les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bougerol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Lun 22 Déc 2014 - 14:42


http://www.voltairenet.org/article8691.html

(...)

À l’initiative du major belge, J-M. Bougerol et du baron Benoît de Bonvoisin [30], le Bureau a utilisé comme couverture plusieurs associations sectaires [31]. Elles étaient toutes financées par l’entremise du Public Information Office (PIO) [32] de l’OTAN à Bruxelles. Ainsi, dans les années 70, l’Ordre souverain et militaire du Temple de Jérusalem (OSMTJ) fut utilisé par Charly Lascorz et le député Claude Marcus en lien avec le SAC de Jacques Foccart ; de même pour l’Ordre rénové du Temple (ORT) de Raymond Bernard et de Julien Origas [33], puis de Luc Jouret. Enfin, l’Ordre du Temple solaire (ORT) de Luc Jouret [34] et Joseph Di Mambro.  (...)

_ _

[30] De Bonvoisin and Co, Philippe Brewaeys et Jean-Frédérick De Liège, EPO, 1992.

[31] Faux chevaliers, vrais gogos. Enquête sur les faux ordres de chevalerie, Patrice Chairoff, Jean-Cyrille Godefroy éd., 1985. Rapport de la Commission d’enquête parlementaire visant à élaborer une politique en vue de lutter contre les pratiques illégales des sectes et le danger qu’elles représentent pour la société et pour les personnes, particulièrement les mineurs d’âge, Chambre des Représentants de Belgique, n° 313/7, 28 avril 1997.

[32] Le PIO a été fermé en 1978, mais ses activités subsistent sous une autre appellation. Le PIO manipulait également le NEM Club, le CEPIC, la Confrérie des hospitaliers de Notre-Dame-d’Aulne, et la Milice de Jésus-Christ.

[33] Julien Origas, grand maître de l’ORT sous le pseudonyme d’Hubert de Frankenburg.

[34] Luc Jouret, médecin homéopathe pour la galerie était paracommando belge, engagé volontaire lors de l’opération Kolwezi, en 1978. Il était membre du Gladio, rémunéré par le PIO.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Lun 13 Avr 2015 - 12:18



Photos de Jean Bougerol dans

Télémoustique - 28 juin 1991






Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Who's who :: les suspects :: Bougerol   Mer 15 Avr 2015 - 21:44

C'est fou l'influence que peut avoir, sur certains, l'accès à des sociétés "secrètes" , à des ordres chevaleresques. Le goût pour les mêmes de la mascarade, les tenues d'un autre temps, l'accès à des cercles "fermés" ( qui en fait ne profitent qu'à leurs initiateurs, leurs grands maîtres... ceci pour ceux et celles qui seraient tentées !)

N'empêche, je n'imaginais pas Bougerol ainsi déguisé ... Voir un militaire qui doit être guidé toujours par le pragmatisme le + strict se livrer à ce grand guignol ??
Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 548
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: Bougerol   Jeu 16 Avr 2015 - 23:38

HERVE a écrit:

http://www.voltairenet.org/article8691.html

(...)

[34] Luc Jouret, médecin homéopathe pour la galerie était paracommando belge, engagé volontaire lors de l’opération Kolwezi, en 1978. Il était membre du Gladio, rémunéré par le PIO.



Ces donc ce genre de personnagge que l'on retrouve dans le STBH Belge
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Bougerol   Ven 17 Avr 2015 - 8:30

Dans ce grand guignol d'époque (cela a-t-il beaucoup changé depuis?) il n'y avait pas que l'OTS ou la Milice de Jésus-Christ:

(Extraits d'un article d'Alain Lallemand dans 'Le Soir' du mardi 26 octobre 1993, p.16)

LE COURANT EXTREME-ORIENTAL

LA BELGIQUE ET LE LUXEMBOURG, SIÈGE OCCIDENTAL DES MAHIKARI

Sûkyô Mahikari a grandi sans qu'on y prête vraiment attention. Créé en 1959 au Japon par le «guide spirituel» Kôtama Okada, puis dirigé, depuis son décès en 1974, par sa fille Keishu Okada alias «Oshienushisama», le mouvement des disciples du dieu «Su» est un des plus puissants que nous connaissions en Europe à l'heure actuelle, et notamment au Benelux. Mais combien de personnes connaissent «Moiya Motosu Mahikari Ohomikamisama», nom extensif et véritable du dieu Su?

Quelques repères: le fondateur, Kôtama Okada, officier aux ordres d'Hiro-Hito, participera activement à l'effort de guerre japonais - fabrique d'avions militaires, etc. - mais perdit son empire industriel lors des bombardements alliés de 1945. L'histoire interne du mouvement retiendra que c'est après avoir remboursé les dettes de ces sociétés défuntes qu'il eut la révélation du dieu Su et reçut l'ordre de diffuser son enseignement. Depuis 1959, c'est chose faite.

La «Bible» des mahikari a pour nom «Goseigen» («Livre des paroles sacrées», révélée par le dieu au fondateur) et un volet important de ce culte est centré sur l'art de guérir via une méthode appellée «Mahikari no waza» ou «Pratique de l'art mahikari». Cette «pratique spirituelle miraculeuse» doit permettre à l'initié de sauver tout individu grâce à la «lumière de Dieu» qui irradie de la paume de sa main. Par ailleurs, dès leur initiation, les mahikari recoivent un objet sacré dit «Omitama» - leur «lien spirituel avec Dieu» -, médaillon complexe de petite taille qu'ils portent en pendentif dans un étui, cet objet ne pouvant être dévoilé au regard d'un tiers.

À l'automne 1973, le fondateur met pied en Occident et crée l'antenne Europe-Afrique du mouvement (le «shidôbu» Europe-Afrique), située désormais au château d'Ansembourg (Luxembourg). L'association internationale européenne, fondée en ASBL en 1982, est de droit belge.

Deuxième implantation mondiale de Sûkyô Mahikari après le temple japonais de Takayama (le centre africain le plus important se trouve à Abidjan), l'antenne Europe-Afrique a fêté avec faste son 10e anniversaire au palais du Heysel en août 1983, et, le 23 mai dernier, rassemblait quelque 7.000 adeptes au parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte pour son vingtième anniversaire.

(...)

Notons encore qu'il existe trois mouvements de jeunes mahikari (selon les âges), ces jeunes suivant un entraînement qui leur permet d'augmenter leur force spirituelle, mentale et physique et de se préparer ainsi à accomplir la mission de guider les autres au cours du XXIe siècle à venir. Ces jeunes sont impeccablement drillés, habillés à l'américaine et permettent à «Oshienushisama» de disposer d'un service d'ordre qui laisse pantois.

(...)


---
Tiré de Wikipédia en anglais:
https://en.wikipedia.org/wiki/Sukyo_Mahikari

Sukyo Mahikari a enseigné que les documents détenus par le sanctuaire Koso Kotai prouvent que Jésus-Christ est allé au Japon à l'âge de dix-huit ans pour étudier, et que Jésus est retourné au Japon, où il mourut à l'âge de cent dix-huit ans...
("Book review of Dojo. Magic and Exorcism in Modern Japan (Winston Davis) by John S. Brownlee, University of Toronto")

Mahikari enseigne aussi que l'empereur du Japon a envoyé des émissaires dans le monde entier pour guider les civilisations, dans les régions comme l’Égypte, la Mésopotamie et l'Inde, de sorte que chaque endroit sur terre a été influencé par les anciens Japonais. (McVeigh 74)

Selon Mahikari, le Japon est au coeur de la civilisation originelle et les Japonais ont été les premières créatures de Dieu. En outre, il est enseigné que toutes les langues, les cultures, les religions et les civilisations, sont originaires du Japon...(C. Cornille, "New Japanese Religions in the West: Between Nationalism and Universalism", Chapter 1, in "Japanese new religions: in global perspective, Routledge publication, Volume 1999 pp. 19, 2000, ISBN 0-7007-1185-6)



Le siège de Siège de Sūkyō Mahikari à Takayama :

Sukyo Mahikari HQ
(Photo Wikimedia Commons)

Le château d'Ansembourg:

Ansembourg New3

---
study  L'argent caché des sectes
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Bougerol   Ven 17 Avr 2015 - 10:03

Cet article serait paru dans VSD du 29 octobre 1998:

par Jean-Moïse Baitberg.

[Résumé]

Des investigations effectuées par l'UCLAF* (Unité de Lutte Antifraude de la commission européenne) sur les activités de la société Perry-Lux, un cabinet de conseil en informatique, révèlent un détournement, par le biais de salaires fictifs, de 16 milllions de francs destinés à des projet humanitaires en Bosnie et au Rwanda. Le bénéficiaire des fonds européens était la société belge Watinsart, appartenant au comte d'Asembourg, lui même adepte de la secte Sukyo Mahikari, et qui en a prélevé personnellement plusieurs centaines de milliers de francs.

Autre affaire : une subvention européenne de 360.000 francs pour les jardins du château d'Asembourg (Luxembourg), siège de la secte en Europe, dont l'entretien est assuré par des bénévoles de la secte.


La doctrine n'est pas moins douteuse. Fondée dans les années cinquante par un industriel de l'armement, le japonais Kotama Okada, la secte prône la supériorité du peuple nippon. Okada prétendait avoir des pouvoirs magiques du dieu Su, permettant de guérir les malades. Il condamne la démocratie, salue l'oeuvre d'Hitler, et dénonce " l'imposture du peuple juif "...

La secte compte 10.000 membres en France. Les demandes d'intercession auprès du dieu Su sont une véritable pompe à fric (versé en liquide), l'argent émigrant au Japon, via une filiale luxembourgeoise. L'alerte a été donné à plusieurs reprises, notamment en raison de l'exercice illégal de la médecine : à Rouen, plainte d'une famille dont le fils a perdu 17 kilos ; à Toulouse, manoeuvre frauduleuse en vue d'acquérir une maison de retraite ; à Verviers (Belgique), enquête sur la mort d''un adepte décédé faute de soins 5 ans auparavant.

Stratégie d'infiltration

En mai 1993, la fille du fondateur, Keishu Okada, organisait une conférence intitulée " Quel avenir pour l'humanité à l'aube du XXIème siècle ? " (parmi les participants : Roger Garaudy, condamné pour ses écrits révisionnistes). A cette époque, Keishu Okada a même été reçue par Jean Paul II. En France, une enquête est en cours sur le financement du patrimoine immobilier de la secte, estimé à près de 20 millions de francs. Dans le sud du pays, des " dons " en liquide auraient été versés en 1993 et 1994 à plusieurs partis politiques, ainsi qu'à la Fondation Cousteau qui aurait reçu au total 700.000 francs. Les responsables de la Fondation affirment n'être pas au courant de ces dons.


Source
---
*L'UCLAF est devenu ensuite l'OLAF
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Who's who :: les suspects :: Bougerol   Ven 17 Avr 2015 - 10:04

@ Pierre et Hervé : Si vous faites allusion à Luc Jouret, rien n'indique qu'il ait à l'un ou l'autre moment approché les Stay Behind belges.
Pour ce que j'en sais : le basculement de Jouret vers irrationnel, le para normal se produit après une démonstration aux Philippines par les célèbres guérisseurs locaux. ( Mauvais signe pour les cartésiens: ces gens n'opèrent que par faible clarté... Ce ne sont que des "illusionnistes".) Jouret manque à ce moment de tout sens critique, surtout pour un professionnel de la médecine.
Mais cela lui ouvre sûrement des perspectives immenses au vu de la crédulité et de l'imbécilité humaine... la création de l'OTS ( Ordre Temple Solaire ) est en route... avec son sommet : le lieu de survie sur 'Sirius', terme du voyage pour les adeptes.
Jouret n'a aucune des qualités requises pour attirer les recruteurs de "Stay", lesquels recherchent en premier lieu des personnes discrètes...
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Bougerol   Ven 17 Avr 2015 - 14:23

On peut constater que toute une série d'organisations dont le moins qu'on puisse dire est qu'elle n’apparaissent pas vraiment comme des modèles de démocratie, ont tenté et parfois réussi à infiltrer les institutions européennes et/ou nationales.

Dans 'Le Soir' du mardi 27 octobre 1998, on peut lire :


  • (...)
    Au sein de Perry-Lux travaillait une certaine Marie-Louise Krips, responsable de la gestion financière, de la création de filiales de Perry-Lux et de sociétés «offshore» en Irlande. Mme Krips est aussi membre éminent de la secte japonaise Sukyo Mahikari où elle exerçait aussi des responsabilités financières.

    UN CHATEAU SUBSIDIÉ

    Les filiales de Perry-Lux, notamment Harco, servaient à mettre du personnel extérieur au service de la Commission, à Bruxelles, et les «offshores» à faire transiter les salaires par l'Irlande pour échapper à l'impôt. Le chiffre d'affaires de Perry avec la Commission dépassait les 200 millions de francs belges par an, selon son patron, Claude Perry. Mais des chiffres plus importants ont aussi circulé.

    Fait troublant: Harco a sous-loué des locaux à la société Wartinsart, propriété du comte d'Ansembourg, qui n'est autre que le président de la secte Mahikari pour l'Europe. Celui-ci aurait administré lui-même une cellule de ces travailleurs extérieurs à la Commission. L'affaire est d'autant plus gênante que beaucoup de fonctionnaires actuels de la Commission sont d'abord passés par la filière Perry-Lux avant d'être engagés.

    Plus étonnant encore: l'un des châteaux du comte, à Ansembourg, est devenu le centre européen de la secte. Le comte lui a vendu son château en 1987. Et la restauration du jardin de ce château a reçu un subside direct de la Commission en 1993, dans le cadre de la politique de sauvegarde du patrimoine: 60.000 écus, soit 2,4 millions de nos francs. L'utilisation de ces fonds n'a jamais été contrôlée. Aucune entreprise n'y a travaillé, selon le gouvernement - luxembourgeois. Seuls les adeptes de la secte ont restauré les lieux gratuitement et parfois même en y allant de leur poche.

    Les relations entre les institutions européennes et les sectes ne s'arrêtent pas là. Comme cela a été constaté dans d'autres organisations internationales, on peut craindre une réelle infiltration.

    «CE N'EST PAS ILLÉGAL»

    L'unité de lutte antifraude de la Commission (Uclaf) s'en inquiète. Si vous cherchez des adeptes de sectes parmi les fonctionnaires européens, vous en trouverez, nous dit un responsable de la Commission. Mais ce n'est pas illégal: c'est tout le problème. En effet, en cherchant, nous avons notamment trouvé dans l'administration du Parlement et de la Commission des adeptes de Sukyo Mahikari et de la Méditation transcendentale (qui, sous des dehors anodins de recherche de la relaxation, prône l'instauration d'une sorte de gouvernement mondial).

    La secte de la Rose-Croix est également représentée. Une affiche invitant à une conférence de cette secte a d'ailleurs été apposée aux valves du Parlement européen à Luxembourg, en juin dernier, munie du cachet officiel du Bureau d'accueil et d'informations administratives du Parlement. Le même cas d'affichage s'est produit en faveur de la secte de la Nouvelle Acropole à l'idéologie clairement néonazie. Certains représentants de sectes dans les institutions y effectuent un véritable travail de recrutement.
    (...)


On retrouve cette Marie-Louise Krips dans plusieurs des sociétés offshore de Claude Perry, le patron de Perry-Lux:
('Le Soir' du mercredi 25 novembre 1998)


  • (...)
    La société luxembourgeoise Perry-Lux, gérée par Claude Perry, conduit à de multiples ramifications. En amont, elle mène à la société luxembourgeoise Omniservice, créée en 1977, par Bernard Ewen, patron d'une société fiduciaire bien connue au Grand-Duché. Omniservice contrôlait Perry-Lux et était aussi liée à une société panaméenne, Garda Associated. Bernard Ewen est un homme entreprenant: on le retrouve dans 21 sociétés belges.

    Quant à Marie-Louise Krips, une de ses anciennes employées, elle deviendra la principale collaboratrice de Claude Perry. On la retrouvera aussi dans plusieurs sociétés offshore créées par Perry-Lux: Software Systems Services (qui versait, pour le compte de Perry, le salaire de Mme Onidi), Acadian International ou encore Parkington Enterprises (qui paya un temps René Berthelot, l'ami de la commissaire Edith Cresson).

    Jusqu'à ce que Mme Krips se fâche avec Perry, en 1996, et le quitte en subtilisant des documents, dont une liste des fonctionnaires européens bénéficiaires des largesses de Perry. Un document très compromettant.

    Outre les sociétés précitées, Perry-Lux a aussi traité avec TNN Trust and Management, Humanitarian Assistance et SW Trust and Management, entre autres. Toutes ces sociétés ont trois points communs: elles sont établies à Dublin; elles sont ou ont été gérées par un même homme, Michaël Morrice, qui dirige une centaine de sociétés du même acabit; elles ont travaillé à des programmes européens pour le compte de Perry.

    Quand il décrochait un contrat à la Commission, qui ne lui refusait pas grand-chose, Claude Perry choisissait, parmi la panoplie d'offshores, celles qui étaient les plus aptes à sous-traiter.

    LE TRIANGLE PARFAIT

    Un homme clé lui servait de relais à Dublin: le Belge Philippe de Patoul, gros consultant, replié depuis peu à Luxembourg. Cet homme clé est également administrateur d'un trust à Guernesey, Havelet Trust, à qui Claude Perry a récemment demandé d'absorber certaines de ses offshores.

    Perry, Ewen, de Patoul. Ou Bruxelles, Luxembourg, Dublin: telle était la structure triangulaire des affaires de Perry, avec, sous des cieux fiscaux plus discrets, quelques trusts impénétrables. Soit un profil typique de la criminalité financière.
    (...)

Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Bougerol   Ven 17 Avr 2015 - 15:39

On retrouve ce Michael Morrice dans 'Le Soir' du jeudi 7 janvier 1999. Un article où il est question d'un lien avec Edmond Nerincx (qui était si je ne me trompe, trésorier général du CEPIC) :


  • Le juge Van Espen, lui, a deux autres affaires sur les bras: celle du « Caprice des Dieux », une vieille affaire immobilière qui concerne le Parlement et qui n'est toujours pas éclaircie, et celle des services de sécurité de la Commission, qui ont conclu un contrat truqué avec la firme « Groupe 4 Securitas ». Dans ce dernier dossier, c'est la Commission qui a saisi la Justice. Un fonctionnaire est suspendu et sept autres ont vu leur immunité parlementaire levée le 27 novembre.

    L'appel d'offres, selon la Commission, a été truqué au profit de la firme choisie, qui a en outre bénéficié de conditions de prix irrégulières pour améliorer ses bénéfices. Certains emplois fictifs sont aussi soupçonnés. Mais ici aussi, la plainte pourrait se retourner contre le plaignant parce que le favoritisme envers Groupe 4 Securitas pourrait s'expliquer par des intérêts inavouables de fonctionnaires haut placés. En outre l'affaire pourrait éclabousser Jacques Delors qui était personnellement responsable de ce service au moment des faits litigieux.

    L'affaire Leonardo sera donc la quatrième concernant les institutions européennes à devoir être traitée par nos juges.

    Côté luxembourgeois, deux affaires sont en cours. L'une porte sur la corruption du fonctionnaire Hubert Onidi, qui a octroyé des contrats de sous-traitance en faveur du groupe Perry-Lux mais en échange d'un salaire fictif plantureux à sa femme et de divers autres avantages en nature.

    OFF-SHORE ECOLOGIES

    Enfin, on a appris hier que le parquet luxembourgeois a ouvert une information préliminaire à propos de la « Générale des métaux précieux ».

    Cette société créée à Luxembourg par deux hommes d'affaires belges douteux, Edmond Nerincx et Camille Vandevelde, est sous haute surveillance. Elle a constitué notamment une société offshore en Irlande, selon le même schéma que celles de Claude Perry et d'ailleurs avec le même directeur à Dublin, Michaël Morrice.

    Cette société s'appelle « Off-Shore Ecologies Limited » et entend se positionner dans la perspective des grands travaux à venir de démantèlement des plateformes pétrolières en Mer du Nord et dans l'espoir de bénéficier de subsides européens.



...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Dim 26 Avr 2015 - 16:53


Jean Bougerol a fait un séjour à Fort Bragg ...


U.S. Army Special Warfare, Its Origins: Psychological and Unconventional ...
Par Alfred H. Paddock, Jr.








http://www.amazon.com/U-S-Army-Special-Warfare-Origins/dp/0700611770


En ce qui concerne Bougerol, il faut relire

http://www.senate.be/lexdocs/S0523/S05231297.pdf


Extrait :






Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Mar 5 Mai 2015 - 15:21


Dans :

https://www.scribd.com/doc/264230379/Des-Barbouzes-Americains-en-Sauraient-Long





Arnaud de Borchgrave est décédé en mars 2015.

Voir la video sur :

http://csis.org/multimedia/video-arnauld-de-borchgrave-memorial-service


Dans "de Bonvoisin & Cie" :








Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Jeu 7 Mai 2015 - 13:12



Je me pose des questions sur Victor Massart ... notamment vu ses liens avec Jean Bougerol qui est très suspect (en lien avec André Moyen, avec Guy Weber, avec Jean Violet, avec Marie-Thérèse Legon, d'où EIM et Michel Relecom qui entretenait une correspondance privée avec Ronald Reagan, passant par l'ambassadeur des USA à Bruxelles...) ; sans oublier que le cercle Pinay-Violet était proche de Henry Kissinger et David Rockefeller...


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Jeu 21 Mai 2015 - 15:55


Guy Bouten a écrit que Jean Bougerol était une bonne connaissance de Ivan Matteo Lombardo. Il est question de ce dernier dans :


The Vatican at War: From Blackfriars Bridge to Buenos Aires
Par Philip Willan






Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Lun 10 Aoû 2015 - 11:43





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Lun 10 Aoû 2015 - 12:32





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Lun 10 Aoû 2015 - 20:06






Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Lun 10 Aoû 2015 - 20:09






Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Mar 31 Mai 2016 - 13:15


Dans la dernière édition de "Rogue Agents", il est beaucoup question de Bougerol (un proche de Bernard Mercier).

Par exemple :






_




_





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Mar 31 Mai 2016 - 13:50


https://www.youtube.com/watch?v=GGHXjO8wHsA





Voir aussi :

http://www.c-span.org/search/?searchtype=All&query=Ray+Cline

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Bougerol   Mer 10 Aoû 2016 - 14:09

De namen uit de doofpot
Par Stef Janssens
(1998)






(...)








Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bougerol   Aujourd'hui à 2:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Bougerol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» CHU Sud Grenoble — Pr Bougerol, psychoéducation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: