les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marcel Habran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
AuteurMessage
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 2 Sep 2010 - 23:55

10/10, michel-j.
Quand tu auras vu l'avocat général Yernaux, dans sa belle robe rouge, tu te diras qu'il pourrait aussi être cardinal.
L'art de la dialectique, un exemple:un témoin protégé (la femme de Maréchal) dit "Mon mari m'a cité les noms de ses complices mais ne m'a jamais dit que Marcel Habran était dans le coup", Yernaux réplique "il n'a pas dit qu'il n'y était pas".
Une autre,: Thierry Dalem prouve qu'il ne pouvait être sur le lieu d'un crime et ce gràce à une écoute téléphonique d'un autre dossier que le parquet avait "oubliée", Yernaux réplique "je reconnais gràce à cette écoute que Dalem n'était pas sur les lieux mais cela ne veut pas dire qu'il n'était pas impliqué", et pourtant tout le dossier initial reposait sur l'affirmation de cette présence.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Ven 3 Sep 2010 - 9:02

Pas nécessaire de voir "celui-là" Henry... ils sont tous calqués sur le même modèle... et si jamais ils se toquent d'indépendance (réelle) et se permettent de poursuivre contrairement aux ordres reçus, toute la corporation les rejette comme parias jusqu'à ce qu'ils démissionnent... Imaginerais-tu cette scène ; un avocat ( Dupont-Moretti) qui interpelle le procureur de Valenciennes ( Bononi) dans un couloir pour lui crier "Mais que faites-vous du droit !" et le procureur de répondre en levant la jambe et en se collant le Dalloz dans la raie des fesses !... Je te donne ma parole que cette scène hallucinante n'est pas inventée, encore moins exagérée !

Regarde en France ; TOUS les juges intègres impliqués dans des enquêtes sur la corruption politique ont été virés ou poussés à la démission... quand ils ne se sont pas tirés eux-mêmes, écoeurés par la duplicité de la classe dirigeante.

La révolution française fut une horreur, mais on ne peut que rêver, parfois, au radicalisme de la guillotine pour "retoiser ceux qui se croient d'une stature supérieure"... les tyranneaux imbus du fragment de pouvoir que le peuple leur concède, mais qu'ils croient tirer, comme des monarques, d'un supposé droit divin.

En tout cas, ils ne doivent pas être très doués les avocats de la défense pour laisser ce ara de parquet à queue de paon parader et pérorer aussi longtemps... il y a belle lurette que je lui aurais reclaper son claque-merde en lui proposant d'assumer toute la tâche de sa ligne de conduite en sortant un couteau de boucherie pour être certain que l'affaire soit menée exactement là où il attend la conduire... par principe; il serait pénible à croire qu'ils fut assez idiot pour brandir de tels arguments par conviction.

@ Siscof; je pense que vous omettez une possibilité aussi dans la galerie de portraits que vous évoquez, l'ami... celle du rebel devenu truand par nécessité alimentaire ou par dégout des institutions... celui là se tait parce qu'il abhorre un système inique dont il a précocément compris la rouerie mais ne s'en prend pas aux personnes, car il n'est pas pour autant anti-social... Les canailles collaborent volontier avec le système répressif afin de pouvoir vivre leurs travers sans risques ; comme un Dutroux pour fournir un parfait exemple de la perversion de cette institution... Certe le Milieu est-il essentiellement composé d'un ramassis de canaille... mais la société est un cercle dont les extrémités se rejoignent... et c'est pour celà qu'ils s'entendent aussi bien avec le système représsif ; unité de vue, de pensée.

Cet exemple a été admirablement illustré pendant la dernière guerre où un maximum de voyoux servirent la Gestapo... comme la quasi totalité de la basoche qui jugea les "terroristes" que leur amenaient les "loyalistes" et qui envoyèrent ensuite au peloton avec la même sérénité d'esprit les "collaborateurs" que leur amenaient les "terroristes" rebaptisés "résistants"... Les époques changent, pas les bourreaux et leurs aides !

En Belgique j'ignore... en France, il n'y eut qu'un magistrat pour s'opposer à la nommination de Pétain et la politique qui en découlerait... ses collègues lui ont fait octroyer un pyjama rayé et 4 ans de colonies "de vacances" outre-Rhin.

Toujours une question de formatage de l'esprit.

Contrairement à la Belgique, la stricte "connaissance politique" ne suffit pas pour endosser la robe de magistrat. Pour ceux qui ont suivi la filière du droit, une école de la magistrature existe d'ailleurs... à Bordeaux... où, dès leur arrivée, les impétrants entendent (en gros, j'ignore si le discours est traditionnellement le même faute d'avoir reçu les confidences de beaucoup de magistrats) ceci ; "vouv avez appris le droit, on va vous apprendre à l'utiliser" !

Je possède un article signé de Wilfrid Jeandidier; éminent professeur de droit à la faculté de Bordeaux... Ce monsieur fustige les "digestifs" de la cour de cassassion (et leur prédécesseurs dans la procèdure) pour leur "façon acrobatique" d'interpréter le droit... une volée de bois vert de + de 4 pages dans l'austère "Gazette des tribunaux" où les articles consacrés aux affaires de droit commun en atteingnent rarement une entière... Crois-tu qu'il y ait eu une réaction ? Que dalle !... Valets du pouvoir politique, tant qu'ils ne sont pas chargés d'un règlement de compte sournois, par le biais du droit, les magistrats sont en permanent état de digestion de la sinécure qu'on leur a offert.

Je parle bien évidemment pour les "grosses affaires"... du moins, celles que la haute magistrature n'a pu étouffer à temps... pas des séances de "tout venant" n'impliquant que de pauvres bougres et des victimes tout aussi pitoyables qui, jamais ne verront un centime des dommages qui leurs sont alloués... par des fonctionnaires n'ayant strictement rien à fiche de "l'usine" une fois leur habit de parade ôté.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 9 Sep 2010 - 19:24

JUDICIAIRE
Procès : Marcel Habran n'était pas à Waremme
Belga

Mis en ligne le 09/09/2010


Il a mis en cause les témoignages et donné une autre lecture du dossier que celle de l'accusation.
Marcel Habran estime avoir été condamné à mort
L'un des avocats de Marcel Habran, Me Laurent Kennes, s'est longuement attaché, jeudi devant la cour d'assises de Bruxelles siégeant à Nivelles, a démontrer l'innocence de Marcel Habran dans l'attaque mortelle du fourgon de la Brink's sur l'E40 à Waremme, le 12 janvier 1998.

Il a mis en cause les témoignages et donné une autre lecture du dossier que celle de l'accusation.

A la suite du premier procès d'assises à Liège, Marcel Habran ne doit plus répondre de la mort des deux convoyeurs de fonds tués lors de l'attaque.

Selon l'enquête, l'attaque du fourgon a été perpétrée par cinq auteurs circulant à bord d'une Chrysler et d'une Volvo munie d'un gyrophare.

Marcel Habran pourrait avoir conduit la Volvo et l'échec du hold-up pourrait lui être imputé, selon les versions soit pour une mauvaise utilisation d'explosifs, soit pour avoir déclenché le gyrophare trop tôt.

La défense de Marcel Habran laisse penser que cette attaque a été commise par quatre auteurs, excluant de la sorte le cinquième potentiel qui serait Marcel Habran.

Me Kennes a souligné les distinctions dans les confidences à la justice reçues de témoins-clefs.Un certain Calogero Scerra (assassiné par la suite dans des circonstances inexpliquées) a parlé de quatre auteurs dans la quarantaine (Habran avait 65 ans à l'époque).

Rolando Cerri a parlé de cinq auteurs avec Habran comme chauffeur. Hata Prekopuca - veuve de Léopold Maréchal, auteur présumé - a indiqué que son époux ne lui avait jamais parlé de Marcel Habran.

Didier Singleton, autre proche de Léopold Maréchal, a précisé que ce dernier avait expliqué être en colère sur Habran après l'échec de Waremme en raison d'un mauvais usage d'explosifs.

Les trois derniers témoins ont eu le statut de témoin protégé.

« Il y a déjà un problème. Nous avons quatre témoins censés dire la vérité. Mais certains disent quelque chose et d'autres le contraire », a relevé Me Kennes. Le défenseur de Marcel Habran a aussi mis en doute la crédibilité de Rolando Cerri, personnalité du milieu, qui souhaitait un avantage à la suite de ses confidences à la justice.

L'avocat de Marcel Habran a aussi estimé que son client n'aurait eu aucune motivation à commettre un hold-up si l'intérêt était financier.

L'accusé étant à l'époque propriétaire d'une propriété en France valant 550.000 euros actuels et avait réussi à disposer d'un « bas de laine » de plusieurs millions de francs belges via des sociétés-écrans et un carrousel à la TVA par la vente de voitures.

L'enquête a conclu que l'attaque a mis en présence deux chauffeurs et trois tireurs, en raison des douilles retrouvées sur les lieux provenant de trois armes.

Me Kennes a estimé qu'on ne pouvait exclure qu'un des tireurs ait changé d'arme en cours d'attaque. L'avocat estime que le convoyeur survivant de cette attaque s'est peut-être trompé en indiquant que le fourgon avait été attaqué par cinq hommes.

« Il a vu trois personnes et pense en avoir vu une quatrième. Il pense alors qu'un chauffeur est resté dans le Chrysler », a déduit Me Kennes. La Chrysler ayant été abandonnée sur place, l'avocat estime que son conducteur devait en être sorti au moment où le fourgon a été immobilisé au bord de l'E40.

« Pour condamner Marcel Habran, vous devez être certains qu'il y avait bien cinq auteurs à Waremme », a encore lancé en conclusion Me Kennes au jury.

La cour d'assises ne siégera pas vendredi.

L'autre avocat de Marcel Habran, Me Marc Uyttendaele, plaidera à son tour lundi. L'alibi de Marcel Habran pour le 12 janvier 1998 sera notamment évoqué.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Omerta   Jeu 9 Sep 2010 - 19:58

Monsieur Siscof,

L'omerta, ce N'est PAS dans les moeurs de la truanderie de chez nous !
On N'est PAS tous des Siciliens !

Dans les TBW, là on NE parle PAS !!!

La Raison d'Etat a ses déraisons que la raison ignore !

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 9 Sep 2010 - 20:32

Marlair Jean-Claude a écrit:
Monsieur Siscof,

L'omerta, ce N'est PAS dans les moeurs de la truanderie de chez nous !
On N'est PAS tous des Siciliens !

Dans les TBW, là on NE parle PAS !!!

La Raison d'Etat a ses déraisons que la raison ignore !

Cordialement.

Bis et bis repetita. Que connaissais-vous de la truanderie chez nous? Seriez vous du milieu?
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 9 Sep 2010 - 21:05

Monsieur Marlair, c'est bien ce que je dis.
Revenir en haut Aller en bas
Marlair Jean-Claude



Nombre de messages : 478
Date d'inscription : 20/06/2008

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Ven 10 Sep 2010 - 8:36

Sciscof,

Exprimées d'une manière ou d'une autre, il y a des certitudes qui prennent des allures d'évidences...pour ceux qui veulent avancer. Pour certains autres, tout est bon ( méthode, ton, arguties, grossièretés, faux-fuyants et patati et patata...) pour freiner des bras et des jambes.

Et toujours, cette confusion des rôles assez empoisonnante: les tueurs du BW NE sont plus l'ennemi à coincer ! Mieux vaut faire un croc-en-jambes à un ex-collègue ou à sa bête noire. C'est tellement marrant ! Ce qui n'empêche pas la caravane l'aller de l'avant ! Elle finira bien au détour d'une piste, à trouver une belle oasis regorgeant de fruits tous mûrs...
Bonne journée à tous. J'ai des RDV de la plus haute importance...! il y a des jours comme ça...

Très cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Ven 10 Sep 2010 - 11:15

SiscoF a écrit:
michel a écrit:
michel a écrit:
[b]

"Nous sommes face à des hommes pratiquant la religion du silence. Dans ce milieu-là, on ne parle pas et on ne passe pas aux aveux" a déclaré le procureur

Une phrase qui pourrait s'appliquer aux TBW?

Les truands qui ne parlent pas, c'est parce qu'ils ne savent pas ou que ça leur nuira (dans 95% des cas).
La loi du silence c'est de la mythologie, tout le monde balance tout le monde dans le milieu du banditisme.

Habran & Cie représentent l'exception qui confirment la règle, ceux d'une autre époque où en effet une certaine partie du milieu (qui n'existe plus vraiment aujourd'hui) s'accordait encore certains principes, dont celui de ne pas balancer ses complices.
Mais les truands de cette catégorie n'abattent pas des innocents sur un parking et ne tirent pas pour des flics.
Alors non, je ne pense pas que cette phrase s'applique aux TBW.

Ceci dit, ça ne veut pas dire non plus que personne ne sait rien, même si ça m'étonnerait très fort que ces personnes appartiennent au milieu du banditisme.
Seulement on ne les connais pas ou si on les connais on ne les a sans doute jamais interrogé ou ils sont morts.
Et puis si vous n'avez rien contre la personne, elle n'a pas grand intérêt à vous dévoiler quelque chose. Ici il y a bien la prime mais si, je dis bien si, quelqu'un peut identifier les auteurs, il n'estime peut-être pas cette récompense suffisante au risque qu'il court et/ou aux conséquences de ses révélations

Il est aussi possible que personne, en dehors des auteurs, ne sache rien ou ne sache pas qu'il détient des informations qui peuvent aider les enquêteurs ...

Cordialement.

J'ai cru lire quelque part que certaines personnes fidèles serviteurs de l'Etat parlaient parfois de 'gangsters patriotes'. Cela dit-il quelque chose à quelqu'un?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Ven 10 Sep 2010 - 17:31

Tous les régimes "démocratiques" semblent avoir eu recours aux "petites mains" ne craignant guère de se salir pour éviter de "mouiller" ses services officiels dans de sales besognes... la notion de "patriotisme" se détermine alors en fonction de la position prise par l'investigateur, par forcément par "l'officiant"... fondez votre reflexion sur l'examen des "patriotes" ayant oeuvré sous l'occupation nazie afin de traquer le "terrorisme"... puis l'inversion radicale des uns et des autres une fois entamée la débacle allemande et l'essor soudain de la "résistance".

Par nature, un patriote n'est-il pas "désintéressé" ?... Alors; gangstérisme et patriotisme ??... Plutôt une question de date, d'opinion politique (peut-être) et d'opportunité, il me semble.

La France vient de perdre l'un de ses derniers "gangsters" de ce style en la personne de François Marcantoni... Mais cet homme là fut d'abord résistant (tout à fait authentique, et tôt impliqué !) avant de sombrer dans le banditisme... Qu'il eut été un réel admirateur de de Gaulle ne change rien à cette chronologie.

Le politicien aguéri est toujours en recherche d'exécuteurs de basses oeuvres (dans le cas de problèmes impérieux à résoudre dans l'urgence) et le malfrat d'une bonne couverture pour limiter les risques de ses coupables activités... le reste n'est qu'histoire de rencontres Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Sam 11 Sep 2010 - 23:31

michel-j a écrit:
Tous les régimes "démocratiques" semblent avoir eu recours aux "petites mains" ne craignant guère de se salir pour éviter de "mouiller" ses services officiels dans de sales besognes... la notion de "patriotisme" se détermine alors en fonction de la position prise par l'investigateur, par forcément par "l'officiant"... fondez votre reflexion sur l'examen des "patriotes" ayant oeuvré sous l'occupation nazie afin de traquer le "terrorisme"... puis l'inversion radicale des uns et des autres une fois entamée la débacle allemande et l'essor soudain de la "résistance".

Par nature, un patriote n'est-il pas "désintéressé" ?... Alors; gangstérisme et patriotisme ??... Plutôt une question de date, d'opinion politique (peut-être) et d'opportunité, il me semble.

La France vient de perdre l'un de ses derniers "gangsters" de ce style en la personne de François Marcantoni... Mais cet homme là fut d'abord résistant (tout à fait authentique, et tôt impliqué !) avant de sombrer dans le banditisme... Qu'il eut été un réel admirateur de de Gaulle ne change rien à cette chronologie.

Le politicien aguéri est toujours en recherche d'exécuteurs de basses oeuvres (dans le cas de problèmes impérieux à résoudre dans l'urgence) et le malfrat d'une bonne couverture pour limiter les risques de ses coupables activités... le reste n'est qu'histoire de rencontres Very Happy

Bonne analyse. Ne reste plus à savoir si ce type de logique a prévalu dans les affaires qui nous occupent.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Dim 12 Sep 2010 - 10:04

Je ne puis rien affirmer (faute de pouvoir fouiner là où il me plairait) mais TOUS les éléments de cette "salade" se trouvent dans le dossier (à maintes exemplaires apparemment restés abscons pour les policiers ayant réellement cherché à savoir, habilement tricoté par quelques magistrats au service de leurs promoteurs politiques), Bill... tout comme dans ce forum et le forum voisin... et dans certains livres.

En raison de sa proximité avec certains services, le groupe d'écriture chapeauté par Gérard de Villiers bénéficie souvent d'informations rapides. Lisez ou relisez "les tueurs de Bruxelles" et vous serez certainement troublé par l'authenticité de certains "portraits" dont nul officiel ne faisait état à l'époque... du moins, certainement pas examinés sous cet angle.

L'axe Bruxelles-Borinage est un autouroute belge; fort bien éclairé !

Qui, quel groupe d'individus largement identifiés au dossier fréquentait la nébuleuse de petites frappes susceptible (sous assurance de couverture) de sombrer dans le sordide ? C'est tellement flagrant que plus personne n'y prête attention.

Disons que ceux-là étaient les "amateurs" a tendance nettement crapuleuse... repris en mains par un groupe mieux structuré, autrement plus efficace et "dangereux" (quand même curieux de trouver ce mot dans la déclaration d'un malfrat sanguinaire et totalement dépourvu d'empathie hors son univers affectif limité), la "seconde vague" a dû atteindre ses objectifs ; seule explication recevable à "l'arrêt des hostilités"... Pourquoi donc des malfaiteurs n'hésitant pas à tuer se trouveraient -ils en "infériorité" ?

Il faut parvenir à entrer dans la peau des marginaux pour comprendre... pas rester dans celle de l'honnête homme respectueux des lois... ou timoré devant les risques.

Des malfrats armés et déterminés n'attendent JAMAIS qu'on vienne les cueillir... ou alors, ce sont des imbéciles précocément ravi à l'affection des leurs. Un prédateur qui se sent menacé réagit automatiquement comme un fauve ayant un territoire à défendre... s'il se soumet, s'il accepte la domination d'un autre, il faut que celui-ci soit extrêmement puissant... qu'il ait la capacité de convaincre que son élimination physique déchainerait une riposte impitoyable... bien plus impitoyable; que celle de l'élimination de malheureux quidam effectuant leurs courses en famille.

Il est normal que le citoyen lambda craigne la violence. L'individu qui échappe aux contingences morales ne se préoccupe que d'une chose; sa survie dans le meilleur cadre possible... quitte a effectuer n'importe quel "ménage"... s'il est à sa portée. Et les gens qui se sont affranchi du tabou de tuer son prochain vivent au-delà du "bon sens".
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 979
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Dim 12 Sep 2010 - 10:25

@ michel-j

+ 10
Revenir en haut Aller en bas
billbalantines



Nombre de messages : 1380
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Dim 12 Sep 2010 - 14:47

Cusmenne Claude a écrit:
@ michel-j

+ 10

Partage cet avis. Michel J 'bon analyste'.
Je ne suis pas certain d'avoir saisi toutes les subtilités du raisonnement mais une 'relecture' me permettra sans doute d'y voir plus clair... cyclops

PS: mes gens qui avaient les contacts dans le borinage. OK je pense avoir fait le lien. La notion de 'ménage' aussi. J'imagine que des gens sont aussi 'tenus'. La gestion des 'indics' dans le Hainaut c'est tout un roman noir. Et il y a parfois de grosses bavures.
L'assassinat de Simon Poncelet tjs pas élucidé!!! La Belgique ne parvint même pas à coincer les meurtriers de ses policiers ! C'est dire où en est l'efficacité du 'système'.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Lun 13 Sep 2010 - 11:26

Procès Habran & Cie bis: la défense fait le procès des enquêteurs
Belga

Mis en ligne le 13/09/2010


Me Uyttendaele a soutenu que les enquêteurs se sont contentés de dresser un tableau à charge, avec Marcel Habran en tête du générique d'un mauvais film.
La défense de Marcel Habran a remis en cause lundi la manière dont a été effectuée l'enquête à charge des principaux accusés au procès de Marcel Habran et consorts devant la Cour d'assises de Bruxelles siégeant à Nivelles.

Me Uyttendaele a soutenu que les enquêteurs se sont contentés de dresser un tableau à charge, avec Marcel Habran en tête du générique d'un mauvais film. Au début de son intervention, Me Uyttendaele a rappelé que son client, Marcel Habran, n'est plus concerné que par un seul des 16 faits jugés à Nivelles. "Vous avez la vie d'un vieil homme entre les mains, a-t-il annoncé. Mais rien ne permet d'obtenir une certitude de sa culpabilité."

L'avocat de Marcel Habran a contesté, comme il l'avait fait lors du procès à Liège, la manière dont les policiers ont réalisé leur enquête. Selon lui, ils ont mis Marcel Habran en tête du générique et ont fait de lui une star du grand banditisme dont il fallait obtenir la tête. "Ils sont entrés en guerre et ont eu besoin de se venger de l'horreur qu'ils ont vue à Waremme.

Avec leur rage d'aboutir, ils ont été emportés dans leurs convictions. Ils étaient comme des grands flics, fascinés par de grands truands. Ils ont préféré se payer le Roi de la jungle plutôt que le menu fretin", a soutenu l'avocat.

Me Uyttendaele a contesté la crédibilité de certains témoins du dossier comme Lilo Screrra, Rolando Cerri et Didier Singleton. La défense estime qu'ils ont parfois colporté des rumeurs, sur base de propos de comptoir, et qu'ils n'ont pas été de réels témoins des faits. Ce type de témoignage, les enquêteurs auraient été incapables de les baliser avant de les exploiter.

La défense de Marcel Habran évoque alors un puzzle à charge qui a été réalisé contre son client. Les enquêteurs auraient réalisé un shopping en prenant les pièces accablantes sur les suspects et en rejetant celles qui les innocentent. "C'est de la triche, fondée sur une obligation de résultat, a lancé Me Uyttendaele. Coûte que coûte, ils ont tenté de rendre crédible la thèse selon laquelle Marcel Habran était coupable. La fin a justifié les moyens jusqu'à l'entêtement!"

Selon la défense, les témoins protégés ont peut-être dit des choses vraies ou se sont trompés de bonne foi. Mais ils ont peut-être aussi menti sciemment.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mar 14 Sep 2010 - 17:04

Procès Habran & Cie bis : la défense de Dalem critique l'enquête (14/09/2010)


© Bruno Devoghel
Les plaidoiries de la défense de Thierry Dalem s'étaleront encore sur les journées de mercredi et jeudi

NIVELLES L'un des avocats de Thierry Dalem a critiqué mardi, au procès Habran et consorts bis, devant la cour d'assises de Bruxelles siégeant à Nivelles, la façon dont a été menée l'enquête sur les faits dont est accusé son client, en épinglant le recours à des témoins protégés. La défense de Marcel Habran avait déjà elle-même émis de vives critiques à l'égard de l'enquête.

Thierry Dalem doit répondre dans ce second procès de faits relatifs à des attaques de fourgons à Dison en décembre 1996, à Waremme en janvier 1998 (deux convoyeurs avaient été tués) et sur le tarmac de l'aéroport luxembourgeois de Findel en octobre 2000.

L'enquête s'est orientée vers Thierry Dalem, comme pour Marcel Habran et des accusés du premier procès liégeois, sur base de révélations de témoins protégés. "Vous êtes à l'aube d'une vraie primeur : juger un concitoyen sur une base quasi unique de témoins protégés", a lancé Me Sven Mary aux jurés. "Mais je vous demanderai de rester objectifs, détachés et sereins. Car on a parfois tendance à croire qu'un accusé n'est pas pour rien dans le box; parce que des policiers et des procureurs l'y ont amené...". A Liège, Thierry Dalem devait répondre de 34 préventions. Il y a été acquitté pour 23 d'entre-elles (dont deux assassinats et des hold-up).

Me Mary a critiqué également la façon dont les faits ont été présentés par les enquêteurs lors de leurs témoignages dans le cadre du second procès. "On vous a décrit Thierry Dalem comme intelligent et manipulateur. Mais la manipulation, c'est de venir vous présenter des 'powerpoint' pendant trois mois. Vu qu'on sait que vous ne lirez pas les milliers de pages de dossier, le rêve du ministère public est que vous ne reteniez que cela. Mais ce qui est important, c'est aussi ce qu'on ne vous dit pas".

Pour tenter de démontrer l'innocence de Thierry Dalem, la défense a décidé de revenir sur chaque enquête en commençant par l'attaque du fourgon postal de Dison. Me Sven Mary a souligné que les PV initiaux évoquent trois auteurs, sur base des souvenirs des témoins visuels de l'attaque. "Personne ne donne une description correspondant à la physionomie de Thierry Dalem. Même si c'est un petit élément, vous devez le mettre dans la balance", a-t-il déclaré. Le conseil de l'accusé a aussi battu en brèche un autre élément retenu à charge de Thierry Dalem : des poinçons pouvant permettre de voler des Mercedes avaient été retrouvés chez lui. "Mais jamais une expertise n'a prouvé que ces poinçons ont été utilisés pour voler des véhicules".

Me Mary regrette que l'enquête n'a pas creusé d'autres pistes potentiellement intéressantes, comme les liens avec le frère d'Hata Prekopuca (l'épouse de Léopold Maréchal) ou Vincent Buret (condamné par défaut à Liège pour l'attaque de Findel). Face au manque d'éléments matériels exploitables, l'enquête sur Dison a avancé sur base de révélations des témoins protégés Rolando Cerri et Didier Singleton. La défense critique aussi la crédibilité de ceux-ci, soulignant que Rolando Cerri avait lui même fait partie du milieu du grand banditisme.

"Ces gens ont menti pendant des années et Cerri a déjà été condamné malgré ses dénégations. Et tout d'un coup, il devient crédible", s'est étonné Me Mary. L'avocat a relevé que le témoin protégé était lui-même en cavale en décembre 1996. "Quant à Didier Singleton, décédé en février 2008 de mort naturelle, il résidait et travaillait alors dans la région de Dison", a mis en avant la défense de Thierry Dalem.
© La Dernière Heure 2010

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 29 Sep 2010 - 8:53

PROCÈS HABRAN & CIE BIS
Habran et Dalem coupables, Bennane acquitté
Mis en ligne le 29/09/2010


Le verdict est tombé dans le procès Habran & Cie bis. Habran et Dalem sont coupables, Bennane est acquitté et Rosato renvoyé vers une troisième cour d'assises. Les peines seront prononcées ce mercredi.
L'alibi de Marcel Habran n'a pas convaincu le jury
Dans le cadre du procès Habran et consorts bis, la cour a estimé mardi soir dans un arrêt que le jury s'était trompé pour un accusé en accordant une crédibilité différente à un même témoignage à charge contre Giuseppe Rosato et contre Anouar Bennane. Suite aux nouvelles dispositions légales, les trois magistrats professionnels se sont retiré dès mardi matin avec le jury pour l'aider à motiver ses réponses. Celles-ci ont été prononcées par le biais d'un arrêt motivé.

Marcel Habran est reconnu coupable de l'attaque du fourgon de la Brink's de Waremme, le 12 janvier 1998, mais sans la circonstance aggravante de meurtre (circonstance dont il avait été acquitté lors du premier procès à Liège). Thierry Dalem est aussi coupable de cette attaque avec la circonstance aggravante de meurtre de deux convoyeurs; de l'attaque d'un fourgon postal, le 19 décembre 1996, à Dison; et de l'attaque sur le tarmac de l'aéroport luxembourgeois de Findel, le 9 octobre 2000.

Tous deux sont aussi reconnus dirigeants d'une organisation criminelle. Concernant les assassinats, Giuseppe Rosato a été reconnu coupable des assassinats de Francesco Vella (le 8 novembre 2001 à Oreye), d'Onofrio Cacciatore (le 16 mai 2002 à Liège), de Georges Hardy (le 20 février 2003 à Fléron). Anouar Bennane a, lui, été complètement acquitté des assassinats d'Onofrio Cacciatore et de Georges Hardy.

Le jury s'est basé sur les témoignages de Tony Samardzic, condamné du premier procès liégeois, pour aboutir à une décision à l'égard à la fois de Giuseppe Rosato et d'Anouar Bennane. Mais la cour en examinant les motivations du jury a estimé que celui-ci avait donné une crédibilité différente aux dires de Tony Samardzic selon qu'il chargeait Giuseppe Rosato ou Anouar Bennane.

Pour les magistrats professionnels, le jury s'est de la sorte trompé. Fait rare, la cour a donc décidé, par arrêt, de ne pas statuer sur le sort de Rosato et de le renvoyer devant une autre cour d'assises que celles de Liège et de Bruxelles pour répondre, dans le cadre d'un 3e procès, des assassinats de Francesco Vella, d'Onofrio Cacciatore et de Georges Hardy."Il ne faut pas prendre cela comme une gifle. C'est au niveau de la preuve que des erreurs ont été commises", a déclaré le président Luc Maes à l'adresse du jury. Le quatrième assassinat, celui de Mario Tomasi (le 18 septembre 2003 à Liège)restera inexpliqué. Comme pour les autres faits qui lui étaient reprochés, Anouar Bennane en a été acquitté.

A cette question de culpabilité pour Rosato, les jurés avaient répondu 'oui' par 7 voix contre 5. Comme le veut la règle en pareille circonstance, les magistrats professionnels ont dû délibérer entre-eux pour trancher. La cour a alors décidé de se rallier à la minorité du jury pour acquitter Giuseppe Rosato de l'assassinat de Mario Tomasi, notamment en raison du fait que les déclarations de témoins oculaires permettaient d'exclure Rosato.

Après 6 ans de détention, Anouar Bennane a été remis en liberté dès mardi soir. L'audience reprendra mercredi à 14h avec le débat sur la peine concernant donc uniquement Marcel Habran et Thierry Dalem.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7025
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 29 Sep 2010 - 15:49

Vingt cinq ans de prison requis contre Marcel Habran
Belga

Mis en ligne le 29/09/2010


Le jury a reconnu Marcel Habran coupable de l'attaque du fourgon de la Brink's de Waremme, le 12 janvier 1998, mais sans la circonstance aggravante de meurtre.
le procureur fédéral a requis mercredi 25 ans de prison contre Marcel Habran et 30 ans de prison contre Thierry Dalem.

Le président Luc Maes a annoncé, mercredi après-midi, à la reprise du procès Habran et consorts bis devant la cour d'assises de Bruxelles siégeant à Nivelles, qu'il n'était pas exclu que la délibération sur la peine n'ait lieu que jeudi.

L'audience a repris mercredi pour le débat sur la peine concernant Marcel Habran et Thierry Dalem.

Le jury a reconnu Marcel Habran coupable de l'attaque du fourgon de la Brink's de Waremme, le 12 janvier 1998, mais sans la circonstance aggravante de meurtre (circonstance dont il avait été acquitté lors du premier procès à Liège). Thierry Dalem a aussi été reconnu coupable de cette attaque mais avec la circonstance aggravante de meurtre de deux convoyeurs; de l'attaque d'un fourgon postal, le 19 décembre 1996, à Dison; et de l'attaque sur le tarmac de l'aéroport luxembourgeois de Findel, le 9 octobre 2000.

Tous deux ont aussi été reconnus coupables d'être les dirigeants d'une organisation criminelle et d'association de malfaiteurs.Le procureur fédéral Michel Yernaux aura la parole mercredi après-midi pour requérir des peines à l'égard de Marcel Habran et de Thierry Dalem. Les avocats des accusés auront ensuite la parole. En raison de la longueur possible du réquisitoire et des plaidoiries, la cour et le jury ne pourraient entrer en délibération que jeudi après une nuit de repos.

Pour rappel, ce débat sur la peine ne concerne plus Anouar Bennane, acquitté de tous les faits qui lui étaient reprochés; ainsi que Giuseppe Rosato renvoyé, sur décision de la cour, devant une autre cour d'assises pour répondre de trois assassinats.

A l'issue du premier procès d'assises à Liège, Marcel Habran avait été condamné, en mars 2009, à une peine de 15 ans de prison assortie d'une mise à disposition du gouvernement durant 20 ans. Thierry Dalem avait, lui, écopé de 30 ans de prison.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 29 Sep 2010 - 19:36

Y était ? Y était pas ?.... Sincèrement je ne sais pas... et bien (supérieurement) intelligent celui qui pourrait se targuer de savoir à coup sur.

A mes yeux une seule chose est certaine dans cet ennième foutoir grandiloquent, spécialité d'une institution en pleine déliquescence: s'il avait suivi un cursus politique poussé -jusqu'à l'ignominie-, s'il avait été revêtu d'une soutane, s'il avait tenu sur ses genoux une gamine bien emboîtée jusqu'à la garde qu'on l'accuse d'avoir tenue en attente d'un fourgon de fric-éventuellement, celà allant de soi ! à partir d'un certain degré social la présomption s'innocence et le doute bénéfiçiant à l'assusé n'est plus à prendre à la légère sous peine de mort; effective... il est impératif de donner le change !... Mais poour un réprouvé ?- il eut suffit à Marcel Habran d'invoquer le saint père Daneels pour être acquité avec des excuses... voir canonisé, sait-on jamais !

Ca foutoir judiciaire impudemmment appelé "justice", envers et contre toute logique élémentaire...; surtout contre le bon sens basique... est décidément à gerber !

Pour les honnêtes gens (vraiment honnêtes... sensés... pas les abrutis con-ditionnés des voix;... Majorité; 7/5... mais "contre majorité institutionnalisée et professionnelle; 3 acquis au pouvoir, dont un dont la voix comptant double... 4 voix pour 15 décideurs... Où se trouve le "peuple" ?.... Sincèrement; quel crétin peut encore croire à la fumisterie d'un "jury populaire" devant la preuve flagrante d'un peloton d'exécution tenu aux couilles par un pouvoir corrompu jusqu'à la moelle !...
Putain de merde ! Avec une preuve aussi flagrante de manipulation, qui peut encore seulement oser dire "j'y crois" ?... Eh !... En supposant qu'un membre de votre famille soit soumis à ce jack-pot "populassier" que l'on ose nommer "justice populaire" !!!... Ben oui ! trop facile de se ranger au nombre des victimes à la gogotisation massive dont classe politique s'est forgé une spécialité pour justifier son incurie !... Ouvrez donc les yeux; bordel !

En principe... ce vote est SECRET !!!!!!

On vous cuisine des coupables et des innocents en direct... et on s'en vante !

UN ENTUBAGE MAGISTRAL VOUS EST OFFERT EN EXEMPLE IN-DIS-CU-TABLE !

Mon Dieu ! J'aime les Belges ( j'en ai épousé deux, et fais des jumeaux à une troisième !) Faites, s'il vous plait ! qu'un crétin trop écouté ne fasse pas hériter la France des juges et des jurés Wallons si la Flandre siscionnait ! ... Elle souffre déjà tellement des tarés qui assument ce poste, à plein temps ou en vaccation opportuniste, croyant dur comme fer "servir la loi" sans aller recruter des encore plus con-vaincus en supplément ! afro .... C'est à désespérer !!!
Revenir en haut Aller en bas
Trisch
Admin


Nombre de messages : 434
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 29 Sep 2010 - 21:16

Je dois avouer qu'entre, une première condamnation à perpet, et un acquittement, j'ai du mal à suivre .... un homme de Loi pourrait m'éclairer svp ?

_________________
Trisch
Revenir en haut Aller en bas
siju



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 29/09/2010

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 29 Sep 2010 - 22:40

Suis nouvelle et arrivée un peu par hasard Smile Donc d'abord bonjour (ou bonsoir) à vous tous.
Mon opinion maintenant ... Puréeeee Marcel Habran a 77 ans, il n'est condamné pour meurtre mais pour vol, il a déjà pas mal payé. Ne peut-on pas lui permettre de vivre tranquille ses dernières années?
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 29 Sep 2010 - 22:50

La seule chose qu'il y ait a admettre définitivement, et à tirer les conséquences qui s'imposent; c'est que nous possédons un élément concrêt attestant qu'on se fout éperdument de notre gueule... tant au niveau judiciaire, sensé équilibrer les torts des uns en compensation du préjudice des autres... et du politique, qui, ma foi, ne fait qu'appliquer une maxime énonçée par Jean de La Fontaine voici quelques siècles ; "Tout flatteur vit au dépends de celui qui l'écoute".

La France a eu cet insigne honneur, par la voix d'un malfaisant devenu ministre de premier plan, de connaitre le fond de pensée des politiciens toutes obédiences confondues; " Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent"... En clair; on se fout de votre gueule, on en vit très bien grâce à vos voix glissées dans les urnes; maintenant, fermez la !

Je me souviens d'un dicton ayant cours dans les prisons, que le ministre pré-cité a du entendre narrer par certains de ses amis proches... et je constate qu'il est toujours d'actualité:

"La justice est une putain que chaque juge baise à sa manière"

Aussi trivial que paraisse l'énoncé, il possède le mérite de la clareté sans ambiguité.
Revenir en haut Aller en bas
SiscoF



Nombre de messages : 251
Age : 61
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 13/01/2010

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 29 Sep 2010 - 23:20

C'était prévisible, je rejoins les propos de Michel-J. Je reste néanmoins très déçu par ce verdict et j'espère que MH a encore la possibilité de ressortir libre.

Quand "on" condamne un homme avant même son jugement et qu'on oriente les faits à sa sauce (bon c'est un peu le principe d'un procès mais à l'échelle de celui-ci franchement ...), ça ne s'appelle pas la justice.

Comme dirait l'autre, c'est abracadabrentesque !
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 29 Sep 2010 - 23:46

J'ai déjà pas mal écrit sur ce sujet pour que vous connaissiez mon opinion mais je vais le répeter pour la dernière fois, dans ce méga-procès qui dure en réalité depuis septembre 2008 car il n'est jamais que la suite des assisses de Liège, le doute doit profiter à l'accusé et dans le cas particulier de Marcel Habran, il y avait plus que place au doute.
Thierry Dalem à été condamné sur les dires d'un gars qui a réussi le plus beau braquage de sa vie et ce en toute légalité, il a bénéficié de remises de peines exceptionnelles, d'une belle pension et à son âge, c'est important et d'une prime certifiée de 50.000 euros minimum.
Quant à Bennane et Rosato, ils ont été dénoncé comme un binôme par Samardjic, donc dans ce cas, ils étaient soit coupables, soit innocents tous les deux.
Samardjic qui entre parenthèses a avoué sa participation à un crime et son aide dans un second, alors, soit il mentait, soit il disait la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Cusmenne Claude



Nombre de messages : 979
Date d'inscription : 23/10/2009

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 30 Sep 2010 - 7:20

"La justice est une putain que chaque juge baise à sa manière"

Aussi trivial que paraisse l'énoncé, il possède le mérite de la clareté sans ambiguité.

+ 10.........
Revenir en haut Aller en bas
vince210685



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 17/05/2010

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 30 Sep 2010 - 10:40

je comprend pas non plus comment on passe de perpette a acquitté la loi c vraiment n importe car soit benane a passé 6 ans en prison pour rien soit c est un tueur relaché dans la nature et je ne comprend pas non plus le fait que pepe rosato ne soit pas aussi libéré puisqu il formait un duo avec benane selon les dire , si on remet les meurtres uniquement sur rosato qui etait donc la 2eme prsonne presente sur les lieux des meurtres vu par plusieurs temoin comme pour le meurtre de hardy a fleron ils etaient 2 donc ou benane et rosato son innocent tout les 2 ou coupable tout les 2 mais il y a une couille dans le pater et si il son innocent cela voudrai dire que des tueurs courent encore dans la nature QU EN PENSEZ VOUS ???????
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marcel Habran   Aujourd'hui à 4:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Marcel Habran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 26 sur 29Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27, 28, 29  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Marcel Pape et martyr et commentaire du jour "Suis moi"
» Vidéo; de Mgr Marcel Lefebvre Évêque Catholique.
» Les petits enfants décédés sans avoir reçu le baptême (de Jesus à Marcel Van)
» Saint Marcel Pape et Martyr, commentaire du jour "Voici l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde"
» Marcel Dadi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AUTRES AFFAIRES CRIMINELLES :: Autres grandes affaires criminelles-
Sauter vers: