les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7710
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Lun 22 Avr 2013 - 12:47

Tueries : grosse réunion le 22 mai

Plus aucune n’avait eu lieu entre 2007 et 2012
ÉNIGMECHARLEROI Importante réunion, selon nos infos, pour les familles des victimes des tueries du Brabant.

À l’initiative du parquet de Charleroi, elle se tiendra le mercredi 22 mai prochain à 15 h à Charleroi, en présence de la juge d’instruction Mme Martine Michel, du procureur général de Mons, du procureur du Roi de Charleroi et d’enquêteurs de la CBW, la Cellule Brabant wallon.

À deux ans et demi de la prescription probable de l’action publique, les familles espèrent la présence de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom.

La précédente, en 2012, avait réuni une septantaine de proches des 28 victimes assassinées entre 1982 et 1985.

Initiées par le juge d’instruction aujour- d’hui retraité, M. Lacroix, les premières réunions du début des années 2000 avaient été interrompues entre 2007 et 2012. À l’époque, le procureur Christian De Valkeneer voyait moins leur nécessité.

Cette réunion du 22 mai prochain est confirmée. Elle réjouit les familles, en particulier leur chef de file Patricia Finné (auteur avec Michel Leurquin de L’Histoire vraie des tueurs fous du Brabant wallon, actuellement en librairie).

Patricia Finné se bat pour une nouvelle commission d’enquête parlementaire, “urgente” selon elle, et pour une prolongation “à 30 ans” de la prescription : jusqu’en 2025 : comme la DH l’a annoncé en février, Charles Michel a déposé une proposition de loi.

Peu d’échos pour l’instant : deux mois après, personne ne semble vouloir le soutenir.

Gilbert Dupont


Source : DH

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7710
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Mer 22 Mai 2013 - 19:16

Durant cette réunion, il a été dit que la CBW suivait une piste privilégiée mais qu'il n'y avait pas d'éléments concrets pour procéder à des arrestations.

Source : Rtl

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1669
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Mer 22 Mai 2013 - 20:53

donc encore une fois rien de rien?
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Mer 22 Mai 2013 - 20:59

Source RTL :

Citation :
On a des noms, mais pas d'indices suffisants. Sans cela, j'aurais déjà interpellé

Une phrase vide de sens ? Si on a des noms, c'est qu'on a des indices suffisants non ? Sinon, de quels noms veut-elle parler ? Tous les noms du dossier ? Facile...
Revenir en haut Aller en bas
romeo



Nombre de messages : 179
Localisation : BXL
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Mer 22 Mai 2013 - 22:58

La piste privilégiée pourrait etre l'enquete manipulée,les commanditaires en sorte
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Mer 22 Mai 2013 - 23:47

Citation :
Tueries du Brabant - La manipulation, retenue par les enquêteurs (22/05/2013 19:15)

Les responsables de l'enquête sur les "Tueries du Brabant", qui ont fait 28 victimes dans les années quatre-vingts, ont réuni mercredi, comme chaque année, les familles de ces victimes, pour faire le point sur leurs investigations. Les sentiments étaient partagés, à la sortie des proches. Si certains disaient vouloir y croire encore, avant la date de la prescription en 2015, d'autres affichaient leur découragement, faute de résultat concret. Lors du point presse qui s'en est suivi, la juge d'instruction Martine Michel et le procureur du Roi de Charleroi, Pierre Magnien, ont regretté que des manipulations soient intervenues par le biais de fuites dans certains journaux, à propos des armes retrouvées dans des sacs à Ronquières. L'Institut national de Criminalistique et de Criminologie (INCC) a bien établi que ces armes avaient séjourné un ou deux mois dans des sacs ouverts, certains ont parlé de sacs fermés, ce qui aurait faussé les demandes d'expertises. De même, les deux magistrats ont regretté qu'on parle d'une "guerre des polices" entre anciens et nouveaux enquêteurs. Ils ont dit ne pas être informés de plaintes récentes, l'une dirigée contre la juge Michel, l'autre déposée par l'ancien responsable d'enquête Eddy Vos. La juge Michel a avancé que la seule hypothèse actuellement retenue est celle d'une manipulation, dont on recherche les instigateurs, ce qui conduirait aux auteurs des tueries. "On a des noms, mais pas d'indices suffisants. Sans cela, j'aurais déjà interpellé", a expliqué la magistrate.

(Belga)

en clair, Mme Michel et le procureur Magnien ferment les portes concernant le temps d'immersion des sacs (ouverts ? fermés ?)

Même les menaces de mort contre Vos relèvent apparemment du fantasme

On n'avance pas ... on recule.

Je ne sais pas qui est derrière tout ça mais ils doivent avoir une fameuse influence.
Revenir en haut Aller en bas
FAITESVITE



Nombre de messages : 987
Date d'inscription : 08/10/2010

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Jeu 23 Mai 2013 - 0:25

Les sacs auraient donc été jetés ouverts, mais si c'est le cas il doit y avoir des preuves (les pvs d'époques par exemple), sinon comment le saurait-elle?
Si c'est le cas peu importe que certains disent le contraire...je ne comprend pas, la validité des expertises seraient donc validées par les propos tenus dans la presse?

Pour ce qui concerne les manipulations, cette déclaration est très étonnante!!
Revenir en haut Aller en bas
stoukette69



Nombre de messages : 186
Age : 48
Localisation : Nivelles
Date d'inscription : 21/02/2012

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Jeu 23 Mai 2013 - 8:14

J'ai unpeu de mal à décrypter la dépêche de l'agence Belga mais si je comprends bien, c'est clairmeent les journalistes qui sont visés par les propos de Mme Michel (en parlant de manipulations) et Gilbert Dupont en parrticulier pour l'histoire des analyses erronées de l'INCC.
Et les plaintes récentes seraient également des inventions de journalistes? Là j'ai des doutes.

Au JT d'RTL hier, on parlait d'une piste privilégiée dévoilée aux parties civiles. La piste WNP je suppose? Plus d'infos à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Whoknows



Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Jeu 23 Mai 2013 - 9:37

Bende-speurders ontmoeten nabestaanden slachtoffers
‘Het onderzoek is gemanipuleerd’
De Standaard, 23/05/2013, van onze redacteur Mark Eeckhaut
Het onderzoek naar de Bende van Nijvel is in de jaren ‘80 bewust op een dwaalspoor gebracht. Daar is de nieuwe onderzoeksploeg van overtuigd.
‘Het onderzoek is gemanipuleerd’ Martine Michel: iets vreemds met vondst wapens in kanaal. gpb

‘Wij beweren niet dat de onderzoekers die het Bende-onderzoek vroeger hebben onderzocht, oneerlijk waren. We zijn er wel van overtuigd dat iemand hen op een dwaalspoor heeft gebracht.’

Onderzoeksrechter Martine Michel, geflankeerd door de procureur van Charleroi, Pierre Magnien, en een reeks onderzoekers ontving gisteren naar jaarlijkse gewoonte de nabestaanden van de 28 slachtoffers van de dodelijke aanslagen van de Bende van Nijvel in de jaren ‘80. Zij werden op de hoogte gehouden van de vorderingen van het dossier. Daarna sprak Michel de pers toe. ‘De commissie die in 1997 in het parlement de misdaden van de Bende onderzocht, heeft de conclusie getrokken dat er iets vreemds aan de hand was met de wapenvondst van november 1986 in het kanaal van Ronquières. Wij hebben met de hulp van het Nationaal Instituut voor Criminalistiek en Criminologie (NICC) ontdekt dat ze gelijk hadden.’

De speurders van de Dendermondse onderzoeksrechter Freddy Troch – de cel Delta – vonden toen in Ronquières zakken in het water met ondermeer wapens erin. De cel Delta ging er op basis van getuigenverklaringen van uit dat die wapens er al een jaar lagen. Volgens het NICC kan dat hooguit een paar maanden zijn geweest. Volgens Martine Michel heeft ‘iemand’ de cel Delta in 1986 op een dwaalspoor gezet en hen verbanden tussen overvallen doen leggen die er niet waren. ‘Dat wij dat ontdekt hebben, betekent niet dat wij een oorlog willen tussen de “oude” en de “nieuwe” speurders in het onderzoek. Wij zeggen niet dat de vroegere onderzoekers oneerlijk of incompetent zijn.’ Ondertussen heeft één van de speurders van de cel Delta wel een klacht ingediend tegen Michel wegens machtsmisbruik. Ook ex-speurder Eddy Vos heeft een klacht ingediend.

Los van het gehakketak tussen de speurders zei Michel dat er ook in de speurtocht naar de daders vorderingen zijn gemaakt. ‘We hebben namen. We hebben groepen van interessante mensen samengesteld. We hebben hypotheses over motieven. Maar we hebben geen bewijzen genoeg om arrestaties te verrichten.’

Nochtans dringt de tijd want het onderzoek naar de Bendemisdaden verjaart in november 2015. De meningen over of de verjaringstermijn bij wet verlengd moet worden, zijn verdeeld. Een medewerker van de minister van Justitie, Annemie Turtelboom (Open VLD), die gisteren op de ontmoeting aanwezig was, hield zich daarover op de vlakte.

De meeste slachtoffers toonden zich gisteren ondanks alles hoopvol. ‘Ik had niet verwacht dat ze zo concreet gingen zijn’, zei Nathalie Palsterman, dochter van Jan die in 1985 doodgeschoten werd aan de Delhaize van Aalst. ‘Ik hoop nog altijd dat we ooit zullen weten door wie en waarom’.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Jeu 23 Mai 2013 - 16:12


Si je comprends bien, la priorité des enquêteurs est de clarifier la manipulation qui s'est passée en 1985 et 1986 dans le canal Charleroi-Bruxelles à Ronquières. Il faudrait se concentrer sur les personnes qui affirment avoir vu des suspects jeter des sacs en 1985 (alors que les fouilles de 1985 n'ont rien donné ... parce qu'il n'y avait rien) et sur les personnes qui ont conservé et mis ensemble les indices puis les ont jetés en 1986, quelques mois avant que les plongeurs les trouvent. Il faudrait aussi préciser comment ces indices ont orienté l'enquête (dans une mauvaise voie). Est-ce le lien entre les deux vagues qu'il faut remettre en cause ? D'autres manipulations ont-elless été possibles ? Peut-on faire confiances aux ADN analysés ? ... Il y a encore beaucoup de questions.



Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7710
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Jeu 23 Mai 2013 - 16:53

Trouvé sur le site bendevannijvel.com de nos amis flamands :

Qui veut museler la juge Michel qui bouscule l'enquête sur les tueurs du Brabant?

Martine Michel, 51 ans, connait la pègre comme sa poche. Dans les prisons de Charleroi, on chuchote que la moitié des truands qui y sont coffrés l’ont été par cette spécialiste de la grande criminalité. Depuis quatre ans, la juge d’instruction s’est toutefois mise sur la piste d’une toute autre race de tueurs: des fantômes.

Martine Michel est la sixième juge d’instruction en charge des Tueries du Brabant, qui ont causé vingt-huit morts inexpliquées du 30 septembre 1982 au 9 novembre 1985. La juge avance dans la pénombre. Elle perquisitionne. Elle bouscule. Pour la première fois, le dossier épais d’1,2 million de pages a été classé méthodiquement.

Et la juge Michel est repartie aux sources du malaise, cherchant à comprendre pourquoi l’enquête avait déraillé, dès l’origine. C’est elle qui a poussé l’investigation sur ce "mystère de Ronquières" qu’une commission d’enquête parlementaire suggérait de percer, il y a plus de quinze ans. Qu’a-t-elle découvert sur les rives du canal de Charleroi, au lieu-dit "Le Large de Fauquez"?

Pêche surprise
Qu’une pêche miraculeuse de novembre 1986 avait peut-être été montée de toutes pièces. Que les armes, les cartouches, les traces imputées aux tueurs ont pu être jetées à l’eau dans le but d’embrouiller les enquêteurs de l’époque. Que ces sacs d’indices n’ont sans doute pas été abandonnés par les tueurs eux-mêmes, mais par d’autres mains. Non pas au lendemain de la dernière tuerie, celle d’Alost, le 9 novembre 1985. Mais bien plus tard, comme le récapitule ce reportage diffusé par RTL-TVI en février 2013.

Seulement voilà, la juge n°6 semble avoir touillé en eaux troubles. Depuis deux mois, Martine Michel fait l’objet de diverses manœuvres d’intimidation. "On" lui aurait suggéré de se taire. "On " laisserait même courir le bruit selon lequel le dossier lui serait retiré en cas d’indiscrétions dans la presse. C’est étrange…

Lors de sa désignation, en mai 2009, il avait été clairement choisi de jouer la carte de la médiatisation, afin de tenter de ranimer un dossier moribond. A l’époque, la juge Michel avait reçu carte blanche pour parler des Tueries, y compris à la télévision. Aujourd’hui, le black-out est décrété et les menaces de destitution sont à peine voilées. Aurait-"on" peur que la justice approche du but?

Conflit de génération
Il faut dire que la situation est particulière. Aucun média n’ose l’affirmer haut et fort. Mais le supérieur hiérarchique de Martine Michel n’est autre que son prédécesseur. Il s’agit de Jean-Pol Raynal, un homme controversé, autoritaire, qui préside depuis des lustres le tribunal correctionnel de Charleroi. Fonction de pouvoir que Raynal occupait alors qu’il était juge d’instruction en charge des Tueries du Brabant: lui et Martine Michel ont pendant plusieurs mois mené conjointement l’enquête sur ce colossal dossier.

Remontons un cran encore dans l’organigramme: Claude Michaux est l’indéboulonnable procureur général de Mons, dont dépend le parquet carolo. Michaux et Raynal? Le tandem auquel sont associées les longues années d’efforts (vains) au cours desquels les enquêteurs testaient sur le continent américain de nouvelles méthodes d’investigation, comme le fameux profiling. Alors qu’au même moment, il aurait été aussi utile d’archiver sérieusement un dossier devenu aussi touffu qu’un buisson épineux abandonné au fond d’un jardin. Une nouvelle équipe arrive, range l’improbable et relance l’enquête: forcément, ceci devait générer quelques tensions.

Déclarations à l'agenda
Virilement interrogés, les policiers de Termonde auraient développé des versions contradictoiresEt puis, Martine Michel n’a pas fait dans la dentelle en contestant les méthodes d’investigation de la cellule "Delta", localisée à Termonde et en charge d’un pan de l’enquête avant la centralisation à Charleroi. Ce sont ces enquêteurs de Termonde qui avaient notamment piloté les fouilles de Ronquières, en 1986. La juge Michel estimerait qu’il y a anguille sous roche. Là où d’autres plongeurs avaient scruté le canal, sans succès, un an plus tôt, la cellule Delta avait pu crier victoire sans trop de difficultés. Comment? Pourquoi?

Les policiers de Termonde ont été virilement interrogés par la génération Michel, en mai 2012. Ils auraient développé des versions contradictoires. Martine Michel en aurait déduit que chacun ne disait pas nécessairement la vérité. Ses interlocuteurs se seraient cabrés, se sentant suspectés. Mardi 20 mai 2013, à lire De Standaard, un policier à la retraite de la cellule Delta vient même de déposer plainte contre Martine Michel pour "abus de pouvoir".

Le tempo de cette annonce n’est pas anodin: c’est le mercredi 21 mai 2013 que la juge d’instruction a prévu de rencontrer les familles des victimes, afin de leur faire un topo de la situation. Tout porte à croire que la juge Michel évoquera ses doutes sur Ronquières – y a-t-il une manipulation avérée, un ou plusieurs informateurs, une relance totale de l’enquête? Qu’elle éclairera les familles sur ses coups de sonde dans les milieux de l’extrême droite. Qu’elle commentera, qui sait, ses interrogatoires serrés menés auprès d’anciens patrons de la sûreté de l’Etat? Qui doivent en connaitre un bout sur de vieilles connections douteuses entre l’armée, la gendarmerie et les services de renseignement, d’une part, l’un ou l’autre groupuscule néo-nazi, d’autre part.

La vérité sur Ronquières
La ministre de la Justice devrait assister à la réunion. Annemie Turtelboom expliquera peut-être au passage pourquoi la "cellule du Brabant", établie à Charleroi, n’a jamais reçu l’accès à des documents parlementaires qui pourraient pourtant être utiles. Il s’agit des déclarations sous serment des policiers de la cellule "Delta", face à la commission d’enquête parlementaire de 1996-1997. Ce sont des extraits de huis clos parlementaires. Les versions sont-elles restées cohérentes dans le temps? Auraient-elles varié? Pourquoi la juge Michel n’obtient-elle pas l’accès à ces documents?

Bron: Apache | 22 mei 2013
[i]

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Jeu 23 Mai 2013 - 17:53


Très intéressant ...

" La vérité sur Ronquières ", cela semble actuellement au coeur de l'enquête.

Ceci dit, il a été question, ces dernières années, de personnes telles que Claude Nitelet, Dominique Salesse, Herman Wachtelaer, Simon Genevois ... banditisme, stay-behind, WNP, néo-nazis ... Comment combiner cela avec Ronquières ?

Une autre suggestion (et l'idée ne vient pas de moi) : à quelle date Elio Ciolini est-il arrivé en Belgique ? Cela pourrait-il être entre les deux vagues des tueries et expliquer pourquoi la seconde vague a été plus violente ? Le lien entre les deux vagues a-t-il été "fabriqué" ? Dans tous les cas, interroger Elio Ciolini sur son passage dans notre pays et obtenir la vérité de sa part devrait rester une priorité.

Je n'oublie pas non plus les récents articles de "Max Loiseau" dans UBU Pan, au sujet de l'IESP (Robert Close, Alexander Haig, Yves Dumonceau de Bergendal, Armand De Decker, etc)

Revenir en haut Aller en bas
pierre



Nombre de messages : 693
Localisation : charleroi
Date d'inscription : 30/08/2006

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Jeu 23 Mai 2013 - 18:42

HERVE a écrit:

Très intéressant ...



à quelle date Elio Ciolini est-il arrivé en Belgique ? Cela pourrait-il être entre les deux vagues des tueries et expliquer pourquoi la seconde vague a été plus violente ? Le lien entre les deux vagues a-t-il été "fabriqué" ? Dans tous les cas, interroger Elio Ciolini sur son passage dans notre pays et obtenir la vérité de sa part devrait rester une priorité.




-Ce genre de questions ce pose tel lors des réunion ''famille des victimes''?

-Ont ils communiqué sur un éventuel lien avec l'affaire Bomseléér?
Revenir en haut Aller en bas
http://soscharleroi.com
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Jeu 23 Mai 2013 - 21:24



http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130523_00313803

eudi 23 mai 2013 06h00

Reste la piste de la manipulation

Alors que se profile la prescription des faits, l’enquête sur les tueries du Brabant porte maintenant sur une possible manipulation.

C’est une obligation que se sont assignée depuis plusieurs années les responsables de l’enquête sur les «Tueries du Brabant» : une fois l’an, ils réunissent les proches des 28 victimes de ces agressions meurtrières des années 80, pour les informer des avancées éventuelles de l’enquête. Ce rendez-vous prend une tournure plus particulière encore, à mesure qu’approche le délai de prescription de 2015, au-delà duquel, s’il n’y a pas d’aboutissement, on devra bien parler du plus retentissant échec de la plus grande affaire criminelle du pays.

À huis clos, hier, ces proches ont donc entendu magistrats et enquêteurs au Palais du Verre de Charleroi. Ils en sont sortis sans avoir la réelle conviction d’en avoir beaucoup appris, disaient-ils, et avec des sentiments partagés. Certains continuent d’y croire, et d’espérer en une solution de l’énigme avant l’échéance fatale de 2015. D’autres se laissent aller au découragement, et certains disaient même ne plus avoir l’intention de revenir, au rendez-vous prévisible de l’an prochain.

« Informations » inexactes

Les questions et réponses avec la presse ont surtout été, pour la juge d’instruction, Martine Michel et le procureur du Roi Pierre Magnien, l’occasion de déplorer (et le mot est faible…) des «informations» inexactes parues chez certains, à propos des sacs d’armes retrouvés à Ronquières.

Ces sacs étaient bien ouverts, et l’INCC, chargé d’expertiser les armes, en avait été averti. Dire au contraire que les sacs étaient fermés, est faux, et a des effets dévastateurs sur les familles qui pourraient penser à une enquête mal menée, ont dit les magistrats. Ils ont aussi démenti toute «guerre des polices», et ont affirmé n’être pas informés d’une plainte contre la juge Michel ou d’une autre, déposée par un ancien enquêteur.

Et l’enquête? «On a des noms, mais pas d’indices suffisants, sinon j’aurais interpellé», a expliqué la juge Michel, pour qui l’INCC a validé scientifiquement les pistes explorées. Il n’en reste qu’une, celle de la manipulation.

Il faut maintenant savoir pourquoi elle a été organisée, et par qui, ce qui devrait permettre de remonter la filière. Le tout avant 2015. Car s’il existe des indices sérieux, on pourrait débattre d’un éventuel allongement du délai de prescription, avait laissé entendre la ministre Turtelboom, absente cette année à ce rendez-vous avec les familles des victimes de ces tueries.

Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Jeu 23 Mai 2013 - 23:43

@HERVE

1) D'autant plus que, c'est mon avis, Elio Ciolini ressemble assez au PR du tueur.

2) Si les sacs étaient ouverts, c'est encore pire car le contenu aurait dû alors se décomposer encore plus et on peut supposer une durée d'immersion encore moins longue. (- de 2 mois)
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1669
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 8:33

ciolini comme stratege, je veux bien, mais comme tueur en action, non là je ne le vois pas du tout
Revenir en haut Aller en bas
davidoff



Nombre de messages : 116
Date d'inscription : 16/09/2008

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 9:43

Moi je me demande :"pourquoi Ronquières ???" si on veut faire disparaitre des choses dans l'eau, il y a des tas d'endroits en Belgique plus discrets, comme le long du canal Charleroi-Bruxelles, par exemple; il est vrai qu'il y a plus de courant dans ce canal et que les "choses" auraient été plus difficiles à retrouver!
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 13392
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 9:51


S'il y a eu manipulation, "on" voulait que les enquêteurs retrouvent ces indices ... ce qui ne veut pas nécessairement dire que des enquêteurs sont complices.

Il n'y a pas de courant dans un canal mais il est vrai qu'il y avait des façons plus discrètes de se débarasser des sacs.

Que pensez-vous du commentaire suivant trouvé sur internet :

http://www.apache.be/fr/2013/05/22/qui-veut-museler-la-juge-michel-qui-bouscule-lenquete-sur-les-tueurs-du-brabant/

(...)

1 commentaireRSS
Robert du Bois il y a 15 heures

J' ai eu les aveux spontanés d'un des tueurs du Brabant qui m'a avoué avoir tiré sur des innocents dont des femmes et des enfants. Le type dont je connais l'identité ressemble à un des portraits-robots et fait partie d'un mouvement d'extrême-droite. J'ai prévenu les enquêteurs il y a plus de trois ans et depuis lors je collectionne les ennuis.
Lors de ses aveux le tueur a craqué complètement : on aurait dit le diable qui agonisait. Je me suis même retrouvé en état de choc pendant de nombreuses années mais heureusement je me suis ressouvenu de cette scène impressionnante que peu de personnes auraient été capables d'encaisser.
J'ai déjà contacté pas mal de journalistes mais ils se dégonflent tous. Le tueur porte un pace-maker et n'en a peut-être plus pour longtemps à vivre.


Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1669
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 10:08

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1669
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 10:10

ou encore (http://tueriesbrabant.skynetblogs.be/archive/2005/10/23/nbsp.html)

J'ai recueilli les aveux d'un tueur il y a quelques années. Il m'a décrit une scène très sanglante qui pourrait être une des attaques des tueurs du Brabant. Par après j'ai appris que ce type était membre d'un parti d'extrême-droite et qu'il possédait des armes. Il est également facilement irritable voire caractériel. De plus il ressemble à un des portraits-robots. J'ai communiqué ces informations par e-mail à la cbw de Jumet début avril 2010. J'ai retéléphoné au moins 5 fois pour les prier de prendre mon témoignage au sérieux et ce n'est qu'en mars 2011 que des enquêteurs sont venus m'écouter. Ils m'ont dit qu'il y avait beaucoup de gens qui les menaient volontairement sur des fausses pistes, pour se venger d'un voisin etc. Mais dans ce cas-ci je suis persuadé qu'il s'agit de la bonne piste. Espérons juste que le lobby qui se trouve derrière ces tueurs n'empêche pas les enquêteurs d'aller voir trop loin... Écrit par : Robert du Bois | 12/04/2011


Le 12 avril 2011 j'avais écrit sur ce blog que j'avais eu les aveux d'un tueur, un type d'extrême droite qui m'avait décrit des scènes épouvantables. Je viens de me souvenir il n'y a pas si longtemps qu'à la fin de ses aveux le type avait hoché de la tête positivement à la question s'il s'agissait des tueries du Brabant (il n'était plus en état de parler car proche de l'agonie -tellement il avait évacué ses démons- et moi j'étais abasourdi, choqué et en fait même en danger ; c'est pour cela que je ne m'en suis resouvenu que plus tard). Je précise que lors de ses aveux il m'a avoué avoir tiré sur des innocents dont entre autre des enfants et des jeunes filles.
J'ai donc eu les aveux complets d'un type qui a voulu soulagé sa conscience ; je connais son nom, son adresse, son numéro de gsm, son adresse e-mail, son véhicule et sa plaque d'immatriculation. Excusez du peu. Evidemment j'ai mis au courant la cellule d'enquête des tueries du Brabant, mais qu'attendent-ils pour arrêter cette crapule ? Ce type ne doit plus avoir le privilège de passer encore un jour en liberté.
Écrit par : Robert du Bois | 28/02/2012
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 10:48

J'avais déjà vu des commentaires de même contenu du même Robert du Bois à d'autres occasions. C'est vrai qu'il persiste dans ses déclarations. Cependant, je suppose qu'il en a informé la CBW et qu'une sérieuse enquête a dû être menée à ce sujet.

Pour avouer des faits pareils spontanément, il faut soit être non impliqué et complètement givré ou coupable et tenaillé par le remord. J'ai tendance à opter pour la seconde solution.

Dans ce cas, la CBW connait l'identité de killer et probablement du reste de la bande, ce qui rejoindrait ses déclarations "on a des noms mais pas de preuves". Des aveux ne suffisent hélas (ou heureusement) pas.

Le profil du gars malade, en fin de vie me fait étrangement penser à Nitelet mais ça ne cadre pas au niveau du PR ... (peut-être le N° 8, le seul à être blond, mais il ne me semble pas que killer ait été jamais décrit comme blond ????).

Toujours la même rengaine, même PDS s'est déjà vanté de ces massacres, alors que croire ?

C'est là que je suis d'accord avec la CBW : si on trouve pas de preuves matérielles inéluctables, on ne pourra jamais inculper quelqu'un, et donc, par respect pour la présomption d'innocence, le public ne saura jamais rien. Et j'ai bien peur que c'est ainsi que se clôturera ce dossier dans moins de 900 jours.

Pour la plupart d'entre nous, ce serait une simple frustration mais je pense surtout aux proches des victimes ...
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1669
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 11:13

et si robert du bois venait sur les forums pour nous en parler, sans donner le nom, mais en essayant de cadrer mieux: quelle mouvance d'extreme droite? quelles fréquentations avait-il? est-ce que son nom apparait dans les dossiers (peut-être donner les initiales)? à quel portrait robot correspond-il au juste? etc

@robert, si vous nous lisez?


Dernière édition par dim le Ven 24 Mai 2013 - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 11:34

Bien vu dim,

Ce serait vraiment top qu'il puisse nous "faire comprendre qui sans le citer nommément"
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1120
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 14:58

dim a écrit:
ou encore (http://tueriesbrabant.skynetblogs.be/archive/2005/10/23/nbsp.html)

J'ai recueilli les aveux d'un tueur il y a quelques années. Il m'a décrit une scène très sanglante qui pourrait être une des attaques des tueurs du Brabant. Par après j'ai appris que ce type était membre d'un parti d'extrême-droite et qu'il possédait des armes. Il est également facilement irritable voire caractériel. De plus il ressemble à un des portraits-robots. J'ai communiqué ces informations par e-mail à la cbw de Jumet début avril 2010. J'ai retéléphoné au moins 5 fois pour les prier de prendre mon témoignage au sérieux et ce n'est qu'en mars 2011 que des enquêteurs sont venus m'écouter. Ils m'ont dit qu'il y avait beaucoup de gens qui les menaient volontairement sur des fausses pistes, pour se venger d'un voisin etc. Mais dans ce cas-ci je suis persuadé qu'il s'agit de la bonne piste. Espérons juste que le lobby qui se trouve derrière ces tueurs n'empêche pas les enquêteurs d'aller voir trop loin... Écrit par : Robert du Bois | 12/04/2011


Le 12 avril 2011 j'avais écrit sur ce blog que j'avais eu les aveux d'un tueur, un type d'extrême droite qui m'avait décrit des scènes épouvantables. Je viens de me souvenir il n'y a pas si longtemps qu'à la fin de ses aveux le type avait hoché de la tête positivement à la question s'il s'agissait des tueries du Brabant (il n'était plus en état de parler car proche de l'agonie -tellement il avait évacué ses démons- et moi j'étais abasourdi, choqué et en fait même en danger ; c'est pour cela que je ne m'en suis resouvenu que plus tard). Je précise que lors de ses aveux il m'a avoué avoir tiré sur des innocents dont entre autre des enfants et des jeunes filles.
J'ai donc eu les aveux complets d'un type qui a voulu soulagé sa conscience ; je connais son nom, son adresse, son numéro de gsm, son adresse e-mail, son véhicule et sa plaque d'immatriculation. Excusez du peu. Evidemment j'ai mis au courant la cellule d'enquête des tueries du Brabant, mais qu'attendent-ils pour arrêter cette crapule ? Ce type ne doit plus avoir le privilège de passer encore un jour en liberté.
Écrit par : Robert du Bois | 28/02/2012

Y avait-il des jeunes filles (disons entre 15 et 25 ans) dans lles victimes ?
Revenir en haut Aller en bas
perplexe



Nombre de messages : 630
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   Ven 24 Mai 2013 - 15:22

Rebecca Vande Steen : 14 ans
Anne Timmermans : 20 ans
...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi   

Revenir en haut Aller en bas
 
réunion des familles, 22 mai 2013 à Charleroi
Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Première mondiale : Le 2 juin 2013 Adoration Eucharistique dans le monde entier, en union avec le pape François.
» Union de pensées du vendredi 3 mai 2013
» Rythmes scolaires en école primaire à Paris - réunion du 18.02.2013 avec Bertrand Delanoé : comptes rendus.
» SED 2012/2013 - Réunion de rentrée
» Familles en danger...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: DIVERS :: Les familles de victimes-
Sauter vers: