les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Sam 22 Sep 2012 - 11:52

@ CS; pour les livres de diffusion restreinte, sur un moteur de recherche, tapez "bouquinistes en Belgique"... Une rafale d'adresses (certaines vendent en ligne) vous apparaitra... suffit de laisser des fiches de recherches.

Bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Sam 22 Sep 2012 - 11:53

michel-j a écrit:
@ CS; pour les livres de diffusion restreinte, sur un moteur de recherche, tapez "bouquinistes en Belgique"... Une rafale d'adresses (certaines vendent en ligne) vous apparaitra... suffit de laisser des fiches de recherches.

Bonne chance.

Merci Michel.j
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Sam 22 Sep 2012 - 12:17

non je ne l'ai pas mais j'ai pu lire des extraits sur le site des années

Postal et Souris ont travaillé ensemble sur la vague 1 avant la fin déjà et ils voyaient

plusieures groupes et plusieures buts et modes operatoires.

Je trouve toujours interessant de relire une page ou episode quelquonque?
ds une de oeuvres de Vandendries(presse), Postal ,Haquin, Ponssaerts& Dupont ,Masset, Brewaeys etc

je constate que mon opinion est toujours en évolution et peut changer à 180° pour certaines aspects et surtout que je ne suis pas assez attentif pour certains détails.

je pense que en lecture occasionelle ici et là il faut lire sur un période de 5 ans pour avoir
bien lu les bouqins;

Je me demande toujours comment on fait les profs , comme Masset pour préparer les dossiers pour le commission 2 par exemple en quelques mois.








Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Sam 22 Sep 2012 - 15:42

Comme vous êtes un adepte de la pensée rationnelle, K... supposez un "dénominateur commun", une espèce de "gourou" en immersion dans la pègre bas de gamme (relativement influensable, du moins pas très futée)... unité de pensée = unité d'action... du moins en apparence première... même si les acteurs ne sont pas toujours les mêmes.

Maintenant, si "l'infiltré" circule dans un même milieu... il fréquentera les mêmes endroits et fera les mêmes rencontres que tous les individus du-dit milieu... qu'il soit de Mons, de Bruxelles ou d'ailleurs.

Comme certains sports ont tendance à attirer la mafia de haute volée (énormément de fric brassé au noir) d'autres, moins resplendissants -du moins au yeux des médias- auront tendance à attirer plutôt les voyous soucieux d'échapper à leur condition... sports de combats, par exemple... un vivier pour certains "recrutements".

Tiens !... Au hasard... ou presque; prenez le milieu de l'auto-cross... Il attire des tas de braves gens avides de spectaculaire... mais aussi des personnes ayant facilement accès aux pièces de voitures, épaves, autos en fin de vie... ferrailleurs... où se dénichent assez souvent de petits trafics d'armes.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Sam 22 Sep 2012 - 19:24

michel-j a écrit:
Comme vous êtes un adepte de la pensée rationnelle, K... supposez un "dénominateur commun", une espèce de "gourou" en immersion dans la pègre bas de gamme (relativement influensable, du moins pas très futée)... unité de pensée = unité d'action... du moins en apparence première... même si les acteurs ne sont pas toujours les mêmes.

Maintenant, si "l'infiltré" circule dans un même milieu... il fréquentera les mêmes endroits et fera les mêmes rencontres que tous les individus du-dit milieu... qu'il soit de Mons, de Bruxelles ou d'ailleurs.

Comme certains sports ont tendance à attirer la mafia de haute volée (énormément de fric brassé au noir) d'autres, moins resplendissants -du moins au yeux des médias- auront tendance à attirer plutôt les voyous soucieux d'échapper à leur condition... sports de combats, par exemple... un vivier pour certains "recrutements".

Tiens !... Au hasard... ou presque; prenez le milieu de l'auto-cross... Il attire des tas de braves gens avides de spectaculaire... mais aussi des personnes ayant facilement accès aux pièces de voitures, épaves, autos en fin de vie... ferrailleurs... où se dénichent assez souvent de petits trafics d'armes.

Hypothèse tout à fait plausible mais comment expliquer le mutisme dans ces milieux infiltrés ?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Sam 22 Sep 2012 - 23:04

De la même façon que les gangs se garantissent du silence des impétrants; en les faisant commettre un meurtre (ou une quelconque horreur à forte "plus value" devant les cours d'assises) afin de les tenir.

Je n'affirmerais bien sur pas que c'est ainsi que ça s'est passé. J'évoque juste une possibilité. Un shéma très probablement suivi durant un certain temps. Il ne faut pas imaginer non plus que "l'infiltré" batte le tambour sur la place publique... il choisit ses cibles, ou ses "victimes", en fonction de leur malléabilité, de leur jeunesse ou de leur degré idéologique. Il sait s'insinuer dans les réseaux en profitant de leurs faiblesses, de leurs failles.

Même arrêtés, en aveux (partiels), les recrues excècrent aborder certains aspects désobligeants de la manipulation dont ils ont été victimes... (oui; j'ai pesé le mot avant son emploi)... et il leur faut parfois des années, voires des dizaines d'années avant que leur cerveau n'accepte cette évidence; "ils ont été des pigeons"... ou les dindons de scénari sanglants n'ayant rien d'une farce.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Sam 22 Sep 2012 - 23:51

Sauf que là, ils n'ont pas été arrêtés, qu'ils étaient au minimum 3 mais certainement plus et que si votre analyse psycho est très certainement exacte, en toute probabilité, leurs "faiblesses et failles" auraient dû faire en sorte qu'à un moment donné, un jour d'abus de Duvel, une confidence sur l'oreillier, un coup de déprime et on vend la mêche.
Le malléable est fragile et donc dangereux pour le commanditaire.
Qui dit manipulé arrêté sinon, veut dire aussi que l'exécutant met sa fierté dans sa poche et n'entend pas porter le chapeau trop grand.
Il y a aussi le degré de fascination et de crainte inspiré par le manipulateur.
Au fur et à mesure du temps, le maintien de son statut ou la déchéance de sa dangerosité.
Car vous parlez de dizaines d'années, c'est un long laps de temps je trouve.
Et puis celui qui se fait pigeonner et dont le rôle est mineur peut envoyer une gentille lettre anonyme.
Ce sont les pontes du milieu traditionnel qui fascinent, or les TBW leurs gâchent le métier, leurs causent des tracas.
C'est pour cela que je penche pour des petites frappes sans attaches, vivant d'expédients.
Si l'on retient plusieurs équipes car le style auberge des chevaliers, ce n'est pas le style Erps Kwerps, on multiplie le risque de fuite.
Et puis l'un s'occupe des armes, l'autre ce sont les véhicules etc, àa fait beaucoup de monde au final.. Et pourtant rien...
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 10:45

Citation :
Et puis celui qui se fait pigeonner et dont le rôle est mineur peut envoyer une gentille lettre anonyme.


les amalgames et les mythomanes existent depuis des sciècles
les sites et les fora les ont multipliées par dix.


les "gentilles infos" existent aussi ici sur site , mais les controler demande un temps enorme et acces aux autres dossiers.

L'avantage de chercher des info's en bib ds les anciens journaux, est qu'on trouve des infos que on ne cherche pas et que les specialistes ont effacé de leurs cerveau par overdose d' information.

en plus cela vous aide à dessiner , le décor géo-politique dans lequel cette piece de théatre qui est le TBw est régissée.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 11:03

K a écrit:
Citation :
Et puis celui qui se fait pigeonner et dont le rôle est mineur peut envoyer une gentille lettre anonyme.


les amalgames et les mythomanes existent depuis des sciècles
les sites et les fora les ont multipliées par dix.


les "gentilles infos" existent aussi ici sur site , mais les controler demande un temps enorme et acces aux autres dossiers.

L'avantage de chercher des info's en bib ds les anciens journaux, est qu'on trouve des infos que on ne cherche pas et que les specialistes ont effacé de leurs cerveau par overdose d' information.

en plus cela vous aide à dessiner , le décor géo-politique dans lequel cette piece de théatre qui est le TBw est régissée.

Info aux services de police, éventuellement pour toucher la prime, ce qui ne passe pas par un forum a priori mais la CBW a du en recevoir des tonnes, toutes vérifiées ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 11:34



moi je pense que le CBW connait tout depuis des lustres (-1995) parce que des gens ont parlé (vague 1)

mais ils n'ont pas assez de preuves pour aller au proces et la protection des institutions c'est mis en route, des menaces sur la famille des J.I. ,des assasinats etc ....


Dernière édition par K le Dim 23 Sep 2012 - 11:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 11:34

Il y eut bel et bien "tentative de formation" de ce type en Belgique, CS... de façon (pour ma part... mais je suis loins d'être le seul) certaine.

Cette prospection suivie avec acharnement par un ancien de ce forum ne m'appartenant pas, je ne possède pas l'ensemble des arguments nécessaires pour étayer un shéma solide. Mettre des personnes en cause sans preuves formelles, ou informations plusieurs fois recoupées relèverait de la dérive.

Espérons qu'il sortira quelque chose de ces efforts jamais affaiblis par le temps. Que cet ami puisse au moins voir l'aboutissement du fruit de son travail.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 11:51

michel-j a écrit:
Il y eut bel et bien "tentative de formation" de ce type en Belgique, CS... de façon (pour ma part... mais je suis loins d'être le seul) certaine.

Cette prospection suivie avec acharnement par un ancien de ce forum ne m'appartenant pas, je ne possède pas l'ensemble des arguments nécessaires pour étayer un shéma solide. Mettre des personnes en cause sans preuves formelles, ou informations plusieurs fois recoupées relèverait de la dérive.

Espérons qu'il sortira quelque chose de ces efforts jamais affaiblis par le temps. Que cet ami puisse au moins voir l'aboutissement du fruit de son travail.

Je relis nos derniers échanges Michel.J

Vous parlez de tentative de formation.
Je parlais dernièrement d'information.
Si vous parlez-bien de "formation", voulez-vous faire référence à ce que nous disions au sujet de l'instrumentalisation de quelques individus ?
Juste un petit problème de terminologie pour éviter les mauvaises compréhensions de ma part, d'autant que la piste que vous évoquez au titre de la "formation" aurait été sérieusement étudiée... cat
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 12:13

Au sujet de la thèse que vos avez développé hier, en partant d'ailleurs des termes "bande d'Ixelles" plutôt que TBW.


LES QUARANTE BANDES QUI SE DISPUTENT BRUXELLES

LALLEMAND,ALAIN

Page 1

Samedi 27 avril 1991

Les quarante bandes qui se disputent Bruxelles

Les bandes, presque gangs, ont changé de nature. Vont-elles, demain, tenter de se partager la capitale? Notre enquête.


Mercredi soir, Laeken: une cinquantaine de jeunes tabassent un couple de motards, le «baston» en règle à «pisse-le-sang». Peu après, la rixe tourne à la bagarre rangée entre forces de l'ordre et la bande. Ils ne sont pas d'ici, lance un témoin. Ils venaient de Schaerbeek et de Molenbeek. Le témoin a peur: On m'a dit de ne rien dire. Sinon, un malheur pourrait frapper ma maison...

Les bandes ont-elles à ce point transformé le mode de vie des quartiers de la capitale? Elles ont, en tout cas, franchi un cap décisif, celui d'un semi-institutionnalisation qui les rend dangereuses: désormais organisées autour de quelques adultes, elles ont perdu leur caractère évanescent, presque innocent, de l'adolescence. De la «bande», on passe au «gang». Ce qui préoccupe les responsables politiques, judiciaires et policiers de Bruxelles.

Un policier: Ce qui m'inquiète, c'est que ces bandes, manifestement, s'organisent comme elles ne l'ont jamais été, par - c'est une hypothèse - l'infiltration de plus âgés. Dans chaque groupe, vous retrouvez deux à trois «jeunes désoeuvrés» (18-25 ans) qui structurent le groupe (...).

TERRITOIRES ET «PRESSIONS»

Autre phénomène récent, le précédent de Vaux-en-Velin: J'ai l'impression que, depuis les évènements qui se sont produits dans plusieurs villes en France, ces bandes se sont rendu compte qu'elles pouvaient éventuellement être les déclencheurs de véritables incidents d'importance. On commence à avoir une connection entre les bandes et des incidents de plus en plus graves avec les forces de police. Un exemple typique: place Lemmens, à Anderlecht. La simple apparition d'un véhicule de police provoque une réaction de bande qui rameute tous les jeunes du quartier, et le réflexe d'agression de la patrouille devient automatique. La patrouille appelle du renfort, et, le renfort arrivant, cela se transforme en bagarre rangée. La bande de la place Lemmens est réputée pour le contrôle strict qu'elle exerce sur son territoire. C'est une des tendances qui pourrait pousser ces bandes vers le «gang».

D'autres exemples? La bande de la place de Bethléem, à Saint-Gilles, très active en ce moment à Forest. Composées de Maghrébins de 16 à 22 ans, elle a dépassé le simple trafic de stupéfiants pour tenter désormais de contrôler littéralement leur quartier. On ne parle pas encore de racket, mais de «pressions». Ils squattent le quartier, tentent de le contrôler et terrorisent les commerçants du quartier Saint-Antoine.

Ou encore: les Nord-Africains de la cité Fontainas, à Saint-Gilles: spécialisés dans le vol d'autoradios, ils sont mineurs (15 à 18 ans) mais doivent travailler avec un receleur. À Anderlecht, c'est la bande de la chaussée de Mons: Espagnols et Marocains de 15 à 25 ans, ils sont les seuls à avoir commis un meurtre (élucidé).

«Warriors», «Chicago», bande «du bled», «du Merlo»... Elles sont une quarantaine, dûment répertoriées par les polices communales, et même si leur nom prête parfois à sourire, certaines attirent particulièrement l'attention. Ainsi, la bande d'Ixelles, pour la plupart toxicomanes, de 18-20 ans. Spécialités: le cambriolage, le vol de (et dans les) voitures, les agressions. On la retrouve rue Malibran et rue Gray, mais également à Etterbeek. La police s'y est attaquée à plusieurs reprises, a décapité le gang, mais il se reconstitue à chaque fois. Second couteau: la bande de «Chicago». «Stups» et vols de voitures pour ces Nord-Africains de 16-25 ans qui opèrent Quai au Foin.

LES GANGS DU MÉTRO

Enfin, phénomène des plus inquiétants: les bandes axées sur le réseau du métro, et qui profitent d'un manque relatif de sécurité en sous-sol pour opérer avec une certaine violence: la bande de City 2, du KVS et de la place Annessens pour Bruxelles-ville, les deux bandes, belge et nord-africaine, de Woluwe-Saint-Lambert, qui évoluent aux alentours des stations Roodebeek et Montgomery, et la bande de la station Aumale: Ces bandes ont gagné en organisation et en mobilité, notamment via le métro. Ce qui implique une coopération accrue des différentes polices: peu importe de balayer son seuil, encore faut-il balayer Bruxelles...

Nous nous devons d'analyser le phénomène en profondeur, commente un policier. Ou demain, Bruxelles pourrait vivre Brixton...

ALAIN LALLEMAND
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 12:30

Ou alors à l'opposé comme manipulateur de piétaille dans le cadre de votre hypothèse Michel J. un type comme Ciolini et dans le rôle du pigeon, par exemple Smars... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 15:29

CS1958 a écrit:


Je relis nos derniers échanges Michel.J

Vous parlez de tentative de formation. exact
Je parlais dernièrement d'information.
Si vous parlez-bien de "formation", voulez-vous faire référence à ce que nous disions au sujet de l'instrumentalisation de quelques individus ? tout à fait
Juste un petit problème de terminologie pour éviter les mauvaises compréhensions de ma part, d'autant que la piste que vous évoquez au titre de la "formation" aurait été sérieusement étudiée... cat
De nouveau exact... ces pistes ont été étudiées de façon sûre et certaine (pour moi) puis abandonnée... et reprises par une personne n'ayant rien à voir avec l'enquête officielle, mais dotée d'assez d'entregent pour obtenir l'ouverture de certaines portes "condamnées"...

Tout le "mal" que je puis souhaiter à cet indécrottable est bien de voir son entêtement aboutir, ne serait-ce qu'à une mise à plat officielle de cette piste... MEME si elle devait en cloturer le bien fondé... Au moins, une énorme pollution (possible qu'elle ait été calculée... Allez donc savoir !) se verrait-elle écartée de ce salmigondis "d'informations".
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 15:44

michel-j a écrit:
CS1958 a écrit:


Je relis nos derniers échanges Michel.J

Vous parlez de tentative de formation. exact
Je parlais dernièrement d'information.
Si vous parlez-bien de "formation", voulez-vous faire référence à ce que nous disions au sujet de l'instrumentalisation de quelques individus ? tout à fait
Juste un petit problème de terminologie pour éviter les mauvaises compréhensions de ma part, d'autant que la piste que vous évoquez au titre de la "formation" aurait été sérieusement étudiée... cat
De nouveau exact... ces pistes ont été étudiées de façon sûre et certaine (pour moi) puis abandonnée... et reprises par une personne n'ayant rien à voir avec l'enquête officielle, mais dotée d'assez d'entregent pour obtenir l'ouverture de certaines portes "condamnées"...

Tout le "mal" que je puis souhaiter à cet indécrottable est bien de voir son entêtement aboutir, ne serait-ce qu'à une mise à plat officielle de cette piste... MEME si elle devait en cloturer le bien fondé... Au moins, une énorme pollution (possible qu'elle ait été calculée... Allez donc savoir !) se verrait-elle écartée de ce salmigondis "d'informations".

Pensez-vous que le nouveau développement de l'affaire Ciolini (fortuit) va dans le sens de la thèse de votre ami ? Je veux dire que selon lui et peut-être vous même, l'individu serait ce tireur de ficelles manipulateur ?
Sinon, dans ce registre, à qui pensez-vous en particulier ?
On rejoindrait alors la référence à la fameuse "organisation" mais on partirait à nouveau sur les éternelles pistes SE, ED, CIA, avec ou sans Ciolini d'ailleurs qui ne serait peut-être qu'un simple go-between..
Pourquoi la piste dont vous parlez a-t'elle été fermée ?
A cause d'éléments tangibles ? De simples a priori ? Peur d'ouvrir la boite de Pandore ?
Vous semblez pencher pour la dernière hypothèse...
Si oui, le contexte a-t'il changé ou les obstacles sont toujours les mêmes (politiques) ?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 17:02

CS1958 a écrit:
Peur d'ouvrir la boite de Pandore ?
Vous semblez pencher pour la dernière hypothèse...

Si oui, le contexte a-t'il changé ou les obstacles sont toujours les mêmes (politiques) ?

Ce fut à mon sens ce qui "castra" l'enquête depuis le départ... du moins, dès l'instant ou la CBW s'orienta vers une piste "politisée". Mais les peurs étant (à juste raison) aussi nombreuses qu'importantes, il est (avis personnel) très difficile de déterminer avec précision qui fut le "détonnateur" de ce sabotage orchestré.

Si les enquêteurs n'avaient eu à faire très vite avec ce type de barrages dressés dans leurs progression, je pense sincèrement qu'ils auraient pu aboutir (je ne suis pourtant pas de ceux, et pour cause ! qui saluent servilement leurs "performances" générales) à des découvertes d'autant plus intéressantes qu'elles eussent été rapides.

Je ne sais si vous vous êtes intéressé à l'assassinat de JFK, mais nous entrons dans le même shéma d'investigations... et d'obstacles aussitôt érigés contre celles-ci dès qu'elles risquaient de conduire à des pistes "génantes"... génantes pour certains pontes aux cuisses pas très propres; pas forcément impliqués dans l'assassinat.

C'est à mon sens (et à l'analyse d'autres dossiers criminels importants) ce qui s'est passé en Belgique pour les TBW... La crainte de certains pontes de voir leurs turpitudes mises à jours a abouti à ce que les "fuites par désespoir" sèment une cacophonie monstrueuse... et de même qu'elle donna lieu à l'éviction d'enquêteurs jugés "trop zélés"... Car si vous tentez d'analyser le "pourquoi" de l'écartement de certains enquêteurs, et non des moindres, au vu des informations collectées jusqu'à présent, vous en arrivez juste au constat que les éradiqués souffraient tous du même défaut rédhibitoire pour ce genre d'investigations; une allergie à la manipulation par la hiérarchie !

Que tous les enquêteurs aient eu raison de suivre leur instinct n'est plus une question d'actualité... c'est une évidence !... Car à moins d'avoir effectué une moisson de tous les abrutis européens en matière d'investigation criminelle, comment serait-il concevable que TOUTES les pistes on foiré ?... Les pistes ont toutes dérapé dès l'instant où elles s'approchaient de cibles "immunisées" par la corruption d'Etat, instititionnalisée en quelque sorte.

D'aucuns appellent cette réaction "phobie contre la théorie des domios"... d'autres, moins intellos penchent pour le traditionnel "je te tiens, tu me tiens par la barbichette"... les derniers, plus plébéens, y voient la confirmation coluchienne du "Un pour tous, tous pourris".

A mon sens, c'est dans le systême même des facteurs d'influences archaïques qu'il faille rechercher le foirage des enquêtes tous azimuts... car curieusement, et il est aisé de s'en convaincre au regard d'éléments "parlants", toutes ces investigations ramènent vers les mêmes "foyers d'infection" bruxellois. La persistance des co-optations, des parainages, des adoubements plus ou moins ésotériques fait litière des ces errements.... Le colosse d'apparence démocratique belge possède des pieds en cristal... ce qui le sauve de la chute, c'est que ses "protecteurs sinécuriels" connaissent pertinemment cette faiblesse... et qu'ils emploient une bonne partie de leur énergie à le sauver.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 17:52

Ce fut à mon sens ce qui "castra" l'enquête depuis le départ... du moins, dès l'instant ou la CBW s'orienta vers une piste "politisée".

Le problème ici, c'est ; quand commence la piste politisée.
Avec les Borains ? Je ne pense pas.
Une fois les borains acquittés ?
Avec PDS ? Idem, et d'ailleurs sa mise en cause intervient assez tard, après les premiers blocages dont vous êtes état. Une nouvelle piste commode ? Son dossier est lourd quand même.
WNP et donc connections droite -ED -libéraux, USA, sûrement mais le détonateur semble être la mort de Latinus...avant les faits de la seconde vague, les plus énigmatique, qui se déroulent après sa mort, alors que les politiciens devaient faire le gros dos et éviter de remettre deux sous dans la musique.
Je mets dans le même tonneau Bultot. Lui est bien vivant, relève plutôt de la piste politique.
Bouhouche, il semble additionner tous les critères...
Avant la CBW, l'enquête de la BSR de Wavre et la distribution des coups de bâton aux enquêteurs.
Une piste atypique mais hautement politique à sa manière.
Qui au sein de la CBW a inauguré cette piste en quelque sorte ? A-t'il encore des émules ?
Y a t'il eu des remous ? Une solidarité de corps ? Ou malheureusement la carrière avant tout et les échéances du prêt maison ...
En définitive, quel est l'acte fondateur des investigations "politiques" ?



Mais les peurs étant (à juste raison) aussi nombreuses qu'importantes, il est (avis personnel) très difficile de déterminer avec précision qui fut le "détonnateur" de ce sabotage orchestré.

Si les enquêteurs n'avaient eu à faire très vite avec ce type de barrages dressés dans leurs progression, je pense sincèrement qu'ils auraient pu aboutir (je ne suis pourtant pas de ceux, et pour cause ! qui saluent servilement leurs "performances" générales) à des découvertes d'autant plus intéressantes qu'elles eussent été rapides.

Oui donc, quand débute le sabotage...?


Je ne sais si vous vous êtes intéressé à l'assassinat de JFK, mais nous entrons dans le même shéma d'investigations... et d'obstacles aussitôt érigés contre celles-ci dès qu'elles risquaient de conduire à des pistes "génantes"... génantes pour certains pontes aux cuisses pas très propres; pas forcément impliqués dans l'assassinat.

C'est à mon sens (et à l'analyse d'autres dossiers criminels importants) ce qui s'est passé en Belgique pour les TBW... La crainte de certains pontes de voir leurs turpitudes mises à jours a abouti à ce que les "fuites par désespoir" sèment une cacophonie monstrueuse... et de même qu'elle donna lieu à l'éviction d'enquêteurs jugés "trop zélés"... Car si vous tentez d'analyser le "pourquoi" de l'écartement de certains enquêteurs, et non des moindres, au vu des informations collectées jusqu'à présent, vous en arrivez juste au constat que les éradiqués souffraient tous du même défaut rédhibitoire pour ce genre d'investigations; une allergie à la manipulation par la hiérarchie !

Je suis tout à fait convaincu de la pertinence de cette analyse.

Que tous les enquêteurs aient eu raison de suivre leur instinct n'est plus une question d'actualité... c'est une évidence !... Car à moins d'avoir effectué une moisson de tous les abrutis européens en matière d'investigation criminelle, comment serait-il concevable que TOUTES les pistes on foiré ?... Les pistes ont toutes dérapé dès l'instant où elles s'approchaient de cibles "immunisées" par la corruption d'Etat, instititionnalisée en quelque sorte.

Toujours le problème de savoir à partir de quand le panneau lumineux DANGER a commencé à s'allumer pour la politicaillerie.

D'aucuns appellent cette réaction "phobie contre la théorie des domios"... d'autres, moins intellos penchent pour le traditionnel "je te tiens, tu me tiens par la barbichette"... les derniers, plus plébéens, y voient la confirmation coluchienne du "Un pour tous, tous pourris".

A mon sens, c'est dans le systême même des facteurs d'influences archaïques qu'il faille rechercher le foirage des enquêtes tous azimuts... car curieusement, et il est aisé de s'en convaincre au regard d'éléments "parlants", toutes ces investigations ramènent vers les mêmes "foyers d'infection" bruxellois. La persistance des co-optations, des parainages, des adoubements plus ou moins ésotériques fait litière des ces errements....

Magouilles des politiciens véreux, réseaux Mac:. et autres... mais pour toutes les investigations ? Les borains par exemple auraient été des pigeons au sens que vous donnez au mot dans notre contexte mais alors qui est le ... formateur ici ?


Le colosse d'apparence démocratique belge possède des pieds en cristal... ce qui le sauve de la chute, c'est que ses "protecteurs sinécuriels" connaissent pertinemment cette faiblesse... et qu'ils emploient une bonne partie de leur énergie à le sauver.

Vous parlez du rôle au sein de l'OTAN mais depuis la chute du mur, en définitive, à quoi sert la Belgique ? Je n'ai jamais été un fan des patchwork et je ne voudrais pas me mêler de vos affaires internes mais l'éclatement programmé n'est il pas en lien avec cette analyse un peu..raide de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 18:53

Il existe pour ma part un réel distingo entre la première et la seconde vague... et je pense n'être ni le seul, ni le plus avancé dans cette voie.

Si je devais orienter l'enquête avec des moyens d'investigations appropriés, je m'intéresserais surtout et avant tout à la mouvance montoise, avant et APRES sa récupération... Avant, au temps du grand n'importe quoi... après; après la tentative de "récupération" de ces fondus (dans le sens où ils s'étaient affrnchis de certains scrupules "voyous traditionnels"... calculant le risque par rapport au profit)... en "l'encore après" quand les marioles tireurs de ficelles se sont aperçu que leurs recrues n'étaient surtout qu'une énorme mine d'emmerdements... Le silence de ces "recrues" ?... relisez attentivement les réactions d'un Cocu (blanchi) à toute tentative d'interview, d'approche... qu'aurait-il eu donc à redouter d'une la "justice" dont il avait pu apprécier la fragilité ? La peur (réelle... au point de pouvoir même parler de terreur) est assez édifiante en soi... alors que Cocu n'était ni un enfant de coeur, ni un naïf... Pas comme d'autres "ennuyés" qui n'hésitèrent pas à s'exprimer pour, réflexe tout à fait logique d'un innocent; tenter de se dédouaner. Mais peut-être était-il flétri d'un patronyme "prédestiné" ?

ensuite... désolé pour un blanc impossible à justifier sans mises en causes nominatives.

Après quoi, à défaut de liaison soulignée mais quand même pas surhumaine à remonter, je me poserais la question la plus primaire qui soit en matière d'investigation criminelle; A qui profite le crime ?

Faute de particularité tranchée, ou de mélange des genres, la première vague est destabilisante... Beaucoup moins la seconde ne toile de fond de laquelle se dessine une stratégie et une tactique claires, tranchées, professionnelles.

La peur, oui... Le coups de semonce; oui... A qui ?

Pour la France, l'attentat de Karachi resta longtemps une énigme poaux yeux du vulgum pecus... mais à ceux de nos dirigeants (ou désireux de l'être); tous ont parfaitement reçu le message... car impossible d'ignorer certains trafics d'armes énormes, générateurs de colossales retombées "rétro-commissionnées".

Question, donc (à défaut de connaître le bénéficiaire de "marché"); à qui s'adressait le "message" ?

Autre question intéressante; pourquoi l'arrêt des hostilités immédiatement suivie d'un message fort par le "balançage des armes" ?... Quelle interprétation donner à ce message ?

La mort du géant ?... Consternant !... Placez un nain tonique à la place du "géant", quelle différence pour l'équipe sinon celle de se trouver encore plus repérable ?... Qui peut imaginer un seul instant que le cerveau de ces "boucheries gratuites" ait un instant songé à risquer sa peau ?... A part le tueur froid, déterminé, n'hésitant pas une seule seconde à pulvériser un gosse à la chevrotine, quel aurait pu être l'élément "difficile à remplacer" ?

Maintenant... à part des spéculations sur le témoignages de personnes terrorisées (qui le serait à moins lors d'une telle rencontre nocturne, dans un coin désert, avec le climat d'époque) qu'est-ce qui conforte la thèse que le "géant" soit bien mort ?

Je ne peux invoquer aucune preuve dans un sens ou dans l'autre... j'ai juste tenté d'entrer dans la peau de chacun des protagonistes de la scène;

Il y avait des armes d'épaule... pas facile à planquer sur soi... un peu plus aisément dans un sac de sport assez long... Deux sacs de sports déchargés au cul d'une Golf en pleine nuit... Deux occupants bien tracassés par la gestion d'un nouvel élément inattendu; l'arrivée d'une voiture... (Le troisième ?... pourquoi pas à quelques mètres, occupé à chercher une planque pour les sacs... Là où furent retrouvés quelques indices troublants)... car, si je ne m'abuse; il avaient bien aperçu des flics en planque avant de s'enfoncer dans le bois... Non ?

Une balle "perdue" dans un réservoir d'essence... pas obligatoirement par ricochet et au dessous... non... disons pas loins du fond... quelle autonomie pour la Golf ?

La bagnole tombe en rideau... que font les occupants ? Ils se balladent avec les sacs en faisant du stop... juste après leur dernier massacre ? Ou alors ils cherchent à planquer le matériel compromettant et s'empressent de prendre le large... pour revenir ensuite faire le ménage; pourquoi pas avec du renfort ?

Hypothèses gratuites ? J'en conviens !... J'attends les arguments les contredisant... à défaut de preuves formelles, bien évidemment !.... Je ne défends aucun drapeau... j'essaie juste de comprendre.

Ah !... Pour éviter tout malentendu, CS... Je ne suis Belge que de coeur... pas de naissance, ni de citoyenneté... je me réclame citoyen du monde et apolitique. Sans le moindre parti pris, donc.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 19:29

Vous parlez de ... Mons.... Question , ni Nivelles, ni Waterlolo-Braine, ni Ixelles, ni Charleroi.
Or, jusqu'à présent, il n'en était guère question hormis :

- l'épisode Angelou;
- l'indic Bouharoudj;
- l'épisode de Maubeuge.

Et:

- la fixation un temps du clan Becker à proximité.

Mons intra muros, l'arrondissement ?

Quant aux recrues, il est vrai que les borains pour des manipulateurs-experts, c'est pas le top des top, erreur de casting impardonnable pour des grands manitous. Et puis les borains quand même, le bistrot, la discrétion proverbiale de Vittorio....
Pour crédibiliser le tout, je pencherai pour de la sous-traitance à répétition, des intermédiaires. Les borains s'occupent en sous-sous traitance de quelques missions. Pour de plus sérieuses, on refile le marché à ceux qui leur ont refilé la sous-traitance et le maitre d'ouvrage adjoint pour la seconde vague aux intermédiaires plus crédibles d'autres puisque les borains sont limités et grillés. Cela explique aussi le passage dans le dossier parfois de maghrébins. Tout le monde ne se connait pas forcément. On pioche dans la trousse à outils sans savoir d'ailleurs qui était le précédent utilisateur des outils.

Pour La Houssière, et ça colle ensuite avec Ronquières, en revanche, je ne partage pas du tout votre point de vue. Dernièrement, un récent inscrit avec élaboré un scénario intéressant avec l'ancienne usine de Fauquez.

PDS incontournable avec sa Samsonite chez Sotiros, le bois de Pepingem etc. pas les seuls probablement. Sans faire d'humour noir, Alost, avec Haemers, PDS, c'est un peu la "Jam session"...

Amory aussi à Mons...


Dernière édition par CS1958 le Dim 23 Sep 2012 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Dim 23 Sep 2012 - 19:32

Nivelles (Colruyt) est à mon sens un exemple avéré du caractère "géométrie variable" de la bande. Les borains + sudistes.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Lun 24 Sep 2012 - 9:25

Curieux; vous oubliez de citer Asmaoui, proxo minable (limite julot casse-croûte) assidu des bouges du Borrinage, connaissant plusieurs des "Borains" incriminés (pas forcément coupables dans le cadre des TBW). Indic d'Amory (entre autres) en visites fréquentes à la prison de Mons début des années 80. Dont au moins l'un des "moulins" (ressemblant de façon troublante à une star de la chanson) tournait à Bruxelles.

Pour la petite histoire, quelques autres individus d'apparence aussi terne, fallots pour tout dire, s'étaient regroupés pour aller récupérer la "marmite" qu'Asmaoui s'était rapidement fait souffler dans la capitale (il est vrai qu'elle attirait les yeux). Voilà notre équipée sauvage en route pour un O.K Corral sauce pickkles. Tellement motivés qu'en entrant dans le bistrot repère de l'autre bande, un fusil à canon scié échappe des mains de l'un du trio.

Aussi ahurissant que ça puisse paraître (vu le contexte futur des tueries) nos trois Piednickelés tombent sur des proxos encore plus "doués" qu'eux... et repartent en ayant gratté une franchise sur un sacré bout de trottoir qu'ils n'auraient même pas rêvé obtenir dans leurs hableries de bistrot !

Tous n'appartenaient pas au même univers de Charlots, c'est indéniable. Mais cette histoire reflête assez bien "l'atmosphère" de ce milieu, à cet époque, juste avant les TBW.

Que l'on puisse les créditer d'un côté "explosif", pourquoi pas... mais vous avouerez qu'un sacré détonateur est nécessaire à la mise à feu d'une telle "charge".
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Lun 24 Sep 2012 - 9:38

michel-j a écrit:
Curieux; vous oubliez de citer Asmaoui, proxo minable (limite julot casse-croûte) assidu des bouges du Borrinage, connaissant plusieurs des "Borains" incriminés (pas forcément coupables dans le cadre des TBW). Indic d'Amory (entre autres) en visites fréquentes à la prison de Mons début des années 80. Dont au moins l'un des "moulins" (ressemblant de façon troublante à une star de la chanson) tournait à Bruxelles.

Pour la petite histoire, quelques autres individus d'apparence aussi terne, fallots pour tout dire, s'étaient regroupés pour aller récupérer la "marmite" qu'Asmaoui s'était rapidement fait souffler dans la capitale (il est vrai qu'elle attirait les yeux). Voilà notre équipée sauvage en route pour un O.K Corral sauce pickkles. Tellement motivés qu'en entrant dans le bistrot repère de l'autre bande, un fusil à canon scié échappe des mains de l'un du trio.

Aussi ahurissant que ça puisse paraître (vu le contexte futur des tueries) nos trois Piednickelés tombent sur des proxos encore plus "doués" qu'eux... et repartent en ayant gratté une franchise sur un sacré bout de trottoir qu'ils n'auraient même pas rêvé obtenir dans leurs hableries de bistrot !

Tous n'appartenaient pas au même univers de Charlots, c'est indéniable. Mais cette histoire reflête assez bien "l'atmosphère" de ce milieu, à cet époque, juste avant les TBW.

Que l'on puisse les créditer d'un côté "explosif", pourquoi pas... mais vous avouerez qu'un sacré détonateur est nécessaire à la mise à feu d'une telle "charge".

Je devais bien l'avoir quelque part dans ma doc celui-là mais avec fort peu d'éléments et il n'avait donc pas particulièrement attiré mon attention.

Je ne dois d'ailleurs pas avoir grand chose à mon avis.

Et puis, à ma décharge elephant il n'a pas trop été mis en vedette.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2325
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Lun 24 Sep 2012 - 9:39

Extrait sur ce forum:


Sujet: Asmaoui, Mohamed
michel

Réponses: 7
Vues: 1432
Rechercher dans: Autres Sujet: Asmaoui, Mohamed Lun 8 Oct 2007 - 12:37
Resortissant algérien résidant en France. Informateur de la police française. Il fut entendu en 1988 par les enquêteurs car il prétendait posséder des informations sur les tbw. Il semblait bien connaître Adriano Vittorio et Christian Amory.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Lun 24 Sep 2012 - 10:12



Extrait du site "bende van nijvel" :

Na de huiszoeking in februari 2012, valt de naam van Mohammed Asmaoui. Hier enkele zaken die ik gevonden heb:

Hij is een jeugdvriend van Christian Amory en die voor Amory werkte als informant. Hij stond in contact met de Algerijnse oppositie geleid door Ben Bella die in 1984 de Mouvement pour la Democratie en Algérie oprichtte, de MDA.

Het was Asmaoui die op Amory een beroep deed om de Algerijnse vice-president neer te knallen voor twee miljoen frank (50.000 euro). De moord moest plaatsvinden in de Fouquet’s in Parijs. Amory heeft het contract niet uitgevoerd maar de info doorgegeven aan de Franse geheime diensten.

Asmaoui diende, volgens Amory, eigenlijk twee heren. Enerzijds de MDA en anderzijds de Franse geheime diensten en de SAC. Vandaar zijn bijnaam "monsieur Deux Rois".

Nog volgens Amory leverde Beijer Asmaoui valse identiteitspapieren

En nogmaal Amory aan het woord: "Na de moord op Mendez vroeg Bob mij of ik wapens en dynamiet kon verpatsen aan Asmaoui. Hij vroeg 200.000 frank (5000 euro) voor de wapens en 1500 frank (37 euro) per dynamietstaaf en zei toen letterlijk: "Je voudrais faire sortir des armes chaudes du Brabant wallon." Wie weet waren het de wapens van de Bende? Maar mijn Algerijnse vriend bleek niet geïnteresseerd."

Bron: De Bende van Nijvel, Guy Bouten

_ _ _


Une fois de plus, on retrouve le SAC (voir Adriano Vittorio et Elio Ciolini)

A noter : c'est Amory, considéré comme un expert de l'extrême-droite, qui a affirmé qu'Adriano Vittorio avait participé en 1985 (donc, après la dissolution du SAC par Mitterand) à une réunion du "SAC clandestin" à Bruxelles.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)   Aujourd'hui à 4:03

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Tueurs du Brabant wallon (Candidus PS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cherche Voyant Bruxelles brabant wallon
» En devenant végéta*ien, quels produits avez-vous découverts?
» Un blason de plus
» [KOSOVO]
» Reconstitueur et nouvelle LOI sur les ARMES en BELGIQUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Bibliographie :: Ouvrages sur les Tueries du Brabant-
Sauter vers: