les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Alost, 9 novembre 1985

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
AuteurMessage
Human



Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 21/11/2015

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Sam 16 Déc 2017 - 20:31

Qui a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là?

sur le site de Ben:http://www.bendevannijvel.com/forum/viewtopic.php?pid=40356#p40356

zenga wrote:

Aubanel wrote:

Ik heb altijd ooit meermaals gehoord en gelezen dat de opdracht om de post te verlaten van de chef van de RW Aalst kwam, kapitein Millecam.

Dat heeft hij zelf aan David Vanden Steen bekend, ~2 jaar geleden.

Tru Dat
Ik heb ergens gelezen dat het meeste geld reeds was opgehaald en daardoor de bewaking werd opgeheven.

Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2256
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Sam 16 Déc 2017 - 20:41

Merci, Human,

Voici donc une partie de la réponse, l'autre étant la fête auquelle participait une grande partie du corps de gendarmerie.
Nous avançons.
Maintenant, je me méfie de ce que l'on a raconté à David, on a bien essayé de lui faire croire que P. Haemers était en prison au moment des faits.
Donc, attendre et voir.

Qui à donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là ?
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 12557
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Dim 31 Déc 2017 - 3:16


https://www.demorgen.be/interviewreportage/david-van-de-steen-ik-wil-geen-slachtoffer-zijn-van-de-bende-maar-een-overlever-b6627d70/

David Van de Steen: "Ik wil geen slachtoffer zijn van de Bende, maar een overlever"

David Van de Steen (41), wiens ouders en zus werden vermoord in de Delhaize in Aalst, over het jaar waarin de Bende van Nijvel weer brandend actueel werd

30-12-17, 16.00u - Douglas De Coninck

(...)

Revenir en haut Aller en bas
Merovingien



Nombre de messages : 308
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Dim 31 Déc 2017 - 4:04

Henry a écrit:
Merci, Human,

Voici donc une partie de la réponse, l'autre étant la fête auquelle participait une grande partie du corps de gendarmerie.
Nous avançons.

Qui à donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là ?

Ce que je pense depuis longtemps s'avère apparemment exacte: personne n'a donné l'ordre de laisser Alost sans défense ce jour là. Les gendarmes étaient tout simplement tous au match de foot le soir du 9.11.1985. Le gendarme responsable, Patrick De Sutter, n'était pas au bureau ce jour là mais s'occupait de ce fameux match de foot entre gendarmes. Il a probablement dit à ces collègues, qui devait faire la surveillance, de venir boire un verre au match de foot, ce qu'ils ont fait. Mais pas de bol pour lui, les TBW sont apparus au Delhaize pendant que ses gendarmes faisaient la fête. Afin d'éviter les critiques Patrick De Schutter aurait inventé cette histoire d'ordre qui aurait été donné par la hiérarchie. La vérité est donc très simple. Mais ça ne fait pas bon de le dire aux victimes, aux politiciens et au peuple belge donc on invente une histoire pour cacher ses propres conneries.

(...) Daags nadat Jef Vermassen eind oktober 2017 op TV Oost zijn eerste bommetje had gegooid en verkondigde dat hij de naam van de Reus kende, had David een gesprek met Patrick De Schutter, de vroegere tweede brigadecommandant bij de rijkswacht in Aalst. De naam Bonkoffsky was nog niet gevallen, maar van de inmiddels als korpschef in Lede gepensioneerde De Schutter kreeg David te horen dat die avond “van hogerhand” was bevolen de rijkswachtpatrouille die de Delhaize moest bewaken om 19.30 uur te doen vertrekken. In de zes weken daarvoor was die patrouille altijd gebleven tot 20 uur. Nu was er dat merkwaardige bevel. En exact om 19.33 uur arriveerde de Bende. Voor Jef Vermassen was dat de ‘gouden tip’. Men hoefde slechts uit te zoeken wie dat bevel had gegeven, maar in Charleroi werd het verhaal weggewuifd als oud nieuws.

David Van de Steen: “Patrick De Schutter is een verklaring gaan afleggen bij de politie in Aalst omdat ik tegen hem had gezegd dat hij dat moest doen. Ik heb hem letterlijk gezegd: ‘Nu moet gij vertellen wat ge weet.’ Hij zei: ‘Ja, dat is goed.’ Op de laatste vergadering met de onderzoeksleiding hoorde ik dat hij tegen de speurders iets totaal anders heeft gezegd. Ik heb daarom een confrontatie met hem aangevraagd."

“De confrontatie werd me geweigerd en dus heb ik hem zelf opgebeld. Ik zei: ‘Leg dat eens uit.’ Toen heeft hij toegegeven dat hij die avond niet op kantoor was en een voetbaltoernooi organiseerde. In zijn eerste versie was hij het die zelf na instructies van hogerhand het bevel had doorgegeven en zich pas later bewust werd van wat hij had gedaan."

Het is intussen allemaal uitgezocht. Men acht bewezen dat de man die avond geen dienst had en met die voetbalmatch bezig was. Maar wat is er dan waar van wat bij de rijkswacht in 1985 allemaal op papier werd gezet? Volgens de processen-verbaal in het dossier bevond de patrouille zich aan de Villalaan. Nu zijn er mensen van de toenmalige rijkswacht Aalst die zeggen: ‘Weet je waar die mannen waren? Ze waren allemaal aanwezig bij de voetbalmatch.’ Die match – rijkswachters onder elkaar – was in Terjoden, bij Erembodegem. Niemand kan het bewijzen, maar volgens ooggetuigen stonden de mannen die de Delhaize moesten bewaken daar. Dan vraag je je af: ‘Wat voor een soep is dit?’ Het blijft wel een feit dat ze daar niet waren, terwijl ze daar hadden moeten zijn.”

De Morgen: En dat de daders dat misschien wisten.

David: “Ik heb altijd horen vertellen, door mijn opa en ook door anderen, over de spookpatrouille op de parking. Dat was een R4’tje van de rijkswacht dat al voor de overval op de Parklaan rondreed en tijdens de overval voor de Delhaize geparkeerd stond met twee gewapende rijkswachters erin. Die stonden met hun rug naar de overval, hun wapen gericht naar de andere kant. Ze grepen niet in. Het rare is dat die patrouille bij navraag officieel niet bestond.”


Source: De Morgen | Douglas De Coninck | 30 décembre 2017
Revenir en haut Aller en bas
Tahchak



Nombre de messages : 237
Date d'inscription : 23/10/2017

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Dim 31 Déc 2017 - 7:26

Alors que tous les gendarmes devaient être mobilisés seulement deux semaines après Braine et Overijse, ces gens ne pensaient qu'à la réussite de leur match de foot? Dans ce cas, ces gendarmes ont les morts de la tuerie d'Alost sur la conscience pour faute professionnelle grave. Je n'y crois pas trop.
---
Par contre, des gendarmes sur place, qui tournent le dos, leurs armes dans la direction opposée, par couardise surtout, mettons-nous à leur place... là, pourquoi pas?
---
Il y a des similitudes entre d'une part la "catastrophe des TBW" et celle de Tchernobyl... nombreux dysfonctionnements, plus de 100 pistes exploitables pour en connaître les causes, et surtout UN SARCOPHAGE (sur le réacteur, mais aussi sur les dossiers d'enquête) , d'abord pour trente ans, puis pour un siècle!
---
Et les explications données par Mr Lavachery sur la gestion mafieuse de nos institutions dans un contexte post-guerre froide méritent d'être relues, analysées, commentées, car aujourd'hui encore, j'ai l'impression que la mission première de la cellule d'enquête est de veiller à ce que rien de vraiment convaincant, rien de la Vérité, ne "fuite" du "sarcophage en plomb" recouvrant tout ce qui peut relier, dans notre petit pays, les tueries du BW, les affaires Dutroux - Nihoul et dossiers bis, l'assassinat de la Champignonnière et bien d'autres affaires glauques .
Revenir en haut Aller en bas
Henry

avatar

Nombre de messages : 2256
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Dim 31 Déc 2017 - 7:40

Merci HERVE,
Dank U Wel Merovingien,

Et bien maintenant, j'attends du procureur qu'il vienne dire cela sur la place publique.

@ Tachchak,

Des gendarmes qui tournent leurs armes vers la direction opposée, je n'y crois pas trop, si vous avez peur, vous vous enfuyez.
Je peux comprendre que l'on intervienne pas pour une raison de rapport de force mais dans la logique, des gens armés se protègent et pointent quand même leurs armes vers le danger.
Dans une situation de crise, le danger peut venir de partout, les policiers ne savaient peut-être rien de la situation exacte, j'imagine que dans la panique, les informations en grande partie inaudibles devaient être contradictoires.
Revenir en haut Aller en bas
Mathieu



Nombre de messages : 184
Date d'inscription : 06/11/2017

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Dim 31 Déc 2017 - 7:43

Je ne pense pas que l'on puisse en vouloir aux gendarmes de ce qui est arrivé, mais par contre, il y a bien au moins une personne qui a pu alerter les tbw du jour idéal .
Revenir en haut Aller en bas
guy mayeu



Nombre de messages : 985
Date d'inscription : 30/08/2016

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Dim 31 Déc 2017 - 8:12


Ils préméditent leurs actions, ils savaient quand et ou frapper.


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1990
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Dim 31 Déc 2017 - 10:08

Henry a écrit:
Merci HERVE,
Dank U Wel Merovingien,

Et bien maintenant, j'attends du procureur qu'il vienne dire cela sur la place publique.

@ Tachchak,

Des gendarmes qui tournent leurs armes vers la direction opposée, je n'y crois pas trop, si vous avez peur, vous vous enfuyez.
Je peux comprendre que l'on intervienne pas pour une raison de rapport de force mais dans la logique, des gens armés se protègent et pointent quand même leurs armes vers le danger.
Dans une situation de crise, le danger peut venir de partout, les policiers ne savaient peut-être rien de la situation exacte, j'imagine que dans la panique, les informations en grande partie inaudibles devaient être contradictoires.

Observation on ne peut plus exacte sur le contexte d'alors... la parano était absolument PARTOUT ! Même et y compris au sein des forces de l'ordre qui ne parvenaient pas à saisir d'où le vent soufflait.
Revenir en haut Aller en bas
Human



Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 21/11/2015

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Dim 31 Déc 2017 - 11:16

Ce que je relève du post de Merovingien et de l'article de Douglas De Coninck est la phrase suivante:

David: “Ik heb altijd horen vertellen, door mijn opa en ook door anderen, over de spookpatrouille op de parking. Dat was een R4’tje van de rijkswacht dat al voor de overval op de Parklaan rondreed en tijdens de overval voor de Delhaize geparkeerd stond met twee gewapende rijkswachters erin. Die stonden met hun rug naar de overval, hun wapen gericht naar de andere kant. Ze grepen niet in. Het rare is dat die patrouille bij navraag officieel niet bestond.

traduction libre: Fait étrange, après demande officielle, cette patrouille semble n'avoir jamais existé.

On a honte et on ment?
De faux gendarmes qui surveillent les environs?
...
Il me semble pourtant que les mouvements de cette R4 sont décris par plusieurs témoins


Dernière édition par Human le Dim 31 Déc 2017 - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 1024
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Dim 31 Déc 2017 - 11:20

@michel-j : parano et panique comparable, par exemple, aux derniers attentats ISIS à Bruxelles ?
Revenir en haut Aller en bas
Human



Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 21/11/2015

MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   Lun 1 Jan 2018 - 15:18

Human a écrit:
Ce que je relève du post de Merovingien et de l'article de Douglas De Coninck est la phrase suivante:

David: “Ik heb altijd horen vertellen, door mijn opa en ook door anderen, over de spookpatrouille op de parking. Dat was een R4’tje van de rijkswacht dat al voor de overval op de Parklaan rondreed en tijdens de overval voor de Delhaize geparkeerd stond met twee gewapende rijkswachters erin. Die stonden met hun rug naar de overval, hun wapen gericht naar de andere kant. Ze grepen niet in. Het rare is dat die patrouille bij navraag officieel niet bestond.

traduction libre: Fait étrange, après demande officielle, cette patrouille semble n'avoir jamais existé.

On a honte et on ment?
De faux gendarmes qui surveillent les environs?
...
Il me semble pourtant que les mouvements de cette R4 sont décris par plusieurs témoins

Je relance pour obtenir une réponse en 2018 ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alost, 9 novembre 1985   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alost, 9 novembre 1985
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
 Sujets similaires
-
» Appel aux Témoins du 5 Novembre 1990 par Michel (responsable de cette rubrique)
» Les sites sur le 5 novembre 1990
» Salon Educatec-Educatice du 24 au 26 novembre 2010
» Bataille de la NIVELLE (Pyrénées-Atlantiques), 10 novembre..
» Khenpo Tseten à Bruxelles en Novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Alost, 9 novembre 1985-
Sauter vers: