen die wapens kunnen hanteren. Ik weet uit eigen ervaring dat in ieder geval 11 van de 15 slachtoffers met een voorgenomen coup te maken hadden. Met goede bedoelingen uiteraard, maar die had Bouterse ook in 1980.

Zoals gezegd zat ik niet in het kamp van Bouterse. Of ik een lafaard was, weet ik niet, maar ik kan je zeggen dat wanneer je weet dat je een aanval gaat uitvoeren die je het leven kan kosten, je wel bang bent. Niemand gaat graag dood. Ik heb me wel eens afgevraagd wat er gebeurd zou zijn als de coup geslaagd was? Hoe hadden wij de militairen behandeld?

Amora, Ik heb nooit op een Nederlandse of andere scheepswerf gewerkt, sterker nog, ik hou helemaal niet van werken. Ik was militair. Verwar je mij misschien met iemand anders?

Oeka, Wat jij zegt over geen enkel bewijs bij een tegencoup. Kijk nog eens naar mijn posting en op andere forums hierover, of lees "Het Legergroene Suriname" van Gerard van Westerloo. Alleeen, wil je wel lezen wat er staat of weet je alles al? Bij deze daag ik je uit, stel je vragen over de geplande coup en ik zal je antwoorden.deze daag ik je uit, stel je vragen over de geplande coup en ik zal je antwoorden.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la piste du Surinam   

Revenir en haut Aller en bas
 
la piste du Surinam
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HELP! "nos fétiches" (nègre de Surinam)
» Nègre de Surinam
» Suivez la piste
» Une piste sérieuse pour inferer la couleur des dinosaures
» séparer les différentes couches d'une piste audio

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: