les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 24 ... 44  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 9:52



Sur SOF, voir notamment

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/96131318/Article-31-n%C2%B05-1985

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 10:13



Sur Robert Brown :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/96135063/CAIB-Covert-Action-n%C2%B022-automne-1984


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 10:20



Sur la pluie jaune et Alexander Haig :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/96135514/CS-vol-6-n%C2%B02-fevrier-avril-1982


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 10:26



Sur la pluie jaune :

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/96136066/CS-vol-8-n%C2%B01-septembre-novembre-1983


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 12:12



Voir :

http://www.scribd.com/doc/87383693/L-orchestre-noir-P5-CHP3

(pages 354 et 355)

(...) On assiste ainsi aux U.S.A. au développement d'une véritable industrie du mercenariat. Les mercenaires américains ont même, depuis l'automne 1975, leur organe de presse : Soldier of Fortune (Soldats de fortune), une luxueuse revue trimestrielle en quadrichromie, qui se veut le "journal des aventuriers professionnels". Editée à Arvada dans le Colorado, par deux sociétés, Phoenix Associated et Omega Group Limited, et dirigée par un ancien commandant des Forces spéciales au Vietnam, le major Robert K. Brown, cette revue veut servir de support à une véritable internationale de volontaires anticommunistes chargés de mener la 'croisade de l'Occidnet" partout dans le monde, et plus particulèrement sur le continent africain. Cette entreprise nest pas sans rappeler l'origine d'Aginter-Presse et de l'O.A.C.I.

La prose de Soldier of Fortune ne laisse subsister aucune ambiguïté sur la nature fascisante de l'entreprise qu'elle supporte. L'idéologie est sommaire mais claire : il suffit de fusiller MacGovern, Kennedy, tous les Chicanos, les nègres, les libéraux et les communistes pour mettre un peu d'ordre aux Etats-Unis. On imagine aisément quel programme le major Brown et ses amis réservent au reste du monde !

Les promoteurs de Soldier of Fortune ne se contentent pas de jouer aux idéologues. Leur organisation est devenue, depuis le début de l'année 1975, l'une des principales structures de recrutement aux Etats-Unis de mercenaires pour l'Angola, puis pour la Rhodésie.

Elle dispose à cet effet d'un camp d'entraînement privé à Gunsigh, dans l'Etat de l'Arizona.

Le major Brown et ses amis ont tenté récemment de légaliser leur entreprise en confiant à un grand cabinet d'avocats de Park Avenue, à New York, le soin d'établir un projet de statut international du mercenaire comme "combattant volontaire extra-légal". Un projet dans ce sens aurait été déposé auprès de la Cour internationale de La Haye, en 1976.

(...)








Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 16:35



http://www.mail-archive.com/ctrl@listserv.aol.com/msg28512.html

Soldier of Fortune Magazine

Wed, 10 Nov 1999


Extrait :


Group: Soldier of Fortune
File Name: sof.txt
Last Updated: 9/89

Principals: Robert Brown, ed/publisher; Brigadier General Harry
"Heine" Aderholt, USAF (ret.), contrib ed; Peter Kokalis, tech ed;
Alexander M.S. McColl, contrib ed; Jim Graves, mng ed; John Coleman,
sr ed; Craig Nunn, art director; Contributing eds: Col. Chuck Allen,
Bill Bagwell, William Brooks, William H. Northacker, James P. Monaghan,
Maj. Robert MacKenzie, Barry Sadler, Duke Paris, Dr. John Peters,
Jim Leatherwood, John Donovan, Dana Drenkowski, Evan Marshall,
Al Venter, Galan Geer.(Cool

Omega Group, Ltd (parent group of SOF): Robert K. Brown, pres;
Alexander M.S. McColl, dir, Special Projects; Zada L. Johnson,
exec dept mgr.(5,Cool

Category: Paramilitary, Service

Background: Soldier of Fortune magazine began production in 1975.
Labeled as "The Journal of the Professional Adventurer" by the
group itself, the magazine has grown from a small quarterly
publication to a monthly magazine with a circulation of 180,000
(as of 1985).(1,7)

SOF's parent organization is the Omega Group, Ltd. Robert K. Brown
is also the president of Omega Group, Ltd.(Cool In addition to publishing
Soldier of Fortune, the Omega Group publishes two other gun magazines:
Guns & Action and Combat Weapons.(1)

Brown helped finance the start-up of Soldier of Fortune by selling
"overseas employment opportunity packages." These packages contained
enlistment information for the army of Rhodesia (now Zimbabwe), a
country which at the time was run by a white minority government.
Other possible sources of start-up money for the endeavor included
sale of Brown's share in Paladin Press and/or a loan from his mother.(9)

In the 1950s Brown claims to have been a Cuban activist wit pro-
Castro feelings. He became an activist while working on a master's
degree at the University of Colorado at Boulder. His activities
included trying to sell guns to Cubans in Chicago. His "gunrunning"
consisted of trying to sell one Sten gun to the Cubans in Chicago.
He had obtained the gun from a member of the university's shooting
team. Brown said that when he heard the idea, he thought, "Machine
guns plus revolutionaries equals money for Brown." The Cubans couldn't
raise the money for the gun and Brown went back to Colorado. In 1958
he went to Cuba and made contact with Castro people. He waited to hear
back from them but did not. Once again he returned to Boulder.(9,20)

Brown returned to Cuba soon after Castro deposed Batista, this time
as a stringer for the Associated Press. It was then that--according
to Brown--"he began to see that Castro had betrayed the revolution
and had been a communist all along."(20) Although Brown had claimed
to be initially pro-Castro, author Ward Churchill notes that in a
1962 letter to Marvin Liebman, a man linked to several CIA operations
and front groups, Brown revealed that he had been a domestic undercover
operative for the Chicago Police Subversive Squad, gaining entrance
into the "Fair Play for Cuba Committee(s)."(9) Brown also trained
pro-Batistagroups in Florida on how to conduct raids on Cuba,
following his visit to Cuba as an AP stringer.(9)

Countries: ES, NI, US.

Funding: SOF's funding comes from the sale of its magazine. It is
said to be "comfortably profitable."(10) The magazine boasts of a
$6.9 million annual gross revenue.(1)

Activities: Although the group's main activity is the publishing of
Soldier of Fortune magazine, it is the group's mercenary activities
which bring it criticism. Calling themselves "action journalists,"
many of SOF's reporters have come under fire for participating in
the training of counterrevolutionary groups in El Salvador and
Nicaragua. SOF claims to have sent over a dozen training teams to
El Salvador in the early 1980's to train government troops in
sniping, anti-guerrilla urban warfare, explosives and weapons
maintenance.(10,11) The magazine's "Expanded Central America Edition"
(Sept. 1983), which coincided with the group's training trip to
El Salvador, showed a picture of a Salvadoran soldier and two members
of the magazine's group crouching around the bodies of two dead
guerrillas. Robert J. McCartney, author of an article about SOF,
claims that "The picture clearly resembled photographs that hunters
take after they have bagged a deer."(11)

An SOF employee in El Salvador said "We don't hide the fact that we
support one side and follow them into combat. What we don't draw
attention to is that we kill people."(3)

The magazine also solicited funds for the anti-government forces in
Afghanistan.(12)

Two of SOF's staff members have been killed while involved in
"active journalism." George W. Bacon III, an underwater combat
editor, was killed in an ambush in 1976 while fighting for the
CIA-sponsored FNLA in Angola. Michael Echanis, martial arts
director, was killed in a bomb blast aboard a plane while serving
as a military adviser to former Nicaraguan dictator Anastasio
Somoza.(9)

Robert Brown was the source of approximately 10,000 flyers
distributed at the Pan American Games in Indianapolis, Indiana,
August 8, 1987. The flyers offered $25,000 in gold to the first
Cuban or Nicaraguan security operative or intelligence agent who
defected during the Games. In order to collect, the defector would
have to be a member of the Cuban or Nicaraguan Pan American Games
delegation, "including the DGI, DSE, Americas Department, military
personnel and athlete/agents."(4) The leaflets were Spanish on one
side and English on the other. The flyers resulted in no known
defection.(4)

In 1986, Jim Graves, SOF Managing Editor, went along with pilots
Ed Dearborn and Mike Timpani on their mission to deliver a UH-1B
helicopter (named the Lady Ellen after the woman who paid for the
helicopter, Ellen Garwood) to the contras in Honduras.(6) Dearborn
and Timpani were employed by the U.S. Council for World Freedom,
the organization that procured the aircraft for the contras.(3)
SOF journalists have also reported about and traveled with the
Guatemalan Special Forces. According to SOF, the special forces
have been working in Guatemala "to win the confidence of rural
indians..." In Guatemala, the army is working along with Civil
Affairs in a multi-faceted military and psychological operation to
subdue the Highland Indians who had previously been supporters of
the Guatemalan guerrilla movement.(13)

SOF has also offered $1,000,000 to any Sandinista who defected with
an intact and functional Soviet Mi-24 helicopter. Alexander McColl
a contributing editor to Soldier of Fortune said "The whole plan,
you know, is you buy the helicopter for $1 million and then you
turn around and sell it to U.S. or other free-world intelligence
for about $2 million, and then you've got $1 million left over to
buy beans and rice for the troops. That's how it works. You know,
we may be dumb, but we're not stupid. The more profit we make, the
more fun and games we can play in Central America."(14)

SOF also has an annnual convention. It generally draws between
700-1000 people. Major military figures have spoken at these
conventions, including John K. Singlaub and former top contra
leader Edgar Chamorro.(17) Israeli officers in the U.S. for
training have also spoken at these conventions.(7)

SOF organized the El Salvador/Nicaragua Defense Fund. With the help
of the Air Commando Association (of which Heine Aderholt is the
president), SOF sent combat boots, military uniforms and other
non-lethal supplies to the contras. Some $5.2 million dollars of
medical aid has been provided to the contras and the Salvadoran
Army.(15)

Brown paid for reprints of the CIA's manual on guerrilla warfare
and distributed them to the contras inside Nicaragua.(16)

SOF's parent group Omega Group, Ltd. is also involved in other
support activities for "anticommunist" groups.

The Afghan Freedom Fighters Fund is one of these projects. It is
administered by SOF and has been in operation since December 1979.
Since that time SOF readers have donated $150,000. Donations to
this group are not tax deductible according to Alexander McColl
because "we have not convinced the IRS that killing Communists is
an `educational or charitable' activity..."(5)

Another group that Omega Group, Ltd. has backed is the El Salvador/
Nicaragua Defense Fund. Described above, this group provides
"non-lethal" items to the Salvadoran military and the contras.(5)

The group Refugee Relief International Inc.(RRII) was created by
SOF. Tom Reisinger is the president and is also associated with
SOF.(1) The group has sent $4.5 million to the Salvadoran Military
forces.(15) It provides medical training and supplies to the contras
and El Salvador.(1) Its stated purpose is to supply private medical
aid to countries such as El Salvador thereby freeing U.S. foreign
aid to be re-allocated for military aid and other assistance.(15)
RRII medics and doctors travel with the Salvadoran Army treating
wounded soldiers and peasants as part of the army's civic action
program. Singlaub, Aderholt, and McColl all sit on the board of
directors of this group. As a funding pitch the group states "For
the price of a case of beer you can help save a life and get a blow
in at communism at the same time."(1)

Govt Connections: Most of the editors of Soldier of Fortune have
served in the military.

Lt. Col. Robert K. Brown (USAR, ret.) served as an officer in the
counterintelligence corps of the U.S. Army in the mid-1950s. He
left the Army in 1957 but returned in 1964 to receive training in
the Army Reserve. In 1967 Brown was recalled as a captain and
trained for the Special Forces at Fort Bragg. While in Vietnam,
Brown worked with the CIA's Phoenix Program--a program of
counterterror that executed as many as 40,000 South Vietnamese
accused of being members or supporters of the Viet Cong. The CIA
commended Brown for his "outstanding contribution to the Phoenix
Program." Brown was also a commander of a Special Forces team that
advised the CIA-formed army of Montagnard tribes people.(1)

(...)

Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 19:33

Hoho a écrit:
Je n'ai pas encore lu ce qui a été dit sur ce schéma, mais le "Robert" au dessus de "Soldier of Fortune" est peut-être Robert Brown, son fondateur et connaissance de Jim Coyne.
Je m'auto-corrige : sur le schéma il est écrit "Robert" et juste "Robert".

Alors s'agit-il d'un prénom ou d'un nom ?

Pour moi c'est un nom, car sur le schéma on retrouve Dossogne, Calmette, Lecerf, La Vega, Majerus.

Tous sont écrits sans leur prénom, il n'y a aucune raison logique pour que ce soit différent pour "Robert".

Il faut donc chercher quelqu'un avec le nom de famille Robert et lié à Soldier of Fortune.

Edit : mon hypothèse excluerait donc Robert T. (puisque Robert est son prénom, exact ?)
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 19:48

J'ai parcouru la liste des personnalités ayant comme nom de famille Robert (cf. Wikipedia), et je suis tombé sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Robert_%28Ambassadeur%29

Voir http://www.ufctogo.com/+Deces-de-Maurice-Robert-ancien+.html

C'est lui qui aurait recruté Bob Denard ?
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 20:03

Colonel Maurice Robert

Source : http://www.scribd.com/doc/84908835/Rogue-Agents-D-Teacher-2011

"In May 1975, Albertini launched another magazine, La lettre de l'Homme libre, together with Colonel Maurice Robert who had resigned as SDECE Deputy Director of Research in 1973. Robert had started his career in the French military, training counter-gangs in Vietnam in the early 1950s before joining SDECE in 1953 and directing their Africa Service from 1960 on. Albertini and Robert's magazine concentrated on Communist subversion in France and would continue publication until at least 1979."

Ca promet.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 20:10

C'est en effet très intéressant.

"Pilier de la "Françafrique", bras droit du gaulliste Jacques Foccart, symbole de l’activation des réseaux de l’Elysée en Afrique"

"Du recrutement du mercenaire Bob Denard en 1963 à la sécession du Biafra en 1967 en passant par le rétablissement au Gabon du président renversé Léon M’Ba, on retrouve Maurice Robert dans la plupart des "coups tordus" réalisés dans les années 1960 et 1970 sur le continent noir sous prétexte de défendre ou de rétablir des régimes profrançais."

Nous savons que Guillaume Vogeleer a été dans la troupe de Bob Denard ... et est aussi devenu un "intime" de Jim Coyne, journaliste au "Soldier of Fortune".

Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 20:32

Source : http://membres.multimania.fr/sherifaswad/lesamisAfricains-dufn.htm

"Entre Le Pen et le Gabon, c'est une longue histoire d'amour. Parmi les candidats à la présidentielle en 1988, le héraut de la préférence nationale est le seul à avoir annoncé sa candidature depuis un pays étranger - le Gabon, justement, où il venait d'être officiellement reçu par Bongo. Les deux hommes ont un vieil ami en commun : Loulou Martin, l'ancien chef de la garde présidentielle de Bongo. Loulou a connu Le Pen à Alger, au bon vieux temps des paras, et fait partie des fondateurs du Cercle des Français résidents à l'étranger, l'association qui regroupe les expatriés lepénistes. C 'est un homme des réseaux Foccart, l'ex "Monsieur Afrique "du RPR. Dans les années 70, Loulou avait sous ses ordres un certain Bob Denard, alors instructeur militaire au Gabon. De la pitoyable tentative de coup d'état au Bénin en 1977 (les mercenaires étaient arrivés par un avion en provenance de Libreville) au débarquement aux Comores en 1978, en passant par quelques barbouzeries en Angola et dans l'ex-Rhodésie, Loulou n'ignorait rien des crapahutages équatoriaux de son protégé. Tout comme l'ambassadeur de France de l'époque, Maurice Robert, qui fut le supérieur hiérarchique de l'un comme de l'autre. un type recommandable, ce Robert : en tant qu'ancien responsable Afrique du service "action" du S.D.E.C.E (aujourd'hui D.G.S.E), il avait la haute main sur toutes les barbouzes d'Afrique. comme la fonction publique paie mal, Robert claque la porte au milieu des années 70 pour entrer dans les services de renseignement d'Elf Aquitaine, plus performants que les services d'état. sa nouvelle fonction de barbouze privée lui vaudra la reconnaissance de la république, qui le nomme bientôt ambassadeur à Libreville. Il faudra attendre l'arrivée au pouvoir des socialistes pour que, un réseau chassant l'autre, Robert voie sa carrière brisée."
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 21:04

Source : http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t2377-christian-tavernier

"A Paris, Tavernier n'est pas un inconnu. Selon nos informations, il entretient de longue date des relations avec Jacques Foccart, l'octogénaire «monsieur Afrique» du gaullisme."

Voilà qui lie déjà ce Maurice Robert à Tavernier, vu que c'est le bras droit de Foccart.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 21:38


Et surtout, en regardant le schéma de Latinus, on comprend le lien entre "Robert" et "JMP" (Jean-Marie Le Pen ?). Cela renforce d'ailleurs cette hypothèse "Jean-Marie Le Pen" et, du coup, celle de l'ambassadeur argentin à Paris "César de la Vega" (loge P2, etc).

Il ne faut pas oublier non plus que Calmette est français (ancien de l'OAS, etc).

A l'origine, je crois que "Soldier of Fortune" était surtout orienté vers l'Afrique.

Hoho a raison ...

Quand je pense que Lionel Ruth laissait croire aux journalistes que les Tueurs étaient de simples braconniers (car une partie de leur attirail était "fait maison"...). On est ici dans la "cour des grands".

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 21:54



Le prétendant précédent, "Robert" K.Brown avait rencontré le général Massu lors d'une convention de "parachutistes du monde libre" (Article 31 n°5, Février 85)

http://www.scribd.com/doc/96131318/Article-31-n%C2%B05-1985

Au sujet du général Jacques Massu :

http://www.algeria-watch.org/farticle/1954-62/proces_impossible.htm

Cela aurait pu être un lien vers Le Pen ...

Mais je préfère l'hypothèse Maurice Robert.


Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 22:08

Source : http://archives.arte.tv/societe/elf/ftext/05.htm

Citation :
Maurice Robert
Officier des SDECE 1954/1974,
Chargé de mission auprès du PDG d'Elf 1974/1979,
Ambassadeur de France au Gabon 1979/1981

Elf -> Avions renifleurs -> De Villegas...

Il faut continuer à faire les liens, mais ce Maurice est un très bon candidat.
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 22:11

pour ELF > avions renifleurs, voir aussi > AESP > Cercle Pinay > Violet (dans le schéma de Latinus)

Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 22:20

Le fait que "Robert" soit quasiment au centre du schéma de Latinus montre que c'est un personnage... central. Car quand on dessine un schéma on commence toujours par le centre, par le sujet principal...
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Mer 6 Juin 2012 - 23:37

Citation :
Ghislain Dubois, fondateur de l'association Belgique & Chrétienté et cofondateur en 2007 du Comité belge de soutien à Jean-Marie Le Pen, fait aussi partie des signataires de la pétition pro-Léonard. Tout comme Bernard Mercier, membre de la Milice de Jésus-Christ et ancien dirigeant du Cepic, l'aile d'ultra droite de l'ex-Parti social-chrétien (PSC) qui soutenait alors l'extrême droite subversive

- voir aussi PV d'Audition de Bernard Mercier:

http://anneesdeplomb.topdiscussion.com/le-westland-new-post-f8/wnp-pv-d-audition-de-mercier-bernardt1281.htm?highlight=mercier

Citation :
lors de la création du stay-behind (littéralement : ceux qui restent en arrière), le service 259/7 du SDECE, dirigé par Jacques Locquin, reçoit comme instruction de préparer l’exfiltration du gouvernement vers l’Afrique du Nord en cas d’invasion soviétique. De même, le chef des forces françaises d’occupation en Allemagne, le général d’armée Pierre Kœnig, est chargé de mettre en place des nœuds d’interception le long des axes potentiels de pénétration de l’Armée rouge. Les agents sont recrutés sur le double critère de la compétence et de l’anticommunisme. Compte tenu du recrutement de membres des réseaux cagoulards du colonel Pierre Fourcaud, il peut s’agir aussi bien d’anciens résistants que d’anciens agents nazis retournés et recyclés. Ils peuvent recevoir une formation commando au sein de la 11e Brigade parachutiste de choc à Cercottes (Loiret).
Cette unité est constituée par le capitaine Paul Aussaresses.
Selon la hiérarchie officielle, elle dépend du service Action des services secrets extérieurs (SDECE) placé sous le commandement du colonel Jacques Morlanne [26] mais, selon la hiérarchie occulte, elle dépend de l’OTAN par l’entremise du lieutenant-colonel Jacques Foccart. Éventuellement, à partir de 1952, les agents peuvent recevoir une formation complémentaire en guerre psychologique au Psychological Warfare Center de la CIA à Fort Bragg (Caroline du Nord). Une cellule du stay-behind, liée au SDECE, le « Brain Trust Action », est subordonnée à l’« Executive Action » de la CIA, « pour exécuter des meurtres politiques ». Pour permettre à des civils de se former au 11e Choc, le ministre des Anciens combattants, François Mitterrand, autorise l’utilisation de l’Association des réservistes volontaires parachutistes (ARVP). Et pour faciliter leur disponibilité, les Américains proposent des emplois de couverture. Par exemple, deux responsables
régionaux du stay-behind, Gilbert Beaujolin et François Durand de Grossouvre (alias « Monsieur Leduc », ami et collaborateur de François Mitterrand), créent une société commerciale qui bénéficie aussitôt de la concession exclusive d’embouteillage de Coca-Cola. Pour information Monsieur de Grossouvre sera retrouvé « suicidé » dans son bureau de l’Elysée, lui aussi !
Des cellules du réseau sont installées à l’abri de structures acquises à la lutte anticommuniste. Ainsi le groupe de l’ex-milicien Paul Touvier se trouve-t-il organisé au sein d’un ordre secret de chevalerie, la Militia Sanctæ Mariæ ; celui d’André Voisin au sein de l’association Réconciliation française ; ou celui de Roger Patrice-Pelat (ami personnel et collaborateur de François Mitterrand) à l’intérieur d’une société ésotérique, l’Ordre du Prieuré de Sion. Ces cellules peuvent être rattachées à divers organismes de l’OTAN. En général, elles obéissent au CCUO (comité clandestin de l’union occidentale), au CPC (comité clandestin de planification) ou à l’ACC (comité allié de coordination), mais elles peuvent aussi être directement subordonnées au Supreme Headquarter Allied Powers Europe (SHAPE).
En 1947, l’OPC (bureau pour la coordination politique) fut impliqué dans le Plan Bleu, une tentative de libération des épurés emprisonnés à Fresnes et de renversement de la République au profit de l’amiral Paul Auphan. L’affaire ayant avorté avant d’être lancée, John Foster Dulles rencontra discrètement le général De Gaulle, en décembre, afin d’envisager avec lui une opération de ce type si les communistes gagnaient les élections.
À la même période, l’OPC provoqua la scission de la CGT et la création de Force ouvrière, ainsi que l’instrumentalisation d’une dissidence trotskiste contre les communistes orthodoxes.
À l’initiative du major belge, J-M. Bougerol et du baron Benoît de Bonvoisin, le Bureau a utilisé comme couverture plusieurs associations sectaires. Elles étaient toutes financées par l’entremise du Public Information Office (PIO) de l’OTAN à Bruxelles (Le PIO a été officiellement fermé en 1978, mais ses activités subsistent sous une autre appellation).
Le PIO manipulait également le NEM Club (groupe d’extrême droite), le CEPIC, la Confrérie des hospitaliers de Notre Dame d’Aulne, et la Milice de Jésus-Christ). Ainsi, dans les années 70, l’Ordre souverain et militaire du Temple de Jérusalem (OSMTJ) fut utilisé par Charly Lascorz et le député Claude Marcus en lien avec le SAC (Service d’Action Civique) de Jacques Foccart ; de même pour l’Ordre rénové du Temple (ORT) de Raymond Bernard et de Julien Origas (grand maître de l’ORT sous le pseudonyme d’Hubert de Frankenburg), puis de Luc Jouret. Enfin, l’Ordre du Temple solaire (OTS) de Luc Jouret et Joseph Di Mambro. Luc Jouret, médecin homéopathe pour la galerie, était paracommando belge, engagé volontaire lors de l’opération Kolwezi, en 1978. Il était membre du Gladio, rémunéré par le PIO et par ses successeurs. Il était membre d’une
officine anti-communiste, le SDRA-8, pilotée par les services de l’OTAN dans le cadre de la guerre froide.

Sources :
http://www.resistances.be/leonard.html
http://www.omnium-des-libertes.com/dossier-de-lomnium-lordre-du-temple-solaire/
---


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Jeu 30 Avr 2015 - 17:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 7 Juin 2012 - 1:12

AMI: vu la relation directe avec "Soldiers of Fortune", peut-être "l'ancêtre" de la revue FIRE dont il est question dans le fil "clubs de tir"?

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t559-clubs-de-tir
---


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Jeu 30 Avr 2015 - 17:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 7 Juin 2012 - 1:48

La Vega:
liste des membres de P2, publiée par la présidence du Conseil italien:

dott. Cesar De La Vega (Argentina, 590)

http://archivio900.globalist.it/it/documenti/doc.aspx?id=42

Intéressant : (Italie; années de plomb; Licio Gelli; Services italiens et français)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Francesco_Pazienza


Dernière édition par Et In Arcadia Ego le Jeu 30 Avr 2015 - 17:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 7 Juin 2012 - 6:37


Un extrait du livre de Xavier Renou (La privatisation de la violence, 2005), où Maurice Robert est mentionné, et sur

http://www.scribd.com/BEGHINSELEN

http://www.scribd.com/doc/96247364/Xavier-Renou-CHP-XI

"Le mercenariat français ..."

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 7 Juin 2012 - 8:50

Citation :
Le fait que "Robert" soit quasiment au centre du schéma de Latinus montre que c'est un personnage... central. Car quand on dessine un schéma on commence toujours par le centre, par le sujet principal...


si un organisation est secrete on se tait comme bou a dit

mais si on veut envoyé Haq ds le mur on déballe
mais
si c'est compartimenté on ne pouvait pas savoir tout ce qu'il a dessiné


c'est pour cela que je cherche date et circomstances de ce dessin

qui connait cela ?

Sans connaitre ces circumstances c'est peu credible toutes déductions.

on ne sait pas si latinus était sobre ? apeuré ,sans un sou et sans dossiers "parachutes" , il faut placer cet interview ds le temps !

QUAND et comment ??,

il y avait par exemple un "Robert Thomas" aussi ds les instituts eu ou c'était "Thomas Robert"

deux prenoms c'est facile à intervertir

et il etait spécialiste en armes aussi

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 7 Juin 2012 - 9:26

je n'ai pas suivi et trouvé un lien specifique sur "ces discussions schema de latinus" que je n'ai pas suivi d'ailleurs car je connaissais pas le dossier

Après des infos d'ailleurs je veux bien continuer ici un peu ces discussions mais commencer en bas

le G c'est Giscard ,non et ces casseroles ? pour financer les campagnes des elections qu'ils ont perdu d'ailleurs:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_diamants

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_avions_renifleurs

Les suites de l’affaire?.

Raymond Barre parle d’« opération basse et indigne » et remet en 1981 à son successeur Pierre Mauroy un exemplaire du rapport.

Une commission d'enquête parlementaire rend un rapport de 650 pages qui laisse de nombreuses zones d’ombres.

François Mitterrand intervient pour que son prédécesseur n’ait pas à être entendu par la commission

Le 21 décembre 1983, Le Canard enchaîné révèle au grand public une partie de l’affaire. Il titre : « L’affaire des avions renifleurs ».

Alors qu'Aldo Bonassoli redevient réparateur de télévision à Lurano,

Alain De Villegas, ruiné, se serait retiré, d'après ce que croit savoir Albin Chalandon, dans un monastère en Amérique du Sud1.

tout était pipo et pompe fric , rien d'autre

le chateau et parque des villegas a ganshoren est achete pour 400millions par la commune ?

les belges ont donc participé au comblement des trous en france comme avec dexia.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11296
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 7 Juin 2012 - 9:33

@Et In Arcadia Ego

Il y a un fil de discussion "Schéma de Libert" (et aussi celui de Latinus) sur le forum. Il doit y être question de la revue A.M.I. et des restes d'un feu dans un bois célèbre (voir le site officiel de la cellule d'enquête avec la photo de ces restes). Il y a un lien avec Paul Vanden Boeynants. Il y a aussi une remarque importante sur les dates de parution.

Peut-être faudrait-il mettre les deux fils de discussion en commun ...

______________________________


http://www.scribd.com/doc/96247364/Xavier-Renou-CHP-XI

(...) La premiere periode du mercenariat francais de l'apres-guerre est celle des
affreux employes sur les differents theatres de la decolonisation. C'est
l'epoque de chefs mercenaires comme Schramme, Tavernier, Hoare et bien
sûr Denard.

Le recrutement est alors folklorique : petites annonces dans la pressc specialisee,
rencontres dans quelques cafes identifies comme lieux de passage
des mercenaires, cooptation au travers des reunions des associations les plus
conservatrices d'anciens combattants. Du coup, le milieu mercenaire
francais n'a pas la possibilite de s'etoffer, de se renouveler, et pas davantage
encore de se professionnaliser. Du Katanga de 1960 aux Comores de
1995, en passant par le Biafra de 1968, on retrouve toujours les memos visages,
baroudeurs vieillissants, officiers de reserve issus du contingent, ex-sousofficiers
des paras commandos belges ou de la Legion etrangere. Des
hommes a la formation et a l'experience parfois reduites, recrutes du fait
de leurs sympathies ideologiques, anticommunistes et souvent racistes.

(...)

Ces sociétés ne se signalent pas aux journalistes, et refusent
de communiquer leurs informations légales. Difficile, dans ces conditions,
de mesurer leur importance, la nature exacte de leurs activités, et leur longévité.
La multiplication des filiales (qui ne sont pas toutes aussi identifiables
que celles de la société OGS : SGO, OSG et GSO ... ), les
participations croisées ou la capillarité des hommes de ce secteur
obscurcissent encore le tableau.

Au-delà même de ces difficultés, le secteur de la sécurité privée et du mercenariat
en France compte aussi nombre de sociétés constituées le temps
d'une opération mercenaire, et démantelées ensuite. Dans les années 1970,
une société de sécurité dirigée par un responsable du SAC lyonnais,
M. Chevallier, dit « Monsieur Étienne », sert de boîte aux lettres pour le
recrutement de mercenaires pour la Rhodésie. Telle autre société, dont
le nom n'a pas été retenu, se spécialise à partir de 1976 dans l'envoi de mercenaires
au Liban. Pour son coup d'État de 1978 aux Comores, Bob
Denard s'appuie sur une société de gardiennage, la Société française outremer
services (dont le principal actionnaire n'est autre que Maurice Robert,
officier du SDECE et personnage clé de la Françafrique de Jacques Foccart),
établie à Paris et constituée pour recruter les hommes nécessaires à l'opération. Plus récemment, des jeunes mercenaires constituent la société
Octogone, entre 1995 et 1998. Selon Jean-Paul Cruse, Octogone serait une
sous-filiale de Vivendi, via la société Techni du pasquaïen Henri Antona.


_______________________


Guillaume Vogeleer était lié d'une part à Bob Denard & Co (mercenariat franco-belge) et d'autre part à ce qui tourne autour de "Soldier of Fortune").

Il est impressionnant de voir le nombre de mercenaires dans ces dossiers : Charles Mazy, Jean Schramme (Congo, South America), Jean-Claude Darville (Africa, Iran, Brasil, etc), Jean-Francis Ferrari-Calmette (ex-OAS et recruteur pour l'Afrique du Sud), Freddy Gignez, Christian Tavernier (revue A.M.I.) ...

_________________________


Sur Jacques Foccart, voir notamment :

http://ccrh.revues.org/512

Un des premiers « faits d'armes », si l'on ose ainsi dire, de Jacques Foccart fut son soutien à la sécession du Katanga et à un dirigeant africain des plus douteux, Moïse Tschombé, auquel le général de Gaulle fit l'honneur d'être reçu à Paris en novembre 1964. Les éléments les moins recommandables des réseaux de Foccart, notamment du célèbre SAC (le service d'ordre gaulliste dont il fut l'un des animateurs) se retrouvèrent pour appuyer la sécession katangaise, qui fut ponctuée, on s'en souvient, par l'assassinat de Patrice Lumumba.

(...)



Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7257
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Jeu 7 Juin 2012 - 9:47

ce pv" bidon" pro forma : PV d'Audition de Bernard Mercier


miljaar , j'avais jamais remarqué cela !!! , "povre con" ! dixit sarco !

rue des mulets 60 , montigny les tilleuls

milice jesus christ

aulne

landelys, Gouzee(immatriculation)

lobbes , bois hourpes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)   Aujourd'hui à 11:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume Vogeleer (Jimmy le Belge)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 44Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 24 ... 44  Suivant
 Sujets similaires
-
» ROSALIE PUT sitgmatisée belge (1868-1919)
» Priere pour GUILLAUME
» [Ornements extérieurs] Ornements extérieurs : droit belge et français
» Le racisme belge
» Maman belge contente d'être parmi vous !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: