les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 schéma de Michel Libert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11892
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 18 Juil 2016 - 20:54



http://www.lexpress.fr/actualite/politique/en-1981-giscard-aurait-cherche-le-soutien-de-le-pen_1084883.html

En 1981, Giscard aurait cherché le soutien de Le Pen

Par Diane Saint-Réquier, publié le 21/02/2012 à 14:51 , mis à jour à 15:46

(...)

Le garde du corps du patriarche révèle que celui-ci avait développé une relation amicale avec l'ancien Président de la République, Valery Giscard d'Estaing, avec qui il aurait dîné deux fois ces dernières années, en tête-à-tête. Plutôt surprenant quand on connaît le mépris affiché par l'ancien président face à l'extrême-droite.

Plus étonnant encore, celui-ci, se sachant perdu pour la présidentielle, aurait envoyé en 1981 un émissaire afin de demander au chef du Front national d'appeler à voter pour lui.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11892
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mar 2 Aoû 2016 - 10:07

.
https://sites.google.com/site/tueriesdubrabant/interview-francis-dossogne-1

(...)
 
Quels étaient vos contacts avec les groupes français frères du même nom (PFN et FJ) ?
 
Nos contacts étaient très bons puisque nous nous sentions sur la même longueur d’onde qu’eux, la langue et la proximité favorisant en outre les échanges entre nos mouvements. Et nous ne pouvions que déplorer la « guerre » fratricide et dommageable qu’ils se livraient mais dans laquelle nous ne nous sommes jamais immiscés.
(...)

_ _ _

PFN et FJ en France, cela fait penser à Alain Robert et à Jean-Marie Le Pen.

_ _ _


http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-cadavres-dans-le-placard-de-169427



.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11892
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Lun 10 Oct 2016 - 13:37


Sur "IRIS" :

https://www.google.be/?gfe_rd=cr&ei=C3z7V_3EH6rc8Ae1qaPIBg&gws_rd=ssl#q=Anthony+Stout+,+IRIS&tbm=bks

Voir par exemple :

http://people.com/archive/some-call-his-iris-a-private-c-i-a-but-anthony-stout-says-theres-a-world-of-difference-vol-17-no-2/

https://books.google.co.uk/books?id=87IzRZnd_UYC&pg=PA11&lpg=PA11&dq=%22International+Reporting+and+Information+Systems%22&source=bl&ots=k8613J1eGM&sig=wGV0IuPnFX8JSOgC0khes6RvzUo&hl=en&sa=X&ved=0ahUKEwiZ2cLvitDPAhVCfRoKHRsBCaUQ6AEIIzAA#v=onepage&q=%22International%20Reporting%20and%20Information%20Systems%22&f=false

https://www.washingtonpost.com/archive/politics/1983/04/10/high-tech-gamble-high-stakes-loss/5c9b3c00-58a2-4eee-b834-2857649add58/

L'argent venait notamment de sociétés américaines.

L'intérêt de Paul Latinus pour IRIS fait un peu penser à André Moyen et MilPol (voir Brufina et Union Minière).

Des sociétés de ce genre se retrouvent également derrière Betsy Heris (seconde épouse de Emile Lecerf) et le "Management Centre Europe" ( The European Headquarters of the American Management Association International, rue Caroly 15 à 1040 Bruxelles ).

Betsy Heris sera aussi active dans le "Nouvel Europe Magazine".

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11892
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Mer 15 Fév 2017 - 15:04


Quel pouvait être le lien entre Christian Tavernier et les diamants ?





Vu "G?" qui pourrait être Valéry Giscard d'Estaing, on penserait à la République centrafricaine et à Jean-Bedel Bokassa.

Le lien "De Villegas" pourrait venir des "avions renifleurs".

https://www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2013-2-page-127.htm

On pourrait aussi chercher du côté de "Larry" Devlin qui a notamment été chef de poste de la CIA à Kinshasa et connaissait tous les acteurs cités par la commission d'enquête "Lumumba".

http://www.jeuneafrique.com/mag/327474/politique/histoire-cia-faisait-quatre-cents-coups-afrique/

Après avoir quitté la CIA (1974), Larry Devlin a travaillé pour le diamantaire Maurice Tempelsman (lui-même proche de la CIA et de la DIA).

https://en.wikipedia.org/wiki/Larry_Devlin

https://en.wikipedia.org/wiki/Maurice_Tempelsman

Voir la liste des participants de

https://www.cia.gov/library/readingroom/docs/CIA-RDP83B00140R000100070001-7.pdf

(décembre 1981)


_ _ _


A noter : par après, Larry Devlin est intervenu pour la nomination de Dan Simpson comme ambassadeur au Zaïre.

https://en.wikipedia.org/wiki/Daniel_H._Simpson

Dan Simpson était proche de Max-Olivier Cahen, lui-même un ami de Christian Tavernier ...

Max-Olivier Cahen fera parler de lui par après, notamment comme complice de Eric Van de Weghe et Christian Amory :

http://www.dhnet.be/actu/faits/vdw-de-nouveau-en-piste-51b7b5a1e4b0de6db98920ce

Pour débroussailler un peu tout cela, voir

http://archives.lesoir.be/de-paris-a-washington-ils-aidaient-mobutu_t-19971002-Z0E9FH.html

(...) Le fils de l'ambassadeur belge à Paris joue aussi sur de vieilles relations nouées par son père du temps de la guerre froide et de l'OSS (Organisation de lutte contre le communisme, ancêtre de la CIA) : à Kinshasa, il est en relation avec l'ambassadeur américain Dan Simpson, mis en place grâce à l'appui de Larry Devlin, qui dirigea durant des années l'antenne de la CIA au Zaïre (d'où l'organisation opérait sur toute l'Afrique centrale), tandis que Larry Devlin est lui-même lié au diamantaire Maurice Tempelsman... (...)

et

http://www.liberation.fr/planete/1997/02/17/des-emissaires-a-soutien-variableles-insurges-se-font-representer-par-des-anciens-proches-de-mobutu_196825

(...)  Les rebelles zaïrois les connaissent bien ­ mieux que les officiels de la politique africaine de la France qu'ils ont vainement tenté de rencontrer ­, puisque leur responsable de la communication en Europe, Max-Olivier Cahen, a fait partie des «réseaux Foccart».

Max-Olivier Cahen a de qui tenir. Il est le fils d'Alfred Cahen, l'inamovible ambassadeur de Belgique en France jusqu'à son départ en retraite l'an passé et, dans les années 60 à Kinshasa, le «découvreur» d'un jeune militaire à poigne, un certain Joseph Désiré Mobutu. A l'époque, professeur à l'université et à l'Ecole nationale d'administration, Alfred Cahen veillait sur l'élite de l'ex-Congo belge comme un jardinier sur sa pépinière. Au début des années 90, son fils a pris le relais au sein de réseaux de soutien au maréchal-président Mobutu. C'est ainsi, comme l'avait alors révélé la Lettre du continent, que Max-Olivier Cahen a fait partie, avec Bourgi, Aurillac et l'Américain Herman Cohen, du quartet de lobbyistes qui s'est rendu le 17 avril 1996 auprès de Mobutu dans son village natal de Gbadolite. Deux mois auparavant, le jeune Belge avait prodigué ses conseils au président congolais Pascal Lissouba en faisant appel à l'expertise militaire de son compatriote Bernard Tavernier, aujourd'hui commandant des 280 mercenaires que vient d'embaucher Mobutu.  (...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11892
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Sam 22 Juil 2017 - 15:04


Schéma de Paul Latinus :





Sur Alain Robert :

http://www.liberation.fr/france/1999/11/20/l-ancien-d-extreme-droite-je-veux-que-mon-pays-continue-a-exister-alain-robert-54-ans-coordinateur-d_288895

L'ancien d'extrême droite: «Je veux que mon pays continue à exister».

Alain Robert, 54 ans, coordinateur du RPF pour Paris et secrétaire général du Mouvement national des élus locaux (Mnel).

Par Vanessa SCHNEIDER — 20 novembre 1999 à 01:39

Alain Robert n'aime pas reparler du passé. Pourtant, il assure qu'il «ne renie rien» de ses années d'engagement dans les groupuscules d'extrême droite. Etudiant en droit à Assas, à Paris, en plein 68, il est l'un des cadres d'Occident puis l'un des fondateurs d'Ordre nouveau. A ce titre, il participe à la création du Front national en 1972, qu'il quittera six mois plus tard pour fonder un éphémère mouvement concurrent. «J'ai simplement fait partie de la mouvance universitaire anticommuniste, résume-t-il. Nous n'étions pas plus violents que les autres, nous étions traqués, ce n'est pas nous qui mettions le Quartier latin à feu et à sang, mais plutôt la bande à Jospin, qui défendait, à cette époque, la bande à Baader.» Et assure: «Aujourd'hui, dix ans après la chute du mur de Berlin, on s'aperçoit que c'est nous qui avions raison.» De cette époque, Alain Robert a gardé des «amis» de lutte, Alain Madelin et Gérard Longuet, même s'il a «pris un chemin politique différent». En 1981, il se retrouve au RPR après un sas de deux ans au CNI. C'est à ce moment-là qu'il se rapproche de Charles Pasqua. «J'ai aimé sa capacité à regrouper des gens très divers. Avec le passé qui était le mien, je ne me suis jamais retrouvé mal à l'aise dans cet entourage composite», explique-t-il. Il sera, dès lors, de toutes les aventures pasquaïennes, dans les ministères, au conseil général des Hauts-de-Seine, candidat, à la demande, dans les circonscriptions de la banlieue parisienne. Quand, à l'occasion des dernières européennes, l'ancien ministre de l'Intérieur quitte le RPR, Alain Robert lui emboîte le pas. «Je suis de droite, martèle-t-il. Mais, avant tout, je veux que mon pays continue à exister».

_ _ _

Une vidéo de 1973 :

http://www.ina.fr/video/CAF94084355





10 juin 1973

Congrès Ordre nouveau

Au cours de son 3ème congrès, Ordre Nouveau confirme son attachement à la politique du Front National.
Interview d'Alain ROBERT Secrétaire Général : "Nous sommes un parti qui participe à toutes les luttes, nous participons au Front National, nous mènerons à bien nos luttes par l'intermédiaire d'organisations étudiantes".


Voir aussi :

https://www.ina.fr/video/CAF94084354

https://www.ina.fr/video/CAB8302270601/la-droite-extreme-video.html





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11892
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   Dim 23 Juil 2017 - 16:35


Un message de Michel Libert...

_ _ _


Au sujet de feu Monsieur de Grossouvre,  je ne peux que confirmer ce que je vous ai précédemment fait parvenir. Pour ma part, les conclusions d'entrevues et de rapports qu'il y a eu ... au moins ... entre Paul Latinus et Mr de Grossouvre sont fermes et définitifs.

Je peux aisément imaginer que Paul Latinus fut régulièrement accompagné d'une tierce personne (au moins initiée ... ou ha.bilitée ...  à son parcours), car il était réellement  allergique au voyage solitaire sur grandes distances.

Quant aux lieux de réunions ou de rencontres ... je ne peux malheureusement vous en confirmer quoi que ce soit si ce n'est l'un ou l'autre des saunas de la capitale française ou un hôtel d'une chaîne situé dans la périphérie au-delà des boulevards des Maréchaux.


Le sujet de Monsieur Alain Robert relève, à mon niveau de connaissance, de souvenirs quelque peu confus.

Je ne peux vous rendre qu'une appréciation de circonstances et de lieu. Les seules fois où j'ai entendu parler de prénoms relatifs à un "Robert", dans le milieu qui me concernait, seuls les suivants pouvaient être sujets de débat ou d'intérêt.

Emile Lecerf (et d'autres personnes  présentes au gré des entrevues auxquelles j'ai pu être présent) abordait, avec humour laroussorissien  "Les deux Robert's".

Le premier surnommé: "Le grand Robert", le second: "Le petit Robert".

J'ai pu identifier par croisements d'entretiens successifs le "Petit Robert" comme étant Robert Thomas (Sûreté européenne, contact privilégié de P. Latinus en matière d'informatique). Le second relevait de considérations politiques franco-françaises, se révélait être un responsable politique "en place" et lié à des mouvances nationalistes diverses.

_ _ _


Les liens avec François de Grossouvre font penser aux "stay-behinds". Cela conforte l'hypothèse du WNP comme étant une branche de quelque chose de bien plus vaste.

Quant à "Robert", il semble que Emile Lecerf ait été en contact avec deux candidats potentiels...

Le lien avec "Eveillard" fait penser au "petit Robert" mais celui avec "JMP" ("Paris") fait penser au "grand Robert" (qui serait Alain Robert)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: schéma de Michel Libert   

Revenir en haut Aller en bas
 
schéma de Michel Libert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 25 sur 25Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 23, 24, 25
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» Michel et Augustin : 100% oeufs de batterie ! & Action !
» Anniversaire Jean Michel
» Archange Michel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DOCUMENTATION SUR LES TUERIES DU BRABANT :: Documentation :: Autres documents et sites web-
Sauter vers: