les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )

Aller en bas 
AuteurMessage
gypsy



Nombre de messages : 74
Age : 52
Localisation : Bruxelles 1020
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )   Lun 1 Sep 2014 - 10:31



Point de beauté ou tatoué sous l’œil ?

source: http://archive.org/stream/manueldepolicesc01reis/manueldepolicesc01reis_djvu.txt

Il n'existe ni règlement, ni chef de rassemblement des apaches. mais beau-
-coup d'entre eux possèdent un signe commun : un point tatoué sous l'œil
gauche (les nervis de Marseille ont un point tatoué à côté du coin externe
de l'œil gauche). Il est vrai que ce signe distinctif tend à disparaître, car
les apaches ont fini par s'apercevoir qu'ils facilitaient singulièrement la
tâche de la police par cette marque spéciale '


Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego

avatar

Nombre de messages : 1103
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )   Lun 1 Sep 2014 - 13:14

Très intéressant ce bouquin! Merci pour le lien. cat
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2020
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )   Lun 1 Sep 2014 - 13:16

Ce point est appelé "point des Julots"... Il ne concernait QUE les proxénètes... et mieux valait ne pas le porter indument, sinon c'est à la cigarette qu'il se gommait... Mais peu le portent encore; les voyoux de fortifs étant aujourd'hui morts ou quasi séniles !
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego

avatar

Nombre de messages : 1103
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )   Lun 1 Sep 2014 - 14:01

@michel-j: votre remarque concerne-t-elle la Belgique également? N'y a-t-il pas eu de ce côté de la frontière, un phénomène d'imitation (avec perte du sens originel de certains codes)? Qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
gypsy



Nombre de messages : 74
Age : 52
Localisation : Bruxelles 1020
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )   Lun 1 Sep 2014 - 17:07

Merci Michel-j

C'est un plaisir de vous lire Michel Audiard l'aurais sans doute exprimer ainsi  Very Happy
et ,,"voyoux de fortifs étant aujourd'hui morts ou quasi séniles !" Mmmm,,,,,ça peu coller....
Revenir en haut Aller en bas
gypsy



Nombre de messages : 74
Age : 52
Localisation : Bruxelles 1020
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )   Mar 2 Sep 2014 - 14:35





Ella







Les temps risquent d’être déplorables pour les hommes qui vivent avec un grain de beauté sur leur joue droite. ??? je suppose la joue gauche ?


Sujet: Re: portrait n°21   Lun 28 Jan 2008 - 21:45 


michel a écrit:Het dreigen ellendige tijden te worden voor mannen die door het leven gaan met een moedervlekje op hun rechterwang. Dat vlekje wordt het centrale gegeven in een nieuwe oproep aan de bevolking waarmee de onderzoeksrechters Lacroix en Reynal alsnog aan de weet hopen te komen wie schuilging achter de Bende van Nijvel. Twee jaar geleden werd in het hele land een eerste serie van tien robotfoto's verspreid van leden van de Bende die tussen '82 en '85 minstens achtentwintig mensen vermoordde. De tekeningen kwamen tot stand op basis van overlevenden van Bende-raids.

Inmiddels kwam er een tweede affiche, met vijf nieuwe robotfoto's. Nog steeds lopen bij de Cel Waals-Brabant in Jumet dagelijks reacties binnen. Daar zit veel kaf tussen, maar soms ook koren, zoals onlangs bleek via de vergelijking van een uit 1981 daterende robotfoto over de aanslag op rijkswachtmajoor Vernaillen met Bende-foto 19. Om te vermijden dat de robotfoto's aanleiding zouden geven tot een regen aan door buren- en andere ruzies geïnspireerde tips, hebben de speurders nooit informatie willen verschaffen over wat zij, buiten wat op de affiches zichtbaar is, over deze lui weten. Er is bijvoorbeeld nooit bij verteld op grond van welke aanslag een robotfoto tot stand kwam.

"Dat heeft als voordeel dat we de tips objectief kunnen beoordelen", zegt de Bergense advocaat-generaal Michaux. "Als iemand ons dan zegt 'ik heb die vent daar gezien in dat jaar', dan kunnen we zelf nagaan in hoeverre dat strookt met eerdere getuigenissen. Om dezelfde reden zitten er ook verborgen tekens in de robotfoto's." Eén daarvan wordt straks dus onthuld. De man op foto 21 uit de eerste reeks heeft een moedervlekje op zijn rechterwang. Op de robotfoto is dat moeilijk te zien, het is een piepklein vlekje - iets kleiner dan hoe de getuige het beschreef.

De speurders hebben altijd gehoopt dat er zich iemand zou melden die deze figuur zou herkennen en zélf over het moedervlekje zou beginnen. "Als zo iemand zich zou melden, hadden we die meteen bijzonder ernstig genomen", zegt Michaux. "Maar dat is helaas niet gebeurd. Daarom gaan we die ene robotfoto dus opnieuw verspreiden, dit keer met het moedervlekje in zijn reële proporties en een duidelijke oproep: kent u iemand met zo'n vlekje op zijn wang?" Bij de CBW houdt men er rekening mee dat de dader in kwestie wel eens de enige zou kunnen geweest zijn die op de affiche zijn eigen moedervlekje opmerkte. "Stel dat iemand ons meldt: deze persoon is bij een chirurg geweest om dat vlekje weg te laten halen, dan zou dat voor ons onderzoek natuurlijk uiterst interessant zijn", aldus Michaux. "Ik vind: je mag nooit de hoop verliezen." Wanneer en onder welke vorm de nieuwe robotfoto verspreid zal worden, is nog niet beslist. Wellicht zal daar duidelijkheid over komen wanneer speurders en magistraten volgende maand - zoals ze twee jaar geleden al eens deden - in Charleroi opnieuw een grote marathonvergadering beleggen met de nabestaanden van Bende-slachtoffers en hun advocaten. 

Source : www.bendevannijvel.com

Les temps risquent d’être déplorables pour les hommes qui vivent avec un grain de beauté sur leur joue droite. Ce grain de beauté devient l’élément central dans l’appel à la population qu’ont lancé les juges d’instruction Lacroix et Reynal. Ils espèrent encore découvrir qui se cachait derrière les TBW. Il y a deux ans une série de photos robots des membres de la bande qui ont tué au moins 28 personnes entre ’82 et ’85 ont été distribuées dans tout le pays. Les dessins ont été réalisés sur base de témoignages des survivants des raids de la bande.

Entre temps une deuxième affiche a été réalisé avec 5 nouvelles photos robots. A ce jour la Cellule du Brabant Wallon de Jumet reçoit encore quotidiennement des réactions. 
Parfois cela rapporte, comme récemment avec la comparaison de la photo n° 19 de 1981 avec une photo robot de l’attentat du commandant de la gendarmerie Vernaillen. 
Pour éviter que les photos robots donnent l’occasion à des voisins ou à des personnes mal intentionnées de donner de fausses informations, les enquêteurs n’ont jamais voulu donner des informations sur ce qu’ils avaient appris sur ces personnes en dehors de ce qui est visible sur les affiches. Par exemple, on n’a jamais raconté suite à quelle attaque une photo robot avait été réalisée.

“L’avantage est qu’on peut juger les informations objectivement », c’est ce que l’avocat général de Mons Monsieur Michaux a dit.
« Quand une personne nous dit ‘j’ai vu un tel mec à un tel endroit’, nous pouvons vérifier si cela correspond avec d’autres témoignages. Pour cette raison aussi il y a des signes cachés dans les photos robots. Un de ces signes sera dévoilé plus tard. L’homme sur la photo n° 21 de la première série a un grain de beauté sur sa joue droite. C’est difficile à voir sur la photo, c’est une tâche minuscule – un peu plus petit que ce qu’a raconté le témoin.

Les enquêteurs ont toujours espéré que quelqu’un reconnaît l’individu et que le témoin commencerait à parler de ce grain de beauté lui-même.
« Si une telle personne s’était présentée on l’aurait pris au sérieux tout de suite » dit Monsieur Michaux. « Ceci n’est pas arrivé malheureusement. Donc nous allons de nouveau distribuer cette photo robot, cette fois-ci avec le grain de beauté dans les proportions réelles et avec une demande précise : connaissez-vous quelqu’un avec un tel grain de beauté sur la joue ? »
A la cellule on tient compte du fait que peut-être le coupable seul a remarqué son grain de beauté sur la photo. « Supposons que quelqu’un nous signale : cette personne est allée chez un chirurgien pour faire enlever ce grain de beauté. Bien sûr ce serait très intéressant pour notre enquête » suivant Monsieur Michaux.
« Je trouve que tu ne peux jamais perdre espoir » 
Quand et comment les nouvelles photos vont être distribuées n’est pas encore décidé. 
Sans doute qu’il y aura plus de précisions le mois prochain quand les enquêteurs et les magistrats vont se réunir de nouveau avec les proches parents des victimes des TBW et leurs avocats – comme ils l’ont déjà fait il y a deux ans.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 2020
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )   Mer 3 Sep 2014 - 8:25

Et In Arcadia Ego a écrit:
@michel-j: votre remarque concerne-t-elle la Belgique également? N'y a-t-il pas eu de ce côté de la frontière, un phénomène d'imitation (avec perte du sens originel de certains codes)? Qu'en pensez-vous?

Je pense qu'en Europe il est plus raisonnable d'envisager ce phénomène des "bouzilles" comme une "mode" plutôt que comme le signe d'une appartenance à un rang ou à gang...   comme c'est traditionnellement le cas de l'autre côté de l'Atlantique (les 2 continents confondus).

Ce "langage" répondait à des codes au siècle dernier....   quand les voyoux affichaient volontiers la couleur, que la mode était aux "couilles" et à la violence, que le bagne existait encore et que les "Hommes" appréciaient se reconnaître entre eux au premier coup d'œil. Mais les mœurs ont évolué, les lois aussi...   imaginez un hurluberlu se faire tatouer le pointillé  autour du cou, à plus forte raison avec le mode d'emploi inscrit dessous (à découper...)...   à moins de vouloir aller titiller la connerie mortifère de certains djihadistes sur leur sable; pas évident de passer pour un "vrai dur" en rupture de bascule à Charlot !

La copie des dérives taulardes peut même devenir franchement rigolote...   Ainsi la mode récente chez les Teenagers du port du pantalon au raz du pot d'échappement...   Ce code symbolique en taule (USA au départ) s'apparente à un aveu de soumission...   il signifie que l'individu est en quête d'un protecteur...   Jadis le point des macs (tatoué sous l'angle externe de l'œil droit) se portait "aussi" à gauche...   chez les homos  ou les "soubrettes" du bagne...   Imaginez le résultat en cas d'erreur ou de "distraction" du tatoueur !!..    "changement de sexe" pour le moins radical et beaucoup plus indiscret qu'une authentique circoncision à ras des poils du fion !

Ne fusse leur aversion (chez les anars en général) du tatouage, bon nombre de loustics du gang Bonnot était originaire de Belgique...   et la frontière commune on ne peut plus poreuse pour les hors la loi...   donc, le phénomène d'émulation était bien réel...   sans pour autant relever du plagiat...   Ces lascars partageaient les mêmes hôtels multi-étoilés (sur les épaulettes des matons), mœurs et habitudes étaient internationalisées de fait...   pas seulement au niveau des techniques du piratage.

Non non...   les voyoux Belges tatoués n'étaient (ne sont) pas des "imitateurs".
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un point sur le visage du tueur (vus par le petit David )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ACNÉ, POINTS NOIRS
» Definir le tueur en série
» LE SUAIRE DU CHRIST
» déséquilibre du visage
» Doute point de vue Ruban Moucheté URGENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Les faits :: Alost, 9 novembre 1985-
Sauter vers: