les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Michel RELECOM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Jeu 23 Fév 2012 - 18:38


Il serait utile d'en savoir davantage sur Alexandre de Rethy. Il a une place ici car il a travaillé pour Michel Relecom ... mais un nouveau fil de discussion pourrait être justifié.

Une photo ancienne :

https://www.vulcanhammer.org/2009/07/11/a-royal-visit-prince-alexandre-de-rethys-visit-to-palm-beach/

à comparer à

http://www.scribd.com/doc/79316421/Photos-mondaines

A noter :

In 1957 Alexandre underwent heart surgery. That experience caused his parents to become lifelong patrons of cardiac medicine. In 1991 he married Lea Wolman.

Je crois que cette opération a eu lieu aux Etats-Unis ...

Pour en savoir plus sur la famille Nilens :

http://www.vulcanhammer.info/products/nilens.php

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Jeu 23 Fév 2012 - 20:35


http://archives.lesoir.be/?action=nav&gps=740811

Décès du Prince Alexandre de Belgique

Dimanche 29 novembre 2009

Le Prince Alexandre de Belgique est décédé ce dimanche matin d’une embolie pulmonaire foudroyante. Il avait 67 ans et était le fils de Léopold III et de la Princesse de Réthy, demi-frère du Roi Albert II.

Le prince Alexandre de Belgique est décédé dimanche des suites d’une embolie pulmonaire foudroyante à l’âge de 67 ans.

Son décès a affecté la famille royale et en particulier son demi-frère, le roi Albert II.

Le prince Alexandre de Belgique est né le 18 juillet 1942 au Château de Laeken. Il était le fils du roi Léopold III et de sa seconde épouse, Lilian Baels, titrée princesse de Rethy. A ce titre, il n’entrait pas dans l’ordre de succession au trône.

Il était le demi-frère de la grande duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg, décédée en 2005, et des rois Baudouin I et Albert II.

La famille royale a été déportée par les Allemands en 1944 dans la forteresse d’Hirschstein, puis en Autriche. Elle a été libérée en 1945 par les Américains. Suite à la question royale, le roi Léopold III a ensuite emmené ses enfants durant 5 ans en Suisse.

De retour en Belgique en 1950, le prince Alexandre a vécu pendant 10 ans avec ses parents au Château de Laeken. C’est là que sont nées ses deux soeurs, Marie-Christine en 1951 et Maria-Esmeralda en 1956.

En 1957, le Prince a été opéré à Boston suite à un problème cardiaque. Sa maman, la princesse Lilian, a alors créé la Fondation Cardiologique Princesse Lilian.

En 1960, alors que le gouvernement belge avait écarté Léopold III du Château de Laeken, le prince Alexandre a rejoint le domaine royal d’Argenteuil. Il a étudié à l’Ecole Royale Militaire et à l’Université Catholique de Louvain. Il a réussi ses trois premières candidatures en médecine.

Le prince Alexandre était un homme discret, très peu présent en public. Certains l’ont d’ailleurs qualifié de “prince méconnu”.

En 1991, il a épousé en Angleterre Léa Wolman mais leur mariage, qui n’était pas apprécié par la princesse Lilian, n’a été rendu public qu’en juillet 1998. Le couple n’a pas eu d’enfant mais la princesse Léa est maman de deux enfants issus d’une précédente union.

En 2006, le couple princier a créé le “Fonds d’Entraide Prince et Princesse Alexandre”, qui soutient des projets sociaux.

En 2007, à l’occasion du 65e anniversaire de son époux, la princesse Léa a rédigé un album-photo intitulé “Le prince Alexandre de Belgique”.

Le couple était domicilié à Rhode-Saint-Genèse.

_ _


Le prince qui ne l’était pas

LAUWENS,JEAN-FRANCOIS

Page 47

Vendredi 2 décembre 2011

RTBF Un « C’est du belge » spécial sur le prince Alexandre

Après le prince Laurent mercredi, place à un autre enfant maudit de la famille royale, ce vendredi dans C’est du belge. Quelques mois seulement après le remarquable Léopold III, mon père réalisé avec la complicité de la princesse Esmeralda, Nicolas Delvaulx revient sur un autre personnage de cette tragédie shakespearienne d’Argenteuil, le prince Alexandre.

Un personnage inconnu du grand public, né en 1942 et décédé en 2009. Toute la famille royale avait assisté à ses funérailles mais, lui, de par son statut si particulier hérité de l’Histoire, n’a jamais une seule seconde pu se mettre au service de son pays, la Belgique.

Alexandre aura donc été le troisième fils de Léopold III, le petit frère des rois Baudouin et Albert II, mais sans jamais évidemment être appelé à jouer le moindre rôle officiel puisque, comme ses sœurs, il était un enfant « caché », un des enfants que Léopold III avait eus avec Lilian Baels et indirectement un des facteurs déclencheurs de la Question royale.

Le bonheur dans l’exil

Cet homme de l’ombre y est resté l’essentiel de sa vie. Le documentaire de Nicolas Delvaulx s’appuie sur ce qui aura été la dernière mais aussi tout simplement la seule interview télé accordée par Alexandre. « Je souhaitais le rencontrer alors que je travaillais sur le film sur Léopold III, raconte le réalisateur, et cela a pu se réaliser grâce son épouse, la princesse Léa. Alexandre a fini par m’accorder une demi-heure d’entretien et, finalement, l’interview a duré 4 heures. Il était en confiance et s’est livré comme il ne l’avait jamais fait face à une caméra. »

Et le résultat, c’est ce très réussi documentaire sur un personnage dont on sait peu de choses. On y apprend par exemple qu’il avait une relation presque fusionnelle avec sa mère. Sa petite enfance au cœur de cette deuxième famille royale de Léopold III a été une prison : naissance en 42 à Laeken, emprisonnement en Autriche, exil en Suisse. Paradoxalement, pourtant, « ces années ont été pour moi celles d’un bonheur absolu car nous étions tous réunis, proches les uns des autres. Nous étions une famille unie ».

La famille est sans doute restée unie par la suite. Mais, hors du château de Laeken, le tonnerre grondait. A 8 ans, l’enfant ne comprend pas ce qui se trame. C’est la Question royale. « Comme je dormais mal, je restais éveillé très tard et j’entendais mon père qui recevait des ministres. Il y avait parfois des cris, des éclats de voix, je ne comprenais pas ce qui se passait. Puis, un jour, on m’a dit que mon frère, Baudouin, deviendrait roi à la place de mon père. »

Alors commence un autre exil, à Argenteuil. Le prince, réduit à un rôle d’oisif érudit, révèle quelques-uns des épisodes marquants de sa vie comme cette opération au cœur qu’il a subie à 15 ans aux Etats-Unis alors qu’il croyait y partir en vacances. Et puis, en 1991, il se marie mais secrètement pour ne pas se fâcher avec sa mère. Il attendra sept ans pour lui révéler qu’il s’est marié. Enfin, il y a cet échec que constitue la vente d’Argenteuil par l’Etat. Découvertes.

C’est du belge, la Une, 20 h 15.

_ _


Voir aussi

Wikipedia

http://archives.lesoir.be/alexandre-prince-discret_t-20091130-00R4FY.html

Sur ses activités professionnelles (en néerlandais), voir :

http://www.scribd.com/doc/78861418/Hoe-Prins-Alexander-de-Kost-Verdiende

On y apprend notamment que le prince a étudié à Boston (c'est par ailleurs là qu'il avait été opéré du coeur à 15 ans). Au niveau professionnel, son nom a été lié à celui de Pierre Salik (très lié à Paul Vanden Boeynants et à André Cools).

Il a ensuite (1975) travaillé en Afrique du Sud pour l'importateur de Mercedes-Benz (aussi aux Etats-Unis et en Australie ?)

De 1977 à 1989, il a été au conseil d'administration de la CMB (Compagnie Maritime Belge).

Il apparaît en 1978 qu'il travaille au Zaïre pour Michel Relecom.

Il faut aussi citer ses voyages au Costa-Rica avec Félix Przedborski ...





Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Jeu 23 Fév 2012 - 22:19

"Sal.ik très lié à VdB et Cools", oui, mais encore plsu intéressant: à monsieur, nejman (du "geoffrey's"), deferm, ... tiens, à propos de lui: http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=682898 , ça fait toujours rire
Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Ven 24 Fév 2012 - 11:43

dim a écrit:
"Sal.ik très lié à VdB et Cools", oui, mais encore plsu intéressant: à monsieur, nejman (du "geoffrey's"), deferm, ... tiens, à propos de lui: http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=682898 , ça fait toujours rire
ATTENTION!
A la lecture de ce poste ,par les baveux pharisiens proches des nanas de Salik ,.........il y aura demande de censure affraid
Mais il est intéressant de lire les commentaires de l'épouse de Alain van Der Biest sur les soirées roses autour de la piscine (cote d azur )des SALIK pig
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Ven 24 Fév 2012 - 12:14


Alain parle sans doute de l'article suivant :

http://archives.lesoir.be/betty-van-der-biest-temoigne-%AB-alain-cherchait-un-pere-_t-20031115-Z0NR86.html?queryand=Betty+Van+der+Biest+t%E9moigne+&queryor=Betty+Van+der+Biest+t%E9moigne+&firstHit=0&by=10&when=-1&begYear=1989&begMonth=01&begDay=01&endYear=2012&endMonth=02&endDay=23&sort=datedesc&rub=TOUT&pos=0&all=3&nav=1

Betty Van der Biest témoigne « Alain cherchait un père, André un fils » La belle époque des camarades Une disparition préparée en douce Le livre oublié sortira le 29 novembre Les enquêteurs s'expliquent

VANESSE,MARC; HAQUIN,RENE

Page 1;6;7

Samedi 15 novembre 2003

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Mer 7 Mar 2012 - 14:13



Une interview avec Michel Relecom, publiée en 1993, est sur :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/84300937/Interview-With-Michel-Relecom-1993

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Mer 7 Mar 2012 - 14:39



On cite Michel Relecom dans le document suivant, relatif à la presse belge en 1975 :

http://www.scribd.com/doc/84303705/Courrier-du-CRISP-2-Mai-1975-Presse

Cela témoigne aussi d'un lien avec le groupe Josi...

Sur les liens entre Paul Vanden Boeynants, Jean Josi et Douglas MacArthur II, voir :

http://www.scribd.com/doc/81586870/Lettre-de-Paul-Vanden-Boeynants-a-Douglas-MacArthur-II

Il faudrait ajouter Michel Relecom à ce groupe, sachant par ailleurs que Douglas MacArthur II était dans E.I.M. (European Institute of Management), appartenant à UNIBRA, la société de Michel Relecom.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Mer 7 Mar 2012 - 15:00


Par ailleurs, dans

http://www.avae-vvba.be/PDF/Finoutremer_i1.pdf

on parle de

"Compte rendu de la mission de P. Gillieaux et M. Relecom aux U.S.A. relative à la situation au Congo (1961)".

( Compagnie du Congo pour le Commerce et l'Industrie - Archives d'Auguste-Sidoine Gérard - numéro 187 )


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Mer 7 Mar 2012 - 15:50



Des extraits du livre

Main basse sur Bruxelles

de Georges Timmerman

sont sur

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/84314268/Main-basse-sur-Bruxelles-extraits

Michel Relecom est mentionné à la page 48

Voir aussi la "Caisse Privée" à la page 15

... et Paul Vanden Boeynants "à tous les coins de rue" ...



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Lun 12 Mar 2012 - 15:22


Au sujet du Cercle des Nations, on m'a fait remarquer que la liste des membres est sur

http://zwartenroze.blogspot.com/2010/10/cercle-des-nations.html?zx=243f83cd208bb876

On y trouve

*[[Kronacker Paul]], baron, ministre d'état, Antwerpen

http://en.wikipedia.org/wiki/Paul_Kronacker

qui a été le patron de Michel Relecom :

http://opteron1.kbr.be/cgi-bin/opac.cgi?P0=FKBR&P1=3_JAN&P9=&P5=20&P4=&P2=4&P3=R_BBH&P6=83_1371818

http://books.google.be/books?ei=5wReT5PNLcqQ0AW-o9DQAQ&hl=fr&id=moQbAAAAMAAJ&dq=Souvenirs+de+paix+et+de+guerre+%2F+Paul+Kronacker+-+Ed.%3A+1973&q=Relecom

(...) Lorsque nous nous rendîmes à la SUCRAF en 1965, il avait été convenu que mon jeune ami, mon vice-président Michel Relecom et moi, nous ne prendrions pas la route (...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Mer 26 Déc 2012 - 20:42


Dans les années 1980 :


Unibra, the large Belgian contractor, expects 1983 to be as good as last year.

25 juin 1983

De Financieel Economische Tijd

This statement was made by the Managing Director, Mr Michel Relecom, at a general meeting of shareholders.

The net profit for 1982 was BFr 108,706,994 to which is added the carry forward amount of BFr 72,988,599, making the cumulative profit BFr 181,696,593. From this BFr 139,373,093 is carried forward, BFr 32,076,000 to be paid out in dividends (BFr 40 per share against BFr 20 the previous year).

_ _ _


Unibra of Belgium expects its 1984 results to be similar to those of 1983 when the company closed its books with an operating profit of BFr 127.9 m (BFr 116.8 m in 1982).

2 juillet 1984

De Financieel Economische Tijd

Net profit came to BFr 93.7 m. the proposed dividend is BFr 50 per share, taking BFr 53.4 m.

Mr Michel Relecom, chairman of the board, said at the annual meeting that to achieve the results expected this year the company is counting on the results from its engineering activities and in particular from Cipari.

Cipari, besides dealing with overseas real estate investments, holds the participations in Unibra Szari and Victoria Assorted Products (VAP) Szari in Zaire and Sparkling LTD in Nigeria.

_ _ _


BELGIAN RESIDENTS REASSURED OVER DIPLOMATIC ROW.

17 janvier 1989

Reuters News

KINSHASA, Jan 17, Reuter - Zaire's President Mobutu Sese Seko is reported to have soothed Belgian residents worried by a persistent diplomatic wrangle between Zaire and its former colonial ruler.

State television, in a report on a meeting between Mobutu and the chairman of the Belgian-African chamber of commerce, Michel Relecom, quoted the Zaire leader as saying Belgian nationals had nothing to fear "providing they respect local laws".

Mobutu met Relecom in Kinshasa on Monday for talks initiated by the chamber to resolve a crisis sparked by scathing Belgian press reports on Mobutu's lifestyle and alleged misuse of foreign aid.

Following the reports Zaire ordered its citizens to leave Belgium in a move the Kinshasa government said marked the end of privileged ties between the two countries.

Belgium announced on Monday it was halting aid to Zaire.

"President Mobutu assured me that Belgians who have chosen Zaire as their second homeland, as the country where they work, would continue to enjoy its traditional hospitality," Relecom said in an interview on Zaire television.

Relecom, blaming the crisis on Belgian journalists and politicians, called for a conference to end the row. Zaire has rejected such a meeting.

A freeze in relations between Belgium and Zaire could affect Belgian companies which have had a virtual monopoly of mining and processing of Zaire's rich copper, cobalt and manganese deposits.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Jeu 27 Déc 2012 - 14:13



Sur UNIBRA :

Unibra changes name of EIM to Topline.

12 décembre 1991

De Financieel Economische Tijd


The Belgian-Zairean holding company Unibra is to change the name of its wholly-owned subsidiary EIM (European Institute of Management) to Topline, at the same time reducing its capital from BFr 14m to BFr 2m. EIM recently took a still small stake in the new Unibra subsidiary Ubifin.

EIM was set up in 1971. It has recently been brought into disrepute by suggestions that its director Rene Mayerus had used his position to pass political secrets from official police services to private security services. Links have also come to light between Mayerus and Major Jean Bougerol, the driving force behind PIO, the private information service of Paul Van Den Boeynants and Baron Benoit de Bonvoisin.

Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Jeu 27 Déc 2012 - 15:37



Frénésie! Il n'y a plus que Herve sur le forum!
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Sam 9 Aoû 2014 - 12:44



Who Owns Whom

O. W. Roskill., 1974




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Sam 9 Aoû 2014 - 12:58


De 200 rijkste Belgen
Par Ludwig Verduyn





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Sam 4 Juil 2015 - 21:23



The International Corporate 1000: A Directory of Who Runs The World's 1000 ...
publié par R. Whiteside,G. Bricault,S. Carr

1987






Pour information :








Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Sam 10 Oct 2015 - 14:20

HERVE a écrit:

Pour information :

http://www.confrerie-vindecahors.fr/chapitres/1990-1999.html

Chapitre Exportation en Belgique (Bruxelles)

Le mardi 5 Novembre de l'An de Grâce 1991, au CERCLE des NATIONS, nous intronisons :


ALBERGE Michel, Directeur Général LMC - Bruxelles
ANDRIES Marcel, Négociant en vins - Begejnendijk
BOCAUX Philippe, Administrateur délégué de la SA LOUISA - Carnières
BOSCHMAN Eric, Sommelier "La Manufacture" - Bruxelles
BOUTSEN Patricia - Kester - Monaco
BOUTSEN Thierry, Coureur automobile - Kester - Monaco
BRACHOT Isy, Galerie d'Art - Bruxelles
BRATKOWSKI Waldimir, Importateur Secteur Vin, Etablissement CHACALLI DE DECKER - Wommelgem
BREDAL Jacques, Rédacteur en chef R.T.B.F. - Bruxelles
CAMBRELIN Michel, Directeur Communication de LMC - Bruxelles
CAVENS Jan Eric, Négociant en vins - Anvers
CHALE Ado, Artiste Sculpteur de renommée internationale - Bruxelles
DEGHAYE Yvon, Professeur à l'école d'Hôtellerie de Liège-Lonsin
DELATTRE Michel, Négociant en vins à Bruxelles
DELHALLE Michel, Négociant en vins à Liège
DESMEDT Franc, Sommelier, Restaurateur - Waregem
D'KINDT Elisabeth, Administrateur, Gérante du Cirque Royal - Bruxelles
DOCKS Jean-Paul, Acheteur pour GIB à Bruxelles
DUPORT Nicolas, Attaché agricole à l'Ambassade de France - Bruxelles
EECKHOUT Raph, Président National du Vlaamse Winje Guilde - Ardooie
GIGANTELLI André�, Responsable des Achats vins pour GIB - Bruxelles
GOL Jean, Ministre - Beaufays
HAVAUX Louis, Rédacteur en chef : Revue Belge des Vins et Spiritueux - Nivelles

JACOMAIN André, Architecte - Genval

LAMY André, Artiste comique - Paris
LE COURT Maxim (de), Négociant en vins chez CINOCO (Bruxelles)
LEMAHIEU José, Sommelier "Hôtel Régina" - Ieper
MAGNIN Claude, Restaurateur - Erch sur Alzette (Luxembourg)
MAMPAEY Michel, Négociant en vins - Groot Bijgaarden
MEERT Benoît, Sommelier "La Truffe Noire" - Bruxelles
MUFF Georges, Directeur de l'Auberge de Boendal - Bruxelles
REDON Gérard, Sommelier - Ohain
RELECOM Michel, Administrateur de Sociétés - Bruxelles (unibra?)
STOBBELEIR Marcel (de), Négociant en vins - Alost
STRELLI Olivier, Styliste - Paris-Bruxelles
TEERLINCK Wilfried, Négociant en vins - Mechelen

THIRY Jacques, Sart Dames - Avelines

TRICOT Franz, Négociant en vins - Zoning De Jumet
VANHAM Michel, Commissaire Priseur - Bruxelles
VASTAPANE Aldo, Administrateur de Sociétés - Le Roeulx
VICINI Pierre, Sommelier - Bruxelles



vin vin vin vin vin...

pilori pilori a 50 m de la gendarmerie ??? horeca  Arrow
sart dames avelines ? ce n est pas la qu il y avait une cache d arme???

Quand Beijer a révélé, au cours de ce procès, l'emplacement de la cache d'armes de Sart Dame Aveline, un inconnu a téléphoné le soir même à la maman de l'accusé, laquelle, malade, était chez l'une de ses filles, en lui disant : «Une fois de plus, votre fils parle trop. Il ferait mieux de se taire!»

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1032p15-beaurir-fernand
MessageSujet: Re: Beaurir, Fernand   Lun 5 Oct 2015 - 14:56

Sous forme d’une succession de 71 planches (dessins,textes,photographies), l’ouvr(dessins,textes,photographies),  
est le fruit d’une collaboration entre André Jacqmain, Nicole Beeckmans et Fabien de Cugnac. Shocked
(...)
l’un voué au commerce de luxe (Stéphanie), un autre aux affaires (Nord), un autre encore étant le Quartier Européen où, en 1987, l’Atelier de Genval devient partenaire fondateur de l’ael – Atelier de l’Espace  Léopold
..
.anodinage
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Sam 10 Oct 2015 - 16:26

arthur29923 a écrit:


(...)

vin vin vin vin vin...

pilori pilori a 50 m de la gendarmerie ??? horeca  Arrow
sart dames avelines ? ce n est pas la qu il y avait une cache d arme???

Quand Beijer a révélé, au cours de ce procès, l'emplacement de la cache d'armes de Sart Dame Aveline, un inconnu a téléphoné le soir même à la maman de l'accusé, laquelle, malade, était chez l'une de ses filles, en lui disant : «Une fois de plus, votre fils parle trop. Il ferait mieux de se taire!»

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1032p15-beaurir-fernand
MessageSujet: Re: Beaurir, Fernand   Lun 5 Oct 2015 - 14:56

Sous forme d’une succession de 71 planches (dessins,textes,photographies), l’ouvr(dessins,textes,photographies),  
est le fruit d’une collaboration entre André Jacqmain, Nicole Beeckmans et Fabien de Cugnac. Shocked
(...)
l’un voué au commerce de luxe (Stéphanie), un autre aux affaires (Nord), un autre encore étant le Quartier Européen où, en 1987, l’Atelier de Genval devient partenaire fondateur de l’ael – Atelier de l’Espace  Léopold
..
.anodinage

Article du regretté René Haquin dans 'Le Soir' du 21 juin 1997:

Citation :

Tueries du Brabant: révélations

Des trois témoins convoqués hier par la commission parlementaire «bis» sur les tueries du Brabant, c'est sans doute celui qu'on attendait le plus, l'ancien juge d'instruction bruxellois Guido Bellemans, qu'on surnomma «le shérif» dans les années 80 en raison de ses méthodes d'investigation (affecté actuellement aux divorces), qui avait le moins à dire. En charge d'enquêtes sensibles touchant à la gendarmerie (un attentat à la bombe dans une voiture de la BSR de Bruxelles, la fusillade chez le major Vernaillen puis le vol des armes du groupe antiterrorisme Diane au Nouvel An 81-82), Bellemans concède que ce fut bien la hiérarchie de la gendarmerie qui orienta ses investigations. La gendarmerie s'est imposée, dit-il. Mais ça n'aurait eu aucun résultat si j'avais confié ces enquêtes à la PJ. C'eût été une déclaration de guerre.

Il dit, sans convaincre, que ses enquêteurs ont bien travaillé, mais il admet s'être plié aux instructions et ne se souvient même pas du colonel Lhost, pourtant chargé à la gendarmerie d'une enquête interne sur le vol des armes du groupe Diane.

Quant à l'ancien colonel Vernaillen, rappelé hier par la commission, il apporte à chaque comparution de nouvelles révélations. Il a voulu démontrer qu'en 1979, il n'avait pas pu, comme l'a affirmé son ancien second, Paul Marchoul, déchirer une page d'un agenda saisi chez une ancienne prostituée (Fortunato Israël) à la demande de feu le général Beaurir. Pour appuyer sa démonstration, Herman Vernaillen rappelle n'avoir pas craint de s'opposer au général quand les patrouilles qu'il envoyait pour surveiller la prostitution dans le quartier Nord se heurtèrent à une lettre à en-tête de l'état-major, signée par le général et envoyée à une de ses connaissances, un certain De Cugnac (de la firme Sirtaine) pour faire cesser les contrôles dans le quartier.

Vernaillen, qui mena aussi l'enquête sur le BND (le bureau national des drogues du commandant François), dit avoir eu d'autres problèmes avec le même général et un ancien ministre (sans citer Vanden Boeynants) quand il se mit à enquêter sur un trafic de drogue dans de la viande congelée.

Le président Van Parijs a pris acte de tout ceci. Vernaillen et Marchoul seront confrontés. La commission fera rechercher dans les archives de l'état-major la lettre évoquée par Vernaillen.

Quel lien entre tout ceci et les tueries du Brabant ? On n'en sait rien. Sinon que le troisième témoin entendu hier, le colonel de gendarmerie Sack, a développé l'hypothèse selon laquelle une organisation de l'ombre aurait utilisé en Belgique - comme cela s'était produit en Italie - des éléments d'extrême droite et du milieu pour semer une terreur noire et faire pièce au péril rouge.

Hypothèse certes séduisante, mais dont le colonel (de la cellule Delta de Termonde) n'explique pas comment elle s'enracine dans le dossier.

RENÉ HAQUIN
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Sam 10 Oct 2015 - 16:33

V. aussi, lien entre Atelier d'Architecture de Genval et le photographe Paul Nemerlin:

Architects for the New Millennium
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Dim 3 Juil 2016 - 8:44


Dans la famille Relecom, il y a aussi Marcel Maurice Prosper, né en 1882. C'est un frère de Léon Relecom, grand-père de Michel Relecom. Les liens avec les Etats-Unis semblaient bien établis.

http://gw.geneanet.org/crandax?lang=fr&p=leon&n=relecom

https://www.newspapers.com/image/33344371/?terms=RELECOM







_ _ _







_ _ _








_ _ _







_ _ _







_ _ _








_ _ _







_ _ _


Voir :

http://users.telenet.be/familytree/emigratieEN.htm

As already explained in the History chapter, the Relecom, Relekom and Van Releg(h)em history, for years were concentrated in the triangle between Mechelen, Brussel and Leuven. The later generations spread out over Belgium. We now find a lot of Relekom families around Namen, the Van Releg(h)ems around Zemst and the Relecom families in Antwerp and Brussels.

Through the internet, we discovered some families that have left Belgium in the past and found a new home in another country or continent. This chapter will try to give you some more info why a family changed home and settled somewhere else. Based on their Input we give you a short story about the reason behind their move, with all respect to their privacy.

Moving to another country or continent, means new horizons, new culture and certainly an important decision or milestone in the family history of a family.

1.“Relecom” family in Canada

In the beginning of 2002 we received an e-mail from Albert Joseph Relecom (#321) and Margaret (Peggy) Catherine Longstaff (#323). Albert explained what caused the family to emigrate to Canada:

Alberts father, Marcel Maurice Prosper Relecom (#307), was born the seventh son of Theophile Relecom (# 275) in Hal, Belgium, who had seven sons and one daughter. The Relecom family had an interest in the Chaurobel Foundry, which made parts for the American Laundry Machinery of Cincinnati, Ohio, U.S.A. Mr. E. B. Stanley, President of the company, was on a business trip to Brussels, and at that time invited Marcel Relecom to visit him in Cincinatti. Marcel arrived in New York on November 23rd, 1903 and met Mr Stanley. He subsequently accepted a position with the American Laundry machinery Co., and worked for them in Cincinatti for about seven years. During this time, he met and married Frances Roberts in 1912.

As the Company was opening a branch in Montreal, Quebec, Canada, the Canadian Laundry Machine Company, and Marcel spoke French, he was offered a position. In 1910 he moved with his wife Frances to Montreal and was later made Manager of that operation. A few years before his death, he was made Director of the Canadian Company.

Marcel and Frances had three daughters, Blanche Anne, Jeanette Marie and Adèle, and one son Albert Joseph Relecom.

Albert Joseph Relecom (#321) was born November 1, 1917 in Montreal. He married Margaret Catherine Longstaff (#323) on June 6, 1942 in Montreal, Quebec. They have 3 children:

Susan Mary Clair, born Montreal December 9, 1944 and living in USA today
Michael Marcel, born Montreal December 31, 1948 and living in Montreal Canada
Paul Joseph, born Montreal May 20, 1955, died May 30, 1973.

Albert also send us a postcard that his father Marcel Maurice Prosper Relecom (#307) has send back to Belgium when he arrived in New York.

On November 1'th, 1903 the boat "New Zeeland" left Antwerp and arrived in New York on November 23th 1903.





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Lun 4 Juil 2016 - 17:51


Pour en savoir plus sur Michel Relecom, il pourrait être utile de s'adresser à sa famille : Madame Maïte Relecom ou son fils Thibaut.

Par ailleurs :

http://derijkstebelgen.be/vermogende/familie-relecom/

Familie Relecom

Vermogen € 84 951 000
Gekend als Unibra
Activiteit Holding
Inplanting Brussel

Met de familie Relecom treden we resoluut binnen in de historische vermogens van dit land. De bedrijfsgeschiedenis van de familie Relecom gaat terug tot enkele brouwerijen in het toenmalig Belgisch Congo. Michel Relecom kwam in 1958 in dienst van de Belgische industriële groep rond baron Empain. Hij verzamelde de vier Congolese brouwerijen van die groep in één holding, Unibra, en bracht het bedrijf in 1960 naar de beurs, net voor de onafhankelijkheid van Congo.

Unibra groeide en werd een heus voedingsbedrijf dat op een bepaald moment zelfs de grootste privéwerkgever van Zaïre werd. Het marktaandeel in bier bedroeg ruim 60 procent. Michel Relecom kon terugvallen op een uitgebreid netwerk van contacten, gaande van president Mobutu tot Leo Tindemans en Paul Vanden Boeynants.

Met de dekolonisatie taande ook het imago van Unibra. In 1996 werden de brouwerijen in Zaïre verkocht. Unibra wou niet langer een consumentengoederenbedrijf in Afrika zijn. De holding koos resoluut voor investeringen in vastgoed en participaties. Dat was des te meer zo na het onverwachtse overlijden van Michel Relecom. Enkel de licentie op het merk Skol in Afrika, het merk dat Unibra in de jaren zestig opgestart had, bleef behouden als Afrikaanse activa. Skol is een wereldmerk, het is het vierde meest verkochte bier ter wereld. Daarnaast heeft Unibra onder meer een brouwerij in Rwanda en Ethiopië, alsook brouwerijpartnerschappen in Congo, Guinee en Madagaskar.

Unibra bezit momenteel vastgoed in de regio rond Brussel en de Verenigde Staten. Daarnaast bezit de holding een massa financiële liquiditeiten. De familie heeft wel zeer internationale allures. Moeder-weduwe Marie-Thérèse Bordot-Lacroix, officieel genoemd als Maïté Relecom, heeft haar adres in de bekende wintersportplaats Verbier in Zwitserland. Ook haar zoon Thibault, die zich profileert als opvolger van zijn vader, is gedomicilieerd in Verbier. Dochter Bérangère Relecom woont afwisselend in Sint-Genesius-Rode en op het eiland Mauritius.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Mar 5 Juil 2016 - 9:22

.
L'échange de courrier entre Michel Relecom et Ronald Reagan ...












Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel RELECOM   Aujourd'hui à 9:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel RELECOM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !
» Anniversaire Jean Michel
» Archange Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: