les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43, 44  Suivant
AuteurMessage
Willy-Nilly



Nombre de messages : 155
Date d'inscription : 19/08/2011

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Dim 6 Avr 2014 - 9:32

Et In Arcadia Ego a écrit:
Véronique Fanis, puisqu'il s'agit d'elle, a aussi été actrice dans le film 'Les Diaboliques' de Jean Rollin. (un autre acteur du film était un dénommé Yves Collignon)

Rollin indique dans une interview avoir été financé à ses débuts par l'entremise d'un Américain vivant à Paris, qui était 'un peu' dans le cinéma et qui lui a présenté des membres de l'American Legion à Paris, dont six ou sept ont même fait partie du casting.


Connait-on le nom de cet Américain amateur de cinéma?
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Dim 6 Avr 2014 - 18:10

.


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Sam 16 Aoû 2014 - 3:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Dim 6 Avr 2014 - 20:46


Une information sur la "American Legion" :

http://www.pathfindertom.com/2012/01/29/lucys-tiger-den-bar-bangkok/

(...) Tiger’s bar also hosted in 1984 the first overseas reunion of American Legion Post Number One, now functioning in exile.

The bash was a huge success — everyone felt right at home and spent the evening meeting old friends and talking war.

Founded in Shanghai around 1920, the post was ousted by the Japanese in World War II and later by communist Chinese.

Dedicated to soldiers of fortune, the post is the only one the American Legion allows foreign and non-military people to join.

Its 2,400 members include spies, veterans, construction workers and others who have fought for America’s foreign policies. (...)

_ _ _

J'en conclus qu'à Paris, il s'agissait de militaires de nationalité américaine.

Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Lun 7 Avr 2014 - 2:08

.


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Sam 16 Aoû 2014 - 3:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 428
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Lun 7 Avr 2014 - 8:48

[quote="Et In Arcadia Ego"]@Willy-Nilly: Rollin ne cite pas de nom, il parle d'un Américain vivant à Paris, précisant seulement que celui-ci était "bien introduit à l'American Legion à Paris". Si bien que selon le réalisateur lui-même, "six ou sept Américains de l'American Legion ont eu un rôle" dans son film ('Le Viol du vampire')

Il y a une photo sur le forum où l'on voit Véronique Fanis dansant au 'Jonathan':

Voir le post de w424785
(onderaan signifie 'en-dessous', donc photo du bas)


L'endroit était fréquenté par Raymond Lippens, un contact de Vogeleer, lequel se vantait d'être membre de l'American Legion.

HERVE a écrit:

Marin Denis a eu pour complices Jean-Pierre Marino ("Jonathan") et Charles Dortant (Paris-Las Vegas, "an intimate friend of Leon Degrelle [a fascist who once inspired Vanden Boeynants] with good connections at the extreme-right SAC and OAS").

Il a dû fréquenter aussi Raymond Lippens que Josef Vienne dit avoir vu dans un bar thaïlandais avec Guillaume Vogeleer (dont il ne faut pas oublier les liens avec la DIA, la CIA et Soldier of Fortune). Dans ce bar, on pouvait aussi rencontrer Van de Weghe (ami de Robert Beijer, voir Chodiev & Co).

'schéma de Michel Libert'


Le nom de Raymond Lippens revient régulièrement sur le forum:

'Nitelet, Claude'
'Rapport de Godbille sur le crime organisé'
'Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)'
'Ciolini, Elio (Bande Haemers, Loge P2 en Italie)'
'Lhost, Gérard'
'jean bultot'
'Farcy, Albert'
'Salesse, Dominique'
'Chantage sur les administrateurs Delhaize?'
'Raes, François'
'Florizoone, Maurice'

Lippens apparaît comme témoin au dernier procès de Claude Dubois à Bruxelles. Meurtre et découpe de la victime.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 9 Avr 2014 - 22:02


http://www.wikileaks.org/plusd/cables/1974BANGKO14804_b.html

SEATO : INTELLIGENCE COMMITTEE MEETING

Date: 1974 September 13, 10:48 (Friday)

Canonical ID: 1974BANGKO14804_b

(...)

PAGE 02 BANGKO 14804 131355Z MEMBERS US DELEGATION: COLONEL KENNETH R. EBNER (US MILADREP TO SEATO), MR. RICHARD J. SLOTT (SEATO AFFAIRS OFFICER) AND MR. THOMAS J. KERINS. REQUEST ASAP IDENTITY OF HEAD OF DELEGATION AND OTHER MEMBERS IN ORDER THAT SEATO CAN BE ADVISED.

4. RE MS. BARNETT'S LETTER TO SLOTT OF AUGUST 30, THIS IS TO ADVISE NO NEED FOR PRIOR CONSULTATION WITH OTHER MEMBERS. SUGGEST ARRIVAL BANGKOK FRIDAY, OCTOBER 4 TO REVIEW COUNTRY PAPERS SUBMITTED BY OTHER MEMBERS. AUSTRALIA WILL CHAIR MEETING. MEETING EXPECTED TO LAST UNTIL FRIDAY, OCTOBER 11.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 10 Avr 2014 - 3:48

.


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Sam 16 Aoû 2014 - 3:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
luanda



Nombre de messages : 572
Date d'inscription : 05/12/2013

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 10 Avr 2014 - 4:26

maurice lemaitre et george lemaitre on t il un lien de famille?

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Lema%C3%AEtre

Il est l'aîné d'une famille de quatre enfants. En 1904, il entre au collège des jésuites de Charleroi (collège du Sacré-Cœur). Après une année préparatoire en mathématiques au Collège Saint-Michel d'Etterbeek, il est admis à l'école des mines de Louvain en 1911. Il y rencontre Charles Manneback, un collègue qui devient son ami. Il suit les cours d'analyse de Charles de la Vallée Poussin et de mécanique d'Ernest Pasquier, qui l'initie aux problèmes de cosmologie.

En 1927, Lemaître rencontre Einstein au cours du cinquième congrès Solvay à Bruxelles.
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 10 Avr 2014 - 4:42

.


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Sam 16 Aoû 2014 - 3:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 10 Avr 2014 - 7:24

.


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Sam 16 Aoû 2014 - 3:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 10 Avr 2014 - 7:32

.


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Sam 16 Aoû 2014 - 3:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 10 Avr 2014 - 7:33

.


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Sam 16 Aoû 2014 - 3:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Lun 14 Avr 2014 - 11:41


Pour information :

https://www.youtube.com/watch?v=dXoQUqeCdA4

Siegfried Muller Mercenaire au Congo-Kinshasa

Le sujet:

La trajectoire sanglante de Siegfried Müller, un ancien officier de la Wehrmacht devenu mercenaire en Afrique dans les années 1960 pour le compte de Mobutu.

La critique:

VOUS ALLEZ VOIR ce que vous allez voir. Dès les premières minutes, on vous promet du lourd : « un film exceptionnel », « un document fascinant ». Bigre ! De quoi s'agit-il ? De la trajectoire sanglante d'un ancien officier de la Wehrmacht, Siegfried Müller, devenu mercenaire dans l'ex- Congo belge (RDC) dans les années 1960. Müller a servi Adolf Hitler. Maintenant, Croix de fer sur la poitrine, il tue, il massacre, même, des nègres - comme on disait alors -, en Afrique. Pour lui, ex-soldat du Reich récupéré par les Américains, c'est le même boulot : il défend l'Occident C'est son unique ligne de défense pour justifier les atrocités auxquelles lui et ses hommes se livrent.

Mais c'est surtout une histoire d'argent, le goût de l'aventure, l'envie de se défouler. Ils aiment tuer, mettre le feu aux villages. Ils adorent écorcher, dépecer les cadavres des Noirs. Ceux-ci sont blancs en dessous. Ca les amuse. L'un des mercenaires aime à récupérer les têtes de ses victimes, les faire bouillir pour en détacher la chair puis les fixer sur sa jeep. C'est décoratif. Bref, ce sont des « affreux » qui s'amusent de leurs forfaits en s'abreuvant de bière chaude sous les tropiques. Müller et ses hommes sont au service de Moïse Tschombé, revenu d'exil au Congo en 1964 pour s'emparer d'un pouvoir confisqué par le coup d'Etat de Mobutu, juste après l'indépendance en 1960.

Le documentaire est basé sur le travail d'un journaliste du « Stern », le grand magazine d'actualité allemand. Il ramène en 1964, du Congo, un reportage terrifiant sur les agissements de Müller et ses sbires. Début 1965, deux documentaristes de la RDA contactent le reporter du « Stern » qui leur confie ses archives photographiques. Ils vont réaliser tous les deux un film sur Müller.

Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Lun 14 Avr 2014 - 11:50

Henry a écrit:
Dans son livre "Les nouveaux mercenaires" paru aux éditions France Empire, le Major Siegfried Mueller, parle plusieurs fois de Charles Mazy, il y raconte notamment certaines opérations ou Charles Mazy est considéré comme un homme très courageux, tout le contraire d'une tête brûlée.
Je vous remets en mémoire le titre du livre du major Mueller, il est évident que cela ne correspond pas au reportage.
A chacun de faire sa vérité.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Lun 14 Avr 2014 - 11:52



Il y est question du "lieutenant Mazy" :























Cela donne envie d'en savoir plus sur Eveillard ... (et Lhost ?)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Lun 14 Avr 2014 - 13:41


Un lecteur attentif me fait remarquer que Siegfried Müller a inspiré le personnage d'Heinlein dans le livre de Wilbur Smith "Dark of the Sun" (et le film qui en est tiré "Le Dernier Train du Katanga").

http://fr.wikipedia.org/wiki/Siegfried_M%C3%BCller

Le film est disponible sur :

http://vimeo.com/47391973

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 17 Avr 2014 - 11:02



http://www.lemonde.fr/acces-restreint/archives/article/1980/01/23/6b6c6b9f64656cc59269616a669b6b_2799104_1819218.html

LE RESPONSABLE DE LA LUTTE ANTIDROGUE EN BELGIQUE A ÉTÉ ARRÊTÉ

LE MONDE | 23.01.1980 à 00h00• Mis à jour le 23.01.1980 à 00h00

Le chef du bureau national de lutte contre la drogue, le commandant de gendarmerie André François, quarante-deux ans, a été arrêté à Bruxelles, lundi 21 janvier, en même temps, semble-t-il, que plusieurs de ses collaborateurs. Les autorités restent discrètes, mais le commandant François et certains de ses hommes en seraient arrivés à revendre eux-mêmes des drogues dures, notamment de l'héroïne et de la cocaïne.

Ces opérations " parallèles " auraient eu lieu durant plusieurs mois et des quantités considérables de drogue auraient été écoulées non seulement en Belgique, mais encore à l'étranger. Selon certaines sources, les gendarmes auraient monnayé des drogues saisies sur des trafiquants internationaux. Dans d'autres cas. Ils auraient conclu de véritables marchés avec ceux qu'ils interpellaient ou arrêtaient.

Au départ, les gendarmes arrêtés avaient obtenu la bénédiction des autorités. Ils avaient investi des sommes importantes provenant des fonds de l'État pour acheter de la drogue qui devait leur permettre d'infiltrer les réseaux de trafiquants. Ces montants ont été perçus, mais les gendarmes se sont, en quelque sorte, installés à leur compte.

Le commandant François était considéré en Belgique comme le meilleur expert de la lutte contre la drogue. Il avait révolutionné le système de lutte, après plusieurs séjours aux États-Unis où il avait suivi les cours du F.B.I. Ces derniers mois, la capitale belge était devenue une plaque tournante du trafic, mais le taux de dépistage, disait-on, était exceptionnel à l'aéroport, où la brigade utilisait notamment des chiens capables de découvrir la drogue. - (Corresp.)

_ _ _ _ _


http://www.lemonde.fr/acces-restreint/archives/article/1980/01/25/6b6c6b9e676570c59269616a669b6b_2798408_1819218.html

Trafiquer pour la bonne cause...

LE MONDE | 25.01.1980 à 00h00• Mis à jour le 25.01.1980 à 00h00 | LAURENT GREILSAMER


La Belgique n'a pas de chance dans sa lutte contre la drogue. Elle joue " un rôle de premier plan dans le trafic international ", si l'on en croit le lieutenant Carlier, qui écrit : " Plusieurs itinéraires traversent notre territoire. Le trafic secondaire est en pleine expansion (1)." Il en est ainsi depuis la fin des années 60. La Belgique, avec ses frontières " perméables ". Ses quelques milliers de fonctionnaires internationaux (Communauté européenne et OTAN) et ses voies de communications tous azimuts, fait figure de plaque tournante dans le trafic de la drogue.

" Plus qu'un pays de consommation, la Belgique est un lieu de transit vers les capitales européennes et le marché américain ", explique un spécialiste de la police judiciaire. L'héroïne et la cocaïne passent souvent par l'aéroport de Bruxelles-National, puis par la route pour gagner les pays limitrophes. Les trains Trans Europ Express (T.E.E.) assurent aussi la ventilation des " colis ". Le port d'Ostende régule le marché en direction de la Grande-Bretagne.

En 1971, M. Alfons Vranckx, ministre de la justice, créait ainsi une super-police qui n'en avait ni le nom ni les fonctions. La brigade d'information criminelle, baptisée plus tard Administration de l'information criminelle (A.I.C.), a en effet la particularité de relever directement du ministre de la justice. D'anciens gendarmes ou inspecteurs de la police judiciaire, sélectionnés parmi les meilleurs forment cette équipe.

Dès l'origine, la vocation de cette administration, qui ne figure pas dans l'annuaire téléphonique, a été d'infiltrer le " milieu " en recourant à des indicateurs ou en se mêlant directement aux truands.

Pour ne pas être en reste, la gendarmerie créa à son tour, en 1972. Un Bureau national des drogues (B.N.D.), dirigé par le commandant François. L'objectif assigné à ce service était également, mais cette fois de manière traditionnelle, de remonter les filières de trafiquants et de tenter de démanteler leurs réseaux.

Ce système bicéphale mis en place, il restait à en attendre les résultats. De l'avis des observateurs, et notamment pour ce qui concerne le service du commandant François, ils sont largement positifs. Les spécialistes citent des statistiques qui indiquent une progression notable des saisies de drogue et du nombre d'arrestations de trafiquants.

Le commandant François critiquait cependant, dès 1972, avant qu'une réforme de la loi de 1921 sur les stupéfiants ne lui donne satisfaction, la légèreté des peines d'emprisonnement prévues pour les trafics de drogue. Dans le même temps, il regrettait, ce qu'il ne cessa de faire par la suite, que la Belgique ne légalise pas les méthodes de lutte contre la drogue les plus efficaces, à savoir la possibilité d'acheter des toxiques et de les revendre afin de pénétrer le " milieu ". Il soulignait que les fonctionnaires américains de la Drug Enforcement Administration en avaient la possibilité et que cela était " de bonne guerre ".

Formé en partie par le F.B.I. et travaillant en étroite collaboration avec l'antenne bruxelloise de la D.E.A., le commandant François avait rapidement opté pour ces méthodes. Selon certaines informations, ses supérieurs hiérarchiques, avertis, l'auraient " couvert ". C'est ainsi que le B.N.D. s'est lancé dans plusieurs opérations - provocations, dont certaines ont échoué. Dans ces opérations interviennent informateurs et " indics ", gendarmes en civil et agents doubles, et des fonds de l'État sont utilisés.

Le premier dossier a pour cadre Amsterdam. Il s'agissait apparemment pour deux " agents " d'acheter de la cocaïne pour 1,5 million de francs belges (environ 210 000 F français) et de mettre ainsi en confiance une filière franco-belge. Malheureusement, un service néerlandais spécialisé surprit la tractation et saisit la drogue.

Le deuxième dossier concernerait un membre du B.N.D., qui, assurant disposer d'un bon " contact ", se serait vu remettre en 1978 la somme de 3 millions de francs belges (environ 420 000 francs français) et se serait alors réfugié en Espagne.

Le troisième dossier est sans doute le plus grave dans la mesure où il dévoile les liens étroits du B.N.D. avec le " milieu ". Le commandant François aurait confié une somme d'argent importante à un malfaiteur connu pour acheter de l'héroïne au Pakistan. Celui-ci, s'acquittant de sa mission, en profita pour livrer 22 kilos d'héroïne dans un pays africain à l'une de ses relations. De retour au Pakistan, il fut emprisonné.

Esprit de lucre ?

Le chef d'inculpation retenu contre le commandant François est cependant lourd de signification : il affirme que cet officier et certains de ses collaborateurs se sont livrés à un " trafic de stupéfiants ". Selon certaines informations, le commandant, devant l'échec de plusieurs de ses missions et la perte d'argent qui en découlait, se serait décidé à mettre en vente de la drogue sur le marché clandestin pour récupérer les sommes perdues. Il appartiendra au juge d'instruction de déterminer si de telles opérations ont été réalisées, de surcroît, par esprit de lucre.

Ces pratiques s'inscrivent dans la pénombre et, à tout le moins, dans l'illégalité. Jusqu'où peut-on aller pour lutter contre les trafiquants ? Telle est la question qui se pose. Un État peut-il, sans risques, " couvrir " de telles méthodes ? En 1974, M. Piret, procureur du Roi, déclarait : " L'administration de l'information criminelle ne dispose d'aucun pouvoir de police. Cela ne signifie pas que les fonctionnaires qui en font partie sont autorisés à commettre des infractions ou à saper les enquêtes judiciaires par des provocations " (2).

En dépit de ses réserves, l'A.I.C. a conservé un accès à des fonds spéciaux pour financer des opérations à sa guise. Pour autant, une menace plane désormais sur les deux organismes chargés de lutter contre la drogue en Belgique. L'arrestation du commandant François s'inscrit, en effet, dans une liste de déboires déjà longue.

En 1977, l'administrateur-délégué de l'A.I.C, M. Thiry, avait été condamné à six mois de prison pour avoir détourné environ 180 000 francs belges obtenus comme avance pour frais professionnels ou pour des notes de frais injustifiées. Le 25 octobre 1974, le tribunal de Bruxelles avait condamné à trois ans d'emprisonnement un fonctionnaire du même service, M. Carlos Soetaert, ancien gendarme et ancien membre de la police judiciaire, pour complicité dans le vol du coffre-fort de l'A.I.C, dont l'adresse est secrète. Environ 1,2 million de francs belges avaient été dérobés ainsi qu'une arme et des documents.

Seule une enquête administrative pourra déterminer si, au-delà de ces " bavures ", l'actif l'emporte sur le passif dans la politique menée par les deux services de lutte contre la drogue. Il reste que, six ans après sa création, l'A.I.C. a perdu son " patron " pour ce qui s'apparente à une escroquerie. Neuf ans après sa naissance, c'est au tour du Bureau national des drogues de perdre son directeur pour " trafic de stupéfiante ".

-----------------------------

(1) Revue de la gendarmerie, numéro 60, 1975.

(2) Le Soir du 29 mai 1974.


LAURENT GREILSAMER

_ _ _ _ _


http://www.lemonde.fr/acces-restreint/archives/article/1982/04/16/6b6e6297666a69c59269616a669b6b_2901351_1819218.html

L'ancien chef de la lutte antidrogue est condamné à un an de prison avec sursis

LE MONDE | 16.04.1982 à 00h00• Mis à jour le 16.04.1982 à 00h00 | PIERRE DE VOS.


Bruxelles. - Tout en ayant rendu hommage à l'" idéal élevé " qui animait le commandant Léon François, quarante-deux ans, chef du Bureau national antidrogue (B.N.D.), le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné ce dernier, mercredi 14 avril, à un an de prison pour avoir utilisé des procédés de lutte contraires aux règles. Toutefois, le commandant François a bénéficié d'un sursis d'un an, " pour que son avenir professionnel ne soit pas entravé par une condamnation ". Il n'empêche que le chef du B.N.D. devra quitter la gendarmerie sans aucun droit à pension ou à des allocations de chômage. Huit collaborateurs du commandant François ont été condamnés à des peines de prison plus lourdes parce que leurs motivations étaient moins claires.

Le commandant François avait voulu adopter dans la lutte antidrogue des méthodes américaines (le Monde du 25 janvier 1980) et il avait collaboré avec les services des États-Unis au point que plusieurs commentateurs ont considéré que le chef du B.N.D. a été victime des spécialistes de Washington. " De trop nombreux éléments de ce dossier ont permis de penser que l'action en Belgique des agents spéciaux du Bureau américain des narcotiques fut non seulement ambiguë mais qu'elle a gravement porté préjudice à notre dispositif policier, écrit le quotidien le Soir.

Le commandant François, pour arrêter les trafiquants, était allé jusqu'à faire vendre et vendre lui même de la cocaïne. Il avait aussi utilisé pour son " commerce " les fonds de la gendarmerie, Accusé d'irrégularités, il a prétendu jusqu'à la fin de son procès, qui a duré vingt-neuf jours, que ses supérieurs lui avaient remis de l'argent en parfaite connaissance de cause pour l'achat d'un kilo et demi de cocaïne. Par la suite, le chef du B.N.D. se serait efforcé de récupérer cette somme - 1650 000 francs belges, soit plus de 200 000 francs français, - cherchant à revendre la cocaïne aux Pays-Bas. Selon les juges, " ces tentatives à l'insu des autorités n'étaient plus justifiés par les intérêts supérieurs du service et ne répondaient à aucun état de nécessité. De son propre aveu, le commandant François n'avait qu'un seul objectif : récupérer la somme avancée par l'état-major de la gendarmerie et lui cacher l'échec de l'opération cocaïne ".


PIERRE DE VOS.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 17 Avr 2014 - 11:35


Extrait de

A qui profite la cocaïne ?

Mylène Sauloy - Yves Le Bonniec
1992





















Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 17 Avr 2014 - 12:06



Une parenthèse sur les liens CIA - DEA (anciennement FBN) ...


Deep Politics and the Death of JFK
Par Peter Dale Scott





http://en.wikipedia.org/wiki/CIA_cryptonym

QJWIN: European assassin.[34] Also described as an "assassin recruiter".[35]
ZRRIFLE: An assassination plot targeting Fidel Castro

On y mentionne Arnold Silver comme CIA station chief à Luxembourg ...

Brian Crozier en parle également :

Free Agent

Pp 134-136

The stark fact was that the entire security apparatus of the United States was in a state of near-collapse. A true anecdote illustrates the problem. One of my best sources was Arnold Silver, who had been a very senior Agency man in charge of counter-subversion in Western Europe. He told me he was summoned to Langley by Admiral Stansfield Turner shortly after Turner took over as Director of Central Intelligence under President Jimmy Carter in 1977. Virtually in one breath, die Admiral had congratulated him on the 'superb' job he had done, and added: 'Therefore, I'm afraid you'll have to go.' Taken aback, Silver asked for an explanation, which Turner gave readily. 'You see, you are an anti-Soviet specialist. We don't need anti-Soviet specialists any more.'

Silver was one of some 400 CIA Soviet experts fired by Turner: about 50 per cent of 820 personnel forced into early retirement at that time. In his account of this major pruning, Admiral Turner makes a convincing case for the view that the CIA was seriously overstaffed. But he has nothing to say about the virtual elimination of the Agency's analytical and operational capacity to deal with the Soviet problem. (1) This catastrophic decision completed the self-emasculation of American intelligence.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 17 Avr 2014 - 14:11



Dans le schéma de Paul Latinus, Breydel est relié à Eveillard (lui-même relié à Mazy, très proche de Guillaume Vogeleer et donc du commandant François, de Farcy, etc ... pas loin de Haemers, du SAC en Belgique et de Claude Nitelet...voir les pages 8 et 9 du rapport Godbille).

C'est l'occasion de se souvenir de ce qu'a écrit "alain" :

(...) revelation pour moi,que les BREYDEL (grand copain de Portenart )etait aussi copain avec le traineur de sabre VERHULST
ceci explique le pourquoi des archives brulees a l etat major a EVERE sur les enquetes militaires sur WNP et les FACHOS (notables )

_ _ _


Portenart, c'est la famille de Liedekerke (proche de Alexandre de Belgique ... donc de Przedborski ?) et c'est aussi Emile Lecerf (et sa seconde épouse Betsy).

Przedborski a eu des liens avec la station CIA de Vienne (c'est dans le dossier Atlas ... je pense à James Pavitt). Quant à Betsy, il est probable qu'elle était aussi en contact avec la CIA, via son employeur. Sans oublier que Emile Lecerf a été, lors d'un dîner Charlemagne, à la même table que la famille de Mérode et que Yves Guerin-Serac de Aginter Press (voir Stefano delle Chiaie et des proches de Jean-Marie Le Pen ... en se souvenant des liens Aginter Press - Paladin - Soldier of Fortune). Stefano delle Chiaie avait aussi des liens avec la CIA (notamment Richard J. Slott, avec lequel il a rencontré Guillaume Vogeleer à Bangkok).

D'où l'intérêt d'en savoir plus sur Eveillard et sur ses liens avec Securitas (André Moyen, SDRA...).

Il serait remarquable que le service de sécurité des institutions européennes soit infiltré par un proche de la CIA...

Quand on constate que la lutte contre la drogue en Belgique était inféodée à la DEA et que Paul Latinus se fait recruter par la DIA (comme Guillaume Vogeleer d'ailleurs, outre ses liens avec la CIA), on ne doit plus s'étonner de rien ...

Et quand on constate que des écoutes illégales dans un bâtiment européen conduit à Evere ...

http://www.dekamer.be/doc/PCRA/pdf/53/ap154.pdf

Herman De Croo (Open Vld): Le fait de revivre avec PRISM la controverse autour d’Echelon qui a éclaté voici un peu plus d’une décennie est étonnant. Avec le soutien de certains pays comme les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, un dispositif général d’écoutes avait alors été mis en place sous nos latitudes.

Aujourd’hui, force est de constater qu’un dispositif d’écoutes similaire a été placé dans les installations de l’Union européenne à Washington et à New York ainsi qu’au sein de nos propres édifices européens à Bruxelles comme le Juste Lipse, ce qui est de nature à nous interpeller, avant tout parce que c’est un bâtiment situé à un jet de pierre de l’OTAN qui abriterait ce dispositif. Il me paraît gravissime que des alliés s’épient entre eux.


Revenir en haut Aller en bas
alain



Nombre de messages : 1633
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 17 Avr 2014 - 14:31

.


Dernière édition par alain le Sam 2 Aoû 2014 - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 17 Avr 2014 - 16:21


Je suis bien d'accord avec "alain" sur ce qui précède..

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mar 13 Mai 2014 - 1:52



Le Monde du Renseignement - juillet 1986





Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Sam 16 Aoû 2014 - 3:15

.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mar 14 Oct 2014 - 12:41


En jetant un coup d'oeil (Google Book) au livre suivant :

Eye on Korea: An Insider Account of Korean-American Relations
Par James V. Young

Je me demande dans quelle mesure John K. Singlaub et John William Vessey, Jr. étaient proches ...

On peut noter qu'ils ont tous les deux eu des difficultés avec le président Jimmy Carter mais ont été très bien vus par le président Ronald Reagan.

Cela est intéressant car John William Vessey, Jr. était à la tête du "Joint Chiefs of Staff" pendant la période qui nous intéresse (1982-1985) et avait donc la supervision sur la DIA ...

Rappel sur la DIA (pour laquelle Guillaume Vogeleer, Paul Latinus et Daniel O. Graham ont travaillé):








Note : John K. Singlaub était un proche du patron de la CIA à cette époque ( William Joseph Casey ).

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Aujourd'hui à 23:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 41 sur 44Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43, 44  Suivant
 Sujets similaires
-
» ROSALIE PUT sitgmatisée belge (1868-1919)
» Priere pour GUILLAUME
» [Ornements extérieurs] Ornements extérieurs : droit belge et français
» Le racisme belge
» Maman belge contente d'être parmi vous !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: