les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Louvigny, Bob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Louvigny, Bob   Mer 22 Fév 2012 - 21:24

Le détective privé qui a aidé le dr Pinon dans son affaire est toujours bon pied bon oeil.

Pas de phantasme, pas de scénario hollywoodien, mais une réalité pragmatique. Pour vérifier un CV, pour filer un délégué commercial vénal, pour mettre la main sur l’auteur de vols, les techniques et l’assiduité d’un détective privé peuvent être utiles. Rencontre avec Bob Louvigny dont le bureau travaille à 90% pour des entreprises.

Il est détective privé. Ca titille la curiosité. Il s’appelle Bob Louvigny. Ca ne s’invente pas. Alors quand il nous dit qu’il travaille à 90% pour des entreprises, on s’arrête et on s’entretient avec ce cador du secteur. Depuis près de 40 ans, il enquête incognito et à moto. Robert Louvigny est un professionnel reconnu et respecté qui s’évertue à assainir l’image de sa profession. "Les enquêtes doivent être faites discrètement évidemment, mais on n’est pas des services secrets, on a pignon sur rue", recadre-t-il.
Pour quels types d’affaires les entreprises vous contactent-elles le plus souvent?
La concurrence déloyale, les vols en interne, l’analyse de C.V. et la contrefaçon. La concurrence déloyale est souvent le fait de représentants qui, à un moment, dérapent. Ils vont, par exemple, travailler la moitié du temps pour leur patron et l’autre moitié pour une autre société avec la voiture et l’essence de leur patron. Notre travail consiste alors à les suivre.
Quand il y a suspicion de vols en interne, on travaille "undercover": un agent se fait engager via une agence d’intérim, souvent comme nettoyeur (pas de qualifications particulières requises et accès à tout et tout le monde). Il va recueillir des informations. L’idéal c’est qu’il parvienne à se faire proposer la combine!
Quant à l’analyse de CV, c’est une enquête de notoriété préalable à l’embauche. Si une société portuaire veut engager un grutier, on va vérifier la véracité de tout son CV: écoles, diplômes, employeurs et aussi sa notoriété. Pour les comptables aussi car ils touchent à l’argent.
Cela signifie gratter dans sa vie privée…
On ne touche pas à la sphère privée. Mais si ce grutier rentre saoul tous les soirs, il présente un risque pour ses collègues. Ces vérifications se font sur base légale. La personne autorise l’employeur à vérifier les informations du CV en signant un document lors de l’entretien. Et nous fonctionnons toujours en vertu des principes de légalité, de légitimité et de proportionnalité. En outre, la loi sur les détectives privés (19 juillet 1991) encadre étroitement notre rayon d’action. Il nous est interdit de faire des enquêtes philosophiques, c’est-à-dire sur l’appartenance syndicale, philosophique et tout le volet médical.
Les enquêtes que vous faites sur les personnes concernent surtout les hauts postes, non?
Il ne faut pas croire qu’on ne fait des enquêtes que sur les directeurs généraux. Bien souvent, cela porte sur les femmes de charges car ce sont des postes courus pour l’espionnage industriel. On a déjà ainsi mis à jour un nettoyeur de bureau qui était en fait ingénieur en informatique.
Quand il y a soupçons à un très haut niveau, on fait une enquête de train de vie et de solvabilité. Toutes les données nous sont fournies par l’entreprise: salaire, stock-option, etc. En parallèle on examine quels sont les biens personnels du dirigeant et on compare les deux. Mais en 38 ans de carrière, je n’ai connu que deux cas qui s’adonnaient à la concurrence déloyale à très haut niveau.
Et pour la contrefaçon, en quoi pouvez-vous être utile?
Dans ce cas, on est consulté par la société victime pour remonter la filière. On va sur les marchés, on fait des achats sous contrôle d’huissier qui fait un PV. Tout cela est filmé, on prend les numéros d’immatriculation et l’enquête commence. Et on tente de remonter jusqu’à l’origine de la contrefaçon.
Vous assurez aussi pouvoir apporter "des éléments pertinents dans le cadre de futures ou d’actuelles négociations commerciales". C’est-à-dire?
Cela peut se faire, par exemple, quand la société T envisage un rapprochement avec la société U. On va nous demander de faire de l’intelligence économique c’est-à-dire de contrôler les comptes annuels, de vérifier les résultats à l’international, etc.
Justement, l’intelligence économique est une branche en plein développement. Cela empiète sur les activités de détective privé, n’est-ce pas?
Oui et surtout ce n’est pas légal. Car pour faire des enquêtes il faut être agréé en qualité de détective privé. Or certains passent outre la législation sur les détectives privés. C’est de la concurrence déloyale. Ces agences d’intelligence économique commencent à pulluler en France et en Belgique ça commence aussi. Il y a une dizaine de jours, nous avons interpellé le ministère de l’Intérieur à ce propos.
Combien coûtent les services d’un détective privé?
Le plus cher, ce sont les filatures car cela demande beaucoup de temps, plusieurs personnes, et du matériel. Il faut tabler sur 60 à 80 euros de l’heure hors TVA. Mais les honoraires sont libres. En général, 2-3 personnes suffisent pour un dossier. Pour une vérification de CV, il faut compter une dizaine d’heures. Et on a la faculté d’accepter ou de refuser les affaires.
Le nombre d’affaires qui vous sont confiées est-il en augmentation ou en diminution ces dernières années.
Nous traitons moins d’affaires – 60 en 2011 contre 400 en 1987 –, mais ce sont de plus grosses affaires. On fait beaucoup moins de fraude aux assurances qu’il y a quelques années car les compagnies d’assurance ont leurs propres inspecteurs qui sont devenus détectives en vertu de la loi du 19 juillet 1991. Quand elles ont un doute, les compagnies d’assurances tentent de vérifier si la déclaration correspond bien à la réalité des choses. Si une personne en incapacité de travail après un accident fait du parachutisme, cela va conduire à une révision du dossier… Avant, c’était les détectives privés qui s’en chargeaient, aujourd’hui leurs inspecteurs ont le statut de détectives privés. Mais elles se rendent compte que leurs inspecteurs font 36 heures par semaine, tandis que nous pas et que nous travaillons à toutes les heures, à 4 heures du matin s’il le faut. Donc il y a de nouveau un basculement des compagnies d’assurance vers les détectives privés stricto sensu.
En bref
- Bob Louvigny est l’administrateur délégué et fondateur du Bureau of Documentation, Research and Investigation (B.D.R.I.), basé à Ixelles, qui compte 3 administrateurs et qui opère avec un réseau de détectives privés indépendants. www.bdri.net
- Il a également fondé l’Union professionnelle nationale des détectives privés de Belgique qui a élaboré une Charte de déontologie. Liste des membres: www.up-nb.be
- En Belgique, il y a 1.031 détectives privés. Mais les trois quarts sont des inspecteurs des compagnies d’assurance. Il n’y a qu’environ 250 détectives privés stricto sensu. La liste des détectives privés licenciés est accessible ici: https://vigilis.ibz.be/upload/documents/or_detectives.pdf
- Les détectives privés ont l’obligation d’avoir une licence d’exercice délivrée par le ministère de l’Intérieur.
- Il y a 4 écoles formant à la profession de détective privé, deux en Wallonie (à Liège et Charleroi) et deux en Flandre.
- Les dossiers des détectives doivent être conservés pendant 5 ans et peuvent être consultés par le ministère de l’Intérieur.
- Les détectives privés n’ont pas obligation de déposer plainte à la police, sauf en cas de flagrant délit (de vol, le plus souvent).


Source : http://www.lecho.be/actualite/entreprises_services/Le_detective_des_entreprises.9161782-2451.art?ckc=1

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Mer 22 Fév 2012 - 22:01

ce qui me semble particulierement intéressant (et on en parle très peu) sont les déclarations de Louvigny concernant Ciolini (entre autres dans le rapport Van Brussel/De Jongh):

D'après Bob LOUVIGNY, CIOLINI avait des contacts avec l'ambassade d'Israël (MOSSAD). CIOLINI aurait une adresse de contact en ARGENTINE, province de BUENOS AIRES. Il s'agirait de sa demi-sœur, la nommée COHEN Marina, Fabienne, mariée à MARTING.

Contact Bob LOUVIGNY du 06/03/1990 L'intéressé était surveillant à la CP de 1975 à 1989. Il était co-fondateur, avec CRUYSMANS et FALLON, de la maison des jeunes de WOLUWE. Il a connu SMARS, mais ne pouvait pas nous renseigner sur les relations entre SMARS et CRUYSMANS. Bob LOUVIGNY affirme qu'il y a six mois, CIOLINI est venu lui rendre visite, accompagné d'un inconnu, à propos de la vente d'un système d'alarme. Il lui a donné une carte de S.I.S. mentionnant le nom de Gérard illisible (nous avons vu cette carte). Philippe LACROIX a travaillé pour le bureau de détective de Bob LOUVIGNY en 1978 (du 27/06/1978 au 27/07/1978) pendant les travaux du métro près du Woluwe-Shopping-Center. Il a reçu un avis défavorable. Bob LOUVIGNY et Hubert MOUSSON, ex-directeur de la Caisse Privée, sont très amis. Mousson exploite actuellement un bureau immobilier à WATERLOO. D'après Bob LOUVIGNY, CIOLINI avait des contacts avec l'ambassade d'Israël (MOSSAD).

B.L. beweert dat CIOLINI, samen met een onbekende, hem een zestal maanden geleden kwam opzoeken ivm de verkoop van een alarminstalatie. Hij gaf hem toe een visitekaartje van S.I.S. sprl met de naam MISSERI Gerard (wij zagen dit visitekaartje).

CIOLINI zou een kontakt adres hebben in ARGENTINIE, provincie BIENOS AIRES. Het zou gaan om zijn half-zuster, de genaamd COHEN Marina, Fabienne, gehuwd met MARTING. Het adres is gesitueerd in het gehucht MORON en heeft tel no 00-541-28.17.94 Ciolini stond in verband met Jo Finkelstein.

Philippe LACROIX intervient également dans le cadre d'un autre dossier ouvert au nom de CIOLINI Elio pour des activités suspectes d'une société SA SIS ou SOBELIS (société belge d'Intervention Spéciale) dont les administrateurs sont le Baron René Paulus de Châtelet, Luc PEIGNEUR et JO FINKELSTEIN) (instruction 363187 Collin - dossier 70.99.4314/87).
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Sam 28 Avr 2012 - 13:44


Bob Louvigny semble injustement ignoré ...

On en parle sur :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/91501422/HALT-extraits

Page 29 : " BDRI, een geval apart "

BDRI = Bureau de Documentation, Recherche et d'Investigation

Voir aussi :

http://www.bdri.net/apropos.php?l=fr

BDRI est une société anonyme de droit belge au capital social de 279.000 € entièrement libéré. Son siège social est situé au 122, avenue de l'Hippodrome à 1050 Bruxelles - Belgique.

La société BDRI a été fondée par Monsieur Bob Louvigny en 1974 et est toujours dirigée par ce dernier en sa qualité d'administrateur délégué.

_ _ _


BDRI a d'autres activités que le gardiennage ..

Bob Louvigny est un ancien de la Sûreté Militaire (comme son père).

Un de ses hobbies était le "practical pistol shooting" (membre de la fédération et aussi formateur).

Aux championnats de 1982, il a terminé à la 21° place.

On peut noter que Robert Thomas (voir "Robert" - schéma de Latinus) a terminé à la 5° place.

Juan Mendez a obtenu la 16° place.

Alain Weykamp était 17ème.

Jean Bultot était 20ème.

Robert Louvigny collaborait à AMI (Armes Militaria International) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/AMI/ArMI/Fire

La revue belge francophone AMI (pour Armes Militaria International) parut à partir de 1979. Elle publiait des articles sur les armes et le Militaria.

Elle devint ArMI en 1987 puis Fire en 1990. Le magazine Fire, appartenant aux mercenaires Bob Denard et Christian Tavernier, disparut en 2002.

Ces magazines furent vendus en kiosque en Belgique, en France et en Suisse.

http://hlebooks.com/presse/total.htm

( ... cela me fait penser à un livre sur les cartouches militaires ... )

"In 1973 nam Robert Louvigny de vlucht voor een anti-gang versperring, opgesteld door de rijkswacht. Bij deze gelegenheid werden in zijn wagen patronen ontdekt. (...)

" ... in 1981 werden er overeenkomsten tussen BDRI en de NAVO gesloten."

" Op 28 september 1978 werden Michel Bonneau en Jaques Hilty op heterdaad betrapt ... De twee Fransmannen waren in dienst van BDRI ..."

A noter aussi la présence lors d'un procès de l'avocat Jean-Paul Dumont ... que l'on retrouve dans de très nombreux dossiers et qui a été l'ami de Sergio Ferrari (rapport PANDA).




Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7264
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Sam 28 Avr 2012 - 14:06

l'histoire du sabordage de Rouss.au qui rougit pendant une petite pauze pendant l'interrogation de Bey; sur les écoutes teléphoniques(van melck . ?

c'etait quel detective (van dijc.? louv?doss.? ) ,qui avait passé l'info sur la possible relation avec cette masseuse impliquéee ds le chantage plus tard ,

...ou je mélange tout ,


non:ici

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t373p90-les-faits-rien-que-les-faits

http://archives.lesoir.be/rousseau-reclame-son-acquittement_t-19891028-Z0234A.html


on parle aussi de lui ds le dossier godbille et haemers etc

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t2118p15-rapport-de-godbille-sur-le-crime-organise


c'est un homme avec plein de contacts , c'et normal pour un detective !

et ceci:

c'etait quel detective : ds l'histoire du faux vol des canons des gendarmes de wavre ?


Dernière édition par K le Sam 28 Avr 2012 - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7264
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Sam 28 Avr 2012 - 14:26

le bdri est touj actif:

http://www.bdri.net/apropos.php?l=fr

http://archives.lesoir.be/le-livre-l-enquete-d-hugo-ghijsels-denonce-en-referes-p_t-19910216-Z03MC8.html


le proces contre ghijsels qui a durééééééééééééééé
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 5:41



Il est question d'un certain "Bob" Louvigny dans le document suivant , relatif à Pierre Dewil :







Pierre Dewil est cité dans :

http://jfk.hood.edu/Collection/Weisberg%20Subject%20Index%20Files/S%20Disk/Souetre%20Jean%20with%20aka%27s/Item%2015.pdf





S'il s'agit des bonnes personnes, on déduit que "Bob" Louvigny connaissait Pierre Dewil qui travaillait pour Paul Higdon de la DEA/CIA.

Il faudrait avoir une ligne du temps pour vérifier les âges des uns et des autres ...

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 9:15

selon moi, l'age ne peut pas correspondre avec "notre" bob
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 9:39



En effet :

http://www.dhnet.be/actu/societe/un-detective-prive-51b7da05e4b0de6db991bb75

(...) Détective privé depuis janvier 1974, Bob Louvigny connaît bien le métier (...)

http://archives.lesoir.be/a-la-une-les-detectives-sous-la-loupe-le-prive-aujourd-_t-19990626-Z0GYHH.html

(...) Il y avait plus de bandits qu'autre chose , se rappelle aujourd'hui le détective bruxellois Bob Louvigny. La monture des lunettes grise soulignée par un sourire parfois énigmatique, le président de l'Union professionnelle nationale des détectives privés de Belgique - l'une des associations du secteur - admet sans détour les dérapages des années quatre-vingt. Difficile de faire autrement, tant certains scandales avaient éclaboussé la profession et, avec elle, une partie de la société belge.

Contraintes, écoutes téléphoniques, corruption de fonctionnaires, faux en écriture, violations de domicile, mises en scène permettant un constat d'adultère: ces pratiques étaient devenues manifestement courantes lorsque certains détectives finirent par commettre des meurtres (Beijer et Bouhouche notamment), ou se révélèrent très proches de l'extrême droite (Francis Dossogne)...
(...)

_ _ _


Surprenante coïncidence ... Y aurait-il une "Bob" Louvigny Jr et un Sr ?


Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 428
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 11:29

HERVE a écrit:


En effet :

http://www.dhnet.be/actu/societe/un-detective-prive-51b7da05e4b0de6db991bb75

(...)  Détective privé depuis janvier 1974, Bob Louvigny connaît bien le métier (...)

http://archives.lesoir.be/a-la-une-les-detectives-sous-la-loupe-le-prive-aujourd-_t-19990626-Z0GYHH.html

(...)  Il y avait plus de bandits qu'autre chose , se rappelle aujourd'hui le détective bruxellois Bob Louvigny. La monture des lunettes grise soulignée par un sourire parfois énigmatique, le président de l'Union professionnelle nationale des détectives privés de Belgique - l'une des associations du secteur - admet sans détour les dérapages des années quatre-vingt. Difficile de faire autrement, tant certains scandales avaient éclaboussé la profession et, avec elle, une partie de la société belge.

Contraintes, écoutes téléphoniques, corruption de fonctionnaires, faux en écriture, violations de domicile, mises en scène permettant un constat d'adultère: ces pratiques étaient devenues manifestement courantes lorsque certains détectives finirent par commettre des meurtres (Beijer et Bouhouche notamment), ou se révélèrent très proches de l'extrême droite (Francis Dossogne)...
(...)

_ _ _


Surprenante coïncidence ... Y aurait-il une "Bob" Louvigny Jr et un Sr ?



Je vous réponds en vous citant. La question et la réponse en somme...sur le même fil. C'était en 2012

"Hervé

BDRI a d'autres activités que le gardiennage ..

Bob Louvigny est un ancien de la Sûreté Militaire (comme son père).

Un de ses hobbies était le "practical pistol shooting" (membre de la fédération et aussi formateur).

Aux championnats de 1982, il a terminé à la 21° place.

On peut noter que Robert Thomas (voir "Robert" - schéma de Latinus) a terminé à la 5° place.

Juan Mendez a obtenu la 16° place.

Alain Weykamp était 17ème.

Jean Bultot était 20ème.

Robert Louvigny collaborait à AMI (Armes Militaria International) :"
"
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 11:54



La question mérite d'être approfondie ...

On retrouve des noms connus ...

http://www.kalemie.be/text_dragon_rouge.htm

(...)

Les officiers américains, dont le Brigadier Général de l’USAF Russell E. Dougherty qui représentait l’USEUCOM, se réunirent à l’ambassade US à Bruxelles le 11 novembre, puis ils effectuèrent une brève visite au n° 2 de la rue de la Loi. Lors d’une visite de service au Quartier Général de la place Dailly le 10 novembre, le colonel Laurent, commandant du Régiment Paracommando, fut invité par le col BEM Delperdange, G3 de l’EM/FT, qui lui demanda quelle unité de son régiment était entièrement opérationnelle pour une mission outre-mer. Le colonel Laurent lui répondit que c’était le 1er bataillon de Diest car ses hommes avaient terminé leur entraînement parachutiste à partir de bimoteurs C-119. Après onze mois de service, ils pouvaient sauter dans n’importe quelle condition.

Le lendemain, le Brigadier Général Dougherty et ses officiers rencontrèrent leurs collègues belges au ministère de la Défense Nationale pour une conférence de planification. Lors de cette conférence, le colonel Avi Robert Louvigny, qui avait commandé Kamina Base, décrivit les possibilités de cette base aérienne créée au Katanga en 1949.

Il était accompagné du général Vivario, secrétaire du ministre de la Défense, qui présenta le colonel Laurent au brigadier général Dougherty. Le commandant du Régiment Paracommando était un officier parachutiste expérimenté qui avait servi plusieurs années au Congo. Il avait sauté sur l’aérodrome de Stanleyville en 1959 durant un meeting aérien au cours duquel le lt Janssens et les adjudants Gorez et Dewaele avaient sauté en démonstration de chute libre. Pendant les interventions humanitaires de juillet 1960, il s’était emparé avec ses hommes de l’aérodrome de Ndjili occupé par des soldats mutinés qui empêchaient le départ des réfugiés. Le Colonel Mommaert, attaché militaire à Léopoldville, et le lieutenant-colonel Mathys, attaché au ministère de la Défense, intervinrent avec d’autres officiers belges pour la planification de l’opération aéroportée.

Lors d’une séance à laquelle était présent l’ambassadeur US MacArthur, Charles Laurent informa ses collègues américains qu’il prévoyait l’emploi d’un bataillon parachutiste avec un minimum de charroi : quatre jeeps blindées Minerva, quatre jeeps radio Minerva et douze tricycles AS-24 pour la reconnaissance et le transport léger.

(...)

_ _ _ _ _


http://inmyworld-mehdi.blogspot.be/2012/12/320-dutch-squadron-is-in-mourning.html





N° 6 Bombing and Gunnery School à Mountain View,

Ontario ( Canada, 1943 ).

Deuxième rang, cinquième en partant de la gauche :

Claude Erculisse, Jacques De Greef et Jean - Pierre Vermeiren.

Premier rang, premier en partant de la droite :

André de Limelette, Robert " Bob " Louvigny et Georges " Jojo, L'affreux " Schrode.





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 12:14



Sur Louvigny - Pinon, voir

http://www.dekamer.be/FLWB/PDF/49/0573/49K0573009.pdf

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 12:18



Le colonel Robert Louvigny était un officier d'active qui a fait toute sa carrière à la Force Aérienne.

Le faire-part indique qu'un de ses fils se prénomme "Bob" ...






Pour information :

http://be.linkedin.com/pub/paulette-najman/b/532/ba7
http://www.faillissementsdossier.be/fr/faillite/402687/gruno-et-chardin-znj-sa.aspx

Le nom s'orthographie différemment mais cela fait penser à Nejman ...

The Nejmans were a Jewish family (like the Cohns) living in Brussels at a time that it was a Jewish center for the international textile trade. The Nejmans were close to Levi (Strauss) family, of the well-known Levi-Strauss jeans, and also were part of the circle of another jeans producer: Pierre Salik.

Cela mérite sans doute une autre vérification ...

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 12:42

interessant >> donc profil ideal pour être recruté par l'SDRA (et donc Stay-Behind) > faudrait tenir sa en tête en analysant le dossier Pinon (et les divers chantages)! Voir aussi ses relations avec Lacroix, Smars, Ciolini, ... et un gendarme du WNP (employé dans son bureau BDRI). Et son role étrange dans le dossier TBW (e.g. incident avec le gendarme qui devait aller interoger Bultot au Paraguay) et l'affaire Cools (A. Rogge)!

N'oublions pas non plus qu'il était co-fondateur, avec Cruysmans (!) et Fallon de la maison des jeunes de Woluwe! (on parle souvent de maison de jeunes...)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7264
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 12:55

et les adresses des condos...

l'hippodrome et walibi

la Belgique est vraiment trop petite
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 13:10


Extraits de

https://fr.scribd.com/doc/264611372/Halt








(...)





(...)






Dernière édition par HERVE le Ven 8 Mai 2015 - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Jeu 27 Fév 2014 - 19:13



Il est raisonnable de partir de l'hypothèse selon laquelle Bob Louvigny est proche du SDRA et de la CIA-DEA ...

Peut-on en déduire quelque chose sur ce que ces services savent ?

Des chantages sont-ils possibles ?


http://fr.scribd.com/doc/147065935/A31-N%C2%B017-3-86

... sur le "practical shooting" ...





Est-il possible de savoir ce que Bob Louvigny a fait en ce qui concerne l'enquête sur les Tueries du Brabant ? On lit par ailleurs que Walter De Bock a étudié cette question mais je n'ai pas d'autres informations.

Encore une fois, SDRA/CIA/DEA (et DIA) en savent peut-être plus que les enquêteurs officiels ...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Ven 28 Fév 2014 - 6:37


Bob Louvigny collaborait à la revue AMI :





Avait-il des contacts avec Tavernier et/ou de Villegas ?


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Ven 8 Juil 2016 - 6:12

http://jeanmilitis-recitsdesurvie.skynetblogs.be/

Trouvées dans les archives de mon père Robert Louvigny (Pilote de chasse, adjoint du Commandant de la base de Kamina, Commandant du détachement Force Aérienne de Baka) ces deux "plaquettes", dactylographiées et raturées, sont des récits de survie en 1955 et 1956 à Kaniama (à 150km à l'ouest de la base de Kamina), au Katanga, dans l'ex-Congo belge.

Jean Militis, en 1955, assumait la fonction d'officier S3 dont la mission consistait à diriger l'entraînement de survie du Bataillon Para-Commando !

(...)




Major Robert Louvigny (pilote de chasse) à gauche, Capitaine André Vandenbosch au centre et le Lieutenant Jean Militis à droite !


_ _ _ _ _


http://belgianparatroopers.e-monsite.com/pages/colonel-commando-parachutiste-jean-militis-1923-2006.html

_ _ _ _ _


http://www.plasticandsteel.be/KIT%20Webshop/179/KIT%20179-preview.pdf




Lieutenant-Colonel Aviateur Louvigny, patron du
« Détachement Aviation » de la base de Kamina


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Ven 8 Juil 2016 - 7:25


On retrouve "l'ambassadeur US MacArthur" ...

http://www.stanleyville.be/documents/Operation_Dragon_Rouge_JP_Sonck_Congo_60.pdf





Voir aussi :

http://patrianostra.forum-actif.eu/t62-operation-dragon-rouge

(...)  Le lendemain, le Brigadier Général Dougherty et ses officiers rencontrèrent leurs collègues belges au ministère de la Défense Nationale pour une conférence de planification. Lors de cette conférence, le colonel Avi Robert Louvigny, qui avait commandé Kamina Base, décrivit les possibilités de cette base aérienne créée au Katanga en 1949. Il était accompagné du général Vivario, secrétaire du ministre de la Défense, qui présenta le colonel Laurent au brigadier général Dougherty. Le commandant du Régiment Paracommando était un officier parachutiste expérimenté qui avait servi plusieurs années au Congo. Il avait sauté sur l’aérodrome de Stanleyville en 1959 durant un meeting aérien au cours duquel le lt Janssens et les adjudants Gorez et Dewaele avaient sauté en démonstration de chute libre. Pendant les interventions humanitaires de juillet 1960, il s’était emparé avec ses hommes de l’aérodrome de Ndjili occupé par des soldats mutinés qui empêchaient le départ des réfugiés. Le Colonel Mommaert, attaché militaire à Léopoldville, et le lieutenant-colonel Mathys, attaché au ministère de la Défense, intervinrent avec d’autres officiers belges pour la planification de l’opération aéroportée.

Lors d’une séance à laquelle était présent l’ambassadeur US MacArthur, Charles Laurent informa ses collègues américains qu’il prévoyait l’emploi d’un bataillon parachutiste avec un minimum de charroi : quatre jeeps blindées Minerva, quatre jeeps radio Minerva et douze tricycles AS-24 pour la reconnaissance et le transport léger.   (...)

_ _ _ _ _


Il était normal que l'ambassadeur US en Belgique MacArthur participe à ces réunions sur Red Dragon : il devait tenir informé Washington des progrès de l'opération aéroportée belgo-américaine.

https://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Dragon_Rouge

http://paratroopcongobelge.e-monsite.com/pages/operation-dragon-rouge-et-noir-nos-paras-sautent-sur-stanleyville.html

Louvigny connaissait bien la base de Kamina (Baka) pour y avoir servi durant des années.

_ _ _ _ _





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Ven 8 Juil 2016 - 13:45


https://fr.wikipedia.org/wiki/Ommegang_(Congo)

C'est au même moment que "Dragon rouge" qu'a eu lieu l'opération "Ommegang" à laquelle Guillaume Vogeleer a participé ...

Guillaume Vogeleer a été à Stanleyville :

https://www.youtube.com/watch?v=ikpa3a7I8xg





Sur "Dragon rouge" et "Ommegang", voir :

http://www.brassinnedelabuissiere-lumumba.be/Pdf/Livre%20_Congo_%C3%A9pop%C3%A9e_des_%C3%A9quipes_administratives_%20Version%20_1.pdf

_ _ _

Précisions d'un spécialiste :

Pendant la préparation de "Dragon rouge", Vandewalle organisait la 5e Brigade, baptisée "Ommegang" à Baka. Il n'était pas mis au courant de Dragon Rouge.

Guillaume Vogeleer n'a pas participé à la progression de l'Ommegang de Kamina Base à Stanleyville, il faisait partie d'Ops Nord qui progressait de Lisala à Paulis via Bumba et Buta.

http://www.congo-1960.be/Operation_Dragon_Noir.htm

Les discutions politiques sur les opérations Dragon Blanc ( Bunia), Dragon Vert ( Watsa) et Dragon Noir ( Paulis) commencèrent alors que l'opération Dragon Rouge était en cours d'exécution. A Bruxelles et à Washington, on était unanime : les otages occidentaux aux mains des Simba couraient les plus graves dangers, mais le président Johnson ne voulait pas s'engager plus avant dans la guerre civile au Congo et il n'autorisait qu'une seule opération supplémentaire. Le ministre belge des Affaires Etrangère P.H. Spaak voulait annuler toutes les opérations supplémentaires car il craignait les réactions des pays du tiers-monde et des républiques populaires, tandis que son chef de Cabinet, le vicomte Davignon, et le premier ministre Theo Lefévre étaient fermement convaincus que ces opérations étaient nécessaires.  (...)

Voir :

http://www.sonuma.be/archive/1964-les-paras-belges-sautent-sur-stanleyville

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Sam 9 Juil 2016 - 8:59


Dragon Rouge: the rescue of hostages in the Congo

Fred E. Wagoner, National Defense University. Research Directorate
National Defense University, Research Directorate, 1981 - 219 pages

Colonel Robert Louvigny, head of the Belgian planning section, had commanded the airbase at Kamina, which he proposed as an ideal staging area. Colonel Charles Laurent, commander of the Belgian Paracommando Regiment, the unit (...)

_ _ _ _ _


https://nl.wikipedia.org/wiki/Operatie_Rode_en_Zwarte_Draak

(...)   Met de gevangenneming van de Belgen op 28 oktober raakte de Belgische overheid echter direct betrokken bij de voorbereidingen voor een reddingsoperatie. De Amerikanen zetten de Belgische overheid waarschijnlijk onder druk (blijkens een verklaring van de Amerikaanse ambassadeur in België Douglas MacArthur II) om haar 'politieke verantwoordelijkheid' te nemen en dus actief mee te doen aan de reddingsoperatie; met name na het bekend worden van de gebeurtenissen in Kindu. Op 8 november had de Belgische minister van buitenlandse zaken Paul-Henri Spaak een ontmoeting met de Amerikaanse ondersecretaris voor politieke zaken Averell Harriman. Spaak stelde voor om een gezamenlijke actie op te zetten, waarbij Belgische paracommando's door Amerikaanse vliegtuigen zouden worden gedropt bij Stanleystad. Het voorstel werd nominaal goedgekeurd door de Amerikanen (president Johnson wilde echter net als de CWG liever een vreedzame oplossing en was terughoudend in het verlenen van goedkeuring op het moment van uitvoering) en vervolgens ook door verdedigingsminister Segers en koning Boudewijn. Daarop werd Spaak de belangrijkste bevelhebber over de missie. Het militaire bevel kwam bij de Belgen te liggen in de handen van kolonel en chef-staf Robert Louvigny, terwijl de paracommando's onder leiding stonden van kolonel Charles Laurent.   (...)

_ _ _ _ _


http://usacac.army.mil/cac2/cgsc/carl/download/csipubs/odomLP14.pdf




(...)



(...)




Note : Emile Janssens (président de Pro Belgica, commandant la base de Kamina à partir de 1949, etc), Alain Escada, Jules Everaert et Robert Close étaient proches ... Il serait intéressant de savoir si Robert Louvigny devait être ajouté à ce groupe ...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Sam 9 Juil 2016 - 9:54


http://anneesdeplomb.topdiscussion.com/t883p50-doc-bande-haemers-informateurs-van-brussel-de-jonghe

https://fr.scribd.com/doc/15109318/Rapport-VBDJ-Haemers-traduction-francaise

(...)

Contact Bob LOUVIGNY du 06/03/1990

L'intéressé surveillait au C.P. de 1975 à 1989. Il était co-fondateur, avec CRUYSMANS et FALLON, de la maison des jeunes de WOLUWE.

Il a connu SMARS, mais ne pouvait pas nous renseigner sur les relations entre SMARS et CRUYSMANS.

Bob LOUVIGNY affirme qu'il y a six mois, CIOLINI est venu lui rendre visite, accompagné d'un inconnu, à propos de la vente d'un système d'alarme. Il lui a donné une carte de S.I.S. mentionnant le nom de Gérard illisible (nous avons vu cette carte).

Philippe LACROIX a travaillé pour le bureau de détective de Bob LOUVIGNY en 1978 (du 27/06/1978 au 27/07/1978) pendant les travaux du métro près du Woluwe-Shopping-Center. Il a reçu un avis défavorable.

Bob LOUVIGNY et Hubert MOUSSON, ex-directeur de la Caisse Privée, sont très amis. Mousson exploite actuellement un bureau immobilier à WATERLOO.

D'après Bob LOUVIGNY, CIOLINI avait des contacts avec l'ambassade d'Israël (MOSSAD).

(...)

_ _




_ _ _ _ _

Jeudi 10 mai 2007

Waterloo. Mardi, vers 16 h 30, un accident de roulage s'est produit chaussée de Bruxelles. Deux blessés : Maude Leenaert, d'Uccle, et Hubert Mousson, de la localité

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Sam 9 Juil 2016 - 14:08


( voir "Bob et Paulette Louvigny-Najman" )










_ _ _ _ _


Voir les pages 359 et 360 du livre de Walter Baeyens "De elite van de macht, ..."

notamment  :

Midden jaren 1950 vonden de echtparen Najman en Przedborski elkaar "per toeval" terug in Brussel. Ook de contacten tussen de families Najman en Salik waren zeer oud.

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Sam 9 Juil 2016 - 21:02

Najman comme Nejman/Neuman = Geoffrey's bank?!
Une Najman comme epouse de Bob? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Sam 9 Juil 2016 - 21:17


D'après un lecteur attentif, "Najman" est différent de "Nejman".

Il est question du lien Najman - Przedborski dans le livre de Jürgen Roth. Les familles Przedborski-Krygier et Najman-Ryczke étaient amies et elles passaient les vacances ensemble.







_ _ _


J'ai en tout cas l'impression qu'avec Robert et Bob Louvigny, on est dans le service secret militaire.

C'est Bob Louvigny qui s'était opposé à la diffusion du livre "L'enquête" de Hugo Gijsels.

Ce livre approchait-il trop de la réalité ? Cela donne envie de le relire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louvigny, Bob   Aujourd'hui à 22:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Louvigny, Bob
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2012: Le 04/05 à 21h20 - Observation d'un phénomène lumineux - Charly-Oradour (57)
» Caen - Le conseil général souhaite fermer le collège Lemière : les parents bloquent l'établissement 11 jours.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Autres-
Sauter vers: