les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Robert Close

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Jeu 4 Aoû 2016 - 13:23

.
Daniel 0. Graham (DIA, CIA, Moon, IEPS, etc) et Lyman Lemnitzer (SHAPE, opération Northwoods, etc) se connaissaient très probablement :

http://digitalcollections.library.cmu.edu/awweb/awarchive?type=file&item=713643

(voir : "Advisory Board")


On voit aussi passer le nom de Alexander Haig...






Robert Close (WACL, IEPS, etc) connaissait aussi Lyman Lemnitzer (photo de 1965)



.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Jeu 4 Aoû 2016 - 15:15

.
https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_President%27s_Commission_on_CIA_Activities_within_the_United_States

Swearing-in of the Rockefeller Commission in 1975: Nelson A. Rockefeller, Lyman L. Lemnitzer, Ronald Reagan ...



Cette commission s'est aussi penchée sur l'assassinat de John F. Kennedy

Considérant les doutes sur un éventuel rôle de Lyman Lemnitzer dans cet assassinat, c'est assez surréaliste.
.
Revenir en haut Aller en bas
frederic lavachery



Nombre de messages : 181
Date d'inscription : 24/10/2010

MessageSujet: Re: Robert Close   Ven 5 Aoû 2016 - 10:27

Hervé : May we take.this opportunity to extend a most
cordial Invitation to you to be part of the
American delegation that our Institute will be
sending to the projected German-American conference
on Eastern Europe.


Victoire, notamment, de l'Ostpolitik de Willy Brand, le 1er août 1975, les accords d'Helsinki sont signés. Dès lors, l'Allemagne de l'Est se sait larguée par l'Union soviétique et elle fera tout pour saboter le processus de construction d'une Europe germano-américaine.

La naissance de la Fraction Armée Rouge trouve là son origine. Et ses "enfants" (AD, CCC...) aussi.
Le contrôle de Carette (à son insu, Carette est un "pur") par la Sûreté belge (et peut-être par d'autres services occidentaux) est quasi-certain dès 77, cela a pu poser des problèmes aux services de l'Allemagne de l'Est. Il faudrait chercher ce qu'est devenu Marc Delawere, compagnon de Carette en 77, à l'accent allemand.

L'infiltration des CCC par la Sureté doit évidemment être rapprochée de celle du journal Pour (l'imprimeur Maurice Appelmans, et il ne devait pas être le seul).

Sur ce forum :

m verdeyen

Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 29/10/2009

MessageSujet: Re: Le procès Bouhouche-Beijer Mar 3 Nov 2009 - 22:27 Sélectionner/Désélectionner multi-citation Répondre en citant
Ah, ok, c' est René Haquin qui allait tout démontrer ( démonter ) ? Alors là !
Si j' ai bonne mémoire, Beelen a bénéficié d' un vice de procédure non ?
Dim : une ligne du temps svp ! M. Brandwein c' est en 1995 / 96, je crois, j' ai dîné avec lui chez Maurice Appelmans à l' époque ! Eh oui !!!
Pas tout mélanger surtout les périodes.
Tiens question : Bouhouche et Dekaise ? un lien ?
Bouhouche et le père Bonnet ( Forges Clabecq ) ?
Bonnet, Christian Tavernier, Daniel Noel de Burlin ( le parrain de Ségolène ) ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7846
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Dim 7 Aoû 2016 - 17:43

Marc Delawere > nom de famille >etymologie> inconnu en Europe :ce nom n'est connu que en USA , en plus c'est le nom d'un un état assez connu pour ces libertés financières...

je pense que le mec en question utilise "Delawere" frauduleusement : pe DELWAERE ???
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Jeu 1 Sep 2016 - 15:23


http://taiwantoday.tw/fp.asp?xItem=9545&CtNode=122

Belgians Receive ROC Development Briefing

Publication Date: July 30, 1990

(...)

        The Belgian officials, media members and civic leaders were
invited to the symposium by Chao Tze-chi, president of the ROC
chapter of the World Anti-Communist League meeting in Brussels. The
22-year-old league changed its name to the World League for Freedom
and Democracy at the three-day Belgium conference attended by 250
delegates from 126 countries.

        Gen. Robert Close, president of the European league, said the
name change was in keeping with the rapid "mutation" of the
international situation, especially the collapse of communist regimes
in Eastern Europe.

        He said the world league will continue to help peoples and
nations under totalitarian oppression until they can enjoy freedom
and democracy.

        Gen. Close read a message from Republic of China President Lee
Teng-hui declaring that the Brussels conference was of "incomparable
historical significance" in light of the unfolding world movement for
democracy and freedom that has seen the collapse of totalitarian
rulers in Eastern Europe.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Jeu 22 Sep 2016 - 12:21


Dans les archives de Monique Garnier-Lançon, une lettre du 14 septembre 1982 où il est question de John A Gregussen :








En cherchant à en savoir plus sur le "colonel américain en retraite"  John A Gregussen, on obtient des informations qui semblent parfois contradictoires...

John A Gregussen apparaît dans :

https://books.google.be/books?id=TEsxAQAAIAAJ&q=%22John+A.+Gregussen%22&dq=%22John+A.+Gregussen%22&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjctKOX_6LPAhVjOMAKHYVWBjkQ6AEIKzAB

United States Strategic Institute
Roster of Members and Strategic Review Subscribers

The Institute, 1982

_ _ _


(on lui attribue différentes nationalités)

http://documents.mx/documents/parapoliticsusa-no1.html

Jack Anderson reports that Rep. Sam Stratton of the House Armed Services Committee (D-NY), a fierce hawk, supports a tough Official Secrets act to cut down on leaks. (WP March 1, 1981) Documents obtained by Parapolitics also show that Stratton has been in touch with Danish Bircher John A. Gregussen re the formation of anti-communist intelligence units in Scandanavia.

https://en.wikipedia.org/wiki/Samuel_S._Stratton

_ _ _


https://www.flashback.org/t133416p5680

(...)   It has been reported in the Danish media that Reinhard Gehlen, who led the West German intelligence (BND), and who had been one of the most important figures in the W. German branch of the Gladio/Stay-Behind organisation, had also participated in a secret group of one of the Scandinavian parallel structures which held similar functions as Gladio. And also that the Gladio/Stay-Behind net in Scandinavia was centrally coordinated out of Norway.

Others who were to have participated with Gehlen in the Nordic countries were, John A. Gregussen, a Norwegian; Niels B. Schou, a former vice-chief of defence intelligence in Denmark; and the Swedish World Anti-Communist League (WACL) associate and businessman, Bertil Hägmann. (11)  (...)


Sur Bertil Hägmann, grand défenseur des "Contras" :

https://sv.wikipedia.org/wiki/Bertil_H%C3%A4ggman

_ _ _


https://books.google.be/books?id=E9v2t2FQffYC&pg=PA112&dq=%22John+A.+Gregussen%22&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjjwb3z-6LPAhUaM8AKHbo3BrsQ6AEIJTAA#v=onepage&q=%22John%20A.%20Gregussen%22&f=false

Special Operations Association





(...) COL John A. Gregussen, who was known as Europe's "Superspy." Gregussen was an assassination specialist who himself was to die from injuries received from an assassination attempt on his life in Madrid.


En ce qui concerne Hilaire du Berrier (1905 – 12 octobre 2002), dont John A. Gregussen aurait été le protégé :

https://en.wikipedia.org/wiki/Hilaire_du_Berrier

_ _ _


On peut se demander s'il a connu Carl Armfelt :

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1978p15-carl-armfelt

Cela serait intéressant car Carl Armfelt a joué un rôle en Belgique et un de ses articles sur Olof Palme a paru dans "Damoclès".

A noter qu'un des extraits ci-dessus au sujet de John A Gregussen vient d'un forum de discussion sur la mort de Olof Palme.

On semble en tout cas en plein dans les réseaux "Stay-behind".


Rappel : "High Frontier" est le projet "Guerre des étoiles" cher à Ronald Reagan et dirigé par Daniel O. Graham ( Moon, IEPS, DIA, proche de John K. Singlaub, lui même proche de Robert Close, etc).

John A Gregussen était membre du "United States Strategic Institute" qui a publié au moins un livre de Daniel O. Graham :

U.S. intelligence at the crossroads
by Daniel O. Graham.
Published 1976 by "United States Strategic Institute"

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Jeu 22 Sep 2016 - 15:50


La proximité de Robert Close et de John K. Singlaub est encore réaffirmée ci-dessous :





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Jeu 22 Sep 2016 - 19:25


Hilaire du Berrier (1905 – 2002), dont John A. Gregussen aurait été le protégé ...

Note :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Spetsnaz





(...)






_ _ _


La suite de la revue est également intéressante :





Cela fait penser à

https://www.youtube.com/watch?v=1OLQqZzr8ho











Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Ven 23 Sep 2016 - 8:50


Dans son autobiographie "Confessions of a Cold Warrior", Daniel O. Graham parle de son vieux collègue Al Haig :

(page 143)





Dans d'autres passages, il parle du général William C. Westmoreland en utilisant son surnom "Westy".

En ce qui concerne les militaires des Etats-Unis, on constate que John K. Singlaub, Daniel O. Graham, Alexander M. Haig, William C. Westmoreland et Robert K. Brown se connaissaient très bien.

De ce qu'ont écrit Alexander M. Haig et William C. Westmoreland, il ressort qu'il pourrait être nécessaire (pour eux) de "secouer les Européens".

A ce groupe de militaires, on peut rattacher William J. Casey, Theodore G. Shackley, Brian R. Crozier ... et bien entendu Ronald Reagan, Heny Kissinger et David Rockefeller.

Il ne faut pas oublier le trio Licio Gelli, Alexander Haig, Ted Shackley ainsi que le duo John Singlaub - Robert Close.

On retrouve plusieurs de ces personnes au sein de l'IEPS, du "Cercle Pinay-Violet" et/ou de la WACL.

En Belgique, le groupe Robert Close, Armand De Decker, Jacques Jonet et Yves-Jean du Monceau de Bergendal retient l'attention ... et était lié à Argenteuil. Léopold III était aussi un proche de Lyman Lemnitzer sous qui a travaillé Robert Close... qui se retrouvera à Argenteuil plus tard ; Guy Weber, qui sera aussi à Argenteuil, était un grand ami de Yves-Jean du Monceau de Bergendal. Le prince Alexandre était proche de la famille de Liedekerke et aussi de Félix Przedborski.

En Belgique toujours, on voit apparaître Douglas MacArthur II (proche de Paul Vanden Boeynants) et André Moyen. Les activités de ces derniers ont dépassé le cadre belge mais il reste des zones d'ombre.

André Moyen connaissait Irving Brown et donc les actions contre les syndicats communistes. On voit apparaître Edwin Wilson (proche de Ted Shackley et ayant résidé à Anvers), David Dubinsky, Félix Przedborski, etc

Avec André Moyen, on est proche de "La Cagoule" (et ses projets de coup d'Etat), de Securitas (Suède), de l'OSS et des services secrets militaires en général (André Moyen était un farouche opposant de la Sûreté de l'Etat), des grosses entreprises (comme l'Union Minière), de Benoît de Bonvoisin, etc

Le principal lien entre toutes ces personnes est l'anti-communisme. En ce qui concerne le financement, il est très souvent question de trafics de drogues ... mais aussi de Iran-Contra : cela a été une opération très importante des années 1980 et a mobilisé les principaux trafiquants d'armes, comme Adnan Khashoggi (Safari Club)... le rôle de l'Arabie saoudite est déjà important à cette époque (ce qui éclaire la présence de Faez al Ajjaz, financier du WNP, et fait penser à Eurosystem Hospitalier).

Je continue à croire à des opérations dans le secteur nucléaire, en lien notamment avec les frères Van de Voorde (proches de Jacques Fourez dans SOVEC), Abdul Qadeer Khan et Edwin Wilson (par ailleurs un spécialiste du "changage sexuel").

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Ven 23 Sep 2016 - 11:39


Les photos extraites du livre "Blond Ghost - Ted Shackley and the CIA's Crusades" de David Corn (1994) sont sur

https://www.scribd.com/document/325012706/Photos-de-Ted-Shackley

A la page 319 de ce livre, il y a un élément intéressant :





Edwin Wilson, qui a séjourné en Belgique, connaissait donc Robert Gray (voir l'attaque de l'armurerie Dekaise).


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Ven 23 Sep 2016 - 15:01


Les relations entre Edwin Wilson et Robert Gray sont plus détaillées dans le livre "Manhunt" de Peter Maas (1987), notamment page 45 et suivantes.

Dans ce livre, il est aussi question du séjour de Edwin Wilson en Belgique (page 32 et suivantes) :

Wilson left with his family for Belgium in September 1961. He rented a house in the village of Schotenhof outside Antwerp, one of the continent's busiest ports, and within a short drive of Brussels, headquarters for the agency-backed International Confederation of Free Trade Unions. As Hall's personal representative, he moved quickly into important European labor circles and made sure to write chatty reports back to Cornell about attending conferences in Geneva, Paris, London and West Berlin.

For his other life, in the CIA, he began monitoring cargoes being shipped out of Antwerp for Castro's Cuba ; he set up a network of informants to identify key Communists on the Antwerp docks ; he infiltrated left-wing unions to foment troubles, urging them on to even more radical acts that would produce police crackdowns ; and on a sophomoric level that gave him great glee, he would make life miserable for visiting Soviet-bloc labor delegations by seeing to it that pests like ants and roaches were let loose in their hotel rooms and that the toilets were plugged up. He also took on hazardous assignments, packing a pistol on trips to Marseilles for agency payoffs to corsican mobsters to keep the Communist dockworkers in line.

(...)

(Armand) Donnay est cité (notamment page 227).

_ _ _ _ _ _


Pour information sur les syndicats :

http://www.laboreducator.org/darkpast1.htm

November 8, 2004

AFL-CIO’s Dark Past (1)

Meany Hired a Former Top Communist
To Run AFL-CI0’s International Affairs

By Harry Kelber

The first in a series of six articles

.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Jeu 17 Nov 2016 - 18:58





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Sam 3 Déc 2016 - 19:00






(...)






Adriano Magi-Braschi

https://it.wikipedia.org/wiki/Adriano_Magi-Braschi#Il_ruolo_nella_strategia_della_tensione

(...) Il nome di Magi-Braschi è stato accostato ai servizi segreti (in cui operò ai tempi del gen. De Lorenzo) e alle successive deviazioni.

Egli fu tra i partecipanti ad un convegno, tenutosi all'Hotel Parco dei Principi di Roma dal 3 al 5 maggio 1965 e organizzato dall'Istituto di storia militare "Alberto Pollio" durante il quale si discusse anche di Nuclei di difesa civile, connessi agli accordi NATO derivanti dai "patti di Yalta" alla fine della II G.M. Durante tale convegno egli avrebbe esposto talune teorie strategiche che ipotizzavano la partecipazione attiva dei civili, unitamente ai militari, nelle eventuali future guerre "non ortodosse".[1].

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Sam 3 Déc 2016 - 19:11






Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Sam 3 Déc 2016 - 19:54





(...)





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Sam 3 Déc 2016 - 20:09









Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Mer 21 Déc 2016 - 10:40


Un document de septembre 1982...

On y retrouve Robert Close, John Singlaub, Daniel O. Graham... et aussi Adriano Magi Braschi...





Sur Adriano Magi Braschi :

https://it.wikipedia.org/wiki/Adriano_Magi-Braschi

John Singlaub à cette époque :





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Lun 26 Déc 2016 - 10:35


IEPS

https://fr.scribd.com/document/279385588/IEPS-Liste-Des-Membres





Il est question de Jean Delhez sur :

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1658-squad-exploration


Don Ottino Caracciolo di Forino

Lieutenant de la section belge de l'Union nationale des officiers à la retraite de l'Italie, en contact avec l'Ordre de Malte

http://www.famiglienobilinapolitane.it/Genealogie/Caracciolo%20di%20Forino.htm

Don Ottino (* Roma 11.XII.1917 † Porto Ercole 31.X.2007), Patrizio Napoletano, Cavaliere d’Onore e Devozione del Sovrano Militare Ordine di Malta, Gran Croce dell’Ordine Pro Merito Melitensi, Medal of Freedom, Balì Gran Croce dell’Ordine Costantiniano di San Giorgio, Commendatore dell’Ordine di Isabella la Cattolica, Commendatore della Repubblica Italiana, Cavaliere dell’Ordine della Corona d’Italia.

http://antonella.beccaria.org/2010/09/14/belgio-listituto-europeo-per-la-sicurezza-e-la-pace-e-chi-osteggiava-gli-antimilitaristi/

Fra gli aderenti italiani allo Ieps, si incontra il nome di don Ottino Caracciolo di Forino, tenente della sezione belga dell’Unuci (l’Unione nazionale ufficiali in congedo d’Italia) e in contatto con l’ordine di Malta (lo attesta l’edizione 1997 del volume “Corps diplomatique accrédité auprès des Communautés Européennes”, a uso diplomatico), oltre che esperto di cooperazione e sviluppo economico

http://ftp.infoeuropa.eurocid.pt/database/000004001-000005000/000004213.pdf





Sur Jacques Groothaert :

http://www.lalibre.be/actu/international/un-diplomate-au-parler-franc-51b8ab54e4b0de6db9b6e2a0

http://archives.lesoir.be/les-souvenirs-de-jacques-groothaert-ne-laissez-pas-pass_t-19920127-Z04X9G.html

https://civilisations.revues.org/1676


Sur Claude Paelinck :

http://www.lenouvelafrique.net/news/2011/04/15/une-memoire-au-service-de-l-histoire-03-2011

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Lun 26 Déc 2016 - 13:37


Don Ottino Caracciolo di Forino










Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Lun 26 Déc 2016 - 13:45

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Dim 1 Jan 2017 - 17:02


Monde diplomatique

Juillet 1979, page 5

Vigoureuse polémique aux Etats-Unis entre partisans et adversaires du traité SALT 2

par Sylvia E. Crane  

(...)

Une formidable opposition est en effet conduite par un nouvel organisme, intitulé Coalition for Peace Through Strength (Coalition pour la paix par la force), créé voilà dix mois comme groupe de pression du très conservateur American Security Council. Ayant à sa disposition des fonds pratiquement illimités, ce groupe a dépensé plus de 10 millions de dollars dans une campagne pour obtenir le soutien de cent quatre-vingt-treize membres du Congrès et de quatre-vingts organisations nationales. Il a rassemblé des anciens officiels du Pentagone, parmi lesquels deux anciens présidents de l’état major combiné (l’amiral Thomas Moorer et le général Lyman Lemnitzer), les généraux John Singlaub et George Keegan, qui ont signé, dans le New York Times, un placard publicitaire d’une pleine page qui dénonce le traité comme un danger pour la défense des Etats-Unis. L’American Conservatrice Union, émanation de l’aile du parti républicain favorable à M. Ronald Reagan, a récemment dépensé plus de 400 000 dollars pour faire diffuser, par trois cent soixante stations de télévision dans quarante-quatre Etats, un film hostile au traité SALT et intitulé « Puissance soviétique et mythe américain, les Etats-Unis en retraite. »

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Dim 1 Jan 2017 - 17:18


Monde diplomatique

Janvier 1987, page 7

L’ÉTHIQUE BALAYÉE PAR L’ESPRIT DE CROISADE

La politique étrangère américaine à la merci d’organisations parallèles ?


par Fabrizio Tonello  

Un mois a suffi pour que le scandale des ventes d’armes américaines à l’Iran et du financement de la guérilla antisandiniste au Nicaragua (la «Contra») ternisse l’image de M. Reagan et affaiblisse l’exécutif américain. Cette crise jette aussi un jour nouveau sur un style de gouvernement jamais bien analysé, que le journaliste anglais Anthony Sampson a appelé "la privatisation de la politique étrangère américaine  (1) " , c’est-à-dire la mise à l’écart du département d’État, du département de la défense et de la CIA au profit de structures parallèles et secrètes.

Au plus fort de la crise, un commentateur écrivait : "Y a-t-il eu un coup d’État à Washington ? Qui est le colonel Oliver North et pourquoi est-il au pouvoir dans mon pays ? Qui paie Eugene Hasenfus pour livrer des pistolets-mitrailleurs et des roquettes dans le monde entier, en mon nom ?

(...)

« Opération mi-publique mi-privée » est bien l’expression la plus adaptée dans cette guerre par procuration, on trouve à chaque instant des ambassadeurs qui travaillent côte à côte avec des mercenaires, des militaires en service actif qui embauchent des civils, et un « quarteron de généraux à la retraite » qui montent des coups avec l’appui de banquiers, d’hommes d’affaires, d’intellectuels et même de sectes religieuses. Bien que la création de sociétés écrans ou le recours aux mercenaires aient été couramment pratiqués par la CIA auparavant, la collaboration entre personnel gouvernemental et milieu interlope a atteint sous le gouvernement de M. Reagan une ampleur inégalée.

Les fonds secrets de la CIA destinés aux « contras », par exemple, ont souvent transité par des organisations privées, tandis que d’autres fonds, venant de dons individuels (déductibles du revenu imposable !) servaient à l’achat d’armes, acheminées ensuite par la CIA. Comme la presse américaine l’a abondamment écrit ces derniers temps, les circuits de financement étaient souvent bien plus compliqués que cela. Des généraux à la retraite, comme MM. John Singlaub et Richard Secord, assuraient la coordination entre le Conseil national de sécurité, les organisations et les firmes privées, les « contras » et les pays tiers mêlés à l’affaire, tel Israël.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Dim 1 Jan 2017 - 17:25


Monde diplomatique

Février 1987, pages 8 et 9

La politique étrangère des États-Unis atteinte par les scandales

La longue guerre occulte contre le Nicaragua


(...)

Puisque aucune assistance officielle à la Contra n’est possible, l’aide privée va prendre le relais (12). En contradiction avec la décision du Congrès, elle sera coordonnée par des organismes d’Etat et des membres de l’administration.

Un véritable plan secret pour fournir des fonds aux « contras » est alors mis sur pied. Il a été conçu par trois hommes : M. William Casey, de la CIA ; M. Nestor Sanchez, du Pentagone ; et le lieutenant-colonel Oliver North, du Conseil national de sécurité, qui en est l’architecte principal. Autour d’eux, un premier cercle d’un très vaste réseau comprend des personnalités comme le général Richard Secord, ancien secrétaire adjoint à la défense, qui est chargé de la coordination générale de l’aide à la Contra ; le général John Singlaub, chef de la Ligue anticommuniste mondiale ; le général Harry Aderholt, chef de l’Association des commandos aériens ; M. Tom Posey, ancien « marine », chef de l’Association militaire civile, et Theodore Shackley, ancien agent de la CIA.

Ce premier cercle établit de multiples contacts avec des organisations anticommunistes aussi bien américaines qu’étrangères. Il mobilise aussi certains milliardaires activistes, tels MM. Nelson Bunker Hunt, Ross Perot, John Hull... De hautes personnalités de l’administration sont également dépêchées à travers le monde à la recherche de fonds. M. William Casey mènera personnellement campagne auprès du roi d’Arabie saoudite. Porteur d’un message de M. Reagan, il aurait obtenu, en faveur de la Contra, un don d’une quarantaine de millions de dollars (13), promettant en échange d’intercéder en faveur de la vente d’avions-radars AWACS au royaume saoudien.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Dim 1 Jan 2017 - 17:30


Monde diplomatique

Mai 1987, pages 20 et 21

L’art de la désinformation

Croisade pour une police des idées


par Christian de Brie  

(...)

Ainsi par exemple la Ligue anticommuniste mondiale (WACL), avec ses délégations sur tous les continents : AFACL en Asie, MESC au Moyen-Orient, CAL en Amérique latine, NARWACL en Amérique du Nord, EUROWACL en Europe ; animée successivement par un néo-nazi, M. Robert Pearson, un général belge ancien stratège de l’OTAN, M. Robert Close, un général américain anciennement chargé des opérations spéciales de la CIA dans le Sud-Est asiatique, M. John K. Singlaub. Impliqué dans l’"Irangate", celui-ci dirige par ailleurs l’American Security Council, la Coalition pour la paix par la force, Western Goals (un institut fondé par M. Larry Mac Donald, leader de la John Birch Society, décédé dans l’avion coréen abattu par les Soviétiques). Il participe aussi au Bloc des nations antibolcheviques, à High Frontier aux côtés du général Richardson III, lui-même membre de l’institut de Mme Marie-France Garaud, etc.

Congrégations, Eglises et sectes engagées dans le combat

Un deuxième cercle est constitué par un certain nombre de congrégations, d’Eglises et de sectes, toutes engagées dans le même combat.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Robert Close   Lun 9 Jan 2017 - 12:08


Extraits de "Gauche ! Droite !", l'autobiographie du général Robert Close (avec une préface de Armand De Decker)...

Note : la "Ligue" est la WACL qui deviendra la WLFD




_ _




_ _





(...)

_ _ _

Sur le "World Freedom Day" à Taïwan, voir :

http://www.taipeitimes.com/News/feat/archives/2016/01/17/2003637384

(...)

Between Jan. 23 and Jan. 27, 1954, about 14,000 Chinese prisoners, including Lee, landed at Keelung harbor. Jan. 23 has been observed in Taiwan and South Korea as World Freedom Day (世界自由日) ever since.

(...)

http://news.asiaone.com/news/asia/taiwan-celebrates-2014-world-freedom-day

http://www.chinapost.com.tw/taiwan/national/national-news/2016/01/24/456886/WLFD-celebrates.htm

_ _ _





Note : il faut se souvenir que le "R.A.P.P.E.L." a été en partie financé par William Casey (patron de la CIA sous Ronald Reagan et membre de l'Ordre de Malte) via Brian Crozier et très probablement Jacques Jonet ; de façon générale, il est intéressant de comparer les autobiographies de Robert Close ("Gauche ! Droite !"), de Brian Crozier ("Free Agent") et de John Singlaub ("Hazardous Duty") ...

Intéressant de voir que Marie-Thérèse de Liedekerke est citée. D'origine chilienne (Marie-Thérèse de Cuevas), elle connaissait bien le WNP et a aidé Paul Latinus à trouver refuge au Chili. Une de ses filles a épousé Victor Portenart (Nouvel Europe Magazine, etc).

Marie-Thérèse de Liedekerke et Martine de Bassompierre se connaissent :




.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Robert Close   

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Close
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dom Robert : les oiseaux rares
» Renseignement Dauptain Nicolas Robert
» Au cas où Robert emploirait des mots difficiles à comprendre
» Nesselrode, Charles-Robert, comte de
» Prière pour la fermeture d'une maison close

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: