les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Sandron Xavier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
newdivision



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Sandron Xavier   Mar 19 Fév 2013 - 23:47

Bonsoir à tous,

Sandron revient dans les feux de l'actu...
J'en profite pour faire un petit tour chez vous



En marge des tueries du Brabant…


Source: lavenir Jean VANDENDRIES 13 février 2013


NIVELLES - Le dossier des tueries du Brabant wallon amène les enquêteurs chez un Rebecquois, collectionneur d’armes et d’uniformes, nazis et autres.


La juge carolorégienne Michel poursuit sa quête du Graal, comprenez la chasse aux assassins de 28 personnes abattues au début des années 1980. Ils sont connus sous l’appellation de «tueurs du Brabant» voire de «Bende van Nijvel». Deux des enquêteurs de base ont été retirés de l’équipe, mais des jeunes ont pris la relève, animés des meilleures intentions.

C’est ainsi que, le 7 décembre 2012, ils sont descendus en perquisition sur Rebecq, au domicile de Xavier S., 50 ans, dont le nom est apparu dans les fichiers du WNP et qui, en 1994, écopa aux assises du Hainaut d’une peine de six mois de prison pour faits de racisme et de xénophobie. Ils savaient ce qu’ils cherchaient, des armes et des munitions. Ils en découvrirent d’ailleurs ainsi que des tenues portées par des militaires des États-Unis mais aussi de l’Union soviétique et de l’Allemagne de l’Est ainsi que des uniformes nazis du IIIe Reich.

Voilà pourquoi l’intéressé, qui fait carrière dans le monde de la finance depuis plus de vingt ans, a été convié à s’expliquer en correctionnelle à propos de détention illégale d’armes et de munitions, un Mauser (fusil à répétition) répertorié comme arme de guerre et en vente libre jusqu’en 2006 mais au calibre modifié, un revolver point 36 à poudre noire, en vente libre jusqu’en 1991, un pistolet de signalisation (fusées éclairantes) du type de deux utilisés par des navigateurs ou des alpinistes en détresse, des aérosols incapacitants, des boîtes de cartouches et des coffres remplis de munitions.

L’explication? L’homme fait partie d’un club de tir et il est collectionneur. Son avocat, Me de Béco plaida la suspension du prononcé en faveur de son client qui a une passion pour les armes et une fascination pour la seconde guerre mondiale. Il participe avec des amis à des reconstitutions historico-militaires, mais il a pris ses distances par rapport à ses fréquentations de l’extrême droite.

Un symbole découvert chez lui n’est interpellant que pour les profanes. Il représente en superposition la croix allemande, un insigne des résistants belges et un autre de l’armée américaine. Bref, pas de quoi fouetter un chat, et ce même si le ministère public a requis quinze mois de prison avec sursis et l’inévitable confiscation des armes dont la détention est interdite.

Jugement le 11 mars.


Dernière édition par newdivision le Mar 19 Fév 2013 - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
newdivision



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Mar 19 Fév 2013 - 23:48

AUX ASSISES DE MONS, LE PROCES SANS PRECEDENT DE DEUX RESPONSABLES DE PUBLICATIONS RACISTES, FORCES NOUVELLES DE BIENS PALES...

VANDEMEULEBROUCKE,MARTINE; WOUTERS,JEAN

Page 17

Mardi 21 juin 1994

Aux assises de Mons, le procès sans précédent de deux responsables de publications racistes

Forces Nouvelles: de bien pâles militants...

Leurs tracts appelaient les gens à attaquer l'immigration mais devant le jury, aucun des deux accusés ne semble se rappeler pour quoi ils «combattaient».


La salle d'audience était comble ce lundi à Mons. Parmi le public, des ouvriers des Forges de Clabecq, des habitants de Tubize, ceux-là même qui se sont constitués partie civile contre Xavier Sandron et Didier De Becker, les deux militants du Parti des Forces Nouvelles inculpés pour avoir enfreint la loi Moureaux réprimant les actes inspirés par le racisme.

Une cour d'assises pour deux tracts racistes, le fait est pour le moins inhabituel. Mais pour la première fois, les magistrats ont poursuivi pour délit de presse, dans le sens premier du terme puisque l'objet du délit est un imprimé ou plus précisément deux documents diffusés dans le quartier des «Bruyères» à Tubize.

Le premier, intitulé «Pologne 1939-Bruyères 1989» a été distribué en septembre 89. Le second «Belges, Européens, réveillez-vous», en mars 90. Tous deux mentionnent Didier De Becker comme éditeur responsable mais les deux inculpés nient toute participation au premier tract.

La machine à écrire qui a servi aux deux tracts a pourtant été retrouvée au domicile de Xavier Sandron mais ce dernier affirme que le premier tract a été réalisé par des sympathisants à son insu, qu'ils se sont servis de sa machine à écrire dans les locaux du PFN. Les sympathisants ont pourtant expliqué au juge d'instruction de Nivelles, Luc Maes, que tous les tracts étaient rédigés par Sandron et que personne ne se souvient d'avoir vu sa machine à écrire à la permanence du Parti.

Lors de son interrogatoire, Xavier Sandron avait ajouté qu'en ce qui le concerne, il n'était pas choqué par le contenu de ce tract, assimilant la présence d'immigrés à l'invasion nazie. Lundi, devant la cour d'assises, le militant du PFN, aujourd'hui employé à la Banque nationale, s'est montré beaucoup plus discret sur ses convictions politiques.

Petit, l'air effacé, la voix faible, Xavier Sandron donne l'impression de vouloir ressembler jusqu'à la caricature à l'image de l'employé sans histoires. Sandron a déjà pourtant derrière lui une longue «carrière» dans l'extrême droite et est aujourd'hui encore membre du Front National. Il a milité au sein du Front de la Jeunesse puis dans la milice nazie du WNP avant de fonder en 1986 la section de Rebecq du PFN. A 16 ans déjà, il rejoint le Front de la Jeunesse, des gens bien habillés, propres, aimant l'ordre. Il n'en dira pas beaucoup plus sur ses activités passées. La présidente, Mme Tumelaire, le harcèle de questions précises sur l'organisation du WNP, sur les camps d'entraînement du Front de la Jeunesse. Sandron esquive, biaise ou ne répond pas. Il est pourtant un des idéologues du PFN, c'est lui qui rédigeait les tracts. Ce bon militant a même reçu une photo dédicacée de Degrelle pour sa fidélité à Rex. Mais tout le monde en recevait, dit-il.

Didier De Becker fait lui aussi le gros dos. Son adhésion au PFN, c'est par son père, ancien directeur de Petrofina au Congo. Il est devenu secrétaire national pour faire quelque chose. Comme loisir, en quelque sorte. Contrairement à Sandron, De Becker a un casier judiciaire. Il a été inculpé pour vol avec violence et pour escroquerie.

Vous accusez les étrangers de tous les maux mais vous êtes mal placé pour le faire, constate férocement la présidente. Celle-ci se met alors à lire d'autres textes publiés par le PFN, avec toujours De Becker comme éditeur responsable.

Je n'étais pas d'accord, plaide Didier De Becker. Mme Tumelaire se fâche: C'est trop facile. Il faut tout de même assumer ses actes.

La présidente poursuit sa revue de presse en lisant un article particulièrement odieux sur le sida. Le texte accuse les 4 «H» de diffuser le virus. Les «H», c'est les Haïtiens, les homosexuels, les hémophiles et les héroïnomanes. De Becker intervient et, cette fois, il oublie sa prudence...

J'ai signalé que c'était grossier et méchant. Pour les hémophiles.

Après quelques secondes de stupeur, la salle éclate de rire...

MARTINE VANDEMEULEBROUCKE
Revenir en haut Aller en bas
newdivision



Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 28/03/2007

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Mar 19 Fév 2013 - 23:50

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Jeu 21 Mar 2013 - 12:09



http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130321_00285446

Mise à jour : jeudi 21 mars 2013 06h00

rebecq Tribunal correctionnel

Armes illégales : huit mois ferme

NIVELLES - Le dossier des tueries du Brabant wallon amène les enquêteurs chez un Rebecquois, amoureux des armes et des uniformes de guerre.

Membre d’un club de tir et grand collectionneur devant l’éternel des uniformes guerriers, Xavier S., un cinquantenaire brabançon wallon, devait bien se douter qu’il détenait de manière illégale des armes et des munitions.

Qui plus est, il n’habite pas bien loin du canal de Ronquières, dans lequel furent retrouvées des pièces sensibles ayant rapport étroit avec les tueries du Brabant, une enquête toujours diligentée au départ de Charleroi par la juge d’instruction Martine Michel.

Cette dernière ordonna une perquisition qui mena ses limiers le 7 décembre 2012 à Rebecq. Ils découvrirent partiellement ce qu’ils cherchaient, c’est-à-dire des armes et des munitions illégalement détenues mais, semble-t-il, sans aucun rapport avec les tueries.

Il n’empêche. Le PV de descente entraîna la comparution en correctionnelle de notre homme qui, vous l’avez lu le 13 février dernier, reconnut avoir été en possession d’armes non déclarées, un fusil à répétition au calibre modifié, répertorié comme arme de guerre, un revolver point 36 à poudre noire, un pistolet de signalisation pour le tir de fusées de détresse, des aérosols incapacitants, des cartouches et des coffres pleins de munitions.

Ajoutez des uniformes du IIIe Reich ainsi que des tenues militaires des États-Unis, de l’Union soviétique et de l’Allemagne de l’Est : beaucoup pour un seul homme qui participe à des reconstitutions historiques mais qui a aussi un lourd passé de proximité affichée avec l’extrême droite.

Il a été condamné à huit mois de prison ferme, à une amende de 1 200 euros et il n’a évidemment pas échappé à la confiscation des armes à détention illicite.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Jeu 21 Mar 2013 - 12:24



http://www.pereubu.be/wp-content/UBU_PDFs/UBU_938-web.pdf

(...) "Viandox"et "Musaraigne", à ne pas confondre avec son
homonyme du WNP [qui était le n°3 de la milice, grand organisateur des
"solstices" et de son vrai nom Xavier Sandron].

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Jeu 21 Mar 2013 - 12:29



http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_des_forces_nouvelles_(Belgique)

Parti des forces nouvelles (Belgique)

(...)

Après l'apparition en Belgique, en 1985, du Front National de Daniel Féret, le PFN, menacé sur son propre terrain par ce nouveau concurrent, s'était lancé dans un combat acharné pour le liquider politiquement. Bénéficiant d'un nom plus porteur sur le plan électoral (parce que s'identifiant directement à Jean-Marie Le Pen), le FN gagne la « guerre inter-nationalistes ». Mis au tapis, le PFN est dissous en 1991 par sa propre direction et s'intègre par opportunisme dans le Front national. Plusieurs dirigeants du PFN néonazi siègent à la direction du FN, sont élus sur ses listes ou militent dans ses rangs. C’est le cas de Daniel Gilson, Xavier Sandron, Pieter Kerstens, Georges Matagne, Christian Denivelle, Roland Pirard, Frédéric Erens.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Jeu 21 Mar 2013 - 12:40



Sur le PFN, voir notamment

http://fr.scribd.com/doc/85326403/Le-Vif-Extreme-droite-9-mars-1990

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Jeu 21 Mar 2013 - 18:52


Je reprends un message de "titu" :

Sujet: Re: L'affaire WNP Lun 7 Jan 2013 - 16:22

Oui, c'est toujours la même piste qui m'intéresse ! Le WNP avait un pendant au G.D. et il est fort probable que les deux structures étaient en contact. Un premier lien était Mar.cel Feier.eisen un luxembourgeois qui était membre du WNP et qui a remis des explosifs et de la munition en 1983 à des gendarmes à Bruxelles. Feier.eisen a toujours prétendu que le matériel lui aurait étlé donner à Cologne par deux individus. Des éléments qui sont dans ma possession laissent plutôt entrevoir que la dynamite venait droit de l'armurerie de la Gendarmerie luxembourgeoise. Il existe beaucoup d'autres éléments qui pointent dans cette direction. Voilà pourquoi je m'intéresse étroitement aux scoutes Phoenix, scouts intégristes, proche du WNP, et leurs contactes et actions dans les années 80s. Qn sait, si Lucien Marb.aix côtoyait Libert dans ces activités des scouts ?

_ _ _


Xavier Sandron pourrait-il être intéressant dans ce cadre (scouts) ?

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Mer 2 Avr 2014 - 14:43


Photo extraite du livre "L'affront national" de Gwenaël Breës (1991) :





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Jeu 17 Juil 2014 - 14:36



Extrait de "Forces Nouvelles" en 1990 :





Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 546
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Jeu 17 Juil 2014 - 15:09

Le texte dans le cadre en bas de ce document est directement inspiré d'une devise nazi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sandron Xavier   Aujourd'hui à 4:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Sandron Xavier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FROSSARD (François-Xavier) Colonel 3è Dragons Fontainebleau
» Saint François Xavier Prêtre, Jésuite, Apôtre des Indes et du Japon et commentaire du jour "L'aveuglement des hommes"
» Bonjour je m'appelle Xavier!
» Chocotoff et Xavier
» pour xavier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: