les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 carton jaune pour De Decker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mer 25 Fév 2015 - 16:20



http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/pots-de-vin-aux-proches-de-sarkozy-armand-de-decker-aurait-recu-734-346-euros-54ede17f35700d7522c95e9f

Pots-de-vin aux proches de Sarkozy: Armand De Decker aurait reçu 734.346 euros

Rédaction en ligne Publié le mercredi 25 février 2015 à 15h52 - Mis à jour le mercredi 25 février 2015 à 16h06

Politique belge

Selon le Canard Enchainé, le député MR aurait reçu la somme de 734.346 euros de la part d'une avocate citée dans l'affaire dite "des pots-de-vin aux proches de Sarkozy", lorsqu'il était vice-président du Sénat. L'affaire des pots-de-vin versés aux proches de Nicolas Sarkozy implique notamment un dossier de vente d'hélicoptères au Kazakhstan et une histoire de trafic d'influence franco-belge.

Si le nom d'Armand De Decker survient aujourd'hui, c'est parce que, dévoile le Canard Enchainé, une demande de levée d'immunité parlementaire a été prononcée sur un sénateur UDI du Gers, en France: Aymeri de Montesquiou-Fezensac d’Artagnan, un ex-représentant spécial de Sarkozy en Asie centrale.

Dans cette affaire, mise au jour en 2012, sont impliqués non seulement le sénateur UDI de Montesquiou, mais aussi trois puissants et riches hommes d'affaires domiciliés chez nous (Patokh Chodiev, Alijan Ibragimov et Alexander Machkevitch) et une avocate niçoise, Catherine Degoul ayant quelques affinités avec les comptes en Suisse.

Or, « Les enquêteurs ont découvert que l’avocate Degoul avait encaissé 734.346 euros à un « influent représentant de la droite bruxelloise: Armand De Decker ». Il était alors Vice-président du Sénat.

Cette somme provient de l'encaissement d'une commission (à l'origine inconnue) de 7.254.221,73 euros de la part de l'avocate Catherine Degoul. Trois millions auraient été reversés à un cabinet d'avocats de Bruxelles, et 734.346 € à Armand De Decker.

Le Canard affirme qu'à l'époque, le Sénat belge avait modifié la loi pénale pour "arranger les affaires de Chodiev". Il serait soupçonné d'avoir monnayé son intervention politique.

En 2009, quand Nicolas Sarkozy est au Kazakhstan pour négocier la vente d'hélicoptères, le dictateur local Noursoultan Nazarbaiëv soumet le contrat de vente à une condition: laisser tranquille Chodiev, Ibragimov et Machkevitch. À cette époque, les trois hommes d'affaires étaient en proie à une lourde condamnation et confiscation de leurs biens pour une affaire d'association de malfaiteurs dans le dossier Tractebel. Deux ans plus tard, été 2011, le parlement belge vote une loi, et les trois hommes d'affaires voyaient le ciel s'éclaircir: ils n'écoperont plus que d'une simple amende.

Le Canard, brandissant un document de 5 pages rédigé par les juges comme preuve, sous-entend qu'Armand De Decker aurait donc reçu les 734.346 euros en guise de "remerciement" de la part de l'avocate niçoise Catherine Degoul.


Revenir en haut Aller en bas
Hoho



Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Mer 25 Fév 2015 - 17:12

Pas de pot de vin, mais des honoraires gonflés à l'hélium.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Jeu 26 Fév 2015 - 8:16


A la page 3 du "Canard enchaîné" du 25 février 2015 :




Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Jeu 26 Fév 2015 - 18:50

Hier Kubla, aujourd'hui De Decker...

http://www.rtbf.be/video/detail_armand-de-decker-accuse-d-avoir-recu-un-pot-de-vin?id=1995894

De Decker s'agace: "La Belgique n'est pas une république bananière"

http://www.dhnet.be/actu/belgique/de-decker-s-agace-la-belgique-n-est-pas-une-republique-bananiere-54ee30d335707e3e939246b1

Bon alors disons, le royaume de la magouille?

Comme on dit à Bruxelles, non, peut-être! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Et In Arcadia Ego



Nombre de messages : 1141
Date d'inscription : 30/03/2012

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 2:05

http://www.rtbf.be/info/regions/detail_l-ancien-senateur-armand-de-decker-mis-en-cause-par-le-canard-enchaine?id=8916373

Je lisais cet article dans l'après-midi. Ce soir il a disparu (?) :

"L'article n'a pas été trouvé ou n'existe plus."

...
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: :: Carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 8:12

Le bel Armand déclarait hier soir au JT de la RTBf :

Qu'il avait perçu des honoraires pour avoir négocié avec le Proc Général "en tant qu'avocat"
Que d'autres parlementaires continuaient d'exercer leurs activités d'avocat ( suivait une longue énumérations de personnes dans ce cas )
Que les honoraires engrangés et surtout leur montant relève du "secret professionnel"
... et que bien entendu sa fonction de sénateur et de président du sénat n'entrait pas en ligne de compte...
Pas content le ''Bel Armand''... presque désagréable !

( Si mes souvenirs d'études sont corrects, il me semble que le Sénat joue un rôle considérable dans la carrière des magistrats .. ? )
( Je me souviens également avoir vu l' Ex président Sarkozy décorant ce brave Reynders à Bruxelles de l'ordre de la Légion d' Honneur à l'été 2014 (?) -- Il paraît que c'est une sorte de coutume, que cela scelle une bonne amitié, ... et que cela n'a rien à voir avec des interventions sur l'un ou l'autre problème.)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 8:29


Les journalistes semblent avoir oublié que la lettre "confidentielle" de Jean-François Etienne des Rosaies à Claude Guéant parlait aussi de ministres, notamment de Didier Reynders ... proche de Nicolas Sarkozy et de Armand De Decker ... mais également proche - à une certaine époque - de Jean Gol (qui avait aussi "découvert" Serge Kubla).










Revenir en haut Aller en bas
Henry



Nombre de messages : 1996
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 11:08

La presse à l'air de tomber des nues et joue les vierges effarouchées en parlant de Kubla et du bel Armand.
Elle pourrait gagner du temps en venant sur le site compulser la documentation postée par HERVE et d'autres membres.
Mais bien sur, cela pourrait être dangereux car elle tomberait sur un célèbre donneur de leçons qui à subi ces dernières années une sérieuse cure amaigrissante.
Certains voyages au Congo pourraient donner du grain à moudre.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 11:36



Une question intéressante : Duferco ...

_ _ _


http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20150226_00608276

vendredi 27 février 2015 05h00

Les détails d’une organisation criminelle ?

Comme déjà dit, Serge Kubla, très affaibli depuis mardi soir, s’est lâché sur tout ce qu’il sait de l’offensive Duferco en République Démocratique du Congo (RDC), tout en tirant sa propre épingle du jeu.

Ce qui a fait craquer le bourgmestre MR – empêché – de Waterloo, c’est la mention dans son mandat d’arrêt du nom de Stéphane De Witte: le comptable belge de Duferco a disparu depuis plus d’un an; son ex-épouse soutient qu’il a été assassiné et Serge Kubla l’a fréquenté. C’est cette disparition inquiétante qui a éventé les grandes manœuvres financières de Duferco en Afrique centrale.

À bien entendre l’inculpé, la multinationale de l’acier convoite une société d’exploitation sidérurgique en RDC, qui représente une mine d’or. Et le passage obligé pour arriver à ses fins était d’investir dans le secteur du jeu et des loteries. Telle aurait été l’exigence du Premier ministre de l’époque, Adolphe Muzito.

Selon nos informations, l’offensive Duferco a été très bien et très longuement planifiée pour développer un réseau d’influence payé cash, avec des enveloppes remises à différents étages. Et avec des circuits financiers passant par des sociétés offshore et des comptes bancaires dans des paradis fiscaux.

Serge Kubla lui-même aurait perçu une commission – de 250 000 euros? – via un compte à Malte.

Un peu de Kazakh là derrière?

Le plus troublant, c’est le hasard du calendrier: l’arrestation de Serge Kubla et les révélations du Canard Enchaîné à propos du dossier kazakh d’Armand De Decker (MR), bourgmestre d’Uccle, ancien président du Sénat et ex-ministre de la Coopération au Développement, sont tombées en même temps.

Patokh Chodiev, dont il est tant question dans ce dossier, est un voisin du bourgmestre de Waterloo, avenue du Manoir. Ils sont même amis: l’ancien ministre a reconnu sans difficulté qu’il est également intervenu pour faciliter sa naturalisation. Et son avocat, Me De Decker, a obtenu une transaction pénale pour lui éviter un procès correctionnel!

Enfin, Duferco s’est pointé en RDC après l’échec d’un consortium, composé de Kazakhs. Par hasard, vraiment?

_ _ _


Voir :

http://www.reuters.com/article/2012/03/28/us-lugano-traders-idUSBRE82R0C520120328

Lugano life less sweet for the coal and steel men

By Silvia Antonioli and Jacqueline Cowhig

LUGANO, Switzerland Wed Mar 28, 2012 5:26am EDT

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 12:53


Les liens entre les pays africains (notamment la RDC) et des hommes politiques comme Serge Kubla et Armand De Decker devraient être mieux connus.  


(...)   En juillet 2004, suite au départ de Louis Michel à la Commission européenne, Armand De Decker est nommé Ministre fédéral de la Coopération au développement. Il restera au gouvernement jusqu'en juillet 2007 (...)


Ces liens pourraient être proches de la "Françafrique". En outre, on pourrait voir apparaître l'affaire Balkany - Forrest. Patrick Balkany a voyagé en Afrique avec Patokh Chodiev et est un proche de Nicolas Sarkozy.

Sur la Françafrique :

_ _ _


http://survie.org/francafrique/article/francafrique-le-reseau-chirac-la

(...)  Notons également le soutien des réseaux françafricains. Le réseau de soutiens politiques et financiers africains tissé par Jacques Foccart et son bras droit Charles Pasqua, architectes de la Françafrique, ont tourné à plein régime pour soutenir le mouvement gaulliste  (...)

Autour de ces affaires gravitent de nombreuses personnalités aux parcours étonnants, comme Michel Roussin, ancien n°2 de la DGSE, directeur de la Générale des Eaux, directeur du cabinet de Jacques Chirac à la mairie de Paris (et à ce titre mis en cause dans la gigantesque razzia sur les marchés publics franciliens), ministre de la Coopération en 1993, haut responsable du groupe français Bolloré, “monsieur Afrique” du MEDEF, administrateur d’une compagnie minière au Gabon, membre du conseil de surveillance de « Sécurité sans frontière ».  (...)

En 1995, Jacques Chirac devient président de la République française. Il place aussitôt Jacques Foccart à la tête de la cellule africaine de l’Elysée. Notons que lorsque Jacques Chirac était premier Ministre sous la présidence de François Mitterrand de 1986 à 1988, il avait également fait de l’architecte de la Françafrique son ’’conseiller Afrique’’.  (...)

Nicolas Sarkozy est très tôt engagé en politique. A moins de 20 ans, il rentre à l’UDR puis au RPR, parrainé par Charles Pasqua, dont il se considère le « double » à l’époque. Il va monter progressivement dans la hiérarchie du parti : président du comité de soutien des jeunes à la candidature de Jacques Chirac en 1980, secrétaire national du RPR en 1988, etc  (...)

Nicolas Sarkozy, c’est également une forte implantation politique dans les Hauts de Seine. De 1983 à 2002, il est maire de Neuilly, la ville la plus riche de France. En 2004, il devient président du Conseil général des Hauts de Seine, le département le plus riche de France, prenant la succession de Charles Pasqua.  (...)

Nicolas Sarkozy, c’est enfin un réseau relationnel colossal dans l’industrie et les médias. Je ne citerai pas ici la longue liste de ses soutiens. Citons Martin Bouygues, témoin de son mariage avec Cecilia Sarkozy et parrain d’un de ses fils. Bernard Arnault, également témoin de son mariage. Lagardère, Dassault, Véolia, Bolloré, quasiment tout le CAC 40 soutient Nicolas Sarkozy, qui déclarait d’ailleurs en 2005 : « j’ai tous les patrons de presse avec moi. »  (...)

Pour terminer, nous avons trouvé dans le journal La lettre du continent cette information sybilline : pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, son ami Martin Bouygues « a mis à sa disposition son conseiller Afrique, Michel Lunven, ancien ambassadeur de France au Gabon et en Centrafrique et ex-conseiller de Jacques Foccart ». Pourquoi le patron d’une des plus grandes entreprises de BTP met-il à disposition de Nicolas Sarkozy un ancien conseiller de l’architecte de la Françafrique, pour une campagne présidentielle ? La question reste ouverte.  (...)

D’abord, pourquoi s’intéresser à ces liens ? Parce que ce que nous appelons le ’’réseau Pasqua’’ est un acteur emblématique de la Françafrique, décrit dans de nombreux ouvrages de l’association Survie. Charles Pasqua était le bras droit de Jacques Foccart, l’architecte de la Françafrique. Le ’’réseau Pasqua’’ désigne une nébuleuse d’acteurs industriels, militaires, politiques et barbouzards impliqués dans de nombreuses affaires de trafic d’armes, de corruption, de coups tordus en Afrique (affaire Elf, affaire Angolagate, affaire Falcone, affaire Marchiani, etc.).

Historiquement, même si Nicolas Sarkozy a pris ses distances politiques avec Charles Pasqua depuis plusieurs années, les liens entre le candidat UMP à la présidence et Charles Pasqua sont forts. Charles Pasqua était le témoin du premier mariage de Nicolas Sarkozy. Il a joué un rôle majeur dans son éducation politique, à Neuilly sur Seine, dans les Hauts de Seine et au RPR. Nicolas Sarkozy se définissait dans les années 70 comme le « double » de Charles Pasqua et déclarait en 1983 : « C’est l’un des hommes les plus honnêtes que je connaisse ». Il lui a certes ’’raflé’’ la mairie de Neuilly sur Seine en 1983, mais ils se sont ensuite réconciliés. Nicolas Sarkozy a par exemple vraisemblablement aidé Charles Pasqua à devenir sénateur en 2004, lui permettant de bénéficier d’une immunité parlementaire.

Certains bras droits de Nicolas Sarkozy sont des anciens bras droits de Charles Pasqua. C’est le cas de Claude Guéant, directeur de campagne de Nicolas Sarkozy pour 2007. Claude Guéant, énarque, était secrétaire général de la préfecture des Hauts de Seine, Directeur Général de la Police Nationale, nommé par Charles Pasqua. Il assiste en général à tous les entretiens de Nicolas Sarkozy avec des dirigeants africains.   (...)

Une dernière petite anecdote pour terminer : en mars 2006, Robert Feliciaggi, homme d’affaires à la tête d’un empire des jeux de hasard et des casinos en France et en Afrique, souvent cité dans les ouvrages de François-Xavier Verschave à propos de blanchiment d’argent, a été assassiné en Corse. Nicolas Sarkozy a demandé au préfet d’Ajaccio de participer en grande tenue aux obsèques de Robert Feliciaggi.


_ _ _


http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Feliciaggi

http://www.jeuneafrique.com/Article/LIN02046lamorniarra0/

_ _ _


http://jean-philippe.savry.over-blog.com/article-ca-dezingue-en-corse-23-124813920.html

(...) A sa sortie de prison, un entrepreneur corse va lui ouvrir les portes de l'Afrique : Robert Feliciaggi, "Bob l'Africain", un champion du réseau, des services rendus, de l'ambition affichée, chemise ouverte sur une chaîne en or, verbe pesé. La France au coeur du continent noir, c'est lui et les siens, les "Corses d'Afrique". La liste confine au Who's Who : Charles Pasqua, Toussaint Luciani, directeur d'Elf Corse ; André Tarallo, le "M.Afrique" d'Elf, la pompe à fric des partis politiques français... Dans la place, "Bob" est un incontournable.

Lui-même en convenait, entre deux bouffées de cigare, auprès d'Antoine Glaser et Stephen Smith, dans leur remarquable livre Ces messieurs Afrique (Calmann-Lévy, 1994-1997) : "Dans les années 1980, il n'y avait pas de contrat au Congo qu'une entreprise française, publique ou privée, n'ait obtenue sans nous solliciter." La raison d'État a toujours su s'appuyer, en Afrique et ailleurs, sur d'utiles intermédiaires.

En ce début des années 1990, Michel Tomi a une intuition : implanter le PMU au coeur du continent noir. Faire miser les Africains sur la cinquième à Longchamp? L'idée, soutenue par Bob Feliciaggi, semble à priori aussi évidente que dresser un souk à Notre-Dame. Ce sera un jackpot, couronné par la création d'un Grand Prix de l'Amitié France-Afrique, à Vincennes. Les boubous et le pavillon du Congo au milieu des turfistes. Aux soirées de gala, on croise Edith-Lucie Bongo, la femme du président gabonais, le conseiller en hydrocarbures du même Bongo, Michel Roussin, alors vice-président du groupe Bolloré, Loïk Le Floch-Prigent, ancien patron d'Elf...»

[...]

«Dans l'immense villa de Michel Tomi, au goût sûr, les policiers admirent le vestibule cathédrale et la piscine à l'extérieur. Sur la table de chevet, une biographie de De Gaulle dédicacée par un ponte du RPR. Et, dans le dressing, une trouvaille, dans un coffre-fort. "Des feuilles manuscrites, donnant la clef de répartition de plusieurs casinos, dont celui d'Annemasse", se souvient le juge monégasque chargé de l'instruction, Jean-Christophe Hullin.

Les bénéficiaires étaient désignés par des surnoms, dignes de héros de BD : "Roro" (Robert Feliciaggi), 20%; "Mimi" (Michel Tomi), 20%; "Pasqua" ("Rien à voir avec l'homme politique, c'est un agent immobilier de Porticcio", jure Tomi), 10 ou 15%. Sans compter un certain "Tout à fait", crédité de 20 %. Les pseudos garderont leur mystère. Mais bien des questions planent, déjà, sur d'éventuels liens avec le grand banditisme insulaire. "Un examen plus minutieux des remises de fonds du casino d'Annemasse laissait penser que beaucoup était redistribué à des proches du parrain de la Corse-du-Sud d'alors, Jean-Jé Colonna", poursuit Jean-Christophe Hullin.

Dans l'affaire, Tomi sera condamné à quatre ans de prison dont deux avec sursis, pour "corruption active". Quant à Pasqua, condamné dans un premier temps à dix-huit mois avec sursis, il sera finalement relaxé par la Cour de justice de la République.

[...]

«L'entrepreneur est régulièrement effleuré par les affaires en Corse, ombre portée sur une île où il ne met plus les pieds. Sauf pour les enterrements.

En mars 2006, l'assassinat non élucidé de son ami et ancien associé Robert, sur le parking de l'aéroport d'Ajaccio, jette un grand froid dans l'île. Tout comme celui, deux ans plus tard, de Richard Casanova, la crème du banditisme local et, selon la police, l'un des boss présumés de la Brise de Mer. En avril 2008, Michel Tomi est encore là, dans la foule de Notre-Dame-de-Lourdes, à Bastia. Il a veillé, deux nuits durant, le corps du défunt, "le roi Richard", casier immaculé, et quinze ans de cavale bien tranquille à Paris, au Gabon...

La rumeur, tenace, veut qu'il ait été protégé au sommet. Elle dit aussi qu'on pouvait le voir comme chez lui, les pieds sur la table, au QG de la société "Feliciaggi-Tomi", rue de la Trémoille, à Paris. Là où s'empilaient autrefois des billets de 500 francs dans un coffre-fort. Dans le téléphone de Casanova, le numéro de Michel Tomi était référencé à "Tonton" et celui de son fils, Jean-Baptiste, à "Ours". "Si je considérais Richard Casanova comme mon fils, je n'ai jamais fait d'affaires avec lui", tranche Michel Tomi, dans un entretien à L'Express.

Est-ce en souvenir de Casanova que Tomi participe, un an plus tard, sous les yeux stupéfaits de la PJ, avec d'autres proches de "Richard", à un étrange "sommet", près de la Défense, à Nanterre? Le 11 mars 2009, devant le restaurant La Terrasse, sa Mercedes s'arrime au trottoir. L'empereur des jeux de l'Afrique pétrolifère a rendez-vous avec de solides représentants de la pègre insulaire, dont le précité Jean-Luc Germani, beau-frère de Casanova. Dans cette petite assemblée à la mine sombre, Tomi, l'ancien, fait figure de parrain aux yeux des policiers. Germani leur expliquera qu'il cherchait seulement des conseils, ayant "l'opportunité de créer une société d'exploitation de machines de jeux" en République démocratique du Congo.

(...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 16:13


http://www.lemonde.fr/acces-restreint/police-justice/article/2015/02/27/6d6a6a9a696868c59269616a669b6b_4584630_1653578.html

Rebondissements dans le « Kazakhgate »

LE MONDE | 27.02.2015 à 11h42 | Par Jean-Pierre Stroobants (Bruxelles, bureau européen)

L’enquête sur le « Kazakhgate » progresse en France et continue de susciter remous et questions en Belgique. Selon Le Canard enchaîné du mercredi 25 février, les juges d’instruction Roger Le Loire et René Grouman, qui enquêtent sur cette affaire impliquant des proches de Nicolas Sarkozy, ont demandé la levée de l’immunité parlementaire du sénateur (UDI) du Gers, Aymeri de Montesquiou, qui fut représentant spécial de l’ex-président français en Asie centrale.

Les juges souhaitent entendre le parlementaire dans le cadre de cette complexe affaire, qui a commencé en 2009, avec un projet d’achat et d’assemblage de 45 hélicoptères d’Eurocopter par le Kazakhstan. Vingt-six appareils furent finalement vendus.

A l’époque, le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev aurait conditionné la signature de ce marché de 2 milliards d’euros à l’abandon des poursuites intentées, en Belgique, à trois hommes d’affaires kazakhs, dont le milliardaire Patokh Chodiev, 61 ans. Le pouvoir sarkozyste est soupçonné d’avoir fait pression sur le Sénat belge pour qu’il modifie sa législation dans un sens favorable aux prévenus kazakhs. Un lobbying qui se serait accompagné du versement d’importantes commissions.

En France, comme l’indiquait Le Monde le 7 octobre 2014, la justice enquête sur des rétrocommissions qu’auraient touchées Aymeri de Montesquiou, l’ancien préfet Jean-François Etienne des Rosaies, à l’époque conseiller de l’Elysée, et Me Catherine Degoul, une avocate niçoise qui aurait servi d’intermédiaire au trio kazakh et aurait touché, selon Le Canard enchaîné, plus de 7,2 millions d’euros, dont 3 millions auraient été reversés à des avocats de Bruxelles.

Parmi ceux-ci, un ex-président du Sénat, le libéral francophone Armand De Decker. Le Canard enchaîné affirme qu’il aurait perçu 734 346 euros pour faire modifier la loi belge – une modification adoptée en avril 2011. Cette modification aurait permis à M. Chodiev et ses comparses d’être blanchis, contre le versement de quelque 23 millions d’euros, après une transaction. La France a formulé une demande d’entraide judiciaire dans cette affaire. Elle a débouché sur l’ouverture, à Bruxelles, d’une enquête pénale contre X en novembre 2014.

« Accusations ridicules »

En Belgique, le quotidien De Standaard qualifiait, dès le 8 octobre 2012, cette loi sur la transaction pénale de « loi de Sarkozy ». Car dès le 3 octobre 2012, un premier article du Canard enchaîné évoquait une lettre datée du 28 juin 2011 – onze jours après le protocole d’accord signé entre M. Chodiev et la justice belge – et écrite par M. des Rosaies. Ce courrier adressé à Claude Guéant, alors secrétaire général de l’Elysée, parlait du changement de la loi belge et rappelait la demande « d’aide » de la France formulée par le président Nazarbaïev à Nicolas Sarkozy. Le préfet indiquait que, désormais, la voie devrait être libre pour Eurocopter. L’authenticité de ce document a été mise en doute. Il a toutefois intrigué à Bruxelles parce qu’il citait M. De Decker.

L’ex-président du Sénat est redevenu avocat en juillet 2010. Et l’un de ses premiers clients fut M. Chodiev, assisté alors par Me Degoul, mise depuis en examen en France pour « blanchiment » et « corruption d’agent public étranger », comme l’a révélé Le Monde. « On m’a consulté parce que j’étais juriste et aussi pour mon expérience », convient M. De Decker, 66 ans, actif en politique depuis les années 1970. « Amusé » au départ, il se dit aujourd’hui « fatigué par les accusations éminemment ridicules du Canard enchaîné ». Il convient avoir touché des honoraires pour sa mission de « conseil stratégique » mais assure que leur montant n’aurait rien à voir avec celui avancé par l’hebdomadaire.

Certains observateurs en Belgique estiment pourtant qu’il a pu peser sur les parlementaires qui ont modifié la loi sur la transaction. A l’époque, la commission de la justice du Sénat s’était emparée du texte voté à la Chambre, le jugeant mal ficelé et inapplicable. Elle l’a révisé avec une « loi réparatrice » avant même que le texte initial soit voté à la Chambre et promulgué ! « Une méthode législative inhabituelle », note sobrement Eric de Formanoir, un magistrat qui a décortiqué l’affaire pour la Revue belge de droit pénal. « Cette loi introduisait une véritable révolution mais le gouvernement m’a dit que nous ne pouvions absolument pas perdre du temps », explique Christine Defraigne, membre (libérale) de la commission sénatoriale à l’époque.

« Marchandage à la belge »

Le pays était alors plongé dansune des plus longues crises de son histoireet une « loi-programme », sorte de grand fourre-tout, devait être adoptée. Les six partis de la coalition provisoire voulaient y inclure leurs priorités. Dans le domaine judiciaire, les libéraux étaient favorables à l’extension de la transaction, les chrétiens-démocrates y voyaient un moyen de remplir les caisses de l’Etat et les socialistes monnayaient leur ralliement en échange d’un texte sur la levée du secret bancaire. « Un grand et douloureux marchandage à la belge », commente Bernard Clerfayt, alors secrétaire d’Etat aux finances. « L’affaire kazakhe ? Jamais entendu parler à l’époque », dit-il. Même son de cloche chez Mme Defraigne : « Je n’ai la preuve d’aucune instrumentalisation ; aux journalistes de faire leur travail. »

La députée Carina Van Cauter, une libérale flamande, a, quant à elle, déclaré à des journalistes, en 2012, que le cabinet du ministre des finances de l’époque, le libéral Didier Reynders, lui avait suggéré la voie de l’amendement à la loi-programme « pour aller plus vite ». De quoi alimenter les doutes, M. Reynders étant un ami personnel de Nicolas Sarkozy. Mais Mme Van Cauter dit ne plus se souvenir exactement de ce qui s’est déroulé. « Personne ne m’a approché, ni M. Reynders ni M. De Decker », déclarait-elle au Monde en octobre 2014. « Je n’ai jamais approché quiconque ! », tonne M. De Decker. « Sarkozy impliqué ? C’est de la très haute fantaisie ! »

Somme de hasards, bévue politique, manipulation ? Le député écologiste belge Georges Gilkinet, l’un de ceux qui cherchent activement à faire éclore la vérité sur cette affaire, a retourné la question dans tous les sens mais avoue ne disposer d’aucune preuve définitive. Il attend les résultats de l’enquête judiciaire.

Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 16:45

Ouéééé !

Soyez assurés que chacun de nos parlementaires cherche à établir s'il a été "manipulé" ou "influencé" dans cette affaire. La vérité sortira de notre parlement lequel met , c'est connu, un point d'honneur à se séparer de ses corrompus, voleuse d'enfants, assassins ou exhibitionnistes.
Ce n'est pas eux qui freineraient l'action de la justice en maintenant des "immunités" envers et contre tout.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 18:30


http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_l-avocat-armand-de-decker-aurait-touche-1000-euros-par-heure-excessif?id=8918339

L'avocat Armand De Decker aurait touché 1000 euros par heure. Excessif ?

BELGIQUE | Mis à jour le vendredi 27 février 2015 à 17h49

Le député-bourgmestre de Uccle, Armand De Decker (MR) nie les accusations de pot de vin pour influence dans le dossier Chodiev. Il reconnait par contre avec touché des honoraires pour son rôle d’avocat. Près de 500 000 euros auraient été facturés pour "des centaines d’heures", 500 au total. Cela fait 1000 euros par heure. "Ce n’est pas excessif", précise-t-on chez TetraLaw, un cabinet d’affaires. "En fait, il n’y a aucune balise" explique le bâtonnier.

"Si les faits sont avérés, ces sommes paraissent faramineuses. S’il se confirme que de tels honoraires ont été payés, cela me semble problématique." Les propos sont de Willy Borsus, ténor libéral et ministre fédéral. La pression politique s’accentue autour de Armand De Decker, vice-président du Sénat à l’époque du dossier Chodiev, mais aussi avocat de l’industriel kazakh.

Payé 1000 euros par heure

Alors de quels montants parle-t-on ? Comme le fait ce matin le journal Le Soir, nous nous somme rendus sur le site internet de la Centrale des bilans. Une simple recherche qui nous indique que la SPRL De Decker Avocats affiche un chiffre d’affaires de 578.191 euros pour l’exercice allant du septembre 2011 à fin 2012. Cette société a été créée au lendemain de la transaction accordée à Patokh Chodiev afin d’accueillir les honoraires de l’avocat De Decker.

Ce chiffre d’affaires est nettement supérieur à celui affiché par la suite par la société. Pour l’exercice fiscal 2013, il ne s’élève plus qu’à 76 150 euros. En 2011, les frais d’honoraires d’avocat dans le dossier Chodiev s’élèveraient à près de 500 000 euros.

"Nous avons travaillé des centaines d’heures dans ce dossier " expliquait hier Armand De Decker dans notre Journal télévisé de 13h. Il serait question de 500 heures facturées. Cela fait donc 1000 euros en tarif horaire.

Aucune balise pour les honoraires

Chez TetraLaw, un cabinet d’avocats bruxellois, on estime que ces tarifs horaire ne sont pas "excessifs". "Dans le monde des affaires, précise Sabrina Scarna, les cabinets d’avocats peuvent avoir des tarifs qui peuvent paraître élevés si on ne tient compte que du taux horaire. Ces montants tiennent compte de différents éléments." L’avocate explique que "les honoraires sont convenus entre le client et son avocat. On tient compte de la capacité financière, de l’enjeu du dossier et du résultat obtenu. Il y a des success fee, des primes en cas de succès, qui peuvent doubler voire tripler les honoraires."

Du côté du bâtonnier, les montants étonnent tout de même. "En fait, il n’y pas de balise, détaille Stéphane Boonen. Il y a eu, à un moment donné, des tentatives de mettre des barèmes. Cela a été rejeté par les autorités européennes pour atteinte à libre concurrence entre avocats."

Quand un honoraire est-il jugé disproportionné, voire excessif ? Pour que l'Ordre des avocats se prononce, il faut qu'il y ait une plainte. Dans le dossier Chodiev, il n'y a eu aucun dossier de plainte. Le client était donc satisfait du travail de son avocat Armand De Decker.

Malgré les plusieurs accusations du journal Le Canard Enchainé, il n'y a d'ailleurs aucune information judiciaire ouverte à l'encontre de Armand De Decker.


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 18:41

http://www.liberation.fr/societe/2012/09/17/armand-de-decker-l-oncle-de-belgique_846828


(...)   Monsieur le bourgmestre n'est pas de gauche, mais alors pas du tout. L'exil fiscal ne le choque pas le moins du monde. Tant pis pour la France. «Elle préfère augmenter l'impôt que réduire les dépenses quand elle a des problèmes. Trop d'impôt tue l'impôt.» Il est d'ailleurs l'élu d'une ville jumelée avec Neuilly-sur-Seine. Mais il préfère que la comparaison avec l'ancien fief de Sarkozy s'arrête là. A son arrivée aux commandes, il a d'ailleurs organisé un nouveau jumelage avec Kitambu en république démocratique du Congo (RDC). «A Uccle, une part de la population est très défavorisée. Il y a une mixité qui n'existe pas à Neuilly. Le jumelage date d'il y a quarante ans, en raison d'une amitié entre les édiles d'alors. Aujourd'hui, 6% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté à Bruxelles se trouve à Uccle. Nous avons aussi, il est vrai, 10% à 15% de la population qui est très favorisée.» Jumelage ou pas, Armand De Decker ne goûte pas trop la comparaison avec Nicoas Sarkozy. Il se souvient d'une première rencontre plutôt agréable, à laquelle participait Cécilia. François Mitterrand était alors en charge et l'actuel maire, lui, était encore échevin, nom donné aux adjoints du bourgmestre. Ensuite, il a trouvé Sarkozy-président «très, très, très agité».   (...)


_ _ _ _


http://fr.wikipedia.org/wiki/Kintambo

Kintambo est une commune du nord-ouest de la ville de Kinshasa

Voir photos sur le site :

http://www.kintambo.cd/

_





Le président du Sénat belge et bourgmestre de la commune d’Uccle a signé un accord de jumelage avec la commune de Kintambo

 En visite à Kinshasa depuis le week-end dernier, le président du Sénat belge qui est en même temps bourgmestre de la commune d’Uccle (une des 19 communes de Bruxelles), a signé le lundi 23 novembre 2009 un protocole de jumelage avec la commune de Kintambo.

Le Bourgmestre d'Uccle souhaitant la bienvenue à son homologue de KintamboLa signature de ce document avec son homologue bourgmestre de Kintambo, Didier Litho, est intervenue après le point de presse qu’il a animé en compagnie de son homologue Kengo wa Dondo du Sénat de la RDC au Salon Congo du Grand Hôtel Kinshasa. Armand de Decker s’est dit heureux de revoir cette commune qu’il a visitée pour la dernière fois il y a trois ans.

L’ancien ministre de la solidarité, conscient du fait que Kintambo n’a jamais été jumelée alors que cette commune possède un grand hôpital et une grande maternité qui coïncident avec 2 grands hôpitaux que compte la commune d’Uccle, a jugé utile la signature de ce protocole d’accord.

Il porte essentiellement sur le renforcement des services d’état civil et la coopération dans d’autres secteurs.

Visiblement enthousiasmé par cet accord, le patron de la commune de Kintambo n’a pas caché son émotion. Tutoyant son hôte, il a déclaré : « Je te parle en tant que bourgmestre et te remercie pour la visite que tu as effectuée dans ma commune. Cette visite va davantage resserrer les liens qui nous unissent ».

Avec plus de 161.000 habitants, la commune de Kintambo est un espace dont la gestion appelle la mise en place des techniques modernes.

Auparavant, le président du Sénat belge, faisant le point de sa visite à Kinshasa, s’est félicité d’avoir rencontré le chef de l’Etat Joseph Kabila, le ministre des Affaires étrangères Tambwe Muamba, le ministre du plan Olivier Kamitatu et Antoine Ghonda de la présidence.

Pariant de l’accord de coopération signé le 26 mars 2004 à Bruxelles entre le Sénat belge et celui de la RDC représenté à l’époque par Mgr Pierre Marini, alors président du Sénat, Armand de Decker a rassuré que l’accord est en cours et que les engagements seront respectés. L’accord prévoit entre autres des stages de formation en Belgique des fonctionnaires du Sénat congolais. Leurs collègues belges devraient se rendre à Kinshasa pour apporter un appui technique et administratif au Sénat congolais.

A propos de la fête du Cinquantenaire de l’indépendance de la RDC, tout sera fixé lors de le prochaine visite du président Kabila en Belgique. Le roi des Belges qui sera certainement invité, effectuera le déplacement de Kinshasa et à travers lui, toute la Belgique va fêter avec le peuple congolais.

Au moment de prendre congé de son hôte, Léon Kengo wa Dondo s’est dit honoré par la visite de son homologue du Sénat belge. « Pour tout ce qui a été dit et fait, je vous remercie de votre visite », a déclaré le président du Sénat qui a laissé la place à l’aspect municipal de la cérémonie comme prévu dans le programme. Armand de Decker a regagné Bruxelles hier dans la soirée.

_ _ _


Maison Communale de Kintambo
46/48, avenue Bandundu, Commune de Kintambo
Kinshasa- R.D.Congo
Téléphone
00243 993257546 - 00243 818743354
E-mail
info@kintambo.cd
lebourmestre@kintambo.cd
Site Web
www.kintambo.cd
Réseaux Sociaux
www.facebook.com/communekintambo

_ _ _


http://www.kintambo.cd/index.php?idart=560&state=Actif&idrub=5

Lancement des travaux de construction de la future ambassade du Royaume de Belgique par le Ministre d’Etat Armand de Decker






Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 19:29



Si on en juge par ce que disent les journaux sur deux proches de Charles Pasqua, Robert Feliciaggi et Michel Tomi, spécialistes des "jeux" (casinos, etc), notamment en Afrique, on se demande bien ce que Serge Kubla allait faire là-dedans...

http://www.leparisien.fr/faits-divers/monaco-le-compte-secret-et-les-ventes-d-armes-06-06-2001-2002216986.php

Monaco, le compte secret et les ventes d'armes

Les policiers ont fait le lien entre l'affaire de blanchiment d'argent à Monaco ­ impliquant deux proches de Pasqua ­ et le scandale des ventes d'armes à l'Angola. Ils ont découvert un compte secret sur lequel ont transité plus de 100 millions de fr

Christophe Dubois | 06 Juin 2001, 00h00

(...)

_ _ _


L'occasion de rappeler que Mario Spandre, avocat et ami de Benoît de Bonvoisin, a été cité dans le dossier de l'Angolagate...

_ _ _

Voir aussi :

http://www.liberation.fr/societe/2001/06/19/deux-proches-de-pasqua-jouent-gros_368535

http://www.monacohebdo.mc/10681-casino-dannemasse-affaire-corsee

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/corse-afrique-les-jeux-dangereux-de-monsieur-tomi_1548315.html

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Ven 27 Fév 2015 - 20:45


Une des questions qui se posent : quelle influence quelqu'un comme Armand De Decker a--il pu avoir ? Si le parlement fonctionne comme il devrait le faire, assez peu ... mais comment les décisions se prennent-elles en réalité ?


http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/la-faible-influence-d-armand-de-decker-54f0bd8a3570c187a8ab2746

Publié le vendredi 27 février 2015 à 19h55 - Mis à jour le vendredi 27 février 2015 à 20h23

La faible influence d’Armand De Decker

(...)

_ _ _


Peut-être Jean-François Etienne des Rosaies a-t-il pu donner des explications au sujet de sa lettre :





Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: carton jaune pour De Decker   Sam 28 Fév 2015 - 9:44

N'empêche, 500 heures de négociations pour une transaction pénale ... les jumelages entraînent l'adoption de coutumes locales, telles la célèbre palabre congolaise... je me demande ce qu'en pense le magistrat chargé de défendre les intérêts du Ministère Public ( et de l'Etat Belge )... a t il négocié aussi longtemps ?

Un si long travail doit nécessairement laisser des traces, des lettres, des conclusions écrites ... soyons sûrs qu'on va nous les montrer.
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Sam 28 Fév 2015 - 17:10



http://www.rtl.be/videobelrtl/video/527581.aspx

Armand De Decker : l'interview politique

Vidéo publiée le 27-02-2015

Empêtré dans l' affaire Chodiev et le Kazakhgate à la sauce belge, l'avocat Armand De Decker viendra nous livrer sa version des faits demain matin. La parole au député MR, ex président du Sénat. Qui, après Serge Kubla, est le deuxième boulet de la semaine pour le Mouvement réformateur. Ça commence à peser lourd.

A noter : à 01:57 Armand De Decker parle de la "suggestion" du collège des procureurs généraux de Belgique ... alors qu'il parlait auparavant de "demande".

Je crois qu'il va falloir revenir aux documents d'origine pour faire la clarté.

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Sam 28 Fév 2015 - 18:20


Je ne crois pas que nous sortions de ce fil de discussion en faisant quelques recherches sur la société Duferco.

Elle a de nombreux liens avec un géant russe : NLMC

Il y a notamment une joint venture au Luxembourg : Steel Invest & Finance

http://lipetsk.nlmk.com/StandardPage____721.aspx

J'ai lu qu'en 2011, le nombre de milliardaires en Russie a explosé, passant de 62 à 101 (Forbes).

Le patron du géant de l'acier NLMK, Vladimir Lissine, conservait la tête du classement avec 24 milliards de dollars, devant celui de Severstal (acier), Alexeï Mordachov, et Mikhaïl Prokhorov (fonds d'investissements Onexim).

Intéressant de lire ce qui suit :

Casino Moscow: A Tale of Greed and Adventure on Capitalism's Wildest Frontier
Par Matthew Brzezinski











_ _ _


L'article suivant (janvier 2003) est instructif (traduction Google...)

http://www.siderweb.com/notizie/3713/ombre-sulla-duferco-la-smentita-dellazienda.html

Ombres sur Duferco : le refus de la société

Duferco dément l'alarme mafia russe pour l'acier lancée par le journal italien La Repubblica mardi.

09-01-2003

Inquiétant pour l'industrie sidérurgique italienne ont pris forme ces derniers jours en marge d'une enquête du journal La Repubblica sur les mouvements de capitaux entre l'Europe occidentale et orientale. Le repenti Djaol Khaidarov, interviewé par le journal, a tracé scénarios inquiétants concernant la participation de la société holding italienne Duferco Spa dans les stratégies de pénétration en Italie par la mafia russe. Arrivé en Russie dans la première phase de la privatisation d'Eltsine, Duferco a enraciné sa présence en Sibérie par certaines coentreprises avec des partenaires locaux. Novembre dernier, aussi le groupe génoise avait formé comme le pivot d'un accord de coopération pour la création d'un quartier industriel italo-russe Yekaterininburg, la capitale régionale de Svenlosk où Duferco possède une usine de 2700 employés produit 100 000 tonnes d'acier magnétique par an, écrit La Repubblica.

Selon la personne interrogée, la mafia russe serait d'utiliser les accords de partenariat avec des entreprises occidentales pour profiter de la capacité de commercialiser le produit à l'étranger et se accumuler rapidement, en dehors de la Russie grande liquidité. Duferco, selon l'article, serait la victime d'une cage construite diktat à ce besoin.

Interviewé par le journal Il Secolo XIX Génois, Antonio Gozzi, PDG de Duferco a déclaré: «Nous avons trouvé notre nom en correspondance avec des personnages et des situations auxquelles nous sommes tout à fait étranger. Notre présence dans la région a commencé en 1999 avec l'acquisition de Viz Stal, le quatrième plus grand producteur de feuille magnétique: dix mille tonnes une année nous avons déménagé à 120 000 aujourd'hui, à partir de la participation initiale de 56%, nous sommes passés à 100%. Dans les pays du capitalisme naissant - continue Gozzi - faut être prudent, d'où la nécessité de demander des enquêtes, celles de "contrôle d'intégrité» pour des informations sur les personnes avec lesquelles on doit comparer, menées par les organismes britanniques et américains qui servent le personnel des services de renseignement. Ce est un besoin qui découle de préoccupations pour la sécurité et la sécurité physique. Mais nous ne avons jamais eu des rapports qui ont justifié les craintes ".

Le Président de la Région de Ligurie, Sandro Biasotti, qui avait dirigé la délégation de 60 entreprises de la Ligurie, en Russie Novembre dernier, appelé sur le système judiciaire italien et russe de faire des enquêtes


_ _ _ _ _


Dans ces dossiers, on parle de plus en plus régulièrement de mafias (les liens de Patokh Chodiev, les amis de Van de Weghe - par ailleurs impliqué dans l'affaire Tractebel - la mafia corse et les jeux de hasards - casinos...- en Afrique, etc).

Cela exigerait la plus grande prudence de la part des hommes politiques mais il semble bien que la réalité soit tout autre ... le probable assassinat du comptable de Duferco en est la conséquence.

Revenir en haut Aller en bas
pami75



Nombre de messages : 428
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Sam 28 Fév 2015 - 19:52

HERVE a écrit:


http://www.rtl.be/videobelrtl/video/527581.aspx

Armand De Decker : l'interview politique

Vidéo publiée le 27-02-2015

Empêtré dans l' affaire Chodiev et le Kazakhgate à la sauce belge, l'avocat Armand De Decker viendra nous livrer sa version des faits demain matin. La parole au député MR, ex président du Sénat. Qui, après Serge Kubla, est le deuxième boulet de la semaine pour le Mouvement réformateur. Ça commence à peser lourd.

A noter : à 01:57 Armand De Decker parle de la "suggestion" du collège des procureurs généraux de Belgique ... alors qu'il parlait auparavant de "demande".

Je crois qu'il va falloir revenir aux documents d'origine pour faire la clarté.


De Decker avance effectivement que c'est le collège des procureurs généraux et un certain De Wolf (PG) qui lui a indiqué que la transaction pénale était suggérée comme solution face au risque de surcharge lié à la levée du secret bancaire (augmentation du contentieux). Et que donc la démarche faite pour Chodiev pourrait peut-être se solutionner dans ce cadre...
"L'amendement" évoqué a permis à Chodiev de bénéficier de la loi car elle permettait à une procédure déjà lancée par le parquet de bénéficier de la loi.
Chodiev a payé 26 millions (sur 135 millions de détournements présumés) et a pu récupérer 5 propriétés placées sous séquestre en Belgique. Dont certains biens qui seraient propriétés en réalité du président Kazakh et ses proches... (Chodiev ne serait qu'un porteur de serviettes du président : rumeur)
Revenir en haut Aller en bas
g.damseaux



Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 31/07/2014

MessageSujet: carton jaune pour De Decker   Dim 1 Mar 2015 - 8:21

Je me passerais volontiers d'un avocat de ce type : ( Outre ses tarifs !!! )

Voilà un Proc. Général qui lui explique que le Parquet va être surchargé suite à la levée du secret bancaire ( et donc qu'il ne pourra sans doute pas organiser un procès pour son client ) et qui "suggère" de modifier la Loi afin de permettre de régler l'infraction par une "transaction pénale" ... d'un joli montant !

Le "copain politiques" de l'avocat proposent un amendement dans l'urgence, marchandent avec les autres partis du gouvernement, et une transaction est proposée au délinquant.

Sans l'intervention de l'avocat De Decker, les deux autres bureaux chargés de défendre Chodiev auraient sans doute encore fait traîner les choses et la prescription aurait été acquise ...
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Dim 1 Mar 2015 - 9:39


Si Armand De Decker a manipulé le parlement pour obtenir une "transaction pénale", ce n'est certainement pas parce qu'il refusait que son "client" arrive à la prescription ... au contraire : la prescription aurait contenté Patokh Chodiev, ses avocats et toutes les personnes intéressées par la vente des hélicoptères.

Il faudrait aussi se pencher sur le rôle du ministre des finances de l'époque.

Un peu de prudence aurait été utile car la réputation de sociétés comme ENRC ("trio" kazakh) et même Duferco n'est pas flatteuse...

https://www.ladb.ch/fileadmin/files/documents/Rohstoffe/commodities_book_berne_declaration_lowres.pdf





(...)







(...)




Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Dim 1 Mar 2015 - 10:16


http://survie.org/billets-d-afrique/2013/228-octobre-2013/article/diamants-barbouzes-et-coup-d-etat-4544

(...) Balkany est en affaire avec « le potentat Patokh Chodiev, associé de Steinmetz » (...)

le diamantaire franco-israélien Beny Steinmetz avait, sous Lansana Conté, acheté pour une bouchée de pain (165 millions de dollars), l’un des plus grands gisements de fer du monde, à Simangou, avant d’en revendre peu après la moitié au brésilien Vale pour… 2,5 milliards de dollars.

_ _


http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/02/10/hsbc-un-ecrin-sur-mesure-pour-le-gotha-du-diamant_4573275_3234.html?xtmc=beny_steinmetz&xtcr=2

HSBC, un écrin sur mesure pour le gotha du diamant

LE MONDE | 10.02.2015 à 09h51 • Mis à jour le 10.02.2015 à 15h06 | Par Sylvain Besson (« Le Temps » (Genève) pour « Le Monde »)

(...) Peut-on rêver meilleur écrin pour attirer le gotha mondial des marchands de diamants ? A gauche, le long des quais, les palaces genevois où se vendent chaque automne les pierres les plus chères de la planète. A droite, les beaux immeubles dominant le lac, où quelques seigneurs des pierres précieuses – Laurence Graff, Beny Steinmetz ­ – ont leur résidence officielle. Entre les deux, les locaux d’HSBC Suisse, aujourd’hui désertés, qui accueillaient les diamantaires dans des espaces ornés de colonnes et de bois précieux.

Laurence Graff, humble bijoutier anglais devenu magnat du diamant, vit aujourd’hui quai Wilson, à deux cents mètres de là. Les documents dérobés chez HSBC par Hervé Falciani lui attribuent un patrimoine de 45 millions de dollars au maximum en 2006-2007 au sein de la banque, répartis entre son compte personnel et ceux de ses sociétés. Il est résident suisse et, selon son avocat Clarence Peter, « à ce titre M. Graff est et a toujours été attentif au respect des législations applicables ».

Que les grands noms des pierres précieuses aient convergé chez HSBC Suisse n’est pas seulement dû à sa position avantageuse sur la rade de Genève. La banque avait hérité de centaines de clients diamantaires en rachetant la Republic National Bank d’Edmond Safra, en 1999. Elle est ensuite devenue le lieu privilégié où mettre à l’abri sa fortune personnelle. « HSBC a sponsorisé beaucoup de dîners pour des marchands à l’hôtel Richemond, juste à côté de la banque, raconte un spécialiste des bijoux haut de gamme. Ils plaçaient un banquier à chaque table. » (...)

Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11298
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Dim 1 Mar 2015 - 13:16



Intéressant rapprochement dans les journaux du groupe Sud-presse de ce week-end : la photo de Armand De Decker est à côté de celle de Elio Di Rupo ("Elio Di Rupo et le mystère de la pyramide", enquête sur des liens possibles entre affaires et franc-maçonnerie, plus particulièrement "l'Ordre maçonnique du droit Humain").

Cela donne envie de lire le livre de Philippe Engels "Mensonges d'Etat"...

_ _ _ _ _ _ _ _ _


http://www.levif.be/actualite/belgique/affaire-chodiev-de-decker-di-rupo-dit-ne-rien-comprendre/article-normal-115819.html

12/10/12 à 10:22 - Mise à jour à 10:22

Affaire Chodiev-De Decker : Di Rupo dit ne rien comprendre


Le Premier ministre a été interrogé, ce jeudi, à la Chambre sur l'embarrassante affaire De Decker-Chodiev, révélée par Le Canard Enchaîné.

Interrogé à la Chambre sur l'affaire De Decker-Chodiev, Elio Di Rupo (PS) a esquivé la question feignant de ne pas la comprendre. Le député Georges Gilkinet (Ecolo) lui a remis la lettre du préfet des Rosaies publiée par levif.be.

Ce fut un dialogue de sourd, en séance plénière de la Chambre. Dans l'opposition, Gilkinet interroge le chef du gouvernement sur la lettre qu'aurait envoyée, le 28 juin 2011, le préfet à la retraite Etienne des Rosaies à Claude Guéant, alors ministre de l'Intérieur. Rappel : cette lettre indique explicitement que le sénateur Armand De Decker (MR) aurait utilisé ses appuis politiques pour faire avancer la proposition de loi sur la transaction pénale dont son client, le milliardaire Pathok Chodiev, a été le premier bénéficiaire en juin de cette même année. Le sénateur dément avec vigueur.

Sans se prononcer sur l'authenticité du document, l'Ecolo demande au Premier d'apporter toute la clarté sur ce qui pourrait s'avérer une affaire d'Etat.

"Je ne comprends pas ce langage codé, répond Di Rupo. S'il s'agit d'un certain monsieur Chodiev ou d'un certain monsieur Sarkozy, ils ne font pas partie du gouvernement que j'ai le plaisir et l'honneur de diriger." Ou encore : "Il s'agirait donc d'une affaire d'Etat à Etat ? Mais l'Etat c'est qui ?" A aucun moment, le nom d'Armand De Decker n'est prononcé. Après avoir remis en cause une fois de plus la loi sur la transaction pénale, Gilkinet finira par remettre la lettre de des Rosaies, publiée sur notre site internet, au Premier ministre. Suite... après les élections.

Thierry Denoël
Revenir en haut Aller en bas
michel-j



Nombre de messages : 1388
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Dim 1 Mar 2015 - 20:45

Règle numéro un des prédateurs; un loup ne peut pas mordre un loup... car au premier sang la curée serait lancée.

Il n'y a que le peuple bien éduqué dans les étroites limites du premier cycle scolaire qui puisse croire naïvement à la sincérité du monde politique et de ses féaux... car ça n'est qu'en second cycle qu'on laisse entrevoir la vérité... et dans la filière du Droit qu'on apprend... les travers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: carton jaune pour De Decker   Aujourd'hui à 2:08

Revenir en haut Aller en bas
 
carton jaune pour De Decker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 15  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sommes nous déjà cuits.......................................
» Carton rouge pour tout le monde
» Drap jaune pour pantalons et gilets de gendarmes 1er Empire
» Contractuel et pole emploi
» UN SAINT POUR L'ANNEE!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: Magistrats et enquêteurs-
Sauter vers: