les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marcel Habran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 29  Suivant
AuteurMessage
Trisch
Admin


Nombre de messages : 434
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Lun 19 Mai 2008 - 21:41

De quels assassinats voulez-vous parlez, soyez précises cela peut nous aider. (avec ou sans S)

Qui est le défenseur de votre compagnon ?

_________________
Trisch
Revenir en haut Aller en bas
audanouar



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Lun 19 Mai 2008 - 21:52

son défenceur est Maitre Maillance.

pour les assassinats tout est expliqué dans les coupures de presse jointes à votre article sur Marcel habran.

LIÈGE C'est le 30 mars que la chambre du conseil de Liège aura à étudier le dossier relatif à ce que le parquet, lui-même, a appelé l'affaire Habran et consorts.

Pour ce faire, le magistrat fédéral Thierry Yernaux a tracé un réquisitoire long de 59 pages. Il y reprend toutes les accusations à l'encontre de 49 inculpés, dont certains sont d'ailleurs décédés.

À la lecture de ces 59 pages, on se plonge dans le milieu de la grande criminalité puisqu'on y retrouve, pêle-mêle, huit assassinats, une liste de braquages aussi longue qu'un jour sans pain et de multiples infractions mineures .

Parmi les 49 inculpés, sept sont toujours en prison. En effet, si Marcel Habran a recouvré la liberté, Thierry Dalem, Joël Scrhaenen, Stefan Lewus, Giuseppe Rosato, Anouar Bennane, Tony Samardzic et Eric Weyns sont toujours écroués, disséminés dans toutes les prisons du pays. Mais que reproche-t-on à ces gens ? D'abord, la bagatelle de huit assassinats.

Celui de Philippe Maréchal, le 1er février 2001, qui serait l'oeuvre de Joël Schraenen et Eric Weyns.

Celui de Francesco Vella, le 8 novembre 2001, pour lequel le parquet accuse Giuseppe Rosato.

Celui d'Onofrio Cacciatore, le 16 mai 2002, où on accuse Rosato, Bennane et Samardzic.

Celui de Robert Bovenisty, le 20 octobre 2002, où le parquet accuse Dalem, Schraenen et Lewus.

Celui de Georges Hardy, le 20 février 2003, qui aurait été commis par Rosato et Bennane.

Celui de Mario Tomasi, le 18 septembre 2003, où l'on accuse Rosato et Bennane.

Celui de Serge Pierrin, le 9 août 2004, qui aurait été commis par Schraenen, Bennane et Weyns.

Celui de Léopold Maréchal, le 15 septembre 2004, où le parquet accuse Thierry Dalem et Vincent Buret.

Un Léopold Maréchal qui, selon le réquisitoire du parquet général (P. 38 à 43) aurait, lui-même, été impliqué comme auteur ou commanditaire, dans les assassinats de Philippe Maréchal, Francesco Vella, Onofrio Cacciatore, Robert Bovenisty, Georges Hardy, Mario Tomasi et Serge Pierrin.

Selon le parquet fédéral, il aurait également pris part au braquage sanglant du fourgon de la Brink's, braquage qui, le 12 janvier 1998, avait fait deux morts à Waremme. Le parquet lui reproche également d'avoir pris part à d'autres hold-up comme celui d'un avion sur le tarmac de l'aéroport de Luxembourg, braquage qui avait rapporté 73.624.373 francs à ses auteurs.





Jean-Michel Crespin

© La Dernière Heure 2007

Plusieurs millions de butin

Le réquisitoire du parquet reprend toute une série de braquages



LIÈGE Outre les assassinats, cette association criminelle est également accusée d'un important nombre de braquages.

Braquage de Dison : le 19 décembre 1996, deux hommes se sont attaqués à un fourgon allant alimenter la poste de Dison. Un convoyeur avait été blessé par balle. Selon le parquet, les deux hommes seraient Thierry Dalem et Claude Kremer.

Fourgon de Waremme : 12 janvier 1998, cinq hommes ont ouvert le feu à l'arme lourde en direction d'un fourgon circulant sur l'autoroute E40, à hauteur de Waremme. Deux transporteurs de fonds, Koenraad Meirens et Benny de Meester, ont trouvé la mort. Pour le parquet fédéral, les cinq hommes sont : Marcel Habran, Jean Renson, Thierry Dalem, Claude Kremer et Joël Schraenen.

Dison : 20 février 1998, 4 hommes ont braqué le bureau de poste local. Ils ont frappé un employé pour avoir accès aux locaux et sont repartis avec l'argent des pensions. Selon le parquet fédéral, Dalem et Kremer feraient partie de la bande.

Braives : le 4 décembre 1998, plusieurs hommes ont pénétré dans le bureau de poste de Braives à bord d'une Opel Frontera. Ils ont braqué le personnel et sont repartis avec l'argent. Selon le parquet, les coupables seraient Dalem et Kremer.

Luxembourg : le 9 octobre 2000, des hommes réussissent à voler plus de 73 millions de francs en braquant un... avion sur le tarmac de l'aéroport Findel. Parmi les personnes impliquées : Habran, Dalem, Kremer, Schraenen, Jean-Marie Geerts, Vincent Buret et Léopold Maréchal.

Nandrin : le 10 décembre vers 17 h 45, un fourgon de la firme Securitas circulait sur la route du Condroz, en direction de Liège. Arrivé à Nandrin, le fourgon a été rejoint par un véhicule de type monospace. Des coups de feu ont alors éclaté. Le chauffeur du fourgon a accéléré. Au total, une vingtaine de coups de feu ont été tirés mais, par bonheur, il n'y a eu aucune victime. Là aussi, le parquet suspecte Dalem et Kremer.

Chaudfontaine : le 31 décembre 2001, 4 hommes ont fait exploser l'entrée du casino. Ils ont braqué les personnes présentes et se sont enfuis en emportant les boîtes à billets. Dalem et Kremer seraient parmi les auteurs. Ces derniers sont aussi accusés de faire partie de la bande qui, le 13 mai 2002, rue Saint-Nicolas, à Liège , avait fait main basse sur 200.000 € en y braquant un fourgon.
Revenir en haut Aller en bas
Trisch
Admin


Nombre de messages : 434
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Lun 19 Mai 2008 - 22:13

Merci à vous pour la version Presse, mais qu'en est-il de la vôtre ?

_________________
Trisch
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mar 20 Mai 2008 - 8:52

Il faut dire qu'il y a eu du "ménage" autour de Marcel Habran.
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
signordonpedro



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 25/09/2006

MessageSujet: anouar bennane   Mar 20 Mai 2008 - 10:08

Trisch a écrit:
De quels assassinats voulez-vous parlez, soyez précises cela peut nous aider. (avec ou sans S)

Qui est le défenseur de votre compagnon ?
Maitre Mayence est l'un des meilleurs avocats de la partie francophone du pays mais n'est pas l'un des moins chers, si il trouve la moindre faille dans le dossier il y entre et fera sortir votre compagnon. Maintenant, si il est détenu depuis autant de temps c'est que le parquet doit avoir des billes dans son jeu car détenir un innocent pendant plusieurs mois cela est possible mais pendant autant de temps, là je doute
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mar 20 Mai 2008 - 17:17

Je crois que ce procès va faire parler de lui, cela fait déjà trop longtemps que des gens sont en prison sur base de témoignages anonymes et le fait qu'un des témoins est mort d'une tumeur au cerveau ne va pas arranger les choses.
Je crois que l'on avait été plus vite pour le procès Haemers.
Revenir en haut Aller en bas
B.R.



Nombre de messages : 1874
Date d'inscription : 01/02/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mar 20 Mai 2008 - 18:05

audanouar a écrit:
Il attend de pouvoir se défendre depuis 4ans et je suis écoeurée de voir que pour certaines personnes, on est classé coupable et jugé avant même le procès...[/color][/font][/size]
Même un Dutroux avait été classé coupable et jugé avant le procès, par la presse d'abord, par la commission parlementaire ensuite.
Alors, vous savez, la notion de présomption d'innocence, qui y croit encore dans notre pays?
Je ne voudrais pas vous paraître pessimiste mais croire que le procès va nécessairement amener la vérité et permettre à votre ami de se défendre... En Belgique, la Justice est parfois très tordue!
Revenir en haut Aller en bas
audanouar



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mar 20 Mai 2008 - 18:14

On a hate d'être au procès même si ca va être dur, on aura au moins le droit à la parole.

Je ne comprends pas cet acharnement, pourquoi le changer de prison tout le temps, pourquoi faire tout pour casser son moral, c'est inhumain.

Personne ne mérite ça...

Heureusement qu'il est solide et qu'il est prêt à se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mar 20 Mai 2008 - 19:31

Si on veut casser votre ami, c'est qu'on a besoin de lui pour des déclarations.
A moins que l'on ne veuille le protéger car j'imagine que fréquentant le milieu du banditisme liègeois, il doit quand même connaître certaines choses.
Si vous avez suivi ce forum, vous avez vu la manière d'agir avec la filière boraine, on leur a fait avouer des crimes en leurs donnant des indications que seules les enquêteurs connaissaient.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 21 Mai 2008 - 8:05

Il faut malgré tout garder confiance en la justice. L'homme a un bon avocat. S'il est innocent, il sera acquitté. Ce n'est pas parce qu'il est resté longtemps en préventive qu'il est nécessairement coupable.

Je propose également si audanouar n'y voit pas d'inconvénient de fusionner le sujet avec le fil de discussion sur Marcel Habran.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
audanouar



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 22 Mai 2008 - 15:00

vous pouvez fusionner la discussion avec le sujet de marcel habran
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 22 Mai 2008 - 15:04

Ok. Vous avez aussi un message privé dans votre boîte de réception.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
wil



Nombre de messages : 1286
Date d'inscription : 11/10/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 22 Mai 2008 - 22:37

Henry a écrit:
Je crois que ce procès va faire parler de lui, cela fait déjà trop longtemps que des gens sont en prison sur base de témoignages anonymes et le fait qu'un des témoins est mort d'une tumeur au cerveau ne va pas arranger les choses.
Je crois que l'on avait été plus vite pour le procès Haemers.
Anonyme, anonyme,...c'est vite dit.
Revenir en haut Aller en bas
http://dutroux.forumdediscussions.net
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Ven 23 Mai 2008 - 11:29

Oui, bien sur, anonyme mais pas pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Jeu 14 Aoû 2008 - 14:08

Dernière comparution des accusés au procès Habran

Rédaction en ligne

jeudi 14 août 2008, 13:47
Les 12 accusés du procès de grand banditisme à charge de Marcel Habran et consorts ont une nouvelle fois été convoqués jeudi matin devant la chambre des mises en accusation de Liège. Il s’agissait de la dernière comparution de tous ces accusés avant le procès d’assises pour une procédure de vérification de la légalité de certaines méthodes de recherche employées lors de l’enquête.

La chambre des mises en accusation de Liège avait convoqué les 12 accusés ainsi que les parties civiles pour évaluer la légalité de ces méthodes de recherche. Il y était notamment question des écoutes téléphoniques et des témoignages reçus par les enquêteurs au cours de leurs investigations.

Même si la chambre des mises doit rendre un arrêt sur cette question, cette procédure ne devrait déboucher sur aucune surprise de taille. Seule une procédure en cassation pourrait encore survenir ensuite et, dans un scénario extrême, retarder le début du procès prévu le 3 septembre prochain.

Plusieurs accusés actuellement libres se sont présentés par déférence pour assister à cette audience. C’était notamment le cas de Marcel Habran, de Claude Kremer et de Jean-Marie Geerts.

Marcel Habran a par ailleurs précisé qu’il attend son billet d’écrou (prise de corps) pour le 1er septembre prochain. Il devrait se présenter ce jour-là de manière spontanée à la prison de Huy. Il aurait toutefois préféré être invité à entrer en prison quelques jours plus tôt, afin de bénéficier du temps nécessaire pour introduire une requête de mise en liberté avant le début du procès.

Marcel Habran espère encore comparaître libre le jour de son procès.

C’est la raison pour laquelle, s’il est écroué le 1er septembre, il devrait introduire sa requête de mise en liberté dès le 2 septembre.

« J’aborde le procès en toute sérénité et je n’attends rien d’autre que mon acquittement », a-t-il confié. « Mais une comparution libre aux assises me semble plus logique. Je n’ai manqué aucune convocation de la justice et je n’ai montré aucune intention de ne pas assister à mon procès. Je suis aujourd’hui libre de me promener dans le palais de justice et, subitement, dès l’ouverture du procès, on me donnera à nouveau l’image d’un homme ’dangereux’, en m’imposant des mesures strictes (détention, menottes, lunette anti-vision, gilet pare-balles) qui sont en réalité destinées à des hommes dont on craint qu’ils puissent s’évader. »

(d’après Belga)


Source : www.lesoir.be

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Sam 16 Aoû 2008 - 19:57

Le grand banditisme enfin jugé chez nous

(16/08/2008)

© BELGA
Lire aussi

* Dernière audience
* Dix accusés présents ?
* Une véritable traînée sanglante

Une attaque d'une brutalité inouïe

WAREMME Trois personnes, un chauffeur et deux convoyeurs, se trouvaient à bord du fourgon de la firme Brinks qui a démarré de Laeken le 12 janvier 1988 à 6 heures. Destination du véhicule transportant 25 millions de francs belges : la région liégeoise. Il n'y arrivera jamais...

C'est à hauteur de Waremme, sur l'autoroute E40, qu'une attaque d'une brutalité inouïe s'est déroulée. Une attaque bien préparée pour laquelle ses auteurs avaient décidé d'employer les tout gros moyens : plusieurs véhicules et des armes de guerre dont, pour la première fois dans l'histoire du banditisme, le tout nouveau... P90 de la FN !

66 impacts dans le fourgon

L'agression a eu lieu sur le coup de 7 heures du matin. Pour isoler le fourgon, ceux qui voulaient le dévaliser ont commencé par semer des clous sur la chaussée. Ne voyant plus rien dans leurs rétroviseurs, ils se sont approchés du véhicule blindé sur lequel ils ont ouvert le feu. Avec le fameux P90, bien sûr, mais aussi avec des Fal et des kalachnikovs.

Matraqué par la mitraille, le fourgon a fini sa course contre la berme. À bord : deux morts - le chauffeur et un convoyeur - et le troisième employé de la firme Brinks, sonné par les événements. Il finira par sortir du véhicule, induit en erreur par le feu clignotant bleu placé sur une des voitures des voleurs, et sera rapidement maîtrisé.

Les voleurs ne parviendront cependant pas à mettre la main sur le butin et pour cause : en sortant, le dernier convoyeur avait bloqué le système de sécurité et les explosifs amenés sur place firent long feu. Les auteurs de l'agression - ils étaient cinq - prirent la fuite sans un regard pour le fourgon dévasté par 66 impacts de balles et les corps sans vie de deux de ses passagers...

Grand banditisme

C'est cette attaque qui est le point de départ de la très longue enquête qui débouche, début septembre, sur la cour d'assises de Liège. Une enquête dont les méandres et les rebondissements suivent les chemins du tout grand banditisme en Belgique et de ses acteurs les plus connus : Marcel Habran, bien sûr, mais aussi Leopold Marechal, Thierry Dalem, Claude Kremer ou Joël Schraenen.

Tous ont été longuement interrogés et à de nombreuses reprises. Tous continuent à nier être ou avoir été en rapport avec les dizaines de faits criminels qui, au fil du temps, sont venus gonfler le dossier.

N'empêche. Des milliers d'heures de travail ont rassemblé une série impressionnante d'éléments qui permettent aujourd'hui au parquet fédéral de conduire son accusation. Et à la défense des accusés de préparer minutieusement ses contre-attaques...

Les uns comme les autres, cependant, seront placés devant une réalité incontournable : celle des nombreux décès - une douzaine ! - qui parsèment cette affaire. Les moyens en sont identiques - des armes de guerre dans la plupart des cas - mais les raisons sont multiples et les mobiles nombreux. Si les convoyeurs ont été victimes à la fois d'un travail dangereux et de la sauvagerie humaine, d'autres ont perdu la vie par jalousie, par intérêt ou par crainte. Celle, véritable hantise du milieu, du non-respect potentiel de la loi du silence.



Ed. F.


Source : www.dhnet.be

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mar 26 Aoû 2008 - 14:56


Le Procès Habran débutera le 3 septembre

(26/08/2008)

© BELGA
Lire aussi

* Procès Habran: huit assassinats dans le milieu liégeois

80 jours d'audience au moins seront nécessaires pour juger ce dossier du grand banditisme

LIEGE La cour d'assises de Liège entamera mercredi prochain l'examen d'un des plus importants dossiers de grand banditisme liégeois, dans lequel douze personnes sont accusées de huit assassinats et de plusieurs attaques de fourgons. Si le truand Marcel Habran est le plus connu en raison de son lourd passé judiciaire, les charges les plus importantes ne reposent pas sur lui.

Le Liégeois Marcel Habran (75 ans), aujourd'hui établi à Bruxelles, le Bruxellois Jean-Marie Geerts (60 ans), le Comblinois Thierry Dalem (50 ans), le Verviétois Anouar Bennane (28 ans), les Liégeois Claude Kremer (55 ans), Joël Schraenen (50 ans), Stefan Lewus (31 ans), Vincent Buret (36 ans), Giuseppe Rosato (42 ans), Tony Samardzic (37 ans) et Eric Weyns (40 ans) sont accusés d'un ensemble de faits relevant du grand banditisme et résumés dans un acte d'accusation comptant 130 pages.

Le parquet fédéral a disjoint la procédure à l'encontre du Bruxellois Jean Renson (69 ans), cité dans l'acte d'accusation, en raison de son mauvais état de santé. Seul Vincent Buret, en fuite, fera défaut au procès. Les débats porteront entre autres sur l'attaque d'un fourgon de la société Brink's, qui avait fait deux tués parmi les convoyeurs le 12 janvier 1998 à Waremme, ainsi que sur les autres faits découverts lors de l'enquête sur cette attaque, notamment d'autres attaques de fourgons et braquages et huit assassinats.
Le dossier du ministère public repose essentiellement sur les déclarations de témoins protégés par la justice, alors que les indices matériels (ADN ou empreintes) sont inexistants.

Ces témoins protégés, dont deux sont des repentis ayant négocié des avantages en vue de leur reclassement, avaient permis à l'enquête de rebondir dans une série de dossiers non élucidés. Selon la thèse présentée par le parquet fédéral, le milieu du grand banditisme liégeois aurait connu d'importantes dissensions après l'échec de l'attaque de Waremme, ce qui aurait aiguisé l'ambition de certains de s'imposer à la tête du milieu, entraînant des scissions et des règlements de comptes en son sein.

Tous les accusés, sauf un, contestent leur implication dans les faits, avançant notamment des alibis. Ils affirment que les témoins protégés ont fait des déclarations mensongères afin de monnayer leur libération, sur base d'informations glanées dans la presse et dans les préaux de prisons.
Outre le fugitif Vincent Buret, le principal témoin protégé, Didier Singleton, qui est mort en prison récemment, sera absent au procès, alors que l'accusation repose en grande partie sur ses révélations.

Le procès, qui devrait s'étaler sur 80 jours d'audience au moins, sera présidé par le conseiller Marc Dewart.

© La Dernière Heure 2008
Lourd passé judiciaire pour les accusés

Des 12 accusés qui seront jugés par la cour d'assises de Liège dès le 3 septembre, c'est Marcel Habran qui est le plus connu des paysages judiciaire et médiatique belges. Considéré à une époque comme l'un des plus grands truands belges, il a toujours contesté l'association de son nom à ce vaste dossier de grand banditisme, rejetant des expressions telles que "dossier Habran", "bande Habran" ou "mouvance Habran" qui tendent à lui coller une étiquette défavorable face à d'autres accusés inconnus du grand public. Cet homme de 75 ans, qui est présumé impliqué dans deux faits du dossier, a clamé son innocence à plusieurs reprises et n'envisage d'autre issue à son procès en assises qu'un acquittement. Comme d'autres accusés, il a remis en cause la crédibilité des témoins protégés sur lesquels se fonde largement l'accusation. Marcel Habran a été condamné à 12 reprises au cours de sa vie. Sa peine la plus lourde fut une condamnation à 18 ans de travaux forcés, prononcée par la cour d'assises de Bruxelles en 1974 après un hold-up avec mort d'homme à Schaerbeek (Bruxelles). Sa dernière condamnation remonte à 1992. Des rapports d'expertise l'ont à l'époque (entre 1960 et 1992) présenté comme un déséquilibré mental ou un psychopathe. Habran a même été interné, mais il est aujourd'hui déclaré responsable de ses actes. Il a passé une vingtaine d'années de sa vie en prison, et a purgé plus de 28 mois de détention préventive dans le cadre de ce dossier liégeois.

Jean Renson, qui est un ami proche de Marcel Habran, dont il avait fait la connaissance en prison, fera l'objet de poursuites disjointes en raison de l'aggravation de son invalidité et de son mauvais état de santé.

Thierry Dalem, arrêté à la suite d'une cavale, compte déjà quatre condamnations à son actif, principalement pour des faits de violences et de vols.

Claude Kremer a lui été condamné à trois reprises pour le même type de faits. Le casier judiciaire de Joël Schraenen est également fourni, avec quatre condamnations.

Vincent Buret est impliqué dans des faits de banditisme depuis l'âge de 18 ans, aussi bien en Belgique, en France qu'en Espagne, où il a pris part à un trafic de drogue. Il s'est évadé à cinq reprises des prisons de Hasselt, Mons, Forest, Lantin et Bobigny, et est actuellement en fuite. Il totalise 11 condamnations.
Les jurés devront également prendre connaissance des personnalités très controversées de Jean-Marie Geerts, Stefan Lewus (6 condamnations), Giuseppe Rosato (3 condamnations), Anouar Bennane (2 condamnations), Tony Samardzic (6 condamnations) et Eric Weyns (6 condamnations).


Source : www.dhnet.be

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Trisch
Admin


Nombre de messages : 434
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 20/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mar 26 Aoû 2008 - 20:25

Quelqu'un pourrait-il (elle) me dire quelles étaient les activités et occupations de Marcel Habran en 1985 ?

_________________
Trisch
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 27 Aoû 2008 - 9:43

Ce sera donc 3, 4 procès en un et je me demande si c'est bien correct car des gens impliqués dans une parties des faits risquent de prendre le maximum vu que les jurés risquent de faire un amalgame de toutes ces affaires.
Ils vont devoir prévoir une tonne de jurés de remplacement, vu le nombre d'audiences prévues.
Un petit rectificatif, Singleton est mort dans un hopital d'une tumeur cérébrale et non pas en prison comme on l'écrit dans l'article car mourir en prison, laisse toujours planer un doute.
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 27 Aoû 2008 - 9:46

Trisch a écrit:
Quelqu'un pourrait-il (elle) me dire quelles étaient les activités et occupations de Marcel Habran en 1985 ?

Difficile à préciser mais voici un petit portrait de l'homme qui était déjà actif dans le grand banditisme depuis longtemps :

Marcel Habran, un parrain

liégeois dans la tradition

de Dewit et du Grand Robert

L'arrestation, vendredi, par le juge Pignolet de Marcel Habran et de six autres membres de sa bande a fait l'effet d'une bombe ce week-end dans les milieux policiers et judiciaires de Bruxelles et de Liège. Dans la Cité ardente, on le disait rangé, mais on continuait à le considérer comme un «parrain» peut-être assagi mais pas sorti du «milieu».

Son père avait été déchu de la puissance paternelle. Marcel, peu doué pour les études bien que cultivé, travailla comme manoeuvre dans des usines liégeoises.

Jusqu'en 1974, l'année de sa condamnation aux assises du Brabant pour l'attaque mortelle d'un transport de fonds à Schaerbeek en 1972, Marcel Habran n'avait qu'un casier judiciaire très léger: un vol de métaux sur un chantier en 1952. Mais son nom avait été déjà cité en 1962 en marge de plusieurs affaires retentissantes dont des hold-up à Courtrai et à Saint-Servais, pour lesquels il fut innocenté, ainsi que dans une sombre affaire de règlement de comptes qui s'était soldée, en 1973 (Habran était à cette époque sous les verrous), par l'exécution d'un Bruxellois de 38 ans retrouvé à Bertrix, abattu de deux balles.

Lors de sa comparution aux assises du Brabant, l'année suivante, on fit de Habran deux portraits très contrastés. D'un côté, Habran victime, tabassé par les policiers de Schaerbeek (qui ont été acquittés) après l'attaque mortelle de la rue de Jérusalem, Habran à la bonne tête, un mélange de Gérard Philipe et de Gilles Dreux, Habran qui a bon dos, qu'on accuse de tout mais contre lequel manquent souvent les éléments de preuve. De l'autre, un profil de chef de gang auquel les journaux attribuèrent les gros hold-up du début des années septante et la liquidation par tueurs interposés de comparses devenus trop gênants.

Dans l'histoire récente de la pègre belge, son nom est souvent cité à la suite de ceux du Grand Robert et de Michel Dewit. Le premier, enfant du juge (de son vrai nom Robert Steurebaut), régna dans les années cinquante sur le bas de Bruxelles, d'Anvers, de Liège avec de solides attaches au clan des Zémour en France. Arrêté en 1941 pour traite de blanches à Baranquilla, il s'évada, rejoignit les Forces libres à Londres, puis revint à Bruxelles après la guerre. Il y fut arrêté en octobre 1956 par le jeune patron de la BSR de l'époque, l'adjudant André Louis, dans le cadre d'une vaste opération d'épuration des quartiers chauds. À la fin des années soixante, il disparut en Espagne où sa mort fut même erronément annoncée en 1975: non seulement il était toujours vivant mais il revint vieillir au pays où il est mort des suites de coups reçus en essayant d'interrompre une bagarre à Koekelberg, en 1987.

Michel Dewit, un ancien de la guerre de Corée, lui succéda dans le bas de Bruxelles dès les années soixante. Une première fois sa tête «tomba» en 1968, dans une affaire d'extorsion de fonds. Sa peine purgée, on le crut assagi. Mais, après sa mise en liberté, son nom revint en marge de différentes enquêtes dont des trafics de cigarettes en Méditerranée. Il retomba en 1975, puis, la dernière fois, dans les années 80, impliqué dans un recel de tableaux volés chez le baron Lambert. Il est mort quelques années plus tard.

Ces dernières années, nombre de gendarmes et de policiers soupçonnaient Habran d'avoir «repris du service», sans toutefois découvrir d'éléments probants à sa charge. Notamment les polices judiciaires de Liège et de Bruxelles, qui le connaissent bien.

Mais plus le gibier est gros, mieux il apprend à se défendre. Les erreurs judiciaires sont faites de présomptions graves et de coïncidences, rappelaient, en 1974, aux assises du Brabant, les avocats de Habran, citant Me Floriot...

R. Hq.


Source : Le Soir, 1991

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 27 Aoû 2008 - 9:58

A voir aussi l'interview vidéo d' habran pour le Soir mag :

http://video.soirmag.lesoir.be/marcel-habran/interview-exclusive-pour-soirmagbe-video_27cff0753.html

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Lun 1 Sep 2008 - 13:01

Affaire Habran: son tout dernier procès ?(01/09/2008)

© BELGA
Habran une nouvelle fois devant les assises





LIÈGE Marcel Habran aura donc vécu un dernier beau week-end ensoleillé avant de passer les mois à venir à l'ombre. C'est ce lundi en début d'après-midi, en effet, que celui qui prête, sans doute malgré lui, son nom au plus long procès d'assises de toute l'histoire judiciaire liégeoise se présentera à la prison de Huy. Il y attendra, sous écrou, le début du procès prévu, lui, pour ce mercredi.

Neuf autres des douze accusés de ce procès en feront de même dans différents établissements pénitentiaires du royaume. Quant aux deux derniers, ils resteront libres comme l'air.

Jean Renson, l'ami de toujours de Marcel Habran, serait malade et dispensé de cette session d'assises. Son cas a été dissocié, quitte à être examiné plus tard. Quant à Vincent Buret, il est toujours dans la nature depuis la dernière en date de ses nombreuses évasions, le 27 juillet 1998, de la prison de Bobigny, en France.

Restent les dix autres. Dix individus bien connus dans le monde du grand banditisme belge à qui le parquet fédéral reproche un nombre impressionnant de faits criminels. Premier d'entre eux, si on met de côté le vol d'une Volvo ayant servi à l'attaque de Waremme, l'attaque (ratée) d'un fourgon postal à Dison, le 19 décembre 1996. Soit un an et quelques jours avant l'attaque de Waremme, le 12 janvier 1998, qui a, elle, déclenché toute l'enquête.

Celle-ci aura donc duré dix ans. Dix années au cours desquelles d'autres attaques violentes auront encore lieu de même qu'une série impressionnante d'assassinats. Seuls huit d'entre eux seront jugés par la cour d'assises, les enquêteurs n'ayant pas trouvé assez d'éléments pour impliquer les accusés dans au moins trois autres assassinats...

Les uns et les autres

On le verra tout au long des débats, ces faits criminels n'ont pas été commis par une seule bande bien organisée et bien structurée. Ce sont plusieurs groupes mafieux qui ont opéré, au gré des moments, des circonstances ou des affinités. Et, s'il y avait un noyau dur , il n'était certainement pas formé autour de Marcel Habran qui n'apparaît formellement dans le dossier qu'à deux reprises : l'attaque de Waremme et la préparation de celle de l'aéroport de Luxembourg.

Certains des accusés sont nettement plus présents que Marcel Habran dans le dossier monté par l'accusation. Et, parmi ces présents , un grand... absent, Leopold Marechal. Celui-ci a été abattu à la kalachnikov le 15 septembre 2004 alors qu'il rentrait sa Porsche dans son garage.


Source : www.dhnet.be

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 3 Sep 2008 - 14:02

Tout dans ce procès dépendra des témoins protégés :
Des témoins protégés et controversés
R.P.

Mis en ligne le 03/09/2008

Ils sont plusieurs à avoir aidé la justice contre certains avantages. Mais ont-ils dit la vérité ? En tout cas, certains sont morts...
Le plus gros écueil, pour l'accusation, résidera peut-être en l'utilisation des dires de "témoins protégés" - dont des "repentis" vrais ou faux en quête de tranquillité judiciaire, certains ayant été victimes d'un règlement de compte. Le dossier repose en partie sur leurs propos mais ont-ils dit la vérité en accusant les suspects ? Tous les observateurs ne le pensent pas. Le jury fera le tri.

En tout cas, Calogera "Lilo" Scerra avait fait de premières révélations en mars 1998, disant entre autres avoir fait des repérages pour Dalem et Kremer en vue du "coup" de Waremme (p. 9). Or indic, c'est un job dangereux : il a été abattu en 1999, peut-être à cause d'une fuite dans le monde de l'enquête.

Cette enquête avait été relancée en 2002 quand le truand Rolando Cerri avait bénéficié d'avantages judiciaires en dénonçant l'entourage de Habran, pour Waremme et d'autres braquages (Aywaille, aéroport de Luxembourg et Esch) ainsi que deux mortels règlements de compte. Autre "protégé" : Didier Singleton, entre-temps décédé de maladie, qui a "expliqué" 3 autres assassinats. Tout comme le précédent, il connaissait fort bien un autre truand notoire, Michel Anthemus. La veuve d'un autre bandit abattu dans ce dossier, Pol Maréchal, est également protégée depuis ses déclarations contre certains accusés. Deux autres témoins ont encore bénéficié du même statut. Au total, c'est une douzaine de faits que, ensemble, ils ont expliqués à la justice.


Source : www.lalibre.be

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 3 Sep 2008 - 16:26

Quel crédit peut-on apporter à des révélations de truands et épouses de truand ?
N'est-ce pas parfois un sentiment de vengeance qui prédomine ?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7023
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Marcel Habran   Mer 3 Sep 2008 - 17:03

Henry a écrit:
Quel crédit peut-on apporter à des révélations de truands et épouses de truand ?
N'est-ce pas parfois un sentiment de vengeance qui prédomine ?

Probablement. Mais rien de tel avec les tbw...

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marcel Habran   Aujourd'hui à 22:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Marcel Habran
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 29Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 16 ... 29  Suivant
 Sujets similaires
-
» Saint Marcel Pape et martyr et commentaire du jour "Suis moi"
» Vidéo; de Mgr Marcel Lefebvre Évêque Catholique.
» Les petits enfants décédés sans avoir reçu le baptême (de Jesus à Marcel Van)
» Saint Marcel Pape et Martyr, commentaire du jour "Voici l'agneau de Dieu qui enlève le péché du monde"
» Marcel Dadi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AUTRES AFFAIRES CRIMINELLES :: Autres grandes affaires criminelles-
Sauter vers: