les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Holster et cartouchières artisanales

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
fanta

avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 09/03/2012

MessageSujet: Re: Holster et cartouchières artisanales   Mar 12 Sep 2017 - 21:45

Bonjour/bonsoir à tou(te)s,

(Je poste ici à la suite du détour [part 1] et [part 2] pris par le fil "Situation rue Lesbroussart"
[ > PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT > Les lieux >]
à propos de couture/cordonnerie artisanale.)



À tout hasard, donnons-nous une idée sur l'état de cette question en 2017 :

Je tape dans youtube la première recherche qui me vient à l'esprit en rapport avec le sujet : la fabrication artisanale d'une gaine.
> Je tombe d'emblée sur le tutoriel d'un type qui explique comment faire.

Ce genre d' 'artisan' n'existait-il pas déjà il y a 40 ans ?

Autre exemple, personnel : mon père était garagiste et un touche-à-tout doué avant tout.
Certes il n'a jamais fait dans les armes, mais il a eu sa période "kit de couture" pour tout ce qui concernait le matériel de caravaning.
D'une façon générale il faisait le plus possible lui-même, dans la plupart de ses domaines d'activité.
"On n'est jamais mieux servi..."

Avec son petit matériel de cordonnerie, il se débrouillait pas trop mal.
Son travail était d'abord efficace avant d'être fini et/ou soigné esthétiquement, certes !
Et s'il avait été passionné d'armes, il se serait probablement confectionné une gaine (au moins) lui aussi, et sans trop de problèmes je pense.

Cela se passait dans les années 80...


Bien à vous,

Fanta
Revenir en haut Aller en bas
DuMort



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 14/02/2018

MessageSujet: Re: Holster et cartouchières artisanales   Ven 16 Fév 2018 - 22:10

Il est à noter que le milieu 'gitan' était autrefois spécialisé dans le 'petit artisanat' (cuir,ferrailleur...) et garde une certaine tradition du 'do it yourself'.(et de la 'customisation' d'armement, encore à l'heure actuelle)

Ce milieu a toujours été 'marginal', mais pas forcément problématique. Sa frange réellement criminelle est plutôt redoutée, par les policiers, pour leur 'goût du sang'.

Le coup de la cisaille de la cartouche est un truc de braconnier, qui permet d'avoir une 'balle' plutôt que des petits plombs.

Sans en avoir le moins du monde l'exclusivité, le milieu gitan est également très lié au braconnage, activité délictueuse qui tend à se faire peu remarquer (si on est adroit).

A ma connaissance, on ne peut pas faire le truc de la cartouche de 12 cisaillée pour un fusil à pompe (trop de chance que la cartouche s'ouvre et bloque le fonctionnement du fusil. C'est normalement un truc de fusil a canons juxtaposés/superposés.

C'est aussi un milieu qui s'y connait très bien en voiture, et qui n'est pas étranger aux petits larçins d’opportunités...

Par contre, ca ne cadre vraiment pas du tout avec l'organisation de type paramilitaire, ou avec le meurtre d'enfants (ou de masse).

Même même chez les communautés marginales, il y a des marginaux, qui peuvent partager les habitudes, mais pas les valeurs, de leur communauté d'origine.

Et la prison permet de faire d'étranges rencontres et de nouer des amitiés impossibles à l'extérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Etienne



Nombre de messages : 574
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: Holster et cartouchières artisanales   Sam 17 Fév 2018 - 0:20

La plupart des calibres des armes de chasse à canon lisse sont exprimés par un chiffre égal au nombre de balles rondes de ce calibre nécessaires à atteindre le poids d'une livre.
Donc plus le chiffre est grand, plus petit est le diamètre du canon. Pour mémoire, le volume et donc le poids d'un projectile rond (plein) est fonction du cube de son rayon alors que sa plus grande section est fonction du carré de son rayon. En conséquence, pour avoir une chance de tuer par perforations un grand gibier, il faut impérativement employer des plombs de bonne taille. Ces plombs ne peuvent être délivrés en nombre suffisant, avec une bonne probabilité d'impact, fonction de leur densité dans la gerbe, que par des cartouches dans les calibres les plus puissants désignés par les chiffres plus petits.
À courte distance, même avec des petits plombs, une arme comme le Faul est redoutable. Car elle donne une forte probabilité d'impacts multiples et assure de l'incapacitation l'adversaire. Reste ensuite à le traiter avec des plombs plus gros après rechargement ou en faisant usage d'une autre arme dans un calibre plus adapté à son exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Clint Eastwood



Nombre de messages : 76
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Holster et cartouchières artisanales   Dim 18 Fév 2018 - 11:41

Sauf erreur de ma part, on a retrouvé du matos comparable dans la bande de De Staercke lorsqu'on l'a arrêtée ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Holster et cartouchières artisanales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Holster et cartouchières artisanales
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Cartouchières Britanique modifiées
» Colt 45 type 1911

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Eléments matériels , indices :: Autres éléments matériels-
Sauter vers: