les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vague d'attentats au Luxembourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Lun 28 Oct 2013 - 14:34

3.1.2. Le Service de la Sûreté publique ;
La loi modifiée du 23 juillet 1952 sur l’organisation militaire n’évoque, dans sa partie
consacrée à la Gendarmerie, que deux organes : l’Ecole de Gendarmerie et de Police et le
Service de la Sûreté publique.

page 4


A propos de ce dernier, l’article 62, alinéa premier de la dite loi dispose que :

« Il est institué au sein de la gendarmerie un service de la sûreté publique, placé sous
l’autorité du chef de la gendarmerie et chargé de missions spéciales de police judiciaire et
administrative.
Le personnel comprend un officier délégué, ayant le grade de major, de capitaine ou de
lieutenant en premier, des commissaires en chef, ayant le grade d’adjudant-chef, des
commissaires, ayant le grade d’adjudant, des commissaires adjoints, ayant le grade de
maréchal de logis-chef, des inspecteurs, ayant le grade de maréchal des logis et des
inspecteurs adjoints, ayant le grade de brigadier. »

À la différence d’autres services et unités de la Gendarmerie, le Service de la Sûreté
publique a donc une existence légalement consacrée. Il constitue l’un des piliers
fondamentaux de la police judiciaire.

Un autre élément remarquable réside dans le fait que son chef – administratif -est le
commandant de la Gendarmerie.

Feu le magistrat THIRY, dans son « Précis d’Instruction criminelle en Droit
Luxembourgeois » relève que : « Le service de la sûreté publique (Oeffentlicher
Sicherheitsdienst) est notre corps d’élite. Il est appelé à devenir un jour, il faut l’espérer,
un véritable corps spécialisé, le noyau et l’âme de la Police judiciaire. »

3.1.3. La Brigade Mobile de la Gendarmerie ;
Bernard GEIBEN est sans conteste l’architecte de ce service. Créée en 1979, « dans un
souci d’adaptation permanente des forces de l’ordre à la lutte contre la nouvelles formes
de criminalité », cette unité était « placée sous la seule responsabilité du Commandant de
la Gendarmerie » (Note de service n°86 du 4 septembre 1979. ), elle dépend
« directement » de celui-ci.

Dans un transmis du 17 mai 1985 en réponse à une démarche émanant d’un enquêteur de
la Sûreté publique et sollicitant l’intervention de la BMG, le successeur de GEIBEN à la
tête de cette dernière, Pierre REULAND, indiquait clairement que :

« 1. la BMG intervient sur ordre exprés du Comd de la Gendarmerie ; par conséquent le
respect de la voie hiérarchique est de rigueur ;
2. la BMG exécute ses missions sou sa responsabilité propre, par conséquent personne
ne lui impose la manière d’opérer. »
Originairement, les missions de la BMG étaient celles de l’intervention dans des situations
difficiles (détournements d’avions, prises d’otages, actes de terrorisme, arrestations
dangereuses), du transfert d’individus particulièrement dangereux et de la protection de
hautes personnalités en cas de menaces graves.

Les opérations d’observations n’étaient encore envisagées que timidement. C’est ainsi
qu’au cours de l’été 1985, face à l’inadaptation des structures, des moyens humains et
techniques pour ce genre d’opérations, la création d’un groupe spécial d’observation fut
envisagée avec insistance.

3.1.4. Hiérarchie administrative et hiérarchie fonctionnelle ;
Les enquêteurs de la Sûreté publique, comme tout gendarme, se trouvaient dans un lien
de subordination administrative par rapport au commandant de la gendarmerie, mais

page 5


simultanément, comme officier de police judiciaire, dans une situation de dépendance
fonctionnelle par rapport aux autorités judiciaires.

Pour beaucoup de membres du Service de la Sûreté publique, il importait -à tort ou à
raison -de privilégier le lien avec les autorités judiciaires et de s’affranchir de la soumission
à leur chef administratif.

Il en résulta, pour beaucoup de membres de la Sûreté publique, que la hiérarchie
administrative n’avait ou ne devrait avoir pour seule vocation que de créer les conditions
organisationnelles et matérielles de travail pour ces fonctionnaires. Ce sentiment n’alla
pas sans créer une certaine amertume auprès de certains officiers de gendarmerie.

Il est patent que ces tensions se sont exacerbées lors de l’enquête sur les poseurs de
bombes !

3.2.
Les structures particulières mises en place pour l’enquête sur les poseurs
de bombes ;
3.2.1.
La note du 7 octobre 1985 ;
Le 2 octobre 1985, la Gendarmerie eut un nouveau commandant en la personne d’Aloyse
HARPES. Celui-ci érigea la recherche des poseurs de bombes en une des actions
majeures de son administration.

Quelques jours plus tard, il émit une note dont l’objet était les attentats à l’explosif. Les
motifs à la base de cette initiative y sont énoncés comme suit :

« Afin de permettre une action efficace et coordonnée dans le cadre des recherches des
auteurs des attentats à l’explosif, il sera procédé dès le mercredi 09 octobre 1985 à la mise
sur pied de deux groupes de fonctionnaires travaillant exclusivement pour appréhender les
auteurs des attentats susvisés. »

Les deux groupes susévoqués étaient les suivants :

-le groupe d’enquête (le GE), émanation de la Sûreté publique, se composait des
deux fonctionnaires jusque là en charge du dossier en question, Jean
DISEWISCOURT et Edouard HENTGES, mais auxquels l’on a adjoint d’autres
enquêteurs de ce même service. La direction de ce groupe est certes assurée par
l’officier délégué à la Sûreté publique, Armand SCHOCKWEILER ;

-le groupe d’observation et de recherche (le GOR), émanation de la Brigade
mobile de la Gendarmerie, a une composition plus disparate que le précédent. Il
comprend outre deux membres de la BMG, WILMES et WEYDERT, deux membres
de la Sûreté publique précédemment à la BMG, BERSCHEID et BRAUSCH, des
membres des sections de recherches de respectivement Luxembourg, Diekirch et
Esch/Alzette, de la Brigade de Luxembourg mais aussi deux fonctionnaires de la
section de recherches de la Police de la Ville de Luxembourg, ZENNERS et THILL.
Ce groupe est placé sous les ordres du commandant adjoint de la Brigade mobile
de la Gendarmerie, Guy STEBENS, et se situe ainsi pleinement dans l’orbite de la
hiérarchie de la Gendarmerie. .

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Lun 28 Oct 2013 - 14:48

le contenu de ce dossier n'est pas égal au déclarations sous serment devant le juge.
lisez page 9 !
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Lun 28 Oct 2013 - 20:40

nulle part le rapport de 2007 parle des deux visites de Schockweller à Torres à Bruxelles

ou les trois enquêteurs sont envoyer alles boire une crate de bieree avec les belges

apres schock a du faire rapport lui meme !

beé oui il était reparti sans les authoriser à participer aux discussions ni aux dossiers.
c'est claire que on a voulu tailler un veston à HAAN .


il faut mettre ce rapport en reference aux developpement de l'époque .
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Lun 28 Oct 2013 - 20:47

voir:

c.La commission rogatoire internationale destinée aux autorités belges ;

L’officier délégué à la Sûreté publique, accompagné de trois enquêteurs (HAAN,
BÜCHLER et LINDEN), s’est ainsi rendu à Bruxelles pour remettre la commission rogatoire
internationale au doyen des Juge d’Instruction du Tribunal de première instance de
Bruxelles.

page 9


Citation :
Si l’on sait que l’observation tourna court, il convient de relever que HAAN, dès le début,
aurait voulu que son exécution soit confiée non pas à la Gendarmerie belge mais à la
Police Judiciaire belge. GEIBEN en effet avait encore beaucoup de connaissances dans
les rangs de cette première .

HAAN plus tard refusa de rédiger le rapport d’exécution de cette commission rogatoire
internationale. L’officier délégué à la Sûreté publique dut se résoudre à y pourvoir lui même.

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Lun 28 Oct 2013 - 20:58

on peut donc se poser la question si Ben Geiben fondateur du BMG a connu les gens du ESI ?

Lhost, Torres,Majerus ,PIO ???


Citation :
GEIBEN en effet avait encore beaucoup de connaissances dans
les rangs de cette première

ESI-Dyane a été fondé quand ?

Signor , au secours

Citation :
Bernard GEIBEN est sans conteste l’architecte de ce service. Créée en 1979, « dans un
souci d’adaptation permanente des forces de l’ordre à la lutte contre la nouvelles formes
de criminalité », cette unité était « placée sous la seule responsabilité du Commandant de
la Gendarmerie » (Note de service n°86 du 4 septembre 1979. ), elle dépend
« directement » de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Lun 28 Oct 2013 - 21:02

wicki

Citation :
Historique[modifier le code]

En 1972, suite à la sanglante conclusion de la prise d'otages des Jeux olympiques de Munich, le gouvernement donne l'ordre à la gendarmerie de créer une unité « apte à faire face à ce genre de situation ». La brigade Diane (du nom de la déesse romaine de la chasse) est mise sur pied au sein de la Légion mobile. En 1974, l'unité est rebaptisée Escadron Spécial d'Intervention ou ESI. En 1976, l'unité est complétée par une unité d’observation, officialisée en 1980. En 1985, l'ESI est complétée par des unités décentralisées, les pelotons POSA (Protection, Observation, Soutien, Arrestation), créés à Bruxelles, Gand, Anvers, Charleroi et Liège. Chaque POSA couvre deux provinces, sauf celle du Brabant, alors unitaire, qui dépend de Bruxelles. En 1992, l'équipe d'identification des victimes de désastres (DVI) et le POSA de Bruxelles rejoignent l'ESI, puis, en 1995, tous les POSA sont rendus dépendants fonctionnellement de l'ESI et le recrutement, la sélection et la formation des unités sont rendus communs. En 2001, l'organisation devient la Direction des Unités Spéciales (Directie Speciale Eenheden ou DSU), après fusion avec la 23e Brigade la police judiciaire. L'escadron en lui-même devient les Unités Spéciales. En 2007, elle est renommée CGSU (Commissariat Général Special Units), après la réforme des polices1.

De leur côté les POSA furent renommées Services d'Interventions des Polices locales.
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Lun 28 Oct 2013 - 21:19

merde alors

encore 5 ans de retard dans mes questions et le procès ne dure que qqs mois encore:

à lire


http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1329-liens-entre-la-gendarmerie-belge-et-luxembourgeoise


donc ESI et BMG et special forces à Bit ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Mar 29 Oct 2013 - 14:03

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Mar 29 Oct 2013 - 14:06

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Mer 30 Oct 2013 - 7:20

en 1973 en manœuvres les HQ simulaient l'utilisation de bombes nucleaires tactiques
pour contre carrer une colonne de chars de l'ennemi.
C'était un des  manœuvre a la quelle les décisions étaient assistés par des ordinateurs je pense me rémemoriser.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_nucl%C3%A9aire_tactique


j'en ai vu une jeter par l'aviation avec chapinon compris ! a 500 mètres de moi
avec tous les "Napoléons", debout  sur une colline  , observant le champ de leur Waterloo !


Clairement les militaires pensaient  qu'une utilisation des bombes nucléaire limitée était possible .


et là pour moi ils se trompent car toutes les guerres ont une phase excallante .

d'où mon écrit que le pays entier (Allemagne, Belgique etc) aurait été in-ulitisable
donc plus "de stay behind" possible.

naturellement l'otan , shape , bases aeriens , auraient été frappé dès la première semaine

les militaires se retranchent apres dans le mont kemmel ! endroit strategique hardement débattu dans
....... la première guerre mondiale , quel formidable choix pour préparer la troisième gueguerre !!!

en plus il y avait une base arrière .....au Congo aussi  ......et c'est là où le gouvernement voulait se refugier ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Mer 30 Oct 2013 - 13:34

Il faudrait aussi relire le message suivant :

Sujet: Re: Bernard Geiben   Ven 2 Mar 2012 - 18:10

Commission Rogatoire Internationale sur Bernard Geiben auprès de la Gendarmerie belge:

_ _

Outre le major Torrez, il est aussi question de Véronique Paulus de Châtelet :


(...)  Cette commission rogatoire fut validée le même jour, à 18-00 heures, par Madame le Juge d'Instruction PAULUS de Châtelet et adressée à la Gendarmerie pour exécution. Le soussigné avait informé Madame le Juge d'Instruction que des contacts avaient été pris par la Gendarmerie, afin de préparer l'exécution des missions demandées dans la commission rogatoire, à savoir, l'observation de GEIBEN Bernard.  (...)


_ _ _


Il ne faut peut-être pas s'étonner du fait que Bernard Geiben ait été au courant de ces "observations".


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Mer 30 Oct 2013 - 21:15

Reportage sur les réseaux Stay-behind ...

http://www.youtube.com/watch?v=nz5Kf0kNauw

Pour information :

http://fr.sott.net/article/17444-Un-proces-du-reseau-stay-behind-au-Luxembourg

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Jeu 31 Oct 2013 - 14:40

Au sujet de la P2, un peu de "préhistoire" ...

http://fr.scribd.com/doc/180475362/Des-Nazis-Au-Vatican-Aarons-Loftus-Extrait

(1991)









_ _ _


http://fr.wikipedia.org/wiki/Michele_Sindona

Michele Sindona (Patti, 8 mai 1920 – Voghera, 22 mars 1986) est un banquier et criminel italien que le pape Paul VI avait nommé conseiller financier du Vatican et comme membre du conseil d'administration de l'Institut pour les œuvres de religion. Il fut membre de la « Loge P2 », une loge maçonnique dirigée par Licio Gelli.

Une enquête du juge italien Ferdinando Imposimato soutient que Michele Sindona était depuis 1957 le banquier de la Mafia sicilienne, la Cosa Nostra, et que les services du Vatican reconnaitront plus tard « avoir été dupé par cet imposteur ». Sindona était également impliqué dans l'assassinat en 1979 de l'avocat Giorgio Ambrosoli. Il sera condamné en 1986 à la prison à vie, comme commanditaire de cet assassinat.

Incarcéré dans la prison de haute sécurité de Voghera, Sindona promet des révélations mais meurt mystérieusement empoisonné dans sa cellule avant de dire un mot (en absorbant un café contenant du cyanure).

_ _ _


http://fr.wikipedia.org/wiki/Hermann_Josef_Abs

http://www.independent.co.uk/news/people/obituary-hermann-abs-1392727.html

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Jeu 31 Oct 2013 - 15:55


The Nazi Hydra in America: Suppressed History of a Century
By Glen Yeadon





http://coursesa.matrix.msu.edu/~hst306/documents/indust.html


Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Jeu 31 Oct 2013 - 17:33

Citation :
.....In the councils of government, we must guard against the acquisition of unwarranted influence, whether sought or unsought, by the militaryindustrial complex. The potential for the disastrous rise of misplaced power exists and will persist.


....

We must never let the weight of this combination endanger our liberties or democratic processes. We should take nothing for granted. Only an alert and knowledgeable citizenry can compel the proper meshing of the huge industrial and military machinery of defense with our peaceful methods and goals, so that security and liberty may prosper together[


....

Disarmament, with mutual honor and confidence, is a continuing imperative. Together we must learn how to compose differences, not with arms, but with intellect and decent purpose. Because this need is so sharp and apparent I confess that I lay down my official responsibilities in this field with a definite sense of disappointment. As one who has witnessed the horror and the lingering sadness of war -- as one who knows that another war could utterly destroy this civilization which has been so slowly and painfully built over thousands of years -- I wish I could say tonight that a lasting peace is in sight.




la troisième  partie fait référence au conference de paix et désarmement (paris ?) qui a été saboté par le CIA? en envoyant un avion de reconnaissance sur un territoire sensible de ussr


cet avion semble pouvoir voler a plus de 20.000 mètres et les migs arrivait que à 18000 mètres de hauteur

les russes ont envoyé toutes leurs missilles sol-  air ds la region et ils ont abattus leurs migs et celle de GARY Powers U2    qui n'était que endommagé >>il a pu sortit a plus basse altitude  et mentione les parachutes en dessous de lui ce qu'il ne comprennait pas d'ailleurs;
suite a cet évènement la conférence a été annulé et chroetjev annonçait sa prise triomphalement


l'officier russe et devenu , héros sowjetique mais c'était un gros con car il a agit sans ordre !dixit une source
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Jeu 31 Oct 2013 - 23:26



Pour information :

http://www.fas.org/sgp/eprint/naftali.pdf

http://www.corbettreport.com/episode-049-paperclipped-nazis-and-stay-behind-gladios/

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Sam 2 Nov 2013 - 13:38

http://www.wort.lu/de/view/bommeleeer-das-etwas-andere-attentat-4f5111a9e4b0fa8c206b9831

en relisant ceci je constate que W&S aurait pu être tué


savaient ils trop ou auraient -ils été  reconnus par des témoins et du coup devenait leur existence une ménace? pour .....
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Dim 3 Nov 2013 - 19:23

Exclusif : une lettre anonyme envoyée au Parquet durant le procès des poseurs de bombe et jamais publiée jusqu'à présent. Ma source est fiable à 100%.


Luxembourg le 16 novembre 2012
Cher Monsieur

Une connaissance commune m’a conseillé de vous écrire
Comment vous expliquer.... Je fait toujours parti d’une Organisation de Renseignement (surtout contre espionnage industriel). Donc une Société. Mon ami qui m’a conseillé de vous écrire ces quelques mots., est employé dans une Société similaire. Bon, apparemment il ne vous l’a pas dit.
Quel est notre point commun.
Les années 82-86 ainsi 94- aujourd’hui (il y avait les études entre ces périodes)
Nous avons été recruté par Monsieur Joseph Steil. Bon l’histoire vous la connaissait apparemment (1982-1986)
Moi je voudrais vous parler de la suite.
Certes c’était Politique, mais surtout une Période très intéressante, où lla Partie Bommeleeër n’est peut être pas la plus excitante. C’était la Période du renouveau Economique au Luxembourgh vu la chute de l’ARBED. En plus le Rideau de Fer yétait encore.
Conclusion: Des Contrats juteux et surtout des places a prendre. La politique a perdu le contrôle des choses déjà durant cette Période. Donc rien de nouveau par rapport a 2013.
Quel était notre rôle à nous.
Vu la très bonne Formation de Joseph Steil et du grand Homme Geiben et Lucien, un Français.. Il y avait aussi un Para Belge. Avec ce Belge certains d'entre nous avait accés dans une Caserne en Belgique, à Vielsalm.. Certains de nos armes et autres proviennent de la. Il me semble qu'un commando les avait volés.
Notre job à nous était de contrôler des Politiques ainsi que des Industrielles.
Cette demande était souvent faite contre contrat par une Société qui voulait s’implanter ou une autre qui voulait influencer le Politique. Donc il fallait être au courant des indiscrétion d’un Ministre ou d’un autre Ministre.
Il y avait certes Stay Behind... mais ceci n'avait rien avoir avec nous. Eux c'était plus l'Armée et Bommeleeër ainsi les petites jalousie entre Gendarmerie et Police. Ceci est l'affaire Bommelëer.
Nous pendant ce temps, nous profitions du chaos pour nous former et apprendre à manipuler des Pistes de Personnes et Situations.
Ce n’est qu’après un certain nombre d’entre nous sommes aller faire des études bien spécifiques à l’étranger. Angleterre et surtout État Unit. Aujourd’hui certains d’entre nous sont employés dans des Sociétés de Renseignements privées (pas confondre avec un Détective, rien à voir) Nous sommes dans le contre espionnage Industriel.
Voilà un peut l’Historique a aujourd’hui.
Maintenant notre rôle durant la Période de l’Affaire qui nous intéresse tellement.
Nous étions tous recrutés par un Membre de la Gendarmerie ou l'Armée Luxembourgeoise. Nous sortons tous d'un mouvement scout. Membre de la FNEL. On vient tous de la même Troupe.
Nous étions formé à différent tactique / Munitions, Armes / Dynamite (pour certains) / Surveillance / Ecoutes / Défense/.
Notre Base était un Chalet à Heiderscheid . (pour l’élite) les autres étaient à Rippig (je crois) et une ferme près de Mersch. Le chalet en Question a été détruit par une autre Personne. M.S. l’ordre venait de Monsieur Joseph Steil. Une autre détente sur demande de Monsieur Steil et Geiben était la cour de justice (l’ancienne). Ceci a été fait par M.S. et deux autre Personnes dont un certain M.S et un future Directeur de Police, je crois R....
Les Politiques étaient aux courant. Surtout Monsieur Santer.
Le Problème dans votre Enquête est que au Luxembourg, les Ex – de l’Affaire sont a tous les Postes. Direction Police / Service de Renseignement / Politique / Administration et dans le Privé. Donc vous imaginez que beaucoup de Personnes n’ont pas trop envie que tous ce Bazar ce sache !
Sutrtout ceux dans l’Opposition seraient bien conseillé de ne pas oublier le Passé de leurs Partis. Car ils ont tous des Cadavre dans leurs tiroirs.
Nous, certaines Personnes (étant employées dans diverses Sociétés), cela déplait pas certaines Personnes du privé que toute cette affaire arrive au bon Moment. Car plus vous allez creuser plus on se dirigera vers une Crise Politique. Et Deiu sait, qu’il nous faut un changement assez vite. Car beaucoup d’investisseur Intl. Ne veulent pas investir au Luxembourg au cause des Dirigeant actuel. Il faut savoir qu’il y a un Paquet de ceux-ci qui aimerait bien venir au Luxembourg.
Donc nous sommes Preneur.
A oui, j’allait oublier. Faite Pression sur le Premier Ministre J-C Juncker. Il a des Informations concernant votre Affaire et certaines Personnes encore a de bonne Place.
Le Prince de Paris, Jean de Nassau, que je connais très bien... Était au courant de choses, mais n’a jamais activement participé a diverses événement. Il était juste un Garçon qui se rebellait contre sa Famille. (ne l’étions nous pas tous a un certain moment de notre jeunesse?). Il était attiré par l’extrême Gauche, mais comme on le sait, aime les Affaires et contrat juteux. Quel hypocrisie.
L’Hypocrisie est un Mot d’ordre dans votre Affaire.
Bon voilà, c’est tous ce que jepeux vous dire. Je pourrais pas vous contacter ou vous voir. Je travaille toujours ds le privé. Plus pour Geiben. Mais à Luxembourg
Comme dirait votre collègue, Affaire à suivre... Je vous souhaite bon vent

Cordialement



_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Dim 3 Nov 2013 - 19:55

Après une première lecture, je crois que cela vaut la peine d'être approfondi ...

Joseph STEIL était l'adjoint du chef de la Brigade Mobile de la Gendarmerie, n'est-ce pas ?

Sur la FNEL, voir  http://www.fnel.lu/

Ce qui est dit de Geiben et de Santer est très intéressant ...

Revenir en haut Aller en bas
dim



Nombre de messages : 1619
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Dim 3 Nov 2013 - 20:20

pas sûr de tout comprendre, mais ça me rappelle un peu la "société interime" de Wolff

si on pourait en savoir plus sur ce para belge ou ce "lucien"
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Dim 3 Nov 2013 - 20:56

michel a écrit:
Exclusif : une lettre anonyme envoyée au Parquet durant le procès des poseurs de bombe et jamais publiée jusqu'à présent. Ma source est fiable à 100%.


Luxembourg le 16 novembre 2012
Cher Monsieur

Une connaissance commune m’a conseillé de vous écrire
Comment vous expliquer.... Je fait toujours parti d’une Organisation de Renseignement (surtout contre espionnage industriel). Donc une Société. Mon ami qui m’a conseillé de vous écrire ces quelques mots., est employé dans une Société similaire. Bon, apparemment il ne vous l’a pas dit.
Quel est notre point commun.
Les années 82-86 ainsi 94- aujourd’hui (il y avait les études entre ces périodes)
Nous avons été recruté par Monsieur Joseph Steil. Bon l’histoire vous la connaissait apparemment (1982-1986)
Moi je voudrais vous parler de la suite.
Certes c’était Politique, mais surtout une Période très intéressante, où lla Partie Bommeleeër n’est peut être pas la plus excitante. C’était la Période du renouveau Economique au Luxembourgh vu la chute de l’ARBED. En plus le Rideau de Fer yétait encore.
Conclusion: Des Contrats juteux et surtout des places a prendre. La politique a perdu le contrôle des choses déjà durant cette Période. Donc rien de nouveau par rapport a 2013.
Quel était notre rôle à nous.
Vu la très bonne Formation de Joseph Steil et du grand Homme Geiben et Lucien, un Français.. Il y avait aussi un Para Belge. Avec ce Belge certains d'entre nous avait accés dans une Caserne en Belgique, à Vielsalm.. Certains de nos armes et autres proviennent de la. Il me semble qu'un commando les avait volés.
Notre job à nous était de contrôler des Politiques ainsi que des Industrielles.
Cette demande était souvent faite contre contrat par une Société qui voulait s’implanter ou une autre qui voulait influencer le Politique. Donc il fallait être au courant des indiscrétion d’un Ministre ou d’un autre Ministre.
Il y avait certes Stay Behind... mais ceci n'avait rien avoir avec nous. Eux c'était plus l'Armée et Bommeleeër ainsi les petites jalousie entre Gendarmerie et Police. Ceci est l'affaire Bommelëer.
Nous pendant ce temps, nous profitions du chaos pour nous former et apprendre à manipuler des Pistes de Personnes et Situations.
Ce n’est qu’après un certain nombre d’entre nous sommes aller faire des études bien spécifiques à l’étranger. Angleterre et surtout État Unit. Aujourd’hui certains d’entre nous sont employés dans des Sociétés de Renseignements privées (pas confondre avec un Détective, rien à voir) Nous sommes dans le contre espionnage Industriel.
Voilà un peut l’Historique a aujourd’hui.
Maintenant notre rôle durant la Période de l’Affaire qui nous intéresse tellement.
Nous étions tous recrutés par un Membre de la Gendarmerie ou l'Armée Luxembourgeoise. Nous sortons tous d'un mouvement scout. Membre de la FNEL. On vient tous de la même Troupe.
Nous étions formé à différent tactique / Munitions, Armes / Dynamite (pour certains) / Surveillance / Ecoutes / Défense/.
Notre  Base était un Chalet à Heiderscheid . (pour l’élite) les autres étaient à Rippig (je crois) et une ferme près de Mersch. Le chalet en Question a été détruit par une autre Personne. M.S. l’ordre venait de Monsieur Joseph Steil. Une autre détente sur demande de Monsieur Steil et Geiben était la cour de justice (l’ancienne). Ceci a été fait par M.S. et deux autre Personnes dont un certain M.S et un future Directeur de Police, je crois R....
Les Politiques étaient aux courant. Surtout Monsieur Santer.
Le Problème dans votre Enquête est que au Luxembourg, les Ex – de l’Affaire sont a tous les Postes. Direction Police / Service de Renseignement / Politique / Administration et dans le Privé. Donc vous imaginez que beaucoup de Personnes n’ont pas trop envie que tous ce Bazar ce sache !
Sutrtout ceux dans l’Opposition seraient bien conseillé de ne pas oublier le Passé de leurs Partis. Car ils ont tous des Cadavre dans leurs tiroirs.
Nous, certaines Personnes (étant employées dans diverses Sociétés), cela déplait pas certaines Personnes du privé que toute cette affaire arrive au bon Moment. Car plus vous allez creuser plus on se dirigera vers une Crise Politique. Et Deiu sait, qu’il nous faut un changement assez vite. Car beaucoup d’investisseur Intl. Ne veulent pas investir au Luxembourg au cause des Dirigeant actuel. Il faut savoir qu’il y a un Paquet de ceux-ci qui aimerait bien venir au Luxembourg.
Donc nous sommes Preneur.
A oui, j’allait oublier. Faite Pression sur le Premier Ministre J-C Juncker. Il a des Informations concernant votre Affaire et certaines Personnes encore a de bonne Place.
Le Prince de Paris, Jean de Nassau, que je connais très bien... Était au courant de choses, mais n’a jamais activement participé a diverses événement. Il était juste un Garçon qui se rebellait contre sa Famille. (ne l’étions nous pas tous a un certain moment de notre jeunesse?). Il était attiré par l’extrême Gauche, mais comme on le sait, aime les Affaires et contrat juteux. Quel hypocrisie.
L’Hypocrisie est un Mot d’ordre dans votre Affaire.
Bon voilà, c’est tous ce que jepeux vous dire. Je pourrais pas vous contacter ou vous voir. Je travaille toujours ds le privé. Plus pour Geiben. Mais à Luxembourg
Comme dirait votre collègue, Affaire à suivre... Je vous souhaite bon vent

Cordialement


HERVE a écrit:
Après une première lecture, je crois que cela vaut la peine d'être approfondi ...

Joseph STEIL était l'adjoint du chef de la Brigade Mobile de la Gendarmerie, n'est-ce pas ?

Sur la FNEL, voir  http://www.fnel.lu/

Ce qui est dit de Geiben et de Santer est très intéressant ...

Jusqu'à changer le cours du procès des poseurs de bombes? Pourquoi pas!

dim a écrit:
pas sûr de tout comprendre, mais ça me rappelle un peu la "société interime" de Wolff

si on pourait en savoir plus sur ce para belge ou ce "lucien"
Oui! Et qu'en pense Monsieur Dislaire?

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Dim 3 Nov 2013 - 21:19


Voici ce que "Wolf" avait écrit ... Peut-être pourrait-il revenir sur ce forum : ses interventions étaient toujours très intéressantes ...

_ _ _


Sujet: Re: Braine l'Alleud et Overijse, 27 septembre 1985 Mer 22 Juil 2009 - 7:26

Bonjour

Pas spécialement la C.I.A, Entre l'employeur et "l'ouvrier" il y à une société intérimaire,qui est effectivement sponsorisé par deux sociétés mères,dont une détiient l'objet social de la mission.

Quand au intérimaires, il font le travail demandé sans savoir qui est la société mère.

Les recruteurs de la boite d'intérim ont du moins pour trois d'entre eux changer de patron après le travail et ce pour service rendu...

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Dim 3 Nov 2013 - 21:57

Quelques idées encore éparses ...

Au sujet du "para belge", il aurait été intéressant d'avoir l'avis de Jean Militis ... mais c'est trop tard...

Voir :

http://fnb.to/FNB/Article/Bastion_103/militis.htm

(qui est ce "F.X. Robert" ?)

Peut-on demander à son fils Albert Militis, ancien procureur du Roi d'Arlon ? (à quelles dates exactement ?)

Il y a plusieurs "paras" dans les dossiers : Guillaume Vogeleer, son "stepson" Patrick Van Den Berghe, etc

Je n'oublie pas que selon André Moyen, tout l'état-major des "paras" était derrière le général Roman pour un possible coup d'Etat (une perspective que Jean Militis voyait avec plaisir, selon ses propres déclarations).

Intéressant de remarquer que Jacques Santer est mentionné. Quelles étaient ses relations avec Paul Vanden Boeynants ? et avec Pierre Eveillard ? Il doit encore être possible de lui poser la question !

Derrière tout cela, une autre question que je me pose depuis un certain temps : y avait-il un trafic de drogue sous-jacent ? On ne peut l'écarter quand il est question de Guillaume Vogeleer, du commandant François, de l'état-major de la gendarmerie... Le commandant François n'a-t-il pas été mis à la tête du BND par Paul Vanden Boeynants et le général Beaurir ? Gérard Lhost jouait-il un rôle?

Dans ces trafics de drogue apparaissent des gens comme "Bruno" Farcy et Jozef Vienne, ce qui nous mène à la page 9 du rapport Godbille (celle de Claude Nitelet), avec les activités du SAC en Belgique et notamment André Condemine (alias "Mario Deniz")... On pense bien entendu à Adriano Vittorio (voisin de Simon Genevois ... stay-behind militaire ?) et à Marseille où a vécu un trafiquant célèbre : Francis "Le Belge" (Francis Vanverberghe) ... qui a été proche de truands de Paris dans la « bande des Trois Canards » et qui a été associé à la French connection, un réseau de trafic d'héroïne entre la France et les Etats-Unis dans les années 1970...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_le_Belge

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/marseille-ou-l-empire-du-milieu_988866.html

Les trafics de drogue pourraient impliquer la banque Copine et Léon Finné.

La French Connection, cela nous conduit notamment en Amérique latine.

C'est aussi l'occasion de relire

http://www.members.optushome.com.au/tnorth/lexpressarticle.htm

(on soupçonne le SAC d'être entre autre derrière le "suicide" de Robert Boulin, mais également d'avoir fourni les tireurs pour l'assassinat de JFK via un contrat de la CIA passé avec la French Connection ... Corse Connection semble un terme plus approprié).

A nouveau, il s'agit de quelques idées encore éparses ... mais l'ombre de Lyman Lemnitzer et de la DIA n'est pas loin ...

Après tout, Paul Latinus et Guillaume Vogeleer ont travaillé pour la DIA ...

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Lun 4 Nov 2013 - 7:22

Citation :
Car ils ont tous des Cadavre dans leurs tiroirs.
oui, il semble avoir eu mort d'homme et de femme

une sage-femme A.D. de service a l"hopital aux urgences semble avoir soigné un blessé par flamme (explosion) a été retrouvé morte trois jours après, par overdose de insuline .
a-t-elle reconnu" un des bommeleer?


pour le reste de l'article je trouve que c'est à re-etudié mais certaines partis sont déjà repris ds ce qui est sorti autour les affaires SREL et bommelaars.


-------
remarque : a bruxelles il semble t y avoir  20.000 lobby-istes autour des institutions;
leur  but premier est d'influencer les décisions mais pour cela il leur faut des informations (in)-délicates qui ne peuvent d'être recoltes aupres des collaborateurs proches de ses même politiciens

c'est pour cela on trouve si beaucoup de anciens policiers et barbouzes  des ces institutions je pense.
ils travaillent pour
-ces "boites interims " qui peuvent livrer à tout moment des services de toutes genre mais aussi
-leurs anciens chefs BVD, BND, SDECE,

En récoltants des infos partout ils minent les carrières de certains politiciens qui gènent ...


Si on regarde le dessin de la structure des groupes de recherche des bommeleer on comprendra mieux qui gène les recherches sur les bommelleers et aussi l'expression de Reuland

"Nicht so hoch"

Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7282
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Lun 4 Nov 2013 - 7:45

Citation :
Notre Base était un Chalet à Heiderscheid . (pour l’élite) les autres étaient à Rippig (je crois) et une ferme près de Mersch. Le chalet en Question a été détruit par une autre Personne. M.S. l’ordre venait de Monsieur Joseph Steil

décidement ils aiment soufler des chalet


à 9 minutes ou 7.2 km du chalet de HEIDERSCHEID ,le chalet de Bourscheid est explosé par les bommeleer?


ce lettre est quand même à prendre avec précaution surtout qu'il vint de source 100 % fiable^


Hilde Geens ds le reportage de tv actua déclare elle même avoir été surpris comment on est vite emballé vite à meubler une piste ...

un journaliste doit se retenir et rester objectif.

Nous aussi!

Je vois beaucoup de "possible" amalgames , restons d'abord au faits que on peut contrôler .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vague d'attentats au Luxembourg   Aujourd'hui à 2:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Vague d'attentats au Luxembourg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Présentation de la vague d'observation de 1954
» PREUVES INDIRECTES DE LA REALITE DE LA VAGUE BELGE
» Documents officiels sur la vague belge
» neuvième vague ?
» Todd Stasser : "La Vague"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AUTRES AFFAIRES CRIMINELLES :: Autres grandes affaires criminelles-
Sauter vers: