les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Vol d'armes à la caserne de Vielsalm : hypothèse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Whoknows



Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 21/03/2012

MessageSujet: Re: Vol d'armes à la caserne de Vielsalm : hypothèse   Mar 24 Mai 2016 - 15:45

J'ai relu, en diagonale, l'autre fil consacré à Vielsalm.
On y parle, entre-autres, de deux choses : la revenication des ccc et d'une veste de pilote.

Pour le 1er point, lorsque l'on lit les déclarations des CCC sur leur site, on en déduit qu'ils s'atribuent le vol d'armes. Mais en lisant bien (entre les lignes), on peut remarquer qu'ils ne revendiquent pas l'attaque.

Ils notent ceci : "12 mai 1984. Attaque de la caserne « Ratz » du 3e Chasseurs ardennais, à Vielsalm pendant la nuit, par des révolutionnaires internationalistes. Un soldat est ligoté et un officier de garde, qui surprend l'opération en cours, est blessé d'une rafale d'arme automatique. De nombreuses armes ( fusils FAL, FALO, pistolets-mitrailleurs « Vigneron » ) sont saisies, elles équiperont les Cellules Communistes Combattantes mais aussi Action Directe."
Or, pour les faits commis par les CCC, ils indiquent : "Les Cellules Communistes Combattantes attaquent à l'explosif".

Au sujet de la découverte des armes, ils disent ceci :
"15 août 1985. Selon ses dires suite à des filatures de CP. — qu'elle arrête —, la police judiciaire perquisitionne deux bases d'Action Directe à Uccle et Anderlecht ( Bruxelles ). Des documents relatifs à de futures actions du « FRAP », des documents d'Action Directe, des explosifs provenant d'Ecaussines et des armes de Vielsalm y sont découverts. La révélation de la relation directe entre Action Directe et le « FRAP » transforme la nature de la fracture entre les Cellules et AD. Alors que l'éloignement, fruit des divergences politiques, était conçu dans le respect mutuel, la création irresponsable du « FRAP », qui fut tout profit pour la contre-révolution, mène les Cellules à refuser tout contact avec Action Directe tant qu'une autocritique de sa part n'aura pas rétabli « le minimum de confiance nécessaire »."

Et au sujet de manipulation, on peut lire ceci :
"17 juin 1986. La police arrête à Bruxelles PV, un militant proche du groupe « Ligne Rouge ». Il est porteur d'un pistolet et la police l'accuse de tentative de reconstitution des Cellules Communistes Combattantes ( un projet de revendication d'un attentat à venir ayant été trouvé par la suite ). Il se révélera que ces ébauches d'initiatives ne relevaient aucunement des Cellules, tout se développant spontanément dans la périphérie des cercles sympathisants. PV finira par collaborer avec la police mais, si ses déclarations vaudront des ennuis à plusieurs militants et sympathisants communistes, elles ne toucheront pas les Cellules avec lesquelles il n'a jamais eu de contact. La collaboration de PV lui vaudra une condamnation de principe pour son « port d'arme prohibée ». Elle sera toutefois à l'origine de plusieurs opérations répressives, et notamment celle qui verra l'arrestation et l'emprisonnement de CV, militant à « Ligne Rouge ». Considérant la situation extrêmement confuse et malsaine dans laquelle se trouve alors le groupe « Ligne Rouge » ( suite à l'affaire PV, à d'importantes lacunes de direction, à une infiltration policière, etc. ), les prisonnièr(e)s des Cellules en demandent et obtiennent la dissolution."

Pour le 2ème point: sur le forum, on parle d'une veste de pilote. Je n'ai pas bien compris si cette veste a été retrouvée juste après l'attaque ou si un des attaquants avait une veste pareille.
Il faut savoir que les Outs et les skins portaient ce type de veste. (Certains punks aussi, d'ailleurs).
On les trouvait facilement au stock américain, rue du Midi, à Bruxelles.

Par ailleurs, je me pose les questions suivantes :
- sait-on combien de personnes étaient impliquées lors de l'attaque? Je veux dire, la victime a vu combien de personnes ?
- on parle d'un soldat ligoté sur son lit. Quelle technique a été utilisée pour le ligoter ?

finalement, on m'a précisé que l'armurie n'était pas facile à trouver et qu'il fallait donc bien connaître la caserne.
Revenir en haut Aller en bas
Feu Follet

avatar

Nombre de messages : 707
Age : 51
Localisation : Charleroi
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Vol d'armes à la caserne de Vielsalm : hypothèse   Jeu 26 Mai 2016 - 18:17

Cette affaire de Vielsalm n' pas été mise sur le dos des CCC par la justice, et ce n'est pas par hasard.  La revendication des CCC n'en est d'ailleurs pas vraiment une, tant ils font usage de circonlocutions.

Quant aux détails de l'attaque, le dossier judiciaire a été maintes et maintes fois transmis à la Justice Militaire, en est revenu partiellement tronqué, "expurgé" et donc vraiment incomplet, parait-il.  Dans ces conditions, il n'est pas étonnant qu'un certain nombre d'éléments nous manquent.  Et dans la mesure où la victime survivante de l'attaque ne veut plus s'étendre sur le sujet...

@Whoknows: vous avez raison, comme l'a confirmé un autre membre du forum en son temps, ces vestes "aviateurs" étaient à l'époque très faciles à trouver, dans n'importe quel "stock américain" de Belgique ou du nord de la France...
Revenir en haut Aller en bas
 
Vol d'armes à la caserne de Vielsalm : hypothèse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Armes utilisées.
» [Papier] Siège de Péronne 1536 :armes des intervenants
» Mes armes: explications
» des médias controlés par les marchands d'armes?
» [Papier] Rôle d'armes de l'empire d'Autriche-Hongrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: AXES D'ENQUÊTE :: Explorer les affaires connexes aux tueries du Brabant? :: Autres affaires-
Sauter vers: