les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview Christian Smets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Interview Christian Smets   Jeu 6 Déc 2012 - 19:46

Monsieur Christian Smets ancien agent de la Sûreté de l'Etat a accepté de répondre aux questions des membres et des lecteurs de ce forum. Comme à l'habitude, ceux qui veulent lui poser une question peuvent me l'envoyer à mon adresse e-mail : michel1511@gmail.com

Je me charge ensuite de transmettre les questions à l'intéressé. Je récolte les questions jusqu'au 13 décembre 2012.

Merci à tous.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
stoukette69



Nombre de messages : 184
Age : 47
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Ven 7 Déc 2012 - 8:13

Excellente nouvelle.
Merci Michel pour cette initiative.
Revenir en haut Aller en bas
Merovingien



Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Mar 22 Jan 2013 - 13:04

Pas de réponse de Smets?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Mar 22 Jan 2013 - 16:54

Si patience.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7135
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Dim 27 Jan 2013 - 19:28

L'interview de Monsieur Smets se trouve ici :

https://sites.google.com/site/tueriesdubrabant/interviews/interviewchristiansmets

Cependant Monsieur Smets l'a fait précéder d'un avertissement :

Remarques préalables :
Je voudrais rappeler d’emblée qu’il existe en Belgique ce qu’on appelle « le secret de l’instruction » et que le transgresser constitue une infraction. Faute de repartir dans une série d’ennuis judiciaires, ce dont je me passe aisément, il ne m’est donc pas permis de répondre à quelques-unes des questions posées. En outre, je ne veux faire aucune déclaration qui pourrait être interprétée comme une façon de perturber l’enquête qu’on dit « relancée ». Tel n’est pas mon souhait.

Même retraité, je suis toujours tenu au secret professionnel et je respecterai cet engagement, quoi qu’on en pense. Question d’éthique pour moi. Cela m’empêchera d’apporter certaines précisions. Fort peu, qu’on se rassure.

Je voudrais enfin rappeler que bien des questions portent sur des points précis remontant à 30 ou 35 ans, sur un sujet qui, quelle que soit sa gravité, n’était pas à l’époque l’épicentre de mon travail et que dès le printemps 1983 j’ai été affecté à des matières totalement autres.
Un seul exemple pour resituer les choses : comme vous tous j’ai appris qu’un meurtre avait été commis à l’Auberge du Chevalier à Beersel. Pour vous comme pour moi, c’était un fait-divers sanglant. N’étant pas policier, ce fait, aussi grave soit-il, ne me concernait nullement sur le plan professionnel. Tout comme d’autres, il n’a donc A L’EPOQUE pas retenu particulièrement mon attention. Il faut veiller à ne pas regarder des faits de 1980 avec des yeux de 2010 : ceci fausse totalement la perspective.

S’il plaît à certains de considérer ces remarques préalables comme des dérobades, c’est leur liberté. Ce n’est toutefois pas ce qui me motive. J’ai accepté de me soumettre à l’exercice de mon plein gré. Rien ni personne ne m’y forçait. Même si pour des motifs personnels, le n’aime guère me replonger dans tout cela, je tenterai de répondre avec le maximum de sincérité, dans les limites, obligées, que j’ai définies ci-dessus.
Enfin une précision de vocabulaire : j’invite chacun à relire son Larousse, je n’appelle « tueries » QUE les faits survenus dans trois DELHAIZE. Le reste est constitué de crimes et délits , aussi graves soient-ils et, enfin, le plus mauvais agent de renseignement de n’importe quel service démocratique européen peut affirmer que l’ensemble de ces FAITS ne correspond nullement à un schéma terroriste. Les actions des C.C.C. d’une bien moindre gravité (tout est relatif et n’enlève rien à ma compassion pour les deux pompiers de la rue des Sols)) l’étaient bien davantage
.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Lun 28 Jan 2013 - 15:57

merci michel
et merci mr. Smets
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7583
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Lun 28 Jan 2013 - 19:50

merci à toutes et tous
on va relire les textes la tête reposée

et aussi entre les lignes ce que peut être compris.

interessant est que Mr.Smets a quand même fait un rapport qui a fait qqs vagues quand il était à charlerloi sur les activités de la milice de JC et ces membres dilluminés .

Cela contredit un peu les explications anterieures dans laquel il déclare que ces activités n'était en rien contemporain avec les activités des TBW si on prend en compte que les exercices de WNP ont formées les militants probablement impliquées ds des préparations et faits mineurs des TBW.

exercices qui se passaient presque sous les balcons de deux hommes citées ds les schema's du WNP/burafex mais aussi ds la milice, ensemble avec l'expert qui a mis en avant la possibilité d'une "bande de tueurs" , par l'analyse des douilles.

Si en plus ces gens ont des habitudes de restauration ds les mêmes établissements que les duponts pas loin de l'ancien HK DAILLY il y a des croutes à grater.


merci le décodage!
Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Lun 28 Jan 2013 - 23:11

Mr Smets s'est-il rendu compte qu'en donnant ces cours il cautionnait ce que disait Latinus aux membres du WNP: vous travaillez pour la SE.
Revenir en haut Aller en bas
Hubert Bonisseur de La Ba



Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 28/10/2012

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Ven 1 Mar 2013 - 14:36

@chsmets

Si c'est le bon,
Une question qui n'a pas été retenue lors de votre interview :

Quelle est l'opinion de Mr Smets sur toutes ces affaires, qui soupçonne-t-il ?

merci
Hubert.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 709
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Mar 28 Fév 2017 - 14:28

Les points intéressants de son interview sont son évocation des liens tendus avec l'état-major général de la Gendarmerie, la preuve factuelle de l'amateurisme des procédures officielles de la Sureté, et son rapport sur la Milice de Jésus-Christ. Au-delà de ça, bien entendu, pas de scoop. J'y vois l'expression honnête et sincère de quelqu'un qui a fait son travail, reconnaît des erreurs, et ne dit que ce qu'il peut prouver.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Mar 28 Fév 2017 - 20:01

Le point de détail qui m'interpelle le plus est l'insistance de Mr Smets à ne vouloir qualifier les faits de "tueries" que ceux survenus dans (je cite); 3 Delaizes.

Si je ne suis pas gâteux et que je suis le raisonnement de cet homme de terrain...   les 3 Delaizes visés sont les 3 derniers...   donc; ceux de la seconde vague.

Et si je reste à peu près droit dans mes pompes et que je suis bien le développement du bonhomme...   la première vague appartiendrait donc à "autre chose" qu'à des tueries...   des tueries "du Brabant".

Donc...   première vague, des prédateurs limites branques...   seconde vague, des "plagiaires" parvenus à mettre la main sur l'arsenal des premiers pour créer une psychose...   càd; une action calculée n'ayant plus rien à voir avec le "banal forfait".

Résumé pertinent ?
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2030
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Mer 1 Mar 2017 - 2:46

michel-j a écrit:


Donc...   première vague, des prédateurs limites branques...   seconde vague, des "plagiaires" parvenus à mettre la main sur l'arsenal des premiers pour créer une psychose...   càd; une action calculée n'ayant plus rien à voir avec le "banal forfait".

Résumé pertinent ?

Je crois avoir déjà lu cela quelque part. Very Happy Very Happy Very Happy

Dans la première vague, on trouve un peu de tout, des branques, des assassinats ciblés, des dommages collatéraux.

Et pour faire le lien, il ne faut pas beaucoup, juste une arme, cela suffit.

"Donnez-moi un écrit d'un homme et avec juste un mot, je peux le faire pendre"
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 709
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Mer 1 Mar 2017 - 23:01

Michel-J, votre résumé est parfait, et Henry et moi ne pouvons qu'y adhérer... Une fois le lien fait, reste à se poser la vraie question: pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2030
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Jeu 2 Mar 2017 - 0:04

Pourquoi et à qui le crime profite t-il ?
Nous avons vu ce qui s'est passé en Italie avec la stratégie de la tension, avec des connections entre les loges maçonniques, les services secrets et le monde criminel, sans oublier le monde des affaires (c'est d'ailleurs parfois la même choses pour les deux derniers).

Serait-il vraiment impossible que cela se soit passé en Belgique ?
Après tout la Belgique est plus petite que l'Italie, il suffit de se remettre à la proportion.

La grande différence est qu'en Italie, certaines réponses ont été données, pas en Belgique.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Jeu 2 Mar 2017 - 0:13

Pourquoi ? Bonne question, en effet...   mais comme un peu tout le monde, je ne détiens que de toutes petites poussières d'indices...

Le premier; Jean Gol a hérité d'une cochonnerie qu'il s'est trouvé contraint de couvrir par "solidarité" (ou disons; par corporatisme...   jamais bon de jeter encore plus de suspicion sur le cortège déjà bien chargé de la classe politique).

Le second; tout bien pesé...   ces "cochonneries" en étaient-elles vraiment...   ou leur exploitation offrirait un bénéfice important ?

Le reste appartient à la manipulation de personnes, de "cerveaux"...

Je me souviens qu'un jour -peu après la seconde vague- j'offrais un descriptif sur la façon de manipuler les jeunes gens crédules ou idéalistes, comme cela se fit en France notamment après mai 68...   mes auditeurs étaient peu nombreux mais très attentifs...   et l'un d'eux s'écria "mais c'est tout moi, çà !"...    ce lascar devait devenir par la suite l'un des principaux suspects parmi les noms les plus souvent repris (à tort en ce qui le concerne, du moins pour les TBW).
Revenir en haut Aller en bas
lrnt



Nombre de messages : 72
Date d'inscription : 23/04/2015

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Jeu 2 Mar 2017 - 10:45

Henry a écrit:
Pourquoi et à qui le crime profite t-il ?
Nous avons vu ce qui s'est passé en Italie avec la stratégie de la tension, avec des connections entre les loges maçonniques, les services secrets et le monde criminel, sans oublier le monde des affaires (c'est d'ailleurs parfois la même choses pour les deux derniers).

Serait-il vraiment impossible que cela se soit passé en Belgique ?
Après tout la Belgique est plus petite que l'Italie, il suffit de se remettre à la proportion.

La grande différence est qu'en Italie,  certaines réponses ont été données, pas en Belgique.

Ce n'est pas impossible, non. Le monsieur dont il est question sur ce fil fut d'ailleurs suspecté d'avoir participé directement à cette stratégie de la tension. Interrogé à plusieurs reprises à ce sujet, l'intéressé donna toujours la même réponse : il n'y a pas de preuves. C'est vrai. Mais il est difficile de trouver des preuves quand les enquêtes sont sabotées dès que certaines pistes intéressantes sont suivies, celles de l'extrême-droite et du WNP notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 709
Age : 50
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Ven 3 Mar 2017 - 19:16

La Belgique et l'Italie avaient le même schéma politique à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale. Des résistants, et d'anciens collabos, une purge à faire, une réconciliation nationale à gérer, des envies de liberté, mais aussi, plus sournoisement, la prise de conscience par une certaine social-démocratie du péril que représentait la communisme soviétique à l'échelle internationale. Donc, assez logiquement, après avoir pansé les plaies, celles de l'occupation pour la Belgique, celles du fascisme vaincu pour l'Italie, les deux pays se sont trouvé des affinités géopolitiques, et ont collaboré - sans mauvais jeu de mots - à la création des "stay behind", dès 1948, notamment grâce à un certain André Moyen, et à Mario Scelba...

Dès lors, on peut penser - très raisonnablement - que certains des décideurs de chaque pays ont eu à gérer les mêmes inquiétudes pendant la Guerre Froide, et ont pu imaginer les mêmes "solutions", toutes proportions gardées...
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Ven 3 Mar 2017 - 19:50

Moyen ?...   que voilà donc un moyen intéressant d'envisager une piste "aussi peu probable" que n'a semblé durant un demi siècle celle de l'assassinat de Julien Lahaut, symbole incarné de la lutte contre le communisme par tous les... moyens...   les pires étant forcément les plus radicaux pour ceux qui vécurent la guerre, la collaboration, puis l'épuration...   les trois périodes veillant à préserver certains intérêts, ou des intérêts certains aux plus hauts niveaux sociaux.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Lun 6 Mar 2017 - 9:18

Parlant collusion, porosité entre monde politique et monde des affaires, y compris et surtout les plus illégales... car les plus prolifiques... et les plus à même de dégager les fonds occultes si vitaux pour notre classe dirigeante (à croire d'ailleurs qu'ils se nourrissent de lingots et r&servent au papier monnaie le sort du pq)... je ne saurais trop vous recommander (en allant très vite car le streaming n'est pas éternel) d'aller visionner les trois volets d'une émission diffusée par Arte le 7 février dernier.

Non seulement vous allez avoir droit à quelques explications sur la porosité entre service secrets-milieu, milieu-politique, politique-monde des affaires... mais aussi une vue sans fard (pour qui connait les arcanes du banditisme depuis la WWII) sur la collusion entre la "résistance" et les collaborateurs nazis... devenus collaborateurs contemporains d'une élite décidément sans aveu.

Tapez sur votre moteur de recherche ; "mafia et république"... et si nécessaire "Arte 7 fév."
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11783
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Mer 10 Mai 2017 - 12:59






Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1638
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Mer 10 Mai 2017 - 20:46

je ne connaissais pas cet article - très intéressant!! pour mieux comprendre "le Canard"
Revenir en haut Aller en bas
Ben



Nombre de messages : 52
Localisation : Antwerpen
Date d'inscription : 11/01/2007

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Dim 28 Mai 2017 - 12:01

Merci. Avez-vous les autres pages de cette interview?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bendevannijvel.com
g.damseaux



Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Bibliographie et Interviews :: Interview Christian Smets    Ven 2 Juin 2017 - 17:16

@ Kranz : croyez vous en la question que vous posez ? Je vous rappelle que le WNP est créé par Latinus à partir des éléments du Front de la Jeunesse, dissout par décision judiciaire, et que cette création est faite à la demande du manipulateur de Latinus / IRC, à savoir SMETS.

Si Latinus s'octroie le grade Maréchal, SMETS est présenté comme "colonel" ( IL n'y a pas de "général" dans le mouvement, le Canard a le grade immédiatement inférieur à celui du "grand chef" ... )

CS a un égo surdimensionné, Colonel est sa petite vengeance sur sa carrière militaire "brisée dans l'œuf" ( COR - rempilé comme off. de complément, viré de l'armée et placé comme plouc dans la réserve ... )

Le croyez vous tellement "con" pour avoir été manipulé par son informateur ???

Au niveau formation des membres du WNP : il prétend avoir donné des cours "primaires" de technique de filature . ( Considérons la chose comme acquise et vraie ) Combien de cours a t il donné sur ce sujet ?? Il a donné cours pendant des mois ... faites lui répéter la matière enseignée ; cette théorie prend une heure max. Il y a donc eu d'autres enseignements. .. dont Mooosieur ne se vante pas !

En fait, il forme dans le + grand secret, des personnes sélectionnées et recrutées par son informateur à sa demande et se garde bien d'en avertir qui que ce soit ! ( Il fréquente le WNP à Bruxelles, alors qu'il est en poste à Charleroi, puis fait retour à Bruxelles, mais ne fait, ne rédige AUCUN rapport d'information. A quoi sa fameuse reconnaissance d'officier sert elle ?? Foutaises que tout cela, en fait il FORME des séditieux )
L'unité de reconnaissance qui repère l'ennemi et ne le signale pas à son échelon supérieur ne sert à rien... si en plus elle se met à lui faire la circulation, c'est qu'elle a changé de camp. Nous sommes dans ce cas de figure !

Faites le compte du nombre de membres du WNP qui ont été mêlés de près ou de loin à des actes criminels .. ce groupe est constitué de fous dangereux. La première phase n'a servi qu'à "tester l'état de détermination" des tueurs potentiels ; dans la 2e phase les psychopathes ont été rassemblés et travaillent à bonne échelle !

Pour d'éventuels innocents, je rappelle que la canard est un jésuite "bon teint" , habitué à mentir , à travestir ses buts et sa pensée. Que son préambule concernant le "secret de l'instruction" est une farce destinée à éviter de répondre à une éventuelle question dérangeante et savez vous pourquoi ?? Parce que le "secret de l'instruction" ne concerne que les enquêteurs et non les personnes qui sont l'objet de poursuites ou qui sont suspectes ! Or le Canard n'a jamais été enquêteur..; ceux qui m'ont lu savent à quelle date précise et sur quelles bases il a rédigé ses notes de pénétration et ont pris connaissance de la preuve technique et matérielle de cette affirmation !

Dernière chose qui devrait interpeller les plus réticents : les suites curieuses de l'arrestation des CCC et la disparition définitive subséquente des "tueurs" . Je rappelle qu'à cette même période l'Italie subit des avatars explosifs et que le GDL fait face à des joyeux de la bombinette qui comme nos CCC ne cherchent qu'à casser des briques et des vitres ....

Pas besoin de m'insulter ou de me traiter de dingue, je vous ai donné le fond de ma pensée . Bonne soirée


Revenir en haut Aller en bas
Kranz



Nombre de messages : 750
Date d'inscription : 08/11/2008

MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   Sam 3 Juin 2017 - 22:31

g.damseaux a écrit:
@ Kranz : croyez vous en la question que vous posez ?  


Je comprends votre énervement mais je dois vous avouer que je n'ai pas encore lu votre livre, ce qui ne saurait tarder.
Mais votre description des faits me renvoie au même genre de question à l'échelon supérieur: les agissements du Canard étaient-ils dictés par le"roi Albert" ou simplement minimisés par la suite pour éviter
les remous possibles ?

Citation :
Pas besoin de m'insulter ou de me traiter de dingue, je vous ai donné le fond de ma pensée .

Loin de moi cette pensée comme ne disait pas Pascal.
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: Bibliographie et Interviews :: Interview Christian Smets    Mer 7 Juin 2017 - 13:33

Cher Kranz ;

Effectivement certaines réactions m'agacent par instant ; ex. un administrateur de ce forum me dit , sans me viser bien entendu, qu'elle attend des noms, des aveux, un type "couillu" qui n'a pas peur de perdre sa pension et qui dévoile tout le mystère de tueries.

Un autre me dit que mon bouquin c'est du blabla et lorsque je lui demande de me résumer en 3 phrases le contenu des pages 379 à 381..... Il me répond qu'il ne m'a pas lu . Je n'oblige personne à me lire; j'ai fait publier pour MA sécurité : un secret mille fois partagé n'est plus un secret ... donc plus besoin de faire taire le détenteur .
Voir, entendre , lire des gens continuer à prendre pour argent comptant les mensonges avérés , les histoires à dormir debout que des journalistes ont relayé pour le prix d'un repas chez l' Ecailler de la Cour ou à la Villa Lorraine ... c'est atterrant !
Comme disaient les 3 flics de la CBW après avoir lu les 18 premiers chapitres ( le 19e fait référence à leur visite ) "vous saviez que vous aviez la solutions des tueries ? ' ( A votre avis, Mr Kranz , pourquoi ai je écrit ce récit ?? Pourquoi, oui, pourquoi ?) Pourquoi les 3 CBW ont ils quitté la cellule, pourquoi cette cellule s'est elle déchiré après la lecture de l'histoire non publiée, transmise sur clef ISB ? Pourquoi le PG de Liège, nœud papillon en bataille est il venu au secours de l" enquête" ????

Je me fous éperdument d'être compris ou pas, je n'ai aucun don pour le dessin et je n'ai pas l'intention d'illustrer le bouquin .

Bonne journée à vous et à vos proches ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview Christian Smets   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview Christian Smets
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Christian Comtesse
» INTERVIEW DE BERNARD THOUANEL / 5 NOVEMBRE 2009
» Questions & ideas for a filmed interview.
» Interview Daniel Ange
» Interview de Charles Bolden, le patron de la NASA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: BIBLIOGRAPHIE ET INTERVIEWS :: Interviews :: Interview Christian Smets-
Sauter vers: