les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 schéma de Michel Libert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
AuteurMessage
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 13:11

tiens, un autre docteur... ça va, doc?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 16:20


Un complément sur la Ligue Internationale de la Liberté (LIL) :


[Les Brigades Noires . L'extrême-droite "carrefour"]

(...)

La L.I.L. publie un périodique "Damoclès", et finance un "Centre d'Information et de Documentation" qui répand l'opinion des dissidents soviétiques en Occident et un "Centre
de Défense Nationale" dont le président est le commandant G. Rombouts. Il bénéficie de la collaboration de Roger Cosyns- Verhaegen, auteur de plusieurs ouvrages sur la subversion
communiste en Europe dont une "Théorie de l'Action Subversive" (Bruxelles, 1963).(...)


[L'extrême-droite et l'Etat - Article sur le CEPIC]

(...)

Paul Vankerkhoven est aussi depuis 1969 cofondateur et vice-président du Cercle des Nations. Ses sympathies d'extrême-droite ont pu s'y donner libre cours, et c'est sous sa
direction que le Cercle rendit en avril 1970 un vibrant hommage au régime des colonels grecs. En janvier 1976, il prit l'initiative d'organiser dans les salons de son Cercle un cocktail à l'occasion du lOe anniversaire de la dictature de 'Papa Doc' Duvalier à Haïti. Peu de temps auparavant, plus précisément le 11 juillet 1975, Vankerkhoven était revenu d'un voyage au Chili et il publia un interview du dictateur Pinochet dans le mensuel du Cercle des Nations, l'Eventail. Et bien que la Ligue Internationale de la Liberté, sous la direction de Vankerkhoven ait depuis des années, dans son journal Damoclès, chanté les louanges du régime des colonels grecs, du gouvernement anti-communiste du Sud-Vietnam, des régimes de minorité blanche de lan Smith en Rhodésie et d'Afrique du Sud, ce dirigeant
du CEPIC prétend aujourd'hui que lui-même et son Cercle des Nations n'ont absolument rien à voir avec le racisme ou l'extrême-droite. Au contraire, Paul Vankerkhoven se présente comme un catholique rigoureux , soucieux de spiritualité et qui tient en haute estime les valeurs de la civilisation chrétienne.

Depuis 1974, Paul Vankerkhoven est vice-président du CEPIC de Bruxelles et du CEPIC national. Il est évidemment aussi membre du bureau national du CEPIC et président de sa
commission idéologique (...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 16:38


Sur Robert Close :

En 1980, il devient membre de la Ligue anti-communiste mondiale (World Anti-Communist League), transformée en 1990 en Ligue mondiale pour la liberté et la démocratie (World League for Freedom and Democracy).

En 1981, il se présente aux élections et est élu haut la main sénateur pour le PRL. Il y siègera jusqu'en 1987, année où il quitte le PRL, déçu.

En 1983, il fonde avec Jacques Jonet, Paul Vankerkhoven et Nicolas de Kerchove l'Institut européen pour la paix et la sécurité. Cet Institut devait faire contre-poids à la propagande des mouvements pacifistes.

En 1991, il rejoint le BEB-n (Entente belge – nouvelle / Belgische Eenheid – nieuw)1 , petit parti droitier unitariste.

Proche, sur la fin de sa vie, d'Alain Escada, il contribuera à la rédaction de diverses de ses publications, comme la revue Polémique.

Note : Alain Escada, né le 16 mai 1970 à Bruxelles, est un activiste belge du courant national-catholique conservateur. Il a créé l'asbl nationale-catholique Belgique et Chrétienté dont il est le président.

Alain Escada est un militant d'extrême droite, ancien porte-parole du FNB, qui revendique désormais une proximité avec le Front national français.
Revenir en haut Aller en bas
Shadow



Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 17/01/2008

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 18:42



En 1991, il rejoint le BEB-n (Entente belge – nouvelle / Belgische Eenheid – nieuw)1 , petit parti droitier unitariste.

Citation :
Proche, sur la fin de sa vie, d'Alain Escada, il contribuera à la rédaction de diverses de ses publications, comme la revue Polémique.

Note : Alain Escada, né le 16 mai 1970 à Bruxelles, est un activiste belge du courant national-catholique conservateur. Il a créé l'asbl nationale-catholique Belgique et Chrétienté dont il est le président.

Alain Escada est un militant d'extrême droite, ancien porte-parole du FNB, qui revendique désormais une proximité avec le Front national français.

Bonsoir,

Petit rectificatif concernant Close et Escada. Le Général a effectivement donné une interview au journal Polémique mais il n'a jamais été, à ma connaissance, proche d'Alain Escada, leur profil ne cadrant pas l'un avec l'autre. Close donnait des "papiers" ou des interviews à qui voulait bien les publier. Une de ses premières interviews est parue dans le mensuel Forces Nouvelles en 1980.

Actuellement, Alain Escada est le secrétaire générale de l'institut CIVITAS (catholiques intégristes).

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 19:25


Dans le schéma apparaît aussi le nom de Tindemans.

Cela me fait penser à l'article suivant :

http://archives.lesoir.be/une-nouvelle-affaire-de-fuites-diplomatiques-un-lobby-p_t-19971001-Z0E99L.html

UNE NOUVELLE AFFAIRE DE FUITES DIPLOMATIQUES (...) UN LOBBY PRO-MOBUTU QUI A MAL TOURNE, L'EPOPEE DES TELEX VOLES (I)

BRAECKMAN,COLETTE

Page 8

Mercredi 1er octobre 1997


(...) Lors de la première fuite, en 1995, le Zaïre était un sujet sensible, et les premiers soupçons se portèrent sur Christian Tavernier, un ancien mercenaire, membre du Conseil de Sécurité de Mobutu, et très actif dans la région.

Au début des années 90 : il avait proposé - contre rétribution - un plan de réorganisation de l'armée congolaise au président Lissouba, et essayait d'en faire adopter la même mouture au président Mobutu.

Ce document s'inspirait de projets rédigés par la coopération militaire belge au Zaïre avant la grande rupture de 1990 et suggérait quelques mesures de bon sens : démobiliser les plus improductifs des militaires zaïrois et les aider à se reconvertir dans d'autres domaines, l'agriculture par exemple, créer des unités plus restreintes mais plus opérationnelles.

A cette même époque, Tavernier s'était rendu à plusieurs reprises dans la région voisine du Soudan, Watsa, Faradje, d'où il avait d'ailleurs informé «Le Soir» du danger que représentait une nouvelle épidémie d'Ebola. Mais si Tavernier, à l'époque, opérait pour Mobutu, dont il fut toujours très proche, il travaillait aussi pour un homme politique belge bien connu, Leo Tindemans. Ce dernier, en congé de la politique, rêvait de reprendre du service actif et s'intéressait beaucoup au cas des réfugiés rwandais qui étaient toujours deux millions à s'entasser dans les camps voisins du Rwanda, tandis que, parmi eux les militaires se préparaient à une contre-offensive.

«LE PLAN TINDEMANS»

Désireux de travailler avec Leo Tindemans (qui nie avoir eu des contacts étroits avec l'ancien mercenaire qualifié de journaliste), Tavernier, à plusieurs reprises, se rendit à Goma et dans les camps de réfugiés, et proposa à la Belgique de soutenir le plan Tindemans qui en réalité était plutôt le sien. Ce plan prévoyait la séparation des civils et des militaires, le rapatriement des premiers et l'envoi des ex-FAR dans le camp de Kamina, afin de les éloigner de la frontière rwandaise. Compte tenu de la guerre qui s'est déroulée par la suite et qui a fini par emporter le régime Mobutu, ce n'était pas mal vu...

Mais la communauté internationale ne prêta guère attention à ce plan, et M. Tindemans, qui rêvait de devenir l'envoyé spécial de l'ONU pour la région des Grands Lacs (avec le soutien de Boutros Boutros Ghali) vit ses projets avorter. Ni Eric Derycke aux Affaires étrangères, ni même le Premier Ministre Jean-Luc Dehaene - qui affirmait à l'époque que M. Tindemans était un homme politique sur la touche, qui brûlait de reprendre du service, mais n'avait aucune chance de succès - ne le soutinrent. Lorsque Tindemans se proposa pour devenir l'émissaire européen dans la région des Grands Lacs, il ne fut pas plus heureux : Wilfried Martens, qui présidait le PPE à l'époque, torpilla sa candidature.

Cependant, n'eût été une fuite prématurée dans la presse, M. Tindemans aurait eu de bonnes chances d'être nommé comme médiateur par le secrétaire général de l'ONU : il avait suivi de près l'affaire des réfugiés rwandais, grâce à de nombreux télex confidentiels qui avaient atterri sur son bureau, des télex qui à l'époque parvinrent même à la rédaction du «Soir» !

A l'époque, Leo Tindemans était appuyé par le président Mobutu, mais aussi par la France des réseaux, celle de Jacques Foccart et du président Chirac, qui faisaient tout pour présenter le dictateur comme «incontournable». Les Américains, en la personne d'un autre vieil ami de Mobutu, Herman Cohen, étaient prêts à le soutenir également, mais n'approuvaient pas ses efforts déployés en faveur des génocidaires rwandais.

«MAXO» CAHEN

D'où provenaient ces télex ? Ils auraient pu s'être envolés de l'un ou l'autre parti politique, d'une ambassade, des Affaires étrangères elles-mêmes. Mais à l'époque, l'attention se porta sur un allié de circonstance de Christian Tavernier, qui depuis 1995 s'était attelé à la noble tâche de remettre Mobutu en selle. Il s'agissait de Max-Olivier Cahen, fils de l'ambassadeur de Belgique à Paris et ami de longue date du président Mobutu. Non sans courage, au lendemain de la mort du président zaïrois, M. Cahen confiait à la «Libre Belgique» toute l'admiration et l'affection qu'il avait longtemps nourri pour le Guide. Ces liens trouvent leurs racines au début des années 60 lorsqu'à Kinshasa un jeune diplomate appelé Cahen découvre un jeune militaire plein d'avenir, Joseph Désiré Mobutu.

Ancien boxeur, féru de cinéma, joli garçon n'hésitant pas à parier sur sa jeunesse et sur son charme, lancé dans la vie et dans le monde africain par son père, «Maxo» avait fondé en 1994, avec le soutien financier du président gabonais Bongo (600.000 dollars) une Fondation pour l'Afrique. Celle-ci était chargée d'organiser des rencontres, des conférences visant à redorer l'image de certains chefs d'Etats africains. Le premier bénéficiaire devait être le président Mobutu, à l'occasion d'un dîner-débat qui se tint au Hilton en mars 1994 et auquel assista le gratin belgo-zaïrois (feu Michel Relecom, les dirigeants de la Belgolaise, etc.).

(...)



Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 19:41

oui, et christian tavernier!
à comparer avec le schéma de Latinus lui même!
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 19:42

le voici:

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 19:44

dans ce schéma: de bonvoisin, violet, de villegas, mercier, .... ce qui tourne dans la mouvance AESP/Paneurope/von Habsburg

aussi le fameux "robert"... et au centre: La Vega!
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 21:20



Ce schéma me semble lui aussi en partie obscur ... mais très probablement instructif ...

A noter que le schéma de Michel Libert mentionne Luc BEYER de RYCKE, un journaliste de la RTB(F) TV à la voix inoubliable qui a présenté pendant une vingtaine d'années (!) le journal télévisé. Michel Libert cite d'ailleurs ce nom dans le débat animé par Françoise Van de Moortele.

Le schéma de Latinus mentionne Jacques Offergeld.

Le site internet suivant indiquerait bien un lien entre eux ...

http://www.fpmeb-bvkmo.be/assignation.html

(...) Attendu que lier le départ de l'appelant en octobre 1991 à l'échec en juin 1989 d'une liste " LIBRE " menée par l'ancien parlementaire européen, journaliste à la RTBF, conseiller communal PRL à UCCLE Luc BEYER de RYCKE avec en troisième position Jacques OFFERGELD, journaliste, conseiller communal PRL à Schaerbeek est particulièrement dénigrant. (...)

(à noter : revoici le parlement européen ...)

Revenir en haut Aller en bas
Andr



Nombre de messages : 89
Age : 67
Date d'inscription : 12/03/2011

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 27 Fév 2012 - 23:50

Il faut voir si ce fameux Robert qui est au centre est le policier avec qui Paul parlait drogue. On ne peut s'empêcher de penser à quelqu'un..
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 5:32

Dans le livre "Rogue Agents" de David Teacher

http://www.christiebooks.com/PDFs/Rogue_Agents_the_Cercle_Pinay_complex_1951_1991.pdf

on parle notamment de De Villegas ... et des avions renifleurs ! (pages 37 ...)

The sniffer plane project

At the same time as Damman and Violet were busy setting a new foundation for the AESP, they were also working on the trials and marketing of "an incredible technological breakthrough" - the ability to detect underground liquid deposits from the air. The procedure had been developed by the Italian Aldo Bonassoli working with the Belgian Alain Comte de Villegas. De Villegas was no stranger to Damman ; his elder brother Diego de Villegas was married to Damman's sister, and Alain de Villegas himself was a member of the AESP Permanent Delegation, the inner circle that dealt with AESP business. At the end of 1969, the three AESP core members Damman, de Marcken and de Villegas met Violet at the Westbury hotel in Brussels to discuss how to proceed with the sniffer plane project. De Marcken attended the meeting as he had been involved in an earlier project of de Villegas and Bonassoli's, a water desalination plant which had been tested on a holiday campsite on Ibiza that belonged to de Marcken.

The crucial question was to get an impressive first contract for field trials to help secure funding. After an abortive attempt to obtain financing for the project from an American industrialist, Crosby Kelly, de Villegas visited the Spanish Embassy on 6th April 1970 to lunch with Ambassador La Orden, a member of Opus Dei and fellow founding member of the AESP (...)

The financing was also provided thanks to a longstanding client of Violet's whom we have already met as delle Chiaie's backer - Carlo Pesenti, "that most Catholic of financiers" who ran one of Italy's largest industrial conglomerates, Italcementi, inherited from his uncle whose close contacts with Mussolini had given the firm privileged access to contracts for concrete in Italian-occupied Ethiopa. (...)

The AESP in 1972 and peace without frontiers

(...) At the January 1972 dinner, Habsburg and Coudenhove Kalergi were seconded by the Brussels organizing group of Damman, Vankerkhoven, de Villegas and Jacques Jonet, a former political secretary of Otto von Habsburg's and a Vice-President of MAUE, the Belgian PEU section run by Damman.

(...)

At the January 1973 Charlemagne Grand Dinner in Aachen mentioned in the report, Damman, de Villegas and Habsburg had the honour of welcoming a distinguished guest - Giulio Andreotti (...)

(page 91)

At the February AESP gathering, the Belgian Academy team were fully represented by Damman, de Merken, Jonet, Vankerkhoven and de Villegas. Also attending were two longstanding AESP members whom we have not yet met, Vincent Van den Bosch and Bernard Mercier. Van den Bosch was another key partner of Damman's, serving not only as International Secretary-General of CEDI but also a member of the AESP Permanent Delegation, and Secretary-General of Damman's MAUE. Mercier, an Academy member, served on the Board of the Conservative ginger group CEPIC alongside Benoît de Bonvoisin and AESP members Vanden Boeynants and Vankerkhoven.

(page 116)

De Villegas generosity in July and August 1978 may well have been connected with the signature of a second contract between Elf and de Villegas'sniffer plane company Fisalma on the 24th June 1978.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 6:02


Un autre extrait de

http://www.christiebooks.com/PDFs/Rogue_Agents_the_Cercle_Pinay_complex_1951_1991.pdf

(page 49)

De Bonvoisin's close relationship with AESP leaders would not be confirmed by formal membership of the Academy until the late 1970s, but as VdB's factotum, he would be a regular participant at AESP administration meetings. He was also an intimate of Archduke Otto Von Habsburg, and was in close contact with Jean Violet, as indicated by a diagram of connections between various persons drawn up by leading Belgian fascist Paul Latinus, in which Violet's name figures directly under the Bonvoisin's. Significantly Violet is not linked by Latinus to any other person on the list - possibly a gateway into a different network (...)

Beyond his contacts with Violet, de Bonvoisin also enjoyed a privileged relationship with Antoine Pinay ; de Bonvoisin's father Pierre had been one of the founding members of the Bilderberg group with Pinay in 1952.

(...)

The magazine would soon be retitled Europe-Amérique before becoming Europe-Magazine and then Nouvel Europe Magazine. The magazine had a long history of being involved in underground paramilitary groups ; one of Europe-Amérique's correspondents was André Moyen, a key figure in the Belgian Gladio network. Europe-Amerique was also the launching ground for a young Belgian journalist and close friend of de Borchgrave's who would later become a leading American disinformation asset, Arnaud de Borchgrave.


Note : avec Arnaud de Borchgrave, on arrive au Washington Times et à la secte Moon dont deux membres importants ont été Alexander Haig et Douglas MacArthur II.


Emile Lecerf was a longstanding acquaintance with AESP circles : he ran the Belgian WACL section LIL with AESP/MAUE member Paul Vankerkhoven in the early 1970s. As we've seen, Lecerf was a guest at the January 1969 Charlemagne Grand Dinner organized by Damman, where he shared a table with Guérin-Sérac of Aginter Press, just four months before the Milan bomb that launched the strategy of tension in Italy. This contact between Lecerf and Aginter Press, masters of destabilization, would soon bear fruit : in April 1971, one month after Lecerf became editor-in-chief of NEM and two years to the dot after AN's Milan bomb, the magazine made the first of several references to a coup d'état in a long article entitled The technique of an ideal coup d'état.


Note : la seconde épouse d'Emile Lecerf était Betsy Heris, qui travaillait au "Management Centre Europe" (The European Headquarters of the American Management Association International, au 15 de la rue Caroly à 1040 Bruxelles).



Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 12:42



Voici le lien vers des copies des magazines " Pourquoi Pas ? " et " Damoclès " de septembre 1980.

Il y a une controverse sur l'appartenance de la LIL - WACL à l'extrême-droite (d'abord les articles du "Pourquoi Pas ?", ensuite ceux de "Damoclès").

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/83054012/Pourquoi-Pas-Damocles-septembre-1980

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 12:59


Dans le schéma de Michel Libert, on retrouve Léo Tindemans.

Outre ce qui est déjà dit plus haut, on peut relever qu'un article du " Pourquoi Pas ? " du 11 septembre 1980 (page 60) parle de l' "Ordre du Prince" dont Léo Tindemans fait partie ... sans tirer de conclusions hâtives.

Cet "Orde van den Prince" a été fondé à Courtrai en 1955 et promet à ses adhérents une "camaraderie forte" tout en exigeant "fidélité et tolérance selon l'esprit d'Orange", le but étant de "promouvoir l'étude, la vie et le développement de la nature néerlandaise dans la vie privée, sociale et familiale" en ayant foi dans "l'unité et dans la mission de la culture néerlandaise".

L'organe suprême de l'Orde est le "Presidium" dirigé à l'époque par Herman Candries, colonel aviateur de réserve, ex-chef du service d'information de l'armée, représentant en Belgique d'un important constructeur et attaché à la direction de Bekaert pour l'aéronautique.

Ceci étant pour information ... en notant cependant l'impressionnante liste de hauts gradés membres de l'Orde et les nombreux sympathisants de l'Afrique du Sud.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 13:50



Pour information, trois numéros de " Damoclès " sont sur :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN


Damoclès - Octobre 1984

http://www.scribd.com/doc/83057518/Damocles-Octobre-1984



Damoclès - Novembre - Décembre 1984

http://www.scribd.com/doc/83057827/Damocles-Novembre-Decembre-1984



Damoclès - Mars 1985

http://www.scribd.com/doc/83057882/Damocles-Mars-1985


... avec notamment des articles sur la XVII° conférence de la WACL à San Diego (USA)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 15:16



Toujours en lien avec le schéma, il pourrait y avoir des documents intéressants à :

http://www.oac.cdlib.org/view?docId=kt6g5013m5;style=oac4;view=dsc


Box/Folder 8 : 2-3

Ordre des Chevaliers du Rouvre, 1973.

Scope and Content Note

Includes correspondence with Giorgio G. Gherardi Dandolo



Box/Folder 142 : 1-3

Vankerkhoven, Paul



Box/Folder 42 : 8

Vankerkhoven, Paul (European Parliament), undated



A noter : on mentionne à nouveau le Parlement Européen ... (Paul Vankerkhoven)

Je crois que Paul Vankerkhoven est décédé (à vérifier) et qu'il était candidat à la présidence du PSC en 1982 (contre G. Deprez qui l'a emporté).






Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 17:23

Andr a écrit:
Il faut voir si ce fameux Robert qui est au centre est le policier avec qui Paul parlait drogue. On ne peut s'empêcher de penser à quelqu'un..

Je penche plutôt pour Robert T., chargé de la sécurité à la CEE.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 18:36

c'était aussi ma première pensée
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 20:39


Juste une parenthèse : dans la revue suivante

Damoclès - Mars 1985

http://www.scribd.com/doc/83057882/Damocles-Mars-1985

on trouve l'invitation suivante :

LES JEUNESSES ATLANTIQUES DU BRABANT

vous proposent (...) de venir écouter

Monsieur Alfred CAHEN

Directeur de la politique au Ministère des Relations Extérieures qui nous parlera de la participation de la Belgique à la double décision de l'OTAN en 1979, et de l'engagement pris alors d'implanter sur notre territoire les euro-missiles.

M. CAHEN était alors chef de cabinet de M. SIMONET, Ministre des Affaires Etrangères.

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 20:53

et comme par hasard dans le dossier atlas
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 20:54

Une autre parenthèse : dans

http://www.scribd.com/doc/83057827/Damocles-Novembre-Decembre-1984

on peut lire que la 17e Conférence de la Ligue anticommuniste mondiale s'est tenue du 3 au 7 septembre à San Diego, en Californie, sous la présidence d'un ancien général américain, J.
Singlaub et en présence de nombreux hôtes de marque.

Cela vaut la peine de se renseigner sur J. Singlaub, un des créateurs de la CIA.

http://en.wikipedia.org/wiki/John_K._Singlaub

Singlaub was founder in 1981 of the United States Council for World Freedom, the U.S. chapter of the World Anti-Communist League (WACL). The chapter became involved with the Iran–Contra affair, with Associated Press reporting that, "Singlaub's private group became the public cover for the White House operation".

He personally knew William Casey, Director of Central Intelligence during the Reagan Administration, as well as Oliver North, and was involved in the Iran–Contra affair.

http://rightweb.irc-online.org/gw/2815.html

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 28 Fév 2012 - 20:59


@dim

au sujet de Cahen ... non seulement ATLAS mais aussi Anne Bouty (et Jean Borges)

http://devoirdememoire-nezblanc.blogspot.com/2009/10/suite-les-bonnes-affaires-africaines.html
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mer 29 Fév 2012 - 9:41

en effet, Herve, mais le pas entre la mouvance Nih. oul/Bou. ty et Atlas n'est pas très grand (via Vander E. lst par exemple, ou par Borges et les marchands d'armes/mossad).
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mer 29 Fév 2012 - 18:45



Pour information, le troisième chapitre du livre "Gladio" de J.Willems (EPO 1991) est sur :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/83217392/Gladio-Willems-1991-CHP-3

(André Moyen, Militis, etc)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mer 29 Fév 2012 - 22:01



Dans ce livre de 1991 dont on parle ci-dessus (note : il faut remplacer "Mititis" par "Milpol"), je vois enfin un indice menant à la Banque de Bruxelles. Je m'étonne en effet depuis longtemps que Douglas MacArthur II (European Institute of Management) soit aussi administrateur de la BBL ...


http://www.scribd.com/doc/83217392/Gladio-Willems-1991-CHP-3


(...)

Et Moyen d'ajouter, toujours en 1985 qu' "à la demande de ses supérieurs et notamment du général Keyaerts, il créa également, en 1949, au sein de Milpol (ndla: service de renseignement privé financé par le holding de la Banque de Bruxelles, Brufina), une dizaine de groupes "stay behind" répartis sur l'ensemble du pays. Toutes les formes de résistance étaient planifiées y compris des "groupes de choc" analogues à ceux que Moyen avait dirigés sous l'occupation (ndla: ils étaient composés à l'origine des anciens du Service "8"). Ces groupes pouvaient par ailleurs assurer eux-mêmes leur ravitaillement. En Flandre, ce travail fut réalisé à la demande de Moyen, par le responsable du Bloc anticommuniste belge d:Anvers (van Os) qui avait également des émetteurs a sa disposition.

Ce témoignage de 1985 est essentiel. Il induit que les déclarations produites par les ministres de la Défense et de la Justice belges, en novembre 1990, - sur base des enquêtes administratives qu'ils ont demandées à leurs services respectifs - sont incornplètes.

Et en ce qui concerne deux points au moins avancés par André Moyen:

1. -l'éventuelle organisation par des responsables militaires de réseaux clandestins de type "Glaive" par l'entremise d'intérêts privés (et, nous le verrons plus loin.Tiés à l'étranger)

2. - l'utilisation à cette fin d'activistes d'extrême droite.

(...)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Aujourd'hui à 11:11

Revenir en haut Aller en bas
 
schéma de Michel Libert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 25Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 13 ... 25  Suivant
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !
» Anniversaire Jean Michel
» Archange Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DOCUMENTATION SUR LES TUERIES DU BRABANT :: Documentation :: Autres documents et sites web-
Sauter vers: