les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Droit de réponse à Lucien Dislaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
michel
Admin


Nombre de messages : 7540
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Droit de réponse à Lucien Dislaire   Ven 20 Fév 2015 - 10:28

Monsieur Dislaire,

Mes réactions à votre message du 27 avril 2014:

1. En quoi ai-je usurpé l'appellation "Stay behind" en l'adoptant comme titre d'un roman ? Comme je vous l'expliquais, elle est déclinée selon différentes situations vécues par les personnages, depuis son sens le plus strict jusqu'à son sens littéral, donc large, en anglais... Et oui, j'ai comme quiconque le droit d'utiliser cette expression : je pourrais m'en faire des tee shirt ou me la faire tatouer sur le front, elle n'est pas protégée par copyright ni AOC que je sache, ou alors détrompez-moi...

2. Sur le même sujet : pour me "promouvoir" ? Mais enfin, vous pensez réellement que le grand public est encore intrigué par cette expression absconse ? Qu'il en connaît même encore l'origine et l'histoire ? Je ne vous raconte pas l'embarras initial de mon éditeur quand il s'est agi d'accepter ce titre, en anglais, dans une collection wallonne !!! Mes chiffres de vente n'ont guère été "boosté" par une telle audace, rassurez-vous. Alors ces sous-entendus mesquins... Vous emportez-vous de la sorte contre les chaînes de télé qui produisent des émissions opportunistes et racoleuses pour faire de l'audimat ? Vous auriez là un vrai sujet à dénoncer.

3. Mon vrai grief à votre message (parce que la critique est libre, vous avez le droit de ne pas apprécier mon travail et de le dire) : Vous reproduisez SANS MON AUTORISATION un mail que je vous ai adressé dans le cadre de ce que je pensais être un échange privé. C'était même notre première prise de contact ! De la part d'un spécialiste sourcilleux des questions du renseignement, j'appelle cela, outre une indélicatesse totale, une erreur de débutant. Vous vous permettez en outre d'y insérer une émoticône sans mentionner qu'elle est de vous, pas de moi. Et sur quel segment de mon message porte d'ailleurs ce petit faciès exprimant le doute ? Sur ce qui précède ou ce qui suit ? Le manque de respect élémentaire à l'égard de ma réponse, qui me semblait courtoise et amicale, est patent.

4. J'ai en outre "botté en touche" dites-vous, en prenant la peine de vous répondre ? Comprenez-vous seulement cette expression pour taxer d'esquive un mail circonstancié (une quinzaine de lignes à un inconnu, je me juge bien généreux) ? Et que fallait-il faire ? Accepter de vous rencontrer pour m'entendre dire que j'avais fait un mauvais livre selon vous, plein de contre-vérités ? Désolé, l'auto-flagellation ne fait partie de mes vices et a posteriori, je me flatte de m'être passé de faire votre connaissance de visu. Je compte persister dans cette saine attitude.

5. J'aimerais que vous expliquiez ce que vous entendez par "pastiche". Je n'ai pas "imité", j'ai situé une intrigue, une histoire, des personnages dans un contexte. Je n'ai pas inventé cette technique narrative, elle existe en somme depuis que le roman existe, soit des siècles. Il s'en trouve de nombreux exemples dans les bibliothèques, cherchez bien.

6. Vous me feriez grand plaisir en corrigeant l'orthographe de l'adjectif "frustre" (inexistant au dictionnaire) en "fruste".

7. A mon sens, ce n'est pas la liberté qui est criminelle. Ce serait plutôt la bêtise. Chacun sa vision des choses.

Frédéric SAENEN

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1835
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Droit de réponse à Lucien Dislaire   Ven 20 Fév 2015 - 13:44

Pas vraiment débusqué le pourquoi de ce post "à retardement"... mais une chose est sure et certaine à mes yeux !!!... Vous avez à 200% raison !

Les gens "normaux"... càd... les gens échappant totalement aux méandres de la perversion sont à mille lieues (et c'est tant mieux pour eux) d'imaginer le degré de duplicité que peuvent cultiver certains genres d'individus !

Pour ma part... aucune gloriole, mais absolument pas le moindre atome de honte non plus (vu le montant de l'addition) ; j'ai eu tout le loisir d'expérimenter... près de 20 années durant.

Mes "prises de bec" avec le sieur sus-visé ont certainement dû décontenancer ou irriter quelques forumistes à l'esprit ouvert... sinon éclairé... je pourrais m'en excuser; mais ce serait une démarche stupide, car faisant fi d'une expérience durement acquise.

Je "savais" qui était cet olibrius dès l'instant où j'ai osé les yeux sur sa prose... D'expérience je sais, je suis certain, et même la tête sur le billot je ne changerais pas de version, qu'il existe 2 sortes de délinquants totalement inaccessible à l'amendement... les pervers sexuels au processus psychologique exclusivement centré sur un ego éminemment démesuré, reposant sur le plaisir physique... et leurs pairs escrocs... dont le plaisir tout à fait comparable se limite à la jouissance toute aussi sensorielle; "baiser l'autre".

A mon humble avis, toute tentative de justifier une exclusion de ce type de prédateur et une totale perte de temps... les seuls à même de réussir en ce sens sont eux-mêmes... par voie d'auto destruction... s'ils n'avaient pas, pour une immense partie, le réflexe immédiat de se se réfugier derrière la religion... et l'interdit du suicide.
Revenir en haut Aller en bas
 
Droit de réponse à Lucien Dislaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Droit de réponse
» Droit de réponse?
» Envoyé spécial: les adeptes du soupçon (décryptage et droit de réponse)
» Saint Raymond de Penyafort Prêtre, Saint Lucien Prêtre et Martyr, commentaire du jour "Jésus étendit la main et le toucha"
» Colloque à visionner et thèse à lire sur Lucien Lacombe (agreg interne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: ADMINISTRATION ET INFOS SITE :: Avertissement-
Sauter vers: