les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Ven 2 Mar 2012 - 18:32

Un certain comte Louis De Jonghe d'Ardoye (un lien familial avec Yves, ancien bourgmestre d'Ixelles?) donne son avis sur les tbw sur Facebook :

L'email adressé à la police fédérale le 15 février 2012...
Le 7 février, 21 perquisitions étaient effectuées dans un profil similaire aux devoirs d'enquêtes effectués en 2006...; apparemment rien de très neuf, du folklore, sauf que...!
Ce 14 février, RTBF signalait qu'une perquisition aurait été faite au domicile de l'ex patron de la sûreté Albert RAES... ( aurait-il gardé illicitement des archives de la Sûreté chez lui..., ou les y aurait-on entreposé pour en préserver d'autres ?)
Curieusement, je n'ai pas trouvé d'extraits de presse à cet égard..., mais il importe aussi de s'interroger sur le retard scandaleux de 27 années d'un pouvoir judiciaire qui s'est soigneusement gardé d'investiguer auprès du seul service de renseignement national susceptible de fournir les éléments bien connus du pouvoir politique et d'un judiciaire qui ont eu de mauvaises raisons de ne pas voir...!

La dénonciation incidente déposée en cassation avec Me Michel GRAINDORGE, le 6 août 1985, contre le procureur général félon Victor VAN HONSTE étant le mobile déclencheur de la folie des tueries des Delhaize, je crois essentiel de rappeler certains faits que l'hypocrisie d'une instruction factice s'est bien gardée d'approcher...
La présente concerne les éléments qui me sont rattachés..., elle n'a nullement la prétention d'être la vision totale du problème

Avant-propos / Les faits criminels de la série 1982 à 1985, à savoir WNP (sacrifice rituel Ch.VAN HEES), DEKAIZE (vol d'armes), Assassinat MENDES (trafic d'armes), Trois canards (drogue et chantages) et Colruyt à Bois Seigneur Isaac (chantage & disparition de témoins) sont incontestablement proches mais bien distinct de la série des tueries Delhaize qui commencent le 27 septembre 1985.... Il est étonnant qu'aucun lien n'ait jamais été fait avec les "Ballets roses" qui semblent bien être le ciment des manipulateurs...!

11 juin 1985 - En réponse à une lettre de Michel Graindorge, je lui précise..:
" Si vous déposez la dénonciation incidente contre le procureur général Van Honste je redoute la fuite en avant d'une droite et d'une gauche qui perdront inéluctablement les leviers de commande du pays..." ( J'ai toujours soupçonné un lien de Graindorge avec la Sûreté..)
Me Graindorge m'ayant très curieusement interrogé quant à ma confiance à l'égard du roi Baudouin, je lui précise avoir le plus grand respect pour notre souverain qui est lui-même pris en otage par un système. Revenant à la situation que la dénonciation risque de provoquer, je conclus ma lettre en précisant :
" .. Bref et pire que tout je redoute un coup des colonels !".
Ma lettre doit avoir été communiquée à la cellule d'enquête par Me Graindorge puisqu'il est le conseil de bon nombre de victimes... La providence voudra que la cellule d'enquête ne mettra jamais les pieds chez moi..., même après ma communication du 2 juin 2010 avec dossiers, sur son adresse dgj.djo.perm@pcnip.be

15/16 juillet 85 - Une explosion au centre de communication de la gendarmerie prive celle-ci de son infrastructure de communication, la gendarmerie est donc obligée de travailler ouvertement par le biais de la police judiciaire... ( cette explosion a initialement été imputée au CCC, il était rapidement clair que c'était à exclure vu l'usage de pass haut gradé pour placer les bombes, cela relevait nécessairement d'un travail de la sûreté..!) Personnellement, je crois que le contenu de ma lettre du 11 juin et la dénonciation incidente à venir doit avoir incité la Sûreté à prendre des dispositions préventives. A noter, que je n'ai retrouvé sur Google aucune trace de cet explosion !

6 août 85 - Graindorge et moi-même déposons à la cassation la dénonciation incidente contre le procureur général V.Van Honste.

27 septembre 85 - première série de tueries au Delhaize de Brainel'Alleud et ensuite Notre Dame au Bois.... A relever que cette attaque à lieu à 2,5 km du domicile familial que je n'occupais pas à ce moment...

Mis octobre 85 - Je ne puis poursuivre mes activités mycologiques pour la restauration en utilisant le pavillon forestier de Dréhance qui a fait l'objet, dès le début octobre, de trois cambriolages successifs très étranges. Le voleur ne prend que des vivres, il marque son passage en prenant grand soin de ne pas casser avec son effraction... Je considère être en présence d'une dissuasion pour m'écarter de ce gîte isolé et dangereux permettant une élimination discrète... Par après nous constaterons que ce même cambrioleur avait visité une autre maison forestière de ma mère située à Falmagne (à 6 km), surprenante affection sélective des propriétés de ma mère. J'ai toujours eu la conviction d'une action de la Sûreté pour m'écarter du risque d'un isolement fatal...

1er décembre 85 - Le premier Maertens renforce la gendarmerie contre les CCC avec deux bataillons para-commando...; on peut parler d'une tutelle militaire sur la gendarmerie, merci la Sûreté...! Il s'en suit que le premier connaissait l'enjeu réel du problème, qu'il a parfaitement maîtrisé sans permettre de le solutionner judiciairement, probablement à cause de la raison d'état déplacée décelée dès cet instant...

18 décembre 85 - arrestation de Pierre Carette des CCC.. , les paras restent en place...

2 janvier 85 - un laconique communiqué signale d'importantes modifications à l'état-major de la gendarmerie... (promotions administratives pour un lieutenant-colonel, trois majors et quatre capitaines ) A la gendarmerie, l'équipe politique Vanden Boeynants / Cools est muselée..
La tentative de coup d'état sur la déstabilisation des tueries Delhaize a définitivement échouée

6 janvier 85 - les paras quittent la gendarmerie, ils seront relayés symboliquement par le chasseurs ardennais pour une durée de six jours....

16 janvier 85 - je reçois Mr Beckers, administrateur délégué de Delhaize avec son juriste, je lui confirme que l'enjeu des tueurs du brabant est neutralisé, qu'ils ne peuvent plus opérer. Outre mon scepticisme sur la vérité à court terme, je lui fait part d'autres éléments qu'il ne voudra pas admettre.

+/- 20 février 85 - dans des circonstances étranges, le cambrioleur de Dréhance est capturé dans un campement sauvage proche de la maison forestière de Falmagne.. Il s'agirait d'un déserteur militaire de la base de Kleinbrogel, ce dont je doute car passer six mois d'hiver en campement sauvage avec la saison des chasses sans être vu n'a vraiment pas beaucoup de sens... Sa capture, relève sans doute de la nécessité de clôturer l'action avec une trace judiciaire pour le jour ou les dossiers seront ouvert...

Automne 1986, les divisions blindées de la gendarmerie sont démantelées ( à relever qu'elle ont été crées en 1978 par Philippe Moureaux)

Automne 1988, interpellé par Mr Winderickx, propriétaire du restaurant Terborght, Monsieur Albert RAES éprouvera le besoin de médire sur mon compte, me qualifiant notamment de paranoïaque déréglé... ( Alors que je n'apparaît nullement sur la scène publique, je m'interroge sur la raison d'un tel acharnement du chef de la Sûreté à mon égard...! )

28 décembre 89 - Devant la commission d'enquête Geert BOURGEOIS, l'adjudant BSR RAES déclare, sous serment, " ... un membre de l'entourage royal fait partie des maîtres à penser des tueurs fous..." Depuis, le dossier est resté immuablement bloqué...! par la sûreté ?

15 juillet 1990 - 48 heures avant d'être exécuté, André COOLS disait à une journaliste de la RTBF : " Ce serait une erreur d'aller trop loin dans l'instruction sur les tueries car on risquerait de devoir frapper trop haut..!"
A relever que beaucoup d'éléments de l'exécution de Cools démontrent qu'il aurait été exécuté par un professionnel sur ordre, donc vraisemblablement par la sûreté...!

D'autres anachronismes à mon égard ou la sûreté semble bien être intervenue...
- le 23 avril 1998, suite à l'importante sortie dans la presse flamande de ma demande de modification de nom par rejet du titre de Comte, l'extrême droite chrétienne organise à 14 heure la fausse évasion de Dutroux; le but étant d'attirer la presse dans une piste de diversion... J'ai la surprise de voir un PUMA de l'Otan se positionner au dessus du domaine, en vol stationnaire à 600 mètres, vers 14, 30 h., il restera en l'air 90 minutes, pour se poser dans un déchaumé du domaine. Je le verrai décoller de la cuvette ou il s'était caché, vers 17,30 h. ( après l'annonce de la capture de Dutroux) Je ne vois que la Sûreté pour cette manoeuvre de dissuasion prise sur le champ de la farce Dutroux ...

- le 27 janvier 1999, j'organise une conférence de presse au château Revelingen... Le Thème étant "La raison d'état au service du crime organisé...". Le journaliste Eric RIETBERG (le Matin) me demande un entretien la veille sous le prétexte d'un empêchement, il s'engage à ne rien publier avant le 28... C'est que la Sûreté contrôle la situation le 27 et les articles de la presse et de Belga sont dérisoires, seul un article solide émerge, celui du Matin... A croire que la Sûreté lui aura suggéré de me voir en catimini pour que l'information sorte dans un canard de 12.000 exemplaires, sans trop de conséquences...
Une instruction sérieuse complétera utilement ce premier jet fait en réaction à la perquisition trop tardive et surprenante faite chez Albert RAES... On peut effectivement y espérer une issue de secours pour préserver nos indignes magistrats de devoir persévérer dans ce qu'ils ont dénié depuis 1989Conclusion / La Sûreté également au service du crime organisé avec de nombreux intérêts qui y étaient étroitement liés...!


source : https://www.facebook.com/notes/louis-de-jonghe-dardoye/la-s%C3%BBrete-et-les-tueries-des-delhaize/353774864645422

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Ven 2 Mar 2012 - 19:25

Il y a surement une grande part de vérité dans ce que dit ce monsieur et je pense notamment aux faits de 1985 qui devaient surement provoquer la main mise sur le pays de par la gendarmerie et une partie de l'armée.
Il y a surement une erreur de plume dans sa chronologie des mois de janvier et février, je suppose qu'il veut 86 et non 85.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Ven 2 Mar 2012 - 19:59

il y a

Citation :
2 janvier 85 - un laconique communiqué signale d'importantes modifications à l'état-major de la gendarmerie... (promotions administratives pour un lieutenant-colonel, trois majors et quatre capitaines ) A la gendarmerie, l'équipe politique Vanden Boeynants / Cools est muselée..
La tentative de coup d'état sur la déstabilisation des tueries Delhaize a définitivement échouée





qui m'intrigue un peu



cela doit etre ds le moniteur non ?
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Dim 4 Mar 2012 - 19:45

Une erreur dans la date ?
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Dim 4 Mar 2012 - 20:01

meme en 1986


on doit trouver trace ds le moniteur de l'état
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Dim 4 Mar 2012 - 20:23

Citation :
à savoir WNP (sacrifice rituel Ch.VAN HEES)

Le comte a-t-il des éléments dans ce sens?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
kael



Nombre de messages : 318
Localisation : au millieu du bois
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Dim 4 Mar 2012 - 22:38

K a écrit:
meme en 1986


on doit trouver trace ds le moniteur de l'état
publication de 14 janvier 1986 peut-être
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Jeu 15 Mar 2012 - 11:34

michel a écrit:
Citation :
à savoir WNP (sacrifice rituel Ch.VAN HEES)

Le comte a-t-il des éléments dans ce sens?

Il faudrait lui poser la question ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Jeu 15 Mar 2012 - 18:07

undercover a écrit:
michel a écrit:
Citation :
à savoir WNP (sacrifice rituel Ch.VAN HEES)

Le comte a-t-il des éléments dans ce sens?

Il faudrait lui poser la question ?

C'es le rôle de la PJF de Bruxelles, section "cold case".

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
undercover



Nombre de messages : 2173
Date d'inscription : 24/03/2007

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Sam 24 Mar 2012 - 13:58

Section "Cold case" ??? Une influence des series policieres sur la police belge ? Ca ne fait pas trop serieux.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7022
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Sam 24 Mar 2012 - 14:27

undercover a écrit:
Section "Cold case" ??? Une influence des series policieres sur la police belge ? Ca ne fait pas trop serieux.

Et pourtant, c'est authentique.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Sam 24 Mar 2012 - 16:14


"D'autres anachronismes à mon égard ou la sûreté semble bien être intervenue...
- le 23 avril 1998, suite à l'importante sortie dans la presse flamande de ma demande de modification de nom par rejet du titre de Comte, l'extrême droite chrétienne organise à 14 heure la fausse évasion de Dutroux; le but étant d'attirer la presse dans une piste de diversion... J'ai la surprise de voir un PUMA de l'Otan se positionner au dessus du domaine, en vol stationnaire à 600 mètres, vers 14, 30 h., il restera en l'air 90 minutes, pour se poser dans un déchaumé du domaine. Je le verrai décoller de la cuvette ou il s'était caché, vers 17,30 h. ( après l'annonce de la capture de Dutroux) Je ne vois que la Sûreté pour cette manoeuvre de dissuasion prise sur le champ de la farce Dutroux ..."
Question Question Question
"Monsieur Albert RAES éprouvera le besoin de médire sur mon compte, me qualifiant notamment de paranoïaque déréglé..."

Ah! Bon! Faute avouée est à moitié pardonnée.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Mar 27 Mar 2012 - 18:25


Pour information :

http://fr.dir.groups.yahoo.com/group/politix/message/413

Extrait de la rubrique "Presse":

Erik Rydberg

LE ROI... "UTILISE PAR UNE CRIMINALITE POUR SA PERENNITE"

Le comte Louis de Jonghe [d'Ardoye] choisit l'affrontement total

Le Matin [quotidien francophone, de gauche], jeudi 28 janvier 1999

Dans le texte que Louis de Jonghe a rendu public hier, il est trois phrases qui, dans la tranquille petite Belgique, sont autant de coups de poing en dessous de la ceinture. "Albert de Saxe Cobourg Gotha a une morale qui ne correspond pas à celle qu'il recommande à ses sujets."

Cette flèche enchaîne sur une autre : "La dignité de fonction royale, dont le Roi est le premier serviteur, est bafouée par celui qui en a accepté la charge. "

Et, enfin, la plus empoisonnée: " Une loyauté nobiliaire acquise n'a dès lors de sens à l'égard d'un Roi dont la prestation de serment est entachée d'un passé trouble utilisé par la
criminalité pour sa pérennité. "

Louis de Jonghe a austère demeure en ses terres au château de Revelingen à Rhode-Saint-Genèse, dont il exploite seul en gentleman-farmer les 27 bêtes, 30 ruches et hectares boisés. Il mène depuis le début de l'année 1998 une action aussi solitaire qu'insolite. Pour caricaturer, car la chose a amusé: ce comte ne veut plus être comte. Aujourd'hui, en chargeant en public le roi Albert, accusé d'être l'alibi et le complice d'une " protection
constitutionnelle ", il joue son va-tout. Mais tout se tient. Car la démarche entreprise afin de renoncer, par radiation à l'état civil, au titre de comte est tout sauf une vanité à rebours.

Pour reprendre ses termes, accompagnés d'un petit rire nerveux: "J'ai pris ce prétexte
ridicule du titre... " Prétexte car dans la plainte avec constitution de partie civile contre le ministre de la justice --pas moins : de Jonghe ne fait pas les choses à moitié-- qu'il a déposée mardi, il est à nouveau et ouvertement fait référence au fait qu'un refus de faire droit à sa demande de renonciation au titre nobiliaire héréditaire ne saurait être fondé sur l'offense que pareille action fait mutatis mutandis à la clé de voûte du système nobiliaire (le Roi). En effet, argumente de Jonghe dans sa plainte, "l'inviolabilité constitutionnelle du Roi ne peut être invoquée car la prestation de serment du 9 août 1993 (...) est sans valeur en raison des protections d'une certaine criminalité qui entre-temps a été mise en évidence.

"La charge est forte. Enorme.

Cohérente aussi. Mais presque impossible à étayer. Cohérente ? L'analyse de Louis de Jonghe, pour résumer, démarre à la deuxième guerre [mondiale], en observant qu'une "lente et progressive pénétration de la criminalité ou des contre-pouvoirs s'est effectuée au lendemain du règlement "à la carte" de la collaboration par le sinistre Auditeur Général Ganshof van der Meersch, fer de lance du groupe industriel le plus hégémonique du pays [la Société Générale de Belgique]". Depuis lors, la commission Verwilghen [encore dite
"Dutroux"] fournissant la plus récente preuve: impossibilité, tant en est haute l'infection, de crever l'abcès.

Lueurs du brouillard

Le comte rebelle prend en exemple le procès Agusta-Dassault, et plus précisément le réquisitoire du ministère public dans le passage qui évoque les versements de fonds sur le compte familial Hermanus, crédité "de 2 millions de francs belges mais également de 100 millions de francs suisses dont l'origine n'est pas clairement définie." Lapsus que cette
inédite manne suisse représentant 2 500 millions de francs belges, 62 millions d'euros? Le comte n'y croit pas, échange de correspondances avec Eliane Liekendael [Procureur Général près la Cour de Cassation] à l'appui ("vivement intéressée", elle se borne à "constater", sans rectifier, les observations de de Jonghe). Tandis que "l'origine mal définie" sibylline du réquisitoire, elle, épaissit le brouillard. Cette manne et les cinq comptes de New Jersey mis à jour en 1993 par la juge d'instruction Ancia, dont on ne connaît ni le contenu ni les titulaires.

Parce que cela mènerait trop loin ? Le comte évoque le nom de Pierre Salik, puis une phrase qu'André Cools aurait tenue 48 heures avant sa mort ("L'enquête Tueurs du Brabant risque de monter trop haut"), et de là passe aux ballets roses, dont le moindre des mystères n'est pas le tour de passe-passe intellectuel par lequel la commission d'enquête
Tueurs "bis" conclura que le dossier ballets roses est truffé de blancs et d'anomalies non éclaircies et, en totale contradiction avec cet aveu d'ignorance, qu'il n'est pas lié aux tueurs... Ce n'est pas ainsi qu'on étaye. Mais de Jonghe veut autre chose. Un sursaut immédiat, toutes chambres parlementaires réunies, pour crever l'abcès. D'autres, ce
faisant, se sont heurtés à un mur de silence.

(fin)

Cela fait penser à la photo rassemblant (à Antibes) André Cools, Pierre Salik, Félix et Daniel Przedborski ... ainsi que d'autres

Cela fait aussi penser au témoignage sur la présence du prince de Liège chez Faez Al Ajjaz.

A voir aussi les liens "d'Argenteuil" avec Lyman Lemnitzer et Guy Weber, ainsi que ceux du prince Alexandre avec Félix Przedborski et Michel Relecom ...



Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7258
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Dim 1 Avr 2012 - 10:26

01 avril 2012


dénonciation incidente dans s les lois VENTouse du code Napoleon , seuls habilités à être utilisés en vu d'utilisation de la guillotine pour les juges , qui ne respectent pas les lois et organisent un deni de justice pour les victimes et les citoyens de la republique.



Citation :
DES CRIMES COMMIS PAR DES JUGES. ART. CCCCLXXXVT. 85
...
près ces Cours. La forme d'instuire et de juger n'est plus
la même; celle qui doit être suivie se trouve indiquée dans
les articles 486 et suivans. Celte forme est nouvelle : elle
a été substituée à celle qui avait été établie par la loi du
27 ventôse an VIII.

ARTICLE 486.

Le crime sera dénoncé au Ministre de la Justice , gui
donnera, s'il y a lieu , ordre au Procureur général près
la Cour de cassation, de le poursuivre sur la dénon-
ciation,
Le crime pourra aussi être dénoncé directement à la
Cour de cassation par les personnes qui se prétendront
lésées, mais seulement lorsqu'elles demanderont à prendre
le Tribunal ou le Juge à partie, ou lorsque la dénonciation
sera incidente à une affaire pendante à la Cour de cas-
sation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye   Aujourd'hui à 15:02

Revenir en haut Aller en bas
 
l'avis du comte de Jonghe d'Ardoye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saisine pour avis!!!!!!!
» Poste de diététicienne à pourvoir à Brie Comte Robert
» CHARPENTIER Henri-François-Marie - Comte et général .
» Utilisateurs du TBI => besoin de votre avis
» [Héraldiste] Frederic Luz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DOCUMENTATION SUR LES TUERIES DU BRABANT :: Documentation :: Autres documents et sites web-
Sauter vers: