les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mar 1 Oct 2013 - 14:50

au début il y avait des faits divers qui se situaient autour des adresses à Ixelles


puis après une année les journalistes profileurs ont vu des points commun.

beaucoup d'affaires n'étaient pas encore mis à l'instruction
puis apres nivelles les flamands parlent de la bande de nivelles.

Le but ici est de trouvé les premiers articles qui parlent de cela
comme disait aussi ds sa première phrase:
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mar 1 Oct 2013 - 14:52




merci à un membre:

http://www.tijd.be/nieuws/opinie_column/De_onzichtbare_hand_in_het_Bendedossier.9404491-7116.art




Citation :
05:08 - 28 september 2013

De onzichtbare hand in het Bendedossier

PALEIS DER NATIE Rik Van Cauwelaert



In september 1983 was er ineens sprake van de Bende van Nijvel. Dertig jaar en 28 roofmoorden later geraakt het ontspoorde onderzoeksdossier van nagenoeg een miljoen bladzijden begraven onder onverschilligheid, onkunde en valse beschuldigingen.








Door Rik Van Cauwelaert, columnist




‘Iemand moet Danny C. hebben belasterd’, want zonder dat hij iets kwaads had gedaan, werd hij op 15 mei 2012 thuis opgepakt door leden van de Onderzoekscel Waals-Brabant en voor verhoor meegenomen naar Charleroi. En daar trad Danny C. binnen in de wereld van Kafka.

Het bevel tot medebrenging van onderzoeksrechter Martine Michel vermeldde dat er, ‘vu le réquisitoire du Procureur du Roi’, tegen C. ernstige aanwijzingen bestaan voor ‘culpabilité relatif aux faits de vol avec violences et meurtres’.

Opmerkelijk: in Charleroi werd C. niet gehoord als mededader van de roofovervallen van de Bende van Nijvel, maar als getuige. Toch blijft het bevel tot medebrenging met de verbijsterende beschuldiging tegen C. in het Bendedossier zitten.

C., die intussen een klacht wegens machtsmisbruik indiende tegen onderzoeksrechter Michel, is een gepensioneerde politieofficier met een onberispelijke staat van dienst. Als hoofd van de Deltagroep verrichtte hij destijds voortreffelijk onderzoek naar onder meer overvallen gepleegd door de bende van Philippe De Staercke. Die werd door getuigen in verband gebracht met de moorddadige overval op 9 november 1985 op een Delhaizevestiging in Aalst, de laatste raid van de Bende van Nijvel waarbij acht dodelijke slachtoffers vielen. Het onderzoek naar De Staercke, geleid door de Dendermondse onderzoeksrechter Freddy Troch, werd naderhand tot ieders verwondering overgeheveld naar Charleroi.

Dwaalsporen

Het Bendedossier, waarvan sommige stukken onlangs nog vernietigd werden, beslaat ongeveer een miljoen bladzijden en vormt een doolhof van aanwijzingen, denksporen, theorieën en evenveel dwaalsporen waar slechts enkele veteranen van het onderzoek hun weg in vinden. ‘Geregeld had je, zoals nu, de indruk dat een onzichtbare hand het Bendeonderzoek de verkeerde kant uit duwde’, zegt een oudgediende onder de speurders.

Het volledige onderzoeksdossier vangt aan op 13 maart 1982 in Dinant, met de winkeldiefstal van een jachtgeweer, en eindigt met de overval op de Delhaize in Aalst. En het enige wat gewezen onderzoekers met enige stelligheid durven te beweren, daarin bijgetreden door onderzoeksmagistraten en profilers van de Amerikaanse politiedienst FBI, is dat er wellicht sprake is van twee Bendes van Nijvel.

Een eerste bende zou hebben geopereerd van 1982 tot eind 1983. Op 27 september 1985 trad de tweede bende naar buiten met twee opeenvolgende roofovervallen in Eigenbrakel en Overijse, en enkele maanden later met de laatste en meteen moorddadigste aanslag, die in Aalst, telkens op Delhaize-vestigingen.

Militair opgeleid

Vooral de eerste overvallenreeks werd gelinkt met extreemrechts. De werkwijze liet vermoeden dat de daders militair opgeleid waren of rijkswachtersscholing hadden genoten. Zo lokten ze na de overval op de Colruyt in Nijvel op 17 september 1983 de gealarmeerde gendarmes in een vakkundig aangelegde hinderlaag en openden ze een kruisvuur. Voor de tweede reeks werd gedacht aan pogingen tot afpersing van Delhaize, al bestaat daar geen bewijs voor.

Het vermoeden dat bepaalde groepen in België en in Europa een klimaat van terreur wilden creëren, leefde in die dagen sterk. Gewezen premier Wilfried Martens beschreef die periode in zijn memoires. Begin augustus 1980 was er de bomaanslag op het station van Bologna, door twee extreemrechtse militanten die evenwel hun terreuropleiding in de Sovjet-Unie en in Libië hadden genoten. In West-Duitsland was de derde generatie van de Rote Armee actief. Abou Nidal pleegde moordende bomaanvallen op de luchthavens van Wenen en Rome. En in België organiseerde de CCC van Pierre Carette tussen 1984 en 1985 een tiental aanslagen.

In het Bendeonderzoek doken verdachten op van allerlei slag. Sommigen, onder wie gewezen rijkswachters, hadden banden met extreemrechts en paramilitaire organisaties, anderen bleken als informanten gelinkt aan binnen- en buitenlandse inlichtingendiensten.

Niettemin spitste een eerste onderzoek zich toe op leden van de zogenaamde bende van de Borinage, die finaal door het assisenhof van Henegouwen werden vrijgesproken.

De Staercke

In Dendermonde werd in die dagen geënquêteerd naar een reeks overvallen toegeschreven aan de bende van Philippe De Staercke. Dat onderzoek bracht begin 1986 een link met de Bende van Nijvel aan het licht. Want De Staercke zou enkele uren voor de overval in de Delhaize van Aalst zijn geweest.

In het Bendedossier zaten ook twee verklaringen van getuigen die na de overval in Aalst mannen hadden opgemerkt die in Ronquières, ter hoogte van de Large de Fauquez, zakken in het water gooiden. Er was met peilstokken vruchteloos naar die zakken gezocht. In november 1986 liet onderzoeksrechter Troch duikers aanrukken. Die haalden zakken boven met onder meer een geldkoffer en cheques afkomstig uit de Delhaize van Aalst en stukken van munitiedozen. Een jaar eerder waren langs de kanaaloever, ter hoogte van de vindplaats in het kanaal, flarden van gelijkaardige dozen gevonden van het soort munitie dat door de bende was gebruikt.

In een nota van amper elf bladzijden maken de huidige onderzoekers van Cel Waals-Brabant het Dendermondse onderzoek echter met de grond gelijk. Volgende krakkemikkig gestelde maar opmerkelijke passage komt letterlijk uit dat rapport: ‘In fine: iedereen heeft zich blijkbaar ernstig vergist. Dat is trouwens niet de eerste keer, na de bende van de Borains (marginalen) de bende van Baasrode of DS [De Staercke], en laat ons eerlijk zijn, de strafmaat van 20 jaar gevangenisstraf voor de gepleegde feiten toegekend aan de ‘Bende van Baasrode’, dit eveneens voor DS [De Staercke] dewelke reeds half september vertrokken was uit de bende, en also de andere helft van de feiten niet heeft gepleegd… mag trouwens worden beschouwd als straffe tabak, nooit eerder gezien… Sorry voor de veroordeelden, maar er is geen beroep mogelijk tegen deze uitspraak, en waar zitten trouwens hun advocaten?’

Manipulatie

Het laat zich raden dat de intussen gepensioneerde Freddy Troch met verbijstering kennis nam van deze analyse die hem in januari 2012 werd voorgelegd. De Onderzoekscel Waals-Brabant veegt vandaag Trochs onderzoek naar De Staercke van tafel als een afleidingsmanoeuvre, een manipulatie om de politieke, extreemrechtse piste toe te dekken. Want uit onderzoek zou zijn gebleken dat de voorwerpen die de Delta-groep in Ronquières had bovengehaald nooit langer dan een of twee maanden in het water hebben gelegen. Voor de hand liggende conclusie: onderzoekers van de Deltagroep hebben de spullen zelf in het water gegooid.

Hoewel is gebleken dat de enquêteurs verkeerde voorwerpen lieten onderzoeken, staat de bewering nog steeds op de website van de onderzoekscel en blijft er een onterechte verdenking rusten op onbesproken politiemensen en onderzoekers.

In het verleden hebben twee parlementaire commissies zich over het onderzoek naar de Bende van Nijvel gebogen. Zonder veel resultaat, tenzij een nog grotere verwarring. Het Bendedossier verjaart in november 2015. Met hun nieuwste theorie hopen de huidige enquêteurs de verlenging van de verjaringstermijn te forceren.

Maar dit dossier is de afgelopen maanden definitief begraven onder politieke onverschilligheid, onkunde en valse beschuldigingen en dreigt zelfs te ontaarden in een communautair geschil. Alle pogingen van enkele betrokkenen om de politieke verantwoordelijken op die ontsporing te attenderen, bleven zonder gevolg.

Alleen een parlementaire waarheidscommissie kan nog aan het licht brengen hoe het zwaarste criminele dossier in de geschiedenis van de Belgische justitie werd verknoeid. Die klaarheid scheppen is wel het minste wat de overheid de nabestaanden van de 28 slachtoffers is verschuldigd.







et je revenait juste de la bib avec:
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mar 1 Oct 2013 - 14:55

un article de Haquin qui parle d'un comportement identique , date a verifier
peu apres il commence à écrire sur le WNP


bizarre est que avant c'est plustot colette ou vandendries qui ecrit sur les TBW

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/gallery/articles-de-presse/nivelles0002-pic_209.htm
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mar 1 Oct 2013 - 15:01

a peu pres au meme moment un certain philippe ROBERT semble avoir écrit qqs chose:


de bende :


Citation :
keiharde Fourez was de beheerder van een bouwmaatschappij;
hij hield zich bezig met een keten kleine warenhuizen, stond in
contact met grote voedingsbedrijven, verhuurde gemeubelde ap-
partementen en was vennoot in een pralinebedrijf en in een kof-
fiezaak. Zijn gezellin, Elisa Dewit, was eigenares van haar appar-
tement, een hotel in Brussel en een woning in Knokke.
Enkele uren vooraleer de slachtpartij op de parking van de Col-
ruyt van Nijvel zou plaatsgrijpen, waren achtendertig gevange-
nen ontsnapt uit de gevangenis van Doornik. Onder deze ge-
vangenen bevond zich een zekere Philippe De Staerke, een oud
legionair, toentertijd heel wat minder beroemd dan zijn grote
broer Leon, bekend onder de bijnaam 'Petit Leon'. Deze Petit
Leon was gedurende achttien maanden lastig gevallen, nadat in
het begin van herfst 1980 drie lijken gevonden waren in een spar-
renbos in Sint-Genesius-Rode.
Vroeg in de morgen van zaterdag 17 september wordt over de
ontsnapping van de achtendertig gevangenen nog nauwelijks ge-
rept. In de streek heerst dan grote verslagenheid en voor het eerst
in de sinistere sage van de slachtpartijen in Brabant gewagen som-
migen van een doldrieste bende van Nijvel. Nooit eerder ver-
toond in de misdaadgeschiedenis. Uit het niets opgedoken boe-
ven ruimen koelbloedig getuigen uit de weg, of het nu om vrou-
wen of om rijkswachters gaat. Pas door het bloedbad van Nijvel
kwam de pers tot de vaststelling dat in Waals-Brabant de voorbije
weken verscheidene nooit opgehelderde geweldplegingen plaats
hadden gegrepen en begon men zich af te vragen of deze geweld-
daden door dezelfde personen waren gepleegd.
Op slag stelt de pers zich vragen over wat de gerechtelijke auto-
riteiten, die sedert de bloedige overval op wapenhandel Dekaise
in Wavre in september 1982 ter plaatse trappelen, uitrichten. De
gerechtelijke autoriteiten zelf stellen vast dat ze opgescheept zit-
ten met de meest ingewikkelde misdaadzaak die het gerecht in de
voorbije jaren op te lossen kreeg. Op 24 september 1983 maakt de
pers, bij monde van Philippe Robert, bekend dat de onderzoe-
kers nu in het bezit zijn van een lijst van acht andere moorden die
door de bende gepleegd werden.


Een bende die niet aarzelt valstrikken te spannen voor politie
en rijkswacht en die elke vergelijking tart.
Nog verontrustender is dat deze daden niet te rijmen vallen met
de soms belachelijke buit die de bende zich toeëigent. De bandie-
ten schakelen enorme middelen in. Door de overval van 10 septem-
ber, op het bedrijf Wittock-Van Landeghem in Temse hebben de
moordenaars nu ook nog zeven kogelvrije vesten bemachtigd.
52
Het land wordt uitgekamd, tipgevers worden geraadpleegd,
alle sporen worden nagetrokken door de gerechtelijke autoritei-
ten die in het allernoodzakelijkste moeten voorzien. Op zekere
avond meent de gerechtelijke politie van Nijvel te weten dat de
moordenaars zouden moeten samenkomen in Genval, in het ge-
hucht le Petit Chäteau. Deze informatie wordt ernstig genomen.
Op de afspraak zouden moeten aanwezig zijn: een zekere Roger
Van de Waele. een meisje luisterend naar de voornaam Christi-
ane, de genaamde Gerard De Wilde, die verondersteld wordt de
moordenaar te zij n van de huisbewaarder van Temse, en drie jon-
gens waarvan men alleen de voornamen, Marcel, Henri en Chris-
tian kent. Toezicht wordt georganiseerd. Natuurlijk tevergeefs.
Andere sporen leiden al naar Alain Moussa en Patriek Moïse,
twee beroemde namen in het Brusselse milieu van prostitutie en
drughandel. Op het parket van Brussel laat eerste substituut Pier-
re Erauw aan rechter Wezel een dossier overmaken waarin hij
aanstipt dat volgens inlichtingen ingewonnen door de rijkswacht,
de moordenaars van het Brabantse zouden bestaan uit een orga-
nisatie luisterend naar de naam 'Zwarte Vesten' ...
Een van de onbelangrijk lijkende details die de onderzoekers na
de slachting van Nijvel vaststellen, is dat Jacques Fourez regelma-
tig een bezoek bracht aan het gastronomisch restaurant van
Ohain, in Brussel bekend als 'Au Trois Canards'.


Ce Robert doit donc etre un des enquêteurs de PJ ou gendarmerie de nivelles?


c'est donc largement avant DERY qui a confirmé qqs semaines après
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 668
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mar 1 Oct 2013 - 22:02

K a écrit:
a peu pres au meme moment un certain philippe ROBERT semble avoir écrit qqs chose:

...

Ce Robert doit donc etre un des enquêteurs de PJ ou gendarmerie de nivelles?


c'est donc largement avant DERY qui a confirmé qqs semaines après
Non, c'est un journaliste, cf. votre texte en français ici : https://sites.google.com/site/tueriesdubrabant/nivelles

Voir aussi : https://www.google.fr/#q=%22philippe+robert%22+tueurs+brabant
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mer 2 Oct 2013 - 9:09

Citation :
....Du coup, la presse s’interroge sur ce que fait l’autorité judiciaire qui piétine depuis l’attaque sanglante de l’armurerie Dekaise à Wavre, en septembre 1982. Les autorités judiciaires, elles, s’aperçoivent qu’elles ont sur les bras l’affaire criminelle la plus complexe que la justice ait eu à traiter ces dernières années et le 24 septembre 1983, la presse annonce, sous la plume de Philippe Robert, que les enquêteurs sont désormais en possession d’une liste de huit autres meurtres commis par la bande. Une bande qui n’hésite pas à tendre des pièges à la police et à la gendarmerie et qui ne ressemble à rien de connu

oui t'accord mais je pensais a un erreur car je n'ai renconter ce nom pas encore donc il n'ecrit pas pour le soir
pe il était donc un collègue de Dupont (DH) ou autre


Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mer 2 Oct 2013 - 9:18

si c'est le meme

il a edité /ecrit un bouqin et a (Eds) derrière le nom ?


http://books.google.fr/books?id=Aq0CcJGPTv4C&pg=PA84&lpg=PA84&dq=%22philippe+robert%22+tueurs+brabant&source=bl&ots=lvDhOUhvnE&sig=fFxTHURqztYVCc4lJp1LLMsrvjo&hl=fr&sa=X&ei=psZLUrD6DomP0AW0vYGIBQ&ved=0CC8Q6AEwAA#v=onepage&q=%22philippe%20robert%22%20tueurs%20brabant&f=false

il se peut qu'il est maintenant (1999)

Citation :
Philippe Robert, Directeur de recherche au CNRS, Directeur du Groupe Européen de
Recherche sur les Normativités (GERN), Guyancourt


Dernière édition par K le Mer 2 Oct 2013 - 9:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mer 2 Oct 2013 - 9:21

http://fr.wiktionary.org/wiki/normativit%C3%A9

Citation :
En effet, alors que la normativité chrétienne n’est pratiquement plus présente dans les lois, certains groupes radicaux au sein de plusieurs confessions tentent de prendre (ou de reprendre) la place laissée vide, et de faire pénétrer leurs propres normativités religieuses au sein de l’appareil législatif et des structures de l’État. — (« Lucia Ferretti: “Le Québec est bel et bien une société distincte au Canada” », LeDevoir.com, 23 juin 2010)

http://www.gern-cnrs.com/
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mer 2 Oct 2013 - 9:32

Si on voit le programme : on y retrouve Paul Ponsaers !


Citation :
Second GERN Doctoral Summer School

The second GERN summer school for doctoral students will take place at the School of Law, Bartolome House, University of Sheffield from Monday 9 September to Wednesday 11 September 2013. It is associated with the ‘Socio-legal/criminology’ and ‘Security, conflict and justice’ pathways of the White Rose Doctoral Training Centre.

> PLUS D'INFO




Les manifestations à venir

9 au 11 septembre 2013 - Second GERN Doctoral Summer School - University of Sheffield, UK. Contact : l.k.burns@sheffield.ac.uk - > PLUS D'INFO


11 Octobre 2013 - Interlabo : La recherche en prison - Università di Padova. Institut de sociologie (Padoue). Contacts : Giuseppe Mosconi et Francesca Vianello francesca.vianello@unipd.it - > PLUS D'INFO


13 Décembre 2013 - Interlabo : La détention préventive et ses alternatives. Pratiques et enjeux - Institut national de criminalistique et de criminologie (Bruxelles). Contacts : Alexia Jonckheere et Eric alexia.jonckheere@just.fgov.be


7 mars 2014 - Interlabo : Carrières de jeunes dans la délinquance et processus pénal. Une comparaison France-Brésil - Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (Guyancourt)
Contact : Dominique Duprez - dduprez@cesdip.fr


13 juin 2014 - Interlabo : Répondre à de nouvelles ‘menaces’ ? Institutions de police et ‘transitions’ sociétales. Perspectives sociohistoriques (XIXe-XXe siècles) - Centre d’histoire du droit et de la justice - Université Catholique de Louvain(Louvain-la-Neuve)
Contacts : Jonas Campion / Xavier Rousseaux - jonas.campion@uclouvain.be / xavier.rousseaux@uclouvain.be


10 Octobre 2014 - Interlabo : Flux migratoires et questions controversées de culture et de droit dans la société contemporaine
- Centro interdipartimentale di ricerca sulla vittimologia e sulla sicurezza - Università di Bologna (Bologne)
Contact : Roberta Bisi - roberta.bisi@unibo.it


28 novembre 2014 - Interlabo : Quelques aspects de la légitimité policière - Ghent University (Gand)
Contact : Paul Ponsaers - paul.ponsaers@ugent.be





Varia
•Les écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan, bénéficiant d’un cofinancement des sociétés Sogeti et Thalès, viennent de créer une nouvelle chaire Cyberdéfense & Cybersécurité. Daniel Ventre est le titulaire de cette chaire. Plus d'info
•Call for papers : European Group for the Study of Deviance and social control. 41st Annual Conference, Critical Criminology in a Changing World - Tradition & Innovation, 29 August – 1 September 2013, University of Oslo, Norway. Further details of the conference can be viewed at: www.europeangroup.org If you would like any further information regarding the conference please contact: Per-Jørgen Ystehede p.j.ystehede@jus.uio.no. Abstracts to be submitted by 28th April 2013

avec toutes ces journalistes et écrivains sur les TBW ,devenus filosophe, sociologue de la criminalité et en contact direct avec les services de la police et service secrets on se demande pourqoui cela dure si longtemps avant qu'ils sortent un dernier bouqin :

l'histoire fausse des tueurs fous du brabant
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mer 2 Oct 2013 - 13:19

au miliedu de cette genèse de l'IDEE la bande de nivelles et celles des borins il se passe des droles de chose et mon idee est que c'est liees a certains de ces faits car il y a trop de synchronisation entre les faits des TBW qui se font suivre apres (TAMISE,Nivlles , le lundi ,3CC)s.:

Historique:glané ici et là et à confirmer car c'est pas coherent

Citation :
>Het was DERY's expertise van de ruger van cocu die het spoor van de Borains , waarover kolonel SACK spreekt , inleidde. Toen de nijvelse onderzoeksrechter Wezel die de overval in genval van februari 1983 onderzocht, deze zaak wilde klasseren , suggereerde Glimes van de nijvelse pj hem een balistische expertise door dery te laten uitvoeren om mogelijke connecties met andere dossiers bloot te leggen




18 mai 83 : Constitution de partie civile de de Bonvoisin contre Ph. Moureaux, A. Raes et Chr Smets.

De bende(nl ):

20 mai 1983 certaines enqueteurs ( ?) avait l’arme de Cocu p61
mai 1983 :Kausse apprend que Libert est membre du WNP et qu'il connaît très bien Latînus.

25 mai 83 : Remise à la gendarmerie du Ruger appartenant à Estievenart (bande Cocu).



>Dery onderzoekt dit wapen en op 20 juillet 83 il laisse savoir aux authoritées judicaires ( ?)que l’arme a servi a genval certainement et probablement a halle.
Fin juillet on fait tout pourque la presse ne sait rien des recherches pag 62

>19-20  juli 1983 Dery designe arme Cocu  a servi pour Hal et probablement aussi pour Genval

(ds de bende il y divergence entre les deux auteurs je pense car pag 92 c'est déjà les premier résultats le 20 juin 83 , repeté pag 94 ,>>
pag 92 ils écrivent que c'est ala demande de Mahieu J.I. pour le meurtre de VERSTAPPEN(halle))

>Fin juillet un serie incroyables de  mesures pris a nivelles pour prevenir les fuites vers la presse p57 dates ????,,,,,,

>Fin juillet 83 Feirereisen mandaté par latinus pour chercher du dynamite(Cologne)


>Op 8 augustus 1983 werd spion Michiels gearresteerd

>la fuite spectaculaire de la prison suisse de Champs Dollon, le 11 août 1983, de Licio Gelli



>>Debut aout  1983 Cocu a lille>>legion >> delespesse >> puis retour vers  27 de marseille
"Au mois d'août 1983 il est fait état d'un camp organisé à Haecht au cours duquel se déroule une bagarre entre Michel Libert et Herman Wachtelaer, l'un se ralliant à Karl de Lombaerde pour fonder l'asbl Irminsul, l'autre poursuivant avec les siens les activités d'Iggdrassill au jardin des druides devenu siège du Levensboom."

Bron: Des Taupes dans L'Extrême-Droite La Sureté de l'Etat et le WNP, René Haquin

16 août 83 :Incident au cours duquel Marcel Barbier porte volontairement des coups à son frère et à d'autres personnes, les menace avec une arme à feu et tente
d'extorquer une voiture. M. Barbier est privé de sa liberté
Plus bizarre encore est l'aventure de la VW PASSAT luxe
quatre portes, de couleur vert métallisé , découverte le 17 août (83)
tôt le matin, à l'orée du bois de Lobbes encore.

Ce véhicule flambant neuf a été dérobé la nuit précédente sur16 :08 :83 : (voiture 38) :VW PASSAT volé le 16 aout 1983 a lier avec les TBW car dans le coffre il y avait les sièges de la golf de van lidth (?) à confirmer
le parking qui jouxte la chaîne de montage de Volkswagen à Forest. Il n'a jamais été immatriculé.
Avant d'mettre le feu et de s'appliquer à ce que les flammes
effacent toutes traces - on l'a soigneusement imbibé d'un produit
inflammable - on l'a lui aussi réduit à l'état de carcasse
inutile. La batterie , les bougies, la roue de rechange et même le
reservoir ont ete emportés.Par contre surprise : on decouvre dans le coffre
deux sieges démontés provenant d'une golf .

Celle de juin 83 abandonnée à quelques centaines de mètres de là deux mois plus tôt.



Puis laffaire du WNP et telex éclate et Barbier se met a table et pas hasard feiereiesen, de retour en simca horizon est dénonce par plusieures coup de téléphones anonymes et est arreté ala frontiere par les gendarmes  de Luxembourg.

xx Aout 1983 Marnette chargé de enqueter sur WNP

>>Extrait : Désigné le 24 août 1983 par le juge d'instruction, l'expert en
balistique Dery conclut dans son rapport daté du 22 octobre 1983

au fait qu'il existe une probabilité de 99 % que les projectiles tirés
au Delhaize de Genval l'ont été par le revolver Ruger ayant appar-
tenu à Cocu, puis, semble-t-il, à Estiévenart.


fin aout qqs part , baguare entre libert et Wachtelaar:

Citation :
"Au mois d'août 1983 il est fait état d'un camp organisé à Haecht au cours duquel se déroule une bagarre entre Michel Libert et Herman Wachtelaer, l'un se ralliant à Karl de Lombaerde pour fonder l'asbl Irminsul, l'autre poursuivant avec les siens les activités d'Iggdrassill au jardin des druides devenu siège du Levensboom."

Bron: Des Taupes dans L'Extrême-Droite La Sureté de l'Etat et le WNP, René Haquin

>>Een aantal leden van de scoutsgroep zijn voordien op Initiatief van Libert enkele keren in de tuin van Wachtelaer in Haacht geweest, waar ook Latinus wel eens een bezoek bracht. Libert, verschrikkelijk heerszuchtig, eist de leiding op van de  jongerenafdeling.

Dat wordt echter op 28 augustus 1983 op een algemene vergadering unaniem afgewezen. Tevens wordt beslist Libert uit de vereniging te stoten
>>WEZEL : Il a été saisi de l'affaire du Delhaize de Genval, en
février 1983. A cette époque, il n'y avait pas encore de
connexité avec l'affaire Dekaise à Wavre (septembre 1982).
(En 1984, lorsque le témoin a vu qu'il y avait une connexité à la suite des expertises balistiques, il a
demandé à être déchargé des affaires ordinaires dont  s'est alors occupé le juge Schlicker.
il se peut que Dery a fait ces recherches sans être mandaté (sauf si c'est par Mahieu ? )par qui que se soit et que après il a eu mandat de continuer des recherches directions TBW pour tamise, nivelles,3CC


surtout si le BKA dit plus tard que c'est impossible car comme deprelle à déclaré devant le comm1 :genval et halle c'étaient des balles creuses donc trop deformés
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Mer 2 Oct 2013 - 16:21

concernant le dernier pointil faut savoir que certaines affaires n'était pas mis à linstruction en 1984 quand Wezel partait:

(En 1984, lorsque le témoin a vu qu'il y avait une connexité à la suite des expertises balistiques, il a
demandé à être déchargé des affaires ordinaires dont s'est alors occupé le juge Schlicker.

L'affaire de Genval n'a été mise à l'instruction qu'après un coup de téléphone anonyme qui permet-
tait d'orienter une suspicion contre des suspects de l'arrondissement.

M. Wezel souligne qu'il n'est pas rare que des dossiers relatifs à des hold ups ne soient
pas mis immédiatement à l'instruction.

Il a alors demandé que lui soit communiqué le dossier sur ce hold up du Delhaize d'Uccle qui n'avait
pas encore été mis à l'instruction non plus.


Le témoin a été nommé conseiller à la Cour d'Appel en mars 1984.

Le parquet lui a demandé pourquoi l'instruction n'était pas terminée. Une instruction dure normalement 6 mois.
Le témoin a alors rédigé une note de 30 pages en insistant sur la prudence à avoir concernant les personnes qui avaient été arrêtées.

Il a libéré 3 personnes (Estiévenart, Debruyne et Bouaroudj), avec l'accord du Procureur du Roi car il

n'y avait plus de charges suffisantes à leur égard à ce moment là.)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Jeu 3 Oct 2013 - 8:27

LIBRE:

Citation :
Tueries du Brabant: des témoins refusent de parler

GILBERT DUPONT   Publié le  samedi 14 septembre 2013 à 09h53  - Mis à jour le  samedi 14 septembre 2013 à 13h57  

Tueries du Brabant: la manipulation, retenue par les enquêteurs
Tueurs du Brabant: Un enquêteur menacé de mort
Tueurs du Brabant: La guerre des enquêteurs prend de l'ampleur

Belgique L’ex-chef d’état-major José Charlier et un ancien patron du SDRA refusent de donner des noms.


À deux ans de la prescription, la juge d’instruction rencontre des obstacles et bute sur des refus et sur des silences. Des témoins refusent de répondre et de coopérer dans l’enquête sur les tueries du Brabant.

La justice a souhaité faire entendre des militaires à la retraite des services belges de renseignements de l’armée.

Deux officiers supérieurs dont l’ancien chef d’état-major général José Charlier ont refusé de répondre aux questions.

C’est ce qu’affirme l’avocat Michel Graindorge interviewé hier par nos confrères de la Dernière Heure, et qui cite d’autres noms.

Michel Graindorge qui, en possession d’informations, révèle aussi : "La juge a des noms dans le collimateur."

Mais Me Graindorge dit clairement les choses : "Cessons de rêver. C’est perdu au niveau d’un éventuel procès et de condamnations […] À supposer même que la juge procède à des arrestations ce week-end, le délai de deux ans qui reste sera trop court pour les juger."

Pour Me Graindorge, pourtant, "la piste suivie par la juge Martine Michel et ses enquêteurs va dans la bonne direction : c’est celle de l’extrême droite avec des implications dans l’appareil d’État et pour le compte peut-être des Américains".

À la veille des trente ans lundi de la tuerie du Colruyt de Nivelles le 17 septembre 1983, Me Graindorge lance enfin un appel aux politiques pour "une prolongation de 10 ans de la prescription (jusqu’en 2025 donc)".

Michel Graindorge : "En enquêtant dans l’appareil d’État en lien avec les services de renseignements, la juge a fait interroger Charlier et Legrand qui ont en leur temps dirigé SDRA 8."

Le lieutenant-colonel Bernard Legrand a dirigé cette section du SDRA (Service de renseignements de l’armée) que composaient des militaires qui enduraient des entraînements spéciaux.

Également en lien avec SDRA, le futur lieutenant général José Charlier qui est aujourd’hui âgé de 79 ans fut, de 1988 à 1995, le chef d’état-major général de l’armée belge.

Selon Graindorge , les deux ont été entendus dans l’enquête sur les tueries.

Et les deux ont refusé de parler.

L’enquête voulait des noms, ceux des membres de Gladio, le réseau stay behind (réseau dormant) créé après guerre en Belgique sous l’égide des Américains en prévision d’une éventuelle 3e Guerre mondiale."Legrand a répondu : No comment. Et Charlier a refusé de répondre."

Refus de répondre dans un dossier de 28 assassinats. Refus de répondre à un juge d’instruction. Au nom du secret défense ? Sans motif, répond l’avocat, "le mur de Berlin est tombé depuis un quart de siècle".

Et sa question : "Alors pourquoi ? Si ce n’est pour cacher."

Autre révélation de Michel Graindorge : "Des anciens de la Sûreté de l’État également interrogés récemment disent aujourd’hui qu’ils ont toujours eu le sentiment d’un lien évident entre le WNP (milice néonazie active à l’époque) et les tueurs." Pas un ne disait cela il y a 20 ans.

Me Graindorge : "L’enquête marque des points."

Pour Me Graindorge, "la juge actuelle est la meilleure que le dossier ait jamais eue. C’est regrettable qu’elle ne soit pas arrivée bien plus tôt. Intelligente, efficace et tenace. Vous savez, une femme qui court le marathon…"

Partie civile au nom de plusieurs familles victimes, l’avocat a légalement accès à certaines pièces. Sur l’affaire des armes de Ronquières : "Le rapport de l’INCC est formel : les pièces ont séjourné dans l’eau au maximum 1 à 2 mois, et pas un an. Il y a donc un sérieux problème. Et contrairement à ce qu’on répond, cinq P-V certifient que les sacs n’étaient pas fermés. De nouvelles analyses sont en cours pour mieux préciser, notamment l’encre des chèques et la dégradation de la cellulose."

Autre révélation de Michel Graindorge : "Il y a plusieurs personnes dans le collimateur […] Dont un ancien de la mouvance WNP et qui a déjà pris un avocat à Bruxelles."

Michel Graindorge, visiblement amer sur l’enquête menée entre 1995 et 2010 : "À l’arrivée de la nouvelle juge, le greffier en chef a dû faire un travail de titan pour remettre ce dossier sur ses pieds tant il était en désordre. Désinvolture ou manque de moyens ? Au-delà de la sympathie que j’ai pour les magistrats qui sont partis à la retraite après avoir dirigé ce dossier pendant des années, je crois qu’on n’est pas allé au fond des choses, et singulièrement quand ça touchait à l’extrême droite et à l’appareil d’État."

Pour Me Graindorge encore, les tueurs "ont déjà gagné. Il n’y a plus d’espoir" d’un procès, à supposer même des arrestations prochaines. "Cessons de rêver : avec la procédure dans un tel dossier de 1,4 million de pages, 2 ans pour les juger, ce sera trop court."

Reste le "projet honorable" d’"arriver néanmoins à la vérité, d’identifier des suspects et comprendre ce qui s’est passé".

À moins de prolonger la prescription. Il propose "dix ans, jusqu’en 2025".

Étendre la prescription de 30 à 40 ans, c’est "l’espoir des familles" et l’appel qu’il lance aux politiques. "Je sais que la ministre de la Justice étudie la question. […] C’est la dernière chance : celle que l’enquête marque des points et que cela déclenche une initiative de Mme Turtelboom."
c'est quand même grave que pendant 20 ans personne a écrit qqs chose sur :

-le nuit du 16 aout avec la fausse baguarre entre les frères barbiers et le vol du passat chez VW a 500 metres de là qu'on trouve le lendemain brulé à la houssiere pas loin de l"endroit où les autres voitures sont brulés   >>début WNP et c'était ds la presse de l'époque

- les évènements du lundi de nivelles et c'était ds la presse de l'époque

-le synchronisation des départ en vacances d'un membre présumé actif ds nivelles ou la suite : la mise en sécurité des armes le lundi matin et les déclarations de latinus sur ce membre mais pour une affaire plus vieille


-le synchronisation du retour précipité et la fuite vers Namur le soir du meurtre 3CC(lien prêt Ross)

- la presence du golf 3CC repeinte derrière le coin ou travaillait ou résidait la dame découpé en pièces a BEEZ et son premier suspect  d , acolyte de Ross.,( pls tard innocenté par maxi)

-l"aide que le membre demandait a un ancien du front car WNP était brulé et ce membre lui même en infiltration pour sgr

-lhistoire de membre x qui va voir le retraité L qui l'envoie vers Schlicker tandis que c'est pour baeyens JI pour Overijse; car la mort de latinus c'est déjà de belle lurette.
et l'histoire des apostilles et plus encore :deux ans plus tard les coups de téléphones pour q tandis que Laf est ré-auditionné à la maison sur X par le nouvelle équipe de JI lacroix


- les auditions qui reprennent et le membre WNp en tole déjà pour d'autres volet faits ,qui reçoit son enième congé payé et secappe comme cela aux auditions de JI Lacroix puis commet une double meurtre

etc

WNP est impliqué ds une partie des faits et WNP est un amalgame de groupes constitué avec différentes buts

il y a les cadres souvent issues des rangs de la marine nationale où on trouve les même noms de famille de marin et damars et là on comprend mieux le but (1) désinformés les Argentins par des faux telex de position des bateaux otan pendant la guerre des malouines mais on volait déjà des telex avant et apres cette guerre donc but (2)

espioner des personnes ou groupes(3)
espioner les magasin et son protection(4)
entrainer des agent pour le lybie(5) abandonné par le guerre de Tjad(?)(5)
système poste(6)
entrainer pour baguarre de rue(7)
et principalement impliquer la sureté ds des salles draps pour évincer RAES qui gène(Cool


puis je vous laisse distinguer les différentes subgroupes du WNP
qu'on devait pas connaitre car cela devait être secret et Dès le premier interrogation par les russes
ils déballent tout.

bonjour la résistance de pâté de papier , inventé par les plombiers.

J'ai donc l'impression que ce n'est pas un coincidence que Dery mes en avant la piste borains au moment ou latinus lance la divulgation du WNP et les TBW sont a leur point culminant du premier vague.

c'est pas un coincidence que c'est Deryl'unique expert des TBW car ils travaille à la SGR et son salle de bain est bien équipé comme labo ballistique .

Il est mort jeune après avoir fait un travail acharné.(+5000 expertises)
n'a-til pas dit qqs part qu'il se sentait manipulé ,

pourqoui est il arrivé armé au tribunal des duponts ?
Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1626
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Jeu 3 Oct 2013 - 9:35

Je repete et je continuerai a repeter: pourquoi on ignore presqu'à 100% l'affirmation d'Ostrovsky qui affirme que le Mossad aurait repris (une partie) du WNP? Je ne trouve pas ça particulirement con comme idée. Je vois la main d'israel dans bcp d'elements du dossier. Bcp trop pour parler d'une coincidence. Et si (une partie) du wnp, bien qu'au début un instrument du Stay Behind, aurait en effet travaillé pour la Sûreté et leurs amis israeliens? Avec le but de se charger d'une certaine nébuleuse qui commençait à gêner? (Plutôt que la these classique qui pretend que le WNP avait pour unique but de couler Raes?)
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7856
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   Jeu 3 Oct 2013 - 11:50

pas mal , car qqpart Raes(roy) dit avoir contacter les israéliens pour avoir de l'info sur Latinus(?)
puis Lekeu (qui ment toujours dixit RAES(gendarme)) qui pretend d'avoir travailler pour les israéliens et même qui voulait émigrer là bas mais sa femme ne voulait pas>>USA


au même moment il aimait bien accompagner Raes vers Anvers et aussi Liege puis souvent restait là bas.

le club de box du champion de Tamise Broeders était à Wilrijk . il y a une chance que Lekeu a fait connaissance avec Broeders via RAES(gend) car ce club est important et Broeders était parmi les 5 meilleurs et en plus avait fait 90 matches.

Si Lekeu était à Tamise il pourrait etre surpris de voir Broeders là comme concierge d'où le massacre


la carte envoyé d'Espagne et boarding pas de Lekeu qu'il gardait precieuzement est une belle exemple de alibi fabriqué mais il avait oublier de prendre de congé ! pour partir en vacance;

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'idee d'une bande des tueurs du brabant wallon&bende van Ni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jupiter a perdu sa bande équatoriale sud
» Grammaire et bande dessinée
» Un collège de Marseille attaqué par une bande armée
» Immigrants (13 témoignages, 13 auteurs de bande dessinée et 6 historiens)
» Bande dessinée Ikkyu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: LES TUEURS: INDICES, PROFILAGE, PORTRAITS ROBOTS... :: Profilage criminel-
Sauter vers: