les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 carton jaune pour De Decker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
arthur29923



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 19 Fév 2016 - 7:14

pour info

http://www.cclj.be/actu/judaisme-culture/guy-et-marc-wolf-ame-juive-liege

Marc Wolf, dit Moshé, nait à Liège le 1er juillet 1951. Il sera suivi par son frère, Guy, né le 2 avril 1957. Leur père, Michel, arrivé de Pologne en 1929, est à l’époque un des piliers de la communauté juive locale, mais il est aussi un entrepreneur brillant qui fera carrière dans l’immobilier, avant de se reconvertir avec succès dans la gestion des parkings. Le jeune garçon a toujours fait preuve d’audace et de courage. Déporté dans les camps de travail de l’organisation Todt établis à Dannes-Camier (Nord-Pas-de-Calais)*, il n’a pas hésité avec son frère Armand à sauter du XVIe convoi, qui faisait route vers Malines et Auschwitz. Leur mère, malheureusement à l’autre bout du train, n’aura pas eu cette chance et décèdera à Auschwitz. Quant à leur père, ayant échappé à la déportation, il mourra assassiné en 1950, non loin de Jérusalem.

Après avoir rejoint Liège avec son frère, Michel Wolf est caché à Grivegnée chez un couple de maraîchers (la famille Ledent sera reconnue « Juste parmi les nations »), avec lesquels il vend des bulbes de fleurs sur les marchés. Le jeune homme retourne toutefois souvent à la gare, guettant le retour de sa mère… Il y rencontre une Juive polonaise, revenue des camps après y avoir subi des expériences médicales, sans savoir qu’il choisira bientôt sa fille, Esther, comme épouse…

Leurs deux garçons, Moshé et Guy, suivent une scolarité classique dans les écoles de la ville et fréquentent le mouvement de jeunesse juif et sioniste de gauche Hashomer Hatzaïr (photo: Moshé entouré en rouge). Ils reçoivent une éducation laïque traditionnelle de leurs parents, très juifs, attachés à Israël et parlant le yiddish.

« Leur maman était très cultivée, elle lisait beaucoup et nous emmenait à l’opéra, c’est leur père qui apportait la fantaisie à la maison », se souvient Philippe Szerer, l’ami d’enfance de Guy. « Un jour, nous étions partis chauler dans Liège avec Jacques Brotchi, président du Foyer israélite, pour soutenir la campagne du CCLJ “Let my people go” en faveur des Juifs d’URSS. Guy a été arrêté et son père a dû venir le chercher au poste. Contre toute attente, il l’a félicité, il était fier de son fils ! ».

L’amour d’Israël

Mikha Weinblum connait Moshé depuis toujours et est resté son meilleur ami : « Ma grand-mère maternelle et son grand-père paternel étaient du même shtetl en Pologne, et nos pères ont tous les deux sauté du XVIe convoi », confie celui qui retrouvera Moshé à l’école et à l’athénée, y compris dans la cour de récré, « le “coin des Juifs”, où se rassemblaient tous ceux de l’Hashomer ! ».

Le militantisme de Moshé le pousse à aller manifester contre la guerre au Vietnam et pour les Juifs d’URSS, lui aussi,« allant jusqu’à s’enchainer aux grilles de l’ambassade à Bruxelles », se rappelle Henri Gutman, le président du CCLJ, avec qui il passera une nuit au cachot.

Le 28 novembre 1972, Moshé a 21 ans lorsqu’il décide de quitter Liège pour partir en Israël. Quitte à s’opposer à ses parents qui préféreraient le voir aux études. Il restera dix ans au kibboutz Revadim. « Moshe, Myriam Glikerman et moi, nous étions les trois inséparables et Israël était la suite logique de notre parcours, l’Hashomer ayant forgé notre identité juive », poursuit Mikha Weinblum. « Nous avons choisi l’alya en bateau et mis cinq jours avec le Theodor Herzl pour rejoindre Haïfa depuis Marseille ! ».Mais à mesure que les années passent apparaissent les désillusions. « On était parti avec l’espoir de construire le socialismeen Israël, mais on est arrivé vingt ans trop tard », sourit Mikha avec le recul. « On se trouvait à un moment charnière où le pays passait d’un gouvernement de gauche à un gouvernement de droite avec Begin. La réalité du kibboutz ne correspondait pas à ce qu’on nous avait vendu… ».

Pendant ce temps, à Liège, Guy lance, avec son ami Philippe Szerer, une dissidence de l’Hashomer, moins à gauche, appelée Organisation de la jeunesse juive liégeoise (OJJL), proche de la Jeunesse juive laïque (JJL) du CCLJ. Le mouvement qui rassemble une soixantaine d’enfants vivra de 1973 à 1979.

Moshé effectue en Israël son service militaire comme tankiste, peu après la guerre de Kippour,tandis que Guy commence ses études de droit à l’Université de Liège. Il y rencontre Martine Doutrèwe, première de classe, qui deviendra sa femme et la juge d’instruction que l’on connait. Guy s’investit aussi dans le Librex de Liège, avec un certain Jean-Claude Marcourt.

En 1976, Esther, la mère de Moshé et Guy, décède d’un cancer. Guy a 19 ans, Moshé revient de milouim (réserviste). Il se marie un an plus tard en Israël avec Michèle Erlbaum, dont il aura deux enfants : Esther et Dany. Guy et Martine Doutrèwe en auront trois : Natacha en 1985, et Jérémy et Déborah, les jumeaux, en 1988.

Côté professionnel, Moshé préside l’asbl Liège Gestion Centre-Ville, outil de revalorisation et de redynamisation du centre-ville dans le domaine de la sécurité, de la mobilité, de l’environnement et de l’animation socio-culturelle, dont il est resté le vice-président. Il suit également son père dans la gestion des parkings, désormais implantés aux quatre coins du pays. Guy, de son côté, a ouvert en 1987 avec son associé Bernard André un cabinet d’avocats, toujours en activité.
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 19 Fév 2016 - 7:23

-suite du meme :pour info
http://www.cclj.be/actu/judaisme-culture/guy-et-marc-wolf-ame-juive-liege

Gentillesse, disponibilité, loyauté, intelligence et humilité sont probablement les qualificatifs qui se prêtent le mieux à Moshé et Guy Wolf, Moshé étant vu par certains comme un « rabbin laïque », Guy comme « le David Susskind de Liège » !« Il est assez logique et important que la communauté juive célèbre ces deux personnalités », soutient le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, qui connait Guy depuis l’université, a fréquenté Marc dans le cadre de ses activités professionnelles et entretient avec eux des liens d’amitié. « Fidèles et disponibles, capables de se bouger pour aider quelqu’un en difficulté, très actifs sans jamais se mettre en avant, je sais que quand ils demandent à me voir, c’est pour quelque chose de sérieux. Ma porte leur est immédiatement ouverte ».
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 19 Fév 2016 - 7:47

toujours dans le meme article:

C’est devenu plus qu’un ancien élève après le décès tragique de sa femme Martine Droutrèwe en 1999 ». Rosita Winkler connaissait les parents Wolf et a rencontré Guy lorsqu’il est devenu stagiaire chez son mari, Jean Gol. Elle évoque avec bonheur les réunions du comité de rédaction, « l’occasion de refaire le monde », affirme-t-elle. « Guy a un don pour écrire des P.V. très drôles,
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 19 Fév 2016 - 8:02


Pièces à conviction - Areva, dans les secrets de la faillite - 17 février 2016

https://www.youtube.com/watch?v=BpxWgYfYF9M

https://blogs.mediapart.fr/sh/blog/180216/et-la-faillite-du-nucleaire-areva

Le documentaire suivant date d'un an :

Affaire Areva Uramin 3 milliards en fumée (scandale d'état)

https://www.youtube.com/watch?v=cW02YZfLR8E

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Sam 20 Fév 2016 - 16:29


Pour information, on retrouve Armand De Decker et Daniel Wouters dans :

http://www.congoforum.be/fr/economiedetail.asp?subitem=32&id=650&economie=selected

Investir en RDC
Entreprendre en Afrique Centrale
Palais d’Egmont – 27 & 28 juin 2005
Résumés des interventions

Sur l’initiative de Monsieur Armand De Decker, Ministre de la Coopération au Développement, (...)

Problèmes monétaires et financiers
Interventions des Mm. Thierry Claeys Bouüaert, Daniel Wouters et Thierry Lienart (groupe Belgolaise)

(...)
M. Wouters décrit l’offre de services financiers disponible mais limitée et fragmentée. Pour entreprendre en Afrique Centrale, il faut avoir recours aux conseils d’un « arrangeur » qui e.a. connaisse le secteur d’activité de l’entrepreneur et le contexte africain dans lequel s’exerce son activité.
(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Sam 26 Mar 2016 - 9:15


http://www.romandie.com/news/Kazakhgate-perquisition-en-fevrier-au-siege/689167.rom

Kazakhgate: perquisition en février au siège d'Airbus Group

PARIS (awp/afp) - Une perquisition a eu lieu le 9 février au siège d'Airbus Group (ex-EADS) dans l'affaire du Kazakhgate, une enquête sur des soupçons de corruption en marge d'importants contrats conclus par la France avec Astana, durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, a appris l'AFP vendredi de sources proches de l'enquête.

Des perquisitions ont aussi visé deux cadres du groupe, son directeur de la stratégie Marwan Lahoud, qui occupait les mêmes fonctions chez EADS, et Jean-Pierre Talamoni, alors en charge du développement international du groupe. Leurs avocats n'ont pu être joints dans l'immédiat.

"Airbus Group confirme une perquisition dans ses locaux (à Suresnes, NDLR) et apporte son entière coopération à l'enquête en cours", a répondu le groupe à l'AFP.

Dans cette enquête, ouverte en mars 2013 au pôle financier du tribunal de Paris, les juges d'instruction cherchent notamment à établir si la signature des contrats a donné lieu à des versements de commissions illégales à des intermédiaires.

Ils soupçonnent aussi une équipe proche de l'Elysée de s'être activée pour influencer des politiques en Belgique afin de faire passer une loi en faveur d'un oligarque kazakh, Patokh Chodiev, proche du président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev, et deux de ses associés.

Enjeu de ce coup de pouce: la signature de contrats commerciaux avec Astana.

En octobre 2010, lors d'une visite à Paris du président du Kazakhstan, les deux pays avaient annoncé un accord pour la fourniture de 45 hélicoptères EC 145 fabriqués par Eurocopter, filiale d'EADS, devenu Airbus Helicopters, un centre de satellites d'Astrium (EADS) et 295 locomotives Alstom. Montant total des contrats qui ont été finalisés par la suite: environ deux milliards d'euros.

Cinq personnes ont déjà été mises en examen, notamment pour corruption active d'agent public étranger: parmi eux, l'avocate française de Patokh Chodiev, Catherine Degoul, un ancien préfet et ancien conseiller à l'Elysée, Jean-François Etienne des Rosaies, et l'ex-sénateur UDI Aymeri de Montesquiou.

Ces deux derniers sont mis en cause par l'avocate, qui les accuse d'avoir touché plusieurs centaines de milliers d'euros de commissions, ce qu'ils réfutent, selon une source proche du dossier.

Ils sont soupçonnés d'être intervenus auprès de l'ancien président du Sénat belge, Armand De Decker, également avocat de Patokh Chodiev, afin qu'il oeuvre pour accélérer le vote de la loi dans son pays.

Fin octobre, le parquet de Bruxelles a annoncé l'existence d'une enquête sur des fonds versés par l'homme d'affaires à Armand de Decker.

(AWP / 25.03.2016 18h58)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mar 5 Avr 2016 - 16:12


http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/04/05/balkany-cahuzac-guerini-les-affaires-francaises-passent-par-le-panama_4896207_4890278.html

LE MONDE | 05.04.2016 à 14h46 • Mis à jour le 05.04.2016 à 14h59 | Par Maxime Vaudano, Simon Piel et Anne Michel

(...)

Le riad du couple Balkany

Les « Panama papers » ont également permis au Monde de croiser la route du désormais célèbre riad de Patrick et Isabelle Balkany à Marrakech : la villa Dar Guycy. C’est Mossack Fonseca qui a enregistré au Panama en juillet 2007 la société Hayridge Investments Group Corp., propriétaire indirecte du riad, à la demande de la fiduciaire suisse Gestrust, qui agissait elle-même pour le compte de Jean-Pierre Aubry, le bras droit du couple de Levallois-Perret.

Les données internes de Mossack Fonseca montrent que, loin d’agir en connaissance de cause pour les Balkany, la firme panaméenne s’est plutôt retrouvée victime de ses propres négligences et de l’opacité structurelle du paradis fiscal qu’est le Panama.

Hayridge a en effet toujours eu des actions au porteur, un mécanisme qui permet au véritable actionnaire de ne pas révéler son identité. Le Panama est l’un des derniers pays du monde à avoir mis fin à ce système opaque d’actionnariat, fin 2015. Quant à l’obligation pour les sociétés de domiciliation de connaître la véritable identité du bénéficiaire de la société (KYC, pour « Know your client »), elle n’est pleinement entrée en vigueur qu’en février 2016.

Panique quand la justice rattrape les Balkany

Résultat : Mossack Fonseca n’a appris le nom de Jean-Pierre Aubry et des époux Balkany que lorsqu’elle a reçu une demande d’information du fisc panaméen en 2015. Ce n’est donc que deux ans après l’ouverture de l’information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale par le parquet de Paris, en décembre 2013, que la panique a saisi la firme panaméenne : « En raison des informations que nous avons trouvées et du risque que représente la société, je suggère que nous renoncions [à son administration] », écrit ainsi le 19 octobre 2015 une employée du département « compliance » (vérification de conformité) après avoir pris conscience de la situation par quelques recherches Google. Une semaine plus tard, son conseil était mis en œuvre.

L’empressement de la fiduciaire suisse Gestrust à couper tous ses liens avec Hayridge aurait pourtant pu mettre la puce à l’oreille des employés de Mossack Fonseca beaucoup plus tôt. Dès le 30 janvier 2014, un mois après la judiciarisation de l’affaire Balkany, Gestrust demande en urgence à Mossack Fonseca de lui fournir des prête-noms panaméens pour remplacer ses employés qui apparaissaient comme administrateurs de la société. « Nous ne voulons plus avoir aucun lien avec cette société dans le futur », explique Gestrust, qui a toujours nié avoir eu connaissance que les Balkany étaient les véritables propriétaires du riad.

La fiduciaire a aussi tenté de faire disparaître le nom de Diana Brush, l’un de ses employées, du capital de la SCI Dar Gyucy, propriétaire du riad de Marrakech. Mme Brush était censée transférer ses 1 % d’actions dans la SCI vers une fondation panaméenne proposée comme prête-nom par Mossack Fonseca. Un projet jamais concrétisé, Jean-Pierre Aubry n’ayant pas fourni à Gestrust les documents nécessaires au transfert.

Pendant près de deux ans, entre janvier 2014 et octobre 2015, la correspondance entre Gestrust et Mossack Fonseca atteste que la fiduciaire suisse a tenté de se débarrasser du boulet représenté par Hayridge en renvoyant vers le cabinet d’Arnaud Claude, l’associé historique de Nicolas Sarkozy. Si Me Claude n’a jamais répondu à ces courriers, un échange interne du 19 octobre 2015 entre Gestrust et Mossack Fonseca confirme qu’il a, « par le passé », « téléphoné » à la fiduciaire suisse pour lui «donner des instructions» au sujet de Hayridge.

De quoi corroborer les soupçons de la justice sur le rôle actif qu’il aurait joué dans l’évasion fiscale du couple Balkany. Arnaud Claude a fait savoir au Monde, par l’intermédiaire de son avocat, Cyril Gosset, qu’« il ne répondra pas sur une pièce qui n’a pas encore été produite dans l’instruction », rejetant la responsabilité sur la fiduciaire Gestrust. Les avocats des époux Balkany et de Jean-Pierre Aubry ont également refusé de s’exprimer.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mer 6 Avr 2016 - 6:23



http://www.knack.be/nieuws/




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mer 6 Avr 2016 - 8:35



Dans "Le Soir" du 6 avril 2016, il y a plusieurs pages sur Patokh Chodiev et les "Panama papers".

Extrait :




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mer 6 Avr 2016 - 9:13


Autres extraits ("Le Soir" du 6 avril 2016) :








_ _ _ _





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mer 6 Avr 2016 - 10:54


https://www.rtbf.be/info/dossier/les-revelations-des-panama-papers/detail_des-details-sur-le-patrimoine-dissimule-du-milliardaire-belge-chodiev?id=9261514

Mercredi 6 avril 2016  -  Publié à 07h59  - Mis à jour à 08h29

Panama Papers: la fortune dissimulée du milliardaire belge Patokh Chodiev

Le milliardaire belge Patokh Chodiev est une nouvelle figure qui émane mercredi de la plus grande fuite de documents fiscaux révélés par l'enquête des "Panama papers", réalisé par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) dont Le Soir, De Tijd, Knack et MO* font partie.

Pas moins de 25 sociétés offshore sont liées à Patokh Chodiev, homme d'affaires d'origine ouzbèke et une des plus grande fortune de Belgique, révèle l'étude des documents financiers fuités du bureau d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

Jet privé, bateaux de luxe et actions d'une société russe

Ceux-ci relatent quelque 14 années de correspondance entre les représentants de M. Chodiev et Mossack Fonseca. Un courrier électronique en particulier daté du 30 avril 2014 entre un fournisseur de services financiers établi à Guernesey, St Peters Trust Co Ltd, et à destination de Mossack Fonseca, Anguilla, détaille l'essentiel du patrimoine dissimulé dans ces sociétés offshore. Cet email reprend les gérants, propriétaire réel, objet, origine du patrimoine.

Obtenir le passeport belge alors qu'on est poursuivi pour association de malfaiteurs? C'est possible, la preuve

Un patrimoine qui comprend notamment deux avions, dont un jet privé, des bateaux de luxe et des actions dans une société russe, détaille encore Le Soir mercredi.

Le quotidien met aussi en lumière les liens de M. Chodiev avec une autre fortune belge, Alijan Ibragimov, aussi trempé dans de précédents "Kazakhgate", qui aurait aurait obtenu un passeport belge en 2009 bien qu'il soit poursuivi en Belgique pour blanchiment, faux et usage de faux, association de malfaiteurs.

Impunité achetée in extremis

Pour rappel, Patokh Chodiev avait lui même acquis la nationalité belge en 1997 grâce notamment à l'appui de Serge Kubla, dont il est alors le voisin direct à Waterloo. Il était surveillé par la Sûreté de l'État pour des liens douteux avec les milieux mafieux russes. Il a été cité dans de nombreuses affaires, notamment en Belgique dans le dossier Tractebel.

Dans ce dossier où il est poursuivi pour faux et blanchiment, l'homme d'affaires achètera son impunité via la fameuse loi sur les transactions pénales rapidement adoptée juste à temps pour lui permettre de se tirer d'affaire. Il était alors conseillé par l'avocat Armand De Decker (MR), lequel était au même moment vice-président du Sénat.

L'achat de son impunité coûtera à Chodiev quelque 23 millions d'euros, soit à peine un centième de sa fortune de l'époque.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mer 6 Avr 2016 - 15:30


https://www.youtube.com/watch?v=L3ZIO-mBxfE

Cash investigation : Paradis fiscaux : le casse du siècle - Affaire "Panama Papers"


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Jeu 7 Avr 2016 - 15:57


http://www.lesoir.be/1172633/article/actualite/belgique/2016-04-05/panama-papers-fortune-cachee-chodiev

(...)

On a aujourd’hui la preuve qu’Ibragimov possède un passeport belge. Une faveur qui lui avait pourtant été refusée durant les années nonante. Par contre, on ne sait pas comment cet homme poursuivi, à l’époque, pour blanchiment, faux et usage de faux, association de malfaiteurs, a pu obtenir la nationalité belge.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Jeu 7 Avr 2016 - 16:16

Je dis cela, je ne dis rien, mais regardez qui est revenu au pouvoir en 1999.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mar 12 Avr 2016 - 15:55


http://www.lecho.be/dossier/panamapapers/Le_chemin_de_Dexia_vers_le_Panama.9753170-8375.art?itm_campaign=newsteaser

Le chemin de Dexia vers le Panama

09 avril 2016 08:55


Selon les " Panama Papers ", le groupe Dexia a, pendant des années, aidé des clients à éluder l’impôt en créant des sociétés écrans au Panama.


Mercredi dernier, nous avons révélé comment nos plus riches concitoyens, les milliardaires naturalisés belges, Patokh Chodiev et Ali-Jan Ibragimov, ont travaillé avec d’innombrables sociétés écrans installées dans des pays exotiques comme les Bahamas et Anguilla. Via ces sociétés fantômes, ils ont investi des millions d’euros dans de véritables entreprises et ont ainsi financé leurs jets privés et leurs yachts. Mais l’origine des fonds utilisés est pour le moins suspecte. Même le fournisseur panaméen notoire de sociétés écrans, Mossack Fonseca, semble ne plus faire confiance aux milliardaires et aurait refusé l’an dernier de poursuivre la collaboration.

Malgré tout, dans les Panama Papers, on apprend que les milliardaires peuvent encore s’adresser à une banque au Luxembourg. Toutes leurs sociétés écrans situées dans l’archipel Anguilla ont un compte auprès de la Banque Internationale au Grand-duché de Luxembourg (BIL). Les milliardaires semblent très à l’aise dans cette banque privée située à un jet de pierre de la frontière belge. Dans une lettre de recommandation " strictement confidentielle " de juillet 2013, la BIL écrivait encore que les milliardaires étaient clients chez elle depuis des années, et y détenaient des comptes à la fois professionnels et privés.

(...)

D’aucuns pourraient s’étonner que Dexia, via sa banque privée au Luxembourg, n’ait pas hésité à ouvrir des comptes au nom d’entreprises fantômes sur Anguilla, un archipel de la Mer des Caraïbes, servant ainsi d’écran notamment aux célèbres milliardaires Chodiev et Ibragimov. Etait-ce donc une pratique courante de la filiale luxembourgeoise de Dexia ? C’est ce que nous avons essayé de savoir.

Lorsque nous parcourons les 11 millions de documents des " Panama Papers ", il apparaît que Dexia BIL a commandé de nombreuses entreprises fantômes auprès du fournisseur Mossack Fonseca. Dans les fiches clients de BIL dont nous avons eu connaissance, il est clair la banque proposait des structures offshore (comme solution) à ses clients, non pas en direct mais via " Experta ". Dans un e-mail datant de 2011, des collaborateurs de Mossack Fonseca font référence à cette pratique. " Comme vous le dites, Dexia ne possède aucune société offshore dans son portefeuille, mais elles se trouvent parquées sous " Experta. "

(...)


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mar 12 Avr 2016 - 17:50


http://www.lopinion.fr/edition/international/derriere-panama-papers-tribulations-famille-mossack-100141

Derrière les Panama Papers, les tribulations de la famille Mossack

Luc André , à Berlin
04 Avril 2016 à 17h50

Le père, Erhard Mossack, a appartenu à un régiment SS pendant la Seconde Guerre mondiale et a été fait brièvement prisonnier par les forces américaines

Un avocat, de nationalité allemande, est au cœur du scandale révélé par un consortium de journalistes d’investigation. Jürgen Mossack est arrivé au Panama dans les années 1960 dans les valises d’un père au passé sulfureux. Son frère est consul honoraire en Allemagne du petit pays d’Amérique centrale.

_

Le choix du journal Süddeutsche Zeitung par le lanceur d’alerte des Panama papers n’est pas le fruit du hasard. Deux éléments de cette affaire, levant le voile sur les montages offshore de personnalités publiques à travers le monde, remontent vers l’Allemagne : l’implication d’établissements bancaires allemands et le passeport de Jürgen Mossack, responsable du cabinet d’avocats panaméen Mossack-Fonseca au cœur du scandale.

D’après la description faite par le quotidien de Munich, la famille de Jürgen Mossack, alors adolescent, quitte la région de Nuremberg pour le petit pays d’Amérique centrale au début des années 1960. Une traversée de l’Atlantique comme nombre d’anciens nazis : le père, Erhard Mossack, a appartenu à un régiment SS pendant la Seconde Guerre mondiale et a été fait brièvement prisonnier par les forces américaines. Selon le Süddeutsche Zeitung, il est soupçonné de détenir une liste de résistants au régime d’Adolf Hitler. Le personnage est décidément trouble : les services de renseignements allemands (BND) affirment détenir dans leurs archives un dossier le concernant, mais dont la divulgation mettrait en danger «les intérêts de la République fédérale ou d’un de ses Länder”». L’indice d’une ancienne collaboration, veut croire les médias allemands. Le consortium d’investigation ICIJ, associé aux recherches ayant conduit aux Panama papers, indique, lui, qu’Erhard Mossack avait proposé ses services à la CIA.

Transferts d’actifs. Le jeune Jürgen poursuit sa scolarité au Panama. Il y décroche un diplôme de droit à l’université catholique Santa Maria La Antigua. Après un passage par Londres, il ouvre son cabinet d’avocat en 1977 dans la capitale du Panama qui, depuis une fusion en 1986, se nomme Mossack Fonseca. La notice de Jürgen Mossack sur le site spécialisé Chambers and Partners, who’s who des professions juridiques, montre un intérêt poussé pour le transfert d’actifs vers l’étranger et la constitution de structures anonymes.

Sous les cieux fiscaux cléments des Caraïbes, le secteur est particulièrement porteur. Vu la liste des clients recensée par les Panama papers, le cabinet panaméen s’est taillé une réputation mondiale au fil des années. Il dispose de 37 bureaux, des Bahamas à la Chine en passant par l’Europe centrale, et d’un large réseau de cabinets partenaires. Pour autant, Jürgen Mossack, surnommé «l’Allemand», mène une vie discrète. Le sexagénaire est installé dans une villa sécurisée d’un quartier cossu de Panama City.

Tandis que le jeune avocat attaque son ascension professionnelle en Amérique centrale, la famille Mossack retourne en Europe dans les années 1970. Mais le lien avec le Panama n’est pas rompu. Ainsi, Peter Mossack, frère de l’avocat, est devenu consul honoraire de ce territoire pour le sud-ouest de l’Allemagne fin 2011. Une fonction qu’il a sans doute obtenue grâce aux bonnes relations familiales. Jürgen Mossack a été membre de 2009 à 2014 du conseil des relations extérieures panaméen, un comité conseillant le chef de la diplomatie local. Son associé Ramon Fonseca fait également partie des cercles rapprochés du pouvoir sur les rives du célèbre canal.

La connexion panaméenne entre les deux frères connaît un autre élément, peut-être une coïncidence : début 2015, Peter Mossack, spécialiste de services informatiques, a été recruté comme directeur Allemagne du groupe Luxoft, côté à la Bourse de New York. La holding mère de cette entreprise est domiciliée… dans les locaux de Mossack Fonseca aux Iles Vierges britanniques.

_ _ _

http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2016/04/05/panama-papers-qui-sont-jurgen-mossack-et-ramon-fonseca

Panama Papers : qui sont Jürgen Mossack et Ramon Fonseca ?

Ils ont donné leur nom à un scandale planétaire. Jürgen Mossack et Ramon Fonseca incarnent désormais les pires dérives de la finance. L'un est fils de SS, l'autre est un romancier de talent. Portraits.

Jürgen Mossack, l'énigmatique

De lui, on sait peu de choses. Né en 1948, en Bavière, il a émigré jeune au Panama. Pas étonnant : son père, Erhard Mossack est un ancien Waffen-SS. Erhard aurait alors proposé ses services aux Américains. Lesquels lui auraient demandé de surveiller Cuba depuis le Panama. Trouble période...

Jürgen, lui, est diplômé de Droit. Il travaille à Londres, avant de fonder son cabinet en 1975. Deux ans plus tard, il fusionne avec Ramon Fonseca pour former "Mossack Fonseca".

D'abord, le cabinet s'installe aux Îles Vierges britanniques. Mais, sous la pression internationale, les Iles Vierges britanniques abandonnent le système des actions au porteur anonymes.

Un simple contretemps pour Mossack Fonseca, qui revient s'installer au Panama et dans l’archipel d’Anguilla, dans les Caraïbes.

À l'époque, le Panama, à cheval entre deux océans (Pacifique et Atlantique) et deux Amériques, veut devenir une forteresse financière. On connaît la suite de l'histoire...

(...)

_ _ _

http://fr.timesofisrael.com/panama-papers-un-des-fondateurs-de-mossack-fonseca-serait-fils-de-nazi/

(...)

Juergen Mossack, le cofondateur du cabinet créé il y a une trentaine d’années, est né en Allemagne, en 1948, avant d’émigrer au Panama avec sa famille où il a fait ses études de droit.

Son père était un nazi qui avait servi dans les SS (unités d’élite de l’armée allemande) pendant la Seconde Guerre mondiale, selon l’ICIJ qui cite des documents de l’armée américaine. D’après « d’anciens dossiers des renseignements », il a proposé d’espionner pour le compte de la CIA.

Il aurait été un soldat de l’unité de combat « Totenkopf » (Tête de mort) pendant la Seconde Guerre mondiale, a signalé le Daily Mail, lundi.

Citant les médias allemands, l’article précise qu’Erhard a servi de Rottenführer (caporal) dans la Waffen SS.

La Waffen SS a recruté dans ses rangs de nombreux gardes des camps de concentration quand elle a formé une division de combat. Cependant, Erhard a probablement seulement servi dans l’unité de combat, qui utilisait le symbole de la tête de mort comme symbole.

En 1948, Erhard et sa famille ont quitté l’Allemagne pour s’installer au Panama mais il est rentré en Allemagne avec sa femme dans les années 1970. Il est mort dans les années 1990 et sa femme est décédée cinq ans plus tard, a précisé l’article.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mar 12 Avr 2016 - 18:13


https://www.documentcloud.org/documents/2791187-Erhard-Mossack-NationalArchives.html








(voir la suite sur le site)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mar 12 Avr 2016 - 19:09


Voir (en cours de rédaction) :

https://en.wikipedia.org/wiki/J%C3%BCrgen_Mossack

et

http://www.dailymail.co.uk/news/article-3522538/I-shocked-astounded-Panama-tax-scam-lawyer-son-Nazi-SS-officer-dreaded-Death-s-Head-division-fled-South-America-SPIED-Cuba-CIA-brother-reveals.html

(voir les photos sur le site)

Panama 'tax scam' lawyer is son of Nazi SS officer from dreaded Death's Head division who fled to South America then SPIED on Cuba for the CIA, brother reveals

Horst Mossack is German half-brother of Panama lawyer Jürgen Mossack
Told MailOnline unmasking of his sibling is 'shocking news, astounding'
Father was in the S.S. and after is thought to have been a CIA spy in Cuba
Horst was treated as shameful as a child after being born out of wedlock
Last saw half-brother Jürgen 60 years ago and says will never meet again

By Allan Hall In Berlin for MailOnline and Isabel Hunter and Imogen Calderwood For Mailonline

Published: 10:31 GMT, 4 April 2016 | Updated: 14:18 GMT, 4 April 2016

The man behind a Panama 'tax scam' that guards the clandestine wealth of the global elite is the son of a Nazi SS officer from a unit known as the 'Death's Head division'.

Jürgen Mossack is at the heart of the biggest financial data leak in history, and has allegedly been helping world leaders, politicians and celebrities launder money, dodge sanctions and evade tax from his base in Panama.

It has now been revealed that his father, Erhard Mossack, was a member of the Nazi fighting unit known as the 'Death's Head division', a dreaded force during the Second World War.

Today, his half-brother Horst, has spoken of his 'shock and bewilderment' at the news of the unmasking of his half-brother.

He described the twisted family history that led to the estrangement of the siblings, both of whom raised by a man who not only fought with the Nazis but later joined the CIA to carry out espionage on Cuba.

The 68-year-old Horst last saw his sibling Jürgen 60 years ago when he left the town of Fürth in Bavaria bearing the name of his father Erhard.

Now living in the Black Forest region of Germany, Horst was born out of wedlock to a woman called Luisa Herzog.

'This was shameful in those days so I was put up for adoption,' he told MailOnline. 'My mother later went on to marry Erhard Mossack. I took that name later.

'What has come out of Panama is shocking news, astounding, bewildering even, but I can't say I feel shame because I have no connection in reality with him.

'I left all those years ago and we never had contact again. He was just a child, so how can I say what I remember of him? All I know is that I heard that he went to London and lived there for quite some time.

'He has a brother called Peter and a sister called Marion in Germany. Both my mother and their father are now dead.

'I remember that Erhard Mossack, their father, was in the S.S. I believe after the war he became a journalist.'

German media have reported that Erhard served as a Rottenfuehrer - roughly corresponding to a senior corporal - in the Waffen, or fighting arm, of the dreaded S.S.

The Sueddeutsche Zeitung in Munich, one of the publications in the global alliance of newspapers which unmasked the activities of Jürgen Mossack's firm in Panama, said Erhard served in a 'Death's Head' unit of the S.S.

These were the units which ran the concentration camps. But if he was in the Waffen S.S. it probably meant he served in the Third Waffen S.S. Panzer Division Totenkopf.

Most of the division's initial enlisted men were recruited from concentration camp guards and others were members of militias that had committed war crimes in Poland.

Due to its insignia, it was sometimes referred to as the 'Death's Head Division'. Members of the division committed war crimes - one of them against British soldiers.

The Le Paradis massacre was carried out by members of the 14th Company of the division.

It took place on May 27 1940, during the Battle of France, at a time when the British Expeditionary Force was attempting to retreat through the Pas-de-Calais region during the Battle of Dunkirk.

Soldiers of the 2nd Battalion, the Royal Norfolk Regiment, had become isolated from their regiment. They occupied and defended a farmhouse against an attack by Waffen S.S. forces in the village of Le Paradis. After running out of ammunition, the defenders surrendered to the German troops.

But the Germans machine-gunned the men after surrendering, with survivors killed with bayonets. Two men survived with injuries, and were hidden by locals until they were captured by German forces several days later.

According to the Sueddeutsche, Erhard was captured by the Americans in Munich after the war with a list of Nazi 'Werewolf' members upon him.

The Werewolf units were intended to fight on as a guerrilla force after the surrender, but this never happened.

The newspaper said it applied to the German Federal Intelligence Service, the BND, for information about him. The BND confirmed documents existed on him but said they would not be released becauve this could endanger 'the well-being of the Federal Republic of Germany or one of its members'.

In 1948 he left Germany with his family to settle in Panama, and later returned to Munich with his wife during the 70s. He died in the 1990s, his wife followed five years ago.

According to reports, U.S. Army intelligence archives hold a file on him as he allegedly offered his services to the U.S. government as an informant, claiming 'he was about to join a clandestine organisation, either of former Nazis now turned Communist... or of unconverted Nazis cloaking themselves as Communists.'

An Army intelligence officer wrote that the offer to spy for the U.S. might simply be 'a shrewd attempt to get out of an awkward situation'.

Nevertheless, the old intelligence files indicate that Mossack's father later ended up in Panama, where he offered to spy, this time for the CIA, on Communist activity in nearby Cuba.

The children Peter and Marion returned to Germany in the 1970s; brother Peter is the Honorary Consul for Panama based in Frankfurt.

In 1952 a book by Erhard Mossack was published in Germany called The Last Days of Nuremberg, detailing the capture of the city to American forces in 1945.

Horst Mossack says he believes the father of Jürgen was the author.

He added; 'I don't expect I will ever see Jürgen again. If I did I would ask him exactly what went on.'

Meanwhile, the second man behind the Panama firm, a lawyer named Ramon Fonseca Mora, has been revealed to be an award-winning novelist famous for his salacious plots.
But the 63-year-old Panama native's storylines may cut closer to home than his readers realise.

As a young man Fonseca reportedly wanted to be a priest, before age and materialism took over. On joining forces with partner Mossack, he told a journalist in 2012, 'Together, we have created a monster.'

In among accounts he follows on Twitter are a fair amount of 18+ accounts - at first glance the naked bottom of 'Horny Cherry' sits alongside the official account of the President of Argentina Mauricio Macri.

Fonseca is currently on a leave of absence, according to the ICIJ, which is part of 100 outlets to have worked together on the leak.

_ _ _ _ _


En ce qui concerne le CIC :

https://www.youtube.com/watch?v=UUv-uoR_7lM

« Aptes au Service : Les recrues fascistes et nazies de la CIA »




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mer 25 Mai 2016 - 16:06

http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/05/25/le-fils-du-couple-balkany-mis-en-examen-pour-blanchiment-de-fraude-fiscale_4926223_4890278.html
 

Le fils du couple Balkany mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale
Le Monde.fr avec AFP | 25.05.2016 à 13h55

(...)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Jeu 2 Juin 2016 - 3:46


http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/021986874773-kazakhgate-le-parquet-financier-aurait-elargi-son-enquete-contre-airbus-group-2003068.php

Kazakhgate : le parquet financier aurait élargi son enquête contre Airbus Group

Les Echos Le 01/06 à 20:37

Le groupe d’aéronautique européen aurait versé une commission de 12 millions d’euros au Premier ministre kazakh pour obtenir un contrat, en 2010.

Le Kazakhgate rebondit. Selon les informations de l'agence Reuters, Airbus Group serait visé en France par une enquête sur des faits présumés de corruption d'agents publics étrangers, abus de bien social et recel et blanchiment de ces délits. L'information confirme celle de Mediapart, qui a publié le 31 mai une enquête fouillée sur la question.

Le Parquet national financier (PNF) avait ouvert en mars 2013 une information judiciaire sur des soupçons de rétrocommissions en marge de contrats signés en 2010 entre l'Elysée et le Kazakhstan. Cette enquête a été élargie en février dernier via un réquisitoire supplétif du PNF, « au vu d'éléments découverts en perquisition », indique cette source.

Une perquisition chez Airbus change la donne

D'après Mediapart, la décision d'élargir l'enquête a été prise à la suite de perquisitions, le 8 février, aux domiciles de certains dirigeants du groupe. Selon le journal en ligne, le groupe aéronautique européen aurait versé une commission de près de 12 millions d'euros au Premier ministre kazakh Karim Massimov, via un intermédiaire fidèle au régime.

Là où ces informations prennent leur importance, c'est que Karim Massimov est l'homme de confiance du président kazakh, Noursoultan Nazarbaïev. L'argent pourrait donc avoir atterri directement dans les comptes du dirigeant, en poste depuis 1990.

Airbus se refuse à tout commentaire

Plusieurs personnes ont déjà été mises en examen dans ce dossier. Parmi elles : Jean-François Etienne des Rosaies, ancien préfet et chargé de mission à l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, et le sénateur centriste du Gers, Aymeri de Montesquiou, qui a été le représentant en Asie centrale de Nicolas Sarkozy, dont l'immunité de sénateur a été levée en 2015. L'affaire avait fait l'objet d'un long traitement par nos confrères de Cash Investigation  :

https://www.youtube.com/watch?v=-AnuPrxQ3b8

Les contrats en question, de près de deux milliards d'euros, comprenaient l'acquisition par le Kazakhstan d'ici 2016 de 45 hélicoptères de l'ex-Eurocopter. La société, dont le site en région parisienne a été perquisitionné en septembre 2015, a jusque-là assuré que ce projet « a été et reste conduit de façon parfaitement légale et appropriée. » Un porte-parole d'Airbus Group s'est refusé à tout commentaire.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mer 13 Juil 2016 - 13:37

.
https://www.mediapart.fr/journal/france/130716/plusieurs-elus-sont-pris-dans-la-tourmente-de-laffaire-du-prefet-alain-gardere

Plusieurs élus sont pris dans la tourmente de l'affaire du préfet Alain Gardère
    
13 juillet 2016

Incarcéré depuis avril, le promoteur Antonio De Sousa est soupçonné d’avoir corrompu le préfet Alain Gardère. Mais l'enquête dévoile ses cadeaux à plusieurs maires (LR) de la région parisienne, dont deux conseillers départementaux de Seine-et-Marne. Le maire copéiste d'Ozoir-la-Ferrière aurait bénéficié d'un virement de 500 000 euros pour s'acheter une villa en Corse. Suite de notre enquête en plusieurs volets sur les affaires du préfet Gardère.

(...)

Antonio De Sousa aurait également fait édifier gratuitement des clôtures et des boxes de chevaux dans le Calvados pour l’ancien préfet Jean-François Étienne des Rosaies, une relation d’Alain Gardère qui est une vieille figure de la droite française. Passé des réseaux Pasqua à la galaxie Sarkozy (il a notamment été chargé de mission à l’Élysée, puis président des haras nationaux), l’ex-préfet Étienne des Rosaies a été mis en examen pour corruption en 2015 dans le dossier de ventes d’hélicoptères dit du « Kazakhgate ». Sollicité par l’intermédiaire de son avocat, Jean-François Étienne des Rosaies n’a pas donné suite.

(...)
.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 12 Aoû 2016 - 6:53


https://www.mediapart.fr/journal/france/090816/riad-des-balkany-le-bail-fictif-d-alexandre-pour-couvrir-ses-parents

Riad des Balkany: le «bail fictif» d’Alexandre pour couvrir ses parents

9 août 2016 | Par Fabrice Arfi et Mathilde Mathieu

Mediapart dévoile les raisons de la mise en examen d'Alexandre Balkany, le fils de Patrick et Isabelle. Les juges chargés d'enquêter sur le patrimoine du couple considèrent qu'il a signé « deux contrats de bail fictifs » avec la SCI détenant le riad de Marrakech. Pour mieux aider ses parents à cacher leur statut de propriétaires réels.

(...)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Dim 4 Sep 2016 - 11:24


http://www.lepoint.fr/societe/ou-sont-passees-les-montres-de-l-elysee-01-09-2016-2065188_23.php

Où sont passées les montres de l'Élysée ?

Deux cadeaux d'une valeur de 44 000 euros chacun se sont évaporés. Le juge Roger Le Loire tente de résoudre cette énigme. Une partie de Cluedo.

Par Aziz Zemouri

Publié le 01/09/2016 à 12:27 | Le Point

Où sont passées les deux montres de luxe, d'une valeur de 44 000 euros chacune, offertes en 2009 par un magnat de l'industrie minière mondiale à un conseiller diplomatique de Nicolas Sarkozy ? Le juge d'instruction du pôle financier du TGI de Paris Roger Le Loire aimerait bien le savoir.

Entendu cet été par le magistrat, le diplomate Damien Loras, 46 ans, ex-consul de France à São Paulo, a récusé toute tentative de corruption dans l'affaire dite du Kazakhgate de la part de Patokh Chodiev, homme d'affaires ouzbek...

_ _ _ _ _







Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Lun 5 Sep 2016 - 13:48



http://www.boursorama.com/actualites/encadre-france-les-affaires-qui-menacent-nicolas-sarkozy-43f13552ca1f200b1128762b9fb87e9e

France-Les affaires qui menacent Nicolas Sarkozy

Reuters le 05/09/2016 à 11:50

(...)

"KAZAKHGATE"

Les noms d'anciens proches de Nicolas Sarkozy apparaissent
dans cette affaire de rétrocommissions présumées en marge de
contrats signés en 2010 avec le Kazakhstan.

Ces contrats de près de deux milliards d'euros comprenaient
l'acquisition par le Kazakhstan d'ici 2016 de 45 hélicoptères de
l'ex-Eurocopter. La société assure que ce projet "a été et reste
conduit de façon parfaitement légale et appropriée."

Jean-François Etienne des Rosaies, ancien préfet et chargé
de mission à l'Elysée sous Nicolas Sarkozy, a été mis en examen,
notamment pour corruption d'agent public étranger.

L'ex-sénateur centriste du Gers, Aymeri de Montesquiou, qui
a été le représentant en Asie centrale de Nicolas Sarkozy, l'a
été pour corruption passive et blanchiment en bande organisée.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Jeu 6 Oct 2016 - 17:33


Alexander Mashkevich, un des membres du "trio kazakh" a été associé à Donald Trump :

http://www.forbes.com/sites/richardbehar/2016/10/03/trump-and-the-oligarch-trio/#7e79d45f1b72







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Aujourd'hui à 2:54

Revenir en haut Aller en bas
 
carton jaune pour De Decker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sommes nous déjà cuits.......................................
» Carton rouge pour tout le monde
» Drap jaune pour pantalons et gilets de gendarmes 1er Empire
» Contractuel et pole emploi
» UN SAINT POUR L'ANNEE!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Magistrats et enquêteurs-
Sauter vers: