les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Plusieurs faits distinct

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
perplexe



Nombre de messages : 546
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Plusieurs faits distinct   Sam 16 Mar 2013 - 2:49

A mon avis (il vaut ce qu'il vaut mais c'est le mien Very Happy ), les différents faits regroupés sous "Tueries du Brabant Wallon" sont dissociables comme suit :

Les borains :

1) 13 mars 1982 : vol chez Bayard --> concerne le trafic avec Dekayse car l'arme volée est exotique mais c'est un CENTAURE, firme avec laquelle Dekayse a des relations. (Il me semble à ce sujet que cette arme a servi à frapper Dekayse)

10/11 mai 1982 vol Austin Allegro --> vol "opportuniste", besoin d'un véhicule (comme on prend un taxi) puis ils ont trouvé mieux : le garage et la Santana

14 aout 1982 --> c'est la fête à Maubeuge, en bons frontaliers, on sort, on boit .. en fin de soirée, on a encore soif et tout est fermé. L'épicerie PIOT est tellement visible qu'on ne resiste pas à la tentation d'un vol alimentaire. Mais comme on est sorti armé bien sûr, la rencontre avec les pandores de la république est mouvementée.


30 septembre 1982 Dekayse et fusillade à Wavre et Hoeilaart : récupération des prototypes de silencieux

22 décembre 1982 VE en savait long puisqu'on lui livrait des marchandises à bon marché et là, il y avait 2 pandores sur le pavé ... il ne parlera plus

28 janvier 1983 Besoin logistique : Vol de la peugeot 504

11 février 1983 DELHAIZE Genval : pas de victimes

14 février 1983 Vol Golf : Besoin logistique - Jamais utilisée ???

22 février 1983 On a eu chaud, on a tiré plus que nécessaire et il faut vite récupérer les balles dans les parties creuses du véhicule. Une fois ceci fait, on mastique proprement et on l'abandonne.


8 juin 1983 vols de la saab 900

17 septembre 1983 + fusillade avant le cosmos : cambriolage alimentaire au COLRUYT de Nivelles qui a mal tourné - 2 morts - 1 blessé grave

2 octobre 1983 Meurtre de Jacques VAN CAMP et vol d'un VW Golf au Restaurant « Les Trois Canards » : sombre histoire : les vols alimentaires fourniraient-ils l'horeca local ? marchandise non livrée car abandon forcé dans la saab ... différent ... on l'abat et fuit avec la golf (pas de petit profit)


7 octobre 1983 : Hold up au Delhaize de Beersel : il faut se refaire ... avec la golf repeinte en noir et sans violence


1 er décembre 1983 : certains borains ont été arrêté, d'autres pas ... il faut se débarasser de la golf et ... une petite attaque en passant histoire de disculper les copains ... hélas, il était armé


Sudistes ??? Beaucoup plus violents ...

25 février 1983 DELHAIZE UCCLE

3 mars 1983 COLRUYT de Halle 1 mort


Les PROS - Extrême violence

10 septembre 1983 Vol à main armée à la filature SA WITTOCK-VAN LANDEGHEM de Temse 1 mort - 1 blessée grave


la suite demain ...
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1078
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Sam 16 Mar 2013 - 3:10

Si vous classifiez par degré de violence alors le meurtre Vanden Eynde ne doit surement pas se retrouver chez les borains
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 546
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 0:42

pas spécialement par violence, plus par degré d'agressivité : toute la différence entre quelqu'un qui tire parce qu'il est "coincé" et quelqu'un qui tire par pure volonté de faire du mal.

Effectivement, le meurtre de Vanden Eynde est peut-être le fait d'une autre affaire encore.

Ce que je voulais faire ressortir, c'est que je ne place pas au même niveau le Colruyt de Nivelles et le Delhaize d'Overijse: 3 morts OK, mais dans un cas 2 témoins et un gendarme. Si on considère que pour ce genre de fait de cambriolage, on essaie d'être le plus discret possible, ça se comprend (évidemment, on ne peut jamais trouver un meurtre comme "normal", mais compréhensible). Par contre Overijse, un gamin à vélo, quel danger pouvait-il représenter pour ces ordures???

En clair, je pense qu'il y a eu la première vague qui était du grand banditisme "propre", puis pour une raison que j'ignore (pression politique dûe au mécontentement de la population), on a tenté d'aggraver les faits, un peu à la manière des "briseurs de grèves" qui sont des membres des forces de l'ordre, grimés en grévistes et qui font de la casse pour donner aux pouvoirs publics un prétexte pour une intervention musclée (la 2 ème vague serait un copycat de la première) et de faire porter le chapeau aux borains.

Si PDS n'avait pas eu les c..... de se rétracter, c'était réglé : on faisait péter le champ' "LES TUEURS DU BRABANT SOUS LES VERROUS".

Effectivement, je ne sais rien de plus que vous (surement moins) mais j'ai un certain ressenti que je voulais partager

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 8:24

Je pense que la rubrique récemment ouverte est intéressante mais sa dénomination pas la bonne.

Le nouveau développement à la suite de l'expertise Ronquières semble valider une thèse déjà ancienne le caractère protéiforme de ce que l'on appelle les TBW.

Plusieurs faits mais surtout plusieurs bandes.

Au titre de la première vague, il est incontestable que les borains sont incontournables et figure sur ce site le réquisitoire du parquet.

En revanche, des faits comme Wavre ne semblent pas imputable aux borains.

Idem l'auberge des chevaliers et l'auberge des trois canards.

Pour le Colruyt de Nivelles, il s'agissait probablement d'une équipe mixte avec la présence des sudistes.

Pour la seconde vague, il semble qu'une autre bande ait profité de l'aubaine, et nous arrivons très probablement à la bande de Baasrode.

Reste que la CBW s'est focalisée pendant toutes ces années l'extrême droite dont le WNP mais le critère de la sensibilité politique, si celui-ci doit être pris en compte, apparaît subsidiaire, essentiellement développé en raison des techniques d'attaque et de l'habillement en septembre et novembre 1985.

Pour cette seconde vague, il reste à déterminer l'articulation entre la bande de baasrode et et d'autres individus issus du banditisme.

À cet égard, il peut difficilement être fait abstraction de la rencontre inopinée dans le bois la nuit d'Alost.

Ce qui interpelle, c'est la centralisation en 1985, 1986 d'un certain nombre d'éléments matériels qui, à dessein seront mélangés pour égarer les enquêteurs.

Y avait-il un coordonnateur des les actions ?

La question ne se pose à mon avis que pour la seconde vague.

Revenir en haut Aller en bas
deach



Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 14:43

Je ne pense pas que les Borains et la bande de Basroode ont quelques choses à voir dans les TBW car tout cela est calculé et réalisé avec sang froid, minutie et sans doute (simple supposition) ce qui a arreté les attaques c'est peut etre un grain de sable avec 1 policier qui aurait fais mouche à Alost (au conditionnel) !
Revenir en haut Aller en bas
deach



Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 20:27

Pas oublier que le soir du 17 septembre 1983 les polices communales ont été appelées pour une bagarre générale à la kermesse d'ophain(à 5 bonnes minutes du Colruyt en voiture) et en arrivant il n'y avait rien donc coup de fil d'une cabine et pour voir et savoir les forces de police de garde ce soir là !
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 20:37

deach a écrit:
Pas oublier que le soir du 17 septembre 1983 les polices communales ont été appelées pour une bagarre générale à la kermesse d'ophain(à 5 bonnes minutes du Colruyt en voiture) et en arrivant il n'y avait rien donc coup de fil d'une cabine et pour voir et savoir les forces de police de garde ce soir là !

comment savoir été de garde ce jour la ? Quel effectif ? N'était-ce pas plutôt pour détourner l'attention du Colruyt de nivelles ? On sait à quelle heure s'est déroulée la tentative de cambriolage. À quelle heure a été passée l'appel aux services de police pour une prétendue bagarre générale ?
Il est question également du même stratagème pour Alost avec de prétendus faits délictueux qui se seraient déroulés à Hal.
Revenir en haut Aller en bas
deach



Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 20:57

C'est vrai j'avais ps pensé à ça pour Halle mais n'empeche qu'ici le Colruyt étais très proche et il n'y avait qu'une seule cabine téléphonique à l'époque c'était sur la place d'Ophain !
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 21:27

deach a écrit:
C'est vrai j'avais ps pensé à ça pour Halle mais n'empeche qu'ici le Colruyt étais très proche et il n'y avait qu'une seule cabine téléphonique à l'époque c'était sur la place d'Ophain !
à suivre votre raisonnement, en termes de proximité de l'endroit de téléphone a été passé, cela ressemble étrangement à la manière dont les choses se sont déroulées à Maubeuge. Je veux dire que nous sommes systématiquement dans une logique de confrontation « de têtes brûlées", des éléments incontrôlables ayant des comptes à régler avec les forces de l'ordre et la société en général. L'un n'exclut pas l'autre mais je constate quand même que l'esprit de lucre, manifesté avec une grande violence, apparaît comme une constante. Ainsi, sans vouloir à tout prix prétendre être détenteur de la vérité, je rappelle l'une des phrases prononcées par l'un des tueurs lors de la deuxième vague. Dépité par le maigre butin, celui-ci va dire : « on est venu pour rien, on va tirer dans le tas ». Autre élément pourra qualifier de mineur: les cheveux gras et l'aspect est négligé de l'un des auteurs lors de la deuxième vague, le profil « bas de gamme » de l'individu à la Taunus. Je ne par le même pas des indices nous ramenant au milieu du braconnage, d'associaux considérant qu'ils avaient une revanche à prendre sur la société en profitant de la jouissance immédiate, quel que soit le profit escompté. C'est les individus, vivant au jour le jour de rapines, devait certainement avoir à leur actif d'autres faits que ceux recensés dans le cadre de notre enquête. Toujours est-il qu'en toute logique, il montait assez minutieusement des coups sortant de leur médiocre ordinaire, peut-être en servant de supplétifs à des bandes de plus connues comme celle de Baasrode.
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 21:32

A maubeuge ils ont clairement dit qu'un cambriolage était en cours à l'épicerie, par contre dans les autres cas on peut penser à un appel pour détourner l'attention...mais c'est vrai que l'appel aux forces de l'ordre est récurrent.
Revenir en haut Aller en bas
deach



Nombre de messages : 352
Date d'inscription : 29/12/2007

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 21:39

Oui je suis d'accord avec vous 2 mais si nous suivons la piste de marginaux, la piste extreme droite peut être oubliée mais moi je crois à la piste de marginaux et de membres d'une ou des familles mais des gens manipullés !!!
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 21:45

FAITESVITE a écrit:
A maubeuge ils ont clairement dit qu'un cambriolage était en cours à l'épicerie, par contre dans les autres cas on peut penser à un appel pour détourner l'attention...mais c'est vrai que l'appel aux forces de l'ordre est récurrent.
… Et qu'au dire de certains participants à ce forum, notamment pour Nivelles, les les appels téléphoniques ont été passés pour des faits imaginaires se déroulant à proximité de l'endroit où a eu lieu le cambriolage sanglant. C'est certainement une piste qui a été explorée mais les il est permis de se demander si certaines s'attaquent imputables à la bande principale n'étaient pas motivé par une vengeance comme par exemple un père un frère ou un ami proche descendu par les forces de l'ordre dans le début des années 80, voire la deuxième moitié des années 70. Sait-on jamais. Plus prosaïquement, on se souviendra de la réaction assez surréaliste à Braine d'un certain nombre d'individus lors ce que plusieurs deux leurs amis ont été arrêtés pour des faits étrangers.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 21:52

deach a écrit:
Oui je suis d'accord avec vous 2 mais si nous suivons la piste de marginaux, la piste extreme droite peut être oubliée mais moi je crois à la piste de marginaux et de membres d'une ou des familles mais des gens manipullés !!!
je pense l'un n'exclus pas l'autre. Bon nombre de déclassés, haineux vis-à-vis de la société, sont d'extrême droite.. Toutes proportions gardées, pensons par exemple aux SA. Beaucoup de voyous extrémistes. Dans le même ordre d'idées, combien d'aventuriers au passé troublent se sont engagés dans la collaboration avec l'ennemi pendant le second conflit mondial ? Le goût des armes et de la Castagne sont me semble-t-il généralement absent chez les démocrates insérés dans la société. Évidemment, je n'en fais pas une généralité lorsqu'il est question du monde des chasseurs et et d'autres catégories de personnes qui sont amenées à un titre ou un autre à s'intéresser aux armes dans des conditions parfaitement légales.
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 22:37

[quote="CS1958"... Plus prosaïquement, on se souviendra de la réaction assez surréaliste à Braine d'un certain nombre d'individus lors ce que plusieurs deux leurs amis ont été arrêtés pour des faits étrangers.[/quote]

A quoi faites vous référence?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 22:42

Je veux parler de sudistes et qui avaient été arrêtés et emmené au commissariat de Braine qui avait alors été pris d'assaut par un certain nombre de gens de l'entourage de ceux-ci.
Cest à ces sudistes que le fait référence l'ancien procureur de nivelles récemment décédé.
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Dim 17 Mar 2013 - 22:54

merci, je n'avais pas suivi. Reste à voir si réellement on a plusieurs bandes et si oui qui fait quoi. Si on reste sur les appels téléphonique comme mode opératoir, on aurait donc maubeuge, nivelle et alost...on voudrait trouver mieux pour lier l'ensemble qu'on ne pourrait pas!
C'est pour çà que je pense que maubeuge et un appel pour chercher l'affrontement, pour les autres je pense plus à un appel de diversion, pour éloigner les forces de l'ordre ou au moins en limiter le nombre...et donc pas nécessairement de la même 'bande'
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 546
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Lun 18 Mar 2013 - 0:13

@FAITESVITE

Oui, effectivement, à Maubeuge, ils se sont embusqués pour l'affrontement.
Mais je n'en démords pas que ce sont des gens d'un milieu social défavorisé qui ont passé du temps à la foire auparavant ( et qui, comme le pense CS1958, avaient un oeuf à peler avec les forces de l'ordre française, voire la douane ...).
Il serait intéressant (hélas utopique maintenant) de savoir si, pendant cette foire, certains esprits échauffés n'ont pas provoqué de l'esclandre, je suis certain que c'est le cas, mais 30 ans plus tard ...

Je vivais dans le nord de la France à l'époque et chaque WE, il y avait des vols de voiture, que l'on retrouvait (presque) intactes et le réservoir vide. Quand les forces de l'ordre parvenaient par hasard à prendre une équipe, il s'avérait que c'était simplement des jeunes paumés qui voulaient sortir, qui piquaient une caisse, faisaient un petit cambriolage (ou braquage) pour avoir du liquide et allaient faire la fête.

Je me souviens que mon beau frère, en 1982 (j'avais 12 ans) s'était fait piquer sa 304 et qu'on lui avait déposée pendant la nuit à la même place, ce n'est que le dimanche qu'il s'est aperçu qu'elle était fracturée et le réservoir vide, et le meilleur, c'est qu'on savait bien qui c'était (la famille Cardon pour ne pas les citer) et ils ont dédommagé pour les frais de neiman cassé et de carburant.

Un de ceux là avait été abattu par la police et son frère a fait un fort chabrol sur le toit de son logement avec une .22 à lunette. Il a abattu un gendarme avant d'y passer lui même. Le sens de l'honneur des marginaux ...

C'était ça la vie dans le bassin minier, on se passait souvent des flics ... ce qui peut expliquer que beaucoup se sont tus.
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Lun 18 Mar 2013 - 21:54

Moi aussi je suis de Maubeuge, je suis d'accord avec vous, dans le bassin de la sambre on en connait tous des histoires comme çà et des familles ou des groupes marginalisés un peu prêt à tout pour pas grands chose.
C'est d'autant plus vrai qu'à l'époque dans ces campagnes (parce que c'est le cas, autour de Maubeuge et même côté belge jusque Mons on a que des villages) ils étaient tous soit chasseurs, soit braconniers, soit avaient au moins les fusils du grand père...et les histoire de cartouches entaillées (voir dans les objets publiés par la cbw), c'est pas tout le monde qui pouvait le savoir (quand on entaille une cartouche de petit plomb lors du tire l'ensemble se detache et c'est une veritable balle qui sort en un seul morceau...truc de braconnier)!!
Sur le debut des TBW on a beaucoup d'amateurisme en fait. Ils étaient certes des têtes brûlées, dès maubeuge, mais pas forcément très pro...malheureusement les policiers Français ont fait une erreur magistrale en se séparant à maubeuge. Si ils étaient restés à trois, le guetteur des tbw tombait face à 3 policiers. Il aurait sans doute tiré mais se serait fait descendre par les collègues, et fin de l'histoire pour les tbw avant même qu'elle débute (ou au mons 1 victime dans leurs rangs)! Malheureusement un seul policier et arrivé face au guêteur qui l'attendait et a tiré le premier, on connait la suite.
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Lun 18 Mar 2013 - 22:52

Je trouve qu'il est salutaire que nous revenions un peu sur terre. Cette rubrique permet d'appréhender les conditions sociologiques de l'époque dans un endroit donné. Je me rends assez régulièrement à Maubeuge. À 30 ans de distance des faits. La paupérisation des populations est patente dans dans un bassin industriel touché de plein fouet par la crise. À côté d'un habitat ouvrier délabré qui sdinte la misère, quand on remonte vers la Belgique en passant par Mairieux, l'environnement change et on passe à la campagne. J'ignore la mentalité dans ce coin-là. Vous avez très probablement raison quand vous décrivez le milieu ambiant, et il est bien possible qu'au moins pour les faits de la première vague (plutôt certains d'entre eux), les journées un peu trop arrosées au bistrot, là proximité de gens du voyage plus ou moins sédentarisés, la possibilité de se réfugier d'un côté ou de l'autre de la frontière, était un terreau favorable aux trafics en tous genres. La présence de bandes plus ou moins organisées dans la région de Maubeuge et de l'autre côté de la frontière expliquerait probablement bien des choses. J'imagine qu'à l'époque, un certain nombre d'investigations ont été mené, alors en pure perte. Pour la région en crise de Maubeuge, le'Brabant wallon devait certainement représenter une cible de choix. Cependant, la visible parfaite connaissances de ce Brabant wallon par les tueurs colle pas vraiment avec notre postulat de départ qui situe un plusieurs détonateur dans la région de Maubeuge. Ceci ouvre la porte à toute une série d'extrapolations. Le le caractère itinérant par nature des tueurs ? Des liens familiaux transfrontaliers ? Peut-être la fréquentation boîte de nuit voire d'établissements de prostitution. Cette thèse n'est pas en conformité avec celle de la zone de repli sauf à imaginer des relations nouées entre bandes d'individus de peu d'envergure mais à la forte capacité de nuisance. Hormis pour MonS et donc l'assassinat du chauffeur de taxi, sauf erreur de ma part le Hainaut reste préservé en ce qui concerne les faits criminels. Que penser d'un triangle Braine – Mons – Maubeuge et un peu au-delà à l'est ? La multiplicité des faits imputés tueurs n'exclut pas la pluralité des des bandes présentant plus ou moins le même profil sociologique et criminel. Ainsi, les langues utilisées pour les différents faits militent en faveur de l'existence de plusieurs bandes autonomes et sans lien particulier entre elles. Il convient à cet égard de se reporter à la rubrique consacrée précisément aux différentes langues utilisées par les tueurs pour commettre leurs méfaits. La solution à l'énigme des tueurs du Brabant wallon réside peut-être dans la rubrique des faits divers de la fin des années 70 et du début des années 80 imputables à de petits voyous du cru qui sont ensuite te montés en puissance.





,
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Lun 18 Mar 2013 - 23:11

perplexe a écrit:
pas spécialement par violence, plus par degré d'agressivité : toute la différence entre quelqu'un qui tire parce qu'il est "coincé" et quelqu'un qui tire par pure volonté de faire du mal.

Effectivement, le meurtre de Vanden Eynde est peut-être le fait d'une autre affaire encore.

Ce que je voulais faire ressortir, c'est que je ne place pas au même niveau le Colruyt de Nivelles et le Delhaize d'Overijse: 3 morts OK, mais dans un cas 2 témoins et un gendarme. Si on considère que pour ce genre de fait de cambriolage, on essaie d'être le plus discret possible, ça se comprend (évidemment, on ne peut jamais trouver un meurtre comme "normal", mais compréhensible). Par contre Overijse, un gamin à vélo, quel danger pouvait-il représenter pour ces ordures???

En clair, je pense qu'il y a eu la première vague qui était du grand banditisme "propre", puis pour une raison que j'ignore (pression politique dûe au mécontentement de la population), on a tenté d'aggraver les faits, un peu à la manière des "briseurs de grèves" qui sont des membres des forces de l'ordre, grimés en grévistes et qui font de la casse pour donner aux pouvoirs publics un prétexte pour une intervention musclée (la 2 ème vague serait un copycat de la première) et de faire porter le chapeau aux borains.

Si PDS n'avait pas eu les c..... de se rétracter, c'était réglé : on faisait péter le champ' "LES TUEURS DU BRABANT SOUS LES VERROUS".

Effectivement, je ne sais rien de plus que vous (surement moins) mais j'ai un certain ressenti que je voulais partager


il y a probablement eu instrumentalisation d'une partie des faits de la première vague par des individus nettement plus aguerris. Nous restons néanmoins dans le registre du banditisme et de l'esprit de lucre le plus pervers. Que ces voyous est eu des idées d'extrême droite et une probable fascination pour les armes allant souvent de pair, ne doit plus à mon avis une nous diriger vers une piste complotiste, mettant en cause les institutions de l'époque dont les méthodes relevaient plutôt de la délinquance en col blanc. Il n'est absolument pas exclu que pour la seconde vague, des membres des forces de l'ordre, totalement dévoyées aient participé aux attaques les plus sanglantes (sans qu'il y ait lieu d'aller rechercher une quelconque manipulation par le pouvoir politique).
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Mar 19 Mar 2013 - 0:26

C'est interressant, même si maubeuge n'est qu'un accident de beuvri ou une répétition grandeur nature, ils ne sont pas arrivé là par hazard, et comme vous dites, liens familliaux, transfrontaliés, ect...un lien doit exister, d'autant qu'à l'époque le poste de douane de bettignies était permanant, et que si biensur des passages plus discrets existent (goegnies, grand reng par ex) il faut quand même être coutumier (et ce n'était pas sans risque, la douane volante et la gendarmerie aussi connaissait ces voies de contournement).
Ensuite il est probable que plusieurs bandes ou une évolution profonde de ses membres soit intervenus. Il n’empêche qu'à Maubeuge on a déjà la Santana qu'on retrouve après chez Dekaize qui se fait lui même braquer avec la canardière de Dinant...çà lie quand même une petite série qui n'a pas été sans victimes du coté des forces de l'ordre.

Alors même si certes ce n'est pas du même degré de 'boucherie' que la seconde vague, pour un début, c'est quand même hardcore...encore une fois quel dommage qu'à maubeuge la victime ne fut pas du côté des TBW...
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Mar 19 Mar 2013 - 16:10

FAITESVITE a écrit:
C'est interressant, même si maubeuge n'est qu'un accident de beuvri ou une répétition grandeur nature, ils ne sont pas arrivé là par hazard, et comme vous dites, liens familliaux, transfrontaliés, ect...un lien doit exister, d'autant qu'à l'époque le poste de douane de bettignies était permanant, et que si biensur des passages plus discrets existent (goegnies, grand reng par ex) il faut quand même être coutumier (et ce n'était pas sans risque, la douane volante et la gendarmerie aussi connaissait ces voies de contournement).
Ensuite il est probable que plusieurs bandes ou une évolution profonde de ses membres soit intervenus. Il n’empêche qu'à Maubeuge on a déjà la Santana qu'on retrouve après chez Dekaize qui se fait lui même braquer avec la canardière de Dinant...çà lie quand même une petite série qui n'a pas été sans victimes du coté des forces de l'ordre.

Alors même si certes ce n'est pas du même degré de 'boucherie' que la seconde vague, pour un début, c'est quand même hardcore...encore une fois quel dommage qu'à maubeuge la victime ne fut pas du côté des TBW...

Frans Reyniers dirigeait le GRB Nouvelle Recherche


Etonnants souvenirs du premier flic de l'époque
BRUXELLES C'est sidérant, la mémoire d'un flic! Pire que celle d'un éléphant. Pas n'importe quel flic, il est vrai, mais Frans Reyniers dirigeait à l'époque le GRB fameux Groupe de répression du banditisme à Bruxelles.
Nous l'appelons à l'improviste hier soir. Il allait passer à table! Au quart de tour, le policier se souvient jusqu'au modèle de la voiture des tueurs. `Mais ne me demandez plus si c'est par le commissariat général ou la police de Hoeilaert que nous avons appris ce qui s'était passé chez Dekaise.´
`Pour Wavre, nous n'étions pas concernés. Mais les types avaient tiré sur deux gendarmes à Hoeilaert, qui est sur Bruxelles. Un de mes inspecteurs, Fredo G., s'est occupé de la VW Santana qu'on avait retrouvée brûlée en forêt de Soignes (premier détail curieux: ce policier chargé de ce devoir si essentiel a lui-même été arrêté pour hold-up par la suite!)
Je me souviens avoir assisté aux funérailles du policier Haulotte et même d'y avoir bu un verre avec Léon Finné´ second détail curieux, avec le recul: hasard ou non, Léon Finné fut lui-même abattu par les tueurs sur le parking du Delhaize d'Overijse, en septembre 1985.
´Au GRB, nous étions à mille lieues d'imaginer ce qu'allait devenir le Brabant wallon. Pour nous, le vol d'armes chez Dekaise, c'était du pur terrorisme. Daniel Dekaise avait la réputation d'avoir mis au point des armes spéciales et c'était ce que cherchaient les tueurs
Puis l'expert Dery (décédé, Ndlr) a fait le lien entre toutes ces affaires. On a alors créé des task forces avec la gendarmerie. Ça a tout de suite très mal fonctionné. En bref, la PJ donnait tout aux gendarmes. Les gendarmes notaient et gardaient tout pour eux.
Les tueurs? On les connaît! J'ai donné leurs noms 4 ex-gendarmes, NdlR dans mon livre qui s'est vendu à 8.000 exemplaires. Pas un des quatre cités ne m'a fait un procès´
© La Dernière Heure 2002
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Mar 19 Mar 2013 - 16:11

Qui est ce Frédo G. ? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Mar 19 Mar 2013 - 16:18

Godfroid ? "Club 52"?
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2670
Age : 59
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   Mar 19 Mar 2013 - 16:22

FREDERIC GODFROID (EX-COMMISSAIRE) ET ALAIN LAVIGNE,LES DEUX CHEFS PRESUMES D'UNE BANDE DE TRUANDS SONT ARRETES A OSTENDE

SURMONT,EDDY

Page 18

Mardi 19 février 1991

Les deux chefs présumés d'une bande de truands arrêtés à Ostende

Les habits de gangster de l'ex-commissaire

Banques et postes braquées. L'ex-commissaire de la PJ de Bruxelles est tombé dans le piège de ses «collègues» brugeois.


C'est au cours d'une opération menée samedi peu avant 1 h du matin sur le Quai des Pêcheurs à Ostende qu'une équipe de la police judiciaire de Bruges, dirigée par le commissaire Beirnaert, a arrêté Fréderic Godfroid (39 ans) et Alain Lavigne (23 ans), les deux présumé chefs d'une redoutable bande de gangsters. Fréderic Godfroid n'est autre qu'un ex-commissaire de la police judiciaire de Bruxelles, condamné en 1987 à 40 mois de prison avec suris par la 25e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles pour l'exploitation d'une maison de débauche (un club de la place Stéphanie), de port d'arme prohibé et d'extorsion de fonds avec violence. A l'actif de la bande qu'il dirigeait, les policiers brugeois ont d'ores et déjà inscrit un nombre impressionnant d'attaques à main armée qui lui aurait rapporté plusieurs dizaines de millions de FB.

Cela faisait deux ans déjà que toutes les polices du Royaume étaient à la recherche des auteurs de plusieurs hold-up commis à la côte, à Bruges, à Ypres, à Bruxelles, à Uccle, à Saint-Gilles, à Bonheiden, à Anvers et à Mons. L'enquête trouve son origine dans l'arrestation d'un Français, Marc Monge, déjà extradé vers son pays depuis plusieurs mois, ainsi que dans l'arrestation de Pascal De Boeck et Jean-Luc Bernard, deux Belges suspectés d'avoir participé à plusieurs hold-up. Des avis de recherches furent lancés contre Godfroid et Alain Lavigne (dit le «petit Alain»), soupçonnés d'avoir participé à certains de ces braquages. Leur déménagement à la côte leur aura finalement été fatal. Les deux hommes occupaient un appartement, à Ostende et à Bredene. Deux locations dont l'équipe du commissaire Jean-Marie Beirnaert de la PJ de Bruges, surnommé le «Borniche» de la côte en raison du nombre de gangsters de grande renommée tombés dans ses filets, avait eu vent par une information diffusée par une équipe d'antibanditisme de la PJ de Bruxelles.

Dans la nuit de vendredi à samedi une vingtaine de membres de la PJ de Bruges prirent en filature Godfroid et Lavigne. Ils n'eurent aucun problème pour interpeller les deux hommes et leurs amies.

Fréderic Godfroid et Alain Lavigne ont été interrogés tout le long du week-end passé. Alors que Lavigne aurait avoué sa participation à certains hold-up, Godfroid aurait choisi la stratégie du silence.

Parmi les méfaits mis à l'actif de «la bande à Godfroid», on relève l'attentat à main armé commis contre le bureau du syndicat socialiste à Ypres en 1989 et qui rapporté à ses auteurs plusieurs millions aux gangsters. Une autre attaque commise par la bande aurait été perpétrée à Bruges le 28 octobre 1989 contre Julien Blommaert. Accompagné de sa femme, cet homme qui avait organisé le soir même le championnat de Belgique de body-building au casino d'Ostende rentrait à la maison avec, dans sa malette, plus d'un million de FB, la recette de la soirée. Au moment où il glissait la clef dans la serrure trois hommes masqués et armés surgirent du néant. Lundi soir le juge d'instruction M. Heimans interrogeait toujours un couple de bijoutiers originaires de Bruxelles. Ils sont soupçonnés d'avoir renseigné Godfroid sur des adresses de bijoutiers et sur des «coups» à y commettre.

EDDY SURMONT

avec Al.G.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plusieurs faits distinct   

Revenir en haut Aller en bas
 
Plusieurs faits distinct
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les méfaits des régimes
» Hindouisme un Dieu où plusieurs Dieux?
» Dossiers: Faits insolites en Ufologie
» 2009: vidéo de plusieurs corps lumineux au Minnesota
» plusieurs points de vue interne = point de vue omniscient?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Profilage criminel-
Sauter vers: