les tueries du Brabant

forum sur les tueries du Brabant
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Calmette, Jean-Francis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mer 20 Mai 2015 - 8:27


Un article du "Soir magazine" du 20 mai 2015 :





Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Lun 10 Aoû 2015 - 19:22







Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Lun 10 Aoû 2015 - 20:18










Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mar 11 Aoû 2015 - 20:36






Revenir en haut Aller en bas
myajacky



Nombre de messages : 16
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mer 19 Aoû 2015 - 17:15

Cusmenne Claude a écrit:
lié (très) ..à une salle de sports, située .......chausée d' Alsemberg ..hi hi hi, tro fort...!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! allez minus, ton avis ?
au dessus d'un garage oui Sleep ?
Revenir en haut Aller en bas
myajacky



Nombre de messages : 16
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mer 19 Aoû 2015 - 22:59

il se porte très bien merci et ça c'est sans équivoque, il fait toujours du tir à l'arc & se "trouve" dans le midi point barre bonsuaire ***
Revenir en haut Aller en bas
myajacky



Nombre de messages : 16
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mer 19 Aoû 2015 - 23:13

moi j'ai participer à la transformation de la patinoire de la "vivante" en dojo (géant) av latérale ? j'y habitait.... et j'y secondais le "Maitre" JF en donnant cours... (la dessus faite vos dents)*****
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Lun 24 Aoû 2015 - 21:00










_ _


Ci-dessous, la qualité est très mauvaise mais cela peut fournir quelques informations :

https://archive.org/stream/DossierPinBalRose/Dossier%20PinBalRose_djvu.txt


Sur l'article de "Budo Press" (qui semble introuvable)


PRO JUSTITIA

Ce jourd'hui seize decembre mil neuf cent quatre-Ti»gt-ciaq i l€00 heures ;

Nous sous5ign6(s ">B^TlAWp Michel et THUS Jean-Pierre, sous-officiers de fewiairroeriB*

en residence B.S.R. WAYRE , noa rcv8tu(s) de notre uniforme

Portons a la connaissance de Monsieur le Juge d' Instruction que nous transmettons ci— Joint att pre-
sent line eopi© t'uii article paru dans la revme beige des arts martiaux (BUDO PRESS) en ^SJh.

Get article est redige par Jean-Frangis CALKiETTE . Les photos y figurant sent Traisemblabl oment pri^i^u camp d'
entrainement des Commandos a MARGHE LES DAtffiS.

Cette revue n'a ete publiee qu'ua stn ott deux et n'existe plus a.ct»elleaemt. L'editeui' responsable, HEHSIS loger erA
decede vers 1975* Soa frere ^stc^mes pourrait s'il echet, donner des rehseignements complementaires.

Dont aete*


La f6ddration de Karali "Lm &)it- dons" vient de crier une nouvelle sec-tion.

LA SECTION SPARTE

Plusicurs questions 5c posent. Pour-quoi, une nouvelle section ? En quoi cej»slslf4-«lle 7 it p&mm&l, le wm

Pourquo! une nouyelfe section ?

S1 vous le vootez Wen, rrous allons rdpondre h la premiere question par
une analyse du Karatf d^crit souvent^tr * comme un sport. Celui-ci dtant
cu ..iderd comme tel puisque la plupart dcs pratiquants, nt voyant qu'une
solution de defoulement, que ce soit par la pratique de competitions iro-
n##s ©J* par la pratique de celui-ci csfft"me un sport de salon, pratique ame-
nant un certain snobisme. Tout ceci ^tant du h cette vie trepidante que
r^re moderne nous a apport^e. Mais nous n'stfons pii lilfe h Hfosls de
notre ^poque. Cela demsntterait trop de temps.

Essayons de voir le Karatd tel que logiquement il aurait du Jtre enseign^
h nous autres, occidenlaux. Chose qui ne s'est pas faite, dO k des fac-
tettrs lels qoe groj sous ct sous-esti-mation de notre race. Le tout en-
C^'Tage par une certaine caste occi-o .ale ne disirant nullemcnt monter
sa jeune race au si^fncTiet de la pureti, Ittsrehant de pair avee la duretd; dure-
'ti pour soi-meme tant mentale que physique. Le tout admis par celie
jeunesse, qui n'aytnt pto It goOt de lecture et de musique saines, celles-ci
leur ayant ^li supprlmdes, s'en est allee vers une nuit des plus sombres.
Nuits sombres apportdes par une pro-(safarvde te voulant i la poinle de la
libre pens6e, celle-ci croyant que la libre pcnsce ^tait le fruit exclusif due
h une serie d'actions choquantes tant mentales que -physiques; actions cho-
quarttet p^sr la non ee-nvenanee aux bonnes moeurs, ct J nos traditions
qui ont (ait dc nous un peuple res-pecti et admiri.

" HfJas f eeis latew partie du pa^s^^-■pras5^ n'dffflT "^s si ^loigne
qu'on voudralT "bien nous le (aire croire. Mais de mauvaises habitudes ayarit
I'attrait des fruits defendus tels que rindiscipline, la ndgligence, le non-
nationMlsmei la non-combattiviti envers soi-mSme; en un mot : I'avilisse-
ment d'une race par le non-respect de nos traditions. Le tout ayant i{i
prdpari et mis en action aux alentours de 1920 ce qui nous a permis denous
rendre compte en 1939 dc ce que nous valions. Une leipon ne suffisant pas, je
crois qu'il s'en prepare une deuxiime et qui, sera celle-ci de taille.

disant sport, ou Ton ne s'6change que dcs coups pour le simple plaisir de
monirer-a ses amis qu'au moins ce sp®ft est virii Geci n'etant le reflet
d'un miroir fai-.sse et truquo par la non-comprehcision de quelques ins-
tructcurs voulant se faire passer pour plus fort qu'ils ne sont, du fait qUc
peut-ltre un de' leurs tncttres ■ aurait manie la massue, abattant de temps
en temps un aurochs pour voir si celui-ci possedait une certaine riik-
tance sous Toeil indifferent et terne

Pcut-etre pensercz-vous que Ton s'eloigne du sujet. N'en soyez pas si
sQrs 1 Si le karatd fut un art guerrier, se fut aussi un mouvement natlona-
liste. Oui ! ie sals, natfonalkme c'est pdrimi 1 N'empeche que dans le$ pays
de I'Est, on prend cela au s^rieux puisque I'instruction de Icur Jeunesse est
basce uniquement sur ce soi-disant nationaftsme pSrimf et sur la gfandear
de Icur pays. AussI, faut-il voir dans cet art un mode de vie, de pens^ et
de formation pour une jeunesse. En rcprcnant Ics qualitds mattresses du
karat*, on s'aperqroit t^ue ceftes-ct aboutissent h une formation guerriire de la
-classe le pratiquant, mais Ton sait bicn que ccttc Education n'est possiW^Qu'au
(alt dO i I'idde natiohaliste, le tout Itatit en dirqit^e corrllation. -

Nous sommes bicn loin"de ce solde ses congdnaires. C'est peut-etre
la partie plaisante de I'histoire, mais aussi la plus triste.

H est un fait que le karatl pratiqtil dans une salle (do-jo), si grande soit-clle.
n'est que le pale reflet que rcpresente I'immcnse champ de la vie. Cet art
pratiqu^ uniquement dans une salle devient rafrtdemenf un art itfiquf,
cloisonne, prisonnier de certains concepts tant etroils que fausses.

Un exempic : dans un do-jo, vous evaluez Ics distances asscz aisement du (ait que
dans tel Coin, ft y a Une corde, dans tel autre, un espalier . . . tout ceci vous
donnc certains points de repere, pcut-Stre ne vous en etes vous~f?J\ rcndus
compte, mais inconscicmment I'esprit Jes fistecomm
Maintenant, pfiS^nez-vous dans les x\>ei de la ville et, essayez de pratiquer
une evaluatiOri coricclc cJrs distances, vous vous apefccvrez bien vile que vou
etcs desoflenlcs. Que dire alois dans un bois, unc foict ou mfeme dans les landes.

Voici I'un dcs aspects du fetrsii msis it y en a d'auires, bien siir I
MtetzK^>« s ^'t t "Vhmnfm eil la passcrelle amenant au surhomme",.
L'on peut dire que cette maximc s'appllque parfailemcnt bien a cet art
gucrrier. En somme, celui-cl vous ■• mnkns aw fe&t #et'effort pour I'effort
sToCt la joie par le succ^s. Quoi de plus triste que d'fetre bloqu^ voir m§-
me arrftd par un manque de decision; oyi, bien sur I On peut toujours
d'unc autre, il soffit de le vouloir.

C'est tenement plus facile et surtout, on a pas besoin dp faire appcl i cet
esprit de determination qui aurait pu frofifser ctrtalhes personrm parte que
'vous les auricz controintcs i admettre I incapacite. Ainsi d'actions en
actions, votre esprit de determination s'efflloche pour disparaCtrB cornplfete-
ment. Slen sQf, vous fe dftei et le penscz recilcment : si j'avais voulu I
Mais avec des "si" que no ferait-on {9>*S. Amsi 8f>t^&$ mOres reflexions, la
federation s'est vue dans I'obligation morale de crcer cette section, qui bien
sQr va plus ou moins bousculer les idccs prfeonisiej et Stroites de cer-
tains de nos compatriotes. Mah c'est notre devoir que d'informer notre jcu-
nesse et lui faire comprendre les bienfatls d'un tel enseignement.

Voyons fe deuxiime point et en quoi C'est le rassemblcmont d'un grou-
de jeuncs, inergiques, possedant I'envie de s'affcrmir par des exercices
physiques qui leur dortmrcmt un corps $9ifl et^ un esprit sain.

Que de fois ne voit-on pas dcs personnes arrfit^es devant une riviere, se
va-ytnt 4ms fob{%stl©n d*efffctu«r un d6tour parfois considerable pour
trouver un gu^. Combien de fois ne (j@}4-®in: p*s ;»f!Complir un autre detour
pour dviter une falaise ? Combien de gens savent-ils se reperer dans la
nuit par la lecture de la carte du ciel ? Combien de gens savent-ils
tirt unc caffte, *e dfrifer h ia bdussole ? Faireojne marchc de nuit, carte
cn mains, avec boussolc et bien d'autres'~C1iOses . . . Combien 1 Bien
_ peu sutcmcnt I

■^JrrjT^ces jeuncs vont pouTOtT apprcTTdre et meltre err mplicalion un
•> MiM^MeM^t' ^ui }usqu >ci Icur ctailmtj. Qmf' ■'sn tie f ©is auf 0m4ls
\;*.'

pmt (levant un cssetcJce \mt pmm- sant |)ciilleux (iiii lorsqu'ils rauroivt
effcctu^ (cia d'eux dns (j.Ti^ons dilfurents dcs auiics. lis auioiU appris a
se derfi filer, se mahi'mt. lis iSwltn-dront sOrs d'cux-mcnics, »lorS il's pour-
ront rcgartler la vie bien in f$ce. Elle ne leur fera plus peur.

ft nms m mrimns i la dinamifiation du nam Sparte

Quoi dc plus pure que Cfttf Civilisation faisani trembler Ics.snous el
tes faiblos sachanl qu'tts A'auraient pas leur place au sein ds eelle-ci. de-
cri6e, injuride, memc le temps n'y laissa pas sm empremte, Elle est
\h au fond de n#us, austi pure, sussi lumincuse et tusS? ideali&tc qu'l seS
premiers, jours ou Lycurgue lui donnait scs lois.

Tout homme si peu scns^, soit-il et ayant su garde unc ccrtaine droitu-
r«, h sent vfvre en lui. Owe de f^is son coeur ne bat-il pas 4 grands e©ups
h la penscc d'unc jcunesse spartiate qui pourrait ctro la sicnne si les lois
naturelles avaicnt ^Ic rcspectees tant siteetivcs ^tianaflstes.

Quoi dt plus, %eau que ccs soldats laeldfeidnierts, loos -t*c plus de
trcnte ans, mor>Ha-Dt ainsi i Icurs enlants les devoirs d'un pcre. Si la
—guerre avail lieu, les petes combat" laTenl pour pcrraeUre a. Icurs filj de
se pr^parlf" etTlies^ s'lSi^et. Les feunes ^taient prot4fjlin. PrWcction
signilianl pas frTiiijirBmrnt Mt" au con-'dcs tnaiwaises penste, dcs taideurs dc
la ISchet^, protection signifiant inculcation des mots Honneur, Courage,
Fidilitd, Amour de sa citfi. Protection signifiant enseignement de I'exp^rien-
ce d'un pJre et si parfois I'enfant se voyait contraint dc combattre, le pcre
vctllatt It ce que l« eorobat ne tourne pas i I'ancaniissement de son fils,
^levant son bouclier au moment voulu, pour que celui-cl pulsse recuperer,
panscr ses plaics et ainsi de combats en combats un jour, I'enfant $e voyait
^lu au rang d'homme,

Alors la soci6t6 savait qu'elle ve»nail d'acquerir une veritable valour
qui ne serait pas une charge pour elle, mais que bien au contraire cette valeur
scrait crdatrice. Ici pas de demi, ni de (ausso Snte. Une seule, une vraie I

Voila pourquoi, nous avons pcnse au mot Sparte» «t jt crois que vous me
comprendrez.

_ _


Dossier néo-nazisme
Patrice Chairoff
Ramsay, 1977 - 468 pages





Note : "Kalmes" serait "Calmette" ... ?  C'est la question que se pose Walter De Bock





Cependant, selon le CRISP (1974) : "Les Raiders, qui sont actuellement dirigés par Julien Kalmès, ont suivi la dissidence qui a mené à la création de l'E.P.E."


_ _


L'ordre noir: les néo-nazis et l'extrême-droite en Belgique
Mico Benjamin, Jean Michel Dethy
P. de Méyère, 1977 - 121 pages





_ _


Les brigades noires: l'extrême-droite en France et en Belgique francophone, de 1944 à nos jours
Serge Dumont
EPO, 1983 - 246 pages





Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mar 25 Aoû 2015 - 11:09

plein de dates a mettre en perspective

on voit que Walter de Bock est un historien


cette rue rouen bovie 3 est interessant car c'est pas loin (100) d'un bon resto ou plein de gens aimait mettre les pieds sous table comme...

donc julien ou jean Kalmes == jean Calmette ?


bizar ce K...... qui ne revient pas ds les noms français
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mar 25 Aoû 2015 - 12:36



Vérification faite, il s'agit bien d'un certain "J. Kalmes" :

https://www.scribd.com/doc/276019255/Raiders-de-Belgique-1970


Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mar 25 Aoû 2015 - 12:40



Un lecteur attentif a remarqué le deuxième prénom :

Jean-François Adolphe Calmette


Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mar 25 Aoû 2015 - 17:18

si en 1970 Calmette est déjà en belgique et na pas fait son service militaire français ni belge il se peut qu'il est de nationalité étrangère :

il organisent pendant le camp scout une visite à l'abbay du rite oriental de chevetogne

mariage quand?
Revenir en haut Aller en bas
ginlo



Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 27/05/2014

MessageSujet: calmette   Mar 25 Aoû 2015 - 18:56

Ses vrais prénoms, sont Jean-Francis - Ferrari, ADOLPHE, Qui ressemble fort à une phrase célèbre et connue des 2 forums " ADOLPHE se porte bien" ???? voir
Revenir en haut Aller en bas
myajacky



Nombre de messages : 16
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mar 25 Aoû 2015 - 21:07

auliffe a écrit:
Private a écrit:
C'est possible pour l'ESI, je ne sais pas. Il a aussi donné des cours aux agents de sécurités de City 2 et de l'agence de sécurité "Walkejesaisplus".

Pour son appartenance à WNP, à mon avis, certainement pas.

Il y avait, au sein du WNP,un "groupe Calmette", dont faisait

notamment partie Lammers,"la bête".  Plusieurs autres membres

du WNP les ont accusés de faits des TBW.
...........walkenut à city2 lol
Revenir en haut Aller en bas
myajacky



Nombre de messages : 16
Localisation : BRUXELLES
Date d'inscription : 18/09/2011

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mar 25 Aoû 2015 - 21:31

s'il y avais du lammers la dessous je pense que j'en aurais entendu parler j'ai connu jf de 70-05 lol
quant à van damme détective oui (j'y ai bosser) agent double ? mon c-- hi hi...arrêter je vais éclater,hu...
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mer 26 Aoû 2015 - 8:22

"Adolphe" est né en 42

avec un prenom pareille il se peut que son père était allemand de l'armée d'occupation et la mère française

ds ce cas pendant l'occupation je n'ai pas idée quelle nationalité on donne à un enfant .

mais cela explique que l'armée francaise ne l'a pas appelé sous les drapeaux.
naturellemeni il aurait pu aller à la légion car la il y avait plein de SS incorporés qui se sont battus entre autres à dien bien phu
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mer 26 Aoû 2015 - 10:21

un hic !

je pense que Calmette est né a BEZIERS?

et

La zone libre est envahie le 11 novembre 1942 lors de l'opération Anton, par les Allemands et les Italiens à la suite du débarquement allié en Afrique du Nord le 8. Dès lors, la zone libre est appelée « zone sud » et la zone occupée est appelée « zone nord »
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mer 26 Aoû 2015 - 10:23

grace a R.B.

http://tueriesdubrabant.winnerbb.com/t1357-damsaint-henri


Citation :
Objet:Renseignements et transmis d'un rapport du nommé DAMSAINT Henri de Suède
En cause de: FERRARI CALMETTE Jean Francis Adolphe Lucien,né à BEZIERS (F) le 21/06/42,dlié Rhode-St-Genèse.

il change d'adresse comme de chemise


mais quel français en zone libre donne ce nom d'Adolphe à ses enfants ?

un pétainiste ?
Revenir en haut Aller en bas
K



Nombre de messages : 7245
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Mer 26 Aoû 2015 - 10:38

http://www.ajpn.org/commune-Beziers-34032.html

plein de refugies  , espagnols , belges et juifs

plein de camps d'internements autour de Beziers après l'ordonnance de 10 mai 1940

Citation :
Maires de Béziers

Auguste Albertini  Maire (1932-1944) Né à Ajaccio, 15/11/1890 - décédé à Béziers, 27/11/1967.

En 1936, il se déclare contre toute alliance avec les communistes, contre l'intervention dans la guerre d'Espagne au bénéfice de la république espagnole et en 1940 il vote les pleins pouvoirs à Pétain... Arrêté le 22 août 1944, il est frappé d’interdiction de séjour puis le Parquet de Béziers en accord avec le Parquet Général conclura à sa non culpabilité. Auguste Albertini est libéré après sept mois de détention, relevé de son inéligibilité et à nouveau autorisé à résidence. Il ne reprendra pas la politique.
Pierre Malafosse  Maire (27/07/1944 - 06/12/1944)
Joseph Lazare  Maire (1944 - 1947)
Émile Ain  Maire (1947 - 1953)

???
21 décembre 1963 : la durée du service est ramenée à 16 mois, par décret. Introduction de la notion d'objection de conscience dans une loi.

ou reformé P 4 trop violent ,?
Revenir en haut Aller en bas
capitaine buridan



Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 13/09/2015

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Lun 14 Sep 2015 - 4:16

Autre nouvelle importante, le frère de Juan Mendez, surnommé Jo, découvre dans ses bureaux un intrus. Celui-ci prend la fuite, mais Jo a le temps de bien l'examiner. Cet intrus se révèle être Jean François Calmette, le garde du corps de Christian Smets, alias le Canard, lors des cours de filatures donnés au W.N.P. Que fait cet homme d'action de la Sûreté de l'Etat dans les bureaux du frère de Mendez ?
Etrangement, Calmette ne sera pas inquiété !?
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Lun 14 Sep 2015 - 9:49

capitaine buridan a écrit:
Autre nouvelle importante, le frère de Juan Mendez, surnommé Jo, découvre dans ses bureaux un intrus. Celui-ci prend la fuite, mais Jo a le temps de bien l'examiner. Cet intrus se révèle être Jean François Calmette, le garde du corps de Christian Smets, alias le Canard, lors des cours de filatures donnés au W.N.P. Que fait cet homme d'action de la Sûreté de l'Etat dans les bureaux du frère de Mendez ?
Etrangement, Calmette ne sera pas inquiété !?

Calmette n'est jamais inquiété.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
arthur29923



Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 08/07/2015

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Dim 11 Oct 2015 - 11:39

..
Son représentant, directeur Technique Français est Jean-Francis Calmettes, 8ème dan et ancien membre des brigades anti-terroristes, en outre il est membre honoraire du Dojo de SAINT GENIES BELLEVUE et y assure régulièrement des stages.

http://karatekempo31.e-monsite.com/
Revenir en haut Aller en bas
michel
Admin


Nombre de messages : 7021
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 16/11/2005

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Lun 25 Avr 2016 - 15:51

J'ai retrouvé chez nos amis flamands du site www.bendevannijvel.com un vieil article intéressant de Het Laatste Nieuws datant du 17 août 1982 :

Bij monde van eerste substituut van de procureur des Konings De Gratie werd maandag op het parket te Brussel bevestigd dat de Belgische overheid, na een rogatoire opdracht vanuit Parijs, drie in het Brusselse verblijvende Fransen heeft ondervraagd in verband met de terreuracties van Action Directe.

Eén van de ondervraagden is een gewezen lid van de OAS (het geheime Franse leger in Algerije) die te Brussel een tijdje de leiding had van een bewakingsfirma, die o.m. een aantal warenhuizen aan de Brusselse Nieuwstraat beveiligde. (*) Het parket bevestigde tevens de vondst van strooifolders van Action Directe en de inval in een drukkerij te Sint-Gillis in Brussel.


Pour faire bref : Le Parquet de Bruxelles a envoyé une commission rogatoire à Paris afin d'entendre trois personnages qui auraient eu des liens avec Action Directe. L'un d'eux est un Français ancien de l'OAS et qui s'était occupé de la sécurité de magasins de la rue Neuve à Bruxelles.

Ce personnage est très probablement Calmette.

_________________
"Ne rien nier à priori, ne rien affirmer sans preuve."
( Dr. Robert RENDU)
Revenir en haut Aller en bas
HERVE



Nombre de messages : 11286
Date d'inscription : 08/12/2009

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Lun 25 Avr 2016 - 17:20


(il faudrait vérifier la traduction mais ce n'est pas ce qui est important ici)

C'est très probablement Calmette en effet ...

... et cela pose question :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Action_directe

(...)   Au plan international, Action Directe mena notamment des actions avec les Cellules communistes combattantes de Pierre Carette (Belgique), la Rote Armee Fraktion (Allemagne), divers groupes armés italiens (Brigades rouges, Communistes organisés pour la libération prolétarienne, Prima linea), les Fractions armées révolutionnaires libanaises et des groupes extrémistes turcs (...)

https://www.youtube.com/watch?v=GQAHmEDKTDo

http://www.ina.fr/video/I08107939

http://www.fayard.fr/loeil-du-pouvoir-9782213604916

(...)  D'abord les actions violentes d'Action directe, de la tuerie de l'avenue Trudaine (mai 1983) aux assassinats inaugurés par celui de l'ingénieur général Audran en février 1985, les réactions et directives de François Mitterrand en la matière, jusqu'à l'arrestation des membres du réseau. (...)

_ _ _


En 1979, le SACEUR Alexander Haig est victime d'un attentat à la bombe organisé par la Fraction armée rouge (Rote Armee Fraction ou RAF, une organisation terroriste d'extrême gauche allemande) ; il en sort indemne.

_ _ _


http://www.voltairenet.org/article191181.html

(...) Action directe fut un groupe d’extrême gauche, qui organisa 80 attentats et assassinats dans les années 80, et fut en définitive manipulé par le Gladio, c’est-à-dire les services secrets de l’Otan. (...)

Revenir en haut Aller en bas
Frédéric



Nombre de messages : 522
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Ven 13 Mai 2016 - 21:51

1986
Bonn et Monchengladbach : Maître d'armes des brigades anti-terroristes.
Traversée de la Laponie à pied de Kiruna au Cap Nord en 20 jours.
Maître d'armes à Taiwan.
Coach de l'équipe Belge de Kung-Fu au championnat du Monde à Taipei-Taiwan.
Obtention du 8e Dan en Kung-Fu (San Shaolin-Si).
Obtention du 8e Dan en Kung-Fu Dju-Su (self défense chinois).
Instructeur national en énergie interne (Chi-Kong).
Instructeur en Baiji-Quan Shaolin Kung-Fu.
Maître d'armesen Gong (arc Chinois) et Kien (Epée).


Passionné par les arts martiaux, et la philosophie bouddhique, pas par les armes ni par les meurtres de masse.
Et en plus une volonté de progresser par tous les moyens, en respectant des règles de bonne conduite.
Personnage connu et intégré socialement, son emploi du temps a du être vérifié par les enquêteurs.
Pas le profil recherché, malgré ses aptitudes au combat physique...
Il aurait eu beaucoup plus à perdre qu'à gagner à se livrer à des tueries en supermarchés.
Il faut chercher ailleurs.

Je verrais plutôt des personnes à double personnalité dans la peau des TBW. Marginaux, en dehors du milieu bruxellois, adeptes du grimage, avec peut-être des accointances avec le milieu manouche, peut-être un de nationalité française, peut-être des truands ou petits terroristes en cavale, et connaissant le secteur. J'ai déjà cité une personne par ailleurs ayant le profil.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Calmette, Jean-Francis   Aujourd'hui à 10:39

Revenir en haut Aller en bas
 
Calmette, Jean-Francis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les vaccins: obligatoirs, recommandés et autres .
» évènement du 16 mars
» Le rituximab (Mabthera)
» qu'est-ce qui se cache sous la Clautre à Périgueux ?
» Offres d'emploi Belgique octobre 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les tueries du Brabant :: PRESENTATION DES TUERIES DU BRABANT :: Who's who :: les suspects-
Sauter vers: