les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Sam 22 Nov 2014 - 11:13

Cela va venir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego

avatar

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Sam 22 Nov 2014 - 11:26

Je me disais aussi!... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Sam 22 Nov 2014 - 11:58

Tout compris, Et In Arcadia... c'est génétique.
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego

avatar

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Sam 22 Nov 2014 - 13:18

Pour en revenir au fil du sujet, je me dis qu'il ne faudrait pas oublier qu'un train peut en cacher un autre.

Il me semble que cette piste 'providentielle' mène de fait à une impasse, car on imagine mal en effet que quiconque puisse aller fouiller dans les affaires du Shape sur base d'une simple déclaration par ailleurs fort tardive, aussi sincère puisse-t-elle être, ce qui n'est pas garanti non plus...

Parallèlement, le timing de l'apparition de ce témoignage dans le contexte des événements de ces derniers mois, me paraît fort curieux.

Voudrait-on faire l'impasse sur toutes les pistes 'locales' que l'on ne s'y prendrait sans doute pas mieux...

Ceci dit, un train n'empêche pas forcément l'autre de rouler. Il suffit d'avoir prévu deux voies...
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Sam 22 Nov 2014 - 13:49

Et In Arcadia Ego a écrit:


Ceci dit, un train n'empêche pas forcément l'autre de rouler. Il suffit d'avoir prévu deux voies...

Réflexion pleine de sagesse.
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego

avatar

Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Sam 22 Nov 2014 - 14:36

Autre 'méditation ferroviaire': on peut voir deux trains roulant en sens inverse, cela ne les empêche pas non plus de pouvoir desservir les mêmes gares... clown

Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Sam 22 Nov 2014 - 21:44

Whaouh !... Un coup de blues style "Love me... tender"" pour être suivi sur les rails ?
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 10:26

michel-j a écrit:
A l'intention des...   lecteurs attentionnés du forum qui, peut-être, pourraient se laisser prendre à une "crédibilité" autoproclamée...   Les vidéos concernant l'exécution plusieurs fois reportées de Patrice Lumumba, ainsi que d'autres consacrées à l'époque, y compris le discours hallucinant de Baudouin, menées par de vrais journalistes d'investigation, se trouvent à foison sur le Net.

Pour les chercheurs avides de connaissances, on peut même y découvrir l'autosatisfaction abjecte d'un bourreau, Belge, présentant les deux incisives arrachées à Lumumba au reporter...   qui lui prête son couteau pour découper la gangue de ruban adhésifs noir dans lesquelles elles étaient enroulées.

Bien entendu, concernant les massacres de la population, tout le monde aura pu rectifier en connaissant l'origine réelle de ceux-ci, tout au moins les plus marquants, les plus abjectes; ceux perpétrés par les mercenaires financés par l'Union Minière au travers "d'impot versés" à l'état...   cessessioniste ! Une cessession organisée par la Belgique avec la bénédiction, puis l'appui de l'Amérique (dans la même série de documentaires, on entend le correspondant au Congo de la CIA qui ne dissimule qu'une chose...   le nom des deux émissaires expédiés par la maison mère porteur de l'ordre d'exécution...   Car, quoi qu'il ait pu faire de condamnable, Lumumba était l'élu de son peuple...   au grand dam de la Belgique, propriétaire de la "chasse privée" du vieux Popol.

Bien entendu, tout un chacun sera à même d'apprécier le "prix Nobel de la paix" que les états exploiteurs de matières premières dépourvu du plus infime scrupule ont encensés pendant plus de 30 ans, se pliant à toutes ses extravagances humiliantes, mais acceptant avidement ses "pourboires" (lire l'excellent livre de Gerald Damseaux sur le sujet !); Mobutu !...   Le frère de Baudouin...   enfin, peut-être seulement son "frère de lait" puisé aux mamelles d'une Holstein...   Baudouin tétant aux "pis blancs", Mobutu aux autres...   mais tous deux se lavant les mains à la "fontaine d'or".

Lumumba ne marchant pas au pas que les dictatures financières (celle qui dirige les états "de droit") voulaient lui imposer, normal qu'il ait fallu le diaboliser...   un peu comme Che Guévara...   des individus bien trop gênants pour les trusts financiers géants, dispensateurs de valises de pognon lors des campagnes électorales...   entre autres...   HERVE fourni un formidable travail d'investigation sur le sujet...   d'une actualité brulante.

Bien entendu, les mercenaires payés par les formidables profits de l'Union Minière et de ses satellites étaient des "sauveurs d'humanité"...   J'ai pu rencontrer plusieurs d'entre eux dans des hôtels archi étoilés que Dislaire et moi même avons fréquenté (pas pour les mêmes faits, il va sans dire !)...   Curieusement leurs discours étaient un tantinet différent !...   "Moi je me chargeais du bureau de poste, racontait le capitaine R...   alors que B...  se réservait les banques"...   avec une petite variante quand la "révolte" à contaminé la contrée voisine...   aux bureau de poste s'ajoutaient les comptoirs de diamants...  leçon d'humanisme oblige...   Bien entendu, aucun témoin ne s'est manifesté...   d'outre-tombe.

Pour croire...   il suffit de voire...   qui est le bouffon...   La Toile est une fenêtre béante sur les VERITES historiques...   pas celles écrites exclusivement par les "vaincoeurs" au "profit" de leurs chères petites têtes blondes...    Un intérêt certain, cependant...   sortis des délais de "réserve" imposée par la loi...   les Américains ont les c......s de parler...   ou de se soulager la conscience...   pour ceux qui ont su préserver la leur, bien entendu !

Non ! Quoi qu'on essaye de nous faire croire...   nous "ne sommes pas des héros"...   Les seuls qui l'ont été sont morts en défendant leur terre...   au contraire de ceux qui les commandaient... loin des champs de bataille...   quant aux sanguinaires qui se gargarisent de leurs faits d'armes...   voyez donc ceux qui tiennent la une...   Daesh et consorts...    les "conquérants"...   et les cons déchus de demain.


En cette période de commémoration du cinquantième anniversaire des interventions humanitaires de nos paras ( 24 novembre 1964) face à la barbarie lumumbiste dans notre ancienne colonie, j’apporte ici un document « souvenir ? » sur cette période des premières années sanglantes du Congo.
Années sanglantes toujours d’actualité dans d’immenses régions du pays.

Période méconnue où surtout des jeunes belges, mais aussi des français baroudeurs rescapés des guerres d’Indochine et d’Algérie, sud Africains et rhodésiens avaient la possibilité s’ils disposaient d’une formation militaire solide, essentiellement issus des régiments paras commando de rejoindre les troupes katangaises et congolaises de pacification du territoire, égal à 80 fois la Belgique.
Souvent des paras commandos Belges nostalgiques de leur service dans les troupes métropolitaines et devenus de fervents amoureux de notre ex colonie

Ce qu’ont vécu ces gars là dans les années suivant l’indépendance de 1960 dépassent l’entendement en matière d’aventure militaire extrême.
Je vous mets tout de suite dans le bain par ce film (en italien mais sous titré français) qui relate avec un réalisme effarant la progression en brousse, la libération du territoire, des otages européens travaillant au bien être moral ( 300 missionnaires furent massacrés) social
( médecins infirmiers) économique (Ingénieurs - techniciens) d'un pays ou, fin du 19me siècle, soit quelques décennies plus tôt, on découvrit des peuplades primitives qui ne connaissaient ni la roue ni l’écriture.
Furent aussi massacrés dans le meilleur style bolchevique et par milliers, les cadres congolais, tout ceux qui avaient une formation professionnelle, enseignants, fonctionnaires, religieux et chefs coutumiers.
Les embuscades dans lesquelles tombèrent les mercenaires alliés à l’armée congolaise et fidèles à Moïse Tschombé furent d’une violence difficilement soutenable.

Ces rebelles, des locaux des tribus endoctrinés par les communistes de Lumumba, soutenus en armes et formation guérilla par les russes, les pays de l’Est, les chinois et les cubains.
Souvent drogués au chanvre et à l’alcool frelaté, et se croyant invincibles par la prise de
« potions magiques« confectionnées notamment à base d’organes sexuels prélevés sur leurs victimes et dont ils s’appropriaient ainsi la force.
Ce qui faisaient que souvent ils chargeaient à l’aveuglette, en masse et en scandant des chants guerriers, restaient debout sous le feu, et se croyaient protégés des balles ennemies.
Nous sommes alors en pleine guerre froide et beaucoup de zones vivent en guérillas chaudes comme ici …

Je voudrais aussi par cette intervention réhabiliter ceux que la presse à fait appeler :
»Les affreux »
La plupart ne sont pas revenus car les conditions de combat étaient très précaires.
J’ai une pensée particulière pour les « obscurs » paras commandos belges, je cite entre autres Michel Paucheun du 1 para (levée 01- 12- 58) avec qui j’ai vécu tant d’aventures.
Ceux la qui n’apparaîtront pas sur les tableaux d’honneur du Régiment Para commando et dont les os blanchissent sans sépulture sur le sol congolais.
Ils ne s’en sont jamais pris aux populations civiles contrairement à leurs adversaires, souvent des rebelles incultes recrutés et conditionnés sur base de leur cruauté naturelle.
Par exemple, leur jeu favori était de torturer et éventrer les blancs, en leur arrachant le cœur et en le jetant encore palpitant dans la foule.
Le foie et d’autres organes des victimes étaient prélevés et mangés. Ou boucanés pour consommation ultérieure… Imaginez quel pouvait être le sort d’un mercenaire tombé entre les mains de ces déments. Personnellement j’avais toujours sur moi une grenade au cas ou j’aurais été débordé, entraînant ainsi avec moi quelques uns de ces êtres barbares …

Âmes sensibles s’abstenir… Lucien Dislaire



http://www.dailymotion.com/video/xkch30_le-congo-de-moise-tshombe-


Témoignage d’un jeune belge rescapé …
« Apres avoir été arrêtés, battus et emprisonnés plusieurs fois par les rebelles lumumbistes, mon père et les autres agents commencèrent à s'interroger sur leur avenir au Congo, suite aux nombreuses exactions commises par les rebelles envers les blancs et les indigènes. Devant la gravité de la situation, il ne leurs restait plus qu'à sauver leur vie et celle de leur famille C’est pourquoi ils décidèrent tous de se réfugier dans la mine en ayant pris soin auparavant de la truffer d’explosifs : plutôt mourir que de tomber dans les mains de ces assassins.

« Heureusement, les mercenaires arrivés en premiers sur les lieux, nous embarquèrent tous dans des camions pour échapper au carnage. Sur le parcours interminable il n’y avait que des cadavres de rebelles.
Merci aux mercenaires qui nous ont délivré et sauver la vie de nos parents et des autres personnes qui s’étaient réfugié dans la mine.
C'est à partir de ce moment que nous avons compris, mon frère et moi que notre rêve Africain était définitivement terminé et que nous garderions, au plus profond de nos entrailles, une immense et éternelle nostalgie pour ce magnifique pays qui charma notre enfance et notre jeunesse, LE CONGO. Cette terre qui fut aussi la nôtre.
Il nous manquera à tous cette douce et incomparable atmosphère africaine… Là-bas, en Afrique, il y avait le soleil, la chaleur, parfois étouffante, les pluies orageuses, quelquefois violentes mais certes bienvenues et rafraîchissantes. La brousse aussi…vaste… avec ses herbes roussies… peuplée de ses animaux sauvages et majestueux… et les indigènes, indolents, arborant un sourire éclatant…Le paradis sur terre…
Je te demande d'agir avec le plus de circonspection possible, car je sais qu'il ne faut pas cacher la vérité, mais il faut respecter les victimes et il ne faudrait pas que cette nouvelle soit galvaudée, justement parce que j'ai un immense respect pour ceux qui furent torturés, dépecés et mangés. Merci de nous avoir sauvé »


Jean Lartéguy « Les chimères noires » :
« Les mercenaires que j’ai rencontrés et dont parfois j’ai partagé la vie combattent de vingt à trente ans pour refaire le monde. Jusqu’à quarante ans ils se battent pour leurs rêves et cette image d’eux-mêmes qu’ils se sont inventée. Puis, s’ils ne se font pas tuer, ils se résignent à vivre comme tout le monde, mais mal.
Et ils meurent dans leur lit d’une congestion ou d’une cirrhose du foie.
Jamais l’argent ne les intéresse, rarement la gloire, et ils ne se soucient que fort peu de l’opinion de leurs contemporains. C’est en cela qu’ils différent des autres hommes. »

Extraits du livre : « La nuit des Commandos » Lucien Dislaire – Houffalize – 2013



Bien cher Lucien
Merci de m’avoir envoyé ce document que tu m’avais déjà montré en partie lors de mon passage chez toi. Les images disent mieux que des mots ce que vous avez vécu durant cette période. Ces images sont très pénibles à voir. Mais que dire de ceux qui les ont vécus .Tu es de ceux là.
Je voudrais ici te remercier pour ton courage et pour tout ce que tu as fais, au risque de ta vie, pour aller au secours de toutes ces personnes prisent en otage alors qu’ils aidaient la population. J’ose croire que tout ce que vous avez vécu, ne l’a pas été « pour rien ». Malheureusement, comme tu le dis, les hommes continuent à se battre et. . . à mourir !
Ta sœur Simone *

*Religieuse sœur blanche : 50 ans missionnaire en Afrique…


Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2329
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 12:05

Alors qu'il n'existe strictement aucune certitude sur le bien-fondé du témoignage qui est à l'origine de cette rubrique, que nous ne disposons d'aucune information complémentaire nous permettant de confirmer ou d'infirmer cette piste, on ne peut que déplorer une fois encore la politisation des tueries du Brabant wallon. Nous assistons à une partie de ping-pong entre les partisans de la thèse du complot et les rares défenseurs d'une vision plus proche du dossier, s'appuyant notamment sur les pièces à conviction et ce qu'elles révèlent. Je veux parler des différents éléments factuels qui permettent de penser qu'il s'agit d'un banditisme sauvage, de l'œuvre de prédateurs. Je regrette ce déviationnisme sur la base de présupposés issus de la guerre froide. Il n'est pas contestable que les États-Unis se sont comportés au cours de leur histoire de manière totalement inadmissible. Il n'est pas contestable non plus que les événements évoqués ci-dessus, essentiellement ce qui concerne le Congo, relève des guerres coloniales. Les atrocités ont existé de part et d'autre. Rien ne les excuse. Il serait peut-être temps de revenir au sujet. Des responsables d'enquête qui sont censés avoir une parfaite connaissance du dossier ; en l'occurrence Eddy Vos et Lionel Ruth, n'ont visiblement jamais cru à cette thèse du complot de la déstabilisation, considérant pour l'un qu'il s'agissait de faits de banditisme, de l'autre de faits imputables à des « prédateurs roués ». Personnellement, je fais le constat suivant : à l'approche de la prescription, telle qu'elle est prévue par les textes à ce jour, faute de résultats tangibles, dans une ultime tentative de sortir la tête de l'eau, on n'en est réduit à donner du crédit à l'air du temps qui veut que tout n'est que complot. On affirme par ailleurs que désormais, cette piste serait privilégiée par les enquêteurs à l'exclusion de tout autre piste. L'immense capacité à ressortir des archives toute une série de documents sans lien avéré avec les tueries pour conforter la thèse du complot compense la vacuité des résultats obtenus. Tout cela est navrant.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11783
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 12:10


Le banditisme est incompatible avec les événements de Ronquières et le témoignage de "Joël L." est fiable. N'oublions pas non plus l'argent du "babycoffre" abandonné par les auteurs.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11783
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 12:34


Ce qui est dit plus haut sur Eddy Vos est tout-à-fait faux.

Il est arrivé en 1996 à la CBW. Sa thèse n'a jamais été celle de Deprêtre.

Il a travaillé sur la stratégie de la tension et a même pu donner des interviews à ce sujet (avec l'autorisation des magistrats).

Il s'est intéressé au Mossad, au FBI, à la Stasi etc. dans le cadre de cette hypothèse.

Il a aussi contribué à faire des recherches sur les liens entre les tueurs, les CCC et l'affaire Bouhouche-Beijer. On est loin des prédateurs ...

Son erreur : faire confiance à tous les enquêteurs et vouloir que les anciennes équipes travaillent avec la nouvelle... ce qui ne pouvait mener à rien.

Le cas de Lionel Ruth est tout-à-fait différent. Je ne lui fais absolument pas confiance ... et ses récentes déclarations me confortent dans mon opinion.

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2329
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 13:35

En ce qui concerne Ronquières, le jet du mois de novembre 1985 ne donne aucune indication dans un sens comme dans un autre. Les sacs n'ont jamais été retrouvés. Si cela avait été réellement une manipulation, les commanditaires auraient trouvé le moyen de faire en sorte que les sacs soient retrouvés immédiatement après les faits d'Alost. Visiblement, personne n'a insisté à la suite de la recherche infructueuse du plongeur de Nivelles. En ce qui concerne le second jet, apparemment de fin octobre ou de début novembre 1986, on envisageait effectivement une manipulation. Cependant, on est toujours à la recherche d'un indicateur. Les enquêteurs flamands ont été visiblement mis hors de cause. À la suite de la dernière émission de la RTBF, on apprend que c'est un enquêteur de Nivelles qui a filé le tuyau à l'équipe du juge instruction Freddy Troch. Des individus se sont donc débarrassés pour la seconde fois, de pièces à conviction dans le canal, un an de distance. Est-ce que le fait de vider un box confirme la thèse du complot ? Cela n'est absolument pas avéré.
En ce qui concerne Joël L., Il n'y a visiblement rien de neuf. Tout témoignage est sujet à caution. L'intéressé peut être de parfaite bonne foi. L'inverse est tout aussi vrai. Le parcours sinueux de cette personne incite à la prudence. L'affirmation selon laquelle il a été reçu par un haut gradé du SHAPE un moment ou un autre, alors qu'il est censé être au bas de l'échelle dans l'organigramme est tout aussi sujet à caution. Quelqu'un qui a joué double jeu, voir triple jeu, comme cela est relaté dans l'article de presse, cela ne plaide pas en faveur d'une crédibilité à toute épreuve. Je ne parle même pas de la curieuse agression avortée grâce à l'intervention d'un chien, avec plainte auprès des services de gendarmerie dans le sud-ouest de la France. Une fois encore, il faut mettre en avant le principe de précaution. La plus élémentaire prudence s'impose. Trop de déconvenues. J'en veux pour preuve l'affaire Tinck. Quant au baby coffre, si c'est pour récupérer les chèques ou de la menue monnaie, alors que toutes les polices du royaume sont à leurs trousses, on peut imaginer que les tueurs ne s'en sont pas préoccupés outre mesure. Ce que je regrette, c'est le manque de nuances. Concrètement, à vous suivre, cela peut être tout aussi bien des mercenaires incontrôlables commanditées par une officine anticommuniste, mais en même temps, il est question d'un complot mené au plus haut degré la hiérarchie, dans le cadre d'une opération de déstabilisation, les commanditaires de trouvant outre-Atlantique. Tantôt il est question d'une contribution des services spéciaux de l'État belge, tantôt il s'agit d'une initiative d'éléments incontrôlables. Je pense que votre thèse gagnerait en crédibilité si vous établissiez un distinguo entre la première vague et la 2e vague.
Ce qui amène aussi à la prudence, c'est le parti pris politique et ce phénomène incontrôlable qui consiste à tout remettre en cause sur la toile, en cherchant systématiquement complot, là où la vérité est beaucoup plus prosaïque.
Personnellement, je m'en tiens à ce qui est tangible. Par exemple : le vol d'une canardière, des équipements de braconniers, une équipée improbable à Maubeuge en plein mois d'août et la liste est longue. Tout cela n'est guère professionnel. Qu'il y ait eu un ancien militaire dans l'équipe ne change rien.
J'ajoute que je privilégie les avancées de la science et notamment du profilage. Là encore, la récente émission de la RTBF nous apporte l'expertise d'un professionnel qui confirme l'appréciation des enquêteurs belges qui se sont succédés ces dernières années au sein de la CBW.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11783
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 14:57


Je suis en tout cas tout-à-fait d'accord avec Christian De Valkeneer, le procureur général du Roi.

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2329
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 16:09

Qui reste très prudent. Cool
Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2329
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 16:30

Je ne connais pas le libellé exact du projet de loi relatif à l'allongement de la prescription. Cela peut pourtant nous donner une indication sur la conviction des enquêteurs à l'heure actuelle. Par exemple : crimes en bande organisée en lien avec une entreprise terroriste. silent
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11783
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 16:41


Christian de Valkeneer a été extrêmement clair sur la manipulation de Ronquières :

Pour le procureur général, "la certitude est totale, nous sommes certains de chez certain". Le procureur général nous a confirmé hier l’information de La Libre co-publiée mardi par la DH : des pièces en lien avec les tueries du Brabant que l’on croyait depuis trente ans avoir été jetées dans le canal à Ronquières la nuit du 10 au 11 novembre 1985 suivant le massacre d’Alost, ont en fait été jetées au plus tôt le lundi 27 octobre, soit "8 à 10 jours maximum avant leur découverte" le 6 novembre 1986.

_ _ _

Des truands n'auraient pas agi ainsi. Ne pas tenir compte de cet élément, c'est à mon avis une pure perte de temps... Je constate que Lionel Ruth, heureusement écarté de l'enquête, bafouille et s'embourbe dans des explications foireuses au sujet de Ronquières. Quant à la profileuse, qui a travaillé uniquement avec Lionel Ruth, j'ai déjà dit on ne peut plus clairement ce que j'en pense.

Là aussi, je suis en accord avec le procureur général.

La conviction des enquêteurs à l'heure actuelle est on ne peut plus claire.

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2329
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 16:56

"Christian de Valkeneer a été extrêmement clair sur la manipulation de Ronquières :

Pour le procureur général, "la certitude est totale, nous sommes certains de chez certain". Le procureur général nous a confirmé hier l’information de La Libre co-publiée mardi par la DH : des pièces en lien avec les tueries du Brabant que l’on croyait depuis trente ans avoir été jetées dans le canal à Ronquières la nuit du 10 au 11 novembre 1985 suivant le massacre d’Alost, ont en fait été jetées au plus tôt le lundi 27 octobre, soit "8 à 10 jours maximum avant leur découverte" le 6 novembre 1986".


Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas eu deux jets, le premier dans la nuit qui a suivi l'attaque d'Alost (on n'a pas retrouvé les sacs), le second qui a fait l'objet des expertises dont celle de l'INCC. On est certain pour les sacs retrouvés, et cela est une avancée significative. Si vous estimez qu'il y a eu un seul jet, comment expliquez-vous l'imbroglio Nivelles-Tenremonde avec transmission en sous-main du dossier aux enquêteurs flamands comme cela est relaté dans l'émission de la RTBF ? Comment expliquez-vous l'absence d'interpellation par exemple du propriétaire de la friterie qui est le témoin du jet de la nuit d'Alost ? Il est tout aussi clairement relaté qu'il n'y a pas eu d'indicateur pour la découverte de 1986. Le motif officiel est celui de la relecture du dossier.
Revenir en haut Aller en bas
totor



Nombre de messages : 1080
Date d'inscription : 11/11/2012

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 20:09

HERVE a écrit:

Le banditisme est incompatible avec les événements de Ronquières et le témoignage de "Joël L." est fiable. N'oublions pas non plus l'argent du "babycoffre" abandonné par les auteurs.


On a retrouvé des chèques (probablement barrés) mais pas d'argent dans le babycoffre, ou alors je ne suis pas au courant de tout et dans ce cas là j'aimerais que vous me présentiez les documents qui évoquent cet argent retrouvé dans le baby.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11783
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 22:27


Voir :

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t2178-baby-coffre-delhaize?highlight=baby

Il est question de 50 000 BEF (1250 euros) de monnaie.

Il semble bien que personne n'ait ouvert ce coffre avant qu'il ne soit jeté dans le canal, ce qui est quand même très étonnant.

Revenir en haut Aller en bas
CS1958



Nombre de messages : 2329
Age : 58
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 26/05/2011

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Dim 23 Nov 2014 - 23:15

Selon un témoin, comme le relate Boomerang dans la rubrique relative au baby coffre, l'un des TBW a emporté ce baby coffre à deux mains et semblait accablé par le poids, peut-être de sa seule initiative. L'emmener était effectivement logique si le mobile est l'appât du gain, au moins pour l'un des tueurs. Le butin d'Alost suite au vidage des caisses est sans commune mesure avec ce que devait contenir a priori le baby coffre, c'est-à-dire de la mitraille (d'où le poids). Il n'a pas été ouvert. Le butin constitué par les billets suffisait. Comment savoir que le contenu n'était pas aussi minime sans l'avoir ouvert ?
Revenir en haut Aller en bas
dislairelucien



Nombre de messages : 1145
Age : 77
Localisation : B - 6660 Houffalize
Date d'inscription : 14/06/2008

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Lun 24 Nov 2014 - 14:27

michel-j a écrit:
A l'intention des...   lecteurs attentionnés du forum qui, peut-être, pourraient se laisser prendre à une "crédibilité" autoproclamée...   Les vidéos concernant l'exécution plusieurs fois reportées de Patrice Lumumba, ainsi que d'autres consacrées à l'époque, y compris le discours hallucinant de Baudouin, menées par de vrais journalistes d'investigation, se trouvent à foison sur le Net.

Pour les chercheurs avides de connaissances, on peut même y découvrir l'autosatisfaction abjecte d'un bourreau, Belge, présentant les deux incisives arrachées à Lumumba au reporter...   qui lui prête son couteau pour découper la gangue de ruban adhésifs noir dans lesquelles elles étaient enroulées.

Bien entendu, concernant les massacres de la population, tout le monde aura pu rectifier en connaissant l'origine réelle de ceux-ci, tout au moins les plus marquants, les plus abjectes; ceux perpétrés par les mercenaires financés par l'Union Minière au travers "d'impot versés" à l'état...   cessessioniste ! Une cessession organisée par la Belgique avec la bénédiction, puis l'appui de l'Amérique (dans la même série de documentaires, on entend le correspondant au Congo de la CIA qui ne dissimule qu'une chose...   le nom des deux émissaires expédiés par la maison mère porteur de l'ordre d'exécution...   Car, quoi qu'il ait pu faire de condamnable, Lumumba était l'élu de son peuple...   au grand dam de la Belgique, propriétaire de la "chasse privée" du vieux Popol.

Bien entendu, tout un chacun sera à même d'apprécier le "prix Nobel de la paix" que les états exploiteurs de matières premières dépourvu du plus infime scrupule ont encensés pendant plus de 30 ans, se pliant à toutes ses extravagances humiliantes, mais acceptant avidement ses "pourboires" (lire l'excellent livre de Gerald Damseaux sur le sujet !); Mobutu !...   Le frère de Baudouin...   enfin, peut-être seulement son "frère de lait" puisé aux mamelles d'une Holstein...   Baudouin tétant aux "pis blancs", Mobutu aux autres...   mais tous deux se lavant les mains à la "fontaine d'or".

Lumumba ne marchant pas au pas que les dictatures financières (celle qui dirige les états "de droit") voulaient lui imposer, normal qu'il ait fallu le diaboliser...   un peu comme Che Guévara...   des individus bien trop gênants pour les trusts financiers géants, dispensateurs de valises de pognon lors des campagnes électorales...   entre autres...   HERVE fourni un formidable travail d'investigation sur le sujet...   d'une actualité brulante.

Bien entendu, les mercenaires payés par les formidables profits de l'Union Minière et de ses satellites étaient des "sauveurs d'humanité"...   J'ai pu rencontrer plusieurs d'entre eux dans des hôtels archi étoilés que Dislaire et moi même avons fréquenté (pas pour les mêmes faits, il va sans dire !)...   Curieusement leurs discours étaient un tantinet différent !...   "Moi je me chargeais du bureau de poste, racontait le capitaine R...   alors que B...  se réservait les banques"...   avec une petite variante quand la "révolte" à contaminé la contrée voisine...   aux bureau de poste s'ajoutaient les comptoirs de diamants...  leçon d'humanisme oblige...   Bien entendu, aucun témoin ne s'est manifesté...   d'outre-tombe.

Pour croire...   il suffit de voire...   qui est le bouffon...   La Toile est une fenêtre béante sur les VERITES historiques...   pas celles écrites exclusivement par les "vaincoeurs" au "profit" de leurs chères petites têtes blondes...    Un intérêt certain, cependant...   sortis des délais de "réserve" imposée par la loi...   les Américains ont les c......s de parler...   ou de se soulager la conscience...   pour ceux qui ont su préserver la leur, bien entendu !

Non ! Quoi qu'on essaye de nous faire croire...   nous "ne sommes pas des héros"...   Les seuls qui l'ont été sont morts en défendant leur terre...   au contraire de ceux qui les commandaient... loin des champs de bataille...   quant aux sanguinaires qui se gargarisent de leurs faits d'armes...   voyez donc ceux qui tiennent la une...   Daesh et consorts...    les "conquérants"...   et les cons déchus de demain.

Bonjour confused

Le Soir page 31 « le retour à Kisangani de Miss Nobody » Colette Braeckman Documentaire y annoncé pour ce soir sur la Une ???
( mais par ailleurs placé sur la Une vendredi 21 novembre?)
passerelle.be/filmographie/little-miss-nobody

focus.levif.be/culture/tele/...miss-nobody/article-review-351151.html
Revenir en haut Aller en bas
gypsy



Nombre de messages : 60
Age : 51
Localisation : Bruxelles 1020
Date d'inscription : 17/06/2014

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Lun 24 Nov 2014 - 16:52

CS1958 a écrit:
Selon un témoin, comme le relate Boomerang dans la rubrique relative au baby coffre, l'un des TBW a emporté ce baby coffre à deux mains et semblait accablé par le poids, peut-être de sa seule initiative. L'emmener était effectivement logique si le mobile est l'appât du gain, au moins pour l'un des tueurs. Le butin d'Alost suite au vidage des caisses est sans commune mesure avec ce que devait contenir a priori le baby coffre, c'est-à-dire de la mitraille (d'où le poids). Il n'a pas été ouvert. Le butin constitué par les billets suffisait. Comment savoir que le contenu n'était pas aussi minime sans l'avoir ouvert ?

Le petit coffre vus depuis le repêchage,de Ronquières  n'est pas un "baby coffre" le "Baby Coffre " est fixé dans le grand coffre fort et muni d'une fente on peu y déposer les grosses coupures comme les billet de 5.000fr l'astuce étant que le personnel n'en a pas la clef,seul les "sécuritas" en avaient une ,voir combinée avec celle du gérant ?
et ce "Baby coffre" étais fixé à l'intérieur du grand bien sur

le petit coffre vus à Ronquières est un simple coffre,comme vendu n'importe ou.et les images télé montrent des chèques dedans,c'est assez normal que les chèques s'y trouvaient car non négociable par d'éventuel voleurs

P.S.

Une image & une explication du "baby coffre" étais placardé sur chaque porte d'entrée des bureaux des magasins Delhaize
en guise de prévention.
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1429
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Lun 24 Nov 2014 - 19:06

Je laisse tomber la "guerre des images" car "faire parler les morts" s'avèrent un peu trop facile...   que les images soient prises dans un camps ou dans l'autre, elles représentent les même atrocités...   J'ai eu moi aussi à cotoyer d'anciens mercenaires...   et au nombre de ceux-ci plusieurs a avoir servi en Afrique...   No comment !

Des guerres je retiens juste ceci;...   "si l'Allemand avait été la première langue étrangère imposée dans les pays de la communauté européenne...   l'Europe serait effective depuis longtemps"...   Pas moi qui l'ait dit, mais un ancien de la Carlingue très fier d'avoir "servi le progrès"...   Les résistants qu'il a flingué après les avoir torturé ?...   Il s'agissait de "terroristes"...   Reflexion juste puisque les juges (quasi) inamovibles qui condamnèrent les "terroristes" durant la guerre firent de même, sans état d'ame, avec les "collabos" obéissant aux ordres "en vigueur" une fois la sécurité de l'armistice rétablie.

Pour les amoureux de l'Histoire qui désirent comprendre le "pourquoi" de l'envolée de la barbarie dans l'ancienne colonie Belge, il suffit de taper le nom de Lumumba sur un site d'hébergement d'images tel que Youtube...   Tous les reportages ne sont pas en Français...   puisqu'il s'en trouve même effectués par des reporters Américains.... Ce qui s'est passé là-bas après des élections non truquées, mais très gênantes pour l'affairisme colonialiste... la même chose qu'il se serait passé par chez nous si d'ancien collabos avaient fait sécession pour maintenir le régime nazi... juste pour perpétuer les profits du marché noir... Au lieu de respecter la volonté du peuple, le capitalisme sauvage s'est choisi un poulain, l'a encouragé à la révolte et la financé au mieux de ses intérêts pour alimenter une guerre dévastatrice.

Le reste n'est que pure dialectiqsue partisane... Les faits... les dates... et la réflexion; rien d'autre... Après, à chacun de voir selon sa sensibilité. Mais quel que soit le parti "adopté" (pour laisser de côté le terme "parti pris") la guerre reste une horreur pour TOUTES les victimes... La preuve ? Les commémorations des grands drames guerriers s'effectuent aujourd'hui main dans la main... entre "ancien belligérants" !... Le courage des hommes de terrain ne peut pas faire oublier l'ignominie du profit.

Que dire ?...   Les Africains étaient chez eux...   comme les Algériens en Algérie...   les Viets au vietnam...   etc...   Si nos ancêtres ont eu raison de se battre pour défendre leur pays...   ont-ils eu tort de renoncer au colonialisme ?

Grande question !
Revenir en haut Aller en bas
lesommetdumonde



Nombre de messages : 69
Localisation : brabant-wallon
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   Lun 24 Nov 2014 - 22:06

Bonsoir, je suis surpris par le fait que le témoignage de Joël Lhost attire autant d'attention et de questions dans le cadre des tueries du brabant. Il pense avoir joué un rôle dans le cadre des faits du 27.09.1985. Or les faits commis cette soirée là se termine à 20h40. Lui se trouve à Chièvres à 21h30. Il dit avoir probablement ouvert la route aux tueurs pour faciliter leur fuite. Il n'y a aucun élément qui permet de dire que les tueurs ont emprunter cette route. Comme vous le savez le véhicule utilisé ce soir là a été retrouvé incendié le 11.11.1985. Je ne vois pas le rapport.
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 350
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: La puste menant zu SHAPE   Mar 25 Nov 2014 - 10:07

Complot ou pas complot, chacun à son opinion.

Personnellement, je demanderais à Lionel , pour accréditer sa thèse de banditisme ordinaire d'expliquer ( ou de donner son sentiment ) :

a) l'arrêt soudain et définitif des faits, ( Fortune faite, se sont retirés des affaires ?)
b) l'absence totale de renseignements en provenance du ''Milieu'',
c) l'incompétence totale des services de police, lesquels doivent normalement en connaître un bout sur les malfrats.....

Le seul lien que je vois avec les US, s'il y en a un - bien sûr-, ce sont les déclarations répétées de prétendant avoir créé son WNP à la demande d'autorités supérieures dont des officiers yankees rencontrés durant son service militaire, c'est curieux !. ( Mais il s'est suicidé deux mois après que la BSR ait saisi -sans motifs- son armement personnel en vente libre... hasard quand tu nous tiens ! )

Maintenant, voyons objectivement que a piste du SHAPE peut occuper à temps plein la CBW, sans risque aucun de voir aboutir les recherches.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brice Poirier (Resistances) - La piste menant au SHAPE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Suivez la piste
» Une piste sérieuse pour inferer la couleur des dinosaures
» séparer les différentes couches d'une piste audio
» [GRANDE BRETAGNE] Un peu de poésie menant à l'héraldique ...Byron et Walpole
» La piste du retrovirus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Les axes exploités :: Autres pistes-
Sauter vers: